Derniers sujets
» Annonciation
par Matthew March Hier à 17:14

» Une main tendue
par Matthew March Hier à 16:28

» L'empereur du micro
par Lotis Terrick Hier à 10:57

» Breaking News : Annonce du Porte-parole !
par Roxanne Ritchi Hier à 0:03

» Ecrire pour les nuls
par Lotis Terrick Sam 19 Aoû 2017 - 16:36

» Field of Heroes
par Invité Sam 19 Aoû 2017 - 16:07

» Réglementations et demande de Partenariat
par Invité Sam 19 Aoû 2017 - 16:02

» Mais pourquoi peindre un cygne?!
par Genesis Rhapsodos Sam 19 Aoû 2017 - 4:46

» Can't stay away
par Death Ven 18 Aoû 2017 - 13:06

» Breaking News : Attaque sur le Domaine Enchanté
par Roxanne Ritchi Ven 18 Aoû 2017 - 11:11

» Explicatif sur l'Académie
par Genesis Rhapsodos Ven 18 Aoû 2017 - 4:59

» Mon deuil
par Genesis Rhapsodos Jeu 17 Aoû 2017 - 5:27

» Game Over RPG
par Invité Mer 16 Aoû 2017 - 20:30

» Bouc émissaire
par Général Primus Mer 16 Aoû 2017 - 19:27

» L'enthousiasme éternel
par Agon Wiley Mer 16 Aoû 2017 - 15:04


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Cours de rattrapage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 49
Age : 22
Date d'inscription : 19/12/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
330/400  (330/400)
Dim 12 Mar 2017 - 20:30
D'un geste négligent j'envoie un glacier voler vers l'ombre qui me fais face, la faisant exploser dans une gerbe de fumée noir. Ces saloperies ont tendance à devenir...pas courante heureusement mais plus fréquente ces derniers temps. Les événements récents y sont forcément pour quelque chose c'est sur et j'ai d'ailleurs un peu peur qu'on soit entré dans un cercle vicieux : plus de bad égal plus de saloperies, plus de saloperies égale plus de bad et ainsi de suite...
J’espère que nos efforts vont finir par inverser la vapeur parce que sinon les rues vont vraiment finir par devenir dangereuse.

M'enfin aujourd'hui c'est plus l'heure de me retourner la tête avec toutes ces idioties, ma journée de garde est finie ! En me dirigeant vers le château je ne peux pas m'empêcher de farfouiller dans ma poche à la recherche du bout de papier que je sais y trouver.

Ça aura prit un peu de temps mais Mamie Blaireau, ma vieille amie du quartier fauve, à l'air décidé à arrêter de me faire la gueule. Je lui avais envoyé un petit cadeau dernièrement pour tenter de me faire pardonner et aujourd'hui le jeune renard qui m'avait servi de messager est revenue me voir avec un petit mot gribouillé sur un petit bout de papier déchiré.

Je pense d'ailleurs que la vioque lui a interdit de m'expliquer quoi que ce soit car il est reparti aussitôt sa tache effectuée, et Etro sait que d'habitude il est bien plus bavard. J'imagine que ça veut dire qu'elle m'en veut toujours un peu car elle sait bien que j'ai des « petits » problème avec la lecture et que déchiffrer sa missive allait pas être une partie de plaisir. Mais bon si ça me permet de rentrer à nouveau dans ses bonnes grâce ce sera pas cher payé.

Après y avoir passé une bonne partie de l'aprèm' et même si j'ai du demander à un gamin de huit ans qui passait par là j'ai fini par déchiffrer le papelard. Une invitation pour prendre le thé à ma prochaine permission, on est sur le bon chemin !

En attendant me voilà arriver au château, j'aimerais bien pouvoir me poser tranquillement dans ma piaule pour déchiffrer ma lettre mais mes supérieurs en ont décidé autrement. Apparemment deux allers retour au château de Maléfique et une exploration des abysses d'Atlantica ne sont pas suffisant pour eux parce qu'ils émettent quelques réserves quant à mes capacités de combat au corps à corps. J'suis d'accord pour dire que j'ai pas des bras de bodybuilder mais j'arrive quand même à gérer sans ça ! Enfin pas la peine de m'énerver là dessus de toute façons j'ai pas trop le choix.

