Nouveau

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
0/0  (0/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 20 Déc 2016 - 2:57

Voilà deux jours que Tonka avait débarqué, ni vu ni connu, dans la Cité du Crépuscule. Il revenait de la Terre des Dragons où il s'était baffré de dangos comme un sagouin et s'était endormi dans une grosse caisse de livraison. Bref, il ne s'était pas réveillé pour descendre à San Fransokyo, le nouveau monde qui avait vu le jour et dont tout le monde parlait. Non, il avait débarqué à la Cité du Crépuscule qui avait bien changé depuis son dernier passage. Et non sans quelque dommage, en témoignait son oeil au beurre noir... Avant la Cité était un peu la destination "branchouille" où tout le monde aimait se retrouver, faire du shooping ou se balader dans les rues en flanant devant les boutiques. Il fallait dire qu'ils y avaient mis le paquet et pléthore d'enseignes lumineuses venaient constamment rappeler aux badauds qu'ici, on faisait avant tout parler les munnies. Mais maintenant la Cité arborait un tout autre visage à tel point que tout le monde semblait avoir le même. Il avait croisé tant de gens mornes ou suspicieux qu'il en était à se demander si ses souvenirs étaient vraiment les bons. Ici, le Mal suintait même à travers les murs et la pénombre constante n'aidait pas vraiment à adoucir le tableau. Il n'y avait que les loupiotes qui n'avaient pas changées et qui clignotaient invariablement, même si la Cité grouillait de Sans-Coeurs. Bien que sa mogblade le démangeait et qu'il avait eu, à plusieurs reprises, une certaine envie de faire couiner cette bande de mal élevés, son instinct de survie lui dictait le contraire. Il était clair, et l'auteur approuvait grandement, que Tonka ne saurait faire la différence ici. Aussi, il était décidé, il ne resterait pas longtemps et partirait au plus tôt possible vers des contrées moins obscures. Mais tant qu'il était ici, autant en profiter un peu !

"Ah ! Ah ! Mais que vois-je ?"

Dans une ruelle mal éclairée en cette nuit sans étoile, le mog fouillait sans vergogne la poubelle d'une boutique. La tête dedans, le croupion gigotant en l'air, sa voix se perdait presque, cachée par les miaulements incessants d'un chat en chaleur. Tonka se releva alors et tendit bien haut la trouvaille qu'il venait dénicher parmi les pelures d'orange et les cartons déchirés, souillés par le jus d'un café un peu trop sucré pour son goût. Un gros boulon. Oui il en fallait peu pour le mog et ce gros bidule lui servirait un jour ou l'autre, il en était sûr. Tonka se tapota partout sur le corps, réajusta son béret noir puis commença à se dandiner en sifflotant vers la prochaine poubelle sans grand résultat. La suivante, elle, contenait un vieux morceau de pizza trop louche pour en faire son dîner. C'était un peu la disette ce soir, mais comme il s'était gavé la veille, ce n'était pas très grave s'il sautait le dîner. Heureusement il existait un Dieu des Mogs et une autre poubelle contenait exactement ce pourquoi il était venu dans cette ruelle un peu sale : un sandwich crudités à peine entamé et un gobelet de soda sans bulles...

"Wow ! Mais c'est la fête ce soir, on a même du brownie pour le dessert..."

Son repas en pattes, il voleta tout guilleret pour venir s’asseoir sur un gros container placé judicieusement en face d'une fenêtre d'un appartement qu'occupait une demoiselle qui peignait ce que Tonka qualifiait de vieille croûte invendable. A défaut de pouvoir regarder la télévision, invention bénie des dieux, Tonka se contenta de ce maigre divertissement...

"Oui voilà ! Mets encore du noir, y'en avait pas assez... Elle doit pas connaître la couleur, c'est pas possible... Oh non mais nom d'un mog, déjà c'était moche mais alors là, on vient de monter d'un cran, héhé..."


Tonka tourna rapidement la tête pour observer à son tour l'étranger qui le fixait depuis quelques minutes déjà, lui fit un sourire puis croqua goulûment dans son sandwich, prit une bonne rasée de soda, fit un petit rôt pas très discret et entama enfin la conversation, un bout de salade sur le bout du nez.

"Hey ! Toi-là bas ! Tu pourrais au moins dire bonsoir ou bon appétit, je sais pas, Kupo... Un truc quoi... Parce que j'espère que t'essaies pas de m'espionner, tu sens trop la cigarette pour çà... Bah dis un truc, allez, lâche toi, tu verras, on se sent mieux après..."

