L'Assassin écarlate

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandante
XP:
61/400  (61/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 7 Fév 2017 - 1:02

Ton investiture s’était faite devant l’intégralité du reste de la Garde Noire et les quelques agents de la Coalition présents ce jour-là dans le monde. Tu étais fier quand Death prononça son discours, mais en même temps, tu étais dépité par les pertes que tes hommes avaient subi il y a peu. Il faudra recruter de nouvelles personnes, volontaires ou non, bien évidemment.

Tu te tiens devant le bâtiment de ton nouveau bureau. Il ne t’avait pas fallu longtemps pour en arriver où tu le désirais. Tes blessures te font encore mal, mais cette douleur n’est pas négative. Il s’agit en réalité de toute la concrétisation des efforts que tu as fournis afin d’arriver à ce poste. Le sergent Safety se trouve devant toi, discutant sur la marche à suivre. Tu lui demandas de regrouper la garnison devant la caserne. Quelques minutes seulement après, les cent soldats survivants du massacre d’il y a quelques jours se trouvent devant toi. Tu les toises un instant, laissant le suspense de la situation faire son œuvre.  

— Cher membre de la très grande Garde Noire, commences-tu d’une voix distincte et assurée en croisant tes mains dans ton dos, vous me connaissez désormais. Cela fait maintenant quelques mois que je suis arrivé dans cette Cité et plusieurs fois mes missions m’ont conduit jusqu’à vous. Je peux maintenant paraître devant ce groupe en qualité d’intendant de ce corps militaire. Vous avez déjà eu un aperçu de mon commandement il y a peu, laissez-moi vous dire que cela va se corser. Toute infraction sera punie comme il se doit. Un manquement au règlement et vous serez de corvée patate et tout autre châtiment du même genre, mais commettez un impair grave et vous serait emprisonné voire pire. Autre chose, Death vous a donné la force de vous battre et d’avancer, ainsi que la hargne qui vous caractérise. C’est très bien, ne la perdez jamais. En tout cas, j’y veillerai. Mais, moi, ce que je vais vous inculquer c’est la cohésion de groupe ! Sans cela, aucun groupe n’est éternel, si on ne veille pas les uns sur les autres et je trouve que c’est ce qu’il manque dans cette assemblée. Mes jeunes années m’ont enseigné cela. Alors, préparez-vous à suer sang et eau dans les mois à venir ! D’ailleurs, on ne va pas chaumer et j’ai déjà notre première mission qui nous vient du boss en personne. Il veut récupérer les affaires qu’il a laissé dormir dans son ancien bureau. Alors, grand ménage aujourd’hui. Cependant, il y a une autre tâche qui doit être faite. Nous devons enterrer dignement tous les soldats morts au combat et l’ancien sergent Kingston. Nous allons donc nous séparer en deux groupes. D’une part, la majorité d’entre vous accompagnera Safety dans le cimetière de la ville afin de pratiquer les rites funéraires et une dizaine de personnes viendront avec moi vider l’ancien office du faucheur et y faire de la place pour moi. Bien, vous avez vos ordres, rompez !

Après quelques instants incertains où tes hommes hésitent face à ton discours, tu aperçois deux groupes se former. Un sourire vient se déposer sur ton visage, bien ce speech aura au moins porté quelques fruits. Tandis que Safety part en direction du lieu de repos éternel, toi, tu rentres dans la caserne de la Garde Noire accompagnée de ton peloton de soldat.

