Derniers sujets

Seigneur des Esprits

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
La fin de l'oppression Left_bar_bleue407/500La fin de l'oppression Empty_bar_bleue  (407/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 7 Fév 2017 - 19:31




La fin de l'oppression



Je venais pour la première fois dans ce monde et lorsque je posais le pied au sol, je sentis mes yeux se gonfler. Le simple fait de voir un endroit en guerre comme celui-ci me faisait repenser à Sheena et Lloyd.

Dans mon malheur, j'avais eu une chance incroyable, celle de pouvoir revivre. Mais j'étais seul, ma famille n'était plus là et ça me démoralisait un peu plus en ce jour.

Je pris une grande inspiration et expirais le plus lentement possible. J'essuyais mes yeux, inutile de pleurer ici, je suis venu pour une raison bien particulière, il ne fallait surtout pas montrer à ces gens une faiblesse, sinon je pouvais dire adieu à cette idée.

J'avançais le plus discrètement possible dans ce monde et je cherchais plus particulièrement le petit village don Death m'avait parlé pour cette mission.

J’apercevais enfin l'endroit mais ne m'en approchais pas immédiatement car un garde faisait les cent pas au niveau de l'arche d'entrée. Je décidais de le contourner pour trouver un autre moyen de pénétrer dans ce village... En vain, j'allais devoir faire face à cet homme.

Il paraissait plus âgé que Milla -la trentaine ou un peu plus-, un costume assez étrange. Je ne saurai dire exactement ce que c'était. Il avait une sorte de combinaison, mais ce n'était pas vraiment ça, c'était assez bizarre. Ses cheveux coiffés en pics sur sa tête étaient châtains avec des nuances beaucoup plus clairs par endroits.

- Hey halte là !
- ...


Niveau conversation, ce n'était pas gagné. Mais ça me permettait de réfléchir à quoi lui dire et ne pas paraitre trop suspicieux.


- Qui êtes-vous ? Et que faites-vous là ?
- Heu... Je... Je dois voir le peuple qui vit ici.
- Pourquoi ?


Cet homme était loin d'être stupide. Je fis un pas de plus pour essayer de voir s'il y avait un autre garde. Il était seul, soit j'avais de la chance, soit ce n'était que temporaire, d'autres finiraient pas arriver.

Je ne lui répondais pas, et je voyais bien que ça commençait à l'exaspérer, ni une ni deux, je dégainai ma rapière et la pointais vers lui. Il tourna sa tête comme pour appeler à l'aide. Je donnais un coup avec ma lame sur son visage pour l'empêcher. Sur sa joue, une coupure apparaissait.

- Tu ne peux pas te battre seul face à un fille ? Mauviette !


Le garde se mit à grogner et sortit une arme blanche également. Mais il était un peu plus avantagé, il en avait deux, une dans chaque main. Il avait une épée dans la main droite qu'il faisait tourner facilement et une dague dans la gauche.

Il se mit à tourner autour et je faisais les mêmes mouvements de pieds que lui, comme un reflet dans un miroir. Il attaqua le premier en s'avançant rapidement vers moi, je parais l'attaque de son épée en frappant avec ma rapière et tentais d'esquiver le coup de sa dague.

Le bruit que faisaient les lames qui s'entrechoquaient firent apparaitre quelques visages qui tentaient de se dissimuler derrière des morceaux de tissus qui servaient de rideaux. D'autres en revanche, les plus courageux sortirent directement d'habitation pour voir le spectacle qui se déroulait dans la cour.

Le garde ne se laissait pas faire, j'arrivais à lui donner quelques coups, mais je m'en prenais aussi quelques uns. Mes côtes endommagées n'arrangeaient pas non plus, j'avais un peu de mal à me défendre et esquiver certaines de ses attaques. Il avait même le sourire aux lèvres à me voir « perdre » face à lui.

Je vis un enfant sortir en courant d'une des maisons suivi de près par un adulte, cet acte me déconcentra, je me pris un uppercut et je tombai à terre. Le garde s'approcha de moi en donnant un coup de pied dans ma rapière, tout en pointant son épée devant mon visage.

- Alors, c'est qui la mauviette maintenant ?


J'étais terrorisé, j'étais à deux doigts de me faire planter, c'est alors que l'enfant qui avait irruption un peu plus tôt cria.

- Laissez la dame tranquille espèce de vilain !
- Ne t'occupes pas de ça toi !


Je profitai de ce court instant pour en profiter. Le garde en répondant au jeune garçon. Il était très jeune mais courageux, aucune autre personne ne s'était interposé avant lui. Je n'arrivais cependant pas à le voir correctement.

Son arme toujours pointée sur moi, je vis une de ses jambes que j'attrapai avec mes mains et mordais dedans à pleine dents, avec la toute la force que j'avais.