Après c'est vrai qu'à choisir j'aurai préféré que la première séance soit un peu plus tard. Hier soir on a ordonné un nouveau paladin et comme c'est pas forcément quelque chose qui arrive très souvent  et qu'ont avaient bien besoin de décompresser ont en a profité pour festoyer un peu. Et du coup forcément aujourd’hui c'est pas la grande forme.

Étouffant un énième bâillement je finis tout de même par arriver dans la salle d'arme. Une grande pièce toute en pierre massive du sol au plancher, éclairé par des torches posées à intervalle régulier sur les murs. Pour ce qui est de la déco des boucliers sont accrochés entre chaque torches et un grand coffre est posé contre le mur du fond à côté d'un tas de bâton de tailles identiques.  

Apparemment une bonne partie de mes collègues ont déjà dû arriver en effet je vois cinq autres personnes en train de s'échauffer sous le regard attentif d'un homme à l'air assez âgé. Celui-ci est assez grand, probablement un peu plus que moi, porte une épaisse moustache en brosse grise et des yeux de la même couleur à l'air sévère surmonté par des cheveux coupés au ras du crâne.  

Il a beau avoir quelques rides visibles sur son visage il ne semble pas pour autant usé ou fatigué, il se tient droit et ne tremble pas. Au niveau des vêtements il a la sobriété d'un soldat de profession, un pantalon et une chemise en toile marron et c'est tout.

Au moment où je franchis la porte il tourne sa tête vers moi et m'adresse la parole avec un léger sourire :

« -Bonsoir mon frère, vous devez être...Faithen c'est ça ?

-Euh...Non Fiathen.

-Ah oui, désolé, je suis Muller votre maître d'arme, on m'a informé que votre tour de garde empiéterais un peu sur le début de la séance. Vous allez me faire cinq tours de la salle en courant puis vous rejoindrez les autres pour échauffer vos articulations. Ne tardez pas j'aimerais commencer sans trop tarder. »


Acquiesçant d'un signe de tête je me met à courir autour de la pièce, laissant mon regard se balader sur mes collègues.

Si effectivement la plupart n'ont comme moi pas un physique d'athlète je note tout de même une personne qui à de sacrés troncs d'arbres à la place des bras, néanmoins à voir son teint rougeaud l'endurance ne semble pas être son point fort. Une autre tête d'affiche me fais pratiquement trébucher quand que je l'aperçois, un jeune lièvre un peu maigrichon.

Que des hybrides puissent, et veulent, intégrer les rangs des templiers ne m'avait jamais effleuré l'esprit. Pourtant quand on y pense ça paraît logique, eux aussi vivent dans la citadelle et peuvent vouloir protéger ses habitants.
Mis à part ces deux là les personnes restantes n'ont pas grand chose de particulier. Des gens pas très épais, à peu près autant d'hommes que de femmes, la plupart portent une tenue similaire à notre coach, rien qui ne soit vraiment originale quoi.

Par contre au niveau de l'enthousiasme c'est plus éclectique, certain auraient de toutes évidences préféré faire autre chose, il y en a pas mal qui, sans y mettre de la mauvaise volonté, s'en foutent un peu et seules quelques uns ont l'air plutôt enthousiaste.

Après quelques minutes à faire tourner mes articulations dans tout les sens Muller claque dans ses mains pour attirer notre attention.

« -Bon ça suffira pour l'échauffement, tous en ligne devant moi templier ! Bien,
dit-il en commençant à arpenter notre ligne, arrêtant son regard sur chacun de nous avec un air assez stricte. Si vous vous retrouvez ici aujourd'hui c'est parce que vos supérieurs n'ont pas jugé vos aptitudes en combat rapproché satisfaisante, que ce soit simplement dû à un manque de force ou d'expérience, une mauvaise maîtrise de votre peur ou encore, regard appuyé sur la montagne de muscle, de votre maîtrise de vous même.

J'ai conscience que pour certain d'entre vous ce cours risque fort de s'apparenter à une corvée, mais le domaine enchantée et le Sanctum ont besoin de templier aguerris et performant pour assurer leurs protection, surtout après les récents événements. Nous devons donc pouvoir compter sur chacun d'entre vous.
Dit il en balayant tout le monde d'un geste de la tête.

Sachez d'ailleurs qu'à l'issue de cette séance, les personnes ne m'ayant pas donné entière satisfaction  devront assister à des entraînements supplémentaires, je vous encourage donc à donner le meilleur de vous même aujourd'hui. Compris ? »

Pardon ? C'était pas prévu ça, bordel ! J'espère que ça va pas me tomber dessus, j'ai mieux à faire de mes soirées que de m'épuiser après une journée passé à patrouiller dans la citadelle. A mon age ont à besoin de repos mince !

S'arrêtant au milieu de notre ligne notre instructeur croise les bras et reprend son discours.


« -Bon nous allons donc pouvoir commencer. Dans un combat quatre choses sont primordiales : analyser, prévoir, surprendre et savoir frapper aux points sensibles. La force physiques n'est pas un gage de réussite, c'est même le contraire si elle vous pousse à sous estimer quelqu'un d'apparence plus faible que vous. A contrario savoir faire marcher sa tête en pleine action est un atout sur lequel vous pourrez toujours compter. Mon but n'est pas de faire de vous des athlètes mais bien de vous apprendre à réfléchir et à garder votre sang froid.

S'éloignant vers le coffre il en saisit deux épées de bois et reprend :

« -La plupart des exercices que je vais vous donner à faire se feront avec une épée toutefois sachez que quelque soit votre arme ou celle de votre ennemis ce que je vais vous apprendre s'appliquera de la même manière.
Pour le première exercice nous allons travailler l'analyse et la prévision. Voyons voir...»

Nous parcourant tous des yeux il fixa son regard vers un jeune homme brun, plutôt grand et l'air un peu stressé qui se trouvait juste à ma droite.

« -Rémi, vous allez m'aider pour la démonstration. Suivez moi. »

Allant tout les deux au centre de la salle Muller donne une épée au pauvre cobaye et se met en garde, indiquant à l'autre de faire pareil.

« -Dans un premier temps il est important de regarder à qui nous avons à faire, afin de pouvoir dégager les avantages et les faiblesses de notre opposant. Dans mon cas Rémi est un jeune homme qui dispose d'une grande allonge grâce à la taille de ses bras j'aurais donc du mal à l'approcher. Toutefois... »

D'un revers brusque de sa lame notre professeur écarta soudain l'épée de l'autre courge et se rapprocha soudain de lui de manière à être presque collé à son torse.

« -Si je parviens à franchir sa garde c'est lui qui se retrouvera en mauvaise posture car ramener et repositionner son épée sera plus dure pour lui que pour quelqu'un qui a des bras plus court.
Dit il avant de se remettre à sa place.
De plus il est manifestement peu à l'aise pousser des cris pour l'intimider ou avoir une posture agressive et violente nourriront son stress et le rendront moins efficace. Et de mon côté Rémi quelles point faible décelez-vous ? »

Le pauvre Rémi n'avait de toute évidence pas prévu qu'on lui poserait une question et sursauta légèrement avant de se reprendre.

« -Heu...Vous êtes...assez âgé. »

Sa remarque attira quelques sourire  et quelqu'un pouffa même discrètement mais Muller conserva son air sérieux et acquiesça.

« -C'est exact mon âge pourrait affecter mes réflexes et me rendre moins rapide, mais encore ?

-Votre épée tremble un peu trop ce qui indique que vous du mal à tenir à la tenir peut être parce que vous vous fatiguez vite ou parce que vous n'avez pas assez de force. Je pourrais essayez de vous désarmer en tapant fermement dessus. Vos appuies semblent aussi un peu trop raide ce qui pourrait vous empêcher de réagir rapidement si je décidais de vous attaquer rapidement de côté.

-Très bien Rémi, tout ceci est parfaitement exact. Il aurait pu aussi me faire remarquer que ma garde était un peu trop fermé ce qui expose mon bras directeur et le rend vulnérable et mon souffle un peu rapide qui pourrait indiquer un début d’essoufflement. Maintenant quelqu'un d'autre peut nous dire comment Rémi doit exploiter tout ceci ? »

Seul le silence se fit entendre au début mais après un petit moment une voie féminine finit par s'élever à ma gauche, légèrement hésitante.

« -Il...devrait essayer de faire durer le combat pour vous essouffler, se positionner de manière à vous obliger à bouger souvent vos jambes et se concentrer sur votre arme en premier pour tenter de vous désarmer.

-Parfais Wendy, cela lui permettrait d'exploiter tout mes désavantages en effet. Du moins mes désavantages apparent et cela va me permettre d'amener le deuxième point de cette exercice. Vous passez à l'attaque Rémi, essayez d'appliquer les conseils de votre sœur. »

Rapidement ce dernier s’exécuta et, effectuant un petit bond pour se mettre à la droite de notre instructeur il donna un coup rapide en direction de sa lame. Mais Muller lui fit face en un quart de seconde et abattit sa propre arme sur le bras directeur de son adversaire, l'obligeant à la lâcher sous le coup de la douleur.
Lui indiquant qu'il pouvait reprendre sa place parmi nous notre coach reprit la parole tandis que Rémi se repositionnait à côté de moi en massant son avant bras.


« -Analyser son adversaire c'est bien mais il faut toujours garder à l'esprit que votre opposant peut contrôler les informations que vous voyez pour vous inciter à attaquer d'une certaine manière et donc de prévoir à l'avance une contre attaque adaptée et de réagir très rapidement. D'autant que dans un combat réel il est loin d'être évident de démêler le vrai du faux à cause du stress, d'où l'importance de savoir garder son sang froid. Mais n'oubliez pas que votre adversaire sera lui aussi soumit à ce stress, ne soyez donc pas trop subtil dans vos propres pièges il faut qu'il puisse les remarquer, si il attaque à gauche alors que vous l'attendiez à droite ça risque de vous perturber et donc de vous faire hésitez.  Compris ? »

Quelques légers hochements de tête lui répondirent.

« -Bon, une dernière chose avant de passer à la pratique, ces pièges ne marchent généralement pas contre les sans-cœurs, ces monstres vous fonceront dessus quelque soit votre garde ou les tremblements de votre épée. Donc quand vous serez confronté à un des leurs conservez une garde parfaite .
Bien !
Dit-il en claquant bruyamment des mains. Maintenant ça va être à vous de jouer, allez tous prendre une épée dans le coffre et mettez vous deux par deux. Une personne du duo sera à l'attaque et essayera d'analyser son adversaire pour franchir sa garde tandis que l'autre essayera de l'induire en erreur, dès que l'un des deux reçoit un coup ailleurs que sur son épée on échange les rôles.

Pas de question ? Alors en piste ! Je passerais près de chacun d'entre vous pour voir comment vous vous débrouillez. Ah et Bruce,
dit il en s'avançant vers le bodybuilder, n'oubliez pas pourquoi vous êtes là. Si je remarque que vous y allez trop fort vous direz au revoir à vos permissions et à votre solde compris ? »

Après quelques confusions tout le monde finit par trouver une épée et un adversaire. Le mien est un grand blond, pas très baraque mais pas famélique pour autant. Ce corniaud est de tout évidence plus à l'aise que moi à l'épée. Sa posture est sûre, main droite tenant fermement son arme à la verticale de manière à protéger le flanc droit, la main gauche qui normalement tient le bouclier est laissé ballante. A priori pas de faille évidente.

De mon côté c'est moins glorieux, bien sur j'ai participé à plusieurs entraînement avec les autres templiers mais l'épée n'a jamais été mon arme de prédilection. Ma garde est approximative je le sais et le poids du bout de bois commence déjà me gêner. Pour le coup moi je n'ai pas à me forcer pour trembler, j'accentue juste légèrement ces derniers pour donner une idée encore plus misérable de ma force physique à mon adversaire.

Première passe d'arme je suis à l'attaque.


Je commence d'abord par un premier pas hésitant, assez lent, puis aussitôt celui-ci finit je me fend en avant abattant mon arme sur la tête de mon adversaire. C'était pas un enchaînement excessivement maîtrisé et malgré sa surprise l'autre jeunot aurait dû avoir le temps de l'esquiver mais il a hésité trop longtemps et s'est emmêlé les pattes en reculant. Écopant ainsi d'une bosse sur son joli crane.

«
 -Allons Anthony un peu de courage !  S'exclame la voix du maître d'arme dans mon dos. N'oubliez que si vous êtes ici c'est justement à cause de votre trop grande émotivité, vous seriez un excellent templier sans ce problème.
-
Désolé monsieur, répond l'infortuné Anthony l'air pas très fier de lui.
-Pas la peine de vous excuser mon frère vous êtes là pour faire ce genre d'erreur, mais ne cherchez plus à fuir ces coups de bâtons. Ce qui fais peur c'est l'inconnu et plus vous vous habituerez à prendre des coups aujourd'hui moins vous hésiterais demain si votre ronde se passe mal. Compris ?

-Oui monsieur.

-Bien.  Quand à vous Fiathen j'ai pu constater que vous aviez bien assimilé ce dont nous avons parlé
mais remettez vous en garde s'il vous plaît. J'aimerais corriger quelques erreurs de posture. »

Aussitôt dit aussitôt fait il corrigea un peu mon jeu de jambes et me conseilla de me tenir plus de profil puis repartit vers un autre groupe.

Le reste de l'exercice se déroula sans anicroche majeur, si Anthony réagissait un peu excessivement au coup que j'arrivais à lui porter il faisait des efforts pour se montrer moins chiard et son énergie contrebalançait son esprit moins roublard que le miens. Au final quand Muller annonça la fin de l'exercice nous avions tout les deux à peu près autant d'ecchymose l'un que l'autre mais j'avais la respiration bien plus courte.

« -Bon j'ai pu passer près de chacun de vous et dans l'ensemble je suis plutôt satisfait. Nous allons pouvoir passer au deuxième exercice et pour vous expliquer ce que j'attends de vous j'aurais besoin de...Bruce. Venez face à moi avec votre arme et mettez vous en garde s'il vous plaît ».

Si Rémi c'était montré un peu timide c'était pas du tout le cas du colosse qui s'avança tranquillement au centre de la salle. Non lui clairement tout ça le faisait juste chier et quand il se mit en garde il semblait juste avoir envie de défoncer le coach pour aller se pieuter.

« -Bien,
fit le coach qui se mettait en garde sans son épée. A présent nous allons travailler l'esquive et la contre attaque. A l'avenir il vous arrivera très probablement de devoir mener un combat inégal, si l'ont à réussit à vous désarmer par exemple. Bruce va donc m'attaquer et moi, désarmé, je vais essayer de l'esquiver puis de contre attaquer. Néanmoins ma situation est très délicate, chacun de mes coups doivent donc compter. A votre avis ou devrais-je diriger mes attaques pour qu'elles soient le plus efficace possible ? 
-Il y a...euh...l'entrejambe.
Répondit le jeune hybride.
-Tout à fais vrai Lilian, si jamais vous affronter des hommes c'est en effet une cible à privilégier. D'autres idées ?

-La gorge et le cœur ?

-Mmmh oui et non Camille, il est vrai que la gorge est une zone très sensible mais le cœur est naturellement bien protéger par la cage thoracique, de plus ces zones font l'objet d'une attention toutes particulière lors d'un affrontement. Mais surtout,
d'un coup son ton devint bien plus sec, je vous interdit formellement de chercher à les atteindre pendant cet exercice et pendant vos rondes à moins que vous ayez à faire à un meurtrier. Notre devoir est de protéger la population, pas de la tuer. Compris ? Bon, fit-il en se radoucissant, quoi d'autre ?
-Le nez ?

-Bien vu Axel, en effet c'est une zone très sensible. Mais il en reste encore beaucoup d'autre, à votre avis ?


Là le silence s’éternisa un peu....voire beaucoup, l'enseignant avait pas l'air de vouloir donner les réponses et peu de gens semblaient vouloir participer, que ce soit par ignorance ou par timidité. Bordel ça se voit qu'ils ont pas passé quarante pige à bouffer du rat, d'une inspiration j'me lance. Pas envie d'y passer la nuit.

« -Les tempes, les oreilles pour perturber l'équilibres, les yeux, le genou, les reins, le menton et l'arrière d'la tête.

-Très bien Fiathen, je constate que vous avez une certaine connaissance sur le sujet. Néanmoins il restait d'autre possibilités comme le foie, surtout si vous avez à faire à un ivrogne. Le plexus solaire, ici, dit il en pointant du doigt un point entre son nombril et sa poitrine. Ainsi que la carotide, mais ce point ci, comme la gorge, demande beaucoup de maîtrise pour ne pas être dangereux je vous demanderais donc de ne pas le viser. Sur ce nous allons pouvoir commencer, Bruce c'est quand vous vous voulez. »

Et à peine eu t'il finis sa phrase que l'autre abbatit son épée en direction d'la tête de Muller, plutôt rapide pour un gus de son poids d'ailleurs. Mais ça n'a pas eu l'air de surprendre le prof qui esquiva l'attaque d'un bond sur la gauche tout en abattant son poing sur le plexus solaire de la brute lui coupant le souffle un court instant.

« -Merci Bruce ça suffira. Comme vous pouvez le constater j'ai parfaitement anticiper son attaque, pourtant je n'ai rien d'un devin, le secret est simplement de toujours garder la tête froide et un esprit d'analyse opérationnel. Dans notre cas Bruce avait le pied de sa jambe directrice pointé vers moi, signe qu'il allait attaquer droit devant lui. Et la jambe qui allait lui donner l'impulsion pour attaquer était crispé depuis que j'ai donné les dernières réponses, il était donc impatient d'entrer en action.

Il est toujours possible de déterminer approximativement la prochaine attaque de son adversaire grâce à quelques signes simples de ce type. Par exemple si le haut du corps de votre adversaire penche légèrement d'un côté,
dit il en penchant un peu son buste vers la gauche, c'est probablement qu'il souhaite attaquer votre flanc. De la même manière si son pied directeur pointe vers la droite c'est sûrement qu'il souhaite attaquer ou se décaler de ce côté.

Bien entendu lire tout un enchaînement demande une vivacité d'esprit très poussé mais si vous savez prévoir avec justesse son premier coup et réagir en conséquence il aura peu de chance de pouvoir aller plus loin.

Mais assez parlé ! A vous d'entrer en piste, comme pour la première fois mettez vous par deux une personne sera armé tandis que l'autre devra réussir à esquiver puis porter un coup, pas de feinte cette fois ci ce sera déjà suffisamment dur de réagir à des coups normaux. Ne tapez pas trop fort mais ne caressez pas l'autre non plus, n'oubliez pas que demain vos adversaires ne se retiendront pas. Oh et Fiathen s'il vous plaît mettez vous avec Bruce, je pense que vous avez beaucoup de chose à apprendre l'un de l'autre. »

Moi avec monsieur Muscle ?! D'un grognement je me suis dirigé vers mon adversaire mais sur le coup j'avais plutôt envie de faire bouffer sa moustache à notre entraîneur, d'ailleurs en face mon collègue n'avait pas l'air franchement enchanté non plus vu la gueule qu'il tirait.

Ça pouvais se comprendre vu la mise en garde qu'il avait reçu de notre maître d'arme au début je me doutais que si  nous étions ensemble c'était pour que Muller puisse s'assurer qu'la grosse brute sache suffisamment retenir ses coups pour que même des os de vieux ne cède pas. Et vu sa tronche j'étais en train de me dire que je risquais d'hériter très bientôt d'un congé maladie à durée indéterminé.


« -T'attaque en premier.
Maugréa t'il. »

Comme j'avais de toute évidence pas trop le choix je me suis mit en garde et ai abattu mon épée en direction de son flanc gauche...sans qu'il ne réagisse.

« -Oh zut alors, t'es trop rapide.
Déclara t'il de manière absolument pas convaincante. »

J'comprenais pas trop ce qu'y se passait mais j'étais plutôt content de pas m'être prit son poing dans le torse, j'me suis donc mis en garde désarmé sans trop me poser de question. Le temps qu'le pachyderme ne m'attaque j'essayai tant bien que mal d'analyser sa garde comme Muller nous l'avait apprit : le pied directeur pointé vers moi, le buste droit, un coup frontal ?

En effet il m'attaqua tel que je l'avais prévu mais...bien trop lentement. C'était plus de la mauvaise comédie à ce stade là c'était carrément du foutage de gueule. J'esquivai sans peine son attaque et lui donna un coup dans les reins qui le fit légèrement réagir, en même temps vu ma force et la taille du bestiot je pouvais pas franchement espérer plus.

Là encore il lâcha un commentaire qui sentait la mauvaise foi plus fort qu'un discours de politique et se remit en garde sans arme. De toute évidence il voulait prendre aucun risque, quitte à passer tout l'exercice à se prendre des coups sans en donner, j'pouvais pas dire que j'm'en plaignais mais j'appréhendais un peu la réaction de Muller, clairement il allait pas laisser passer ça.

Et effectivement au bout de notre troisième échange une voie légèrement irrité surgit à ma droite :


« -Dites donc vous deux on fais pas du théâtre ici !

-J'vois pas ce que vous voulez dire monsieur je...

-Taisez vous Bruce au lieu de vous justifiez vouas allez faire quelques échanges devant moi et un peu plus sérieusement s'il vous plait ! »

Aïe, ce coup ci pas d'échappatoire, bon c'était à Monsieur muscle d'avoir l'épée je me concentrai donc sur sa garde. Un coup droit ? Non plutot à gauche...ou à droite?Bon va pour gauche.

A peine m'étais-je décidé qu'il m'attaqua avec bien plus de vitesse, heureusement j'avais vu et j'avais commencé à m'accroupir de manière à ce que son épée me passe juste au ras du crane, laissant ses couille juste à la porté de mon crochet du gauche qui s'abatta un peu plus durement que prévu.

Là forcément ça a eu l'air de faire un peu plus que de le picoter, mais bon avec le prof qui matait j'pouvais pas faire dans la demi-mesure. Le problème ça allait être pour gérer derrière, parce que là peu de chance que le colosse contre attaque en me soufflant dessus.

On pouvait pas jouer au roublard ce coup ci donc pas le choix j'allais devoir le prendre de vitesse. Mon seul avantage était qu'il avait probablement rien écouté des conseils de Muller et qu'il chercherait donc pas à prévoir mes attaques.

Aussi vite que possible j'attaquai son flanc droit, faisant pivoter mon buste pour lui présenter mon profil et laisser le moins possible mon corps à découvert comme me l'avait conseillé le coach. Mon épée finit sa course sur son bras droit tandis qu'il avait fait partir un direct du gauche trop imprécis qui ne fit que remuer l'air.

Le prof nous observa sans rien dire pendant quatre échange, de mon côté j'étais partagé entre une certaine satisfaction et un angoisse grandissant. J'avais réussit à esquiver tout les coup de Bruce et ne lui avais pas laisser réussir une seule contre attaque, ça c'était plutôt positif. Mais si je n'avais réussi ça c'était plus parce que Bruce était de moins en moins calme et donc de plus en plus prévisible que grâce à mon habileté .

Hors si je m'en étais bien tiré jusque là c'est parce qu'il respectais les règles : il ne cherchait pas à ré-attaquer quand j'esquivais ses attaques ou quand mon épée le touchait. Mais plus le temps passait et plus je craignais qu'il ne se retienne plus une fois le prof partit.  

Et forcément ce moment finit par arriver, il me donna quelques conseils sur la manière d'esquiver et me suggéra d'accompagner plus mes coups de poings avec mon épaules, puis sans rien dire à Bruce il tourne les talons et s'en va.

Le sourire que j'ai vu se dessiner sur le visage du bodybuilder ne m'a pas rassuré quand à mon sort.

C'était à mon tour d'avoir l'épée et si j'voulais pas finir sur une civière j'allais devoir me montrer plus malin que l'autre. Il était bien plus grand que moi et jusque là il ne m'avais attaqué qu'avec ses poings donc peu de chance qu'il vise les jambes. Le crâne c'est pareil vu la taille de ses poings si il vise cette endroit mon nez ou mes yeux vont morfler et ça va se voir qu'il à cherché à se défouler. Non moi à sa place j'attaquerai le torse ou les épaules.

Bon pour les épaules ça va être tendu à protéger mais pour le torse on peut peut-être faire un truc. Mimant une toux je plaque mon poings sur ma cage thoracique et laisse ma magie se canaliser sur mon ventre et ma poitrine et presque immédiatement une couche de glace protectrice se forme. Tape là dedans mon n'veux t'aura des surprises !

Allez j'peux plus reculer maintenant, je retente un coup sur son flanc gauche qui touche sa cible avant que son crochet du droit ne m'atteigne...mais comme je le craignais au lieu de freiner son coup j'ai l'impression qu'il  l'accélère et celui ci vient percuter mes cotes que je sens protester malgré ma protection.

J'ai le souffle coupé et je suis obligé de m'asseoir pour récupérer mais en même temps je peux pas m’empêcher de sourire intérieurement en voyant la grosse brute grogner de douleur en massant ses phalanges.  

« -Enculé ! T'as des fringues en béton ou b...

-Dites donc Bruce qu'est ce qui se passe ? »


Je suis surpris de voir le maître d'arme rappliquer aussi vite, je devais pas être le seul à avoir des doutes sur la patiences de mon collègue. Ceci dit ça m'arrange, je me lève tant bien que mal et tandis que mon adversaire tente de me faire passer pour un sensible je remonte mon haut de toile révélant ma protection de glace défoncé au niveau des côtes  gauches.

« -C'est du solide pourtant.

-Hmm, bon et bien je crois que ça se passe de commentaire. Bruce il me semblais avoir été clair pourtant, je me vois donc obligé de vous demander de quitter le cours. »

Sans rien rajouter monsieur muscle se dirigea vers la porte d'un pas rageur, maugréant quelques insultes au passages. Soulagé de le voir partir je me relaisse tomber par terre, osef de mon honneur j'ai bien trop mal au côtes.

« -Quand à vous Fiathen vous pouvez partir aussi, je suis content de ce que vous avez fait aujourd'hui mais vous semblez trop mal en point pour continuer. C'est dommage mais vous sembliez déjà connaître une bonne partie des choses exposé aujourd'hui de toutes façons »

Yes ! J'allais enfin pouvoir me reposer ! Affichant un sourire j'allais le saluer quand il reprit la parole :

« -Par contre pour ce qui est de la science martial vous avez encore beaucoup à apprendre pour avoir le niveau d'un vrai templier, vous reviendrez donc la semaine prochaine. »

Enfoiré !



Dernière édition par Fiathen le Ven 24 Mar 2017 - 21:15, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ainé des Surhommes
Masculin
Nombre de messages : 271
Age : 26
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
239/350  (239/350)
Mer 15 Mar 2017 - 23:27
C'est une bonne mission.

Tu as fait le cours avec l'esprit que j'avais en tête, quelque chose de martial. Pas d'art martial façon Kung-Fu mais simplement sortir des préjugés et stéréotypes classiques du combat. Je ne sais pas si tu as toi-même pris des cours mais pour les quelques uns que j'ai pris, ça ressemblait à ça donc... vraiment, c'était tout à fait l'esprit et la méthode que je désirais. En soit, la mission est bien faite... mais pas exceptionnelle non plus. J'ai particulièrement apprécié l'intro, cela dit, qui nous plonge dans une continuité et fait écho à d'autres missions. Sans oublier que tu situes plutôt bien le décor.

Disons que ça manquait de... piment, voilà. Pour autant, c'est bien détaillé, on sent que Fiathen (Faithen ?! Je sais jamais !) bosse et exploite son entrainement... mais je ne sais pas, quelque chose m'a laissé un peu froid face à cette mission. Ce qui reste le point le plus positif, c'est les clins d’œils à d'autres rp du Sanctum, que ce soit ton expérience du quartier fauve ou ordination d'Arturia.

J'ai personnellement énormément de mal à faire les missions d'entrainements... et j'ai bien aimé celle-ci contrairement à ce que mon commentaire peut laisser penser. Ça manquait juste de... piment. C'est très constructif, je sais... mais objectivement, je n'aurais pas grand-chose d'autre à dire. En soit, une bonne mission ! Je vais noter facile... j'ai hésité un peu avec normal mais Fiathen ne m'a pas eu l'air d'être incroyablement mis en difficulté même s'il a eu quelques défis.

Facile : 10 points d'expérience + 100 munnies + 2 PS. (1 en défense et 1 en dextérité)

_______________________________

Fiche de compétence
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !