Derniers sujets
» Contrats - Demande de Mission
par D.Va Aujourd'hui à 16:53

» UUUUUUn joyeux bon anniversaire mon (ma) chér(e)
par Maître Aqua Aujourd'hui à 15:24

» Vol pour l'hoverboard
par D.Va Aujourd'hui à 14:57

» Les règles du jeu
par Surkesh Aujourd'hui à 13:08

» Loué soit Son nom
par Kurt Brown Hier à 23:57

» Au fond du gouffre
par Fabrizio Valeri Hier à 22:12

» Nakada versus the Machine
par D.Va Hier à 20:27

» L'importance de faire ses preuves quand on est un fauve
par Bryke Ronso Hier à 1:26

» Mayhem
par Kurt Brown Hier à 0:10

» Bêtes de foire
par Kurt Brown Lun 19 Fév 2018 - 12:41

» [Piano] Compos, reprises, KH et autres...
par Huayan Song Dim 18 Fév 2018 - 13:16

» A l'assassin! Au meurtrier!!
par Lotis Terrick Dim 18 Fév 2018 - 12:05

» Et elle est où mon attraction ?...
par Ioan Kappel Dim 18 Fév 2018 - 3:00

» Un famtôme dans la boutique
par Famfrit Sam 17 Fév 2018 - 12:36

» As de Coeur
par Huayan Song Ven 16 Fév 2018 - 1:10


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 ROXWAG II
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chasseur Ardent
Masculin
Nombre de messages : 665
Age : 27
Localisation : Pourquoi ? tu veux te battre !!!!
Date d'inscription : 18/11/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
431/550  (431/550)
Ven 9 Déc 2016 - 1:07


Après un voyage des plus mouvementé pour le Chasseur Ardent, son équipe et lui-même finirent par arriver à sur l’île de la Tortue. Et comme toujours, celle-ci continuait de jouir de sa notoriété peu importe l’heure ou le temps qu’il pouvait faire.

- EEEEEEET MEEEEEEEERDEUUUUUUUU ! Fulmina Natsu en plein milieu du ponton tandis que se dresser juste devant eux le groupe de Willem qui criait à la manière de poissonniers leur marchandise envers tous ceux qui arrivaient ou quittaient l’île de tous les vices. L’instant d’après, il empoigna Conrad en le secouant énergiquement. Tout ça c’est ta faute ! si on avait pas perdu de temps avec toi au Centurio on aurait jamais manqué le seul bateau qui partait au plus tôt pour Tortuga !
- Comment ça ma faute ! se défendit le Sniper en empoignant énergiquement à son tour le jeune homme aux cheveux roses. Tu n’avais qu’à pas perdre autant de godasse pendant que tu courais comme un imbécile dans la ville tout à l’heure !
- Ho safi ! tenta de les séparer Kassim dans sa langue natale avec de grands gestes des bras. Sinon je vous mets une treha à tous les deux et wala le sol il vous la rend ! Alors maintenant vous faite la paix et on va travailler !
- Ouai le Kabyle à raison ! se mit à rire Willem dans la direction du petit groupe. Vous gênez le passage des clients ! Alors circulez !


L’instant d’après, Natsu et Conrad agissaient de concert pour retenir solidement Kassim qui avait tenté de se jeter sur Willem dans le but de l’égorger avec ses dents.

- Nardenemouk ya oueld El Khaba ! ce mit à vociférer l’homme au teint bronzé. Je suis pas Kabyle je suis Chleuh !
- Heu Will’….émit Cathy le regard sombre…là j’dois avouer que t’y est quand même allez un peu fort…ait un peu de respect pour les origines des copains.
- Si….renchérit Miguel en toisant son compagnon de toute sa hauteur avec un air accusateur et les narines gonflé de mépris.
- Bon…bon…bon…finit-il par prononcer en se frottant le sommet de la tête devant tant de mauvaise ondes à son égard, d’accord j’suis désolés Kassim….


La tension légèrement redescendu, ce dernier remit en place son tarzzit ainsi le gilet en cuire qui recouvrait sa chemise blanche avant de se dépoussiérer son sarouel beige. Puis il répondit à son collègue qu’il acceptait ses excuses s’il consentait à lui donner en dédommagement cinq paires de chaussures. Chose qui faillit de nouveau dégénérer avant que la conversation ne se termine finalement sur la donation de deux paires.


Une fois sur la grande place, alors que la vie mouvementée et lubrique s’agitait tout autour du trio, ses membres se réunirent autour du puit en plein cœur du lieu où pratiquement la grande majorité des habitants pouvait les y voir et les entendre.

