Derniers sujets
» Cartographie
par Chen Stormstout Aujourd'hui à 0:29

» Affaitage
par Chen Stormstout Hier à 21:44

» My name is Lea, Got It Memorized ?
par General Primus Hier à 20:14

» Entre ciel, terre et campagne
par Matthew March Hier à 19:58

» La Caverne Hantée
par Chen Stormstout Hier à 19:40

» MAJ des Compétences
par General Primus Hier à 16:46

» D'un prêtre à une soldate, et vice-versa
par Agon Wiley Hier à 16:40

» La vengeance est un plat…
par Death Hier à 16:28

» Loué soit Son nom
par Kurt Brown Hier à 15:39

» Contrats - Demande de Mission
par Adrien Heiser Lun 15 Jan 2018 - 23:20

» Fiche : Ioan Kappel
par Ioan Kappel Lun 15 Jan 2018 - 21:47

» Correspondance interstellaire
par Chen Stormstout Lun 15 Jan 2018 - 18:41

» Bric à Brac
par Lenore Lun 15 Jan 2018 - 17:19

» Les Retrouvailles
par Chen Stormstout Lun 15 Jan 2018 - 14:26

» Ioan Kappel
par General Primus Lun 15 Jan 2018 - 13:19


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 C'est une maison bleue
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 248
Age : 22
Localisation : Vaisseau-mère de la Shinra
Date d'inscription : 17/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
419/550  (419/550)
Ven 13 Jan 2017 - 22:26
- T’es sûr de ton plan…? S’interrogea Loris en se regardant dans le miroir.
- Jamais été aussi sûr de ma vie ! Confirma le médecin en dressant son pouce à l’encontre du technicien. Bon, Hadrien, t’es prêt ?
- Où est-ce que t’es allé dégotter tout ça ? Questionna le sniper en fermant la fermeture éclair de son gilet.
- Bureau des objets trouvés, c’est dingue ce qui traîne là-bas !

Kurt poussa son collègue de devant le miroir pour s’observer à son tour. Cela lui faisait un bien fou de porter de nouveau des vêtements civils, un artifice pour mener à bien la mission confiée par le Président. Il devait se rendre dans l’un des nouveaux mondes apparut pour récupérer le plus d’information possible sur ce dernier. Et d’après les images que nous avions des bulletins quotidiens de l’Éclaireur, les membres du corps armés de la Shinra avaient de fortes chances de déranger dans le décor de San Fransokyo.

- Ce ne serait pas très malin de recommencer à voler après l’épisode dans les bureaux du Président. Se risqua Hadrien en nouant les baskets ramenées des objets trouvés.
- Je le rappelle, ce n’est pas du vol. J’ai signé le registre et j’ai même promis au type de ramener les affaires après notre mission. Rassura le médecin en boutonnant sa chemise et rentrant celle-ci dans son jean.
- Et on rentre quand de mission, c’est quoi les ordres exacts ?
- Chopper le plus d’information sur le monde, et ramener tout cela a la maison. Récita Kurt avant de ranger son pistolet dans son hostler caché dans son dos. Il n’y a pas de raison à ce que l’on combatte, du coup, laisser le matériel et prenez vos armes de poing.

Retournant à son casier, Kurt ouvrit ce dernier et déposa sa ceinture contenant le matériel médical. D’après les informations, il n’y avait aucun risque à courir dans ce monde. La pire chose qui pourrait leur arrivé serait qu’un malfrat cherché à les braquer dans la rue. Et si cela venait à se produire ? Ils étaient quand même des SOLDATs, ils seraient capables de mettre cette dernière au sol avant qu’il n’utilise son arme. Fermant son casier, le médecin se retourna pour vérifier si Loris et Hadrien n’avaient rien de la compagnie sur le dos. Hadrien portait un short long avec un sweet à capuche de couleur pourpre alors que Loris portait un simple t-shirt blanc par-dessus un pantalon noir.

Une chose était sûre, cela changeait de la tenue habituelle de SOLDAT qu’ils portaient ! Et de son côté, Kurt avait sur lui un simple jean, une chemise blanche et une veste de costume grise. De quoi cacher son arme et garder un certain standing en rapport à son parcours scolaire, en d’autre mot, il avait profité du fait d’avoir été chercher les vêtements aux objets trouvés.

