Derniers sujets
» Essai en laboratoire
par Cypher Hier à 16:24

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Hier à 14:32

» Jet The Hawk! Storm The Albatross! Wave The Swallow! We're the Babylon Rogues!
par The Babylon Rogues Hier à 13:59

» La Shin-Ra del Sol
par Rufus Shinra Hier à 10:30

» Froide Noblesse
par Huayan Song Ven 17 Nov 2017 - 19:52

» Tombent les masques
par Abigail Underwood Ven 17 Nov 2017 - 19:25

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Ven 17 Nov 2017 - 11:13

» Absences de Pamela
par Milla Maxwell Jeu 16 Nov 2017 - 16:46

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Jeu 16 Nov 2017 - 5:58

» Il était une fois ... Toxine (En cours )
par General Primus Jeu 16 Nov 2017 - 2:06

» Sauver Tania [Exploit]
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:56

» Déménagement
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:34

» Contrats - Demande de Mission
par Merrion Dexelo Mar 14 Nov 2017 - 23:00

» Fiche d'Identité de Narantuyaa
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 9:17

» Attaque Nocturne
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 2:54


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 La guerre, c'est mon métier
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Héritière perdue
Masculin
Nombre de messages : 33
Age : 22
Date d'inscription : 08/12/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
35/650  (35/650)
Ven 6 Jan 2017 - 0:02




La guerre, c’est mon métier



Mémoire du renouveau d’Arturia Pendragon
Chapitre 2
Mon recrutement


J’étais un peu désorientée quand je repris mes esprits. Revoir ainsi sa propre vie n’est pas une expérience dont on ressort indemne tout de suite. Mes membres me faisaient un mal de chien. La paralysie pendant vingt ans n’était pas bon pour le physique. Cependant, qui était cette femme qui m’avait sauvé la mise ?  Je ne l’avais jamais vu avant. Je me souvenais seulement de sa chevelure rousse flamboyante comme un millier de soleils irradiant.

Quand ma conscience revint complètement à elle, je commençai à regarder autour de moi. Derrière moi, il n’y avait qu’une grande étendue d’arbre à perte de vue. Je reconnus aisément des pins au vu de la forme de leurs troncs et de leurs branches recouverte de fines feuilles. Devant moi, je ne vis qu’une ouverture étroite entre deux pans d’imposants rochers. Je n’y aperçus, avec beaucoup de difficulté, qu'un immense pont de pierre.

Je restai pensive quelques instants, essayant de répondre moi-même à toutes les questions qui se baladaient dans mon crâne. Soudainement, un raclement de gorge assez bruyant me fit sortir de mes songes. Je tournai la tête d’un geste vif pour regarder la provenance du dit bruit.  Un homme se dessina devant moi. Il était assis sur un rocher non loin de moi, les bras et les pieds croisés. Je pris le temps de le détailler un brin. Il ne paraissait pas vieux, mais pas jeune non plus. Je lui aurai donné quarante ans maximum. Pourtant, il affichait un charisme certain. Il émanait de lui une aura de nostalgie qui le rendait séduisant. Sa longue chevelure descendant sur ses épaules rajoutait à la mélancolie du portrait. Un deuxième raclement de gorge mit fin à mon analyse de cet homme qui m’ait inconnu.  Je me levai afin de me mettre à la même hauteur que lui. Je n’échappai pas à la norme et les premières questions qui sortirent de ma bouche furent des plus banales.

- Où sommes-nous ? Qui êtes-vous ? avais-je demandé en toussant, accusant l’inactivité de ma voix depuis longtemps. Et le plus important… Quand sommes-nous vis-à-vis de la chute du Jardin Radieux ?


La déstabilisation qui était en moi m’avait poussée à être plus sincère que nécessaire lors d’une première rencontre. Quand bien même, j’attendis que mon interlocuteur me réponde.









avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ainé des Surhommes
Masculin
Nombre de messages : 271
Age : 27
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
239/350  (239/350)
Ven 6 Jan 2017 - 23:19
La jeune femme était complètement désorientée et Angeal ne pouvait que la comprendre, lui-même ayant été pris de court par les évènements lorsqu'on vint à sa recherche. Le paladin n'aurait su dire si ce fut un spectre ou une créature éthérée, ne l'identifiait tout simplement pas mais pouvait tout de même assurer que ce n'était pas un Eternel. Ça avait pris l'allure d'une femme aux cheveux roux flamboyant, le cœur hurlant de lumière, qui lui indiqua le lieu et l'endroit où apparaitrait une dénommée Arturia. N'en sachant pas plus que ça, le surhomme eut naturellement confiance en l'être mystique, se décidant ainsi à suivre sa requête.
Se laissant lourdement chuter de son assise, Angeal se posta droit et les bras le long du corps, observant naturellement celle qu'il était venu chercher.

