Derniers sujets
» La Menace Chocolatée
par Huayan Song Aujourd'hui à 14:24

» Il faut du soin
par Pamela Isley Aujourd'hui à 12:18

» Thé glacé sous les palmiers
par Kurt Brown Hier à 16:25

» Aux abonnés absents
par Kurt Brown Hier à 15:06

» Après une pause
par Abigail Underwood Hier à 13:24

» Libre, l'univers pour t'accueillir
par Abigail Underwood Hier à 13:11

» Est-ce qu'il y a un médecin dans l'assemblée ?!
par Chen Stormstout Hier à 12:04

» Entre ciel, terre et campagne
par Agon Wiley Hier à 9:49

» Des morceaux de Fred dans les cheveux
par Jecht Hier à 1:43

» Les Orphelins
par Natsu Dragneel Mer 19 Juil 2017 - 21:43

» Réglementations et demande de Partenariat
par Le Cygne Mer 19 Juil 2017 - 16:45

» Trois petits oiseaux
par Le Cygne Mer 19 Juil 2017 - 7:18

» Chasse aux trésors et/ou aux monstres
par Lili Mar 18 Juil 2017 - 10:47

» La Chute de Nottingham
par Freyja Crescent Lun 17 Juil 2017 - 23:23

» Une main tendue
par Cissneï Lun 17 Juil 2017 - 21:27


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Sombre Errant
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Le Chasseur Ardent
Masculin
Nombre de messages : 665
Age : 27
Localisation : Pourquoi ? tu veux te battre !!!!
Date d'inscription : 18/11/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
431/550  (431/550)
Sam 31 Déc 2016 - 1:20


- Z’avez laissé entrer QUI !!!!! Hurla férocement Natsu en embrasant ses épaules d’imposantes flammes dont le souffle et la chaleur firent reculer tous ceux qui était à moins de deux mètres.

Devant lui se trouvait Fred, toujours aussi impassible que d’ordinaire même si pour une fois, quelques gouttes de sueurs se mirent à perler sur son front. Non pas à cause de la chaleur qui se dégageait du Chasseur Ardent, mais de la fureur qu’il émettait. Il l’avait déjà vue comme ça envers quelqu’un d’autre. Mais pour une fois, il ne pouvait que craindre que cette rage finisse par se tourner contre lui.

Pourtant, il ne devait pas céder face à la colère de son compagnon. Il l’a comprenait car il l’avait lui-même expérimenté il y a peu de temps. Il savait que certains allaient probablement être en désaccord avec l’arrivé du petit nouveau dans le Centurio. Et il craignait le moment où Natsu allait l’apprendre. Maintenant que c’était fait, il devait faire en sorte de contrôler un tant soit peu l’animosité viscérale du jeune Mercenaire.

- Ecoute moi deux minute avant de t’énerver….lâcha-t-il le plus calmement possible les bras toujours croisé. Aux dernières nouvelles, c’est toujours comme ça qu’a fonctionné le Centurio. Ceux qui cherchent du boulot peuvent venir bosser chez nous pour se remplir un minimum les poches. Si la vie leur plaît ils deviennent Mercenaires, s’ils sont justes de passages ils se tirent presque aussi vite….
- RIEN A FOUTRE ! Rugit à nouveau le jeune homme aux cheveux roses en empoignant dangereusement le comptoir du bar les lèvres retroussées tel un animal.  C’est un putain de Coalisé ! On peut pas faire confiance à ces connards !
- Ancien Coalisé ! Et même si je suis un peu de ton avis, on devrait lui laisser une chance de montrer sa valeur et son honnêteté…Il fait du bon travail pour l’instant….et puis c’est Nazeem qui nous l’a envoyé…
- Ça peut être le pape qui nous l’envoi que j’en aurais rien à battre ! rien nous dit qu’il va pas nous faire un coup de pute dans notre dos comme ils l’ont fait à la réunion des Boss ! Donne-moi son nom et sa description que j’aille lui enfoncer nos lois dans le crâne !
- Je t’interdis de t’en prendre à lui sous prétexte qu’il est de la Coalition ! Tu ne ferais que le juger pour ce qu’il est et non pour ce qu’il fait….comme la plupart des gens qui te critique sans te connaitre dans le fond !
- Donne-moi son nom où je fracasse toute la ville pour le retrouver ! vociféra-t-il en unique réponse tout en agrippant solidement le col du Tavernier.


A ce moment, bien que la fureur de Natsu fût en train d’atteindre sa limite, une grande majorité des Mercenaires présents dans le Centurio s’était levé. Prêt à prêter main-forte à Fred si la situation venait à dégénérer.

Plus le temps passait, et plus la tension devenait presque écrasante dans la taverne pendant que le Chasseur Ardent et le Tavernier se disputaient dans un duel de regard où le calme de l’un affrontait la sauvagerie de l’autre. Chacun ne voulant pas céder face à son opposant.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Clef Noire
Masculin
Nombre de messages : 138
Age : 26
Date d'inscription : 14/03/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
257/350  (257/350)
Sam 31 Déc 2016 - 3:06
Je me suis rappelé les mots exacts de Nazeem... si un gars aux cheveux roses vient te chercher des noises... reste détendu. Quand je suis arrivé dans le Centurio, c'était juste pour prendre un contrat, à la base. D'un coup, tous les regards se braquent instantanément sur moi et je reconnais Fred, tout au fond, derrière le comptoir qui lui aussi me fixe salement. La seule personne qui me tourne encore le dos, c'est ce fameux mercenaire aux cheveux roses. A vrai dire, j'avais entendu la conversation, un morceau en tout cas... et j'étais sur le cul. Ce fameux Fred avait été super froid avec moi, j'étais persuadé qu'on me laissait trainer uniquement parce que je filais de l'info et non... au fond, ici, on laissait vraiment une seconde chance. Enfin, Nazeem et le barman en tout cas... comme je l'avais pressentis, pour s'opposer à ce fameux type aux cheveux roses en gardant un calme olympien, c'était vraiment pas n'importe qui. On me regarde toujours de travers depuis mon arrivé ici mais pour la première fois, c'est de l'inquiétude qui transparait. Quelque chose me dit qu'on ne s'inquiète pas pour moi... mais pour les dégâts que ce mercenaire pourrait causer.
Bon... vu qu'il n'y avait plus un bruit dans la pièce, j'ai préféré parler avant qu'on m’abatte sur-le-champ... et j'ai essayé d'avoir l'air... puis merde, j'étais bien trop flippé pour jouer un rôle. Le seul à encore me tourner le dos dans la pièce... une bombe humaine prête à exploser et non, c'est pas un type ça. A mes yeux, c'était un démon aux cheveux roses... pourquoi j'ai peur de Death, déjà ?

" On m'a laissé trainer ici..." Et merde, tout le monde m'écoute attentivement... un mot de travers puis c'est la fin. J'abaisse la capuche de ma sombre cape, révélant mes yeux cernés par de régulières nuits blanches et jaunes comme ceux d'un sans-cœur, juste assez humain pour être injecté de sang. Ouais, j'ai trahis le Centurio y a même pas une journée et pourtant, sincèrement... je me sentais mal pour Fred et Nazeem. Parce que putain de merde, on m'offrait une seconde chance et vu l'état de la bête aux cheveux roses, il se pouvait qu'eux n'en ait pas. Le pire ? On me défendait alors que le fou furieux avait raison, j'étais absoluement pas digne de confiance et pour la première fois de ma vie... je me sentais coupable, vraiment mal. Tout le monde n'est pas une enflure finie comme moi ou un faiblard... alors que moi, je suis les deux. Je pensais pas pouvoir tomber sur pire que Death et finalement... à celui-là, rien qu'à le voir de dos, je tremblais comme une feuille. Fort heureusement, ma cape noire et ample dissimulait mon corps... mais rien ne dissimulait le stress de ma voix irrégulière. " ... parce que j'ai révélé tout ce que je sais sur la Coalition Noire... et j'en sais des choses. "

Plusieurs secondes passent comme des minutes... ses poings sont serrés et de ma détection magique... putain, je sens une puissance que rien n'égale à la Coalition Noire... c'était du niveau de Tian-Long, un putain de dieu. L'air est lourd, brûlant, je me fais écraser par la pression... pas par le poids de tous les regards mais... j'ai l'impression qu'au moment où il se retournera, je verrais le diable en personne après avoir bossé pour la mort ! Pourquoi faut toujours que je taff pour des monstres ?! Au départ, je pensais parler de Nazeem pour calmer le jeu mais là... personne ne parle et l'autre, chaud comme une bombe à une seconde d'exploser, ne se retourne toujours pas.
Ça y est, je suis là face au mec que je sais être le Boss du coin, rien qu'à voir les regards flippé de toute une foule de mecs solides en stress... et quelques regards se pointent vers moi, notamment celui de Fred. Des regards entre rancœur et supplication... un mot de travers, un seul putain de mot de travers... et je serais loin d'être le seul à crever.

Personne ne va parler ou faire quoique ce soit, on attends ce que j'ai à dire et si je n'ai rien à dire... c'est pas d'avoir bu du rhum avec un putain de corsaire qui va me sauver. Si je n'ai rien à dire... rien qu'à l'idée, ça sort tout seul.

" Je suis là... "

Je pense soudain à tous ces gens... ces gens heureux qui ont vraiment une belle vie... ceux qui ont la vie d'un château ou le confort pittoresque d'une vie moyenne... voir la joie de n'être pas grand-chose dans un appartement d'Illusiopolis. Tous ces gens qui ne savent ce que c'est d'être brisé, qui ne savent pas ce que c'est d'être dans une merde noire et d'en être une. Tous ces gens heureux qui pour la plupart, ne s'en rendent même pas vraiment compte. Tous ces gens qui ont une putain de vie que je mériterais jamais. Tous ces enculés qui ne sont pas seuls... tous ces gens que personne ne hait au point de menacer les leurs pour les atteindre. Tous ces gens qui font autre chose que de la merde... moi, je suis pas foutu de faire autre choses que des dégâts. J'ai tué des innocents, d'autres qui l'étaient moins et j'suis pas un anti-héros... j'ai déjà tué veuves et orphelins sans remords. Pourtant, à enfin comprendre qui j'étais... quelque chose de suicidaire et d’apathique naissait en moi, m'offrant un aplomb déraisonné. Je n'étais pas prêt à mourir... j'en avais momentanément envie et honnêtement le méritait surement... toute la rage du démon aux cheveux roses... c'était comme un retour de flammes. Comme si toute la fureur de mes victimes s'incarnait en un seul monstre... j'assumais pas vraiment en lui parlant d'une voix qui déraillait. J'envie tous ces gens qui ne font pas n'importe de quoi de leur vie...

" ... et putain, qu'est-ce que tu crois... "

Puis je sais pas... il veut me buter ?! Qu'il le fasse s'il le veut, j'y peux juste rien ! De toute façon, plus ça va, plus j'ai l'impression que c'est la seule chose qui peut m'arriver, le seul scénario réaliste. déposant les armes avec mon dernier éclat de fierté, j'ai jeté avec hargne ma clef-broyeuse à ses pieds sans que ca n'ait l'air une seule seconde d'une attaque. A ce moment-là, j'ai oublié la Coalition Noire ou même Death... je voulais juste... putain, je sais même pas ! Être tranquille ? Être un mercenaire et faire mes contrats pépère ?!

" ... tu crois que j'ai choisit de me faire embarquer dans cette putain de Coalition Noire ?! Tu crois que j'avais le choix ?! J'ai rien mon gars et j'ai plus rien depuis que des sans-cœurs ont bouffé mon monde ! Pas de putains de familles, pas de putains d'amis... qu'est-ce que tu sais de ces putains de coalisés au juste ?! Tu crois qu'on s'éclate à tuer la veuve et l'orphelin parce que ça nous fait marrer ?! Non mec... ça c'est les chefs, les intendants et les boss qui sont comme ça... pour la plupart, on est des putains d'esclaves de merde... au mieux on est comme moi, un chien enragé bien dressé à coup de bâton. T'es au courant que la Coalition Noire a un orphelinat... ? Et t'imagines à quoi il ressemble ?! Vous êtes des tueurs, des pirates... des putains de marchands de guerres et de morts... Sheerwood, Agrabah... tu vas me faire croire que vous vous y connaissez pas non plus en coup de pute ?! Ça fait des putains de jours que je suis là, si j'avais voulu vous niquer je l'aurais déjà fait ! " La fin était sincère ? J'en savais rien putain mais vu comme je crachais mon cœur noir, je pense que oui... et me montrant franc jusqu'au bout, quitte à en crever, j'ai hurler comme un enragé, la bave aux lèvres ! La voix éraillé comme deux lames rouillés qu'on aiguise l'une contre l'autre ! " ... et franchement... c'est vrai qu'à voir comme tu lui parles, je me demande en quoi t'es différent de Death. En quoi votre putain de groupe est différent de la Coalition Noire... le fric, le pouvoir... vous valez pas mieux que nous... t'es pas plus digne de confiance que moi. "

Après m'être bien déchargé, je le vois qui se retourne toujours pas... et la pression retombe mais pas la peur, je suis vidé. Au point que mes jambes tremblent en saccades sans que je puisse les maitriser... mais ma voix redevient calme... bien moins confiante au moment de me rappeler que je suis en train de les enfumer.

" Mais je ne sais pas si je le pense au moment où j'te dis ça. Chaque jour est gris et noir depuis trop d'années maintenant... si je suis ici, c'est pour chercher une lueur d'espoir. Crois-moi ou pas... bute moi ou ce que tu veux mais écoute bien ça... " Et là... je redeviens sincère. " ... t'as pas idée de ce que je suis prêt à faire cette putain de lueur d'espoir. T'as pas idée de tout ce que je suis prêt à risquer et sacrifier pour... pour cette deuxième chance... tu sais ce que c'est que d'être brisé en milles morceaux et récupérer par des maitres de ténèbres ? T'es un fou furieux ça se voit, ça se sent... et t'imagines ce que tu donnerais aujourd'hui s'il n'y avait eu que la Coalition Noire pour s'occuper de toi ? Ariez, je l'ai jamais vu de ma vie putain... et à chaque fois que j'ai vu Death, il a rien fait d'autre que me foutre plus bas que terre. A la Coalition Noire, on s'entretue sans avoir besoin de croiser un ennemi... " J'lâche un p'tit rire, nerveux et malgré moi méprisant... mais plein d'angoisse. " ... donc ouais, t'as surement raison, j'suis pas digne de confiance. Tu l'es, toi ? Si tu l'es, bah t'as bien de la chance... "

Au moins, si je crève, j'aurais vidé mon sac au passage... et rester détendu ? Putain Nazeem, tu te fous de la gueule de qui là ! On me dira probablement que c'est très con comme réaction et que j'aurais pu la jouer plus fine... oui, c'est clair, mes émotions ont pris le dessus. Donc... je suis mort là... ?!
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Le Chasseur Ardent
Masculin
Nombre de messages : 665
Age : 27
Localisation : Pourquoi ? tu veux te battre !!!!
Date d'inscription : 18/11/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
431/550  (431/550)
Sam 31 Déc 2016 - 16:49


- On m'a laissé trainer ici... parce que j'ai révélé tout ce que je sais sur la Coalition Noire... et j'en sais des choses.

Au son des paroles qui résonnèrent dans son dos au milieu de la foule silencieuse du Centurio, Natsu se figea quelques sans détacher son regard de celui de Fred. Ce dernier laissait transparaitre une inquiétude mal dissimulée dans ses yeux pendant qu’il se mettait à se demander pourquoi personne n’avait pas prévenu Surkesh de rester à l’extérieur pour que la situation ne s’envenime pas d’avantage. Il aurait pu mentir au Chasseur Ardent, lui faire croire que le nouvel arrivant était en mission et faire ensuite en sorte de trouver une idée pour le maintenir le plus éloigné de ce type en attendant qu’il se calme. Mais maintenant c’était complètement fichu. Tout ce qu’il pouvait faire c’était tenter une nouvelle fois de raisonner le jeune homme aux cheveux roses.

- Ne fais pas ça….lui murmura-t-il entre les dents….Tu ne vaudras pas mieux qu’eux si tu le tue comme ça…et tu gâcheras une occasion en or de montrer que tu peux être meilleur qu’autrefois.

Toujours en lui montrant les crocs à la manière d’une bête, Natsu pesta pour unique réponse avant de relâcher violemment son étreinte pour se retourner. Un type aux yeux ambrés cerclé de rouge et à la tenue sombre comme la nuit se tenait maintenant face à lui. Son visage était blanchit par la fatigue tandis que de lourdes valises tombaient de sous ses paupières.
Malgré le désir de vengeance qui l’envahissait, Natsu n’était aveugle à cet état d’épuisement. Et en dépits du fait qu’il soit conscient de cela, il ne pouvait pas non plus taire la flamme qui consumait son cœur et embrasait son âme.

Il s’approcha du type d’un pas lent et menaçant, ayant laissé la canne qui l’aidait à marcher le temps que sa blessure guérisse, il piochait dans toute son énergie pour ne pas laisser transparaitre sa fatigue. Le dos légèrement vouté en avant et reniflant l’air ambiant comme un fauve pour retenir son odeur….celle d’une personne en qui il n’avait aucunement envie de faire confiance et qu’il voulait cramer ici et maintenant ! Il pouvait le faire ! Qu’est-ce qui l’en empêcherait ? Qu’est-ce que les autres auraient à dire contre ça ? Rien du tout ! Bon nombre des Mercenaires étaient du genre à ne pas aimer que l’on s’embrouille avec eux. Et la grande majorité était prête à rendre chaque coup que l’on pouvait leur porter pour montrer qu’ils n’étaient pas en sucre et qu’il ne fallait pas les sous-estimer malgré leur Neutralité.

Natsu était celui qui considérait le plus le Centurio et les Mercenaires comme sa famille. Quiconque s’en prenait à eux encourait indéniablement de déclencher sa fureur à leur égard. L’occasion de pouvoir mettre la main sur une des ordures responsable de la mort lâche de leur ancien leader lui démangeait les phalanges. Aussi voulut-il questionner ce type avant de lui faire subir le poids de sa haine. Il voulait connaitre le nom qu’il aurait à graver sur une planche en bois avant de l’enterrer.

Mais celui-ci se mit alors à lâcher une espèce de clé géante aux pieds du Chasseur Ardent…Une Keyblade ?! Cela eu au moins le mérite de stopper le Draconicus dans son élan en fixant l’arme au sol un bref instant. Ce qui permit à l’individu sombre de s’exprimer….La voix emplit de stresse et de rancœur. Mais ce ressentiment n’était envers Natsu, il ne semblait même pas être en train de parler pour défendre sa position. Il ne faisait que….dire sur qu’il avait sur la conscience….il déballait toute l’amertume qui semblait le ronger en son cœur depuis un temps lointain. Pourtant, il semblait effrayé. Et à cause de cela, il enchainait ses paroles avec parfois un manque de réflexion. Quand il parla de Sherwood et d’Agrabah ou encore de la Shin-ra, certains Mercenaires apposèrent leurs mains sur la crosse de leur pistolet et de leur fusil. Ce type avait beau être en face d’une des plus grosses calamités des Caraïbes, il risquait bien pire en rappelant aux membres du Centurio leurs erreurs passés avec d’anciens clients ou en les comparant à cette compagnie d’entrepreneur véreux.
Qu’espérait-il de cette manière ? Rendre sa mort plus rapide et moins douloureuse ? Il était en effet bien partie ! Jeter de l’huile sur le brasier qu’était Natsu allait en effet le rendre encore plus explosif.

Pourtant, quand les regards des Aventuriers avares se posèrent sur le Chasseur Ardent pour anticiper ses actions. Ils constatèrent qu’il se tenait maintenant parfaitement droit. La rage marquait encore son visage, mais son regard semblait maintenant brûler de quelque chose de différent….De la colère ? Non…c’était plus doux que cela…Mais en même temps presque aussi dure….Certains de ceux qui avaient encore des souvenirs de leur familles avaient l’impression de revoir le regard que leur père posait sur eux quand ils avaient fait une énorme bêtise. Et irrémédiablement après, comme si ils avaient anticipé son acte à la suite de se souvenir, ils plissèrent les yeux instinctivement quand Natsu balança d’un geste à moitié vif sa main pour gifler le visage de Surkesh.
Le coup n’était pas violent au point de lui briser le crâne, il n’y avait mis qu’un tiers de sa vraie Force, mais suffisant pour le mettre à terre tout en le tenant encore éveillé pour qu’il puisse encore être conscient de ce qui allait lui tomber dessus.

- C’est bon t’a fini de chialer !

L’instant d’après, le jeune homme aux cheveux rose empoigna le col du type de ses deux mains afin de le redresser à sa hauteur.

- Écoute-moi bien connard ! Ta vie pourrie j’men cogne l’oreille avec une babouche ! T’as pas de famille ? T’as pas d’amis ?  Tu crois qu’t’es le seul qu’à ce genre de problèmes p’t’être ? Ici t’a probablement tous les types les moins chanceux de l’univers qu’ont choisi de se prendre en main tout seul pour envoyer se faire foutre les autres ! Tu regrettes d’avoir fait des trucs que tu voulais pas faire parce que t’étais un esclave ? t’avais cas choisir ta voie tout seul au lieu de laisser les autres te dire ce que t’avais à faire ! Un type qu’a pas d’aspirations personnelles c’est un mec qu’est mort intérieurement !