Le gout de la matière de sa tenue est... Immonde, blurps.


Le garde se mit à crier en sentant la pression de ma mâchoire dans sa chair.  Il se pencha pour m'attraper par le cou et ce que j'avais découvert plus tôt se reproduisit.

- Qui êtes-vous !?


Je percevais avec un peu de mal ce qui se passait lorsque Milla reprenait possession de son corps. Je pouvais toujours voir à travers ses yeux, mais c'est comme si ma vision était flou.

Le garde n'en revenait pas de voir un comportement totalement différent et relâcha le corps de Milla et c'est elle qui me sauva cette fois-ci de l'homme. La pression qu'il avait exercé sur son cou lui avait fait mal et posa sa main dessus ce qui me permis de retrouver possession de son corps.

Le garde toujours abasourdi par ce tour de passe-passe, j'ouvrais et  fermais mes yeux pour essayer de retrouver mes esprits, je vis ma rapière à quelques pas de moi et l'attrapai pour lui asséner un nouveau coup, mais cette fois, ce n'était pas comme une « gifle » avec la lame, mais plutôt pour vraiment essayer de mettre fin à ce combat. Je plantais mon arme dans son ventre. Mais avant de la ressortir, je tentai de l'enfoncer un peu plus petit à petit avant de la retirer et la planter dans son cœur.

L'homme tomba à terre et je perdis un peu l'équilibre aussi avant de m'écraser au sol. L'enfant qui avait réussi à détourner le combat couru vers moi, mais cette fois il n'était pas seul, un adulte le suivi.

- Vous allez bien m'dame ?
- Ne t'approches pas trop mon chéri !
- Merci.


Ce combat m'avait fatigué et je me rendais compte à cet instant que lorsque Milla faisait irruption, ça me fatiguait encore un peu plus. Je ne savais absolument pas comment c'était pour elle. Était-ce différent ? Ressentait-elle la fatigue autant que moi ? Impossible de savoir.

Je retrouvais doucement un rythme cardiaque normal avant de me relever. C'est alors que l'adulte s'approcha un peu plus de moi en me regardant d'une drôle de manière. Et je dois avouer, que moi aussi cette « personne » me paraissait étrange.

C'était en fait un hiboux assez âgé. Rien qu'à son apparence, il était difficile de dire si c'était un mâle ou une femelle, il portait des vêtements assez communs, comme ceux d'un être humain normal. Mais sa voix assez grave et grâce à ça, je pus comprendre qu'il s'agissait d'un mâle.

- Qui êtes-vous ? Et pourquoi vous être battu avec ce garde ?
- Je m'appelle Maxwell... Milla Maxwell. C'est lui qui a commencé à m'attaquer.


Dans la famille des mensonges, c'est le plus nul de tous. Mais d'après ce que cette créature me dit, elle n'avait pas assisté à toute la scène depuis le début et heureusement...


- Que faites-vous là ?
- Je suis venue mettre un terme à tout ça.
- Comment ça ?
- Ce garde, il n'était pas là pour être votre ami, je me trompe ?
- Non... Mais je ne comprends toujours pas.
- Je suis venue vous offrir une nouvelle vie. Loin de tout ça. Vous n'aurez plus à subir d'attaques similaires à celles-ci. Un endroit où vous serez en sécurité.
- C'est vrai !? Me demanda l'enfant au physique de lapin.
- Ne l'écoutes pas ! Nous ne la connaissons pas. Ça pourrait être un piège !
- Si je n'avais pas été honnête, je n'aurai pas pris le risque de me battre, j'aurai fuis.


Le lapereau s'approcha de moi et attrapa ma main avant de regarder le hibou qui n'avait pas l'air d'avoir confiance en moi, mais une partie de lui montrait le contraire, ses yeux en disait long sur ce qu'il y avait au fond de lui.

- Je ne vous ferai aucun mal, croyez-moi.
- Nous vivons dans la misère ici. Qui peut-on croire de nos jours ?
- Cet enfant m'a sauvé. Et je te remercie pour ça ! Dis-je en caressant la tête du petit lapin. Je ne ferai jamais de mal à un enfant ou même à une autre personne qui vit comme vous ici.
- ...
- Combien êtes-vous ici ?
- Je ne sais pas bien compter mais, on n'est pas beaucoup. Répondit la petite créature.
- Oliver !
- Ne lui crier pas dessus, il voulait tout simplement m'aider.
- Il a perdu ses parents, et je ne veux pas qu'il fasse confiance à n'importe qui.
- Je comprends parfaitement ce que vous voulez dire. Mais j'ai déjà perdu deux personnes qui m'étaient cher et je refuse de voir d'autres êtres dans la misère et éventuellement perdre la vie. Je n'ai pas pu les sauver.
- Je suis désolé...
- Vous n'y êtes pour rien. Ce n'était pas de votre faute. Répondis-je en souriant.
- Dix.
- Pardon ?
- Nous ne sommes plus qu'une dizaine dans ce village. Certains ont essayé de fuir mais on été sauvagement assassiné. Et...
- Ça ne se reproduira pas.
- Comment pouvez-vous en être sûre ?
- Parce que je suis là et que je suis venue vous sauver et je compte bien réussir cette fois !


Le hibou resta silencieux et reprit la patte du lapereau répondant au nom d'Oliver et repartit vers les habitations. Je baissai la tête, comprenant que mon plan pour ramener les habitants de ce village avait échoué. Je commençai à faire demi-tour pour repartir lorsque la voix du hibou me fit faire demi-tour.

- Attendez !


Je voyais qu'il n'était plus seul, il avait avec lui Oliver et d'autres animaux qui étaient autour. Certains avaient fait un baluchon, d'autres n'avaient rien.

Je tendis ma main vers le lapereau qu'il attrapa en souriant. Je pouvais être fier de moi... Mais en partie seulement. Car ces pauvres créatures pensaient avoir une nouvelle vie. Mais je les offrais en réalité aux pirates du Pays Imaginaire, comme des esclaves.

Je tentai de rester souriant malgré cette sensation désagréable au fond de moi. Il ne me restait plus qu'à croiser les doigts pour ne pas trouver d'autres gardes pour enfin quitter ce monde.











Le Boucher de Grimm

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
La fin de l'oppression Left_bar_bleue1387/0La fin de l'oppression Empty_bar_bleue  (1387/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 8 Fév 2017 - 16:56
Et nous sommes dans la suite de la journée notation. Sur la piste, nous trouvons Milla Maxwell pour une mission de… Recrutement…? Dans la Forêt de Sherwood ! En route, nous allons découvrir ensemble ce que cela donne. À vos marques, prêt, partez !

Cette mission est horrible !

Attends, je vais reformuler mon propos, le déroulement de cette mission est horrible ! Connaissant l’ordre de mission, logique, j’ai vraiment vu un truc venir et j’ai presque espéré que cela se termine par un échec. Vraiment, le fait de gagner la confiance des habitants du village pour ensuite leur mettre directement un coup de poignard dans une bonne paire d’heure, ouah, j’ai vraiment envie de donner des claques à Milla. Connaissant l’ordre de mission, logique, j’ai vraiment vu un truc venir et j’ai presque espéré que cela se termine par un échec. D’autant plus avec un lapereau, vous avez votre place à la Coalition Noire, voici votre badge.

Vraiment, je suis conquis par cela. Je trouve ce genre de comportement en étant motivé par la vérité, la disparition de ta famille dans la guerre, pour parvenir à manipuler et obtenir ce que tu veux bien tourner. Parfois, pour mentir, rien ne marche mieux que la vérité.

Cependant, j’ai un reproche à faire. En fait, c’est plutôt un questionnement dont je n’ai la réponse. Dans ce monde, il y a la guerre entre les Rebelles et le Régent. Cependant, combien de personnes peuvent être attitrées par les deux camps afin de pouvoir garder leur possession. Dans le sens où, des rebelles peuvent poster des gardes pour protéger du régent et inversement. Ici, ton garde que tu tabasses peut-être un mercenaire recruté dans ce but et c’est pour ça que ça ne me dérange pas. Il s’agit de dix personnes à garder afin d’éviter qu’il grossisse les rangs de la rébellion. Du coup, un mercenaire pour garder dix pécores ? Ça me semble cohérent, cependant, est-ce qu’un des camps fera quelque chose ? Seul le futur nous le dira.

Petit point, je vois bien que tu t’essayes dans les combats, la preuve étant le duel que tu fais avec le garde. C’est assez bien décrit et cela donne le ton, j’aime bien cette idée, continue dans cette voie ! Ça faisait assez bien chorégraphie, un peu comme certaines scènes dans GoT, nous voyons l’inspiration et je ne peux que te conseiller de suivre ce chemin. Pourquoi ? Ce sont des professionnels qui font ça, et nous ne pouvons qu’avoir confiance en eux.

En finalité, je n’aurai pas grand chose à dire sur ta mission, je l’ai particulièrement apprécié et j’attends de voir la suite du développement de Milla. C’est toujours cool à voir ce genre de développement personnel, maintenant nous en savons plus sur ce tatouage !

Mission accomplie !

Avancé : 32 points d'expérience + 300 munnies + 3 PS ! Un point en Force, Défense et Dextérité !

_______________________________
messages
membres