Derniers sujets
» Froide Noblesse
par Arthur Rainbow Hier à 21:57

» Visite au cimetière
par Narantuyaa Hier à 16:54

» D'un prêtre à une soldate, et vice-versa
par Kestia Hier à 15:43

» Récréation
par Hoper Mar 21 Nov 2017 - 17:58

» Basique!
par Fiathen Dim 19 Nov 2017 - 22:17

» Absences Aqua
par Maître Aqua Dim 19 Nov 2017 - 21:21

» Conseillère en Urbanisme
par Huayan Song Dim 19 Nov 2017 - 15:13

» Essai en laboratoire
par Cypher Sam 18 Nov 2017 - 16:24

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Sam 18 Nov 2017 - 14:32

» Jet The Hawk! Storm The Albatross! Wave The Swallow! We're the Babylon Rogues!
par The Babylon Rogues Sam 18 Nov 2017 - 13:59

» La Shin-Ra del Sol
par Rufus Shinra Sam 18 Nov 2017 - 10:30

» Tombent les masques
par Abigail Underwood Ven 17 Nov 2017 - 19:25

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Ven 17 Nov 2017 - 11:13

» Absences de Pamela
par Milla Maxwell Jeu 16 Nov 2017 - 16:46

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Jeu 16 Nov 2017 - 5:58


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Le supplice de Prométhée
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Expert comptable
Féminin
Nombre de messages : 246
Age : 27
Date d'inscription : 27/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: capitaine
XP:
218/350  (218/350)
Lun 6 Mar 2017 - 10:43
Lenore grimaçait de dégoût devant son reflet dans le miroir embué de la salle de bain de l’étage des filles. Les cicatrices de brûlures autour de son oreille étaient laides, elle ne voyait que ça à chaque coup d’œil sur elle-même. Ce n’était pourtant pas une grande surface, mais l’asymétrie que cela provoquait attirait l’œil. La seule façon de la dissimuler suffisamment à son gout fut de faire de nombreuses petites couettes, laissant les filaments roux retombés autour de son visage d’une façon plus contrôlé, masquant la partie à jamais à nu autour de son oreille. Elle regagna sa chambre désespérément vide, enroulée dans sa serviette.

Une fois la porte fermée, elle hésita mais saisit l’un des livres de Svetlana toujours sur ses étagères malgré son décès. Elle ouvrit l’un d’eux dont elle avait découpé les pages pour ménager une cache à un cristal brillant. Elle s’installa sur son lit, adossée au mur confortablement, portant l’objet à son front en fermant les yeux. Elle voulait profiter d’un moment calme, pour revoir les images de sa mère. Aimante, terriblement douce, douloureusement joyeuse.

Elle sursauta quand on frappa à sa porte, rangeant rapidement son trésor pour que personne n’en ai connaissance, que personne ne le convoite et lui dérobe. Elle tremblait sous le stress, le cœur battant à tout rompre.


« Je ne suis pas visible… Qu’est ce qu’on me veut encore ?! Cria – t – elle hésitante.

- C’est Fred. On a attrapé Surkesh, le type de la Coalition Noire qui bosse en tant que mercenaire… Je comptais l’interroger, mais je me suis dit que ça t’intéresserait.

- J’arrive. » Fit Lenore, de nouveau fermement. L’image que lui avait donnée le cristal s’estompait dans sa tête et la mention du groupuscule des ténèbres suffit à la faire revenir sur terre. S’il y avait quelque chose à extraire de ce type, elle le presserait jusque la dernière goutte.



Le temps de s’habiller, elle rejoint le reste des mercenaires sur le grand terrain d’entraînement à l’arrière du Centurio. Il faisait enfin beau, d’un grand ciel bleu froid et d’un soleil dardant ses rayons d’hiver, le temps parfait pour mourir.

Les mercenaires étaient nombreux, bien une vingtaine et comptaient faire passer un sale quart d’heure à l’homme en cause, encore inconscient et saucissonné au sol, s’il pouvait respirer encore s’était un miracle. Ils regardèrent Lenore sauter par-dessus les rondins de bois qui servaient de clôture et se faufilant pour rejoindre Fred.


« Comment tu penses le faire répondre, il est plus bâillonné et coincé que le jambon que tu fais fumer, pas comme ça que tu vas avoir la moindre réponse. Soupira-t-elle.

- C’est un mage, je sais bien ce qu’il peut faire, matière noire, zone absence d’air et invoquer des sans cœur et je ne veux pas risquer le moindre débordement. Répondit Fred.

- Et il ne donnera pas la moindre info que tu ne connaisses déjà. Fit la rousse d’un ton de reproche en croisant les bras. Tu m’as demandé de venir. Laisse-moi faire.

- La dernière fois qu’on t’a laissé faire, Svetlana est morte ! » Maugréa Willem, s’attirant le regard noire de Lenore et un coup de coude de son voisin pour lui signifier sa phrase déplacée.

La rousse fit quelque pas, désigna un gros rocher que certains utilisaient pour soulever un poids conséquent et désigna quelques mercenaires, faisant reculer les autres.


« Attachez le au rocher en plein soleil, s’il manipule les ombres, on va lui diminuer sa source. Mais retirez-lui son bâillon. Allez me chercher un sceau plein d’huile. Stephan, tu te mets en hauteur avec un petit feu, on moindre doute au moindre mouvement d’une ombre quelconque, tu me l’allumes avec une flèche. »

Ils attendirent l’aval de Fred qui se contenta d’hocher une fois la tête. Tous s’installèrent tout le long du terrain, armes en main, ne laissant que Lenore en tête à tête avec la taupe présumée. Stephan était monté sur le toit de l’auberge, flèche déjà encochée, une torche allumée coincée entre les tuiles. Surkesh attaché par les quatre membres à son rocher avait intérêt à se tenir à carreau s’il ne voulait pas s’en prendre un. La manipulation pour le remettre en place commençait à le réveiller.

Lenore saisit à sa cuisse son couteau émoussé au manche noire liseré de rouge. Elle fit sauter les boutons de sa chemise pour offrir son ventre à la morsure du soleil. Elle saisit le sceau d’huile pour le lui balancer et finir de le réveiller, bien plus épais que de l’eau, elle prendrait feu, le réduisant à néant si Stephan le désirait.