Elle portait une armure lourde et ainsi blonde aux yeux bleus, correspondait au plus pur stéréotype d'un guerrier de la lumière. Pourtant perdue, la jeune femme gardait une certaine stature et dignité, le tout témoignant en effet d'un soldat... que le paladin ne put s'empêcher de voir comme un chevalier. Pour l'instant, loin de vouloir détailler et comprendre, Angeal ne chercha qu'à la calmer, lui faire retrouver une certaine tranquillité à défaut d'éclaircir les faits. Puisque lui aussi était plus que perdu mais ne voulait le montrer, conservant un air neutre et sérieux. Sans pour autant se faire sévère, il se désira ferme, parlant d'une voix grave et lente, tâchant de partager son sang-froid avec la jeune femme.

Où sommes-nous ?

" Nous sommes au Domaine Enchantée, Q.G du Sanctum. " Et au vu de la dernière question, elle ne devait probablement pas connaitre. " Notre groupe vénère Etro, déesse de lumière bienfaisante ainsi que Triton, Roi d'Atlantica et détenteur du Trident d'Or dont la mission est de protéger les océans. Nous ne sommes pas parfaits mais nous ne vous ferons pas de mal, tant que vous n'en faites pas non plus. Quand à moi, je suis Angeal Hewley et dirige l'ordre des paladins... les militaires du Sanctum, pour résumer. "

Nous en venions alors à la dernière question et à cet instant, le regard du paladin se fit bien dubitatif, empli d'incompréhension. Lui-même ne saisissait pas le sens de tout ceci, n'imaginait pas la jeune femme malhonnête ou dangereuse mais ne pouvait l'exclure si facilement. En plus d'être perdu géographiquement, elle le serait temporellement ? Angeal était peut-être maladroit à laisser penser que la situation n'échappait qu'à Arturia... cela pourrait certainement l'effrayer et la désorientée plus que la pauvre ne l'est déjà pas. Semblant âgée de la vingtaine bien fraiche, le surhomme peinerait à croire en des histoires de voyages dans le temps. Si elle parlait de ça, mécaniquement, il se ferait bien plus méfiant mais selon lui, ça avait tout d'une amnésie. Soit, peu importe la cause de cette question, il y répondrait.

" Le Jardin Radieux a chuté, il y a des années de cela maintenant... mais c'est redevenu un monde saint, là aussi depuis plusieurs années. C'est aujourd'hui le quartier général du Consulat qui y règne de manière juste et équitable, on y trouve quasiment plus aucun sans-cœur ou simili. "

Croisant les bras, Angeal ne sut quoi dire après ça... mais il avait une dernière réponse à apporter et lui aussi, quelques questions. Pour être franc, avant de s'intéresser au passé de la jeune femme, sa propre histoire le rattrapait soudain. Déjà la mention du Jardin Radieux, son monde natal et comme pour les natifs de ce monde qui ont vécu ce drame, l'évocation de sa chute est comme une pointe au cœur. Qui n'a pas perdu un proche à ce moment-là ? Quelques rares miraculés, peut-être, puisque les chanceux y ont tout simplement survécu. Son cœur s'apaisa rapidement puisque ce jour a aussi marqué la bravoure de nombreuses personnes, révélant de nombreux héros dont l'univers a toujours manqué et dont il manque toujours. Dont il manquera certainement toujours. A côtés de ça, ce fut aussi pour beaucoup le jour où une vie bascule... tous ne se sont pas révélés ce jour-là. Certains se sont damnés, d'autres perdus.

" Concernant des réponses, il m'en reste une : c'est un être lumineux et immatériel qui m'a conduit jusqu'à vous, prenant l'apparence d'une femme aux cheveux roux flamboyant. A présent, sachez que votre passé ou les raisons de votre venue ici ne me regarde en rien... mais si je peux vous aidez, n'hésitez pas. "

Arturia semblait une fille bien et brave mais les apparences peuvent être trompeuses. Néanmoins, à chercher le mal partout, on le trouve forcément, Angeal préférant le bénéfice du doute.

