Derniers sujets
» Que la vengeance commence!
par Kestia Aujourd'hui à 22:18

» Camanaich et Entraînement de combat et agilité
par Cissneï Aujourd'hui à 19:09

» Chasse aux corsaires
par Lotis Terrick Aujourd'hui à 17:08

» ...comme si c'était hier !
par Lenore Aujourd'hui à 12:23

» Contrats - Demande de Mission
par Surkesh Hier à 23:02

» Tour du Propriétaire
par Surkesh Hier à 22:58

» Le savoir c'est le pouvoir
par Narantuyaa Hier à 3:51

» Mille Épines
par Death Lun 11 Déc 2017 - 18:27

» Cachons tout ça
par Milla Maxwell Lun 11 Déc 2017 - 11:08

» Tombent les masques
par Maître Aqua Dim 10 Déc 2017 - 0:41

» Fiche Technique: Waltz
par Waltz Sam 9 Déc 2017 - 17:52

» Au coeur du Vide
par Rufus Shinra Sam 9 Déc 2017 - 17:29

» La vertu des brutes
par Rufus Shinra Sam 9 Déc 2017 - 16:56

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Ven 8 Déc 2017 - 21:12

» Attaque Nocturne
par Chen Stormstout Ven 8 Déc 2017 - 15:16


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Valar morghulis
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur des Esprits
Féminin
Nombre de messages : 142
Age : 30
Localisation : Pangée
Date d'inscription : 09/11/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
126/500  (126/500)
Mar 14 Fév 2017 - 10:05




Valar morghulis



Je me retrouvais dans un endroit que ne connaissais absolument pas. L'ambiance était assez glauque, en même temps, c'est tout à fait normal. Je me trouve dans un endroit lié à la mort. Et je devais bien l'avouer, l'idée même de rencontrer son Dieu ne me plaisait absolument pas et encore moins du fait que théoriquement, je suis mort.

Hadès arriverait-il à ressentir cela ? Ou bien me laisserait-il la vie sauve. Je n'étais pas du tout à l'aise et surtout le fait de savoir que c'est un Dieu, il pourrait très bien décider de mon sort.


La mort ne me faisait plus peur -ou presque- mais j'avais repris goût à la vie et Milla est bien trop jeune pour mourir. Je n'avais qu'une peur, celle de la mort. Pas la mienne, mais celle de Milla.

Je marchais un peu tout en continuant de penser à Milla, mais je retrouvais mes esprits en regardant en contre-bas, une rivière. Elle était légèrement verte et remplie d'âmes. Rien qu'en voyant la forme d'un homme dans cette chose me glaça le sang.

Je relevais la tête pour la secouer comme pour oublier cela et j'aperçus un squelette, debout dans une barque les bras croisés. Un frisson glacé parcourut mon échine à cet instant. Bien que ses deux orbites soient vides, je comprenais bien qu'il regardaient dans ma direction. Je m'approchais un peu plus de lui et lui tendis une pièce.

J'avais eu vent de cette créature dans ce lieu et je préférais répéter les mêmes mouvements de Death lorsqu'il était venu ici. Je m'asseyais dans la petite embarcation et m'accrochais au bords de celle-ci lorsque le squelette la fit avancer sur la rivière.

- C'est quoi votre nom ?


Aucune réponse de sa part, soit ce « serviteur » ne parlait pas, soit il en avait strictement rien à faire et faisait uniquement son travail. Je décidais à cet instant de ne plus parler et croisais les doigts pour que cette mission se déroule bien.

Je sentais ma tête tourner et me faisait de plus en plus mal tant on avançait. Je ne savais pas si cette sensation était dû au fait que j'étais un esprit ou bien le lieu en lui-même qui provoquait ce genre de choses.

Je tentais d'ignorer cette douleur et me forçais à relever ma tête lorsque je me retrouvais nez à nez avec une créature assez imposante et terriblement effrayante. Je ne savais pas exactement ce que c'était, mas il avait un corps d'animal, avec quatre pattes et trois grosses têtes de chien.

Mais qui voudrait d'une chose pareille chez soi ? Non... En fait, question idiote. Nous sommes en Enfer, à part le Dieu de la mort, je ne vois personne de censée « adopter » une créature comme ça...


Ses yeux étaient rouges et me faisaient peur sans compter le nombres de crocs qui dépassaient de ses gueules avec la quantité de bave. Je n'avais qu'une hâte que le squelette qui ramait se dépêche de passer cette créature.

Lorsque nous arrivâmes enfin sur place, je me dépêchai de sortir de l'embarcation en réitérant l'action de Death. Je ne savais absolument pas pourquoi il fallait le faire, si c'était une coutume ou je ne sais quoi d'autre.

La sensation que dégageait cet endroit était vraiment angoissant. Tout dans ce lieu était glauque, c'était très sombre mais une légère lueur dans les ton verts apportait une touche de lumière, et c'était justement ça qui rendait ce lieu inquiétant.

Je m'avançais vers des escaliers en colimaçon en pierre, j'entendais une voix à l'étage et m'approchais un peu plus. Je posais un pied sur la première marche et là, j'aperçus deux petites créatures -moches- descendre les marches pour venir à ma rencontre.

La première était un peu ronde et de couleur rouge, un peu bordeaux. L'autre était tout aussi petite mais plus mince et de couleur bleue.

- Qu'est ce que tu viens foutre là toi !? Me demanda le petit monstre rondouillard.
- Je suis venue voir Hadès.
- Il a été prévenu ?
- Heu... Je ne sais pas. C'est... Une affaire importante.
- C'est pourquoi ?
- Je viens de la part de Death.
- Death ? C'est qui celui-là ?
- C'était pas le gars assez grand et avec...
- C'était l'Intendant de la Coalition Noire.
- Ha oui, c'était le grand gars...
- Il a nous a attaqué d'ailleurs.


Je regardais à tour de rôle chaque créature et espérais qu'il n'avait pas l'intention de se battre. Je ne me sentais pas bien dans ce lieu et n'avais qu'une envie, repartir aussi vite que j'étais venue.

- Il faut que je vois Hadès, c'est très important !
- Bah, on fait quoi ?
- Moi, je suis pour qu'on la laisse passer... J'ai pris cher la dernière fois qu'un gars de la Coalition Noire est venue...
- En haut des escaliers, vous le trouverez...
- Merci.


Je passais rapidement entre les deux créatures et montais les escaliers. La voix que j'avais entendu plus tôt s'intensifiait à mon approche. Mais je n'entendais qu'une seule voix, la personne parlait toute seule ?

Sérieux, ça ne me donne vraiment pas envie de rester là. Il est schizophrène en plus le Dieu de la Mort ?


Lorsque j'atteignis enfin la pièce dans laquelle se trouvait Hadès, il était devant une grande table à prendre différentes figurines. Il jouait avec entre ses doigts longs et fin ou bien les déposait sur le meuble.

- Hum... Bonjour.


Le Dieu de la Mort se retourna aussitôt et s'approcha de moi, un grand sourire aux lèvres. Ses cheveux fait de flammes bleues remuaient énormément sur le sommet de sa tête.

- Qui vous a permis d'entrer ? PEINE, PANIQUE !
- Heu...
- Nous arrivons votre lugubre noirceur.


Les deux petits monstres que j'avais croisés un peu plus tôt arrivèrent en courant dans la même pièce en passant entre mes jambes. C'est là qu'Hadès attrapa le gringalet de couleur bleue par le cou et le remua de toute ses forces.

- Pourquoi ne m'avez-vous pas dis que j'avais de la visite ?
- Nous n'avons pas été prévenu... Répondit la petite bête avec une voix aiguë écrasée par la force du Dieu.


Hadès rejeta la créature au sol avant que le premier ne se mette sol  et se mette à faire quelque chose d'assez étrange, il se transformait sous mes yeux.

- Nous sommes des larves... Rien que de pauvres larves...


Je regardais cette scène complètement absurde et je n'en revenais pas moi même. Cet être avait comme larbin deux immondes créatures qui pouvaient se changer en ce qu'elles voulaient. C'est la première fois que je voyais ça et ça me faisait encore plus peur.

- Elle vient de la Coalition Noire...


Lorsque le Dieu de la Mort regarda de nouveau dans ma direction avec un regard noir, je me mis à sourire poliment, puis il ordonna à ses deux monstres de partir avant de me tendre sa main. Je ne la pris pas, mais m'approchai un peu plus de lui.

- Il était temps... Je commençais à perdre patience. Mais...
- Je ne suis pas la personne que vous vous attendiez à voir.
- Effectivement, qui êtes-vous ?
- Mon nom n'est pas important. Je suis venue vous passer un message.


À cet instant Hadès se retourna, je me trouvais face à son dos et je le vis se mettre à renifler exagérément avant de faire volte-face et se rapprocher un peu lus de moi tout en continuant de flairer.

- Quelle est donc cette étrange sensation ?
- Sûrement mon parfum... Mentais-je.
- Non, ce n'est pas ça. C'est... Étrange. Et je dois avouer que j'aime beaucoup ça...
- Tant mieux... Mais...
- Je réitère ma question. Qui êtes-vous ?
- Je travaille pour Death. L'homme que vous avez vu.


Il se retourna de nouveau et alla vers sa table. Je relâchais ma respiration que j'avais retenu jusque là.

Il sait ce que je suis suis. Je ne sortirais jamais de là...


Il fit apparaitre dans sa main une petite figurine à l’effigie de Death avant de me faire face à nouveau.

- Vous disiez avoir un message ?
- Oui, en fait nous aimerions avoir un peu plus de temps.
- Pourquoi ?
- Nous n'avons pas réussi à retrouver Auron. Du moins pas encore et...
- Vous plaisantez !? Cria-t-il.
- Nous y travaillons. Et c'est pourquoi nous avons besoin d'un peu plus de temps pour pouvoir honorer notre part du contrat.


Il se mit à faire les cent pas dans la pièce tout en passant ses mains dans ses cheveux de feu. Le Dieu glissait sur le sol devant mes yeux et plus je le voyais faire, plus je me sentais mal.

La Mort aussi proche de moi me faisait vaciller et il était hors de question de lui montrer ça, c'est pourquoi je bougeais régulièrement. Soit, je croisais les bras ou bien je les mettais le long de mon corps tout en bougeant légèrement sur place.

- Pouvez-vous arrêter ?
- De quoi ?
- Remuer de la sorte. Ça m'empêche de réfléchir...
- Pardon.
- Mais d'ailleurs... Pourquoi faites-vous cela ? Vous avez peur ?
- Heu... Non. Je... Je bouge tout le temps, c'est maladif.
- Non, ce n'est pas ça. C'était ça que je ressentais. La peur. Qu'avez-vous fait pour avoir aussi peur de moi ?
- Vous savez à la Coalition Noire... On ne fait pas des choses toujours très belles. Sûrement un peu peur d'être jugée.


Hadès se contenta de souffler et retourna à la table. Je fis de même mais plus discrètement et tentait de moins gigoter. Je fermais les yeux et posais mes mains sur mes tempes tout en forçant dessus. Lorsque je rouvris les yeux au bout de quelques secondes, le Dieu de la Mort était là, face à moi à deux ou trois centimètres de mon visage et me regardait avec ses grands yeux jaunes.

- Qu'avez-vous ?
- Juste un peu fatiguée, c'est tout.
- Hum... Ouais...
- Désolée, mais j'ai vraiment besoin de me reposer alors... Qu'en dites-vous ?
- Je ne suis pas contre... Mais j'ai besoin d'une garantie. Vous m'avez déjà promis une chose qui n'est pas encore arrivé. Et maintenant vous souhaitez plus de temps. Comment savoir que là, vous allez tenir votre promesse ?
- La Coalition Noire ne brille pas tellement par sa gentillesse, mais nous sommes honnête... Enfin, ça dépend du point de vue des gens...
- Vous !
- Pardon ?
- Je ressens quelque chose d'étrange en vous. Je veux savoir avant de donner mon accord pour cette rallonge de temps.


Je restai silencieux un instant, je le regardais droit dans les yeux avant de laisser mon regard dériver sur cette table où toutes les figurines étaient posées. Et je n'avais aucune envie de voir une statuette à mon image se joindre aux autres.

Je n'ai pas tellement le choix maintenant. J'espère juste que ça ne posera pas trop de problèmes...


- J'ai vu la Mort de près.
- Hum ?
- J'ai eu un accident et je suis morte un petit moment avant de revenir à la vie. C'est ça que vous devez ressentir.
- C'était donc ça...
- Oui. Désolée, rien de bien passionnant.
- Accordé !
- Merci.
- Mais attention si je ne reçois pas ce que j'ai exigé, je vous le ferai payer...


Je déglutis rapidement avant de sourire une dernière et de repartir vers les escaliers que je descendis avec énormément de mal. Ma tête me faisait souffrir plus encore maintenant que je l'avais vu. Et il fallait maintenant fait part à Death de l'accord du Dieu de la Mort.














avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Boucher de Grimm
Masculin
Nombre de messages : 506
Age : 27
Date d'inscription : 05/02/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1034/0  (1034/0)
Jeu 16 Fév 2017 - 15:23
Vraiment, pour le moment je suis super content de mes coalisés. Les dernières missions que j’ai eu à lire de vous, j’ai vraiment trouvé que vous étiez au-dessus de ce que vous faisiez d’habitude. Et ici, Milla aux Enfers, j’ai trouvé le rp vraiment bon. Ce qui est cool, c’est que parallèle avec la même mission que j’ai fait il y a de cela une année et qui à plus ou moins le même cheminement que moi. À la différence que toi, tu as bien gérer la fatigue des Enfers !

Avec les quelques lignes que j’ai déjà écrit, tu comprends que j’ai vraiment bien aimé le rp ! Ce qui est cool, parce que je t’ai donné cette mission pour une raison bien précise : j’voulais savoir comment t’allai t’en sortir avec un pnj déjà présent dans la licence. Et personnellement, je trouve que tu t’es bien débrouillé.

La critique facile serait de dire qu’Hadés n’était pas assez exubérant, pas assez foufou par rapport au film de Disney et à KH. Et pour moi, c’est déjà une erreur de dire cela. Ici, tu l’a fait plutôt mesuré et calculateur, ce qui est d’après moi ses traits de caractères les plus important entre les colères. Colère que nous avons eu sur panique. D’ailleurs, j’ai vraiment aimé les références des deux larbins par rapport à leurs caractères d’origines et aux évènements s’étant déroulé avec eu. En fait, c’est ça. Je t’avais fait la critique comme quoi tu n’avais pas fait attention au contexte avec les pirates du Pays Imaginaire, et ici, tu as bien fait attention à cela et ça donne un rp plus intéressant et inscrit.

En somme, ça fait plaisir de voir que la critique que j’ai fait c’est changer en énergie positive et que tu l’extériorise bien ici.

Second point que j’apprécie et auquel je n’avais pas pensé, le rapport de Milla Maxwell avec les Enfers. J’avais complètement oublié que tu étais un esprit qui prenait possession d’un corps et que, en effet, le Dieu de la Mort ne devrait pas voir cela d’un si bonne oeil. Ce rappel à ton histoire, j’ai vraiment bien aimé cela et j’ai presque envie de t’envoyer chez lui plus souvent !

Bref, tout cela pour dire que c’est vraiment une chouette mission. Pour dire un truc de négatif, ce serait simplement que j’ai vu quelques fautes d’inattention dans ton texte. Du genre des répétions de mots ou le manque justement d’un mot, et pour être redondant, penser à vous relire !

Mission accomplie !

Normal : 22 points d'expérience + 200 munnies + 3 PS ! Les trois points en Psychisme.

_______________________________
 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Docteur de la Peste ? « valar morghulis »
» valar morghulis ? cho
» (valar morghulis)
» valar morghulis, it's high valyrian for yolo. (corentin)
» Fiche sur les Valar