Derniers sujets
Clef Noire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
45/0  (45/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 1 Jan 2017 - 23:08
" Comment ça... ? S'il faut attendre, j'attendrais mais... y a bien un transport interstellaire qui va partir pour Illusionniste un jour ou l'autre, non ? "

" Et bien... non, jamais depuis Port Royal... Illusiopolis est un monde de la Shinra, pas le moins important en plus. Le grand patron aime trop le profit ! Il vous fout une taxe sur le dos mais à côté, vous offre ce qui se fait de pire en matière de transports interstellaires... donc c'est particulièrement rentable pour lui de vous laissez profiter de son système. Par contre, il refuse catégoriquement qu'un mercenaire puisse foutre les pieds sur ce monde. Après, je te dis ça parce que je trouverais ça logique mais j'ai les horaires qu'un mois à l'avance et ce mois-ci... y a rien en partance d'Illusiopolis depuis Port Royal. "

" Donc... on peut pas rejoindre Illusiopolis depuis Port Royal pendant au moins un mois... c'est quoi le prochain départ ? "

Le guichetier se met à tapoter comme un hackeur sur son ordinateur... et finit par me dire qu'un car spatial va partir pour le Palais des Rêves dans la nuit. Donc le plan est très simple : je pars pour ce monde-là et une fois que j'y suis, je repars pour Illusiopolis. C'est juste une étape mais tout de même, va falloir que j'attende deux heures avant que le car n'arrive enfin et une fois à destination, combien de temps devrais-je attendre pour ensuite rejoindre l'ancien Q.G de l'Organisation XIII ? Connaissant le Centurio, ils rembourseront pas deux voyages... surtout depuis cette histoire de taxe ! Ou peut-être que si mais je prendrais pas le risque.
C'est mort, je vais frauder jusqu'au Palais des Rêves. Ces clodos d'errant le font bien après tout, pourquoi pas moi ?

Comme si j'avais besoin de ça, juste après m'être fait casser la gueule par Natsu... ce fou furieux m'a fait cracher une molaire sans forcer et à l'engourdissement a vite succéder une terrible rage de dent. Le genre qui remonte jusqu'au crâne pour vous broyez la cervelle... puis comme si ça suffisait pas, monsieur m'a explosé la colonne vertébrale contre un rebord de table. Plus la douleur dans mon dos refroidissait, plus elle était douloureuse et contraignante. Qu'il m'ait secoué dans tous les sens, on s'en remet mais ça n'a pas arrangé mon état et les autres blessures. Dissimulé dans une cape noire, j'étais le dos vouté, tête baissé avec l'esprit sonné de douleur.
Décidément, j'ai encore des progrès à faire mais pour ce soir, je suis infirme au point d'en être réduit au niveau d'un petit vieux et malgré ça, je vais frauder jusqu'au Palais des Rêves ! Je l'ai jamais fait en plus...

Dès que je vois le car rouillé approcher, je m'éclipse et m'offre un sort d'invisibilité partielle, sur une courte durée... puis, aussi furtivement que mon état le permet, je me glisse dans le coffre où sont rangés les bagages. Le voyage me parait une éternité, j'arrive à peine à respirer, manquant à plusieurs reprises de suffoquer à cause du stress. Tâchant d'économiser mon air au maximum, dès que le car s'arrête, je me prépare à l'ouverture de la porte et m'offre, encore une fois, un sort d'invisibilité partielle.
Et pas seulement, puisque dès l'ouverture du coffre du car spatial, un Opéra Jaune s'en échappe ! A vrai dire, je suis pas foutu d'avoir le moindre contrôle sur lui... mais étant quelqu'un de particulièrement ténébreux, ils ont facilement tendance à se concentrer sur les êtres plus lumineux que moi.

