Derniers sujets
» L'appel du changement
par Kurt Brown Aujourd'hui à 16:45

» La voix des anges
par Daenerys Targaryen Aujourd'hui à 13:35

» À la croisée des Mondes
par Milla Maxwell Aujourd'hui à 11:59

» Au cœur des festivités
par Chen Stormstout Hier à 15:51

» Bouc émissaire
par Agon Wiley Mer 21 Juin 2017 - 21:10

» Les Orphelins
par Général Primus Mer 21 Juin 2017 - 19:09

» Entre ciel, terre et campagne
par Fabrizio Valeri Mar 20 Juin 2017 - 22:41

» De l'ennui naît l'horreur
par Maître Aqua Mar 20 Juin 2017 - 12:05

» Une menace qui plane
par Chen Stormstout Mar 20 Juin 2017 - 10:27

» Coeur de dragon
par Ulthane Lun 19 Juin 2017 - 16:48

» Préparation d'une somptueuse soirée
par Death Lun 19 Juin 2017 - 10:25

» Une main tendue
par Cissneï Dim 18 Juin 2017 - 22:22

» Un chant d'en bas
par Matthew March Sam 17 Juin 2017 - 20:41

» Evaluation post-traumatique
par Rufus Shinra Sam 17 Juin 2017 - 19:22

» Le bon, l'hideux et l'amoureux.
par Roméo Sam 17 Juin 2017 - 17:24


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Ça vous tente un nouveau jeu?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Expert comptable
Féminin
Nombre de messages : 163
Age : 27
Date d'inscription : 27/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: capitaine
XP:
53/350  (53/350)
Mar 3 Jan 2017 - 19:43
« Borne d’Arcade. Ouverte de 10h à 18h. Préparez-vous à être numérisé. Merci. »

« Comment ça, numérisé ? »

Les rares habitués parmi les passagers tentaient de rassurer tout le monde, aucune douleur, à peine un chatouillement, mais une disparition partielle pour réapparaître de l’autre côté… Petits morceaux par petits morceaux.



Trop tard c’était la panique complète pour la mercenaire qui ouvrait grand les yeux et qui se jeta sur la porte séparant le cockpit de la soute pour la tambouriner à grands coups de poings et de pieds.


« Comment ça par morceaux ??? Comment ça peut ne pas faire mal ??? Non mais moi je ne veux pas disparaître oh !! Je reste là hein ! Je ne veux pas y aller !!! Laissez-moi sortir... NON LAISSEZ MOI ENTRER ! BORDEL»

Elle se recula lorsqu’elle vit sa main disparaître en cubes minuscules alors qu’elle frappait encore. Les passagers avaient beau lui parler, elle n’entendait rien, le pouls accéléré, tétanisée sur place à se voir morcelée. Ses pieds s’effaçaient alors qu’elle ne tombait même pas.

Elle sentait la progression d’une sensation de fourmillement alors que le néant la dévorait. C’était la fin, son corps n’était plus rien, elle tenta vainement de tendre le visage vers le haut pour pouvoir continuer de respirer, comme si elle allait se noyer.

La soute était désormais vide, aucune cendre, aucun souvenir oublié, tout juste une porte d’accès au cockpit marqué de coup violent la déformant.







En un clignement de paupière, Lenore était passée d’une lutte pour la survie contre un groupe de passagers dans une soute de vaisseau de transport, en une lutte pour la survie contre un groupe de passagers dans un grand hall de station Shinra, une gare toute en longueur, en luminosité, et en résonance, emplie de brouhaha et d’une population dense.


« Bon sang mais calmez-vous, tout va bien, tout est normale ! Asseyez-vous et arrêtez de paniquer sinon je vous attache! » Fit une brune en short et petit débardeur en descendant ses lunettes de soleil sur son nez.

Elle ressemblait à une randonneuse avec son sac à dos mais avait sur elle de quoi ranger une arme de poing et une corde en travers du buste.

La mercenaire ne comprenait plus rien à la situation. En une seconde tout avait changé, pourtant les mêmes passagers étaient autour d’elle, bien qu’ils s’égrainaient à partir faire ce qu’ils avaient à faire maintenant que la situation se calmait.

L’adrénaline retombait brutalement, s’asseoir était une bonne idée, elle se laissa tomber à même le sol dès l’injonction de la randonneuse.


« POUIK ! » Un bruit étrange la fit sursauter, elle avait écrasé quelque chose.