Il faisait bien trop sombre pour le mog, il ne voyait pas bien cet étranger, mais ce qui était sûr c'est qu'il sentait la cigarette à plein nez...
Clef Noire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
55/55  (55/55)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 20 Déc 2016 - 19:03
Une ombre étendue inspirant la terreur à chacun de ses pas… ces pas qui résonnent comme le glas, lorsqu’ils percutent le sol avec violence. Une ombre animée, obscure, tortueuse et mystérieuse. On en distingue que les yeux jaunes dans une sombre cape noire, un classique indémodable qui fait toujours son effet. Effroyable, je m’approche ma cigarette à la main, en rage de l’insolence de la créature, prête à lui faire injustement payé… et marche sur mon effroyable cape… mon col me cloue au sol, le tissu s’embrase à cause de la clope puis c’est la panique ! Perdant mes sens sous l’effet de la chaleur comme des brûlures, je me jette un peu où je peux… sur le containeur, me retrouvant à l’intérieur. Un fond d’alcool ou d’autres produits inflammables nous forcent bien vite à sortir de la fournaise… et moi, désormais uniquement vêtu de mon armure en cuir, je vois le container s’embraser comme un diable ! Des flammes s’en échappent alors comme si un dragon de fer crachait le feu et… ça me rappelle le combat contre Tian-Long, réveillant les ténèbres en moi sous l’effet du traumatisme.
Une gonzesse se met à crier de manière stridente et aiguë, jetant des sceaux d’eaux depuis sa fenêtre… grâce à elle, je ne crame plus même si ça a ruiné ma coupe de cheveux… mais le container continu de brûler ! Jetant un ultime sceau d’eau, la femme tombe à la renverse par sa fenêtre et m’écrase de tout son poids… mais je deviens rouge alors que sa poitrine m’écrase… elle est super mignonne ! C'est le coup de foudre ! De mon côté, du moins...

« UN MOG ! » Hurle-t-elle de joie, oubliant que l’immeuble en face d’elle commence à prendre feu… et reprenant mes sens, je la dégage comme une malpropre pour reporter mon regard sur le fameux mog.

« Putain ! Qu’est-ce t’as fait ?! » Je lui hurle dessus pleins de mauvaise foi ! « T’es au Q.G de la Coalition Noire alors si tu ne veux pas finir en sans-cœur, au cachot ou mort dans d’atroces souffrances, t’as intérêt à éteindre ça ! »

Putain d’Errant… peuvent pas s’empêcher de foutre la merde, même dans le répère même du groupe le plus cruel qui soit ! Ce n’est pas qu’ils sont méchants... mais ils sont les meilleures têtes de turques qui soit ! Je vais lui foutre cet incendie sur le dos sans hésiter, personne ne me bat quand il s’agit de mauvaise foi.

« Impossible ! Il est trop mignon pour être pyromane ! »

Merde, même moi j’ai du mal à y croire… en même temps, je sais que je ment donc ça parait logique.

« Et moi, je ne suis pas mignon ?! »

« Pas autant qu’un mog ! »

Elle a pas dit que j'étais pas mignon non plus ! Ouais, ce n’est pas parce que je suis une horrible personne que j’ai pas de cœur… et j’ai toujours eu un faible pour les artistes un peu tarés. Les cheveux noirs raides tâchés de teintures roses violacés, habillés dans un style entre la rockeuse et la gothique, c’est tout à fait mon style. Une mini-jupe par-dessus un minishort accompagné de collants grillagés déchirés, une veste en cuir cloutée très cintrée sur un débardeur mauve et des grosses bottines de cuirs. Je la veux celle-là mais j'aimerais ne pas avoir à la forcer pour me sentir un vrai mec ! Sans attendre, je cours vers le mog et lui murmure avec haine et jalousie, faisant au mieux pour que la donzelle ne m’entende pas.

« Toi, tu ferais mieux de m’aider à la choper… c’est ton seul ticket de sortie. »

« T'as dis quoi là ?! »

Sans attendre, je tends une main ouverte vers le container et laisse ma magie s’accumuler dans le creux de ma paume… puis ferme le poing rageusement, créant un espace sans air qui étouffe la source de l’incendie. Encore faut-il sauver le reste de l’immeuble qui s’embrase seconde après seconde ! Enfin, quand j’y réfléchis même si ça parait logique, le plus important c’est de sauver les gens si je veux me faire passer pour un héros.

« Moi et le mog pyromane on va sauver l’immeub… on va sauver des gens ! Ouais, grave, j'suis un mec bien moi, lui c'est un monstre ! Donc, monsieur le mog pyromane, tu m'aide à rattraper tes conneries ou pas ?! »
messages
membres