Mon sans-cœur n'a que le temps de lancer deux trois sorts de foudre basique avant de se faire éliminer d'un simple tir laser par le chauffeur... et le temps de viser juste, je me suis enfui pendant qu'on regardait ailleurs. Juste après avoir tuer l'Opéra Jaune, le chauffeur a du rassurer les gens et écouter leurs reproches... mais quand il commençait à leur gueuler dessus, je n'étais plus là.

J'ai attendu un peu à la lisière de la forêt, le temps d'une fumer deux clopes bien espacés... et suis revenu à la station Shinra. Le guichetier était déjà bien plus propre, sérieux, professionnel et poli. Celui-ci m'expliqua qu'un train spatial arriverait à trois heures pour Illusiopolis. Or, on était deux heures du matin... j'avais encore une heure à patienter avant de pouvoir prendre mon train et en attendant, j'ai décidé de m'entrainer un peu dans la forêt.

J'ai donc invoquer un Requiem Vert... au pire, si j'arrive pas le contrôler, il m'attaquera pas. Je le braque alors de ma clef-broyeuse et la créature se fixe ! On se regarde dans le jaune des yeux... lui c'est un être pathétique et faible... mais moi, même dans mon état, je le défonce si j'use de magie. Puis la keyblade, ça attire les sans-cœurs... c'est aussi l'arme la plus efficace contre eux, ils le savent... et qui sait, peut-être se rendent-ils compte que ça peut les libérer ? La seule chose que ce sans-cœur là peut faire, c'est d'en soigner d'autres donc peu importe à quel point je suis faible en symbiose, jamais le Requiem Vert ne m'attaquera moi ou un autre. Par contre, il ne me fuit pas comme à son habitude et c'est un signe que je progresse.
Mon épée-broyeuse attire les sans-cœurs... or, actuellement, le palais des rêves a beau ne pas être envahi, il n'est pas vraiment sécurisé à ce niveau-là. Un groupe d'ombre apparait très vite... un utilisateur de la clef qui invoque un sans-cœur et cherche à le dominer, ça en appelle d'autres. Inconsciemment, c'est peut-être moi qui ait voulu ces ombres... qui sont au nombre de trois.

Sans attendre, j'anime ma clef d'un sort de mental et d'une main tendue vers les sans-cœurs mineurs, j'ordonne à mon arme de les attaques. ' Sombre Chemin ' s’exécute, commençant à les enchainer sans mal... puis l'un d'eux se fait soigner et immédiatement, je dirige ma main vers le requiem vert ! Mon arme fond sur lui en tourbillonnant, s'arrêtant au dernier moment pour l'écraser au sol et le dominer, sans la tuer. Alors qu'une main reste en direction de ma clef pour maintenir mon contrôle dessus, je lève l'autre vers le ciel pour élever mon ombre en stalagmites fins. Plongé dans la forêt, les cimes des arbres me privaient des quelques astres nocturnes et affaiblissaient mon ombre. Mon bras tendu s'est alors délié et les stalagmites se sont fait serpents pour se saisir des ombres... prudemment, j'ai relâché l'emprise de ma clef sur le Requiem Vert.
Celui-ci ne bougeait pas, immobile alors que je le fixais et ne lançant pas le moindre sort... puis ma clef a commencé à enchainer les ombres jusqu'à extinction devant un requiem vert inactif.

C'était déjà un bon début... mais je me suis relâché et direct, il s'est échappé dans la nature en empruntant un portail des ténèbres. Retournant à la station Shinra, j'ai fumé une clope en attendant le train... puis deux... puis trois et au moment où je me voyais mourir d'ennui, le vaisseau est arrivé. J'étais loin d'être le seul à vouloir embarquer pour Illusiopolis... autant j'allais y travailler puis me barrer... autant les autres passagers avaient plus la semblance de réfugier. Je ne les jugeais pas, moi-même m'étant plus ou moins réfugié à Port Royal. D'ailleurs, quand on y pense... Shinra et Centurio sont comme des reflets inversés... des contraires identiques.