Se redressant rapidement en pivotant sur elle-même, elle eut tout juste une demi-seconde pour apercevoir une boule verte, ressemblant à une tête de cochon sans corps, avec de grosses dents et un regard stupide.

Dans un réflexe, elle continua son mouvement, en pivot sur sa jambe pour ……. Shooter dans ce truc bizarre et l’envoyer loin d’elle.


« J'aime les situations explosives ! Et là, je perds patience ! » La femme replaça ses lunettes convenablement et gifla la mercenaire avant de croiser les bras.

Lenore était enfin calmée, le choc bien physique venait de l’ancrer dans la réalité. C’était rassurant mine de rien. La tension retombait, rassurant sa voisine, restée seule auprès de la rousse.


« Bienvenue chez moi ! Je vais vous faire visiter. Vous êtes là pour quoi ?» Fit la femme en embrassant la gare d’un geste ample de la main.

« Un peu au hasard… » Rétorqua la mercenaire en se frottant la joue douloureuse.

Son hôte lui expliqua l’endroit, les règles dont la teneur était répétée en boucle par un cube où chaque face présentait un hérisson bleu, les conséquences de la vie dans un jeu vidéo et en dehors, même en dehors de ce monde. La nouvelle venue ne comprenait pas la moitié des mots techniques utilisés et ne retenait donc pas grand-chose.

Chaque porte donnait sur un autre monde où ils jouaient une sorte de pièce de théâtre pour des êtres extérieurs. D’ailleurs une sirène retentit avant que la brune ne termine ses explications, et une lumière intense rouge sonna l’alerte devant le jeu lui servant de lieu de travail. Elle abandonna donc Lenore pour s’y précipiter en lui désignant un bar, « Chez Tapper ».


« Le barman vous expliquera le reste, allez y, il y a toujours du monde ! » Lanca la brune en sautant sur son véhicule en partance avec d’autres personnages.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Expert comptable
Féminin
Nombre de messages : 163
Age : 27
Date d'inscription : 27/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: capitaine
XP:
53/350  (53/350)
Mar 3 Jan 2017 - 21:14
Lenore se faufila dans la foule hétéroclite en direction du bar qu’on lui avait désigné. Elle devait faire attention aux petits et aux grands, aux rampants et aux volants, aux pressés et aux immobiles. Rien que de traverser ce hall était une aventure en soit.

Elle enjamba une boule orange sans bras, avec des jambes maigres et une trompe qui fit un bruit de trompette, une bulle de discussion contenant des caractères étranges apparut au-dessus de sa tête. C'était étrange mais elle n'était plus à ça près. Ne comprenant pas ce qu’il voulait, elle passa sa route sans plus d’interaction, le laissant à sa mine déprimée.

Pénétrant « Chez Tapper », elle fut rassurée de retrouver une ambiance plus familière. Feutrée, tintant du bruit du verre et des soupirs des travailleurs qui se délassaient. Certes, il n’y avait pas de lancer de poivrot ou de combat d’ivrogne, ce n’était pas le cas dans toutes les tavernes et elle le savait bien. Mais l’essentiel était là.

Evidemment, il y avait une originalité tout de même, à croire que ce monde ne faisait absolument rien comme tout le monde. Il n’y avait pas un comptoir mais cinq et le barman unique disparaissait pour réapparaître ailleurs aussi rapidement qu’elle avait été … numérisée ? dans ce monde.

Il n'avait pas l'air de s'en soucier au contraire, menant sa boutique à tout allure dans sa chemise rayée et son pull sans manche rouge sous un tablier blanc. Il parvenait malgré tout à tenir autant de conversations simultanées qu'il y avait de clients pour l'entretenir. Faisant glisser les verres de bière avec une grande dextérité.

La mercenaire s'installa à l'un des comptoirs et ne put s'empêcher de sursauter lorsque sa  bouille ronde apparut. Ses cheveux noirs plaqués à la gomina de chaque côté d'une raie, parfaitement parallèle à sa moustache, ses petites lunettes rondes qui bougeaient régulièrement sur son petit nez rond. Tout en lui avait un petit air ridiculement sympathique.


"Ça sera quoi ma petite dame? Première fois que je vous vois ici. Nouveau programme?"


" Rien je... Enfin si ça ne vous gène pas, je préfère finir de redescendre sur terre avant. Vous..."


