Prêtre-Guerrier de Rai

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
367/400  (367/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 12 Déc 2016 - 23:06
Killian avait stoppé ses emplettes suite à un appel de Rufus lui donnant une nouvelle affectation des plus urgentes – et qui pour une fois convenait à son rang d’associé. Il avait l’insigne honneur de représenter la compagnie de transport à un bal de bourgeois dans une maison un peu cossu – bon, un palais en vérité. Il était donc vite parti du Jardin Radieux, non sans avoir fait un dernier achat au passage, et avait prit le premier transport disponible en direction du Palais des Rêves.

Durant le transport, le pirate avait eu l’occasion de se changer, troquant son grand manteau de cuir noir, et son pantalon en toile de même couleur pour un somptueux costume deux pièces. Il n’avait conservé de sa tenue d’origine que sa chemise de lin, jugeant inutile de la remplacer – après tout il avait la classe en toute circonstance. Pendant ce temps-là, il avait également eu un moment pour réfléchir à sa mission, et ce qu’il devrait potentiellement faire. Il pensait pouvoir aisément faire la conversation avec les paons qui paraderaient à tout va devant lui, mais s’il était amené à danser, il n’était pas certains que ses connaissances des danses paysannes l’aide beaucoup. Car bien qu’il se refuse à l’admettre, il était un paysan – ou plutôt un ancien paysan.


-J’aviserai sur place.

-Pardon monsieur ? Demanda le steward.

-Rien. Pendant que je vous tiens, vous m’apporterez un verre de bourbon.

-Bien monsieur.

Son trajet se passa sans heurt, et le Capitaine Crochet arriva rapidement à la station Shinra. Il repéra rapidement le gus qu’avait envoyé la famille royale pour le réceptionner – après tout c’était le seul homme qui tenait une pancarte où était dessiné un crochet – et le suivit jusqu’à un carrosse. Il sourit en pensant à quel point cela le changeait de toute la technologie de la compagnie, et surtout que feu sa femme aurait sûrement rêvé de monter à l’intérieur d’un de ces machins. Mais il avait fallu que sa vie se termine pour que la sienne commence véritablement. Et il savait exactement comment remercier le Boucher de Grimm pour ça. Il secoua la tête pour chasser ses pensées obscures, et profita du trajet pour observer la forêt qui l’entourait.

La forêt laissa vite place à un immense palais aux pierres d’un blanc éclatant, et qui présentement, était éclairé en de multiples endroits par de très nombreuses torches. Combien la famille royale dépensait-elle pour ça ? La légende vivante devrait penser à leur parler de la fabuleuse technologie dont disposait Rufus. Il n’était pas vendeur mais s’il pouvait conclure un accord – ou amorcer celui-ci – il était certain que le grand patron ne serait pas contre. Descendant du carrosse, il suivit son guide jusqu’à l’intérieur du palais, avançant d’un pas lent – et il espérait majestueux. Lorsqu’ils atteignirent la salle de bal, il put voir des centaines de personnes, toutes richement habillés. Au final, le costume n’était pas de trop, loin de là.


-Notre dernier invité, le représentant de la Shinra, Monsieur… commença à hurler le crieur. Quel est votre nom monsieur ? Murmura-t-il.

-C’est évident petit, répondit-il en lui mettant la main gauche sous le nez. Capitaine Crochet.

-Monsieur Capitaine Crochet.

-Bloody hell, murmura-t-il.

Soupirant d’exaspération, l’imposteur se reprit très vite et afficha un sourire tandis qu’il s’avança vers les autres convives. Il n’avait aucune idée de qui était ces gens, ou qui était membre de la famille royale. Néanmoins, tant qu’il tiendrait sa langue dans sa poche le temps de quelques heures, tout devrait potentiellement bien se passer. Potentiellement. Son charme étant ce qu’il est, il fut très vite abordé par une plantureuse femme aux cheveux de jais et aux lèvres écarlates.

-Capitaine.

-Madame, répliqua-t-il en lui baisant la main. A qui ai-je l’honneur ?