La multi-nationale est froide, ordonnée et avec une mainmise sur la globalité des choses mais à qui échappent les détails. Les mercenaires sont chauds, chaotique et ne contrôlent pas grand-chose tout étant implanté en deux nombreux endroits. Je monte dans les trains et j'y réfléchis tout le trajet... on peut dire la même chose de la Lumière et la Coalition Noire... aux antipodes dans l'idéologie mais cherchant tous deux à l'imposer. Encore une fois, que ce soit la Shinra ou le Centurio, il n'est pas question pour eux d'idéologie mais d'intérêts et se montrent aussi pragmatique l'une que l'autre. Que dire alors des Consuls et du Sanctum ? Ils vénèrent tous les deux quelque chose... certes, le Consulat se défendra toujours d'être un groupe religieux mais a tout de même ses idoles. Là encore, dans la ressemblance, on voit une opposition flagrante puisque le groupuscule des arts sait très bien ce qu'il vénère alors que la théocratie est déjà plus flou à ce niveau-là.
A force de réfléchir à tout ça, je me suis endormi... et me fait brutalement réveiller par un gros contrôleur à coup de pied. Je le fixe les yeux dans les yeux, mon regard jaune s'illuminant... puis ma bouche s'ouvre en une gueule pleine de crocs noirs et l'avale en entier d'un coup de croc.

Le contrôleur reste tremblant comme une feuille et blanc comme un cadavre après le flash, me laissant tranquillement sortir du train sans me faire chier. Enfin, tranquillement... dormir au chaud m'a fait du bien... mais maintenant que je me relève... et bien, mes blessures se réveillent après avoir fait les mortes durant le trajet.

Dark City... une nuit parfaitement noire que rien n'éclaire et même pas des étoiles... mais le noir des immeubles se confond avec celui du sol, mimant un ciel nocturne où diverses enseignes colorés et fenêtres illuminés du jaune des yeux sans-cœurs en sont les astres artificielles. Les barres d'immeubles apparaissent presque comme des créatures de ténèbres géantes aux milieux... mais plus on avance, plus on détaille. Toutes les lumières ici sont artificielles, paraissent très colorés mais restent très froides... les néons clignotent et vacillent, laissant s'échapper des étincelles... certaines s'éteignent carrément sous mes yeux. On voit des logements vétustes, aussi majestueux paraissent-ils de par la taille... alors qu'on aperçoit des bâtiments ayant subit de lourds dégâts. Certains trous ont été réparer aux planches de bois cloués et parfois, l'on y voit carrément des bouts d'intérieurs. C'est une mégalopole en ruine mais pourtant habité... les gens y sont sombres et menaçants, stressé et nerveux, sur le point de craquer, paraissent bien pire que les sans-cœurs qui rôdaient autrefois dans ces rues.
Au loin, une citée brille pâlement au-dessus de la nuit comme une lune, l'Illusiocitadelle apparait alors comme un gigantesque palais céleste... mais le Kingdom Hearts censé trôner n'est plus... et cette nouvelle lune parait si vide de sens : on croirait voir un simili narguant des sans-cœurs. En d'autres termes ? L’hôpital qui se fout de la charité.

" Toi, là... tu fous quoi ? "

" Je cherche de la drogue. On m'a dit qu'un cartel en vendait une qui tuait tout ici. "

" Fais voir ta gueule. "

J'enlève ma cape... et j'ai une moitié de la bouche enflée, les cheveux gras en batailles pleins d'épis... d'immenses valises sous les yeux, un teint rendu pâle par la fatigue, les yeux un peu livide n'ayant d'humain que le sang injecté dans mes iris de sans-cœurs. Du haut de ma vingtaine bien mûre, à cause de mon dos, je me tiens vouté comme un vieillard... et mon visage à l'expression d'un jeunot haineux mais l'air d'un vieux débris.
Ouais... j'apprends peu à peu à être cool, détendu, sympa et normal, si j'ose dire... mais dans ce putain de cloitre ténébreux, je suis dans mon élément comme jamais.