D’humeur taquine, la mercenaire se mit à dessiner du bout de sa lame sur le ventre de la taupe maintenant bien réveillée. Elle observait l’effet, sans pouvoir le couper, la pointe pouvait au moins le griffer un peu, suffisamment pour qu’il en sente le contact menaçant, et ressentir cette force qui drainait son énergie comme elle l’avait fait sur d’autres hommes.


« On se réveille princesse, tu as été invité à notre petit gouter. » Ricana-t-elle en souriant en coin.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Clef Noire
Masculin
Nombre de messages : 190
Age : 27
Date d'inscription : 14/03/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
65/400  (65/400)
Lun 6 Mar 2017 - 15:43
« C'est rude... » Lança-t-il, froid mais la voix pas si sereine et loin d'être aussi arrogant qu'à son habitude. Si Surkesh cherchait naïvement à détendre l'atmosphère, se demandant bien ce qu'un humain aurait fait, son visage se déformait de lui-même sous le mauvais traitement. Des chaines retenaient ses membres écartelés et étirés, lui offrant une douloureuse captivité. L'huile poisseuse qui coulait le long de son visage s'infiltrait jusque dans sa gorge, extrêmement désagréable mais heureusement, il n'y en avait pas assez pour l'étouffer. Pour l'instant, rien n'était douloureux mais tout était extrêmement désagréable... le soleil l'éblouissait et le chauffait déjà ardemment... mais un tel ensoleillement lui garantissait au moins une ombre conséquente. Encore une chose, pas douloureuse non plus... mais qu'on ne pouvait pas décrire comme étant seulement désagréable sans être dans l'euphémisme de mauvaise foi. Une lame émoussée parcourait son corps et lui offrit la même sensation que l'épouvantail de la Contrée du Départ lorsqu'il lui avait volé son énergie. De la peur ? Non, un sans-cœur ne peut en éprouver et... Surkesh avait au moins l'assurance de devoir répondre à des questions avant qu'on le trucide. Si c'était désormais un sans-cœur, c'est parce que Death l'avait laissé à deux doigts de mourir, forcé de sacrifier son cœur pour continuer à exister... et si le Faucheur lui avait infligé ça, c'est parce que ce branleur de Surkesh l'avait provoqué. C'est une erreur que le sans-cœur ne referait pas, soyons-en certains. Les sans-cœurs ne ressentent pas la peur... mais quand ils ne sont pas trop cons, ils comprennent très bien quand leur existence est en danger et là... c'était le cas.

La première personne que Surkesh vit fut cette femme... visiblement heureuse du traitement qu'elle infligeait à l'ancien coalisée au vu de ses ricanements sadiques. Des cheveux roux sanguins encerclaient son visage où des yeux verts brillaient d'émotions et à côté de ça, son visage jeune et lisse laissait paraitre une grande froideur. Le sans-cœur ne la connaissait pas, ne l'avait jamais vu mais... pouvait aisément partir du principe que c'était " la " mercenaire qui avait survécu au piège du palais des rêves et si c'était le cas, elle devait bien avoir la haine. Regardant nerveusement autour de lui, pris d'un spasme, Surkesh eut... l'immense soulagement de voir que Natsu n'était pas dans le coin puisqu'il le savait plus prompt à la violence qu'à la réflexion. Un archer était présent sur un toit avec une torche non loin... ce qui rappela Surkesh à l'huile qui recouvrait son corps.
Parmi ses options, le sans-cœur pouvait bouger la tête et parler... ce qui lui laissait tout de même quelques options mais... pas avec autant de mercenaires dans les parages. Ils le tuerait au moindre truc suspect et le Centurio connait la plupart de ses capacités, suffisamment pour surveiller son ombre en tout cas. Ce n'est pas non plus un sans-cœur mineur qui retiendra la foule qui tient compagnie à sa tortionnaire.

En plus, s'il tentait quelque chose, il lui faudrait gérer l'archer et la foule en même temps... ce qui en soit n'était pas possible. L'évasion... à moins qu'on ne le laisse périr à petit feu avec une surveillance réduite, lui serait impossible. Pour l'instant, tout ce qu'il avait à faire, c'était de... coopérer.

« Donc... si j'ai bien compris... je suis niqué et en beauté. Ça me fait un peu rire puisque j'aurais répondu à toutes vos questions de bon cœur mais j'imagine que c'est plus marrant comme ça. » Surkesh était épuisé... finalement bien trop pour conserver son jeu d'acteur et se faire passer pour un humain. Ça ne l'empêchait de jouer le jeu et de toute faire pour démontrer de sa... bonne foi. « Alors, dites-moi... » Pas que Surkesh vouvoie la rousse mais à ses yeux, il s'adressait à tout le Centurio. De toute façon à la merci des mercenaires, il ne pouvait rien sinon se montrer utile. « ... qu'est-ce que vous voulez savoir ? Je veux dire, en plus de tout ce que j'ai déjà révéler, bien sûr. J'avoue, de mon côté, être bien curieux de ce qu'il s'est passé au Palais des Rêves mais c'est pas moi qui pose les questions, n'est-ce pas ? »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Expert comptable
Féminin
Nombre de messages : 246
Age : 27
Date d'inscription : 27/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: capitaine
XP:
218/350  (218/350)
Lun 6 Mar 2017 - 17:40
« Ah ! Enfin quelqu’un qui comprend ! Effectivement c’est plus amusant comme ça » Fit- elle en lui souriant, retirant sa lame de sa peau.

Elle plongea son regard déterminé dans le sien, penchant un peu la tête à sa réflexion, ils l’intriguaient. Ses yeux dorés qui hurlait son appartenance aux ténèbres, elle les avait déjà vus. C’était ceux de Death, c’était ceux du Loup. Pourtant le charisme écrasant de ces deux noms, n’avait rien à voir avec celui qui était là à sa merci. Elle se savait en danger, mais son comportement tenait plus du branleur ou de l’arnaqueur. Elle fit une légère moue de déception en revenant à ses pensées.


« Parlons-en de ce que tu as déjà révélé… Visiblement tu ne t’es pas prié pour en relayer autant de l’autre côté. Je ne te cacherai pas que Death lui-même, n’a pas hésité à me l’avouer…. Sans même que je songe à poser la question. Il t’a clairement vendu à la première occasion. Si fier de son coup d’avance.»

Elle pencha la tête de l’autre côté en l’observant, une moue compatissante artificielle au visage, alors que des chuchotements se faisait dans les rangs des mercenaires. La tension monta d’un cran à la confirmation d’une fuite de la part de cet homme. Ils lui avaient donné une chance malgré sa provenance. Parce qu’eux même étaient arrivés avec un passif lourds pour certains et avaient cherché une autre vie.


« Dire qu’on t’a accueillis, pour te laisser faire tes preuves, on comptait beaucoup sur toi. Nous, on ne t’aurait pas vendus. Mais, je ne sais pas … Je me dis que tout n’est pas encore perdus, enfin … tout dépendra de tes réponses… honnêtes évidement. Tu ne comptes pas me mentir n’est-ce pas ? »


Elle reprit un ton mielleux et souriant sur la fin lui tournant autour, l’air d’un chat jouant avec une souris, ligotée certes, c’était moins amusant. Mais elle détestait avoir le rôle de la proie et avait déjà trop subit de la part de la Coalition Noire. Le pauvre homme allait subir pour ses pairs, la rage et la douleur étaient encore trop récentes et la tension ambiante n’était pas pour faire redescendre les ardeurs.

« Dis-moi tout … Surkesh ? C’est bien ça ? Rassure-moi… que lui a tu révélé sur nos contrats, sur nos possessions ou nos identités. »

Selon ses aveux, ils pourraient encore renverser la vapeur, rectifier les erreurs, renforcer les cibles potentiels. Peut-être même pourraient-ils enfoncer un pieu dans le dos des Coalisés qui viendraient sur place. Broyer leurs pions, détruire les pierres du château petit à petit. Il pouvait encore être utile s’il coopérait.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Clef Noire
Masculin
Nombre de messages : 190
Age : 27
Date d'inscription : 14/03/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
65/400  (65/400)
Lun 6 Mar 2017 - 18:33
« J'ai révélé autant à l'un qu'à l'autre, c'est bien de le reconnaitre. D'ailleurs, comme j'en sais bien plus sur la Coalition Noire que sur le Centurio, je vous ait donné beaucoup plus à vous qu'à eux. Ah, tant que j'y pense, Death ne m'a pas vendu... il est juste persuadé m'avoir tué. On s'est croisé à la Contrée du Départ, après que j'ai défait l'épouvantail démoniaque et bon... on a toujours eu une relation tumultueuse. Sacrifier son avantage pour pouvoir s'en vanter, c'est tellement lui ça. »

Bien sûr que Death l'a vendu... après l'avoir tué, il n'avait plus aucun intérêt à garder l'identité de sa taupe secrète mais... pourquoi le dire ? Le faucheur a quand même été bête : désormais, les mercenaires savent que la Coalition Noire sait et il a perdu un avantage. Surkesh ne pensa même pas un instant que Lenore prêche le faux pour obtenir le vrai tant ça ressemblait bien à son boss de révéler sa maitrise du jeu. Tout ça, encore une fois, par orgueil... ah bah ça, il est trop vieux pour changer ce cher Death... une vraie caricature de grand méchant qui doit à tout prix révéler ses plans machiavéliques ! Ça se retournera contre lui puisque les mercenaires vont pouvoir se servir de ce qu'il sait contre lui et Surkesh s'en faisait une sombre joie d'avance. Décidément... alors même que Death le pense mort... il continue de lui nuire même sans faire exprès. Le sans-cœur ne s'imaginait pas un instant survivre... cette situation le dérangeait, ce n'était pas la première fois qu'il était impuissant et... trop de fois il l'était, forcé de coopérer en espérant qu'on l'épargne. Sauf que la dernière fois, c'était face à Death qu'il était impuissant et celui-ci... a décidé de le tuer, parce qu'il le pouvait, parce qu'il le voulait. Sa chance, la seule que Surkesh ait de survivre, c'était la nature intéressée des mercenaires... mais ils ne font que subir la Coalition Noire pour l'instant alors... d'avoir l'un d'entre eux entre les mains... ils se vengeront sur lui sans aucun doute. Le sans-cœur se fichait bien du petit jeu de la rousse, savait que rien ne serait sincère sinon son plaisir de le tenir entre ses griffes, sa haine et sa volonté d'en découdre.
Le visage du sans-cœur se fit désormais froid et neutre, sans la moindre émotion, une expression on ne peut plus sincère alors que ses yeux jaunes se plongeaient, fixes et inhumains, dans ceux de sa tortionnaire.

« J'ai révélé à Death vos problèmes avec la Shinra et les voyages interstellaires... tout les contrats affichés au Centurio. Fred a enlevé les plus... sensibles... après mon arrivé mais j'ai eu le temps de le mettre au courant de vos affaires avec Phill concernant les gladiateurs et les monstres comme de votre colonie au nouveau monde. Concernant ça, j'ai précisé à Death que votre boss lui-même était sur place donc il sait que c'est particulièrement important. Après ça, j'ai plus ou moins révélé tout vos contrats courants. »

Désormais, il le savait, c'était elle qui avait survécu à Death après avoir connu l'impuissance... ça leur faisait un point commun : avoir survécu au faucheur. Or, il y avait aussi une différence de taille... Death a épargné sciemment Lenore... là où il était bien décidé à tuer Surkesh mais n'y est qu'à moitié parvenu. Ça, il n'hésiterait pas à le sous-entendre et c'était déjà plus ou moins fait... mais mieux valait ne pas trop énerver sa charmante compagnie. Surkesh se rappelait très bien ce que ça faisait d'être à la merci du Faucheur et n'osait pas imaginer l'humiliation d'avoir été épargner... tandis que son collègue fut assassiné. Son cœur devait être déchirer par le tourment de ses émotions... ou alors, elle était d'une détermination sans faille. La deuxième option serait la plus préférable... c'est justement parce que Surkesh ne maitrisait pas ses émotions qu'il avait résisté à Death et que celui-ci avait à son tour perdu contenance. L'intérêt du sans-cœur était que l'ambiance soit la plus calme et sereine possible.

« Concernant vos effectifs, j'ai révélé que vous étiez nombreux et que Port Royal était votre forteresse, quasiment imprenable, que vous étiez plus que bien armé. Quand à vos identités... j'ai parlé du mec avec des cheveux blancs et un bras monstrueux qu'on dit viable en combat, celui qui se fait appeler le magelame. J'ai aussi parler de Fred et de son importance pour le Centurio... comme quoi c'était le seul à pouvoir calmer Natsu. Quand à Natsu... je l'ai prévenu qu'il valait Tian-Long. »

Venait le moment... délicat...

« Puis j'ai parlé d'une rousse qui fait énormément parler d'elle, chaque fois avec un nom différent. »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Expert comptable
Féminin
Nombre de messages : 246
Age : 27
Date d'inscription : 27/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: capitaine
XP:
218/350  (218/350)
Lun 6 Mar 2017 - 19:13
Il y eut se changement dans son regard, quand le masque tombe, qu’on ne se casse plus la tête à manipuler et mentir. Ses yeux braqués sur elle avaient davantage cette pesanteur, la faisant détourner les yeux vers le sol, la faisant haïr son instinct encore trop faible. Tout ceux de la Coalition devait être de vrai monstre au final et l’idée ironique la fit sourire en coin. Avait-elle réellement le dessus ou se laissait-il simplement faire. Quelle phrase attendait-il d’elle.

« Ah celle-là tu peux l’appeler Lenore, et vu que je deviens si célèbre pour qu’on parle de moi jusque dans le bureau de ton ex patron chéri, je ne vais pas m’en priver ! » Dit-elle en écartant les bras, amusée par sa notoriété soudaine alors qu’elle avait tout fait pour se cacher. Célèbre parmi les monstres, qui le voudrait ?

Elle revint avec son large sourire ravie d’avoir une belle occasion servie sur un plateau de roche. Elle en trépignait presque sur place à l’idée. C’était un traître mais visiblement il avait toujours une utilité.

« Il te crois mort alors ? C’est intéressant ça… Ça te donne de la valeur, j’espère que tu le comprends comme moi. Ça t’intéresse ? Tu n’as pas envie … de les détruire petit à petit en les faisant souffrir ? »

Sa phrase fit remuer quelques mercenaires de désaccord. Elle maugréa doucement et se tourna vers eux à contre cœur, rompant son tête à tête à regret. Elle s’adressa à eux avec fermeté, enfin surtout à Fred, puisque tout passait par sa validation. Son regard sur elle était désapprobateur mais il calculait l’intérêt du Centurio dans toute cette affaire.

« On doit renforcer nos intérêts au Colisée et prévenir Phil. On sait pourquoi il a perdu des gladiateurs au moins. Je suis sure qu’il sera ravie de l’apprendre. Il faut prévenir Natsu au Nouveau monde aussi et … Fred navré mais il va te falloir quelques chaperons. Notre nouvelle pièce maîtresse a raison, tu es la faiblesse de notre petit Chalumeau. » Elle fit un clin d’œil au tavernier qui se passa la main sur la figure.

La nouvelle pièce maîtresse, un mort qui frappe de façon fantôme. A son ton, l’idée ne devait pas lui déplaire et avec ses connaissances sur les endroits et les habitudes de ses ex camarades, c’était une mine de renseignements importants. Pourquoi avait-elle donc mis tant de temps avant de le rencontrer ! Bon il était apparu pendant qu’elle cavalait au Farwest… Et les mercenaires vivent trop au jour le jour pour penser à prendre le maximum de renseignements.


« Dis-moi mon petit sucre rassis… Fit-elle en revenant vers sa victime. Tu connais les plans de tes anciens camarades. Que veulent-ils faire au juste au Pays Imaginaires avec ses pirates ? Je veux dire il n’y a strictement rien là-bas et l’un comme l’autre camp ne peuvent pas se passer de l’autre sinon c’est l’ennui assuré. Et plus important. Parle-moi des projets de Death au Palais des Rêves. Qu’est ce qui pourrait faire le plus mal à Death ? »

Plus elle répétait son nom, plus sa détermination se lisait dans ses yeux avides de vengeance, quitte à signer avec le Diable, avec ce monstre qu’elle comptait utiliser intelligemment. L’idée de frapper dans le dos du Boucher de Grimm, d’imaginer son regard surpris et plein de rage d’avoir vu son jouer cassé lui dérober ses plus précieuses possession la ravissait d’avance. Elle comptait sur lui et ça ne plaisait pas à ses camarades. Mais ils suivraient tous l’avis de Fred et il ne l’avait pour le moment pas arrêter.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Clef Noire
Masculin
Nombre de messages : 190
Age : 27
Date d'inscription : 14/03/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
65/400  (65/400)
Lun 6 Mar 2017 - 20:25
Surkesh ne put que briser son visage de monstre, surpris par la réaction de... Lenore. Était-elle encore en train de jouer ? Un de ses sourcils s'arqua d'interrogation et un rictus en forme de sourire en coin à l'envers se dessina de lui-même sur la face de sans-cœur. Au fond, ça paraissait logique, les intérêts convergeaient. Surkesh voulait simplement survivre... en elle-même, la Coalition Noire était une épée de Damoclès qui s'abattrait sur lui dès qu'elle prendrait connaissance de son existence... ou plutôt, Death l'était. Quand aux mercenaires, ils voulaient survivre face à une Coalition Noire qui les menaçait et, plus que ça, désirait se venger. Si l'ennemi de mon ennemi est mon ami, on peut dire que Surkesh est un bon pote au Centurio. Le sans-cœur resta un instant pantois, incroyablement déstabilisé par la réaction de la rousse qui... gardait la tête froide et bien plus que Surkesh n'en aurait jamais été capable du temps où il était humain. La plupart des mercenaires l'auraient simplement interrogé, torturé puis exécuté, Natsu en tête qui n'aurait peut-être même pas eu la patience des deux premières parties. Au fond, se venger pour se venger... le sans-cœur ne savait pas où il en était et n'avait pas réellement d'émotions, seulement des pulsions avec une bonne dose de conscience de soit. Au fond, en cherchant à tuer Surkesh, il aurait tué son cœur et ses ténèbres... sauf que les ténèbres de Surkesh, c'était ce sans-cœur enchainé au rocher... donc, Surkesh ne pouvait pas tolérer qu'on ait voulu l'anéantir. Lenore faisait en tout cas preuve d'un pragmatisme étonnant... au point d'en défier sa " famille " d'humeur beaucoup plus vengeresse.

« Je ne te cache pas que ça m'étonne... je ne m'attendais pas à ce qu'un mercenaire soit capable de réfléchir aussi froidement mais en effet, je suis plus que volontaire. » Surkesh reprit une expression neutre mais conserva des yeux pleins de réflexion, ne sachant plus vraiment à quoi s'en tenir... mais finit par se faire plus serein, les sourcils levés. « Concernant le Pays Imaginaire... soit Death arrive à conquérir ce monde, soit il le pourrit pour que la Lumière s'y embourbe comme elle le fait à Sheerwood. On sait bien que le Château Disney ne sacrifiera pas ce monde, ne l'abandonnera pas... alors soit Death le récupère, soit Death fait chier la Lumière. Elle est plus bas que terre en ce moment, c'est tout l'intérêt de la Coalition Noire qu'elle y reste. Par contre, le Palais des Rêves... je n'ai pas trop été impliqué... mais à part y prendre le pouvoir, que veux-tu qu'il y fasse ? Il me semble que la Coalition veut s'arranger pour avoir l'aide des pauvres petits gens opprimés mais j'en sais pas plus. »

Oui... comment mettre Death et la Coalition Noire à terre ? Le sans-cœur ne souriait pas mais le... cœur... y était puisque ce jeu tactique l’intéressait tout particulièrement. En tout, quand on résume bien les choses, la Coalition Noire n'a réellement que deux mondes : La Citée du Crépuscule et le Château de la Bête. Le gros désavantage des mercenaires, c'est qu'ils sont seuls et risquent de le rester dans la lutte contre la Coalition Noire, devant en plus surveiller leurs arrières par rapport à la Shinra. Pourtant, Surkesh savait très bien en quoi son ancien groupe était faillible.

« Commençons par Agrabah. C'est actuellement le Prince Armand de Beaumont qui dirige ce monde avec l'aide des quarante voleurs... ces derniers étant de connivence avec Death, ils attendent le bon moment pour choisir qui va gagner. Parce que le Sultan, vois-tu, a conquis Agrabah sans l'aide de personne et s'est carrément offert l'approbation du peuple... approbation que Death recherche actuellement. Il y a donc une guerre là-bas mais elle est politique, ça sera à celui qui s'attire les faveurs du peuple... et je ne te cache pas qu'Armand est en train de perdre. Tu te doutes qu'il est très riche et pas si radin que ça, faut juste le supporter... de ce que j'en sais, il se prend pour la huitième merveille du monde. »

Agrabah est un sujet compliqué, le genre dans lequel un type comme Natsu ne servirait à rien et où il faudrait une Lenore, quelqu'un d'incroyablement stratège. Après, ce n'est pas non plus ce qui affaiblira le plus la Coalition Noire puisque le Sultan a déjà la main mise. Au pire, cela les empêchera de se renforcer encore plus. Ce qui est particulièrement gênant, c'est que les mercenaires sont très mal vu là-bas, n'ayant autrefois par rempli les obligations de leur protectorat sans se priver d'empocher l'argent pourtant.

« Sheerwood... bon, quand la guerre sera fini, ce sera la Lumière qui y règnera et ça ne m'étonnerait que la Coalition Noire se jette dessus... après tout, vous leur avez vendu ce monde mais bref. Le Château de la Bête est déjà plus intéressant... actuellement, c'est Vesper Earl qui y siège et elle n'a que des gardes noirs à ses côtés. C'est une assassine... je n'ai jamais vu créature plus rapide qu'elle dans ma vie et c'est elle qui a tué Ariez avec Death, un gros morceau donc. Le Sanctum a tendance à rôder près du Château de la Bête mais jusqu'ici, n'ont réussi à rien sinon à se faire tuer. Certes, Vesper Earl est un gros morceau et n'est pas seule là-bas... mais c'est la seule coalisée à sortir de l'ordinaire là-bas, si vous vous y prenez bien, une attaque bien réfléchie peu potentiellement mener à quelque chose. »

Le meilleur pour la fin...

« Ironiquement, l'endroit le plus sensible pour la Coalition Noire... c'est son propre quartier général. Un gars, Hayner, y mène une rébellion depuis le premier jour... n'a jamais réussi à vaincre la Coalition Noire mais cette dernière n'a pas réussi à vaincre les révolutionnaires non plus. Je pense qu'ils n'ont besoin que d'un peu d'aide pour mener leur plan à bien et si ce ne sont pas les mercenaires qui s'en charge, ça ne sera personne. Par contre, c'est évidement à la Citée du Crépuscule que vous croiserez le plus de résistance... notamment les gardes noires, un ramassis de criminels, psychopathes, sociopathes et déséquilibrés en tout genre.

Une bonne chose à savoir c'est qu'à la Coalition Noire, depuis la disparition d'Ariez... ils ne s'y connaissent plus tellement en ténèbres et sans-cœurs. J'étais le plus doué d'entre eux à ce niveau-là et pourtant, je ne m'y connais pas tant que ça.

Quand aux capacités de combats... et bien, la Coalition Noire est meurtrière. Death ou Vesper Earl ne sont pas si résistants ou endurants mais particulièrement rapides et adroits, ne maitrise pas la magie cependant. Les gardes noirs sont dans la même lignée, particulièrement adeptes des armes à feux, du genre à trucider d'abords et à poser des questions après. Par contre, la ville est particulièrement sombre, de jour comme de nuit... c'est pas très difficile de s'y glisser furtivement, il n'y a pas de système de surveillance particulier. Par contre, y a des monstres dans leurs rangs... un t-rex, un élémentaire de feu et de fer, quelques sans-cœurs, entre autres... ainsi qu'un ingénieur pour armer tout le monde. Il a son usine dans la ville, c'est le principal fournisseur actuellement et... je l'ai moi-même recruter, c'est pas le plus fidèle qui soit.

Le plus dur, c'est de trouver la rébellion... mais eux, savent parfaitement comment passer sous les radars. Pour le reste, tu sais comme moi que la principale faiblesse de Death, c'est son orgueil... et oui, il a beau savoir qu'il n'est pas invincible, il se pense plus malin que tout le monde. D'ailleurs, à la Coalition Noire... la trahison est quelque chose de répandue, ce n'est pas impossible de se trouver des alliés au sein même de leur rang. Les Coalisés se sacrifient les uns les autres sans hésiter un seul instant... mais personne n'ira se sacrifier pour les autres... sauf les plus soumis.

Honnêtement, si le choix m'en revenait, je ne perdrais pas de temps et j'irais directement les attaquer en plein cœur, dans le Q.G, en s'alliant avec la rébellion. Agrabah ou le Château de la Bête ne le ferait pas tant mal... le Pays Imaginaire est une perte de temps, Death n'y est que parce que ça ne lui coute pas grand-chose et le Palais des Rêves... bien, ça les empêchera de gagner en puissance sans vraiment les affaiblir.

Avant que j'oublie... au Colisée de l'Olympe, la Coalition Noire a un allié de taille... Hadès... et j'ai fait le tour. Faut bien comprendre une chose, par contre. La Lumière et le Sanctum sont pour l'instant impuissant... le Consulat et la Shinra ne sont pas tellement hostiles... le seul groupe qui menace réellement la Coalition Noire à l'heure actuelle, c'est le Centurio. »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Expert comptable
Féminin
Nombre de messages : 246
Age : 27
Date d'inscription : 27/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: capitaine
XP:
218/350  (218/350)
Mar 7 Mar 2017 - 14:41
Lenore faisait les cent pas autour du rocher, écoutant le discours neutre de leur invité. Elle tapotait le plat de sa lame contre son front, à rythme parfaitement régulier, appréciant le froid du métal, pour s’aider à se concentrer. Ce n’était pas le moment de se laisser aller aux sentiments de frustrations d’entendre que le Pays Imaginaire n’avait aucun intérêt. Ne pas penser que l’attaque qu’elle avait subie pour humilier le Centurio n’avait aucune raison d’être. Ne pas laisser monter la rage d’avoir été diminué pour rien ! Pourquoi ? Juste pour pas que les mercenaires se mêlent de la gueguerre ténèbres lumière, qui en plus s’enlisaient complètement pour la lumière dans des combats sans intérêts !


La rousse fronçait les sourcils, concentrant ses pensées sur les faits, simples, utiles. Le rythme sur son front, le calme et le désintéressement de Surkesh l’aidait bien plus que les échauffements de ses camarades autour.


« Pourquoi on l’écoute au juste ? C’est un des leurs ! Il nous a vendus ! On devrait leur renvoyer en morceaux depuis longtemps ! Grondait une masse de muscles.

- Jusqu’ici ce qu’il a dit est logique et correspond à nos informations. Non ? Je veux dire, il a fait des missions, il a supporté vos brimades. Il est censé être mort pour eux ! Tenta la voix féminine de Cathy.

- Calmez-vous… Même si on le tue, on ne le renverra pas là-bas. Je ne veux pas déclencher une guerre. Je me suis engagé depuis des années à maintenir à flot le Centurio et à garantir sa neutralité. Fit fermement Fred.

- C’est quoi la neutralité au juste ? Baisser les yeux quand on vous menace d’un bâton ? Pour un monde sans intérêt ? Lenore insista sans le vouloir sur la fin de sa phrase. Combien de fois faudra-t-il qu’on vous réprimande et menace avant que vous mordiez cette main qui ne vous rapporte rien d’autres que des ennuis ? Elle tapota un peu plus vite son front de la lame, ce n’était pas les bons arguments, ni la bonne réflexion. Je ne participe pas à leur guerre. Mais je ne compte pas laisser impunie ce qu’il m’a fait. Avec ou sans vous. Après… si tu veux garder notre liberté de choix, on n’a pas de raisons de taper moins d’un côté que de l’autre. Nous ne devons rien à la lumière non plus. On choisit nos contrats et la manière de les remplir.

- Même si tu le dis de cette façon, le résultat est le même. Tu vas leur taper dans les couilles et tu crois qu’ils ne vont pas réagir sur l’ensemble des notres ? Marmonna Willem.

- Si on ne fait rien, tu crois qu’ils vont te laisser bosser pour autant ? Dit lentement Lenore en penchant la tête et lui jetant un regard froid revenant voir Surkesh.

- Dans tous les cas, Agrabah et Sherwood, ce n’est même pas la peine de songer à y aller. La numéro deux qui a dessoudé Ariez  à elle seule avec Death? Oublie. Fred faisait la liste récapitulative en croisant les bras. Il te reste quoi ? Le Pays Imaginaire qui ne les intéresse au final même pas, et leur QG rien que ça ! Autant laisser tomber ton idée……….. Tu fais quoi là ? »



Bonne question ! Etait-ce une bonne idée. C’était risqué, culotté comme à son habitude. Elle rangeait sa lame émoussée pour saisir sa dague cachée dans sa botte, coupant les liens qui attachait le Coalisé sur son rocher. La plupart des mercenaires étaient ouvertement contre et le braquait de leurs armes, prêt à tout.

Pour la rousse, il avait rempli sa part du marché et avait un intérêt, c’était un atout imprévu et les pions invisibles qu’elle pouvait rajouter à l’échiquier étaient autant d’armes contre celui qui occupait ses pensées.

Elle recula lentement, gardant sa dague en main en plantant son regard déterminé dans le regard lupin du monstre. Elle lui laissa le temps de se remettre de cette courte captivité avant de lui proposer un contrat. Elle le regretterait… surement… elle espérait le plus tard possible. Mais elle avait besoin de lui et de ses connaissances pour le moment.


