Derniers sujets
» Pensées rationnelles
par Rufus Shinra Aujourd'hui à 13:19

» Aux abonnés absents
par Rufus Shinra Aujourd'hui à 12:02

» Un soir, une fête, une femme, un homme
par Arthur Rainbow Hier à 22:11

» Les Orphelins
par Septimus Hier à 19:06

» Changer de tête
par Pamela Isley Hier à 18:15

» La nature a horreur du vide
par Lenore Hier à 12:00

» Les sans-coeurs aussi ont le droit de se marrer
par Lenore Hier à 9:37

» Le glorieux et puissant être mystérieux !
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 23:31

» De retour au bercail...
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 22:20

» Lessive à Port Royal
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 17:55

» Tatanes et coups de lattes!
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 16:53

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Lun 18 Sep 2017 - 16:06

» Envie de me connaitre ? Il y a un peu de lecture - Fiche d'identité A. Underwood
par Abigail Underwood Lun 18 Sep 2017 - 14:31

» Achetez mon vaisseau, il est beau mon vaisseau !
par Chen Stormstout Lun 18 Sep 2017 - 14:25

» L'enthousiasme éternel
par Death Lun 18 Sep 2017 - 12:26


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Je t'avais prévenu !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Clef Noire
Masculin
Nombre de messages : 157
Age : 26
Date d'inscription : 14/03/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
307/350  (307/350)
Ven 23 Déc 2016 - 21:35
Le prix d'un voyage dans un vaisseau Shinra, c'est cent-vingt-cinq munnies... et au total, pour l'aller-retour, Death m'avait donné cinq-cent munnies. Un aller-retour mais pour quoi faire ? Pour rien. Mon boss n'en pouvait juste plus de moi... et me l'a clairement dit, sans fioritures, ma tête ne lui revient juste pas en fait. Le déclencheur ? Monsieur pensait qu'il n'existe aucun autre moyen que le sien pour tuer les soldats-cartes du feu le Pays des Merveilles... mais j'en ai trouvé un autre. Ça été la goutte d'eau qui fait déborder le vase pour lui ! Le pire, c'est qu'au début, ça se passait bien entre nous deux mais le faucheur... je sais pas, du jour au lendemain, c'est devenu le pire des cons. D'accords, c'est pas un enfant de cœur et ça l'a jamais été... c'est le principe de la Coalition Noire... mais pourquoi s'acharner gratuitement sur moi ? Qu'il soit impitoyable, voir cruel, d'accords, c'est le contrat ! Or, j'en ai marre d'être son bouc émissaire... et même pas, il ne me fout rien sur le dos... mais lui servir de souffre-douleur ? Ça me va pas, c'est pas le principe ou l'idéologie de la Coalition Noire... enfin, on est censé faire le mal par intérêt... mais si son intérêt c'est de me faire chier... alors qu'il aille se faire voir, je ne suis pas maso. Mon vieux maitre est allez jusqu'à me torturer, j'étais sous son emprise et si c'était uniquement dans son intérêt, ça servait le mien aussi.
Là... je n'arrive juste pas à comprendre où est mon intérêt là-dedans... mais quitter la Coalition Noire ? Dans les ténèbres, on ne fait pas machine-arrière comme ça. On ne fait pas machine-arrière du tout, d'ailleurs. Or, si l'essence de mon cœur influe énormément sur le choix de mon groupe, ce ne m'oblige pas à intégrer les rangs de Death pour autant.

La Lumière et le Sanctum, on peut oublier pour des raisons évidentes. Quand à la Shinra, je pense qu'on me méprisera tout autant, sinon plus... et que dire du Consulat ? J'ai certes de la passion à en crever mais l'art, la beauté et toutes ces conneries, j'en ai jamais fait une priorité. Ne reste plus que le Centurio... mais je suis tout sauf sûr de plus vouloir quitter la Coalition Noire sur un coup de tête pour autant ! Néanmoins, moi qui veut avant tout faire ce que je veux, sans doute que la vie de mercenaire me conviendrait plus.
Alors bon, je pue les ténèbres à plein nez mais ne pense pas être très connu... donc... on va essayer, quelques jours. Si ça me convient pas, je dirais juste à Death que je suis partit en mission d'espionnage ou d'infiltration ou une connerie du genre.