_______________________________

Fiche de compétence
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Héritière perdue
Masculin
Nombre de messages : 33
Age : 22
Date d'inscription : 08/12/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
35/650  (35/650)
Sam 7 Jan 2017 - 0:51




La guerre, c’est mon métier



Le sang-froid dont le dénommé Angeal fit preuve quand il me raconta tout ça me réconforta un peu. Je reprenais consistance peu à peu, mais j’avais un peu de mal à ingurgiter toutes ces informations. Qu’étaient  Etro, Triton et le monde d’Atlantica, le Sanctum, le consulat ou encore les similis ? Je fus quand même contente d’apprendre que le Jardin radieux avait été sauvé, savoir. Cependant, j’aurai aimé savoir ce qu’il s’était passé pendant tout le temps ou j’ai dérivé dans le vide spatial. La description d’une femme rousse  immatérielle ne m’évoquait que peu de chose, notamment la Fée Viviane. La franchise de l’homme devant toi me poussa à être sincère avec lui.



- Je vous avoue que je me sens perdue… fis-je un peu dépiter.  J’ai erré si longtemps dans l’espace totalement pétrifié. La dernière chose dont je me souvienne c’est d’avoir bataillé au Jardin Radieux contre l’invasion de Maléfique.  Je ne sais pas pourquoi je me retrouve ici.


Je me rendis vite compte de la gravité de la situation. Je n’avais plus rien, ni ami, ni famille, ni argent, ni lieu où me restaurer. Je n’avais plus que mon honneur, l’épée et le bouclier que mon père m’avait offert et la mémoire de mon monde à rendre hommage. Qu’allais-je devenir ? Rien grand-chose si je ne réagissais pas tout de suite. Je décidai alors de prendre mon destin en main. Je ne voulais pas gâcher la seconde chance que la fatalité ait décidé de m’offrir. Je m’approchai alors de mon interlocuteur pour lui montrer que j’avais confiance en lui et l’imitai dans sa gestuelle en croisant moi-même les bras.

- -Je dois admettre, repris-je plus confiante, que je ne possède plus rien et n’ai aucun toit sous lequel dormir. Puis-je vous demander l’hospitalité ?  Aussi j’aimerais en apprendre plus sur les évènements que j’ai manqués pendant tout ce temps et les différents point que vous m'avez exposé, ainsi que sur votre groupe militaire si cela ne vous dérange pas.


J’espérais de pas me tromper en lui faisant ainsi confiance. Il aurait voulu me faire du mal, il y aurait bien longtemps qu'il m'aurait attaqué.  














avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ainé des Surhommes
Masculin
Nombre de messages : 271
Age : 27
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
239/350  (239/350)
Sam 7 Jan 2017 - 21:05
Suite à ses paroles, Angeal l'invita silencieusement à la suivre sur le long pont qui relie la Citadelle du Domaine Enchantée au reste du monde et mena la marche à son rythme, plutôt soutenu. Tout ceci le brusquait car quoiqu'on en dise, elle était jeune... mais aussi complètement perdue que parfaitement démunie, il se serait sentit coupable de l'aiguiller vers le Sanctum. Cela lui donnerait la sensation de l'influencer. Si son impression sur elle était bonne, un groupe comme la lumière pourrait tout aussi bien l’accueillir. Peut-être même les consuls, qui sait ? Si le culte des Eternels pouvait l'aider... alors soit, le paladin en serait ravi. Néanmoins, elle devait trouver sa propre voie et en position de faiblesse après son errance dans l'espace, complètement désorientée, ce serait malhonnête de la recruter dans cet état. De chaque côté du pont, on apercevait des plaines s'étendant à perte de vue jusqu'à l'horizon, tel l'océan paraissant vaste, infini et vide... sans qu'on sache vraiment ce qui s'y trouve. Angeal imaginait que sa vision du monde devait être semblable au panorama en cet instant. Cela faisait des années, selon ses dires, qu'elle était isolée dans une sorte de vide... un sort peu enviable. L'univers évolue constamment mais le destin voulu que jamais il ne change autant que durant sa période d’absence.

" Navré, trop de choses ont changés ses dernières années... vous avez disparu au moment où l'univers est passé d'une époque à une autre. Quand bien même je réussissais à vous l'expliquez, ça serait trop dur à assimiler, vous n'en comprendriez pas la moitié. Vous avez l'univers à redécouvrir et réapprendre, je le crains. Il vous faudra du temps. "

En effet, Angeal commençait à se demander si c'était vraiment sage d'ainsi la lâcher dans la nature, sans rien savoir des groupes ni de leur historique, de l'essor de la Shinra et de la guerre qui ravage les mondes. Néanmoins, serait-elle mieux avec le Sanctum ? De tous les groupes, c'était probablement celui qui peinait le plus et ses membres n'ont jamais eu la vie facile. Si le paladin estimait sa cause juste, ce n'était pas à lui de dire à Arturia si son groupe l'était ou non. Par contre, l'envoyer parcourir les mondes à une époque où ça ne se faisait quasiment pas. Pire que tout... il ferait d'elle une errante face à la multinationale de Rufus, peu propice à se montrer clémente ou conciliante, peu importe son passé. En définitive, le mieux pour la jeune femme était de rester au Domaine Enchantée, ne serait-ce que de manière temporaire, pour avoir la protection d'un groupe le temps qu'elle s'acclimate.

" Vous devez savoir que la guerre ravage les mondes et que voyager seule est bien trop dangereux, peu importe votre puissance. Mon seul conseil sera de rester ici-même, pas forcément pour rejoindre le Sanctum mais simplement pour prendre le temps d’appréhender ce nouvel univers qui vous entoure. Nous vous offrirons l'hospitalité, simplement, n'en abusez pas. "

Enfin, il paraissait logique de lui parler plus en détail du seul groupe qui s'offrait à elle... et si ça ne lui convenait pas, rien ne l'empêcherait de partir, à moins qu'un Eternel ne la garde sous son joug en la faisant martyr. Cela paraissait néanmoins peu probable et sincèrement, ce n'est pas un sort que Angeal lui souhaitait.

" Laissez-moi corriger une erreur... mon groupe n'est pas à vocation militaire. Nous vénérons les Eternels et plus particulièrement Etro faites d'idéaux d'altruismes, de compassions et de justice qu'hélas, nous avons parfois du mal à suivre en temps de guerre. Car justement, de nos jours comme en tout temps, la paix n'est pas. Chaque groupe se doit de livrer bataille. Ainsi, le Sanctum suit son clergé... mais l'on ne peut demander à des hommes de foi de se battre, s'ils le veulent et bien tant mieux... ce n'est pas leur rôle, cependant. Deux corps existent donc pour les servir. D'un côté les templiers qui assurent ordre et protection. De l'autre, les paladins qui vont en guerre pour combattre l'ennemi. C'est moi qui dirige ces derniers. "

Il y en aurait, d'autres choses à dire... mais autant ne pas la surchargez d'informations pour l'instant. Rien que de voir la citadelle, si active, si pleine de gens et de vie, pourrait déjà la choquer. Angeal craignait plus que tout qu'enfin, après tant d'années de silence et de solitude, elle ne se jette dans les bras du Sanctum, s'y perdant sans vraiment savoir de quoi il en retourne. Comme ce fut le cas pour bien d'autres avant elle. Arturia devait prendre son temps, peser le pour et le contre, dans l'idéal, avoir des points de comparaisons. Le paladin préférait qu'une personne n'aille pas dans les rangs de son groupe, plutôt que d'y allez pour les mauvaises raisons.

_______________________________

Fiche de compétence
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Héritière perdue
Masculin
Nombre de messages : 33
Age : 22
Date d'inscription : 08/12/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
35/650  (35/650)
Jeu 12 Jan 2017 - 1:42





Nous étions à la moitié du pont et je voyais au loin l’impressionnante silhouette de la citadelle de ce monde se dessiner. Mais j’avais d’autres choses en tête à ce moment-là. Je devais donc réapprendre l’entièreté de l’univers. Cette perspective m’avait un peu déprimé, mais il ne fallait pas que je baisse les bras, ne serait-ce que pour l’honneur de ma famille. Mais toute une vie à redécouvrir, sans personnes pour m’aider, cela allait être dure. Qu’allai-je faire ? Quel but allai-je avoir, outre retrouver Excalibur ?

Je restai silencieuse face à l’explication du paladin, réfléchissant à tout ce qui s’offrait à moi. Devais-je devenir une personne sans le sou à essayer de gagner ma vie en vendant mes services ou pourrais-je proposer ses mêmes services à une organisation telle que la leur ? On arriva face à l’entrée du mur d’enceinte qui entourait ce que j’imaginai comme étant le bourg du Domaine. Je constatai qu’il y avait une patrouille qui nous accueillit. Ils firent un salut à une figure imminente de leur hiérarchie quand on passa près d’eux.

Un cri d’émerveillement me fut arraché quand je vis l’ébullition qui régnait dans cette ville. On pouvait observer des gens réparant des dégâts sur les toits ou façades de maison et des enfants courant dans la rue pavée en jouant à des jeux de leur âge. Ça me rappelait tant de choses de mon monde d’origine. Nonobstant la bonne ambiance apparente, on pouvait ressentir la morosité ambiante. Je pus allégrement constater que c’était le jour du marché quand on atteint l’une des places de la ville. Je vis des marchands héler de potentiels clients en arguant avoir les meilleurs prix et ses mêmes clients qui tâtèrent les légumes proposer par ces mêmes marchands.  

- Écoutez, je ne veux aucunement abuser de votre hospitalité, m’exclamai-je enfin. Je n’ai plus aucune attache nulle part, mais d’où je viens, j’ai été formé pour le combat afin de protéger les gens de foi et les petites gens. Je n’ai aucune idée de ce qui se trame dans l’univers ou ce qui s’est passé ici, cependant je ne peux pas décemment rester sans rien faire que je vois toute cette misère. Je me sens proche de la philosophie de votre groupe, même si je n’en connais qu’une partie infime de sa surface. Par honneur pour mon monde perdu, j’aimerai vous proposer mes services afin de vous venir en aide dans ce moment de malheur. Qu’en pensez-vous ?















avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ainé des Surhommes
Masculin
Nombre de messages : 271
Age : 27
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
239/350  (239/350)
Ven 13 Jan 2017 - 10:05
" C'est une décision précipité, je trouve... "

Le chagrin envahit Angeal en cet instant... puisque cela le frappa soudainement, Arturia ressemblait énormément à Noel Vermillion, la sainte du Sanctum qui inspira la fondation de l'ordre des paladins. Si ce ne fut que les cheveux blonds et yeux bleus, ça ne l'aurait pas frappé mais c'était bien plus profond que ça. Une enfant perdue au regard déterminé, capable de dédier sa vie à la première juste cause qui croise sa route. De manière peu humble, le chef des paladins pouvait se voir la prendre sous son aile plutôt que de la jeter seule dans cet univers si complexe... rempli de belles choses mais parfois si impitoyables et cruels. D'ailleurs, toute cette histoire avec l'être éthérée... ça avait la semblance du destin mais les créatures mystiques ou divines, il avait appris à s'en méfier. Le remord prenait déjà Angeal de l'embrigader ainsi, pourtant, rien d'autre ne lui venait en tête la concernant. Plus il la regardait, plus il y voyait Noel... et non, ce n'était plus pour lui quelque chose de précipité. A peine échappé de sa prison de vide, de son sommeil, de son amnésie ou de son destin peu importe sa nature et déjà elle voulait aider. C'était une bonne chose... une belle chose. Le paladin se conforta à l'idée que si elle voulait rejoindre son ordre et que la guerre était son métier... alors soit.

" ... mais j'accepte. Sachez juste que mon ordre n'est pas le plus tendre et qu'avant de l’intégrez, vous partirez dans une mission au cours de laquelle votre vie sera en jeu, pour nous prouver que vous avez bien l'étoffe d'un paladin. "

Ça se voulait une menace mais juste après ça, pour avoir eu son âge, Angeal savait bien que ça la motiverait plus qu'autre chose et... s'il accepta, c'est surtout en mémoire de Noel. Qui l'aurait engagé pour sa protection ? Galenth Dysley l'avait fait, pour de mauvaises raisons, certes... lui qui se fichait bien des mortels, finalement. Pourtant, la jeune femme s'était révélée à son service et si sa dévotion fut dévoyée, elle en devint une sainte inspirant encore aujourd'hui les plus nobles idéaux. Si Arturia est assez folle pour allez jusqu'au monde où Angeal l'enverra... c'est qu'elle a bien l'étoffe d'un paladin.

_______________________________

Fiche de compétence
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Véritable Primarque
Masculin
Nombre de messages : 102
Age : 29
Date d'inscription : 20/12/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
73/650  (73/650)
Sam 28 Jan 2017 - 19:13
Désolé du temps que ça a pris pour vous commenter tous les deux, j’ai été pas mal pris ces derniers jours.
Je vais essayer de commenter de manière assez global, et en cours de route, mais je vais déjà commencer par dire une chose. Je t’en dirai plus Arturia non seulement parce qu’il le faut selon moi, mais également parce que tu avais une riche histoire à exploiter même si c’est ton premier rp suite à ta fiche. Et puis Angeal a une meilleure maîtrise de son personnage puisqu’il l’incarne depuis plus longtemps.
Contrairement à moi, ton personnage à vécu de nombreuses choses, de nombreux événements et tu aurais pu t’appuyer davantage là-dessus.
Bref, on y va !

Death a l’habitude de dire qu’un rp doit se suffire à lui-même, et bien que ce ne soit pas toujours évident à faire lorsqu’on incarne un personnage avec une vaste histoire, ça devrait l’être pour les tous nouveaux.
Bien évidemment, Arturia, tu as déjà une vaste histoire que te confère ta fiche, cependant ce n’est pas le premier rp que je lis de toi où je me retrouve perdu, ou je découvre un détail qui aurait pu être intéressant mais que tu ne développes absolument pas et qui, de base, n’a rien à voir avec l’intrigue.
Comme tu le sais, j’ai du lire ta fiche pour mieux comprendre ton personnage. Par exemple, à chaque fois que tu évoquais ton monde perdu, je pensais que tu parlais du Jardin Radieux. Ou alors, les quelques fois où tu mentionnais ta quête pour Excalibur, je me suis demandé pourquoi tu la voulais puisque rien dans le contexte ne demandait une référence à l’épée, j’aurai aimé connaître ta quête personnelle.
Ici, ce que je vais te reprocher (et louer en même temps), c’est de reprendre immédiatement là où ta fiche s’est arrêtée. En soit ce n’est pas un mal, et c’est même très bien. Il n’y a pas d’élipse entre les deux, tu as tout pensé à l’avance. Le soucis c’est que si ton lecteur ne t’a pas lu auparavant, il ne saura pas que tu as revu certains moments traumatisants dans ta vie. Pire encore, il ne saura pas que tu as eu des moments traumatisants. Pierre le paysan au fin fond de sa campagne, protégé par le roi Stéphane et puis le Sanctum n’aura normalement aucun soucis dans sa vie autres que ceux d’un paysan.
Je finis mon commentaire de ce premier rp par ton dialogue à l’adresse d’Angeal. Tu viens de te réveiller d’un comas de 20 ans, et tu es en terre étrangère. Que ton caractère ne te pousse pas à la méfiance soit. En revanche, de ce que j’ai lu sur ta fiche, et dans une situation où tu demandes quelque chose à quelqu’un sans être un psychopathe comme Death, il est de bon ton de ne pas oublier la politesse, dire bonjour et se présenter aurait je pense été bien mieux que de poser directement tes questions.

Si ton premier rp avait été bien écrit, j’ai l’impression que tu as fait le deuxième un peu rapidement. Ton premier paragraphe contient quelques fautes, dont une de style. Death m’a appris que tu écrivais à la deuxième personne avec ton personnage Abigail, et tu finis ton paragraphe avec cette deuxième personne justement.
Ca vaut pour tous bien entendu, mais il faut prendre le temps de se relire pour éviter ce genre d’erreurs. Ca rend la lecture moins fluide, et on bute quelques fois de longues secondes avant de comprendre le sens des phrases.
La fin de ton rp avec le dialogue fait de nouveau un peu trop recrutement, et trop pressé. N’hésite pas à prendre le temps d’installer les choses, de les faire durer. Le rp n’est pas une course, mais un marathon !
« Je ne voulais pas gâcher la seconde chance que la fatalité ait décidé de m’offrir. »
J’ai remarqué cette erreur dans tes rps. Tu utilises énormément le mot fatalité qui est certes un synonyme de destin, mais dans le mauvais sens du terme. C’est une tragédie inévitable qui te tombe dessus.
C’est bien d’utiliser les synonymes, de varier les mots que tu utilises, mais fais attention à leur sens où tu risques de vouloir dire quelque chose de totalement différent.
« Nonobstant la bonne ambiance apparente, on pouvait ressentir la morosité ambiante. Je pus allégrement constater que c’était le jour du marché quand on atteint l’une des places de la ville. »
Par exemple ici tu nous dis que malgré une bonne ambiance, les gens sont tristes. Et la phrase suivante, tu es joyeuse que ce soit le jour du marché. Pourquoi les gens sont-ils tristes ? Pourquoi Arturia se réjouit-elle autant alors qu’il y a autours d’elles des pauvres malheureux apparemment ? Certes, tu es de nouveau en vie, et tu es une douce rêveuse optimiste. Mais dans une telle situation, les réactions décrites s’enchaînent bizarrement. Soit il manque une phrase ou deux pour faire le lien, soit tu as utilisé un mauvais synonyme.
Ah, et dernière petit chose. Fais attention aux genres de phrases que tu utilises. Sans avoir l’esprit déplacé mais quand je lis ça : « Devais-je devenir une personne sans le sou à essayer de gagner ma vie en vendant mes services » Je pense immédiatement à une prostituée et non à une mercenaire.

Angeal ! Une chose qui est bien, c’est que tu ne fais pas tout un foin sur où tu étais bien avant d’attendre Arturia. Tu reprends à la suite, et tu nous décris bien ce que tu ressens vis-à-vis de la situation.
J’ai cependant une critique à te faire à ce niveau là. Entre ton premier rp, et ton dernier rp, tu changes complètement de point de vue. Que celui-ci puisse évoluer, pourquoi pas, mais il faut des raisons à cette évolution. Et je n’en ai vu aucune durant vos échanges. Pas sur ce point précis en tout cas.
« N'en sachant pas plus que ça, le surhomme eut naturellement confiance en l'être mystique, se décidant ainsi à suivre sa requête. […] D'ailleurs, toute cette histoire avec l'être éthérée... ça avait la semblance du destin mais les créatures mystiques ou divines, il avait appris à s'en méfier.  »
Pour tes réponses, elles sont plutôt bonnes, tu prends même les devants en répondant à une question qui n’est pas posée par Arturia. Elles sont bonnes oui, mais j’ai un regret pour la tout première qui ne sonne pas naturelle. Si on te demandait dans la rue qui tu es, soit tu ne répondrais pas à cet inconnu, soit tu lui dirais ton prénom voire ton nom. Tu ne lui sortirais pas ton CV et ta lettre de motivation.
Comme mon rp avec Cassandra, c’est un rp de recrutement. J’en ai parlé avec elle, et il est difficile de se motiver pour le faire, ou d’être original, surtout lorsqu’on en a déjà fait énormément. Pour autant, il faut essayer de garder en tête la logique, le bon sens !

Ton deuxième rp est vraiment bon. Il n’est pas exclu de quelques maladresses d’écriture mais tu nous donnes beaucoup dans le sentiment, la réflexion et tu es aussi beaucoup plus posé dans tes dialogues.
On apprend énormément d’informations sur l’histoire du forum, mais aussi sur le sanctum, ce qui pour des nouveaux comme nous est inestimables comme informations.
Et cette fois, ton discours d’explication/propagande est bien amené et à du sens puisque tu réponds à Arturia sans trop en faire toutefois. Non, ce rp est vraiment meilleur que le précédent !


Pour conclure !
Le rp n’est pas mauvais, loin de là. Mais je trouve qu’il est un peu court. Les rps de recrutement ne sont pas forcément toujours très passionnant ou plein de rebondissement comme le mien, mais il ne faut pas chercher à les écourter pour autant. Prenez votre temps, installer les choses, décrivez davantage vos émotions. Ne cherchez pas forcément à faire de longs rps, mais faites en plein, qui montre une évolution.

Je vous revois pour votre mission duo!

Arturia et Angeal, c’est une mission très facile.
Pour l’une, ce sera 5 points d’exp, 50 munnies et 1 ps en dextérité.
Pour l’autre 5 points d’exp, 55 munnies et 1 ps en symbiose.
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?
» Elections générales anticipées ou Guerre Civile
» La guerre au Proche-Orient. Sujet de piporiko