« Tu m’es utile tant que tu travailles avec nous. Dit calmement Lenore. Tu as un dernier choix à faire. Puisqu’il te croit mort, qu’est-ce que je dis… puisqu’il est fier que tu sois mort et que tu ne sois plus dans ses pattes. Je te propose de m’aider à le faire tomber. Je veux ton copain l’ingénieur que tu as recruté. Tu nous le ramènes, si possible tu fais sauter son usine d’armes en un magnifique feu d’artifice pour simuler sa mort et tout sera pardonné. Si t’as peur tout seul dans le noir, je t’accompagne. Dernière chance de vivre pour toi. Après, je te laisse à la vindicte populaire. Après tout faut assumer tes choix.»

Lenore souriait en écartant les bras. Lui laissant le choix, lourd de conséquence aussi bien pour lui, que pour elle, même pour tout le Centurio. Tout le monde était muet devant son comportement, certains devaient la penser complétement folle. Peut-être, l’était-elle un peu. Quitte à s’isoler dans son choix, elle restait persuadée que c’était ce qu’il manquait au Centurio. La force d’assumer ses choix.

Pour lui, ce Surkesh, probablement aussi. Personne ne pouvait lui dire ce qu’elle pouvait faire ou non. Elle avait chassé sans eux, elle était venue chercher des alliés, pas des mauviettes, pas des chiens obéissants. Cette mission serait un bon test, pour lui et sa volonté de vivre parmi eux, pour elle aussi et son impact sur les mercenaires. L’idée de passer sous le nez du Boucher de Grimm la faisait sourire largement. S’il refusait alors elle ferait simplement signe à Stephan sur son toit.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Clef Noire
Masculin
Nombre de messages : 190
Age : 27
Date d'inscription : 14/03/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
65/400  (65/400)
Mar 7 Mar 2017 - 15:50
Le sans-cœur était toujours recouvert d'huile poisseuse et avec ce soleil de plomb, avait l'impression de frire mais il profita tout de même qu'on défasse ses liens. La créature s'étira chaque membre tel un félin fainéant avide de sommeil pour se dérouiller et afficha un sourire, peu appuyé pour ne pas être provoquant. Pas de gestes brusques, surtout, ça ne passerait pas. Lenore avait tout à fait saisit la situation et... difficile de dire si les mercenaires l'avaient compris mais au moins, il ne se mettait pas en travers de ses plans. Cathy était un beau soutien, ce qui était compréhensible vu ce que Surkesh, l'humain, avait fait pour elle mais soit, elle était naïve... apparemment, lui faisait confiance, ce qui n'est jamais une bonne idée. Fred était aussi dans l'erreur, bien trop peureux et prompte à l'inaction. Lenore était la seule à vraiment comprendre... ou pas. Peut-être faisait-elle ça juste pour se venger mais en soit, elle avait raison de dire que la Coalition Noire n'en restera pas là et qu'un jour ou l'autre, elle viendrait pour les soumettre. Après tout, Death avait déjà prouvé vouloir empêcher les mercenaires de faire quoique ce soit qui les dérange.

Deux options s'offraient à Surkesh... la première, accomplir la mission confiée par Lenore de manière honnête et espérer que la vindicte populaire estime cela suffisant pour racheter ses crimes. C'était la solution la plus évidente mais pas forcément la plus certaine. Ce n'est pas impossible qu'une fois s'être servi de lui, les mercenaires s'en débarrassent tout simplement. La seconde est tout simplement de profiter de l'occasion pour disparaitre... mais là encore, cela signifierait avoir une prime sur sa tête. Sans parler de la forte possibilité que la route des mercenaires croisent à nouveau celle de Death et que la " survie " de Surkesh lui soit révélé. Auquel cas, le sans-cœur serait recherché par deux groupes, pas les plus tendres de surcroit. D'ailleurs, la seconde option l'exposait à l'errance et ça n'a jamais été grandiose comme vie... surtout par les temps qui courent où tout le monde est sur les dents. La Lumière et le Sanctum ne voudrait jamais de lui, intégrer le Consulat sera difficile vu qu'il n'a rien d'un artiste... quand à la Shinra, c'est très difficile de savoir à quoi s'en tenir. Il pourrait très bien s'y intégrer comme se faire exterminer ou même terminer en rat de laboratoire. La première option était la plus simple mais se résumait à se livrer au jugement du Centurio... la deuxième était la plus rude mais lui permettait d'avoir son destin entre ses mains.
Autre chose à penser, c'est la présence potentielle de Lenore. Dans la première option, suffirait qu'elle meurt au cours de la mission et là, Surkesh ne se voyait pas l'expliquer aux mercenaires même avec l'ingénieur sous le bras. Dans la deuxième option, il faudrait l'éliminer et... quelque chose disait au sans-cœur que ça ne serait pas si simple que ça. Peu importe l'option qu'il choisissait, le sans-cœur ne pouvait qu'accepter la mission pour l'instant... et peu importe l'option, c'était bien plus simple pour lui d'agir en solo.

« J'accepte le contrat et non, je n'ai pas peur dans le noir, j'y suis comme chez moi. Deux personnes seront toujours moins discrètes qu'une seule... et même trois, si on compte l'ingénieur. En plus de ça, si tu n'en réchappes pas vivante, ça va me retomber dessus. Je préfère y allez en solo. Si on est bon, je vais préparer quelques explosifs, me laver et partir pour la Citée du Crépuscule. J'ai fait mon choix et l'assume... je choisis le Centurio. »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Expert comptable
Féminin
Nombre de messages : 246
Age : 27
Date d'inscription : 27/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: capitaine
XP:
218/350  (218/350)
Mar 7 Mar 2017 - 16:44
« A la bonne heure ! On se comprend toi et moi jusqu’ici. Allez allez, faites-lui de la place, vous avez du travail qui vous attend vous aussi non ? Hop Hop Hop. » Fit Lenore en agitant les bras avant de les laisser retomber le long de son corps, relâchant la pression.

Elle ne perdait plus son sourire alors que dans sa tête s’enclenchait tout un tas d’engrenages et de plans menant tous à un seul but final. Alors que les mercenaires laissaient à contrecœur partir Surkesh, ils lancèrent pour certains des regards lourds de désapprobation à la Rousse, pour d’autres uniquement de l’incompréhension. Tous retournèrent à leurs activités quelle qu’elle soit, laissant la mercenaire seule avec Fred et Stephan redescendant enfin de son toit, la main engourdie d’être resté si longtemps l’arc encoché et prêt à tirer.


«  Tu es sure de ce que tu fais j’espère. Lança le Tenancier en soupirant lourdement.

- Un ingénieur d’armes, autant qu’il soit de notre côté plutôt que du leur. Répondit Lenore d’un ton presque chantant tout à fait peu crédible mais son regard était déterminé, bien trop pour qu’elle change d’avis

- Je ne te parle pas de ça. Rectifia-t-il d’un ton sec.

- Ce n’est pas mon seul atout. J’ai bien d’autres pierres à dérober à leur édifice. Mais je te rassure … je entraînerai pas le Centurio par le fond. S’il le faut je me revendiquerai d’un autre groupe, d’un autre nom comme toujours. Mais tout ça continuera si on ne fait rien. Elle montrait sa main gauche amputée de doigts pour appuyer ses dires.

- Je vais écrire à Natsu pour le prévenir. Soupira-t-il longuement.

- N’oublie pas tes gardes du corps. Dit-elle amusée.

- Toi non plus. Conclut-il en hochant la tête vers Stephan qui acquiesça sans un mot.

- Quoi ??! »

Elle fronça les sourcils, posant les mains sur les hanches en regardant l’archer. Elle n’avait pas besoin d’un chien de garde, elle avait déjà la mascotte et sa fiancée à trimbaler ! C’était quoi cette punition stupide ! Un chaperon pour l’empêcher de faire une bêtise et de s’enfuir par la fenêtre ! Ce paternalisme était exaspérant.


«  Je retourne m’entrainer sur la plage, tu peux faire autre chose. Tenta la rousse.

- Ce sont les ordres. Se contenta de répondre son collègue.

- Alors tu prends la laisse de Daïgoro… Fit-elle avec une moue.

- C’est ton entrainement pas le mien. Répondit-il en croisant les bras.

- Enfoiré !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chasseur Ardent
Masculin
Nombre de messages : 665
Age : 27
Localisation : Pourquoi ? tu veux te battre !!!!
Date d'inscription : 18/11/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
431/550  (431/550)
Mer 8 Mar 2017 - 10:47
Voila voila j’arrive pour la Notation !!!!!

Alors avant tout chose, je dis pas ça pour étaler mon savoir et tout…mais le supplice de Prométhée c’est pas normalement avec un gros pigeon qui vient bouffer les rognons de quelqu’un ? J’veux dire….autant mettre de la sauce barbecue sur Surkesh et lui mettre Brutus et Daigoro juste à côté (sans les avoir nourrie depuis la veille)….

Je pinaille je pinaille et j’en oublie le plus important :

Déjà, je félicite Surkesh pour le p’tit Rp qu’il à posté avant pour préparer l’arrivé de celui-ci…c’est cool, c’est bon et ça donne le ton (purée j’devrais me mettre au Rap)

Quant au reste de cette conversation….Bordel de merde ! C’est de toute beauté ! On sent bien le désir de vengeance qui brûle petit à petit en Lenore, l’envie des Mercenaires d’écarteler Surkesh comme un malpropre….Mais aussi les « sentiments » de ce dernier (ben ouai un sans-cœur ne ressent rien techniquement) pour sa survie.
Deux personnes qui ont une haine commune envers Death…deux personnes qui se sont fait molester méchamment par ce vilain pas beau (bouuuuuuh)…..deux personnes qui se rencontre pour la première fois en vrai après avoir entendu parler d’eux respectivement….c’est à la fois une sorte de clash et d’alliance qui se forme dans cette conversation et qui évolue en toute logique selon la personnalité et l’histoire de vos personnages !

Et ça c’est beau putaing !

On passe à des choses beaucoup plus sérieuses dans la finalité de cette conversation ! Un nouveau tournant se prépare pour les Mercenaires ! j’ai tellement hâte de voir où vont nous mener toutes ces nouvelles perspectives Smile

Je crois même avoir noter une ou deux petites fautes toutes bêtes…c’est pas trop grave dans l’ensemble mais faite y bien gaffe de temps en temps ;)


Allez je prend en compte que c’était une conversation tendu pour l’un comme pour l’autre….sachant que la vérité comme le mensonge pouvait avoir une incidence énorme sur le futur de presque tout un groupe….vous aviez quand même entre vos mains le faite que soit on parte en guerre la comme ça…soit on reste passif…soit on fait quelque chose pour pas se laisser faire…..bref y’a quand même un certain dilemme malgré les apparences ! se laisser guider par la vengeance peut avoir une finalité différente selon comment on parvient à rester maître de ses actions et de ses pensée…
Après un long monologue….voici le bilan :

Avancé pour tous les deux !

Lenore : 30 points d'expérience + 300 munnies + 3 PS (3 Dextérité)
Surkesh: 30 points d'expérience + 300 munnies + 3 PS (2 Défense, 1 Psychisme)



Petite infos pour Lenore : un sceau c’est une marque ou une inscription particulière qui rappel quelqu’un ou quelque chose (comme les sceaux que l’on cachetait à la cire sur les enveloppes importante)…Alors qu’un seau c’est le récipient pour servir à mettre plein de truc dedans….qui est donc celui que tu utilises lors de ton premier post (et non le sceau que tu inscris)
C’est une bête erreur…mais ne t’en fais pas, y’a pire dans la vie ;)

Autre petite infos pour tout le monde : Je.Ne.Suis.Pas.Offciciellement.Votre.Boss ! Donc arrêtez de dire partout que c’est moi le nouveau chef des Mercenaires alors que dans le Rp j’ai même pas encore été nommé à la tête du Centurio ! En dehors je veux bien…mais ça s’arrête là pour l’instant (*soupir *…va vraiment falloir que j’accélère mon intronisation…)
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le supplice du repas. ARK. [Libre ; ]
» Haïti - Économie : Selon Daniel Supplice la diaspora est prête a investir mais..
» Message de Daniel Supplice et Ady Jean Gardy
» Prométhée, ou celui qui réfléchit avant d'agir
» [event jour] Te revoir serait un doux supplice [JunHong Yoon/Bonnie Flinfletcher]