Je sors donc du transport Shinra après que ce dernier se soit posé à Port Royal... et j'ai commencé à me diriger vers le Centurio avec un plan infaillible : dépenser les cent-vingt-cinq munnies qu'il me reste pour faire la fête et regagner cette somme grâce à des contrats ! Après ça, j'aurais bien décompressé et j'aurais une idée plus clair de la vie de mercenaire. Parce que voilà, je suis une enflure et c'est ainsi mais l'intérêt que j'y vois, c'est de me faire plaisir en restant libre. Le Centurio vise l'indépendance, à bien réfléchir, c'est probablement bien plus mon délire.

Allez... les introductions c'est bien mais passons au vif sujet !

Pour ne pas m'afficher, je portais mon armure de cuir clouté noir mais pas ma sombre cape... et je ne pouvais pas dissimuler mes yeux jaunes, ce qui me valu des regards agressifs mais rien d'autres. Au fil des secondes, je me rend finalement compte que tout le monde regarde mes pieds plus que mes yeux... et je devine que mes Roxswagg à cent munnies doivent faire des envieux par ici. Des mecs louches ou juste menaçants murmurent entre eux, des groupes se forment, des armes apparaissent dans les mains et ça commence même à m'adresser des sourires carnassiers, tous les regards braqués en ma direction.
Étant moi-même porté sur le conflit, je leur rendais des sourires provocateurs et mon assurance en calmait la plupart. Les personnes comme moi qui puent la confiance : on filtre nos agresseurs et on a jamais affaire qu'à ceux qui sont prêts à allez jusqu'au bout.

Ma clef-broyeuse en main, d'abords reposé sur mon épaule, elle trainait maintenant au sol... et bon, elle faisait très ténébreuse... qu'est-ce qui prévalait à leurs yeux ? Mon allure de ténébreux digne d'un coalisé ou mes pompes à cent munnies la paire ? Sans doute les deux, le fait est qu'on m'avait remarqué et qu'à coup sûr, j'étais repéré.

" Bah alors, personne n'attaque... ?! " Ai-je lâché, interrogatif... et malgré moi agressif, la faute au stress. Les balles, quand on en entend la détonation, c'est trop tard on s'est déjà fait troué.

" Les gens ne vont pas te tuer pour rien ici... on est pas si sûr que tu sois de la coalition noire même si t'en la gueule... et une chose est sûre, ta tête n'est pas mise à prix sinon on le saurait. Que viens-tu faire ici ? Qu'on sache si tu en vaux la peine... "

Je me retourne en sursaut ! Un homme noir de peau m’observe avec un sourire en coin cruel, le regard serein et les bras croisés. Il porte un foulard bleu sombre sur la tête et des habits qui viennent de loin. Son épais bouc fait un nœud et quelques cheveux grisonnants s’échappent de son foulard. Ce n'est qu'après que je vois ses sabres et appelez ça de l'instinct ou du flair ou comme vous voulez mais je le sens dangereux, bien plus que moi en tout cas.
Franchement, au moment de lui répondre, à voir tous les lascars qui me fixent depuis tous les coins... je pèse soigneusement chacun de mes mots avant de lui répondre.

Au moment où ma bouche s'ouvre, il m’interrompt avant qu'un seul son n'en sorte...

" Sympa les pompes... " Son sourire s'aiguise, il me montre clairement que c'est lui qui commande ici et reprend d'un air assez ironique qui me fout les boules. " ...oh ? Pardon, tu allais me répondre... je t'en prie. "

" Je suis venu faire la fête... à ce qui parait, on s'éclate bien au Centurio... et pourquoi pas faire quelques contrats. "

Son sourire s'efface d'un coup et j'ai... très peur... je peux rien contre autant de monde. A la Citée du Crépuscule, je faisais ce que je voulais mais ici, c'est pas mon quartier général, c'est le leur. La tension est palpable et je le sais, je le sens, ils s'apprêtent à m’exécuter comme un chien. Je suis grillé... puis ça explose de rire de touts les côtés sans raison apparente en se foutant bien de ma gueule ! Çà me rassure pas vraiment, cela dit... mais l'ambiance se détend d'un coup.