- Par contre, les gars, nous prenons un vaisseau civil aujourd'hui ! S’exclama Kurt avant de passer la porte des dortoirs. Nous jouons notre rôle jusqu’au bout !
- Génial… Soupira Loris. Une banquette miteuse à se partager.
- Ça t’arrive d’être heureux ? Une fois de temps en temps, ça ne te ferait pas de mal, tu sais ? Prononça Hadrien avant de taper l’épaule de son collègue et suivre le médecin.

Durant l’heure de trajet, les membres de l’escouade ne parlèrent pas réellement. Hadrien restait calme au côté de Kurt, lisant un journal qu’il avait trouvé sur la tablette centrale de la banquette alors que Loris pestait d’avoir découvert un chewing-gum sur son siège. De son côté, le médecin gardait le regard fixé sur les routes stellaires.

À force d’être dans un vaisseau de guerre pour partir en mission, il en avait presque oublié la beauté de l’espace. Durant les trajets, il n’avait que la loupiote rouge passant au vert à chaque fois qu’ils arrivèrent dans un monde comme distraction. Être un SOLDAT, ça permettait d’éviter les transports en commun bondé et autre connerie du style. Pourtant, il y avait un certain charme dans ce vaisseau. Entre les vieux radotant sur le temps d’avant, les jeunes écoutant de la musique à fond sans faire attention aux autres passagers et le contrôleur venant pointer le billet dans un sourire figé. Il ne savait pas quoi, mais ça lui faisait un bien fou d’être considéré, rien que pour une heure dans ce vaisseau, comme un simple citoyen de l’univers.

Après, faut être honnête deux minutes, l’interdiction de fumer durant les trajets était d’un chiant pas possible. Il avait le cadre parfait pour profiter d’une cigarette, et le panneau rouge lui rappelait sans cesse qu’au moindre écart, le contrôleur viendrait lui chercher des noises.

Finalement après cette heure de trajet, les trois SOLDATs débarquèrent sur le sol de ce nouveau monde. Cette sensation de découverte, la même que lorsqu’il avait quitté la Cité du Crépuscule pour rejoindre le vaisseau-mère de la Shinra, lui prenait à la gorge quand les hauts immeubles se dessinait devant lui. Rien à voir avec Illusipolis, c’était clair et propre et il y avait cette envie de vivre qui transpirait dans les bâtiments de béton ! Et dans ce cadre, une fois sortie de la station Shinra, Kurt ne put se retenir de dire une seule et unique chose.

- Eh merde ! Il tapota sur les poches de son pantalon et de sa veste. J’ai oublié mon briquet dans les dortoirs.
- Bien, ça limitera ta consommation comme ça. Ricana le sniper en s’avançant dans la grand-rue. On commence où ?
- On commence par un bar-tabac que je chope un nouveau briquet !
- T’es sérieux là…? Répondit Loris en arquant un sourcil.
- Carrément. C’est ça, ou je serrais insupportable durant toute la journée.

Les mains dans la poche, le membre de la Shinra s’avança dans la rue avec sa cigarette éteinte sur les lèvres. Les deux autres observants, eux aussi, les alentours de la ville et ne manquant pas de se moquer du médecin qui tenait absolument à fumer sa clope. Ils marchèrent pendant une dizaine de minutes pour, qu’enfin, Kurt remarque enfin une personne de la gent féminine avec une cigarette à la bouche. Attirant l’attention de ses collègues, il leur demanda d’arrêter la marche un instant avant qu’il ne coure dans sa direction.

Rouge à lèvre rouge, tailleur noir et talon de neuf centimètres ! Un avion de chasse, une proie de qualité pour un homme comme le médecin, il avait de quoi faire mousser avec ses beaux diplômes.

- Mademoiselle ! S’exclama le médecin avant d’arriver à hauteur de la dame en tailleur avant de marcher dans sa direction et à son rythme. Belle journée, n’est-ce pas ?
- Hum… Elle n’avait même pas tourné la tête, son regard avait juste donné une seconde d’attention à Kurt. Que me voulez-vous.
- Pas grand chose mademoiselle, un peu de votre feu pour ma cigarette. Dit-il en croquant avec ses dents dans le filtre. La dame s’arrêta un instant pour regarder le médecin de la tête au pied avant de fouiller dans son sac.
- Tenez. Dit-elle en tendant son briquet allumé, permettant à Kurt d’enfin savourer son apport journalier en nicotine.
- Un grand merci. Répondit-il dans un courte révérence avant que celle-ci ne reprenne la marche.

Sans une réponse, elle rangea son briquet dans son sac avant de reprendre la marche. Un peu étonné, le médecin reprit à la suivre et se mettre à ses côtés alors qu’elle se dirigeait vers un immeuble dépassant de plusieurs étages ses voisins.

- Ola, vous êtres pressez mademoiselle ? Tentât Kurt pour ouvrir la discussion.
- Oui. Coupa sec la jeune femme.
- Eh bien, ce n'est pas facile d’avoir une discussion avec vous !
- J’ai rendez-vous chez Krey dans dix minutes, je n’ai pas de temps à perdre. Coupa-t-elle de nouveau avant d’accélérer la marche.
- Fiou… Bonne journée !

Il était soufflé, il ne s’attendait pas à ça. Il avait quand même une chemise propre et une veste ! Essuyé un tel refus, ça fait mal à l’ego. Frappant une canette trainant au sol, Kurt se retourna, les mains dans les poches et tirant sur sa cigarette. Le temps de retourner jusqu’à ses collègues, il trouva un kiosque à journaux et s’arrêta à celui-ci dans l’espoir de trouver feu plus chaud que le coeur de la belle en tailleur.

- B’jour l’ami ! Exclama le médecin à l’attention du vendeur de journaux.
- Bonjour monsieur, que puis-je pour vous ? L’homme se releva, dévoilant un visage ayant subi les années par-dessous une casquette.
- Un briquet ? Et même un paquet de cigarettes, si vous avez ça.
- Light ? À la menthe ? Sans nicotine ? Questionna l’homme en se penchant pour attraper un briquet qu’il déposa devant lui. Un grand ou un petit paquet.
- Euh… Grand paquet de clopes… Normal… ?

Le mec se retourna dans son kiosque, me laissant cinq minutes pour observer les journaux trainant devant lui. L’un d’entre eux portant comme titre en gros le mot Krey suivit par L’inventeur de l’année. Haussant les épaules, il attrapa le papier qu’il posa à côté du briquet ainsi que d’autre magasine de la ville. Un parlait de Krey, l’autre faisait état d’un incendie dans un bâtiment et le dernier faisait une rétrospective sur un dénommée Callaghan. Possédant aussi le titre d’inventeur de renom. Question information, il était blindé en échange de quelques journaux.

- Vous prenez ça aussi…? Demanda le vendeur en déposant un paquet à côté du briquet.
- Ouais m’sieur ! Il tapota un instant sur un écran tactile.
- Quatre-vingts munnies, et nous faisons des réductions sur les chewing-gums. Deux munnies le paquet.
- Des chewing-gums avec du coup ! Kurt plongea sa main dans sa poche et sorti un billet de cent munnies qu’il tendit pour ensuite recevoir sa monnaie. Une bonne journée !
- Bonne journée.

Les bras chargés, une clope de ce nouveau monde dans la bouche, le médecin retrouva finalement les membres de son escouade. D’un geste, il tendit les magazines à ses collègues, montrant fièrement son butin comme s’ils venaient de trouver le Saint Graal. Hadrien rigola un instant avant de rouler les papiers et les ranger dans la poche de son sweet et de reprendre la marche dans les rues de la ville.

- Du coup, c’est bon pour les informations, non ? Demanda Loris en tournant sur la droite.
- On n'a pas mal de truc là, après, est-ce que c’est suffisant ?
- T’as trouvé un truc sur les combats de robot. Proposa Hadrien. Ce n'est pas dans les ordres du boss.
- Faudrait attendre la nuit pour ça, et avoir la chance de trouver une rixe de machine. Répondit Kurt en se grattant le menton. Et je n'ai clairement pas envie de traîner ici la nuit.

Ayant fui les grandes rues de la ville, les membres du SOLDAT se retrouvaient dans des rues plus petites, plus animés avant de passer devant un café arborant une salle remplie d’ordinateur. Loris s’arrêta un instant, observant au travers de la vitrine avant d’attirer l’attention d’Hadrien et Kurt et rentrer dans le café. Parlant cinq minutes avec la personne derrière le comptoir, l’escouade finie par se retrouver avec des cafés et des muffins devant un écran d’ordinateur alors que le technicien craquait ses doigts devant le moniteur.