Natsu se mettait à secouer le pauvre malheureux de temps à autre pendant qu’il continuait de le disputer de ses paroles.

- Tu te plains d’être vue comme le roi des connards parce que tu fais partie des types qui tuent tous ce qui bouge ? Réveille toi mon con : Ici on s’en fou de la Lumière ou des Ténèbres. On tue encore mieux que la Coalition et on soutient encore mieux que la Lumière si on nous donne une bonne paye ! Tu crois vraiment qu’on va te juger sur ça ?

Tout d’un coup, il se mit à plaquer Surkesh contre la table la plus proche d’une main tandis qu’il embrasa la seconde pour la mettre entre leurs deux visages.

- Que tu sois le type le plus sain de la création ou le plus pourrie. J’en ai strictement rien à battre ! Ta chef a butée Angie’ pendant la réunion des Boss. Un coup dans le dos que j’suis pas prêt d’oublier !

Ou plutôt qu’il aimerait oublier….mais il n’était pas encore capable de se rendre compte de ce qu’il voulait vraiment. Si il détestait autant la Coalition encore maintenant, c’était parce qu’il rêvait du jour où un Mercenaire ramènerait la tête de Ariez pour que justice soit faite ! Pour Angelica soit vengée ! Lui qui s’en était longtemps voulut de ne pas avoir été assez fort pour être jugé digne de participer à cette réunion. Il n’avait cessé de se dire qu’il aurait pu faire la différence à l’époque s’il s’était retrouvé sur place.
Mais maintenant que tous les Mondes savaient que la Reine de l’Envie avait succombée d’une main autre que celles d’un membre du Centurio. Cela n’avait fait qu’attiser la rancune de Natsu, transformant son désir de vengeance en une frustration dont il avait encore du mal à se défaire.
Et sans s’en rendre compte, il avait relayé cette frustration sur un autre visage. Oui il avait envie de fracasser et de réduire en cendres tous les membres de la Coalition Noire par pure cruauté. Mais depuis le début il n’avait eu qu’une seule et unique cible : Ariez ! Maintenant qu’elle était morte, il avait perdu de vue sa proie, et son regard s’était alors laissé aller sur tous ceux qui étaient rattaché à l’ancien leader du groupuscule.
Maintenant encore, il voulait se défouler sur ce type aux yeux or et rouge. Mais la bête qui était en lui avait depuis quelques temps apprit à se calmer et à penser.

Son cœur était encore embrumé par la rage, mais son esprit commençait à laisser filtrer un peu de lumière pour lui permettre de raisonner. Ce type pouvait leur être utile….Il savait des choses sur la Coalition…..Mais pouvait-on vraiment lui faire confiance ? Natsu ne voulait pas qu’à cause de sa faiblesse le Centurio soit une nouvelle fois menacé. Il fallait garder un œil sur ce type.

Tous en continuant de fixer l’individu d’essence Ténébreuses dans les yeux, Natsu le redressa subitement pour le faire se remettre sur ses pieds avant de le lâcher.

- Si tu veux vraiment venir ici, reprit-il l’air mauvais, ‘va falloir que tu fasses comme tout le monde et que tu mérites ta place ! Tant que ça sera pas le cas, tu ne seras pas un Mercenaire ! Puis il retourna auprès du Tenancier pour ramasser son sac à dos ainsi que sa canne qu’il dissimula des yeux du Coalisé avant de chuchoter à l’oreille de Fred. Z’avez intérêt à le surveiller de près pendant que j’serais au Nouveau Monde ! Si jamais y’a un truc de travers, je reviens et je le fume comme un cochon de lait !