" Dans ce cas, bienvenue à Port Royal l'ami ! " Déclare-t-il sur un ton chaleureux tout en posant amicalement son bras sur mes épaules, m’embarquant avec lui je ne sais où. C'est quoi ce monde de fou... ? " Désolé pour l’accueil mais avec ta tronche et ta clef, on peut facilement te confondre avec un mec de la Coalition Noire ! Et t'en as l'attitude, faut se détendre un peu mec, t'as mis tout le monde à cran à jouer les tueurs. T'en est surement un, j'dis pas... mais on l'est tous plus ou moins dans le coin. Fait gaffe, par ici, tu sais jamais sur qui tu tombes ! Moi c'est Nazeem... par contre, t'as pas l'air très fêtard... c'est quoi ton nom ? "

" Surkesh et non, j'ai pas trop l'habitude de faire la fête... "

Je lui réponds ça... mal à l'aise et gêné... ce mec m'explose, je le sens, je le sais mais ce n'est pas pour autant qu'il en fait des caisses. D'ailleurs, c'est sans doute pour ça que je sais ne pas faire le poids : il n'a aucun besoin de se la jouer ou de se donner une image. Alors que moi, oui... et soudain, j'en oublie tout mon état d'esprit travaillé au fil des années... juste parce qu'il est sympa, ça me désarme, j'ai pas l'habitude faut dire !
Enfin... il est redevenu sérieux, je regarde autour de moi et on est seul, à l'écart de la ville grouillante d'activité même en pleine nuit, dans de sombres ruelles coupe-gorge.

" Écoute... ici, c'est le port des ratés, des ordures et des bon samaritains qu'ont trop donné... ici, c'est le port de la seconde chance. J'te dis pas que t'es ici comme chez toi, pas encore, en tout cas... mais je vois dans yeux que tu cherches quelque chose en venant ici. Et j'y vois autre chose. Si tu as le moindre lien avec la Coalition... faut qu'on l'apprenne de toi et qu'on en discute tranquillement... " Nazeem passe à la menace avec un naturel effrayant. " ...sinon on te butera sans prévenir. "

" La Coalition... j'ai fait cet erreur... enfin, c'est loin d'être la seule erreur. "

" Hum... ton aveu te rend moins suspect mais autant te le dire, on te surveillera de près... mais comme promis, on va pouvoir en discuter tranquillement. Tu me pays un verre, l'ami ? "

" J'ai cent-vingt-cinq munies, je devrais bien avoir de quoi payer un verre ou deux. "

" Bon, t'es pas venu les poches vides... c'est un bon début ! Tu vois, je vois bien que t'es pas si méchant... "

" Tu te fous de ma gueule là ?! "

Son bras se resserre autour de mon cou... et sa main libre met une main à son épée... son regard plongé dans le miens, il m’envoie un aperçu de sa force qui me tétanise comme un éclair. Me ressort la même phrase mais sur un ton complètement différent.

" Tu vois, je vois bien que t'es pas si méchant... " Et me voyant plus calme, il reprend sur un ton dès plus sympathique. " ...et j'en ai vu des gamins dans ton genre. Tu dois faire partit de ces gosses que la Coalition Noire récupère dès le plus jeune âge... " Et en effet, le vieux maitre qui m'a récupéré avait tout d'un coalisé. Bordel, on peut en déduire autant sur moi en si peu de temps ? Et déduire plus ou moins justement en plus de ça ?! " ... après, j'prétends pas connaitre ton vécu non plus. On est pas des enfants de cœurs... on est de grosses enflures même... mais pas des monstres non plus, on cherche juste à mener une vie qui nous plait. Sérieux Surkesh, tu préfères pas qu'on parle de ça au chaud autour d'un verre ? "

J'ai rien promis... mais fait comme si... autant par instinct de survie que par envie, personne n'a jamais été aussi... cool avec moi depuis longtemps. Ça fait du bien, de pas être dans l'intimidation et... ça me stress de savoir qu'il pourrait très probablement me tuer s'il le voulait. A sa place, je me serais fait la misère et... je suis très content qu'il ne me la fasse pas, ça me choque même. Nazeem me parle avec joie et entrain, balançant des blagues à tout-va puis me racontant des histoires. Sans avoir vu le trajet passé, je ne sais plus où me mettre quand on arrive dans la taverne du Centurio, pleine à craquer et en pleine soirée ! La foule est joyeuse et criarde, très chaotique... ici, rien n'est acquis... les gens me font l'effet d'être très lunatique dans le coin.