-Madge Hadworgarth. Dites moi Capitaine, vous avez du voir beaucoup de choses au cours de votre vie ?

-Appelez moi Crochet, dit-il dans un sourire tout en prenant une coupe de champagne. Ce n’est pas peu dire. Connaissez vous les sans-coeurs ?

-Par dieu oui ! Ces horribles créatures sont partout de nos jours.

-Figurez vous ma chère qu’il n’y a pas si longtemps, j’ai aidé la compagnie de Rufus Shinra à en capturer deux, dit-il en buvant une gorgée.

-Mon dieu ! S’exclama-t-elle en mettant la main devant sa bouge. N’avez-vous pas eu peur ? Ajouta-t-elle en posant la main sur son bras.

-Moi non, la rassura-t-il d’un sourire. Mais l’équipe qui m’accompagnait était morte de peur. Et malheureusement, malgré tous mes efforts, certains de ces pauvres malheureux ont péri lors de la capture.

-C’est affreux, affreux.

-Vous le dites si bien. Rufus en a été bouleversé. Ca lui a fait un choc de perdre de précieuses vies, des employés qu’il considérait comme sa famille. Je sais que je l’ai déçu ce jour-là love. Je n’ai pas pu les protéger.

-Vous n’y êtes pour rien, vous avez fait ce que vous avez pu.

-Peut-être Madge, peut-être, fit-il attristé. Veuillez m’excuser un instant ?

L’handicapé s’éloigna rapidement de ce pot de colle qui commençait à le tripoter. Il devait garder à l’esprit son ordre de mission, faire bonne figure, ne pas provoquer de scandale. Seulement, cela s’avérait dur avec des gens comme cette femme qui avait tout pour elle, et qui en voulait toujours plus. Il n’était pas à sa place dans cette fête, à faire des manières et à surveiller sa langue pour éviter le moindre dérapage. Il était un pirate, un capitaine. Il n’était pas un pingouin apprivoisé.

Alors que Killian pestait dans son coin, un homme posa la main sur son épaule et le força à se retourné. Ce dernier semblait furieux, et prêt à en découdre malgré le lieu où ils se trouvaient, et la présence de témoins. Était-il l’amant de Madge ? Ou peut-être son mari ? Ou bien juste un homme qui haïssait la Shinra ? Voire même un homme qu’il avait personnellement heurté lors de sa quête de vengeance ? À vrai dire, il s’en fichait éperdument de savoir qui il était à cet instant. Tout ce qu’il savait, c’est que cet homme allait réduire à néant ses efforts d’ici quelques secondes. Profitant du fait qu’il ne l’avait toujours pas lâché, il concentra son esprit sur les vaisseaux sanguins de son adversaire, lui faisait perdre provisoirement l’usage de ses bras. Puis il se concentra sur l’air autour de la bouche de cet homme, l’empêchant pendant quelques secondes de respirer.


-Écoute moi bien raclure, susurra-t-il férocement. Si tu ne quittes pas ce bal de ton plein gré dans les prochaines secondes sans faire d’esclandres, je te ferai définitivement quitter cette terre dans la plus grande des souffrances. Maintenant je vais retourner auprès de Madge, et je ne veux plus jamais entendre parler de toi.

Soufflant un bon coup pour se redonner courage, le pirate retourna aux côtés de la prédatrice, un sourire forcé aux lèvres. Il devait tenir bon pour le bien de son associé. Cette dernière lui posa encore quelques questions sur sa vie, puis vint le moment qu’il redoutait tant durant ce bal – plus encore que les conversations. Elle l’invita à danser. Ne pouvant refuser, il accepta mais la prévint qu’il faisait un piètre partenaire.

-Allons mon cher, ça ne peut être si terrible.

La malheureuse, prétextant menée la danse à l’insu du reste du bal, se colla bien trop près au goût du Capitaine Crochet qui grinça des dents. Devrait-il faire des efforts pour bien danser, ou pour lui écraser les pieds ? Lorsque les premières notes de musique se firent entendre, il n’avait toujours pas pris de décision. Les couples de danseurs autours d’eux dansaient une belle valse régulière et bien coordonnée, tandis qu’eux deux semblaient dansés une sorte de slow où le but était de ne pas se faire écraser les pieds par les chaussures de l’autre. Leur manque de grâce et leur désynchronisation totale leur valu quelques rires dans la salle, mais à tout bien y réfléchir, il se dit que c’était pour le mieux. Il aurait pu invoquer des squelettes et faire une boucherie parmi les nobles.

Après cette danse, le reste de la soirée se passa plus calmement. La légende vivante tenta vainement de trouver la famille royale pour leur exposer son idée, et tenta tout aussi vainement d’échapper à sa nouvelle amie Madge. Il put néanmoins parler à quelques autres gros bonnets – qui méritaient de perdre quelques kilos, notamment au niveau de leur bourse – et définitivement confirmer qu’il n’était pas fait pour la vie en haute société.


Dernière édition par Killian Jones le Ven 16 Déc 2016 - 17:35, édité 1 fois
Playboy Milliardaire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
286/650  (286/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 15 Déc 2016 - 11:45
J'ai pas vu masse de fautes, mais y'en a UNE qui m'a fait tiquer, m'sieur le pirate.

"Feu sa femme". Eh bien non, cher ami ! Ta femme était une femme ! Ça s'écrirait donc "feue". C'est ultra chelou, mais j'te l'accorde. Tu sais comment j'ai fait pour savoir ça ? C'est très simple !

En fait sur les dvd de Kaamelott tu vois, y'a les titres des épisodes. Et y'a des épisodes récurrents, comme ceux où les pécores s'engueulent pour un animal. Il y a donc "Feu l'Âne de Guethennoc", et "Feue la poule de Guethenocc" et "Feue la vache de Roparzh". UN âne, UNE vache... Feu, Feue...

Voilà voilà ^^

Pour ce qui est de la suite du RP y'a eu du bon et du moins bon. Pour ce qui est du bon, c'est que finalement t'es resté toi même. Tu es un pirate, tu ne sais pas danser, tu peux être beau parleur, tout ça marche. Mais surtout ! Ça ne t'as pas empêché de rester sage, et ça c'est bien. Pendant que je lisais, j'essayais de trouver à partir d'où ça allait encore partir en cacahuète, mais non ça a été, même si tu m'as fait peur avec le mec qui vient te chopper.

Et justement, on arrive au moins bon. Avec Madge... bon déjà, j'ai trouvé ça trop facile. Du coup, je l'ai imaginée genre grosse chaudière dégueulasse tu vois. Elle faisait pas très très noble finalement. Si c'était l'effet que tu voulais faire passer, t'étais sur la bonne piste, mais ça manquait un peu de précisions du coup. Là on reste quand même dans le flou. T'aurais pu faire tout un petit pan de description sur le langage du corps, un truc du genre, ça aurait été sympa !

Après, un autre truc que j'ai trouvé expédié... c'est le mec qui te choppe. Je visualise pas quelle comp tu as utilisée, mais c'était du psychisme. Deux problèmes donc : connaissant Killian, je pense quand même que c'est une petite flipette. S'il y a été au bluff, ça je veux bien y croire, il a quand même un égo. Mais du coup, en situation de crise, comment il a fait pour bien se concentrer ? Je chipote sûrement hein, mais c'est ce que je me suis dit.

Et le second, comme j'ai commencé à le dire, c'est que ça s'est passé trop vite. Finalement, même en ayant lu la fin du RP, on se demande qui était ce mec. C'était vraiment un proche de Madge ? Juste un bolosse ? On sait pas trop ^^

Voilà voilà ^^ Je vais quand même te mettre un malus parce que tu te pointes à un bal sans te raser !

Normal : 20 points d'expérience + 200 munnies + 3 PS. Deux en psy, un en dex pour la danse.

Je déconnais pour le malus.

_______________________________
messages
membres