- Du coup, c’est à moi de m’illustrer aujourd’hui. Dit-il avant de pianoter sur le clavier de l’ordinateur.
- Depuis le temps que nous attentions cela ! Ricana Kurt en posant une cigarette sur ses lèvres.
- On ne fume pas à l’intérieur !!! Hurla la dame au comptoir à l’encontre du médecin.
- Le karma te rattrape, fait gaffe. Rigola Hadrien, lisant l’un des journaux que Kurt avait acheté.

Pendant une dizaine de minutes, entrecouper par le bruit de mastication des petits gâteaux et des tasses de café se vidant, Loris fini par montrer fièrement un site internet sur son écran. D’après ses termes, il s’agissait d’un site underground, que seules quelques personnes avaient accès dans la ville avec des codes spéciaux. Suivit d’une dizaine de minutes où il parlait de ses talents avec l’informatique et les langages de programmation lui ayant permis de trouver le site. Après deux applaudissements et des félicitations, le technicien imprima plusieurs lieux de rendez-vous ainsi que des informations utiles sur les combats de robot comme les noms des participants ou des gladiateurs.

- Cool, nous avons tout ce qu’il nous faut maintenant ! S’exclama Kurt en sortant du cyber-café.
- Qu’est-ce qu’on fait maintenant les gars. Demanda Hadrien, une pile de papier dans les bras. On prend le prochain vaisseau et on rentre ?
- Attendez les gars, en fouillant sur le réseau, j’ai découvert des salles d’arcades dans les environs. Ça ne vous tente pas de profiter du reste de la journée ? La mission est terminée, du coup…
- Ouais… J’sais pas… C’est un coup à choper un avertissement… Risqua Kurt en se grattant la nuque.
- Ce n'est pas comme si nous étions pucés ! Enchérissait le technicien. Ils ne le sauront jamais.
- Bon, d’accord… Mais pas plus d’une heure les gars !

Après une promesse suivis d’un crachat au sol, les membres de l’escouade tournèrent sur leurs talons avant de se rendre dans l’une des salles proposées par Loris. Il avait bien droit à une petite journée pour eux.


Dernière édition par Cypher le Lun 9 Oct 2017 - 12:18, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Playboy Milliardaire
Masculin
Nombre de messages : 432
Age : 21
Localisation : Vaisseau-Mère
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
286/650  (286/650)
Sam 14 Jan 2017 - 12:27
Alors !

Déjà, désolé du temps pris pour noter Very Happy D'habitude c'est plus rapide, là j'ai glandé, j'avoue.

C'est à nouveau une bonne mission, c'est un nouveau monde, y'a une bonne ambiance, c'est sympa ! Le coup de se pointer en civil était une super bonne idée, et j'imagine que ça t'as permis de jouer le truc différemment par rapport à d'habitude, c'est rigolo.

On retrouve ton personnage avec le coup des clopes et de la passante, et pour une fois il décroche pas un numéro ! Va savoir, p'tete qu'il convient pas aux standards de ce monde ^^ En tout cas, le RP est assez humain. Je sais pas si tu vois ce que je veux dire mais, c'est méga vivant. Dans le transport, en ville avec la dame, dans le tabac... partout ! Et c'est plutôt bien, parce que c'est la suite logique avec les fringues de civil et une grande ville. Là dessus c'est respecté, y'a un bon délire.

Par contre ! Un moment, ton texte m'a brainfuck. En fait (là ça me met le doute mais je suis sûr que c'est le cas), dans ta narration tu parles toujours a la troisième personne. Mais à un moment, pour juste une phrase, tu nous sort de la première personne. Ça m'a fait bizarre ^^

Sinon, la façon dont tu obtiens les infos demandées est bonne et même pratique je dirais. Des journaux, c'est mieux qu'un compte rendu vocal y'a la trace écrite et tout, c'est cool d'y avoir pensé !

Bref, bonne mission, on voit que celle-ci t'as plu à écrire. D'ailleurs, je sais pas si tu as regardé le film pour faire cette mission, ou si tu l'avais déjà vu, mais .... ouais ! C'est bien rendu !

Facile : 10xp, 100 munnies, 2 PS. Un en défense, et un en... défense ouais.

_______________________________
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maison de Nara
» Maison de Riiko
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens
» Maison de retraite
» Cherchons une bonne "maison" pour un bouc nain