Derniers sujets
Jour de fêteAujourd'hui à 3:04Général PrimusL'Erreur est HumaineHier à 23:34NarantuyaaLes JardinsHier à 22:51NarantuyaaLe bleu est une couleur chaudeHier à 15:58CissneïPour allumer le feuHier à 15:03LenoreQuelques ossementsMer 19 Sep 2018 - 23:45DeathLa roue de l'infortuneMer 19 Sep 2018 - 19:47DeathConfidences d'un ApatrideMer 19 Sep 2018 - 19:26NarantuyaaFilatureMer 19 Sep 2018 - 18:34DeathJeu de rôleMer 19 Sep 2018 - 13:29LenoreNuit AnormaleMer 19 Sep 2018 - 10:42Chen StormstoutUne Dernière LettreMar 18 Sep 2018 - 21:40Huayan SongToujours gagnant, jamais perdant !Mar 18 Sep 2018 - 17:27Chen StormstoutMansuétudeMar 18 Sep 2018 - 16:56NarantuyaaPour un peu de malMar 18 Sep 2018 - 14:10Agon Wiley
Prêtre-Guerrier de Rai

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
367/400  (367/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 17 Déc 2016 - 23:01
Killian fut jeté sans ménagement hors du saloon, dans le poussière et la saleté qui régnait à Hill Valey. Les deux cow-boys qui l’avaient ainsi forcé à quitter les lieux s’approchèrent de lui, menaçant, tandis qu’il se relevait difficilement. La journée se déroulait pourtant tellement bien avant cet incident.

Rufus l’avait envoyé enquêter sur les richesses potentielles que pouvait receler ce nouveau monde et il avait immédiatement foncé dans l’endroit le plus susceptible de lui fournir des informations. Le saloon. Il avait longuement questionné le barman, enchaînant les verres d’alcool par politesse et rigueur scientifique. Et ces deux clowns avaient débarqué, renversant son tout dernier verre de whisky acquis. Il avait craqué, et avait légèrement égratigné la face du plus grand avec son crochet. Qu’est-ce qu’une petite cicatrice pour un dur à cuire ? Apparemment, une sentence de mort pour celui qui l’avait faite.


-Vous voulez pas me chercher des noises les gars. Je suis le Capitaine Crochet bloody love.

-Ouais, tu causeras moins six pieds sous terre Capitaine.

Avant que ses deux adversaires n’aient réagi, le pirate se rua sur eux. Il attrapa celui qui venait de parler par la manche de son long imperméable en cuir tanné et saisit le col de sa chemise. Il s’appuya de tout son poids contre le cow-boy, et lui faucha en même temps les jambes d’un mouvement vif, le projetant ainsi violemment au sol. Il vit la tête de son adversaire cogner durement le sol, l’assommant pour quelques instants.

L’imposteur se retourna alors sur son second agresseur qui venait juste de sortir une arme à feu. Il n’avait plus de temps à perdre. D’un geste vif de la main gauche, il lui planta le crochet dans le bras droit. De son autre main, il saisit sa propre arme, et le frappa avec la crosse dans les dents, ce qui eut pour effet d’en faire sauter plusieurs dès le premier coup. Il continua à le frapper encore et encore jusqu’à ce que le crâne ne fut plus qu’un amas ensanglanté, incapable de pousser le moindre son. Puis il se releva, et tira une balle dans le ventre de l’autre type, toujours inconscient. Que ce dernier vive ou non n’avait aucune importance à ses yeux. Plus maintenant qu’il pouvait boire de nouveau en paix.

Le manchot retourna dans le saloon silencieux et commanda un nouveau verre de whisky. Il pourrait toujours vanter les liqueurs et les gens brutaux à son associé. Ou les trouillards. Il jeta un regard autours de lui, et tous les clients sans exception l’observaient en retour, le regard rempli de terreur. Il avait compris le message.


-Qu’est-ce qu’on doit faire dans cette ville pour boire un verre en paix ? Maugréa-t-il. Et vous ! Bande de lâches ! De trouillards ! Beugla-t-il. J’sais me débrouiller bloody… j’sais plus quoi. Mais si c’était un autre que moi, il y serait passer ! Vous méritez tous le même sort !

Des clients quittèrent le saloon en vitesse, d’autres n’osèrent bouger. L’ambiance devenait lourde. Était-ce à cause de la chaleur ? Ou bien parce qu’ils avaient peur de finir comme les derniers hommes qui l’avaient provoqué ? Il n’en savait rien. Et il ne voulait pas faire l’effort pour le savoir. Tout ce qu’il voulait en venant ici, c’était boire un verre en paix, loin du grand manitou et des soucis du quotidien.

-J’suis pas quelqu’un de méchant bloody mate. Tout ce que je veux c’est boire un coup. C’est trop demandé ? Chouina-t-il, devant le barman livide. J’voulais pas les tuer. J’ai tenté de les dissuader. Mais ils ont pas écouté. Alors je les ai tué tous les deux. Mais le petit Mitch a pu s’en sortir, délira-t-il. Sûr, il lui manque une oreille en moins, mais c’pas ça qui manque à Illusiopolis. Et il est plein de ressource. Il vivra vieux ce gamin, furent ses derniers mots avant de s’écrouler sur le comptoir.
Playboy Milliardaire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
286/650  (286/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 18 Déc 2016 - 11:10
J'ai lu hier, mais j'ai pas noté. Maintenant j'ai réfléchi, et j'me suis dit que ouais, probablement que t'attends pas de réponse.

Eh ben voilà quand tu veux, tu sais faire des combats où on comprend tout ^^ De ce point de vue là, c'est bien mieux ! J'ai tout compris et ça, dès la première lecture ! j'suis assez content.

Là où je le suis moins finalement... C'est que tu remplis pas franchement l'objectif. Tu te prends une caisse, tu tabasses deux mecs. D'accord mais... du coup tu lui dis quoi à Rufus ? Ils ont du bon scotch, et des gros bourrins de cow boy ? C'est là que ça plante un peu ^^

Après bon, on peut pas réussir tout le temps les missions ^^ Mais la note en sera impactée, forcément ^^

Sinon, j'ai bien senti l'ambiance du far west, même si j'aurai aimé plus d'explications. Tu nous as foutu direct dans l'action, c'était une bonne idée, mais puisqu'il s'agit d'un nouveau monde, je pense qu'il aurait été mieux de tout montrer ^^

Normal : 19 points d'expérience + 190 munnies + 3 PS. 1 en déf, 1 en vit, 1 en dex.

_______________________________
messages
membres