Le barman venait de disparaître sous ses yeux avant même qu'elle n'ait finis sa phrase. Le temps de lâcher un long soupir, le revoilà qui reprenait la conversation comme si de rien n'était.

"Je oui? Vous voulez que je vous renseigne peut être? Ça arrive souvent, vous inquiétez pas."

"C'est agaçant comme manie" Souffla la rousse entre ses dents avant de reprendre"Vous faites tous partis de ces .... petits mondes? Si j'ai bien compris? C'est votre travail et pour votre temps libre vous pouvez vous balader ?"

"Tout à fait. A condition de respecter les règles de sécurités, comme ne pas..."Il s'éclipsa une seconde"Visiter un autre jeu pendant les heures d'ouverture de la salle d'arcade. Ce serait bien trop dangereux. La moindre erreur et nous..."Il disparut encore"Et nous pourrions être débranché."

"Débranché?"La mercenaire devait parler vite avec le moins de mots possibles dans cette conversation en pointillé et se concentrer pour ne pas en oublier la moitié.

"Oui. Si notre jeu semble cassé, il est débranché. Plus personne n'y jouera et nous n'aurons plus d'utilité." Dit-il d'un air sombre, comme si c'était la fin du monde. Il repartit et la mercenaire pensait la conversation terminée quand il revint, la faisant de nouveau sursauter." Nous serions alors comme ses personnages abandonnés à leur sort dans le hall. A quémander quelques fruits pour survivre."

La mercenaire glissa son regard sur la boule orange de tout à l'heure, l'air toujours déprimée sur le sol marbré au milieu des jambes des personnages encore populaire.

"Juste quelques fruits hm?" Marmonna-t-elle en réfléchissant pour elle même.

"Pour quoi d'autres? Une médaille peut-être?" Ironisa-t-il alors qu'elle le pensait une fois de plus définitivement partit.

Elle sursauta de nouveau, grogna légèrement pendant que le barman et un autre client ricanaient à la mention de la blague dont elle ne comprenait pas l'humour.







La mercenaire préféra quitter l'endroit. Une idée avait germé en elle. Outre le fait de quitter ce monde de fou rapidement, elle ne devait pas en oublier sa mission de recherche d'esclave. Elle avait une enveloppe de cinq cents munnies qu'elle n'avait pas pu dépenser à Thèbes. Un peu plus de la moitié lui servirait d'aller retour supplémentaire pour se rapatrier, elle était arrivé par ici presque par accident. De quoi retourner à Thèbes pour conduire une bande de clochards à la mine et rentrer à Port Royale. Avec ce qui resterait elle achèterait quelques fruits et garderait la monnaie dans sa poche!

Son aventure prenait enfin un tournant agréable. Elle acheta une cerise de taille démesurée à un gorille bodybuildé et fendit de nouveau la foule, cette fois pour s'accroupir devant l'étrange bestiole. A son regard suppliant posé sur le fruit, elle n'eut pas besoin de traduire ses bruits de trompette. Elle le laissa manger tranquillement et lorsqu'il eut finit, plissant les yeux en deux arc de cercle ravit, elle tenta de le convaincre d'un grand sourire.

"Je parle pas ta langue alors fait moi juste oui ou non de la tête. Tu en veux d'autres?"

Il hocha vigoureusement.

"Je cherche du monde pour peupler un nouveau jeu dans une autre salle d'arcade. Ça te tente?"

Il parut d'abord touché par l'extase à la proposition puis sembla pris d'un conflit intérieur à la mention d'une autre salle. A peser le pour et le contre.

"Tu sera payer en fruits. Tu as mieux qui t'attend ici?"

Il secoua tristement la tête.

"Par contre, il s'agit d'un jeu où il faut creuser dans une mine. Bon toi ... t'as pas de bras... Mais tu pourras toujours aider en ... poussant le chariot? Tu connaîtrais d'autre comme toi qui pourraient creuser et qui n'ont rien de mieux à faire?"

Le personnage réfléchit intensément avant de pousser un coup de trompette et de partir vaillamment en avant. Lenore eut tout le mal du monde pour le suivre. Régulièrement, il jetait un coup d’œil en arrière pour s'assurer de sa présence, la conduisant vers une alcôve désaffectée, fermée par une barrière de bois peinte. Quelque chose se trouvait là, mis en quarantaine, renié de tous. Elle pouvait entendre un faible écho de petit bruit étrange attestant de la vie en ce lieu. L'animal orange l'abandonna à l'entrée et disparut dans les ténèbres de cette rame pour une dizaines de secondes.


Dernière édition par Lenore le Mer 4 Jan 2017 - 8:18, édité 2 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Expert comptable
Féminin
Nombre de messages : 163
Age : 27
Date d'inscription : 27/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: capitaine
XP:
53/350  (53/350)
Mar 3 Jan 2017 - 21:58
HOP HOP HOPHOP HOP HOPHOP HOP HOP

Lenore attendait avec anxiété. Le bruit se rapprochait. Qu'est ce que ce gnome en fourrure lui avait donc dégoté??

La mercenaire venant du monde de Grimm était prête à tout. Et malgré tout , elle fût surprise de voir une nuée de ce qu'elle identifia comme des korrigan, en file indienne au pas cadencé. Encore plus petit que la bête orange. La peau jaune et les cheveux verts, un vêtement unifié bleu roi. Ils s’avancèrent jusque la barrière pour........ faire demi tour, sur la même file sans même se percuter entre eux. Leur nombre était incalculable, continuant de défiler à la chaîne.

Un bruit de trompette et la chose la plus proche de la barrière écarta les bras en s’immobilisant, si ce n'est sa tête allant de droite à gauche en rythme. Il faisait barrière contre le flot incessant de ses congénères. Un autre bruit de trompette mais rien ne se passa de son côté. L'un d'entre eux faisait-il barrage de l'autre côté?

La bestiole orange revenait vers Lenore avec les yeux plissés de fierté, dégageant la barrière en lui donnant des coups de tête. La mercenaire allait-elle risquer l'apocalypse endiguer jusqu'ici dans ce tunnel désaffecté? Pour de la main d'oeuvre presque gratuite ? Evidemment! Elle sourit amusé à l'idée et félicita son camarade pelucheux.


"Si t'arrives à les gérer, tu seras leur contremaître. Payés double ration de fruit." La nouvelle fut accueillie par quelques bruits de trompette joyeux.

Laissant la boule orange guider les esclaves volontaires à coup de klaxon, la mercenaire lui ouvrit la route. Pour une fois chose facile, les habitants de ce monde fuyant apeurés devant la marrée bleu et verte derrière elle. Ils étaient .... nombreux. La Shinra allait lui extorquer une fortune pour la traversée et encore si ils acceptaient de les embarquer.

A sa énième grande surprise, la réponse de l'animal orange à la question du voyage de cette armée de futur piocheur fût de pointer une toute petite valise.


"Tu ... es sur de toi?"

Il agita de nouveau vigoureusement la tête , pendant que les bestioles bleues continuaient leurs aller retour entre les deux congénères qui les stoppaient. Jamais ils s'arrêtaient ou se fatiguaient?

La mercenaire fit une moue de doute totale mais s'arrangea avec un passant pour récupérer une valise contre quelques munnies. Ce dernier la vida et la lui laissa avec autant de perplexité sur le visage. Lorsque Lenore revint fournir le contenant à son nouveau contremaître, il l'ouvrit à même le sol et couina. Les choses bleus se dirigèrent toujours en file indienne vers l'ouverture  et sautèrent dedans.

Combien peut on en mettre dans un si petit volume? Apparemment une infinité! Tout du moins , la bonne cinquantaine que traînait le duo. Puis ce fut la bestiole orange qui sauta dedans et la valise se referma. La rouquine récupéra la valise, surprise par son poids plume, presque vide.


"Faut que je me rapelle de venir cambrioler dans le coin..." Ricanna-t-elle.

Il ne lui restait plus qu'à regagner Thèbes avec sa formule miracle. Et surtout! SURTOUT! Ne pas ouvrir la malette avant l'arrivée à la mine...

Elle se présenta de nouveau à la station de départ Shinra, en courant avant que le groupe en partance ne disparaisse sans elle. Elle l'eût de justesse, soupirant à l'idée d'être de nouveau numérisée. Avant que le dernier morceau d'elle ne s'efface de ce monde, elle imagina les bestioles en train de piocher. Vu leur taille il faudrait fabriquer de mini pioches sur mesures... Adieu munnies économisés.
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et vous ? Ca vous tente d'écrire un livre ? [sondage]
» [Vous avez (1) nouveau message.]
» Vous avez UN nouveau message (Nolan)
» Un Fight Club made in Fairy Tail ça vous tente ?
» Jouer au chat et a la souris dans un tunnel, ça vous tente ? (Suite du rp studio)