Je suis l'homme... un gros costaud balafré menaçant, armes à feux apparentes et accompagnés de sbires avec des armes diverses, bricolés ou non. Plus on avance, plus il y a de ses sbires... et plus il y a des gens bien plus sérieux avec des armes à feux. On croirait un mélange de la citée du crépuscule et de port royal... mais ça n'a pas la clarté de la Coalition Noire, ni l'ambiance du refuge des mercenaires. Autant, pour la clarté de mon ancien groupe, je connais bien... tant que tu obéis c'est bon, t'es sûr de t'en sortir. Pour l'ambiance de Port Royal, je viens de me faire casser la gueule par le boss du coin mais... il ne m'a pas tué pour autant même si rien ne me le garantissait au départ. J'ai pu lui hurler dessus et... ça c'est plutôt bien passé, on me laisse l'opportunité de faire mes preuves.
Ici... je sens bien que je peux me faire tuer pour un rien... ça sent la tyrannie mais sans garantit.

Dans ce quartier, il y a beaucoup moins de lumières et l’électricité semblent rares au vu du nombre de torches et feux de joies. Finalement, j'arrive dans un immeuble et monte les escaliers, personne cause... puis j'arrive dans un appartement envahis de cafards.

" Donc, t'es quel genre de client ? "

" Commercial, je suis ici au nom du Centurio. "

" On a eu la lumière qui passait vite fait... pas mal d'errant, les réfugiés et évidement, la Shinra... donc les mercenaires veulent se faire du fric avec les cartel ? "

" Ça dépend, on a entendu parler d'une drogue... apparemment, elle fait un tabac... on voudrait juste en savoir plus sur la came et se faire une idée. "

" Qu'est-ce qu'on a à y gagner, au juste ? "

" Y a potentiellement moyen qu'on fasse affaire... et petit bonus, on aime pas trop la Shinra. "

" Personne n'aime la Shinra, de toute façon. Après, en général, quand les mercenaires veulent un truc et qu'on fait pas affaire avec eux, on se fait attaquer, de ce que j'en sais... "

" Franchement ? Si vous êtes assez costaud, on perdra pas du temps et de l'argent à s'enliser dans des putains de guerres de gang interminables. Par contre, je vais pas te cacher que les tauliers ont des vus sur les rivalités entre cartels et que... ouais, d'une manière ou d'une autre, ils voudront y prendre partit. Dans ce genre d'histoire, y a pas moyen de rester neutre, on est forcé de se faire des amis et des ennemis... d'après le contrat que j'ai lu, vous seriez le partenaire le plus lucratif. "

" Okay, je vois... je suis comme toi, juste un... hum... comment dire ? Représentant commercial. Donc, je veux bien te faire un topo sur la Cœuroïne et même te filer des échantillons... après, on attendra de voir la réponse s'y en a une un jour mais ça... c'est un vrai bijou. "

" A ce qui parait, vous vendez ça au nouveau venu en profitant de la désorientation de réfugier... "

" Nan, ça c'est ce qui a fuité... cette drogue mon gars, elle est... c'est pire que tout. T'es au courant que le Kingdom Hearts a explosé ? "

" Ah, je me disais bien qu'y manquait un gros cœur dans le ciel ici... mais non, j'en savais rien. "

" Une histoire de dingue... un mec, Megamind a distribué des flyers pour dire qu'il allait péter le Kingdom Hearts et... bah le mec a raté sa com', tout le monde s'en ait battu les couilles. Soit les gens étaient juste pas au courant comme toi, soit comme moi ils ont cru à une blague ou aux délires d'un mec taré. Sauf que non, cet enculé l'a vraiment fait ! Il a fait péter le Kingdom Hearts et... bah il l'a fait exploser quoi... puis l'a irradié en même temps... du coup on s'est retrouvé avec une pluie de météore radioactive. J'en reviens toujours pas. "

" Ça me parait bizarre... c'est comme si quelqu'un attaquait le vaisseau-mère de la Shinra et que personne réagissait ou en profitait. "

" Il l'a fait... ce mec a fait pleins de trucs de dingue mais... bah tiens, regarde le flyer... quand tu vois sa tête, tu comprends que personne l'ait pris au sérieux. "

Ah ouais, tout de même... il était sacrément moche... et ce flyer me dit bien quelque chose ! L'autel du néant, c'est pas une boite de nuit ça ?