Le déménagement se fait dans une ambiance plutôt morose. Tu pouvais supposer qu’il s’agit de la perte de leurs collègues qui les attristent de la sorte. Tu regardes attentivement tous les papiers qu’ils trouvent. Certains ont déjà été soumis à tes yeux et à ta mémoire qui se veut infaillible, d’autres se posent pour la première fois sous ton regard curieux. Mais ce que tu lis n’a vraiment rien de transcendant, ça parle des missions passées, de l’état des mondes fédéré par la Coalition ainsi que celle des ressources à sa disposition. Tu rassembles donc tout cela dans un coin. Bien, tout se passe comme tu l’as voulu. Tu charges donc deux-trois soldats de ramener tous les dossiers dans des cartons jusqu’au manoir. Tu demandes à un autre homme de passer commande de meuble afin de faire cette pièce tienne. Inspectant une dernière fois le bureau de fond en comble, par inadvertance, mais surtout par pur hasard, en sortant complètement un tiroir de ses rails, un double fond vient se retourner sur le sol. Il ne contient qu’un simple carnet foncé. Une seule chose y est annotée sur une petite étiquette « Death ». Tu le ramasses et l’ouvres pour en connaître le contenu, mais quand tu comprends de quoi il en retourne, tu te rends compte que cet objet à beaucoup de valeur. Bien exploiter, il peut t’amener beaucoup plus loin. Si tu le lis et le gardes, tu obtiendrais un avantage certain sur ton boss  jusqu’au moment où il découvrira le pot aux roses, mais si tu lui rends sans l’avoir consulté, tu peux gagner un peu plus sa confiance et l’influencer encore plus que ce que te permet ton poste d’intendant. Tu décides de ne pas l’ouvrir tout de suite, te laissant le temps de la réflexion.

Le déménagement se résolvant de lui-même, tu prends la direction du cimetière de la Cité du Crépuscule, pensive. Le trajet est long pour toi, tes blessures entravant légèrement ta marche. Tu mis un bon quart d’heure avant de te trouver à la lisière de l’ossuaire. Tu es fatiguée telle une femme enceinte faisant une promenade dans le parc, c’est frustrant pour toi d’être autant mal en point. Tu remercies pourtant Jessica pour le boulot qu’elle avait fait pour te soigner. Tu t’étais traîné difficilement en dehors d’égouts, tu ne sais comment aucun rebelle ne t’est trouvé, mais il faut croire que la fatalité a eu pitié de toi.

Quand tu arrives à hauteur des travaux macabres, tu es accueilli par le sergent Safety haletant et suant comme un bœuf. Il sort un mouchoir en tissus de sa manche et s’éponge le front. Les autres soldats, eux, restent attelés à leur tâche. La majorité des corps ont déjà été enterrés, il n’en reste qu’une demi-douzaine.

— Capitaine Underwood, dit l’officié en reprenant son souffle de son accent rural. Vindidjou ! Quand je m’étais engagé dans l’Garde Noire, je n’avais jamais imaginé que j’aurais dû accomplir ce genre de besogne. En tout cas, sous le joug de Death, ce n’était pas monnaie courante. Mais je peux vous dire que les enterrements se passent plutôt bien. Certes les hommes grommellent un peu, mais ils se tiennent à carreau quand même. Ils doivent bien se rendre compte que votre arrivée est le signe du changement.
— Vous m’en voyer ravie, c’était le but voulu. Je ne suis pas comme Death et plus vite ils l’auront compris et mieux cela vaudra pour eux. En tout cas, j’espère que notre collaboration, la Garde Noire et moi-même, sera fructueuse pour nos deux partis. Quand vous aurez le temps, sergent, faites poser de véritables pierres tombales devant chaque parcelle, il le mérite amplement. Je venais m’assurer que tout se passe bien, je constate qu’ils sont entre de bonnes mains.
— Bien madame, cela sera fait.


Jetant un dernier coup d’œil au soldat, tu repartis dans le sens inverse en direction de ton nouveau bureau, un sourire légèrement malsain aux lèvres. Bien ta première journée s’est relativement bien passée.


Le Boucher de Grimm

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1297/0  (1297/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 8 Fév 2017 - 15:56
Aujourd’hui, c’est journée notation. Et je commence par toi, enfin, pas mes membres à la Coalition Noire ! Non, ce n’est pas du favoritisme.

Du coup, j’ai commencé à lire ta mission il y a de cela quoi, deux minutes…? N’ayant toujours pas terminé à lire, j’ai déjà une critique à faire et dans ce cas si, c’est plutôt une question de mise en pages ou de structuration de l’information. En disant cela, j’imagine que tu te doutes de quoi je vais parler. Il s’agit de ton discours d’investiture, le bon gros discours digne de Churchill.

