Derniers sujets
» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Aujourd'hui à 13:41

» A l'abordage !
par Chen Stormstout Aujourd'hui à 11:03

» En ligne de mire
par Cypher Aujourd'hui à 0:41

» Contrats - Demande de Mission
par Surkesh Aujourd'hui à 0:10

» Le savoir c'est le pouvoir
par Surkesh Hier à 22:07

» Tombent les masques
par Lenore Hier à 16:52

» Tour du Propriétaire
par Narantuyaa Jeu 14 Déc 2017 - 18:21

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Jeu 14 Déc 2017 - 16:06

» Cachons tout ça
par Death Jeu 14 Déc 2017 - 15:37

» Pourtant, rien ne change
par Death Jeu 14 Déc 2017 - 11:22

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Jeu 14 Déc 2017 - 11:14

» J'ai PAS mal à mon forum
par Fiathen Jeu 14 Déc 2017 - 8:07

» Que la vengeance commence!
par Kestia Mer 13 Déc 2017 - 22:18

» Camanaich et Entraînement de combat et agilité
par Cissneï Mer 13 Déc 2017 - 19:09

» ...comme si c'était hier !
par Lenore Mer 13 Déc 2017 - 12:23


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 La loi du colt
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Expert comptable
Féminin
Nombre de messages : 257
Age : 27
Date d'inscription : 27/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: capitaine
XP:
286/350  (286/350)
Mer 11 Jan 2017 - 9:42
Deux jours depuis l'attaque de la diligence, et la tension n'était toujours pas retombé pour Lenore. Pourtant la vie avait reprit son cours dans la bourgade. Les passagers vivants s'étaient arrêtés à la pension Hardwell en attendant que le moyen de transports soit retapé par Mac Cunningham et Everett. Les morts avaient été enterrés et le corps de la véritable Didi Sunshine, dont la mercenaire avait usurpé le nom et qui était réapparu au plus mauvais moment, attendait son taxi. Lenore avait donner des instructions pour qu'elle soit enterrée à Deadwood selon ses dernières volontés. Un mensonge entraînant un mensonge pour couvrir son crime.

Pour le moment, il n'y avait eu aucune fuite, aucun mots trahissant une discussion de cette femme pendant le voyage avec les autres. L'histoire aurait du se tasser rapidement s'il n'y avait pas eu.. le gamin aux colts. Pas si gamin que ça malgré son visage lisse tanné par le soleil. Il avait été emmenés de force pour porter main forte au secours de la diligence attaquée par des peaux rouges, malgré son comportement désagréable. Il avait abattu un indien qui s'en prenait à la mercenaire, même si elle aurait pu le gérer elle même. Lenore avait été obligé de tuer pendant l'attaque la véritable danseuse de cabaret dont elle usurpait la place pour couvrir son infiltration et dès leur retour de la plaine, ce type la regardait en coin, un demi sourire aux lèvres.

Deux jours qu'il passait sa soirée à boire au premier rang, sans quitter du regard la mercenaire pendant ses danses. Il l'épiait de façon malsaine. Il devait avoir vu quelque chose ou comprit ce qu'elle avait fait. La tension ne risquait pas de retomber ainsi. La rousse devait régler ce problème rapidement mais discrètement. Elle le voyait à sa façon de se tenir, gigotant et de plus en plus amusé. Il ne tarderait pas à passer à l'action même si elle ignorait encore son plan.

Comment faire pour s'en débarrasser de façon sur et sans bavure ? Dans ce monde, il y avait le duel. Personne ne remettait en cause les raisons qui poussent deux hommes à s'entretuer pour laver leur honneur. Elle devrait le pousser à provoquer quelqu'un capable de l'abattre, et non l'inverse. Si l'idée venait d'un autre, on lui poserait des questions et on pourrait remonter à la mercenaire manipulatrice. C'était donc au gamin aux colts de lancer le duel.

Mais contre qui? Karlson? bien trop calme et diplomate. Le sheriff Gabe? personne n'oserait pas même ce gamin. Everett? bien trop risqué, il n'aurait pas le contrôle et le talent pour qu'elle soit sur qu'il fasse mouche. Elle pensa à Hoper, c'était un étranger, il avait donc toutes les raisons au monde d'être la cible, et elle avait vu son talent au combat.

Elle avait préféré ne pas le croiser depuis l'attaque de la diligence pour éviter les soupçons mais elle avait bien vu à son regard accusateur qu'ils devaient en discuter tout les deux. C'était l'occasion. Lenore profitait de sa pause déjeuner pour se rendre à la pension Hardwell où il demeurait pour le moment. Everett était trop occupé par la remise à neuf de la diligence pour lui donner son cours. Cet engin était vitale pour la ville après tout.

