Derniers sujets
DésinformationHier à 19:31Huayan SongBalade nocturneHier à 11:41KestiaLa négociatriceLun 16 Juil 2018 - 23:13Maître AquaLe Tour de ClopinLun 16 Juil 2018 - 17:41Arthur RainbowAbsenceLun 16 Juil 2018 - 13:28ShadowPromenons-nous dans les bois -Dim 15 Juil 2018 - 9:48Vesper EarlLa guerrière satyre AmbrosiaSam 14 Juil 2018 - 18:24AmbrosiaFace contre TerreSam 14 Juil 2018 - 0:36NarantuyaaPeins moi ça en noirVen 13 Juil 2018 - 3:49Jack InèrsseDemande graphique?Jeu 12 Juil 2018 - 18:40KairiAu fond du gouffreJeu 12 Juil 2018 - 13:57Cassandra PentaghastLa Chute de NottinghamJeu 12 Juil 2018 - 10:41Heinrich VentrecrocIl y a toujours un cheminMer 11 Juil 2018 - 23:39Fabrizio ValeriDans un souci logistiqueDim 8 Juil 2018 - 13:59Kurt BrownCe qu'on fait par AmourSam 7 Juil 2018 - 16:31Maître Aqua
Prêtre-Guerrier de Rai

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
367/400  (367/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 16 Déc 2016 - 22:46
Killian buvait un délicieux café en ce début de soirée attablé au comptoir du restaurant Los Muchachos. Il avait entendu dire que leur breuvage était des plus répugnants mais force est de constater que les Turks qui l’avaient goûté et qui répandaient cette rumeur feraient bien de consulter Kurt Brown rapidement. Enfin, des bruits de couloir qui circulaient, Kurt n’était pas forcément en état de pratiquer la médecine dernièrement.

-J’vous sers autre chose Captaine ?

-Non merci Josie, ça ira.

La grosse serveuse s’éloigna en claudiquant vers un autre client, ses bouclettes brunes rebondissants sur ses épaules, posant inlassablement les mêmes questions à longueur de journée. Le pirate devait lui reconnaître une certaine force de caractère. Il en fallait pour effectuer une tâche pénible et routinière au possible qui détruirait l’esprit de n’importe qui. Néanmoins, du peu qu’il avait capté des conversations des réguliers qui allaient et venaient, Josie menait une vie aussi joyeuse et épanouie que possible dans le trou à rat qu’était Illusiopolis.

L’imposteur but une nouvelle gorgée de son café et regarda pour la énième fois le menu. Celui-ci n’était pas particulièrement varié. Los Muchachos servait toutes sortes de boissons alcoolisées, du café et, lorsqu’il était possible de mettre la main dessus, du thé. Pour les repas, il fallait se contenter du minimum. Une soupe mystère ou un morceau de pain rassis avec une tranche de viande dont la provenance était plus que douteuse. Même mort de faim, il ne commanderait pas dans ce boui-boui.

Fort heureusement, l’arme secrète de la compagnie n’attendait pas depuis des heures ici pour rien. Scarlett lui avait fait parvenir un mémo parlant de troubles dans le quartier. D’une bande qui semait la terreur auprès des honnêtes citoyens. Et cette même bande mettait à mal les projets de son associé – et donc les siens. Et ça, il ne pouvait le tolérer. Aussi attendait-il depuis des heures que les vilains garnements pointent le bout de leur nez, avalant café sur café. Car il n’allait pas les pourchasser, c’était indigne de lui.

Le Capitaine Crochet faisait cette mission seul, et il ne savait pas encore s’il allait écouter les demandes de son partenaire. Il avait bien pensé à amener une arme plus intimidante que son désert eagle au cas où les choses tourneraient mal, mais il se demandait s’il ne pouvait pas tout simplement raisonner ces mômes. Les convaincre de laisser tomber, en leur parlant de voyou à voyou, de délinquant à pirate. Il pourrait ainsi sauver leur vie, et qui sait, s’en faire des alliés potentiels. Peut-être de futurs membres d’équipage !


-Alors les nases, comment ça va ce soir ? Lança un jeune avec un bonnet sur la tête.

-Vous connaissez le principe, on veut tout ce que vous avez ! Ordonna un chauve.

-Eh Josie, file les pourboires et la caisse ! Renchérit un moustachu.

Alors que tout le monde s’activait, la légende vivante finissait son café et reposait sa tasse. Les trois gus n’étaient pas spécialement baraqués – ils étaient même taillés comme des crevettes - mais ils étaient lourdement armés. Le premier avait coincé dans sa ceinture un couteau de chasse d’une longueur plutôt impressionnante tandis qu’il tenait dans ses mains un fusil. Le deuxième avait réussi à se dégotter une mitraillette qui pendait à ses côtés grâce à une lanière habillement fixée sur l’arme. Le dernier enfin avait une batte en acier à la main et un fusil d’assaut dans le dos. Comment s’étaient-ils procurer tout cet arsenal ?


-Jeunes gens, dit-il en se levant, vous avez été très entreprenant. Suffisamment pour vous faire remarquer par moi.

-T’es qui toi ?

-Ferme-la Mitch. Le vieux tu la boucles et tu nous files ton blé maintenant, cracha-t-il en le braquant de sa mitraillette.

-Ça ne va pas être possible les garçons, rit-il de manière diabolique avant de sortir son arme.

L’homme tira sur celui qui le braquait et eut tôt fait de l’abattre avant qu’il ne puisse reprendre ses esprits. Il pointa son arme sur celui qui tenait le fusil, prêt à l’abattre de deux balles tout aussi précises mais n’en eut pas le temps. Le coup de feu parti avant qu’il n’eut appuyé sur la gâchette, et le plomb lui troua l’estomac. Il s’effondra à terre, dans une mare de sang, mort.


-Le spectacle est fini, couina Mitch, un sanglot dans la voix.

-Le blé, maintenant.

-Les garçons, qu’est-ce que je vous ai dit ?

Les deux malfrats se regardèrent avant d’observer le cadavre de Killian. Il devait probablement se demander s’ils rêvaient à l’heure actuelle, s’ils venaient bien d’entendre la voix d’un homme mort. Ou plutôt d’un clone mort auquel quelques sacs de sang avaient été attaché. Il espérait que Kurt ne lui en voudrait pas trop d’avoir piqué ces poches sanguines pour mettre son plan à exécution. Toutefois, il y avait un détail qu’il n’avait pas prévu, c’était la difficulté de maintenir une invocation à son décès. Il sentait le clone qui puisait de plus en plus dans ses forces, et il ne savait pendant combien de temps il pourrait encore maintenir les apparences.

-Vous avez attiré mon attention. Je voulais vous recruter après que vous ayez promis de laisser Illusiopolis en paix…

-On bosse pour personne l’fantôme, le coupa Mitch.

-Josie file la caisse ou tu rejoins le vieux, clama le moustachu.

-Quel dommage… Vous auriez pu faire tellement de choses à mes côtés. Obtenir tellement de richesses.

Le pirate supprima son clone, ce qui détourna momentanément l’attention des deux gamins, lui laissant juste assez de temps pour sortir de derrière le comptoir et de mettre en joue le moustachu. Il visa le visage de son adversaire et tira avec son fusil à pompe. Le plomb lui arracha le visage et, la chance étant de son côté, arracha une oreille de Mitch. Il éjecta d’un coup vif la cartouche, et mit en joue le dernier des bandits, qui pleurait au sol, les deux mains sur l’oreille qu’il n’avait plus.

-Je te laisse la vie sauve petit, parce que la Shinra est généreuse. Mais si jamais j’entends encore parler de toi dans le quartier, ou si je te revoie attaquer les constructions de l’entreprise, ce n’est pas une mort rapide que je t’accorderai. File. Maintenant.
Playboy Milliardaire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
286/650  (286/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 17 Déc 2016 - 9:48
Badass, badass, badass, badass ♫

C'était pas mal !

L'utilisation du clone était bien pensée, le "surprise motherfucker" de derrière le comptoir était rigolo.... Non c'étaient de bonnes idées. Et puis, petit truc qui fait toujours plaisir, les allusions aux autres membres du groupe, Kurt en l’occurrence. Ça rend le truc plus vivant, et c'est quand même plus sympa ainsi.

Le seul bémol à ton RP est qu'au moment où le clone se faire niquer, c'était trop brouillon. J'ai pas tout tout compris à ce moment là. J'imagine que c'était pour un effet mindfuck pour après, qui était bien tenté mais qui a moyen marché finalement. Je t'explique : quand tu dis que l'homme tombe à terre mort, ben j'ai pas tout de suite pigé que c'était de Killian dont tu parlais. Je savais pas si c'était lui ou si c'était un des débiles qui venait racketter la boutique ^^ Du coup, au lieu de me dire "Oh quel héros !" quand t'es réapparu, j'ai juste fait "Aaaaah, c'était luiiii". Tu vois ? C'est dommage ^^

Pour la difficulté de la mission, j'te mettrais expert, y'a pas mal de risques pris quand même.

... Smile

Périlleux : 35 points d’expérience + 300 munnies + 3 PS, deux vitesse, un en défense

_______________________________
messages
membres