Puis le Chasseur Ardent reprit la route pour un nouveau problème qu’il attendait de régler depuis un moment déjà : les Indiens du Nouveau Monde ! Ceux-là allaient malencontreusement gouter à la frustration du jeune homme aux cheveux roses qui ne prit même pas la peine de croiser le regard du « nouveau venue ». Il se disait avoir été suffisamment explicite avec lui et espérait avoir fait le bon choix…Oui il espérait qu’avoir fait taire son sang bouillonnant allait payer. Que son acte pourrait donner un meilleur avenir au Centurio. Mais en même temps, il ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter pour tous ces membres…pour sa famille…

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Clef Noire
Masculin
Nombre de messages : 138
Age : 26
Date d'inscription : 14/03/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
257/350  (257/350)
Sam 31 Déc 2016 - 22:57
Si j'ai bien suivi, je suis debout, en vie et on m'a accordé de faire mes preuves au Centurio. Ça me rassure... et putain que je suis détendu, d'un coup ! J'ai la tête encore plus douloureusement en vrac qu'après avoir picolé pour plus de cent munnies de rhum avec Nazeem... je me suis pris une mandale de folie, Marvin était une grosse une tafiole à côté. Un goût de sang envahit ma bouche avant de se répandre sur mon menton, chutant en cascade sur ma cape puis le plancher... d'un petit coup de langue, je détache une molaire avant de la cracher au sol. Me tenant le dos d'une main comme un papy, je me baisse douloureusement pour ramasser ma clef-broyeuse, heureusement légère comme une plume à ma main. Après ça, j'avance à pas laborieux et si mon visage n'a pas touché la moindre flamme, je le sens pourtant comme en train de brûler. Le boiteux que je suis parvient finalement jusqu'au tableau où sont affichés les contrats, certains placardés et d'autres étendus en bazar à proximité.
La vie semble reprendre son cours, on me regarde toujours de travers mais les gens se remettent à boire, à compter leurs sous ou certains même lisent... et un silence de mort s'abat après les hurlements. Moi, j'ai craché ma haine et mes regrets, tout ce qui me rongeait les intestins depuis si longtemps, je l'ai gerbé à la face d'un mec dont l’énergie magique vaut plus ou moins Tian-Long. J'ai mal putain ! Mal à ma gueule brisée, mal à mon dos cassé comme après des années de manutentions... mais j'ai pas mal à mon égo.

J'ai surtout mal au cœur face à cette haine... cet effort que j'ai senti surhumain de pas m’exécuter sur place... et je crève de jalousie devant les mercenaires. A la Coalition Noire, si l'un d'entre nous crève, soit on s'en fout, soit on est content parce qu'une place se libère et on a tous plus ou moins envie de tuer notre supérieur... mais ici... ils tiennent les uns aux autres. La réalité doit être bien plus compliquée que ça mais j'ai appris, du monstre aux cheveux roses, ce que ça fait de perdre quelqu'un à qui on tient. Ce qu'il y avait dans ses yeux... ça me fait pas envie mais si quelqu'un se met dans cet état après ma mort, j'estimerais avoir réussi ma vie. Ça se voit qu'il compte les uns sur les autres... et putain, j'ai bien fait de chialer en crachant mes sentiments, je reste persuadé que ça m'a sauvé la vie.
Comme à la Coalition Noire, comme partout ailleurs on me demande des résultats et de faire mes preuves... je les ferais, c'est une certitude... est-ce que ça m'apportera quelque chose cette fois ? Au moins ici, même si on me fracasse la gueule on ne m'a pas donné un seul foutu ordre. Le... boss, je vois qui ça peut être d'autre... le boss du coin m'a craché son cœur comme je lui ait craché le miens et si c'est quelque chose que je cerne mal, ça me fait l'effet d'être du respect.

Donc, j'ai arraché un contrat de ma main qui soutenait mon dos et putain, je l'ai vite remis à sa place avant que ma colonne vertébrale ne cède. Je suis alors partit vers la sortie comme mon bourreau avant moi... et juste avant de sortir, j'entends Fred me parler d'une voix glaciale, mon corps s'immobilise comme tétanisé par la foudre.

" Ça, c'était Natsu Dragneel, le Chasseur Ardent. "

" Je risque pas de l'oublier. "

J'inspire profondément, longuement... fini de jouer les torturés, les martyrs et une fois passé cette porte... je serais seul face à moi-même, je ne serais plus rien d'autre que moi. En trainant ma dégaine de vieillard, je franchis cette porte vers une nouvelle vie... ma vie.
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une ruelle sombre
» .Sombre rêve. |.Libre.|
» Secret entre guerrier [ Rêve Sombre ]
» Plume Sombre [Journaliste]
» Morwën, la dame sombre