" Aaaaaaaah ! Putain oui... non en fait, j'voyais pas du tout mais Roxanne Ritchi en a parlé. "

" Roxanne Ritchi... la meuf qu'est pas aussi moche que Rita Skeeter mais carrément moins bonasse que Jaina ? "

" Ouais, celle-là... mais bref... maintenant que je vois l'histoire, c'est quoi le rapport ? "

" Ces morceaux du Kingdom Hearts irradiés qui sont tombés un peu partout... ils sont devenus quoi à ton avis... et bien à Illusiopolis, mon cartel les a récupéré. La Shinra a dû le faire aussi mais on s'en tape... nous on en fait d'la potion, de la poudre à sniffer ou fumer et on le vend aux gens ! D'où le nom, Cœuroïne, bien trouvé hein ? J'te filerais des échantillons mais au cas où, teste la drogue APRÈS avoir fait ton rapport au Centurio... parce que ça vaut une fortune ce machin-là et que je veux pas qu'on m'accuse de t'avoir tué. "

" C'est... putain, c'est quoi les effets d'un truc pareil... ? Le Kingdom Hearts c'est déjà plutôt violent mais irradié en plus... ? "

" Ça... te défonce le cœur, ça l'intensifie comme pas permis... tes émotions, tes souvenirs et tous les trucs mystiques de ton être... on peut pas prédire l'effet que ça aura. Sauf sur les similis, eux ils bouffent juste un peu de radiations mais t'en faits pas, c'est à dose minime ! La Shinra a fait un super travail de décontamination qu'on a un peu volé à son insu... mais bref, j'ai vu des gens devenir des princesses de cœurs avant de se désintégrer sous mes yeux avec ça... d'autres finir sans-cœur ou nescient à chaque fois, il arrive des trucs pas possible. C'est jamais pareil, ce machin défie toutes les lois naturelles du cœur !  "

" Et c'est pas plus connu que ça... ? "

" Non... déjà parce que les clients ont du mal à témoigner ou à en faire de la pub, je t'explique pas pourquoi... et on est en phase de test. Puis doit y avoir la malédiction de Mégamind autour de ça... genre, quoique tu fasses, ça passera toujours inaperçu. Enfin, on pensait ça au cartel mais apparemment, le plus bad de tous les boys aura peut-être droit à la gloire post mortem vu que le Centurio s'y intéresse ! "

" Bon, file-moi les échantillons et je me casse faire mon rapport... "

" Y aura pas de voyage Illusiopolis-Port Royal avant un p'tit moment, mec... mais pour le même prix que la Shinra, je te ramène avec un de nos vaisseaux. "

" Cool... t'auras des cent-vint-cinq munnies... "

" Oh, pardon, je veux dire... avec la taxe comprise, bien sûr... "

Bref... ils sont plutôt cool dans ce cartel... pour l'instant...
Le Chasseur Ardent

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
431/550  (431/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 2 Jan 2017 - 23:13
Surkesh le rebelle t’a vus Very Happy Il se planque dans les soutes à bagages comme un vrai Bad-boy Very Happy

Je déconne, je déconne…n’empêche c’est une bonne idée le fait de dire qu’on n’est pas toujours relié directement aux autres Mondes….surtout quand c’est fait exprès de la part de la Shinra Smile. Donc c’est un bon p’tit début qui m’a fait sourire sur la réalité de notre situation.
D’ailleurs, mention spéciale pour le transport : un car rouillé…rien que l’image m’a beaucoup fait sourire XD

Ensuite le petit entrainement d’attente en forêt….je ne sais pas trop quoi en penser….ok il est simple….permet à Surkesh de voir où il en est dans ses aptitudes…..mais j’ai surtout l’impression que c’est là pour donner un peu de consistance à cette aventure
J’y reviendrais après mais je dois déjà avouer que sans cette anecdote…ben on aurait eu un truc vraiment méga plat.


Et enfin, on en arrive à l’élément centrale de cette petite aventure….et ben c’est moche à dire, mais j’suis énormément déçut sur de nombreux points.

J’vais quand même applaudir le fait que tu retrace le passage de Mégamind dans ce monde et son « exploit » apocalyptique. C’est toujours cool de laisser transparaitre les actions les plus marquantes qui ont eu lieux sur le forum. Ça montre qu’on garde une certaine cohérence avec les agissements des autres et les nôtres.  Ainsi que pour l’originalité sur l’origine de la Drogue (et le nom claque bien je trouve ^^)…franchement un truc pareil ça va tellement envoyer du lourd plus tard Smile
Pour tout ça je ne peux que te féliciter. ;)

Pour en revenir à la mission…celle-ci était de trouver la nouvelle Drogue qui se vendait dans les rues d’Illusiopolis. Pour ce qui est de cet aspect, tu l’a parfaitement bien respecté….Mais quand même….t’avais mille et une façon de t’y prendre pour cette recherche…du tabassage, de l’espionnage, de l’enquête……bref tout plein d’options mais qui chacune auraient dû prendre un loooooong moment !
Tu cherches quand même une drogue ! Pas le nouvel album de Justin Bieber ! C’est pas le premier clodo que tu croise qui va te filer toutes les infos que tu veux savoir juste parce que t’a « une bonne tête de méchant » et que t’es du Centurio.
Bon ok ça peut « peut-être » aider à te faire bien voir, tout comme le fait de souligner qu’au vue des rivalité de Cartel en ville, on « pourrait » s’associer avec eux pour leur filer un coup de main en échange….mais aussi rapidement…..non là j’suis pas d’accord du tout !

J’veux dire…t’a déjà vu un Dealer tout balancer sur sa came au premier venu sans trop savoir ce que le type peut faire pour en obtenir (non parce que soyons d’accord…on ne leur a rien offert en échange pour l’instant hormis une potentiel assistance/association….). Ah ben non c’est vrai….il te donne des échantillons gratuits ! Il s’appelle L’Oréal le Dealer ou quoi !


Non franchement c’est vraiment dommage….une recherche plus longue et approfondie aurait été mieux pour trouver la came…puis une plus grosse négociation aurait été de rigueur afin d’amorcer un début d’idée de partenariat avec les Mercenaires…qui aurait ensuite aboutit à un rendez-vous avec un sous-chef du Cartel (on va pas rencontrer le grand patron comme ça non plus) pour traiter plus convenablement de ce que chaque camps a à y gagner…..Et là enfin les mec aurait pu nous filer quelques échantillons (pas gratuit…faut pas déconner non plus….mais peut-être moins chère à la rigueurs).

Enfin voilà….c’est dommage que tu sois passé à côté d’un travail plus minutieux…car comme je l’avais dit plus haut…sans ton p’tit entrainement…le cheminement de ton aventure aurait été celui-ci

1) Tu pars
2) T’arrive
3) Tu trouves un dealer avec qui tu discutes
4) Il te file la came

Bref….pour la difficulté de la mission….là j’ai envie de mettre une p’tite pénalité sur la difficulté…..je la considère comme Facile

10 points d'expérience + 100 munnies + 1 PS en Psychisme (parce que ton entrainement + la parlote ça fais travailler l’esprit)
messages
membres