Derniers sujets
» La Menace Chocolatée
par Huayan Song Hier à 14:24

» Il faut du soin
par Pamela Isley Hier à 12:18

» Thé glacé sous les palmiers
par Kurt Brown Jeu 20 Juil 2017 - 16:25

» Aux abonnés absents
par Kurt Brown Jeu 20 Juil 2017 - 15:06

» Après une pause
par Abigail Underwood Jeu 20 Juil 2017 - 13:24

» Libre, l'univers pour t'accueillir
par Abigail Underwood Jeu 20 Juil 2017 - 13:11

» Est-ce qu'il y a un médecin dans l'assemblée ?!
par Chen Stormstout Jeu 20 Juil 2017 - 12:04

» Entre ciel, terre et campagne
par Agon Wiley Jeu 20 Juil 2017 - 9:49

» Des morceaux de Fred dans les cheveux
par Jecht Jeu 20 Juil 2017 - 1:43

» Les Orphelins
par Natsu Dragneel Mer 19 Juil 2017 - 21:43

» Réglementations et demande de Partenariat
par Le Cygne Mer 19 Juil 2017 - 16:45

» Trois petits oiseaux
par Le Cygne Mer 19 Juil 2017 - 7:18

» Chasse aux trésors et/ou aux monstres
par Lili Mar 18 Juil 2017 - 10:47

» La Chute de Nottingham
par Freyja Crescent Lun 17 Juil 2017 - 23:23

» Une main tendue
par Cissneï Lun 17 Juil 2017 - 21:27


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Une voix parmi d'autres
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Aquilon
Masculin
Nombre de messages : 291
Age : 24
Localisation : Entre la lumière et l'obscurité... dans les limbes du coeur
Date d'inscription : 14/05/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
232/350  (232/350)
Dim 11 Déc 2016 - 17:16
Henry marchait aux côtés de Septimus, qui était particulièrement stressé, le nez plongé dans ses feuilles de partition. D’ici une vingtaine de minutes, les deux amis allaient devoir se séparer, et le plus petit partirait à la chorale, chanter pour la première fois en compagnie des voix les plus belles que le Jardin Radieux – non que les Cités dorées – comptait. Il ne savait pas trop pourquoi il avait choisi de s’inscrire à ce cours, mais il regrettait définitivement sa décision en cet instant. Et s’il passait seul devant tout le monde ? Qu’allait-il bien pouvoir faire ?

-Tu ne devrais pas te prendre autant la tête avec ça tu sais.

-Hum, répondit-il sans écouter.

-Ton premier cours s’est bien passé non ? Le brasseur a été sympa et t’a réconforté sur ton choix d’être venu ici.

-Hum. Hein ?

-Donne moi ces partitions ! Exigea Henry en s’emparant des feuilles.

-Attends j’en ai besoin !

-Tout se passera bien. Depuis quand un maître de la keyblade doit craindre un petit cours de chant ?

-Depuis qu’il n’a aucun talent pour les arts…

Le blond entendit le colosse soupirer de désespoir et s’en voulut. Son ami tentait juste de lui remonter le moral et lui n’avait qu’une attitude défaitiste. Il tentait pourtant de faire des efforts depuis le cours de brasserie pour s’améliorer mais les changements ne viendraient pas en une nuit – s’ils venaient tout court. Et quand bien même il pourrait changer, il ne pouvait pas devenir quelqu’un de complètement différent non plus. Certaines choses faisaient partie de lui, et le resteraient jusqu’à sa mort - comme ses ténèbres.

Les deux amis se dirent au revoir aux portes de l’internat. Le maître de la keyblade récupéra ses partitions et fonça vers sa salle de classe. Pour l’occasion, ce n’était pas une simple salle que les étudiants utilisaient mais un amphithéâtre où chaque son était parfaitement rendu qu’on soit sur le devant de la scène ou au fond, que l’on crie ou murmure. Lorsque Emma lui avait appris ça, il avait eu un petit vertige. Il n’allait pas pouvoir se cacher au milieu de la foule et faire semblant de chanter s’il était perdu.

Lorsque l’étudiant entra dans la salle, il vit une quarantaine de pairs d’yeux se braquer sur lui, ce qui augmenta définitivement son malaise. Il se dirigea vers la place que lui avait attribué le consul qui gérait la chorale lorsqu’il était venu pour voir ce que c’était, et quel type de voix il possédait. Il était un ténor, incapable de chanter dans les tons les plus graves, et les tons les plus aigus. Une voix hybride et en construction d’après son professeur – il avait tellement de progrès à faire pour être à la hauteur.


-Bien. Nous commençons.

Petit enfant nouveau-né
Adore se promener
Nomadeeeeeeeeeee

Sur des hanches balancer
Ou sur un ventre danser
Nomadeeeeeeee

Petit enfant du désert
Vogue vogue sur sa mère
Nomadeeeeeeeee

Elle ne le pose jamais
Le sable l’engloutirait
Nomaaaaaaaaaaaaaade

-Stop ! Ca ne va pas. Mais pas du tout ! Qui chante faux !

-Lui monsieur, dit un grand châtain en le poussant, le mettant sur le devant de la scène.

Le keybladeur tomba à genoux devant le pupitre du consul, qui le regardait furieux. Il jeta un œil par dessus son épaule, et vit le sourire goguenard du type qui l’avait éjecté de sa place. Jusqu’à présent, il avait eu la chance de tomber sur des camarades qui le soutenaient, sur un professeur compréhensif. Dans cette classe, ce n’était apparemment pas le cas. Serrant les dents, il se releva aussi dignement qu’il le pouvait, gardant son regard ancré dans celui du consul.


-Excusez-moi, c’est la première fois que je chante, s’expliqua-t-il.

-Ca s’entend. De toute ma carrière, je n’ai jamais rien entendu de pire, répliqua-t-il véhément sous les rires de quelques élèves. Reprenez votre place et soyez juste cette fois. Je ne veux pas entendre une seule fausse note.

Jump down turn around
Pick a bale of coton
Jump down turn aroun
Pick a bale a day

Oooooh Doly
Pick a bale of coton
Oooooh Doly
Pick a bale a day

-T’es nase, tu le sais ça ? Souffla le garçon derrière lui dans son oreille. Tu devrais quitter ce cours. Non mieux, tu devrais quitter cette académie. Tu n’y as pas ta place. Tu n’en as ni le talent, ni la beauté.

Tout en continuant à chanter aussi juste qu’il le pouvait, le jeune homme se retourna et croisa le regard de son némésis de chant. En l’espace d’une seconde, il lui donna un aperçut de ce qui l’attendait s’il continuait à lui chercher des noises. Ils finiraient par se battre et bien que cet Adonis ait un physique de demi-dieu, il n’avait clairement pas ce qu’il fallait pour se battre. Ceci fait, il reporta son attention sur le consul. Ca allait être à son tour. Il s’avança une nouvelle fois sur le devant de la scène, interrompant le chant, et provoquant une nouvelle crise de colère du vieux chanteur. Mais il ne s’en souciait guère, se concentrant pour mettre un brin de magie dans ses cordes vocales.

-Rumbaliiiiiiii
Galigalaweeeeeeeeee
Galigalaweeeeeeeeee
Galigalaweeeeeeeeee

Rumbaliiiiiiiiiii
Galigalaweeeeeeeeee
Galigalaweeeeeeeeee
Galigalaweeeeeeeeee

Rumbaliiiiiiiiiii
Galigalaweeeeeeeeee
Galigalaweeeeeeeeee
Galigalaweeeeeeeeee


Lorsque Septimus eut fini de chanter, la salle entière arrêta de danser mais regarda les murs ou le sol d’un air vague. Ils semblaient tous encore un peu confus par le sort qui les avait envoûté et il n’en était pas peu fier – c’était la première fois qu’il le lançait. Avec un peu de chance, une fois que tous auraient récupéré, ils conserveraient suffisamment de souvenirs pour ne plus le provoquer. Avant de quitter la salle, il s’approcha néanmoins de son professeur et se pencha sur son oreille.

-La prochaine fois qu’un étudiant arrive et ne sait pas chanter, soyez suffisamment gentil pour le lui apprendre. Vous ne savez pas quel a été sa vie, ni de quoi il est capable. Je suis venu ici pour acquérir une nouvelle identité, pour découvrir quel peut être mon art. Aidez moi.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Tragédien
Masculin
Nombre de messages : 676
Age : 23
Date d'inscription : 23/08/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1024/500  (1024/500)
Dim 11 Déc 2016 - 22:49
Mission accomplie.

C'est une... bonne mission.

Allez, salut !

J'ai pas envie de me répéter sur le côté cool des rps faits dans des cours, donc je vais m'abstenir.

En lisant, j'avais envie d'entrer dans le rp, de tirer la joue de Septi et de lui dire "Oh! T'es un maître de la keyblade ! Tu vas arrêter d'être une victime ?!". Et du coup j'ai été particulièrement content de voir Septi se retourner et balancer un petit oeil de la soumission histoire de. Qui plus est, son affront musclé en jette assez pour que je te dise que c'est loin d'être une critique. J'ai beaucoup aimé la conclusion.

L'intention du rp m'a plu... et pour le coup s'avère quand même être un échec. Après je te dirais pas "Super ! C'est cool que ton personnage échoue." parce que oui, c'est plus subtil que de tout réussir mais... faut pas non plus lasser. Je pense qu'à un moment, ton personnage ne doit pas toujours être... à la rue dans ce qu'il fait.

Si j'ai une critique c'est celle-ci. Tu aurais du faire une ellipse. Parce que tu es au Consulat depuis quelques temps maintenant, hrp. Et tu as attendu la fin de Brasser de l'air pour continuer tes rps à l'académie. Mais du coup... en autant de temps, cet rp serait seulement ton deuxième cours. Les étudiants de l'académie doivent avoir entre vingt-cinq et trente-cinq heures de cours par semaine, du moins en première année.

Donc je pense que ça aurait été sympa qu'on ait un peu avancé. Après c'est sûr que toi ça ne te va pas, tu veux faire chose étape par étape mais... moi je me dis que concrètement ça va pas être viable. Même si tu fais 1 exploit de cours par semaine, dans un an, t'auras fait une semaine et demi de cours. Bref tu m'as compris ^^. C'est mon avis. N'hésite pas à faire des ellipses, vraiment.

Ca ne t'empêche absolument pas de découvrir de nouveaux cours en cours de cursus.

Très facile : 5 xp, 50 munnies et 1 PS en magie.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Moldue parmi les autres
» Une sentinelle parmi d'autres
» Une ombre parmi tant d'autres. [PV Nuage Lunaire]
» Haiti parmi les 22 pays les plus menaces par la securite alimentaire
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro