Derniers sujets
» Aux abonnés absents
par Kurt Brown Aujourd'hui à 14:09

» Breaking News : Course poursuite à Costa Del Sol !
par Roxanne Ritchi Hier à 18:50

» La Menace Chocolatée
par Rufus Shinra Hier à 17:56

» Trois petits oiseaux
par Rufus Shinra Hier à 17:37

» De l'ennui naît l'horreur
par Maître Aqua Hier à 16:50

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Hier à 10:38

» Il faut du soin
par Pamela Isley Ven 21 Juil 2017 - 12:18

» Thé glacé sous les palmiers
par Kurt Brown Jeu 20 Juil 2017 - 16:25

» Après une pause
par Abigail Underwood Jeu 20 Juil 2017 - 13:24

» Libre, l'univers pour t'accueillir
par Abigail Underwood Jeu 20 Juil 2017 - 13:11

» Est-ce qu'il y a un médecin dans l'assemblée ?!
par Chen Stormstout Jeu 20 Juil 2017 - 12:04

» Entre ciel, terre et campagne
par Agon Wiley Jeu 20 Juil 2017 - 9:49

» Des morceaux de Fred dans les cheveux
par Jecht Jeu 20 Juil 2017 - 1:43

» Les Orphelins
par Natsu Dragneel Mer 19 Juil 2017 - 21:43

» Réglementations et demande de Partenariat
par Le Cygne Mer 19 Juil 2017 - 16:45


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Accepter l'inacceptable
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur des Esprits
Féminin
Nombre de messages : 103
Age : 29
Localisation : Pangée
Date d'inscription : 09/11/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
362/400  (362/400)
Mar 7 Mar 2017 - 14:11




Accepter l'inacceptable



Je venais d'être envoyé à Port-Royal pour essayer de mettre enfin la main sur Auron pour le livrer à Hadès, car comme l'avait fait si bien remarqué Death, cette affaire durait depuis trop longtemps et il fallait y mettre un terme.

Je descendis donc la station Shin-Ra pour ensuite me diriger vers le Centurio, je ne savais absolument pas auprès de qui je pouvais obtenir des informations au sujet de ce mercenaire, mais cet endroit est le quartier général de ce groupe, il y aurait donc eu sûrement la possibilité d'avoir des renseignements... Mais là, c'était vraiment être optimiste. Les mercenaires et les coalisés ne font pas bon ménage, il fallait espérer que tout se passe bien.

Je jetai un rapide coup d'œil aux alentours avant de pénétrer dans la taverne et ainsi faire face à des clients voir même peut-être des mercenaires, j'ignorais comment allait se passer cette journée et pour être honnête, je n'étais vraiment pas du tout à l'aise...

Après être entré je vis sur la gauche un comptoir avec un homme derrière en train d'essuyer quelques chopines. Le reste de la pièce était assez vaste avec quelques tables installées par endroit, mais peu de monde occupait les lieux.

Au moins peu de mercenaires était là... Enfin peut-être étaient-ils ailleurs dans Port Royal, mais au moins, je me sentais un peu plus rassuré.


Le « barman » s'arrêta un instant se tourna vers moi avant de me dévisager.

- Qu'est ce que je vous sers ?
- Heu... En fait, je suis simplement de passage et...
- Ça ne vous empêche pas de boire quelque chose !
- Je n'ai pas soif. Merci.
- Et qu'est ce que vous venez faire dans une taverne si vous n'avez pas soif ?


Je me mis à déglutir assez bruyamment. Il était déjà inutile de préciser que j'appartenais au groupe ennemi du leur...

Ok, reste calme Maxwell... Ne dis rien de travers et tout se passera bien.


Je pris une profonde inspiration et m'approchai un peu du comptoir et de l'homme qui semblait être le gérant de cet endroit.

- Je cherche quelqu'un.
- J'ai l'air de ressembler aux renseignements ?
- Non ! Enfin, je me dis que, vous, en tant qu'habitant de Port Royal, vous savez peut-être un peu tout ce qui se passe ici.
- Hum...
- Je ne disais pas ça méchamment.
- Et pourquoi une gamine dans votre genre cherche quelqu'un, surtout ici ?
- C'est quelqu'un que je n'ai pas revu depuis très longtemps... Et il faut que je lui parle. C'est très important.


L'homme leva un sourcil et se mit à me dévisager encore plus que tout à l'heure. Mon baratin sentait vraiment mauvais, il fallait bien l'avouer et j'ai toujours été un piètre menteur. Je n'avais jamais rencontré Auron et peut-être que les mercenaires se disaient tout sur tout, leurs activités, leurs connaissances... Je misais gros sur un mensonge que même un enfant de cinq ans ne prendrait pas au sérieux.

- Bah, vous me faites pitié... Qui est ce que vous cherchez ?
- Je cherche un homme dénommé Auron.
- Auron !? Qu'est ce que vous lui voulez ?
- Il faut que je lui parle. C'est très important.
- Comment vous avez dis que vous vous appelez déjà ?
- Je ne vous ai pas dis mon nom.
- Alors ?


Je le quittai du regard un instant. La Coalition Noire et les Mercenaires ne sont pas amis, ça tout le monde le sait. Mais mon visage jusqu'à aujourd'hui n'était pas vraiment connu de ce groupe. Mon identité pouvait peut-être rester encore « secrète », je mens déjà sur ma véritable identité, autant continuer...

- Jézabel.
- Jézabel ? Jamais entendu ce nom là.
- Je ne parle pas non plus d'Auron à mon entourage.
- Votre entourage ? D'où venez vous ?
- Pas de ce monde. Mais si Auron ne vous a parlé de moi, c'est qu'il a tenu promesse comme je l'ai fait de mon côté.
- ...
- Il faut que je lui parle, c'est très important.
- ...


La dialogue était rompu avec cet homme qui commençait à doucement me taper sur le système. Avant que je ne rencontre Milla, je n'avais jamais été du genre à démarrer au quart de tour. Et je ne sais pas si c'est le fait d'avoir « changé de corps » mais j'ai comme l'impression que ma vie d'avant, a changé. Je ne saurai dire si c'est en mieux ou non. Mais ce n'était pas désagréable... À la seule condition que ça ne me retombe pas trop dessus.

Je repensais alors à la petite bourse que la Coalition Noire m'avait fourni avec deux cent munnies à l'intérieur. Death m'avait bien fait comprendre que ces gens là aimaient beaucoup l'argent et que c'était pour eux une bonne façon de communiquer. Alors autant tenter la chose.

Je la récupérai et la posai sur le comptoir. Le tavernier avait repris sa tâche mais regarda le petit objet du coin de l'œil avant de se retourner une nouvelle fois vers moi.

- Croyez-moi. C'est une question de vie ou de mort.
- Et qu'est ce qui me dit que tout votre discours, ce n'est pas du flan ?
- Je suis une fille honnête. J'ai beaucoup voyagé pour le retrouver. Et je n'ai pas été assez rapide au point de venir demander de l'aide à d'autres personnes. Et le simple fait de faire ça, met sa vie encore plus en danger.
- Et qu'est ce que vous voulez lui dire exactement ? Peut-être que je pourrai vous dire où le trouver à ce moment là... Dit-il tout en regardant un peu la bourse de munnies.


Avant que son regard ne s'attarde trop sur cette monnaie je reposai ma main dessus tout en souriant.

- Je peux vous dire ce qu'il en est dans les moindres détails. Mais il faut que je le retrouve, c'est très important.
- Écoute la mioche. Je n'ai jamais entendu parler de ton existence avant aujourd'hui et je suis quasi certain, que pour Auron, c'est la même chose... Alors s'il te plait. Va voir au stand d'à côté, si j'y suis.
- C'est... Mon frère.
- Pardon !?
- Enfin, pas biologiquement parlant. Mais je le considère comme tel. S'il vous plait, le contenu de cette bourse est à vous. Vous pouvez en faire ce que vous voulez. Mais il faut que je le retrouve... S'il vous plait.


Le tavernier resta silencieux un instant avant de regarder l'escalier au fond de la pièce qui menait à l'étage du bâtiment. Peut-être voulait-il me faire comprendre qu'il était là-bas ? Ou bien peut-être détournait-il le regard pour réfléchir.

Je n'étais pas habitué à travailler avec les Mercenaires et leur façons d'agir et de penser m'étais vraiment totalement inconnu. La seule chose que je savais à leur sujet, était que l'argent était ce qu'il y avait de plus important pour eux.

- Auron n'est pas revenu ici depuis un petit moment.
- Depuis combien de temps ?
- Tu crois vraiment que j'ai un calendrier en tête ?
- Je ne voulais pas paraitre désagréable... Désolée.
- Écoute gamine. La dernière fois que je l'ai « vu », il était parti au Nouveau Monde. Depuis, je n'ai plus eu de nouvelles. Je ne sais même pas si tu viens trop tard ou non.
- Merci.
- Ne reviens plus ici.


Je le remerciai une nouvelle fois et sorti une vingtaine de munnies. J'avais bien compris que je lui avais fait perdre son temps. Et puis au moins, cela pourrait peut-être lui faire croire un peu plus à mon mensonge. En théorie, l'ennemi ne paierai pas trop pour obtenir des informations sur la localisation de certaines personnes.

Je quittai le Centurio et reparti vers la Station Shin-Ra pour faire part à Death du dernier endroit connu où pouvait se trouver le mercenaire.













avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Boucher de Grimm
Masculin
Nombre de messages : 439
Age : 27
Date d'inscription : 05/02/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
888/0  (888/0)
Mar 7 Mar 2017 - 22:46
Alors, voici le retour de Milla après son séjour à Chypre !

C’est marrant, c’est assez facile de comprendre quand un rp ne t’inspirait pas ou bien qu’il ne te plaît pas. Attention, j’suis pas en train de critiquer. J’veux simplement dire que c’est assez facile de voir quand une personne n’est pas à son maximum. Avec Milla, il y a certain rp qui son supérieur et je vois qu’ici, tu n’as pas donné tout ce que tu avais.

Une fois de plus, c’est pas un mal, on ne peut pas être toujours à 100% !

Et pourquoi est-ce que je disais ça, il y a forcément une raison, j’vais pas m’amuser à taper pour rien ! Simplement pour dire que, certaines missions n’ont pas de niveau de difficulté fixé. En allant chercher cette information, qui n’est rien en finalité, tu avais mille façons de rendre la chose plus compliquée ou plus simple. Tu vois ce que je veux dire ? Une fois de plus, j’suis pas en train de critiquer ta mission. J’suis simplement en train de dire que ce genre de mission est un peu un « bac à sable » où tu peux faire tout ce que tu veux dedans pour atteindre l’objectif. Genre, tu peux faire un simple pâté avec ton sceau ou carrément un château avec des douves et tout !

Bref, tout cela pour dire que, laisse toi guider sur le flot de ton imagination avec ce genre de mission et tu seras fière de nous montrer ton château sur la plage. J’me relis et j’ai l’impression d’être un moniteur de colonie de vacances.

J’vais faire une petite analogie avant de parler véritablement de la mission, mais ce que je trouve cool ici, c’est une fois de plus de parler de notoriété de personnage. Dans tout ce que tu as fait jusqu’à maintenant, c’était des trucs pour la Coalition Noire et jamais pour des clients. Tu n’es pas connue comme le son les autres membres actifs de la Coalition Noire, Vesper et Death étant là depuis longtemps et Abigail devenu intendant de la Garde Noire. Ce qui veut dire que, t’es un peu une ombre chez nous ! Tu opères toujours dans nos propres mondes, et ça me fait un peu rêver de te voir te balader comme ça.

Il n’y aura qu’une critique que j’ai à faire, c’est simplement que tu discutes avec Fred. Du moins, c'est ce que j’ai compris, et j’ai l’impression qu’il crache l’information trop vite. Après, faut être honnête deux secondes, il dit simplement qu’il a pris un bateau pour le Nouveau Monde. L’information peut être aussi vrai, qu’une vulgaire blague pour te faire dégager pour ensuite te faire surveiller. C’est une mission simple, et ça donne le ton sur une chose à développer. Vivement la suite !

Bien, j’me rends compte que je n’ai rien d’autre à rajouter.

Mission accomplie !


Normal : 20 points d'expérience + 200 munnies + 3 PS. Un point en Vitesse et deux points en Symbiose.

_______________________________
 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment accepter l’inacceptable? (feat. Lucius Pompeius Publicola) - TERMINER
» Transaction Accepter
» [1748-1749] ~Il faut savoir accepter sa peur ~ [Entraînement solo]
» Savoir accepter de reçevoir...[Pv Emily]
» L'inacceptable...