Pour moi, il y a trois choses dedans qui me dérange d’un point de vue visuel et de narration, ne t'inquiète pas, je vais te dire de quoi il s’agit.

Commençons par le visuel, et donc ce qui attrait à la lecture, c’est un énorme rectangle de couleur rouge au milieu de mon écran. Ici, j’ai un ordinateur portable avec un écran 13” et je regarde ton rp avec ce dernier. Sans mentir, le paragraphe prend 80% de mon écran et je n’ai aucun repère visuel pour me retrouver dedans. N’ayant toujours pas terminé à lire, j’ai déjà une critique à faire et dans ce cas si, c’est plutôt une question de mise en page ou de structuration de l’information. Pourquoi est-ce que je dis cela ? Parce que j’ai fait énormément de mise en pages dans mes études et dans des travaux professionnels, et si je me pointe avec un truc comme ça, je suis bon pour recommencer. Je n'irai pas jusqu’à dire que c’est indigeste, mais plutôt que c’est un truc que je vais devoir lire d’une traite et limite devoir suivre avec mon doigt pour ne pas sauter une ligne pour me perdre dans ton paragraphe.

C’est la mise en pages que j’ai moi-même créer, et je sais que cette erreur vient de moi ! La raison est simplement, tout est en justifier et cela est véritablement un problème quand on se retrouve dans des paragraphes trop importants. Pourtant, il y a une solution que tu as apporté toi-même, mais que tu ne concrétises pas. Simplement, mêler ton discours à tes gestes. Tu l’utilises au début, et cela aurait pu donner un premier repère, sauf qu’il est de la même couleur que tes dialogues. Comme je l’ai déjà fait dans l’une de tes notations, je vais reprendre ton texte et modifier un petit peu afin de montrer ce que je veux dire.


— Cher membre de la très grande Garde Noire,commences-tu d’une voix distincte et assurée en croisant tes mains dans ton dos, vous me connaissez désormais. Cela fait maintenant quelques mois que je suis arrivé dans cette Cité et plusieurs fois mes missions m’ont conduit jusqu’à vous. Je peux maintenant paraître devant ce groupe en qualité d’intendant de ce corps militaire. Laissant un moment que l'information passe, tu recommences à parler et entames une marche en laissant ton regard vagabonder. Vous avez déjà eu un aperçu de mon commandement il y a peu, laissez-moi vous dire que cela va se corser. Toute infraction sera punie comme il se doit. Un manquement au règlement et vous serez de corvée patate et tout autre châtiment du même genre, mais commettez un impair grave et vous serait emprisonné voire pire.Tu t'arrête, faisant claquer les talons de tes bottes avant de te retourner face à tes soldats, car ils ne sont rien d'autre que celaAutre chose, Death vous a donné la force de vous battre et d’avancer, ainsi que la hargne qui vous caractérise. C’est très bien, ne la perdez jamais. En tout cas, j’y veillerai.Un sourire ce dessine sur ton visage alors que tu souffles du nez avant de reprendre Mais, moi, ce que je vais vous inculquer c’est la cohésion de groupe ! Sans cela, aucun groupe n’est éternel, si on ne veille pas les uns sur les autres et je trouve que c’est ce qu’il manque dans cette assemblée. Mes jeunes années m’ont enseigné cela. Alors, préparez-vous à suer sang et eau dans les mois à venir !Tu brandis ton poing vers les cieux, alors qu'un murmure devient bruit dans les rangs des gardes noirs D’ailleurs, on ne va pas chaumer et j’ai déjà notre première mission qui nous vient du boss en personne. Il veut récupérer les affaires qu’il a laissé dormir dans son ancien bureau. Alors, grand ménage aujourd’hui. Cependant, il y a une autre tâche qui doit être faite.Ta voix se fait plus cassante,faisant croire que tu te préoccupes de leurs sorts Nous devons enterrer dignement tous les soldats morts au combat et l’ancien sergent Kingston. Nous allons donc nous séparer en deux groupes. D’une part, la majorité d’entre vous accompagnera Safety dans le cimetière de la ville afin de pratiquer les rites funéraires et une dizaine de personnes viendront avec moi vider l’ancien office du faucheur et y faire de la place pour moi. Bien, vous avez vos ordres, rompez !




