Derniers sujets
» Pensées rationnelles
par Rufus Shinra Aujourd'hui à 13:19

» Aux abonnés absents
par Rufus Shinra Aujourd'hui à 12:02

» Un soir, une fête, une femme, un homme
par Arthur Rainbow Hier à 22:11

» Les Orphelins
par Septimus Hier à 19:06

» Changer de tête
par Pamela Isley Hier à 18:15

» La nature a horreur du vide
par Lenore Hier à 12:00

» Les sans-coeurs aussi ont le droit de se marrer
par Lenore Hier à 9:37

» Le glorieux et puissant être mystérieux !
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 23:31

» De retour au bercail...
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 22:20

» Lessive à Port Royal
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 17:55

» Tatanes et coups de lattes!
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 16:53

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Lun 18 Sep 2017 - 16:06

» Envie de me connaitre ? Il y a un peu de lecture - Fiche d'identité A. Underwood
par Abigail Underwood Lun 18 Sep 2017 - 14:31

» Achetez mon vaisseau, il est beau mon vaisseau !
par Chen Stormstout Lun 18 Sep 2017 - 14:25

» L'enthousiasme éternel
par Death Lun 18 Sep 2017 - 12:26


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Boisson, marchandage, jolie fille et coque renversée
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
La Clé du Destin
Masculin
Nombre de messages : 997
Age : 21
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 25/06/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3449/3500  (3449/3500)
Dim 18 Déc 2016 - 19:27
Décidément, j'avais du mal à me faire à cette ville. Port Royal, c'était sympa, le côté pirate était rigolo, mais putain... C'était mal famé. Faut dire qu'avec le confort du Château Disney, ben j'étais pas trop trop habitué à vivre dans les crachats au bon goût de tuberculose. A y réfléchir, j'avais eu la vie de château une bonne partie de ma vie ! La citadelle d'Illusiopolis, le Château Disney... J'avais même une putain de piaule au Château de la Bête. Pourtant, je me baignais pas dans les billets rien, ça je m'en foutais, mais... c'était une coïncidence sympa.

J'avais pris un portail pour arriver dans ce monde. La capuche sur la tête, j'étais arrivé dans une ruelle étroite et humide qui sentait bon la pisse et le sang. Effectivement, un coup d’œil à ma gauche me permit de voir un homme au sol, la cafetière ensanglanté et un tesson de bouteille tâché de sang à ses côtés. Bataille de bar, règlement de comptes ? Bof, pas mon problème.

Non, je devais trouver la jolie Pamela, et pour ça, fallait que je me rende au Centurio. Comme j'avais la flemme de marcher, j'étais qu'à quelques rues de l'établissement. Le portail c'est cool, c'est instantané, sans bavures, faut juste se protéger des ténèbres qui peuvent te dévorer le cœur. Mais sinon c'est sympa !

J'ai marché quelques rues sans trop faire chier mon monde. J'étais pas là pour foutre la merde, j'avais un objectif, je m'y tenais. Un moment, y'a un mec qui m'a bousculé, il a même pas pris la peine de dire pardon et à continué sa course. J'aurais pu le rattraper et lui faire manger le sol, c'était pas un souci, mais ça allait encore faire des histoires, et non, j'te l'dis, j'étais pas dans le mood.

Une coque de bateau renversée se profilait à l'horizon. Ça, c'était le Centurio. Mes souvenirs étaient bons, je m'étais pas gouré de route. C'était déjà une bonne chose. Je venais pour une visite de courtoisie, boire un coup et me barrer. Ça, c'était dans les grandes lignes. Par contre, si y'avait un mec un peu trop bourré et que Natsu était pas là ben... Ça va, j'allais filer un coup de main, j'étais pas un monstre.

J'ai passé la porte, j'ai tiré un tabouret, et j'me suis assis à une table libre. Y'avait un peu de monde, ce qui avait au moins le mérite de chauffer la salle. Dehors, comme ça, en bord de mer, j'te jure qu'il faisait pas super chaud. Si le cuir c'était isolant, ça n'avait apparemment pas été pensé pour se balader dans Port Royal. Ah c'était chiant ! T'avais l'impression que le vent marin faisait tout pour passer à travers pour te geler. Au final, ça marchait comme un taureau d'airain inversé. Le vent gelait le cuir, et le cuir te gelait toi.

Une serveuse s'est approchée de moi. Je l'ai jaugée du regard quelques secondes avant de passer ma commande. Je lui commandai un rhum et la regardai partir, hypnotisé par le spectacle qu'elle m'offrait une fois de dos. Les serveuses d'ici avaient de la chance, elles étaient bien traitées. C'était pas comme celles de Tortuga qui étaient traitées comme de la merde. Cette pensée m'avait rappelé Maddie et l'enfer qu'elle avait vécu avant que je la sorte de ce merdier. Je serrai le poing avant de le détendre.

Patientant pour ma commande, je me mis à observer les coins de la salle. Jecht, comme je m'en doutais, n'était pas présent. Et c'était une bonne chose, ça allait éviter qu'il m'emmerde. Il était toujours flippé qu'on soit au même endroit en même temps. C'était pas con, mais merde, j'étais bien au même endroit que le clodo qui trempait son nez dans son verre, c'est pas pour autant que je le connaissais.

A ma grande peine, Pamela n'était pas là... Elle était sûrement en mission. La serveuse revint à moi et me posa le verre. Je la remerciai et, tandis qu'elle s'en allait à d'autres clients, je pris le verre et le portai à ma bouche. C'était ma deuxième expérience avec le rhum, et merde, ça n'avait rien à voir avec celui de Chen. C'était... pas bon. Fort et sans douceur, un rhum bon marché si je devais les comparer.

Alors que je me battais avec ma gorge pour ne pas tousser, je vis une jeune femme rousse à l'autre bout de la salle. Elle attirait mon attention. Qui était-elle, était-ce une mercenaire ? Est-ce qu'elle pouvait être la personne que je recherchais ? C'était probable, mais je ne pouvais en être sûr. Il était temps pour moi de jouer selon les règles des mercenaires.

J'interpellai quelqu'un d'une tape sur l'épaule et lui demandai s'il était membre du Centurio. Il me répondit par l'affirmative, m'apprenant qu'il était a la recherche de travail et qu'il pouvait faire n'importe quoi. Je lui souris, et l'invitai à ma table. Lorsqu'il fut en face de moi, je pris des munnies de ma poche, et les plaçai sur la table.

Si tu es un habitué d'ici, dis moi qui est la bombe là-bas... La petite rousse super mignonne.

Il me regarda, l'expression entre l'amusement et la surprise. Il se gratta sa barbe mal rasée et mit peu de temps à me répondre.


Elle ? Elle est avec nous ! C'est Lenore. J'te comprends mon gars, elle est mignonne... Mais j'serai toi, je ne m'y risquerais pas.

Pourquoi ?


C'est pas le genre de trucs que t'as envie de savoir. Je la connais pas beaucoup beaucoup, mais déjà rien qu'en apparence t'as l'impression qu'il faut pas l'emmerder.

Elle est... dure ? Genre femme fatale ?


C'est pas la question. Mais faut que tu saches que t'as peu de chances déjà, et que si tu veux un ticket va falloir que tu fasses la queue.

Ah ouais ?

Ouais mec, elle est... populaire.

Je vois.

Le mercenaire en face de moi reprit une gorgée, et c'est machinalement que je l'accompagnai. Je fus bien vite rappelé à la réalité quand le goût fade et fort m'emplit la bouche.

Bon... hum... Seconde et dernière question.


Je repris une poignée de munnies et la déposai sur la table sans trop faire de bruit. La transaction se passait calmement, je n'avais pas besoin d'une horde de mercenaires sur le dos, moi, voyageur à la main leste que j'étais.

Je suis à la recherche du mercenaire qui est intervenu récemment au Pays Imaginaire. Aurais-tu une idée de qui est-ce ?

Il se mit à rire, assez fort, mais pas assez pour attirer l'attention.

Mon gars, t'aurais été tenter ta chance avec, t'aurais eu une réponse sans payer ! Quoique...

Quoi ? C'est elle ?


Génial.

Ben ouais, mec. Je te l'ai dit, mignonne, frêle, mais redoutable ! C'est vraiment quelqu'un de doué ! Elle est pas à la portée du premier voyageur qui passe.

J'imagine que pour mes munnies...

Ahahah ! T'as tout compris. Hé, sans rancune, j'suis gentil j'te paye un verre. Avec ce que tu m'as donné, j'peux au moins me permettre ça, c'est pas cinq munnies qui vont me faire défaut.

Oh, je te remercie, ami mercenaire.

Il appela la serveuse et commanda deux verres. Un pour lui un pour moi. Puis, il me salua et quitta la table me laissant seul. La serveuse ne se fit pas attendre et me déposa un autre verre de rhum. S'il était dégueulasse, c'était un cadeau et je ne pouvais décemment pas le refuser. J'allais le terminer tant bien que mal, et repartir d'ici.

Putain, c'était pas bon.

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chasseur Ardent
Masculin
Nombre de messages : 665
Age : 27
Localisation : Pourquoi ? tu veux te battre !!!!
Date d'inscription : 18/11/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
431/550  (431/550)
Dim 18 Déc 2016 - 21:30


Trois jours….bordel qu’est-ce que ça faisait long de rester pendant autant de temps à rien faire !

Fred avait obligé Natsu à prendre du repos avant de partir pour le Q.G du Consulat afin d’y chercher des informations sur de potentiels apprentis férue de technologies développées. Il en avait encore pour deux autres jours de repos supplémentaires….Mais rester sur place à tourner en rond alors qu’il pourrait être sur le terrain le rendait fous ! Surtout qu’il pourrait avoir la chance de revoir Pamela ou Septimus durant son voyage. Chose qui le rendait encore plus impatient.

Mais voilà, quand Fred donne un ordre, soit on obéit bien sagement et on reste en bonne santé, soit on se retrouve avec un trou gargantuesque dans sa bourse de munnies pendant un petit moment….Et le Chasseur Ardent n’avait aucunement envie de perdre la petite fortune qu’il commençait lentement à engranger pour se payer sa petite maison. Surtout que maintenant, une idée de projet visant à acheter un vaisseau de voyage pour le groupe était en train de germer dans la tête de certain Mercenaires. La dernière réunion du Centurio avait mis au point les nouvelles initiatives que le groupe allait devoir prendre pour que leur situation financière s’améliore.
Déjà, quelques free-lance étaient partie à la chasse aux monstres pour le Colisée, d’autres sont allez rejoindre la Colonie du Nouveau Monde pour prêter main-forte à Radcliffe et Auron dans leur bataille contre les Indiens….Bref tout le monde a de quoi s’occuper….Sauf Natsu !


Pour la énième fois aujourd’hui, le jeune homme aux cheveux roses restait avachi sur sa chaise, l’aire mollasson, tandis que ses compagnons discutaillaient des dernières aventures qu’ils avaient vécu….quels bande d’enfoirés ! Pour un peu, il avait envie de déclencher une bagarre générale juste pour s’amuser. Mais avec sa blessure actuelle, il risquait surement d’entrainer quelques complications chirurgicales. Et il savait très bien que les soins de ce monde n’allaient pas être aussi performants et salutaires que ceux de la Shinra.
Il regrettait presque de ne pas avoir essayé d’embaucher Kurt. Lui au moins il savait se débrouiller.

Alors que le Chasseur Ardent piquait littéralement du nez dans son verre de rhum vide, une fragrance familière lui chatouilla les narines. Ce n’était pas les odeurs habituelles que l’on pouvait sentir dans le Centurio, ni même dans la ville. Non…c’était celle d’une personne….une personne qu’il ne connaissait que trop bien pour avoir déjà vécu quelques aventures trépidantes avec elle….Mais ça ne pouvait pas être lui ! Dans un endroit pareil ? C’était complétement insensé….même pour Natsu ! Ou peut-être était-il inquiet parce qu’il appréciait bien cette personne qu’il se mettait à raisonner ainsi.
Quoi qu’il en soit, il devait s’assurer qu’il ne se trompait pas, et faire son possible pour lui éviter le plus d’ennuis possible.

Se levant soudainement en prétextant qu’il voulait de nouveau faire le plein d’alcool, le jeune homme aux cheveux roses fureta en clopinant à l’aide de sa canne entre les tables et les occupants de la taverne à continuant d’humer l’air à la recherche de l’endroit où pouvait provenir cette odeur qu’il reconnaissait.


Lorsqu’il arriva en vue d’une des nombreuses tables du Centurio, Natsu retint difficilement son envie de se gifler le visage de consternation. Il se retint également d’exploser de joie de voir que son odorat ne l’avait pas encore trompé : Roxas était bel et bien là ! Et si cela enchantait au plus au point le Mercenaire d’une telle rencontre, il se ressaisit bien vite en constatant que son compagnon discutait avec Ben.
Peut-être étaient-ils tous deux en pleine négociation d’un contrat ?  Roxas voulait probablement que quelque chose soit fait à propos de cet avis de recherche à son effigie que l’on avait placardé un peu partout et qui était même passé dans le journal ! Heureusement que la mission qu’il avait commandé au Centurio s’était réalisée quelques peu avant que sa tête soit ainsi affiché, sinon il était évident qu’un type de son gabarit aurait une grosse prime sur sa tête pour sa capture !
D’ailleurs, c’était ce qui inquiétait le Chasseur Ardent : Si Ben le dénonçait ici et maintenant, ça allait entrainer un sacré grabuge dans la Taverne ! Et même lui ne serait pas capable de tous les en empêcher.


Son Collègue se leva soudainement de la table juste après s’être fait servir à boire. Puis s’en alla. Natsu fit un crochet pour aller à sa rencontre aussi vite que le lui permettait sa démarche. Et une fois à portée de son camarade, il le stoppa dans son déplacement pour lui parler discrètement.

- Hey Ben ! De quoi vous avez parlé avec le type en capuche noire là ?
- Salut Natsu ! le salua jovialement le Mercenaire avec un début d’alcoolisme dans le sang. Bof…rien de particulier…il m’a filé un peu de thune pour lui donner quelques infos….de l’argent facile en somme. Puis il se mit à s’esclaffer d’un rire gras avant d’engloutir d’une traite sa chope.
- Des infos ? à propos de quoi ?
- De nos dernières activités au Pays Imaginaire…..
- La mission de Lenore ?
- On a pas vraiment fait grande chose dans ce monde aux dernières nouvelles…donc oui la mission de Lenore….
- Tu as parlé d’un contrat qui ne te concernait pas à quelqu’un ! se mit à s’énerver le Chasseur Ardent en grinçant des dents.
- Il payait bien ! j’allais pas refu….



Avant qu’il ne finisse sa phrase, le poing de Natsu écrasa violemment le visage de Ben et l’envoya valser dans les airs avant de finir sa course en plein sur une table. Celle-ci se fracassa sous le poids du type et renversa tout ce qu’elle contenait sur ses clients.

De nombreux visages se tournèrent alors dans la direction du jeune homme aux cheveux roses. Merde ! Il fallait que cela ne dégénère pas en bagarre générale sinon Roxas risquerait de se faire prendre dedans….et son déguisement pourrait être percé

- T’as intérêt à me rendre mon fric demain connard ! Aboya-t-il comme excuse. Sinon t’es un homme mort ! et la table est à tes frais !
- Natsu ! rugit Fred derrière son comptoir. Casse encore un mobilier et tu payeras toutes les réparations de la Taverne pendant deux mois !


Le concerné brandit un bras en signe d’excuse en direction du Tavernier avant de se retourner avec un regard noir. Ben ne perdait rien pour attendre.....vendre un collègue Mercenaire ou balancer des infos à son sujet contre de l'argent était interdit ! Et en plus c'était Roxas l'employeur du moment...Bordel ça risquait de dégénérer cette histoire.

Il alla rapidement rejoindre la table du Maître de la Keyblade. Puis après s’être assuré que personne ne les fixaient, s’installa juste en face.

- Roxas ? murmura le Mercenaire en mettant ses mains en portevoix. Bordel copain qu’est-ce que tu fous ici ! t’en as marre de vivre ou quoi ? T’es pas au courant que ta tête est mise à prix ! Si on n’était pas pote je t’aurais pété les rotules depuis cinq minutes !

Nouveau coup d’œil de droite à gauche pour s’assurer que personne ne les observaient avant de continuer.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
La Clé du Destin
Masculin
Nombre de messages : 997
Age : 21
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 25/06/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3449/3500  (3449/3500)
Dim 18 Déc 2016 - 22:28
Wow... Natsu, toujours fidèle à lui même. Le mercenaire avec lequel j'avais discuté avait volé de quelques mètres et avait éclaté une table au passage, provoquant la colère du tenancier. Ça à gueulé dix secondes avant de retourner au calme. Manquait plus qu'une baston générale éclate dans le bar et c'était définitivement la merde. Finalement, mon pote aux cheveux... originaux a fait quelques pas dans ma direction et s'est joint à moi. Ça allait rendre la chose plus compliquée.

Comment il m'avait repéré outre le fait que le coup du manteau de l'organisation était usé jusqu'à l'os ? Franchement, j'en avais pas la moindre idée et c'était pas le plus important. Il m'adressa quelques mots surtout pour me mettre en garde quant à ma condition d'ennemi public numéro un.

Ma tête mise à prix ? Putain, merde c'était vrai. J'avais complètement zappé... Le con. A croire que le choix de la capuche était une putain d'idée ! Ça m'évitait les emmerdes. Natsu avait raison, la combinaison mercenaires/prime était une bonne idée de merde. Enfin, tant que la situation était sous contrôle, c'était pas si chiant finalement.


Putain, Natsu sa fait un bail ! Content de te voir. J'pourrai t'expliquer c'que j'étais venu foutre au centurio mais si t'as un endroit un peu plus safe, ce sera mieux.

Un endroit safe... Ouais on est dans un putain de bar, les cachettes ça courait pas les rues, et je nous imaginais mal passer vingt minutes aux chiottes. D'ailleurs, y'en avait au moins des chiottes dans ce boui-boui ?

Bon, j'ai une idée. Pour les cinq prochaines minutes, je m'appelle Marlton ok ? Prend ce verre, casse le moi sur le crane et traîne moi en arrière boutique. J'imagine que vous avez un débarras pour stocker les conso ? Trouve un pretexte, hurle moi dessus, fais comme ça t'arrange. 3Et... essaie de ne pas me retirer ma capuche au passage.

C'était pas le plan du siècle, mais la petite pièce de théâtre serait suffisante pour passer outre l'attention des mercenaires. Je pris le verre offert par le mercenaire de tout à l'heure et le vidai d'une traite, ne souhaitant pas me faire tremper d'alcool. Le cuir c'était tâchant, et pour décoller un truc de là-dessus, fallait se lever tôt.

Si j'avais su que les affiches du Consulat allaient un jour m'emmerder... Fallait que je m'occupe de ce problème le plus rapidement possible. Peut etre même que Natsu saurait m'aider ? En tout cas, pour l'instant, l'idée était de rejoindre une pièce plus sûre, histoire de retirer cette capuche qui commençait à me tenir beaucoup trop chaud.

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chasseur Ardent
Masculin
Nombre de messages : 665
Age : 27
Localisation : Pourquoi ? tu veux te battre !!!!
Date d'inscription : 18/11/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
431/550  (431/550)
Lun 19 Déc 2016 - 0:12



Content de le voir ? Ho que oui Natsu l’était ! Mais ce qui venait de se passer avec Ben était en train d’entacher sa jovialité quant à ses retrouvailles avec son vieil ami. Il n’allait clairement pas laisser passer une telle connerie ! Balancer un compagnon c’était comme le trahir ! Et on ne trahit pas la grande famille qu’est le Centurio sans risquer de voir le Chasseur Ardent éclater de colère.

Au milieu du brouhaha et de l’agitation ordinaire de la Taverne, le duo ne pouvait que se faire remarquer à un moment donné. Les plus proches amis de Ben allaient probablement vouloir savoir pourquoi il était en train de manger des échardes avec quelques dents en moins. Et bien que Natsu ait à l’origine envie de mettre en sécurité son ami, maintenant qu’il était au courant du genre de question qu’il avait posé et des réponses qu’on lui avait donné, il n’avait plus tellement envie de le protéger tant qu’il n’était pas mis au courant de toute la situation.

Aussi, quand la Clé du Destin lui proposa un plan pour que tous deux s’éclipsent, loin du danger potentiel que pouvait représenter l’ensemble des Mercenaires, ce fut avec un refus catégorique que le Chasseur Ardent répondit en croisant les bras.

- Tu t’es crus où là ! continua-t-il en chuchotant les dents serrées. tu débarque dans le coin où tout le monde serait prêt à vendre mère et leur chat pour te chopper et rafler la récompense. Et en plus tu viens chercher des infos sur nos activités ! t’as de la chance d’être tombé sur Ben ! S’il n’était pas bourré il t’aurait balancé au moment même où tu aurais commencé à lui poser des questions ! énième coup d’œil aux alentours. On a des principes chez les Mercos ! on ne parle JAMAIS des contrats des autres ! Et on ne pose pas de question sur nos contrats parce qu’on ne dit jamais rien….en temps normale. Maintenant que t’es au courant, tu vas de suite m’expliquer ce que tu cherches….et après on avisera….Marlton…

Oui c’était assez sévère de sa part, Natsu lui-même se surprenait à agir de la sorte. Mais il en allait de l’honneur et de l’intégrité du Centurio. Et puis surtout, qui sait ce que l’on pouvait vouloir aux Mercenaires.

Une recherche d’informations sur la dernière mission de Lenore…..elle disait dans son rapport avoir croisé des soldats de la Lumière, mais s’était faite passer pour quelqu’un d’autre. Et pourtant on était remonté jusqu’ici en peu de temps…..les hautes sphères devaient être en pleine activité pour un truc pareil.
Bon cela n’étonna presque pas le Chasseur Ardent. A l’époque où il rasait tout ce qu’il touchait, on venait souvent porter plainte auprès de Montblanc. Et ça lui retombait souvent sur la figure. Mais là il ne s’agissait pas du même mode d’opération ! Que l’on sache qu’un Mercenaire soit responsable d’une mission n’était pas impossible. Mais dans ce cas présent Lenore avait tout fait pour être discrète. Que l’on connaisse sa mission était parfois plus compliqué si cela impliquait de la finesse, ce qui fut le cas de Lenore. Et que l’on connaisse l’employeur était l’un des plus grands tabou du Centurio ! Heureusement que Ben n’avait rien dit de ce cotés-ci.

Plus il y réfléchissait, et plus son cerveau grillait. Mais en même temps, il finissait par se dire qu’un travail de ce genre ne devait probablement pas provenir de la Lumière. Si Roxas était autant recherché, ils ne se risqueraient pas de l’envoyer faire de mission de ce genre. Et puis pourquoi la Lumière en aurait après les Mercenaires ? Ils n’avaient rien fait envers eux dernièrement…enfin…normalement.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
La Clé du Destin
Masculin
Nombre de messages : 997
Age : 21
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 25/06/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3449/3500  (3449/3500)
Lun 19 Déc 2016 - 0:48
Putain, le temps s'écoulait et chaque seconde qui passait était une seconde de plus qui nous rapprochait vers un éventuel carnage dans le Centurio. Cependant, je restais calme. Acteur studio, mon pote ! J'écoutais ce qu'il avait à me dire et en même temps, je cherchais une solution à cette impasse.

Ben ? J'peux pas venir boire un coup ?

Ça, c'était les deux secondes de plus qu'il me fallait pour trouver une raison. Si je commençais à sortir que ses actions foutaient la merde à la rouquine, c'était chaud. Non, non, j'avais un bien meilleur plan. Même le plus grand Maréchal pouvait avoir besoin d'un coup de pouce !

Écoute... Le Pays Imaginaire, ça fait des années qu'on bosse dessus ! T'y as déjà été au moins ? C'est tout un merdier de pirates et de jungles à la con dans lesquelles il est impossible de progresser. Là, j'vois quoi ? Que y'a une petite nenette qui se pointe et qui nous livre la position du camp de pirates lié à la coalition ? Notre camp là-bas, je m'en suis chargé personnellement mec, c'est moi qui l'ai vidé et qui ai foutu nos troupes dedans. Depuis des années qu'on patauge, ta pote là, elle arrive et elle nous règle le problème. J'étais juste curieux ! Pour être honnête, j'ai pensé que c'était Pamela, d'ailleurs elle est où ? Si elle est en mission, me répond pas, ça me regarde pas.

Je continuais de lui jeter des regards discrets pendant que je parlais à Natsu. Elle avait ce petit quelque chose d'intriguant. Elle semblait... Ouais, elle semblait être tout, sauf une mercenaire finalement. Je sais pas, l'idée que je me faisais des mercenaires, c'était des pirates, des mecs baraqués, pas la petite nana du coin.

Après voilà... J'me suis pointé, j'me suis posé, j'ai commandé et je l'ai vue à l'autre bout de la salle. Alors normal, j'ai posé un peu de questions... Mais bon, qu'est-ce que tu veux, d'après ton... pote je crois, j'suis pas le seul à la trouver dotée d'un certain charme. C'est mort, c'est mort hein ! Je vais pas venir piquer les jolies dames du Centurio, dis-je, accompagnant mes paroles d'un sourire. En plus, elle est efficace... j'm'étais dit qu'on pouvait faire un beau tandem ! T'imagines ?

D'un autre côté, j'allais pas mentir, c'est vrai qu'elle était pas vilaine. Maddie était mieux, c'était sûr, mais... ouais, elle avait un truc. Et pourtant j'me basais que sur son visage. C'était peut-être parce qu'elle était simple, finalement.

Le problème qui se posait, c'était que les regards commençaient un peu à se tourner lentement vers nous. Au début, y'avait peut-être un alcoolo et un bogne qui nous mataient, maintenant, c'était plusieurs petits groupes qui essayaient de voir ce qui se cachait sous le capuchon.

On commence à attirer l'attention. Tu me le pète sur le crane ce verre ? C'est pas qu'j'suis flippé, mais en venant à Port Royal, j'ai pas misé sur le forfait « Deux verres achetés, une course poursuite offerte ». Je répondrai à toutes les autres questions que tu veux, mais fous moi à l'abri, s'il te plaît.

C'étaient pas moins d'une bonne trentaine de gusses qui allaient venir me coller des pains dans la gueule si j'étais grillé. Les mercenaires, ça aimait le fric, et je savais pas combien le Consulat avait mis sur ma tête, mais pour que Natsu m'en reparle c'est qu'ils devaient proposer un sacré pactole. Putain... dire que j'étais fiché pour une connerie que j'avais pas faite. J'en avais fait cinquante mille, mais non, fallait me coller une où j'étais innocent. Y'avait pas d'autre explications, c'était le Karma.


_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chasseur Ardent
Masculin
Nombre de messages : 665
Age : 27
Localisation : Pourquoi ? tu veux te battre !!!!
Date d'inscription : 18/11/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
431/550  (431/550)
Lun 19 Déc 2016 - 21:28


Boire un coup dans l’un des coins les plus risqué pour sa peau ! Natsu avait beau avoir un cerveau lent, il n’était pas encore suffisamment stupide pour croire à une débilité pareille !
Il savait que Roxas était fort, probablement plus que lui. Mais le Chasseur Ardent lui-même ne se risquerait pas à entrer dans un Q.G les mains dans les poches. Tout du moins, il ne faisait plus ce genre de stupidité depuis un moment.

Maintenant, la Clé du Destin se mit à expliquer sa raison dans le Centurio. Et ben pas trop tôt ! Pourquoi autant tourner autour du pot si c’était pour quelque chose d’aussi bête ? Il avait peur de se prendre une mandale dans la tête ou quoi…..ha ouai….c’était peut-être probable en fait…
Alors comme ça la Lumière avait du mal à gérer un de ses Mondes ? C’était bon à savoir pour les affaires ce genre de trucs. Mais ce que le jeune homme aux cheveux roses retint surtout, c’était que Roxas venait en ce lieu pour savoir qui les avait aidés à appréhender leurs ennemis de la Coalition Noire.
Il fallait dire que lorsqu’il avait lu le rapport de Lenore, Natsu avait bien rie en apprenant qu’elle avait confronté un groupe de pirate Coalisés à leur ennemis naturel. Elle avait réalisé sa mission pour le type de la Shin-ra tout en leur mettant des bâtons dans les roues à ses enfoirés. Une vraie pro cette fille !

Cependant, Roxas avoua qu’il pensait que la Mercenaire en question était Pamela…Pourquoi Pam’ ? Certes le Maréchale n’était probablement pas au courant que la magicienne à la main verte était partie pour les Cité d’Orées du Consulat depuis un bon moment déjà. Mais qu’est-ce qui lui avait faire dire qu’il pouvait s’agir d’elle ? Lenore ne pratiquait aucunement la magie et n’était pas du genre à exhiber une grande partie de son corps à la population…Alors pourquoi les avoirs confondue ?

Rhaaaaa trop de questions qui n’avaient aucun intérêts hormis lui faire fondre le cerveau ! Au final, ce que Natsu y comprenait c’était que les Mercenaires avaient fait un travail qui était remonté jusqu’aux oreilles de la Lumière. Et certains d’entre eux semblaient s’intéresser à leurs activités. Ça pourrait leur permettre de se faire un peu de publicité ! Chose qui fit briller une petite étincelle de joie dans son regard…Enfin on commençait à bien parler d’eux !

- On commence à attirer l'attention. Tu me le pète sur le crane ce verre ? C'est pas qu'j'suis flippé, mais en venant à Port Royal, j'ai pas misé sur le forfait « Deux verres achetés, une course poursuite offerte ». Je répondrai à toutes les autres questions que tu veux, mais fous moi à l'abri, s'il te plaît.
- Hum ? lâcha le Mercenaire légèrement perdu dans ses pensées euphoriques. Ha ouai ceux-là ! écoute vieux…juste parce qu’on est copain j’vais te donner un p’tit sursis pour aujourd’hui. Mais la prochaine fois que tu veux venir faire un tour dans le coin envoi moi une lettre ou un truc du genre pour qu’on s’organise un rendez-vous plus tranquille….Parce qu’on est un peu dans le rouge niveau financier….et je te cache pas que ta tête nous aiderait un p’tit peu à nous renflouer


Le Chasseur Ardent lui asséna une tape amicale sur le bras accompagné d’un clin d’œil complice

- Allez tire-toi ! je ferais comme si je t’avais pas vue. Mais en échange parle de nous à ton entourage comme quoi les Mercenaires sont la solution à tous les problèmes. Pour le reste je m’en occupe. Ha au fait ! bonjour à la madame pour moi !

Un fin sourire malicieux vint se dessiner sur le visage du Chasseur Ardent. la forte présence d'une odeur féminine sur Roxas ne lui avait pas échappé. Une telle quantité ne voulait dire qu'une chose, et cela le fit amicalement sourire. Il était heureux que son ami, malgré ses déboires, se soit trouvé quelqu'un avec qui partager sa vie. En même temps, il se leva en direction d’une tablée des plus remplit du Centurio pour y débuter une conversation avec quelques-uns de ses camarades.


L’instant d’après, des coups en tout genre commencèrent à s’échanger avant que quelqu’un dans la taverne se mette à hurler la phrase la plus populaire du coin juste après « Au travail tas de feignants !»

- BAGUARRE GENERALE !

La suite ? Une immense rixe entre tous ceux qui avait une pointe d’alcool en trop dans le sang ou qui venait de se faire perturber par les premiers combattants…. Rapidement suivit par ceux qui voulaient faire cesser la dispute et ceux qui n’avaient rien demandé à personne et devaient se défendre pour ne pas finir écrabouiller par la foule infernale. Des ustensiles, et du mobilier volaient dans tous les sens, parfois c'était des corps.....Et Fred qui restait impassible malgré l'énervement qui était en train de le gagner peu à peu.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
La Clé du Destin
Masculin
Nombre de messages : 997
Age : 21
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 25/06/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3449/3500  (3449/3500)
Mar 20 Déc 2016 - 0:42
La madame ? Il savait aussi pour Maddie ? Mes exploits à Tortuga étaient parvenus aux oreilles du Centurio ? Non, c'était peu probable. Quoi qu'il en était, Natsu me faisait une fleur et il était temps pour moi de me barrer d'ici. Après tout, j'avais récolté les informations dont j'avais besoin. C'était bien les mercenaires qui étaient à l'origine de ce merdier, plus précisément la jolie rousse du fond du bar. Alors que Natsu quittait la table, je vis un petit détail qui me fit sourire. Il portait mes chaussures ! Le pire c'est qu'elles lui allaient plutôt bien en plus.

Sympa tes pompes.

Je savais pas s'il m'avait entendu. Par contre, vingt secondes après, c'était le bordel dans le Centurio. Y'avait des chaises qui volaient, des tables... Un peu de tout quoi. Ce qui me choqua le plus c'était qu'en dehors du mobilier de table, c'était des gens qui se faisaient balancer ! C'était une ambiance différente du Château Disney, c'était sûr, et je me demandais ce que Jecht faisait dans ce genre de situations. Probablement qu'il foutait une branlée à tout le monde et se rasseyait sur une des rares chaises épargnées par la folie des mercenaires.

Réajustant ma capuche, je me levai et sortis du Centurio en moins de temps qu'il n'en fallait pour cligner de l'oeil. Littéralement. Je n'étais plus qu'un courant d'air, j'avais disparu dans une ruelle adjacente à l'établissement. Les bruits de rixe s'entendaient même de l'extérieur ! C'était chaud quand même, y'avait des gens qui étaient au courant de ça et qui rentraient poser des contrats ?

En tout cas, ma petite virée avait été une franche réussite. J'avais une confirmation, une tête et un nom. C'était tout ce dont j'avais besoin pour le moment. Ma petite scène avait plutôt bien marché, je m'en étais tiré sans trop de mal. Natsu parlait de me briser les rotules hein ? Il allait falloir que je fasse quelque chose pour ces affiches, ça me foutait bien dans la merde.

Finalement y'avait qu'une seule chose qui m'avait un peu emmerdé. Maddie n'était plus un secret. Et si elle n'en était plus un, alors il était possible qu'elle soit en danger. Peut-être pas à cet instant, mais c'était comme une épée de Damoclès au dessus de sa tête. J'avais été con, évidemment que je pouvais pas la planquer éternellement. Cela dit, tant que ni la Coalition, ni le Consulat étaient au courant, la situation restait gérable.

Je quittai finalement ce monde, dressant un portail de ténèbres devant moi, dans une ruelle à l'abri des regards. Je fis quelques pas, et très vite, j'arrivai dans ma chambre au château. L'air sentait... bon. Non, sérieux. Ça sentait le propre, c'était agréable. Pas de flaque de pisse séchée – manquerait plus que ça dans mon appart' - pas de vieux clodo édenté... Juste Maddie en face de moi, assoupie.



_______________________________
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Devoir de Sortilèges ou comment ne pas rougir devant une aussi jolie fille ? [PV Olivia E. Fowler - Samaël Smith]
» Mayday, une jolie fille en détresse ?
» [TERMINE] J'ai déjà vu cette tête... [PV]
» 01. Girls just wanna have fun !
» Girls just wanna have fun