Lenore dans sa tenue simple de tout les jours en coton bleu, pénétra la pension poussiéreuse, ses bottes claquant sur le bois faisant sursauter la jeune Lucy. Cette dernière fit rapidement une moue en voyant l'une des filles de saloon chez elle mais était trop bien élevée pour faire sa désagréable, contrairement à certaines femme de Hill Valley qui ne manquait pas de juger Lenore comme une femme de petite vertus juste pour son activité quotidienne sous les regards de leurs braves et honnêtes maris.


"Bonjour, qu'est-ce que je peux faire pour vous mademoiselle?"

"Bonjour. Je viens voir l'étranger, je peux avoir son numéro de chambre?"

"Je doute que ce monsieur accepte d'être dérangé...Fit-elle dans une moue qui dessina un sourire amusé à Lenore. Avait-elle un petit faible pour l'héros venu d'ailleurs?

"Je crois qu'il est assez grand pour en décider de lui même, non?" Répondit la mercenaire d'un air taquin.

La jeune fille lui donna le numéro de chambre et laissa la rousse se débrouiller. Lenore tapa à la porte indiquée longuement jusqu'à ce qu'elle s'ouvre, levant les yeux sur l'occupant de la pièce.


Dernière édition par Lenore le Jeu 12 Jan 2017 - 13:00, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Magelame
Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 20
Date d'inscription : 25/12/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
105/270  (105/270)
Mer 11 Jan 2017 - 19:32
Deux jours depuis l'attaque de la diligence, et toujours pas de combat. Ne sachant pas monter à cheval, Hoper était bloqué à Hill Valley. Il pourrait bien chasser d'autres criminels mais... Le repos était tout aussi bien. Qui sait ce qui se trouvait à Blackwood ? Il devrait être préparé. Il en avait profité pour faire quelques bonnes actions ci et là, se faisant bien voir dans la ville. Il était toujours en froid avec l'épicier, mais étrangement (ou pas), dire qu'il venait de la part de Ms. Hardwell lui octroyait des réductions plutôt avantageuses, et quelques produits en plus, des fois.

Il en avait aussi profité pour aller au Double Colt voir Lenore au sommet de son art, non sans amusement. Ça ferait de bonnes histoires à raconter une fois revenus au Centurio. Cela dit, même si se moquer était sa première motivation, il finit par nouer un lien avec Karlson, le barman. Il avait toujours eu un certain respect pour les barmans et leur légendaire sagesse. Certainement à cause de Fred. Discuter quelques heures avec Karlson lui avait appris un peu tout ce qu'il avait besoin de savoir sur la ville, ses criminels, les gens à se mettre dans la poche, et les relations que tout le monde a avec tout le monde.

Mais ce n'était pas tout, il avait aussi commencé à aider Lucy Hardwell à remettre la pension à neuf, en commençant par augmenter les prix. En échange, son séjour à lui serait gratuit. Ainsi, le jeune homme aidait pour le nettoyage des couloirs et des chambres, et avait commencé à plancher sur une potentielle utilisation de la cuisine, ceci incluant un menu et des horaires d'ouverture. Toutes ces choses, en plus de l'attaque de la diligence, faisaient qu'il commençait à s'intégrer. Ça avait du être facile pour Lenore, elle s'était juste appropriée l'identité de quelqu'un d'autre. Lui, en revanche, il n'avait déjà pas l'air commode, alors pour se fondre dans la masse, c'était déjà plus compliqué. Bon, il n'était pas vraiment révéré par les habitants, en tout cas pas ceux qui étaient là lors de l'attaque de la diligence, mais au moins, on ne lui lançait plus de regards suspects, et c'était déjà ça.

Pas grand chose à faire, aujourd'hui non plus. Quelques corvées le matin. Puis une petite discussion sympathique avec l'aubergiste. La petite routine s'était installée à une vitesse folle, pour le jeune homme. L'ambiance western lui plaisait tant qu'il lui arrivait de s'imaginer vivre dans le petit village. Et autant ces images l'apaisaient, autant la réalité lui revenait toujours en pleine figure: il était là pour l'argent de Picsou, et il n'avait toujours aucun indice. De plus, à peine deux jours s'étaient écoulés, et la nécessité de se battre se faisait sentir, un peu comme une addiction.

Aussi, il s'apprêtait à sortir pour rendre visite au vieux Mac, pour voir comment les travaux avançaient. Cela dit, alors qu'il eut fini de se préparer, on toqua à la porte. Il fut surpris de voir Lenore apparaître lorsqu'il ouvrit. Il lui offrit un petit rictus, avant de vérifier qu'elle n'était pas accompagnée, et de la laisser entrer, en refermant derrière elle. Il était... Heureux de la voir, quelque part. C'était la seule qui ne lui était pas totalement étrangère, malgré les apparences. Il alla lui chercher la chaise qui était en face du bureau en bois, et alla lui même s'asseoir sur son lit, pour lui faire face. Il se doutait qu'elle avait quelque chose à dire, elle en avait la mine. Cependant, il ne savait pas quoi. Peut-être des informations concernant la mission ?

"Je m'attendais à ce que tu viennes me remercier plus tôt de vous avoir tous sauvé. Ça fait déjà... Quoi, trois jours ?"
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Expert comptable
Féminin
Nombre de messages : 257
Age : 27
Date d'inscription : 27/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: capitaine
XP:
286/350  (286/350)
Mer 11 Jan 2017 - 20:07
Lenore souriait doucement, amusée par la question. Il avait, tout comme elle-même, été remerciée par les passagers et le sheriff, après tout. Elle ne s'installa pas tout de suite sur la chaise face à lui. C'était très exiguë, ce qui ne l'arrangeait pas, heureusement elle pourrait regarder par la fenêtre régulièrement, quitte à l'ouvrir pour un peu d'air.

"Oh mon héros" Lâcha-t-elle, taquine" Tu n'as pas été suffisamment remercié encore? Je peux demander au maire de t'organiser une petite fête en ton honneur, on sait jamais. Je suis sur qu'ils seraient tous ébahis par ta super magie... En tout cas Calamity Jane a été impressionnée.

Je ne voulais pas que l'on semble trop proche, j'ai préféré laisser le temps tassé les choses avant de venir te voir."


Elle s'installa sur la chaise proposée, les jambes serrées et pliées légèrement de côté pour ménager un peu plus d'espace entre les deux en ramenant les pieds sous le siège.

"Alors comme ça t'es aussi sur la piste des bandits intermondes? Je ne sais pas grand chose de toi, nous n'avons pas vraiment eu l'occasion de discuter auparavent. Je ne sais pas pour toi mais je n'ai récolté aucune information là dessus pour le moment. Ils ont littéralement disparus. ça commence à franchement m'agacer. Il va falloir parcourir les plaines et les canyons au petit bonheur la chance.

Pourtant comme tu l'as vu, je suis plutôt bien accueillie par la population. Je connais à peu près tout les petits travers de chacun, de la droite femme de dieu au poivrot qui décuve pas du tout dans sa grange.  J'espère que personne ne foutras ma couverture en l'air parmi les nouveaux arrivés. D'ailleurs merci pour le coup de la diligence... Je suis désolée de t'avoir forcé la main pour le coup, mais je n'ai pas eu le choix. Elle n'aurait jamais dû revenir ici, Je m'était arrangée pour qu'elle reste dans une autre ville..."


La mercenaire lâcha un soupir en regardant par la fenêtre

"Si tu veux en parler, ce sera surement la seule et unique occasion donc profites en."
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Magelame
Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 20
Date d'inscription : 25/12/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
105/270  (105/270)
Jeu 12 Jan 2017 - 8:17
La cheville sur le genou, le pied, balançant légèrement, Hoper prenait un temps pour observer Lenore. La voir lui rappelait Port Royal, le Centurio. Il n'avait pas pour habitude de passer autant de temps sur une mission, et surtout dans un autre monde que Port Royal ou Le Colisée de l'Olympe. Il se demanda si Calamity Jane lui avait parlé de lui. Si c'était le cas, peut-être avait-elle parlé de lui au Sheriff aussi. Avoir un bonne réputation dans ce monde où la loi est représentée par un seul homme, c'est primordial.

La rousse semblait intelligente, plus que lui en tout cas. Ça ressortait d'autant plus par le fait qu'elle était arrivé à endosser une couverture, contrairement à lui. Les précautions qu'elle prenait étaient justifiées, il la comprenait parfaitement. Dans un premier temps, Hoper pensa qu'elle avait sûrement dû récolter bien plus d'informations que lui. Personne ne se méfie de la mercenaire habillée en danseuse. De plus, elle était là depuis plus de temps, aussi. Cependant, elle venait bientôt balayer tous ses espoirs. Lorsqu'elle revint sur les événements de la diligence, il grimaça légèrement.

"Je ne veux pas en parler, ni maintenant, ni plus tard." Lâchait-il promptement, sûr de lui. "C'est un truc que j'aimerais oublier."

S'il devait partir à Blackwood avec les autres voyageurs, Lenore serait la seule à rester à Hill Valley. Si sa couverture était compromise, les choses seraient compliquées pour la suite. Hoper ne voudrait pas manquer de potentielles informations à cause d'un quelconque passager à la langue trop pendue.

"J'ai pas l'impression que quelqu'un sache quoi que ce soit. Tous les gens qui étaient dans la diligence sont ici, et je n'ai rien entendu. J'ai pas vraiment l'impression qu'ils se doutent de quoi que ce soit. Ni même qu'ils en aient quelque chose à faire."

Le jeune homme passait une main dans ses cheveux en soupirant doucement. Les choses avaient vraiment été calmes, ces deux derniers jours. Rien n'est ressorti dans les discussions qu'avaient eu les nouveaux arrivants. Il n'a vu personne se glisser discrètement dans le bureau du Sheriff. Pas de messes basses non plus, tout ce qu'il y avait de plus normal, en somme.

"C'est pour ça que t'es venue ? Pour me faire suivre une thérapie ?"

Hoper s'allongeait sur le lit, croisant les jambes, les sourcils froncés et les yeux rivés au plafond. C'était étonnant qu'elle vienne juste pour discuter de façon courtoise. Non, il devait forcément y avoir autre chose... Non ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Expert comptable
Féminin
Nombre de messages : 257
Age : 27
Date d'inscription : 27/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: capitaine
XP:
286/350  (286/350)
Jeu 12 Jan 2017 - 8:51
malgré sa carrière chez les mercenaires, malgré son passé chuchoté en tant que gladiateur au colisée, et elle en avait vu quelques uns lors d'une mission là bas, malgré ses qualités indéniable au combat... Ce type avait tout de l'adolescent rebelle. Lenore ne put s'empêcher un sourire presque maternelle. Elle n'était pourtant pas beaucoup plus vieille. Au moins ils ne perdraient pas de temps en blabla inutile. Il ne reniait pas avoir mal vécu la chose mais il ne lui ferait pas un procès alors autant passer à autre chose. Elle même préférait oublier cette histoire mais les circonstances ne le lui permettait pas encore.

" Effectivement, ce n'est pas pour ça que je suis ici. J'ai deux propositions à te faire. La première, on m'as envoyé une mission dans le monde du Palais des Rêves. Nettoyer des bois d'une colonie de sans-cœur. Seule, ça risque d'être long et trop dangereux. Si ça te tente de changer un peu d'environnement pour de l'action. Mais je dois te prévenir, visiblement il y a des coalisés noires dans ce monde, d'après le courrier... On a plutôt intérêt à être sur nos gardes. Je préfère les esquiver le temps de la mission mais qui sait après si on ne peux pas recueillir des informations sans se faire attraper."

Elle se risqua à un peu d'humour pour détendre l'atmosphère surtout avec ce qu'elle avait à demander ensuite. Elle prit une voix exagérée de fan devant son idole, battant des cils en rapportant ses mains à son visage.

"Je me sentirais tellement plus en sécurité avec à mes côtés, mon héros avec ses cheveux blancs."

Elle reprit une position plus sérieuse en riant légèrement, lui laissant le temps de lui répondre, pour ne pas le mettre trop mal à l'aise. Il faut ménager ses collègues au moins autant que ses clients, se les mettre à dos était une très mauvaise idée, on pouvait toujours avoir besoin d'eux à un moment ou un autre, en l’occurrence, elle avait besoin de lui. S'il avait un minimum de jugeote, il devrait tiquer au fait que c'était une seule de ses deux propositions.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Magelame
Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 20
Date d'inscription : 25/12/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
105/270  (105/270)
Jeu 12 Jan 2017 - 9:25
Le mot "propositions" était tellement doux au oreilles du jeune homme. C'était comme recevoir un cadeau. Il a toujours aimé les surprises. La proposition en elle-même était alléchante. Des sans-coeurs, il pourrait en écraser à la chaîne des jours entiers, si son corps le lui permettait. Des membres de la coalition noire... Il en allait de même. Tout ce qui pourrait ajouter du prestige à sa réputation. Il allait de soi qu'ils partageraient la récompense, et quelques munnies en poche, ça ne serait pas de refus, non plus. La rousse arrivait à lui arracher un court rire avec sa petite blague. Et bien que ce soit un trait d'humour, la chose bénigne vint tout de même flatter son ego. Hoper, le héros aux cheveux blancs, pensait-il. Peut-être que les gens l'appelleraient ainsi, un jour. Le Magelame, c'était tout de même mieux.

Quoi qu'il en soit, il n'avait rien à perdre dans l'histoire. Lenore avait su le convaincre.

"Pourquoi pas, ça peut être intéressant."

Hoper arrangeait son bracelet en cuir, avant de rester un moment fixé sur sa main droite. Il se demandait à quoi ressemblait le monde du Palais des Rêves. En fait, maintenant qu'il y pensait, il n'avait jamais jamais mis les pieds dans d'autres mondes que le Colisée, Port Royal, ou le Jardin Radieux. Et bien sûr celui-ci, aujourd'hui. Il n'avait pas non plus eu l'occasion de croiser le fer avec un membre d'une faction adverse, et en réalité, c'était une perspective qui lui faisait sacrément envie. Il fallait dire que la notion de danger lui était totalement inconnue. L'idée qu'un de ces gens soit excessivement puissant ne lui avait même pas traversé l'esprit, en fait.

Après avoir profité du petit silence pour réfléchir à tout cela, il lui revint en tête que ce n'était pas tout. L'excitation lui revenait. Quelle serait son second cadeau ?

"Tu as parlé de deux propositions."


Dernière édition par Hoper le Jeu 12 Jan 2017 - 11:13, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Expert comptable
Féminin
Nombre de messages : 257
Age : 27
Date d'inscription : 27/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: capitaine
XP:
286/350  (286/350)
Jeu 12 Jan 2017 - 9:54
La mercenaire regardait son camarade et jaugeait ses réactions. Il était très sensible à la flatterie, ce qui lui causerait de vilains tours. il était tout d'un coup tellement détendu que la suite risquait de lui faire un choc. Elle allait devoir choisir ses mots pour faire passer sa demande plus facilement. Elle se leva dans un bruit léger de frottement de tissu pour se positionner au pied du lit dans lequel l'homme était allongé.

Lui faisant face , elle put le regarder directement dans les yeux, pour donner plus de sérieux à la chose et ne pas avoir l'air de le manipuler. Elle avait besoin de lui, mais s'il refusait, elle trouverait un autre moyen et ne le forcerait pas. Ce n'est pas anodin de tuer quelqu'un et ça ne devrait jamais le devenir. Il faut vivre avec ses scrupules et ses remords comme l'on porte une croix, malgré la justification de son acte, aussi légitime qu'elle puisse être. Elle souffla un peu du nez, ce n'était pas son exercice favori en tant que mercenaire.


"Le gamin aux colts pose problème. Pour le moment il n'a rien dit et rien fait, mais je vois bien depuis notre retour qu'il me regarde avec insistance et un sourire qui en dit long.Il me colle aux bottes, me lâche pas du regard. Il lui arrive même de me suivre dans la rue. Je suis sure qu'il a vu quelque chose ou qu'il a compris ce qui s'était passé dans la diligence."

Elle lui laissa le temps de digérer l'information, voyant très bien son expression changer, il se doutait de la demande. Elle voulait être claire avec lui, honnête si on peut qualifier son discours d'un tel adjectif. Elle parlait à un collègue après tout, il était bien le plus à même de comprendre.

"Je sens bien qu'il compte passer à l'action sous peu. Je ne sais pas si il veux me dénoncer ou me faire chanter, mais je ne risquerait pas ma couverture pour lui. Je peux m'arranger pour qu'il te provoque en duel. Personne ne cherchera à pousser plus loin si il meurs pendant ce genre d'échange de coup de feu volontaire. Tu n'auras pas davantage de problème, il n'y aura pas d'enquête."

Elle revint s'installer près de la fenêtre, elle commençait à ne plus tenir le manque d'espace. Elle voulait pouvoir bouger et respirer, changer d'endroit, mais il lui fallait sa réponse avant, malgré la chaleur qui montait dans sa tête.

"Je comprendrais que tu refuses, je trouverais un autre moyen si nécessaire. Mais il faut faire vite et avant de partir en mission au Palais des Rêves."

Elle attendait sa réponse avec un peu d'anxiété tout de même. Elle lui demandait de faire un choix éthique conséquent. Ils étaient deux mercenaires, mais être mercenaire n'as jamais signifiés ne pas avoir d'état d'âmes. Ils avaient toujours le choix de refuser une mission contrairement à la plupart des autres groupes.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Magelame
Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 20
Date d'inscription : 25/12/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
105/270  (105/270)
Jeu 12 Jan 2017 - 11:09
Hoper fut surpris de voir la mercenaire venir chercher son regard. En réalité, il ne s'attendait pas à ce que sa demande requiert un tel degré de sérieux. Il fronça légèrement les sourcils, avant de se redresser doucement, pour s'asseoir sur le bord du lit. Le gamin au colts posait soucis. Au début, il crut que c'était simplement une histoire débile de harcèlement. Quoi, elle lui demanderait de lui faire peur ? Elle aurait sûrement pu s'en charger tout seul. C'était plus que ça. C'était encore par rapport à la diligence. Ils devaient vraiment clore cette histoire.

Peut-être qu'il était simplement... Amoureux ? Pervers ?... Bizarre ?? C'était peut-être autre chose ? Hoper voulut s'exprimer à ce sujet, mais il réalisa bien vite que c'était se voiler la face. Lenore était très certainement plus douée que lui pour voir ce genre de choses. La preuve; il n'avait même pas remarqué le gamin, lors de ses soirées au Double colt. Il soupirait. Il ne pouvait pas la laisser risquer sa couverture pour protéger la dite couverture. Ça n'apporterait que plus de problèmes. Sa main froide et griffue venait saisir son omoplate. Son regard quant à lui, fuit celui de sa collègue.

Étrangement, il ne se sentait pas... Dérangé. La façon de faire était peut-être un peu déloyale, mais se débarrasser du jeune cowboy au cours d'un duel ne lui posait pas de problème. Si le pauvre gars venait chercher la mort, tant pis pour lui. Si c'était Lenore qui l'y poussait, ce n'était pas son problème. Peut-être que ce manque d'empathie venait du fait qu'il ne voyait pas le jeune imbécile comme quelqu'un d'innocent. En plus de ses déclarations après la bataille de la diligence, son attitude l'insupportait, et ce que la rousse venait de lui révéler n'arrangeait pas les choses.

Elle déballait ses arguments pour le convaincre, alors que son choix était fait. Il se levait, s'étirant longuement, la laissant tout de même finir, avant de répondre, en un soupir.

"Le Sheriff devrait pouvoir me prêter une arme. Comment tu comptes t'y prendre ?"

Sa voix avait-elle été trop naturelle ? Devrait-il s'en vouloir de ne rien ressentir, en préméditant le meurtre du gamin, aussi détestable soit-il ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Expert comptable
Féminin
Nombre de messages : 257
Age : 27
Date d'inscription : 27/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: capitaine
XP:
286/350  (286/350)
Jeu 12 Jan 2017 - 12:55
Lenore commençait à faire les cent pas, certes encore lentement, mais maintenant que son collègue se levait l'espace se réduisait d'autant. Elle avait chaud, à force du stress de sa claustrophobie, elle s'imaginait l'air se raréfier, ses maintes devenaient moites et commençaient à trembler doucement. Il lui fallait de l'air.

"Excuse moi juste... un instant..." fit-elle rapidement avant d'aller ouvrir la fenêtre, le temps de respirer et de se calmer.

Son camarade lui était calme, tout a fait posé malgré sa demande. Elle l'aurait penser plus réactif mais au final, il était professionnel. Pas de discours, pas de protestation, pas de négociation, pas de blabla inutile, il avait juger de l'impératif d'éliminer le gamin en connaissance de cause. Rien que pour ça , elle pouvait se fier à lui.

Elle hocha un peu la tête, calmée et rebaissa la fenêtre sans tout à fait la fermer. Elle baissa malgré tout la voix pour lui répondre.


"Comment peux tu supporter de rester enfermer ici... Comment je vais m'y prendre hm... Les hommes d'ici n'ont presque que leur réputation comme richesse. Ils sont facilement susceptible, il ne dois pas déroger à la règle. Je vais provoquer la rencontre dans un coin, lui et moi pour voir ce qu'il me veux sans que personne n'écoute. Je glisserai dans la conversation que tu répètes à qui veux l'entendre qu'il n'est pas capable de viser autre chose qu'un cheval ou un indien au sol, au vu de sa prestation pendant l'attaque de la diligence. Je ferais mousser ton côté petit héros arrivé en ville... Je pense que ça devrais suffire pour qu'il voit rouge. Je parlerai suffisamment de duel pour qu'il y pense."

Elle hochait la tête en reportant son regard sur lui. Il n'y avait pas de raison que ça ne fonctionne pas. Sauf si le gamin trop remonter venait lui tirer dessus directement à vue sans même le provoquer en duel. Encore fallait il que son camarade sache utiliser une arme à feu. Elle fit une moue de doute en le regardant.

" Tu ... penses savoir utiliser un colt? J'ai déjà vu un duel se dérouler dans la rue et ... c'est extrêmement rapide. T'as intérêt à savoir viser en mouvement. Je comptais demander à Calamity Jane de m'apprendre pendant qu'elle traîne encore en ville."
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Magelame
Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 20
Date d'inscription : 25/12/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
105/270  (105/270)
Jeu 12 Jan 2017 - 19:34
D'abord il fut surpris de la voir se mettre dans un état pareil. Il ne comprenait pas vraiment son attitude. Il eut crut qu'il y avait une odeur qui ne lui plaisait pas, dans un premier temps, en tout cas jusqu'à ce qu'elle se mettre à parler. Lenore était claustrophobe. C'était un détail... Intéressant. Il ne la connaissait pas vraiment personnellement, mais il ne la pensait pas être du genre à avoir des faiblesses de la sorte. Ce n'était pas une tare, bien entendu. Mais peut-être était-ce à cause du fait qu'elle soit plus âgée que lui, mais il s'est fait une idée d'elle comme une personne qui a le contrôle sur a peu près tout ce qui est à sa portée, à qui tout réussit. Alors forcément, la peur d'être enfermée...

Il préféra éviter le sujet, ne voulant pas la mettre plus mal à l'aise qu'elle ne semblait déjà l'être. Il se contentait d'écouter son plan, qu'il appréciait au plus haut point. Rien que l'idée de le savoir fou de rage lui faisait jubiler intérieurement. Puis, il fallait le dire, l'idée que Lenore aille vanter ses mérites. Au final, il n'avait pas grand chose à faire, juste à attendre que l'idiot vienne le défier, et finir le travail. Il n'avait pas encore eu l'occasion d'assister à un duel; et quelle belle manière de découvrir la pratique en y participant !

Il haussait un sourcil, puis laissait échapper un rire à la question de sa collègue. Plein d'assurance, il prit la parole le ton léger et moqueur:

"Franchement. Je pourrais gagner ce duel sans même me servir d'un pistolet."

Il marquait une pause, réfléchissant un instant. Bien qu'il croyait dur comme fer à sa précédente affirmation, il comptait bien se dégoter un revolver à un moment ou un autre. Et savoir tirer, ce serait primordial pour s'en servir. Bon, après, ça ne devait pas être sorcier. Il suffisait de pointer le canon vers les méchants et de presser la détente. Cela dit, quelques leçons ne pourraient pas faire de mal.

"Je vais venir avec toi, cela dit. Ça peut toujours servir."

Il savait de quoi cette Calamity Jane était capable, il n'y avait aucun doute qu'elle soit très bonne enseignante en matière de tir. Puis elle ne lui ferait sûrement pas payer les leçons, ce qui, il fallait l'admettre, était un gros plus. Les yeux d'Hoper se focalisèrent sur Lenore qui se trouvait toujours à quelques mètres de lui, et qui ne semblait pas aller mieux. Elle lui semblait pâle, mais peut-être était-ce seulement son imagination qui lui jouait des tours. Claustrophobe. Ça le marquait plus que ça ne devrait.

"Tu veux peut-être sortir d'ici ?"
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Expert comptable
Féminin
Nombre de messages : 257
Age : 27
Date d'inscription : 27/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: capitaine
XP:
286/350  (286/350)
Jeu 12 Jan 2017 - 20:23
"Oui!" Fit-elle avec un peu trop d'enthousiasme et un début de mouvement vers la porte avant de se ressaisir"Hmm  oui pardon. En tout cas moi je sors. Je n'ai pas vraiment autre chose à te dire pour le moment de toute façon."

La rousse se faufila dans la pièce pour dépasser son collègue et venir saisir la poignée de la porte. Elle se retourna rapidement avant d'ouvrir pour préciser un dernier détail.

"Je vais voir dès que possible avec Jane... pour ce soir avant la nuit peut être. Il vaut mieux que tu aies quelques cours avant que je discute avec ce type. Je dois retourner au saloon pour les répétitions avant d'être en retard."

Elle hocha une dernière fois la tête avant d'ouvrir la porte, se dirigeant tout droit vers la sortie sans pour autant se presser. Elle n'adressa même pas une réponse à Lucy Hardwell, du moins pas avant d'avoir récupérer une bonne goulée d'air frais sur le palier. Comme une première dose de drogue. Enfin calmée, elle se tourna pour lui adresser un sourire navrée et un geste de la main. Pour elle? pour le mercenaire qui lui aussi quittait l'endroit en même temps? L'un ou l'autre, ce n'avait pas vraiment d'importance, chacun comprendrait comme il le voudrait.

Elle sursauta en voyant Everett sur sa route, les sourcils froncés venant se planter à ses côtés. Il darda un regard noir à Hoper, s'adressant à la danseuse sans quitter l'étranger des yeux, la voix chargée de reproche.


"C'est qui lui?"

Lenore plissa le front d'agacement à cette agression qui n'avait pas lieux d'être. Faisait il son jaloux? Il ne sont pourtant rien l'un pour l'autre et elle avait été claire là dessus dès le départ. Elle lui répondit avec autant d'agressivité qu'il en témoignait envers Hoper.

" Et t'es qui toi ?" Dit-elle en portant les poings sur ses hanches avant de rouler des yeux devant ses grands yeux ronds de surprise.

"Vous avez qu'à faire connaissance, moi j'ai à faire."

Elle laissa les deux hommes plantés sur le palier de la pension, se dirigeant à grandes enjambées vers le saloon. Passant la porte à double battant , elle souffla du nez, à voir le gamin aux colt déjà accoudé au bar avec son sourire taquin. Cookie l'appela, elle était en retard.

La mercenaire s'excusa, avant de monter sur la scène, écoutant les dernières retouches à la chorégraphie faite par la chef de salle. Elle tenta d'oublier le gamin , la pension trop petite  et cet imbécile d'Everett qui s'était senti de jouer les bonhomme au mauvais moment. Elle devait maintenir sa couverture avec tout le sérieux nécessaire.Malgré tout elle avait hâte que ça se termine. Elle était mercenaire avant tout.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Magelame
Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 20
Date d'inscription : 25/12/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
105/270  (105/270)
Ven 13 Jan 2017 - 12:51
Lenore le dépassa plus vite qu'il n'aurait pensé. Elle ouvrit la porte, et il la suivit. Il lançait un dernier regard pour se rendre compte de la petite taille de sa chambre, avant de hausser les épaules, et de refermer derrière lui. Les mimiques de Lenore l'amusaient. On aurait dit qu'elle essayait de cacher quelque chose d'évident. Enfin, c'était évident pour lui, en tout cas. Pour Mademoiselle Hardwell, moins, visiblement. Elle semblait un peu inquiète, ou surprise, Hoper ne savait pas trop. Une chose est sûre, lorsqu'elle a croisé son regard, son expression a changé.

C'était des yeux pleins de suspicion auxquels le mercenaire faisait face. Celui-ci sourcilla brièvement avant de secouer la tête et de sortir du bâtiment. Elle n'avait pas l'air... Contente. Enfin, normale, comme elle était d'habitude. Lenore lui avait demandé sa chambre. Quel genre d'idées elle devait se faire, pour lui adresser ce genre de regard ? Hoper secouait doucement la tête, il s'occuperait d'elle plus tard. Il espérait en tout cas que ses oreilles n'avaient pas traîné là où elles n'auraient pas dû. La dernière chose dont les mercenaires avaient besoin, ici, c'était de témoins.

Là, le petit Everett se manifesta d'une manière qui était loin de plaire au mercenaire, et avant qu'il ne puisse lui faire fermer son clapet, la rousse s'en chargea. Autant entendre la voix agaçante de ce petit jeune qui n'avait pas idée de la personne à qui il s'adressait l'avait énervé, autant entendre Lenore le remettre à sa place lui avait fait un bien fou. Ils restèrent tous les deux cloués sur place, après le départ de la danseuse. Hoper dirigea son regard vers Everett, le jaugeant de haut en bas, d'un air hautain. Il n'a avait décidément rien du garçon intéressant.

"Ouais... non." Répondit-il à sa collègue déjà partie, mais surtout plus pour le garçon. Il s'adressait ensuite directement à celui-ci, le ton léger. "T'es pas sensé retaper la diligence, toi ?" Il laissait apparaître un léger rictus, avant de s'en aller sans écouter ce qu'il avait à lui répondre. C'est vers le bureau du Sheriff qu'il se dirigerait, avant d'aller voir Mac Cunnigham. Malgré ce qu'il avait dit quelques minutes plus tôt, il lui fallait tout de même un revolver, au moins pour la forme. Il en prendrait un aussi pour Lenore, au cas où. Quelque part, s'entraîner à tirer était une activité qu'il sentait qu'il allait aimer.

Vivement ce soir.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chasseur Ardent
Masculin
Nombre de messages : 665
Age : 27
Localisation : Pourquoi ? tu veux te battre !!!!
Date d'inscription : 18/11/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
431/550  (431/550)
Ven 13 Jan 2017 - 14:39
haaaaa ! la suite de "La Diligence en Danger" Smile

Je dois avouer que celle-là je m'attendais presque à ce qu'elle arrive...surtout avec le final de votre précédente aventure ensemble ;)
Du coup ça me fait super plaisir de vous noter sur cette petite continuité qui promet quelques suites supplémentaires avant d'en arriver au duel fatidique !


Donc alors pour ce coup-ci....et ben je dois avouer que je n'ai rien à dire !!! non franchement ! ce genre de Rp ça se lie calmement au coin du feu avec un p'tit verre de champomy à la main et une cigarette en chocolat en bouche Very Happy....C'est cool, y'a de la réflexion derrière les actions des personnages, y'a de la prévention....tout un p'tit travail minutieux pour que rien ne soit laisser au hasard (car après tout, Lenore à une couverture à conserver)

Pour moi c'est un beau petit Exploit d'une difficulté Très Facile pour tous les deux

Lenore: 5 points d'expérience + 50 munnies + 1 PS (Psychisme ! parce que rester enfermé aussi longtemps t'a beaucoup affecté sur les nerfs)

Hoper: 5 points d'expérience + 50 munnies + 1 PS (Psychisme également ! parce que même si on est payé à ça assez souvent...tuer quelqu'un de sang froid ça demande une bonne grosse volonté quand même)

Voila Smile j'ai hâte de voir la suite de tout cela ;)
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Destin du Revolver, Gabriel Colt
» Gabriel Colt