Regarde, ici, j’ai simplement séparé ton discours en ajoutant des actions courtes de ton personnage. Cela donne l’effet de deux choses. La première étant que tu donnes énormément de repère visuel pour ne pas se perdre dans ton discours, ce que je critiquais uniquement parce que je suis un mec pénible. Et la seconde chose ? Cela donne plus de corps à tes paroles. Ce ne sont plus des paroles récitées par Abigail, mais une véritable motivation que tu transmets dedans. C’est vivant, ça bouge, ton personnage interagit directement quand tu fais ce genre de chose ! C’était une chose que je trouvais dommage dans ton discours, c’est qu’il n’y ait pas un investissement fou de la part d’Abigail outre le petit passage au début.

C'est marrant que je dise cela, je suis la dernière personne à faire ça avec mes dialogues.

Déjà, une page d’écrite dans mon commentaire uniquement pour ton discours ! Bon, la moitié, c’est juste parce que je fais attention à ce genre de chose. Et pourquoi ? Parce que pour moi, si tu viens pour lire un rp et que tu te retrouves avec de grosse tartine à lire, ça deviens déjà compliqué à appréhender correctement le rp. Moi-même, quand je vois de grosses tartines de ligne pas aérée, je soupire déjà.

Toutefois ! J’ai parlé de trois points et rassure toi, celui-ci a un rapport avec l’écrit en lui-même. C’était la phrase relative aux corvées. Peut-être parce que je suis l’ancien intendant et que j’ai une vision bien définie des Gardes Noires, mais j’ai rigolé en lisant « corvée de patates ». Pour moi, et j’aurai probablement dû te le dire avant, les gardes noires sont rarement des personnes qui sont là pour le plaisir de la solde ou se la couler douce. On parle du corps armé du groupe le plus ténébreux de notre forum, ce ne sont pas des enfants de coeur. Il y a probablement des orphelins ayant mal tourné, des gens un peu bizarres voir directement des anciens taulards. Alors, quand je vois comme punition une corvée de patates, ça me fait doucement rire. Après, c’est probablement ta façon d’aborder les choses avec les gardes et tu vas développer cela au futur, du coup, j’attends de voir où cela va mener.

Bon, j’ai fini avec ton discours, je vais terminer ta mission !

Par la magie de l’ellipse, me voici après avoir finalement terminé ta mission. Malheureusement pour toi, je n’ai pas d’autre critique à rajouter. Comme je m’y attendais, cela indique un vent de changement sur la Garde Noire ! Et j’attends de voir comment cela va tourner. Pour ne pas faire comme d’habitude, et parce que je n’aime pas me répéter, je vais simplement te dire que cela est assez intéressant à lire.

Quand j’ai parlé du livre en question, je n’en avais fait mention que très peu dans mes rp et laisser celui-ci tomber dans les mains de ceux qui le méritait. Déjà, la première chose, c’était devoir cela arriver correctement. Pas un truc du genre : « Oh, un tiroir à double fond ! Que cela est étonnant ». Du coup, tu l’auras compris, je suis assez content de la façon dont tu t’es arrangé pour le découvrir. Et ce qui est intéressant, c’est de voir comment tu allais réagir avec. Déjà, la première chose, c’était devoir cela arriver correctement. Bien à eu de découvrir ou cela va mener !

L’accent de Safety me fait rire, petite note au passage. En soi, la mission n’est pas palpitante (sans parler du discours) car il s’agit d’une mission comme cela. Ce genre de moment, le flottement entre deux actes, ce n'est souvent pas le plus fun à écrire, mais cela doit être bien fait. On ne doit pas croire qu’il s’agit d’une corvée, mais de penser que c’est la suite dans un scénario ! Comme dans les Die Hard, grosse baston et moment de rigolage à couvert. Ici, le contenu est intéressant et ne donne pas cette impression d’ennui. Ce qui est cool ! Donc voilà, j’suis content.

Mission accomplie !

Très Facile : 7 points d'expérience + 50 munnies + 1 PS en Psychisme !

_______________________________
messages
membres