Derniers sujets
» Un coup de pied dans la fourmilière
par Cypher Aujourd'hui à 1:22

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Hier à 13:41

» A l'abordage !
par Chen Stormstout Hier à 11:03

» En ligne de mire
par Cypher Hier à 0:41

» Contrats - Demande de Mission
par Surkesh Hier à 0:10

» Le savoir c'est le pouvoir
par Surkesh Ven 15 Déc 2017 - 22:07

» Tombent les masques
par Lenore Ven 15 Déc 2017 - 16:52

» Tour du Propriétaire
par Narantuyaa Jeu 14 Déc 2017 - 18:21

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Jeu 14 Déc 2017 - 16:06

» Cachons tout ça
par Death Jeu 14 Déc 2017 - 15:37

» Pourtant, rien ne change
par Death Jeu 14 Déc 2017 - 11:22

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Jeu 14 Déc 2017 - 11:14

» J'ai PAS mal à mon forum
par Fiathen Jeu 14 Déc 2017 - 8:07

» Que la vengeance commence!
par Kestia Mer 13 Déc 2017 - 22:18

» Camanaich et Entraînement de combat et agilité
par Cissneï Mer 13 Déc 2017 - 19:09


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Le Destin de Tobias
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Clé du Destin
Masculin
Nombre de messages : 1042
Age : 21
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 25/06/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3689/3500  (3689/3500)
Jeu 22 Déc 2016 - 16:33
… par contre, j'te l'dis direct mon gars. Paraît que t'es une brèle dans à peu près tout, ça va pas le faire. Tu fous un pas devant l'autre, tu regardes où tu mets les pieds, et tu fais pas le con, c'est clair ?

Le p'tit gars nommé Tobias qui se trouvait devant moi hocha la tête. Si c'était clair, alors c'était tant mieux. J'avais franchement pas envie de jouer les babysitter/secouristes avec un trou du cul pareil. En fait, peu importe qui c'était, ça me faisait chier.

Bon, alors va faire tes bagages, on part dans quinze minutes.

Il fit quelques pas vers les escaliers, leva une jambe, glissa sur le tapis et alla s'exploser le front sur la première marche. J'étais... fasciné. J'avais même pas eu le reflexe d'aller le retenir ou quoi, non. Je restais là, les sourcils haussés, à regarder le gamin se relever péniblement, touchant l'énorme bosse qui venait de pousser sur son front.

J'ai pas mal, ça va !

J'allais tellement enculer Death. J'allais lui péter un doigt, lui balancer un grille pain dans son bain... J'en savais trop rien, mais j'allais pas laisser passer ça. Parce que bon... Ok le gars, il était malchanceux. Mais c'était pas de la maladresse que de passer une demie heure pour redescendre avec un vieux sac de merde et trois putains de slips dedans. Le mec partait, et il emmenait que des slips ?

Bah ! J'ai pas tellement cherché à comprendre, je lui ai dit que c'était très bien d'être propre, puis on s'est cassés de là. Vu que je voulais pas que ça traîne, j'me suis dit que j'allais avancer assez rapidement et qu'il se démerderait pour me suivre. Ben... ça a plutôt bien marché finalement. Mais seulement sur dix mètres. J'avançais, et là j'ai entendu un gros bruit bien chelou. J'me suis retourné et je l'ai vu le nez dans la terre là, à pas bouger.

Tout autour de nous, c'était de l'herbe tu vois. Y'avait UN SEUL caillou dans toute l'étendue d'herbe autour de nous. Ben ce con s'était pris les pieds dedans, voilà. Du coup j'ai craqué, je l'ai relevé et je lui ai mis un gros pain dans sa gueule. Non mais voilà, valait mieux que je le porte sur une épaule j'allais y gagner du temps. Si il se crevait un œil sur un brin d'herbe, c'était moi qui allais me faire déchirer, non... je le portais et puis je le foutais dans le vaisseau.

Alors, j'ai commencé à marcher comme ça sur quelques centaines de mètres jusqu'à arriver au bois. J'avais son sac dans une main, et l'autre me servait à le maintenir sur mon épaule. Et puis, à mesure qu'on avançait, je me rendais compte qu'on était pas tout seuls. En fait, je percevais à encore une centaine de mètres un groupe de mecs cachés dans les arbres. Du coup, qu'est-ce que j'ai fait ? Bah demi tour.

Ah ouais, j'ai même pas cherché à lutter avec un con pareil, même s'il était endormi. J'suis revenu en arrière, j'suis sorti du bois et j'ai fait le tour. Ça me rallongeait d'une petite heure, mais j'en avais rien à branler. J'ai continué un petit peu, j'ai passé un pont qui surplombait un ruisseau, et j'ai commencé à voir la station Shinra, au loin.

Mais là ! Alors que la victoire semblait se rapprocher, que le calvaire était sur le point de se terminer... Des sans-cœur sont apparus ! Et là, j'me suis remémoré les paroles de Death. C'était un aimant à sans cœurs ! Mais oui !

Bon, j'ai pas traîné, j'me suis même pas échauffé, j'y suis allé comme ça, à froid. Bon j'ai quand même posé le gamin par terre, bien à plat, sans risque de noyade, d'asphyxie, de coupures, RIEN ! Ça m'a pris cinq minutes pour tour vérifier, mais les sans-cœur étaient patients. Une fois que le gentil petit Tobias fut en sécurité, j'ai appelé mes keyblades et j'ai tabassé les sans cœurs. Sans déconner, ils étaient nazes. Autant des fois, y'en a qui sont un peu plus vénères et tout. Non là, c'était que le figuration. On aurait cru qu'ils venaient parce qu'on leur avait dit tu vois. « Ouais les potes, à midi quarante, y'a un mec qui va passer ici, vous y allez et vous le faites chier ok ? »

Franchement, j'avais connu des Soldats un peu plus coriaces.

J'ai récupéré le gamin, et j'ai terminé mon petit périple en entrant dans la station Shinra. Les mecs étaient déjà au courant, ils l'ont récupéré sans soucis. Ils m'ont posé une question sur l'hématome qu'il avait en plein milieu de la tronche, je les ai regardé et j'ai haussé les épaules.


Une affreuse chute de rocher. Ça l'a assommé sur le coup !

Ils m'ont regardé, ils l'ont regardé et ils ont pas cherché à comprendre. Ils ont installé le gamin dans un vaisseau et j'ai attendu un peu histoire de le voir partir. Tu me croiras, tu me croiras pas. Le vaisseau à tenu cinq minutes avant d'exploser. Pauvre Tobias.

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Boucher de Grimm
Masculin
Nombre de messages : 510
Age : 27
Date d'inscription : 05/02/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1054/0  (1054/0)
Lun 26 Déc 2016 - 10:40
Me voilà enfin pour noter ta mission, pardonne-moi du retard ! Tu comprendras, avec les fêtes et tout… Bref, le commentaire.

Un truc simple déjà, c’est la mission en soit. Personne ne connaît l’intitulé de mission, outre les coalisés, et il y avait un truc d’intéressant dans cette mission que tu exploites, mais pas assez à mon goût. Pour ceux ayant lu et ayant un poil de jugeote, il s’agit du fait que le petit Tobias est d’une maladresse, d’une poisse sans nom à la limite de la blague. Tu nous en parles, tu nous le montres avec l’épisode de l’escalier et du « bagage ». Clairement, en voyant cela, j’me suis dit que ça serait putain de coul et que j’allais me bidonner pendant la moitié de la mission.

Autant, je vois que tu t’es amusé à écrire cet épisode, et même le suivant dans la clairière dégagée, malheureusement, tu as rapidement choisi la voie de la facilité en assumant le type.

Tu continues à nous montrer sa poisse légendaire, rien qu’avec les sans-coeurs où les types en embuscade dans la forêt, mais tu restes bien tranquille dans cette direction. Genre, contourner la forêt au risque de rallonger le temps et planquer le corps de Tobias à l’apparition des sans-coeurs. Autant, un personnage limite en force, je comprends qu’il évite le combat avec un poids mort sur les épaules. Sauf que, t’es Roxas. Tu pourrais défoncer les sans-coeurs en faisant un tango avec Tobias comme partenaire inanimé tout en défonçant les sans-coeurs à coup de savate. Fin voilà, je pense avoir été claire, tu contournes la difficulté qu’est Tobias et son problème de vie.

Après je peux comprendre que ce genre de mission ne soit pas des plus inspirant avec ce genre de contrainte ! Et je vais dire un truc, il est parfois plus intéressant de se donner ce genre de contraire pour surprendre ton lecteur. Tu n’es pas loin des 700PS, et une mission ou Roxas est en galère à cause d’une contrainte, c’est un coup de frais pour ton personnage.

Bon, je me relis et je vois que je suis vraiment critique et que je tape beaucoup sur un bête point de la mission. Après, dis-toi que je fais ça pour ton bien ! En soi, la mission m’a beaucoup plus, même avec ce que je raconte au-dessus. Les épisodes où tu interagis avec Tobias sont drôles et la « catch phrase » final est bien trouvé et réconforte dans l’idée que ce type était trop con pour survivre… Et que trois slips étaient inutiles pour son départ.

Mission accomplie !

Avancé : 30 points d'expérience + 300 munnies + 3 PS en Magie !

_______________________________
 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On ne contrôle pas le destin !
» père Tobias
» Hasard ou destin? [Guenièvre]
» Loominëi , la déesse du destin.
» Arc-en-ciel [PV Zarathos][DESTIN]