D'un coup, à voir les gueules cassés qui se noient dans l'alcool et danse comme des démons, je comprends l'intérêt que je représente pour le Centurio... ce ne sont pas mes potes et Nazeem non plus, ils veulent des infos sur l'ennemi. Au final, ça ne m'étonne pas... mais je m'étonne de ne pas l'avoir compris de suite... j'espère quoi au juste en venant ici ? Je sais plus. Je m'installe avec le black dans un coin à l'écart, encerclé par son équipage qui m'enferme comme une cage... et m'isole du reste des mercenaires, m'en protégeant comme des remparts.
Un mec arrive et me regarde, extrêmement méfiant...

" C'est qui, lui... ? "

" Lui ? C'est Surkesh... il vient de la Coalition Noire... "

" Tu te fous de ma gueule Nazeem... ? "

" T'inquiète pas Fred, je gère... "

" Y a intérêt. "

" ... et il va te prendre cent-vingt-cinq munnies de rhum ! Bon, on va bouffer un truc avec ça, du poulet, s'y a moyen. On va discuter tranquillement lui et moi, je t'expliquerais. "

" Bon... on va dire que je te fais confiance... " Puis Fred me braque de d'un regard défiant et me parle avec une voix de glace. " ... envois le fric. " Ce gars-là, je sais pas qui c'est mais l'équipage de Nazeem l'a laissé passer alors qu'ils en ont déjà refoulés de bien pire par dizaines, c'est pas juste un serveur. Je sais pas qui c'est mais c'est certainement pas n'importe qui alors je lui file la bourse qu'il m'arrache des mains. Comptant les munnies à une vitesse folle, mon impression est étrange... on est en eaux troubles... et tiède, j'ai l'impression qu'on joue avec moi de manière aussi cool que détendu. Je sais absolument pas sur quel pied danser et ça me saoule ! Au moins, à la Coalition, je sais quand je dois m'écraser ou écraser le mec en face mais ici, mon silence et ma... merde... ma soumission gène. Quand à essayer de les écraser ? C'est différent d'un simple rapport de force, je comprends juste pas en fait. Rester cool, détendu et sympa... je pensais ne pas le faire à cause de Death ou de la Coalition elle-même mais au final, je ne sais juste pas le faire. " ... okay, vous aurez du rhum, du poulet et du poulet flambé au rhum. T'as pas une clope Nazeem ? " Et sans attendre, je dégaine mon paquet ouvert pour que Fred puisse en prendre une. Apparemment, j'ai du être agressif ou menaçant sans m'en rendre compte puisque la lame de Nazeem est déjà sous ma gorge. Le temps que Fred prenne une clope et l'allume, il a déjà rangé son épée à une vitesse folle... c'est juste trop pour mes yeux. Ce n'est pas que je n'arrive pas à suivre ses mouvements, je ne les vois juste pas. Quand à saisir ma clef-broyeuse reposé contre ma chaise ou lancer le moindre sort, on peut oublier.

" Surkesh, si j'avais eu un flingue et pas une épée, j'aurais juste tiré... détends-toi, c'est très important si tu veux t'intégrer dans le coin. " Me dit-il, toujours aussi calme mais très sérieux, ce n'est même pas une menace... plus un avertissement, comme s'il disait à un enfant de regarder la route avant de la traverser. Fred est partit, moi, je reste coincé, je sais juste pas quoi dire et... je me sens si mal. Nazeem soupire, ennuyé mais l'air pas si énervé... moi je le suis puisque sans mon fric, je suis coincé ici et à la merci des mercenaires. J'ai plus le choix du tout. " Vivement que tu boives un coup ! En attendant, je vais te raconter la fois où j'ai croisé le fer avec Hakumen... c'était un mercenaire avec une défense de malade ! J'étais bien plus rapide mais j'avais beau lui mettre dix milles coups, il n'en sentait pas un seul... et grâce à ça, j'ai appris à transformer ma vitesse en puissance grâce à l'élan... mais il a quand même gagner, tu croiras jamais comment... ! "

Son histoire continu, j'écoute attentivement et une jolie rouquine vient nous servir des bouteilles de rhum, elle aussi me regarde de travers... moi, j'ai le regard vrillé sur son décolleté mais je me reprends vite, d'un sourire gêné. Petit à petit, je me rends compte que si je ne joue pas les grands méchants ténébreux j'ai... pas vraiment de personnalité en fait. Ce constat est effrayant, je ne suis rien sinon ce que mes maitres ténébreux ont eu besoin que je sois... un putain d’exécutant sans âme. Nazeem me parle de ses rêves, ceux qui ont été brisés, ceux qui se sont réalisés. Moi... j'ai pas de rêves et finalement, je n'y connais rien à la passion... pragmatique, cynique, j'ai l'impression d'être aveugle. Ou plutôt, j'ai l'impression de porter des œillères... en fin de compte, la vie est sans doute plus belle que ça mais je ne le comprends toujours pas. Pas vraiment.
Bordel... qu'est-ce qu'ils m'ont fait ?! Sauf que voilà, on discute, on boit du rhum, on mange du poulet -amené furtivement par une serveuse, elle veut pas que je la matte ou quoi ?-, j'écoute Nazeem raconter ses histoires, on rigole et j'arrive finalement à me détendre... mais on est pas chez des enfants de cœurs non plus.

Le Capitaine des Sables Rouges aux Lames Dansantes... un des corsaires de Port Royal et de suite, ça me rassure autant que ça m'inquiète. Du peu que j'en sais, ils travaillent pour le Centurio... mais rien ne me garantit que le Centurio ne voudra pas me faire la peau quand même. Ou même un mercenaire qui n'en fait qu'à sa tête, c'est bien ça leur réputation.

" Bon... on va partir du principe que pour toi, la Coalition, c'est fini... " Je l'écoute et après l'euphorie d'un bon repas bien arrosée... je suis complètement bourré, l'esprit embrumé... quand l'ambiance redevient sérieuse, un poids affolant m'écrase. Je peux pas faire le malin là... donc je fais quoi ? Bah je m'écrase... surtout que... ça doit être la première fois que je picole. " ... mais faut prouver ta bonne foi, tu vois ? "

" J'n'suis pas si haut dans la hiérarchie, j'sais pas grand-chose... "

" Toute info est bonne à prendre... et si tu nous sors des trucs qu'on sait déjà, ça montrera que tu nous mens pas... t'as plus vraiment le choix, de toute façon. "

De but en blanc, le rhum m'empêchant de réfléchir je lui déballe... pleins de trucs et c'est à mon tour de lui raconter mes histoires ! Finalement, l'ambiance redevient cool alors que je lui décris chacune de mes missions et ce qu'elles m'ont appris. Avec l'alcool, c'est comme si tous les remords, scrupules et démons intérieurs que j'ai tenté de noyer... enfin bref, je suis complètement beurré, donc je déballe sans m'en rendre compte.
Je lui parle des Gardes Noirs, de Death et de la façon qu'à ce beau petit monde de se tenir le peuple à carreau. Fatalement, je n’omet pas de parler de la rébellion... de notre alliance avec les pirates au Pays Imaginaire... du scientifique, de l'ingénieur et de Tian-Long. Je lui présente mes collègues et leurs capacités... Agrabah puis le meurtre de Marvin.

" Woh, woh, woh... t'es un beau fouteur de merde toi dis donc ! "

J'explose de rire face à son sourire... indescriptible, aussi chaleureux que menaçant ! Ce gars-là, il est autant dans la lumière que les ténèbres... c'est pas nécessairement un cœur crépusculaire mais il est très équilibré, ça me déstabilise un peu. Comment je le sais ? De par son attitude, on ne peut pas le ranger dans une case et ça pue la classe !

" Ouais, j'suis bien d'accords ! Mais tu vois, Death... je sais pas, il me dit qu'il veut des résultats et je lui en donne... alors bon, ça me saoule qu'il me traite comme de la merde. "

" Au lieu de te demander ce qu'il veut de toi... " Nazeem fait une pause, le temps de croquer une cuisse de poulet à pleine dent ! " ...demande toi ce que tu attends de lui. "

...

" ... "

Je n'ai que ça à répondre, les yeux humides mais je ne pleurerais pas ! J'essuie vite fait mon regard d'un coup de manche.

" Ça va mon gars... ? "

" T'aurais pas pu me trancher la gorge, plutôt ?! "

Je ris ou je pleure ? Impossible à dire...

" Tu m'as l'air bien seul, l'ami. "

" M’APPELLE PAS COMME CA ! "

J'attrape ma clef, la lève en l'air et laisse tout le poids de mon arme, plus le miens, s'abattre sur Nazeem ! Ce dernier me gère, sans que je comprenne, j'ai ma tête dans les restes de poulets et son pied sur ma nuque.

" Il t'aurait fait quoi à ma place, ton Death... ? Je ne pense que ce genre de type puisse en avoir quoique ce soit à foutre de ta gueule. Ça sera jamais ton mentor ou un truc du genre... réveille-toi, gamin ! Ouais, t'as perdu toute ta famille et je peux pas te juger dans ces conditions, j'ai encore la mienne... mais c'est pas à la Coalition Noire que t'en trouvera une. "

" C'EST ICI PEUT-ÊTRE ?! "

" Qui sait ? Je t'offre une seconde chance... ne la gâche pas... tu peux nous être utile... et peut-être qu'on ne sera pas trop ingrat... si tu n'es pas trop con. "

Puis on m’assomme... et je me réveille, le lendemain après-midi, la tête dans le cul... ma clef à mes côtés. Dans un navire, je crois deviner lequel. Je ne sais plus vraiment où j'en suis, les souvenirs de la veille me tourmente... j'ai plus une tune et tout Port Royal, ou au moins tout le Centurio, doit connaitre mon passif.

" Je te paierais un repas à l'occasion... mais crois-moi, t'obtiendras rien de ce Death. Je peux pas te garantir que les mercenaires t’accueilleront dans leur bande... mais si tu fais ton taff et te tiens tranquille, ça devrait le faire. Juste, et écoute-moi bien... si un gars aux cheveux roses vient te chercher des noises... reste détendu. "

Je n'ai pas encore trahi la Coalition Noire... mais je n'ai pas encore trahi Nazeem non plus... et pour l'instant, j'ai tout d'un agent-double... en résumer ? Je suis dans une merde noire. J'ai aucune idée de ce que demain me réserve... et tant que j'aurais pas de quoi rentrer à la Citée du Crépuscule, je peux vraiment pas dire de quel côté je suis. Je sais ce qui m'attends à la Coalition Noire... mais qu'est-ce qui m'attends au Centurio... ?

" Essaye encore une fois de m'attaquer... et là, bourré ou pas, je t’exécute simplement. Allez, casse-toi de mon bateau maintenant ! "
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Boucher de Grimm
Masculin
Nombre de messages : 455
Age : 27
Date d'inscription : 05/02/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
934/0  (934/0)
Lun 26 Déc 2016 - 11:41
Me voilà enfin pour noter ta mission, pardonne-moi du retard ! Tu comprendras, avec les fêtes et tout… Bref, le commentaire.

Honnêtement, honnêtement ! Je crois que ce rp est mon rp favoris de Surkesh, sur ce que tu as fait pour la Coalition Noire où en exploit jusqu’à maintenant. Vraiment, il est supérieur par rapport à ce qui a été fait jusqu’à maintenant. Il y a de l’enjeu, une tension, des questionnements et ton personnage est mille fois plus développé qu’à l’habitude. Il y a tout pour plaire et j’ai assez peu de critiques à faire sur ton texte. Enfin, il y en aura parce que j’ai envie d’être pénible ! Déjà, en donnant cet ordre de mission, je m’attendais à presque tout sauf ça. En partant de ce constat de base, du fait que le donneur de mission n’a pas imaginé le déroulement de ta mission, c’est déjà un point très positif.

Et pour parler de l’énoncé de ta mission, je suis vraiment surpris de te voir partir dans cette direction. Oui, j’ai donné un énoncé vraiment « méchant » et rabaissant ton personnage et j’attendais une réaction à cela. De la colère, de la haine, une promesse de vengeance où que sais-je !

Non, ici, nous avons une remise en question de Surkesh et nous avons une entrevue de la différence de perspective entre ton personnage et le groupe / boss du groupe que tu côtoies. Ici, je m’entends en voulant dire que, tu es toujours ici à vouloir atteindre une reconnaissance que tu n’obtiens pas ! Je tiens à dire que je donne mes missions toujours dans un contexte rp, si un membre fait une connerie, je serais dur et l’inverse est aussi vrai. Ici, je ne dis pas que Surkesh a merdé dans ses missions, simplement que la façon dont tu atteins ses objectifs va à l’encontre de la vision de Death. Du coup, il y a sévices ! C’était l’explicatif de l’ordre de mission.

Donc, le développement de ton personnage. Dans le cas où une personne a lu toutes tes missions, il aurait l’impression que Surkesh agit vraiment comme un élément perturbateur, cherchant à accomplir ses trucs et à briser des burnes. Est-ce que c’est une critique ? J’ne pense pas trop, c’est une façon de voir son évolution dans le groupe. Généralement à la coalition, les gens rampent au sol jusqu’à se relever pour briller dans les hauts-dignitaires du groupe ! Ici, c’est plutôt un forcing pour monter dans les rangs, que ce soit bien vu où non. Et voici pourquoi j’ai écrit autant de chose juste avant, simplement qu’avec cette mission, nous en apprenons plus sur le ressenti profond de Surkesh ! Genre, à jouer les méchants et les gros bras sans peur, ça cache quelque chose ! Et je ne m’attendais pas à voir cela dans ta mission. Je ne dis rien ici, histoire de surprendre les gens quand ils partiront lire ta mission.

Maintenant, je vais dire le truc chiant ! Pourquoi est-ce que je t’aurai donné 500munnies ?! Dans le sens, je dis clairement te donner assez pour un aller-retour et t’amuser dans ton coin. J’vais pas non plus te payer les vacances en t’offrant le double du prix des trajets ! En ayant lu la mission, je sais bien que cela sert le récit pour te permettre d’avancer avec les mercenaires. Et je reviens à une mini-explicatif sur le coût de la vie ! Payant les trajets, car le prix des billets pour Port Royale est augmenter uniquement pour les mercenaires, tu te retrouves avec 250munnies pour faire ta vie. En prenant en compte que, le prix d’une boisson au Centurio serait de 5 munines et d’un poulet de 20 munnies. Première commande -> 35/40 munnies ! Maintenant, prenant compte que tu prends plus de poulet, il se reste 210 munnies + ta propre fortune, donc 310 munnies Ça fait 62 boissons probablement payés pour la petite soirée au Centurio. Si vous êtes quatre types à boire du rhum, boisson connu pour être à approximativement 40°, ça fait 15verres et par extension 3litres de rhum par personne !

Voilà, en passant trois minutes à faire des calculs avec les spéculations de ton rp, je me retrouve à estimé la quantité probable d’alcool bu sur ta soirée. Et trois litres de rhum, nous sommes pas loin du coma éthylique ! Dire que la soirée et le lendemain devrait être putain de dur ! Tous cela pour dire que, dans ce genre de moment, faut penser à cela pour éviter une incohérence quand quelqu’un cherche la petite bête.

Bon, bon et bon ! J’crois avoir tout dit pour ta mission et je vais conclure sur une phrase que je t’ai déjà dite : « Dorénavant, il y a une page vierge devant toi avec de nouvelle base, tu peux partir dans toutes les directions et je suis pressés de voir ça. »  Et j’attends vraiment de voir ce que tu nous réserve pour la suite !

Mission accomplie !

Normal : 21 points d'expérience + 200 munnies + 3 PS en Défense !

_______________________________
 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Confirmé: Le Choléra est venu d'un camp népalais
» "Et si j'avais une maison"
» Si j'avais des ailes si j'avais un ami...
» Alors? Quesque je t'avais dit? [PV Night]
» Cinema : J'avais 5 fils.