Pendant que Natsu déposait son paquetage pour les mettre bien en évidence, ses compagnons se mirent à observer les passants, et futurs clients.

- Bon….je t’écoute Natsu…c’est quoi ton plan pour vendre toutes ces babouches ?
- Hein ?...Ben je sais pas moi ! C’est toi le spécialiste des foules ! Tu devrais savoir comment on fait….Joue de ta guitare arabe pour attirer du monde
- C’est un aoud ! Se mit à soupirer Kassim. Et tu m’as pris pour le vendeur de chèvre du souk ou quoi ! c’est pas avec une petite sonate improvisée qu’on va rameuter du monde. Surtout qu’il faut trouver de quoi donner de l’intérêt à ces trucs pour que les clients acceptent de les prendre.
- Tu as une idée de comment on va vendre ces machins ?
- Et bien…leur nom c’est « Roxas II », c’est assez facile de deviner de qui elles sont inspirées ! On dira que ces chaussures permettront de…je sais pas moi, se sentir comme lui. Genre tu seras aussi fort que lui si tu mets les mêmes godasses.
- Et  il y’a des gens qui seront prêt à payer pour ça…fit Conrad avec le regard sceptique
- Si on parvient à leur donner l’impression que c’est le cas on en vendra un paquet !
- Complétement ridicule…ce n’est pas une paire de chaussure qui te rendra spéciale.
- Vois ça autrement, fit Kasim en prenant son compagnon par l’épaule tout en faisant un arc de cercle dans le vide avec sa main valide. Imagine que tu as devant toi le fusil le plus performant de tous les temps et que les plus grands chasseurs de tous les Mondes utilisent…Tu voudras probablement avoir le même pas vrai ?
- Ne compare pas un outil avec un vêtement….et puis quand bien même, ton fusil en question aurait d’abord fait ses preuve avant que les « plus grand chasseurs » ce mettent à tous l’utiliser. Et enfin, je ne me fie qu’à mon propre jugement pour savoir si une arme est parfaite dans mes mains ou non. Seule une pratique répété et un entretient assidue de son matériel peut te rendre meilleur qu’une simple arme.
- T’as toujours été chiant tu le sais ça, fit Kassim en plissant les yeux de dépits.
- Non…réaliste…
- Dans ce cas montre-moi comment on peut vendre facilement des chaussures sans vendre leur mérite.



Suite à ces paroles, Conrad empoigna d’un geste vif une paire de Roxas II avant de se diriger vers le premier passant qu’il croisa. Puis il sorti un pistolet caché dans son dos pour pointer le dit-passant entre les deux yeux.

- Achète moi ces chaussures si tu tiens à la vie…ça te fera 100 munnies !

D’abord surpris, puis terrifié, le pauvre homme n’eut pas d’autre choix que de faire ce qu’on lui ordonnait sans broncher. Même si au final il se retrouvait avec une paire de 42 alors qu’il chaussait du 38….de vraies pieds de gonzesses.

Quand le Sniper revint vers ses compagnons avec un sourire en coin du visage et la main pleine de munnie, il fut accueilli par des applaudissements rieurs de Natsu et le visage dépité de Kassim.

- Quoi ? je l’ais ait vendu c’est l’essentiel !
- Et le relationnel tu en fais quoi ya hmar ! même le pire vendeur de carpette de mon pays il sait comment nouer une bonne entente avec ses clients même si il ne vend jamais rien.
- Hahahahaha ! il est bien partie le beau gosse tient !
- Bon tu vas arrêter de rire l’ahurit ! aboya Conrad envers le Chasseur Ardent qui se tenait les cotes tant son hilarité était grande. Si tu penses faire mieux ne te gène surtout pas.


A son tour, Natsu descendit de son mini-perchoir pour prendre une paire de chaussure et venir se mêler à la foule.

- B’jour m’sieur ! fit amicalement le Chasseur Ardent en se mettant sur le chemin d’un grand gaillard aux airs de capitaine de navires. Beau temps pour la saison pas vrai ! Tenez vous voulez voir ces p'tites merveilles de....
- Désolés mon gars mais on m’attend quelque part. fit l’homme d’un geste de la main sans poser un œil sur son interlocuteur. Natsu profita alors du geste de celui-ci pour y déposer la paire de chaussure dans ses mains avant de rapidement reculer les sienne.
- Ha ! t’as touché donc tu payes ! fit-il sournoisement en sautillant devant le capitaine qui ne comprenait pas ce qui était en train de se passer avant de regarder le contenu de ses mains.
- Très drôle mon gars, finit-il par émettre avec un sourire mauvais, mais ça ne prend pas avec moi….alors tu reprends ta camelote et tu déguerpie de mon chemin avant que je ne troue la peau à coup de bastos….
- J’crois que t’as pas bien comprit mon copain, le coupa Natsu en enroulant son bras derrière l’épaule du marin. Ou bien tu payes….ou bien…..Et le Chasseur Ardent laissa alors s’échapper une partie de sa puissance hors de son corps pour que la pression écrase légèrement le Capitaine.


L’impression de n’être plus qu’une minuscule sourie face à un lion sanguinaire, le fit presque littéralement fondre de peur quand son regard croisa celui du Mercenaire…Un regard diabolique et ardent qui n’attendait qu’une seule chose pour exploser dans un torrent infernal de colère.

De retour auprès de ces collègues, le jeune homme aux cheveux roses montra une poignée de munnies avec son sourire carnassier habituel tandis qu’il fanfaronnait devant Conrad.

- Et voilà comment on fait du social ! prend-en de la graine !
- Lamentable…et en plus moi j’ai vendu les miennes bien plus rapidement que toi. Donc c’est comme si tu avais perdu.
- Ya allah, donne-moi la force de supporter ces imbéciles, se mit à gindre Kassim le visage dans les mains. J’ai compris je m’en occupe…je vais réfléchir à une musique pour nous aider à vendre tout ça. Vous deux vous me rangez tout ça pour l’instant. Prenez une chambre pas loin et allez faire un tour. Essayez de trouver des idées pour mieux vendre ces machins comme…je ne sais pas moi, des idées pour donner envies au gens de les acheter ! qu’est-ce que vous aimeriez que vos chaussures soient capable de faire pour avoir envie de les garder toutes votre vie ?


A ce moment, Natsu prit une profonde inspiration pour donner sa réponse. Mais Kassim l’interrompit aussitôt, ne voulant vraiment….mais alors là vraiment pas savoir ce qui pouvait passer dans la tête de cet imbécile de première catégorie…dieu seul sait les idées démesurés qui pouvaient avoir la place de germer dans un esprit aussi vide. Chose qui fit perdre une partie de son entrain au Chasseur Ardent avant de retourner à la vente de ses marchandises.


La journée parut affreusement lente pour le duo qui la passa à tourner en rond dans la ville sans une vraie opportunité pour s’amuser. Plus pour le jeune homme aux cheveux roses que pour le Sniper qui avait bien plus de patience. Natsu frôla même un enragement lorsqu’il aperçut quelques passants portant des paires de « Roxas II » aux pieds. Signe que leurs collègues à l’entrée du Port semblaient progresser plus facilement qu’eux. A ce moment-là, il eut envie de tout lâcher juste pour aller bruler les articles du Trio. Heureusement qu’il fut ramené à la raison par ses compagnons du jour en lui faisant savoir que tout ce qu’il détruirait serait remboursé….et 100 munnies la paire ça fait tout de même mal aux bourses.


A la fin de la journée, heure où le soleil commençait à disparaitre derrière l’immense tapis aqueux de l’horizon, Kassim fit réunir son groupe afin de leur faire part de son idée lumineuse pour les aider à profiter au mieux de leurs capacités tout en jouant sur le type de population qui les entourait.
Puisque Tortuga était une ville nocturne, la meilleure façon de faire affaire dans cette ville s’était pendant la nuit et à aucun autre moment.
Sceptique à l’annonce du projet de Kassim, Conrad ne put s’empêcher d’afficher une moue d’incertitude sur son regard tandis que Natsu trépignait d’impatience des étoiles pleins les yeux et le cœur enflammé comme jamais !

Le Chleuh fit alors un signe de la main au Chasseur Ardent qui vint de se dresser sur le rebord du grand puits de la place. Il afficha alors un large sourire avant de se mettre à gonfler ses joues tout en visant le ciel. Il cracha alors plusieurs boules de feu de taille moyenne qui s’envolèrent lentement, puis enchaina avec un même nombre de flammèches noires qu’il projeta de ses mains à toute vitesse pour qu’elles rencontrent les précédentes et explose à la manière de feu d’artifice.

L’ensemble des regards se posèrent sur le jeune homme aux cheveux roses tandis que Kassim vint se placer juste au pied du puits à l’aide d’une glissade avant de tourner rapidement sur lui-même et de se mettre à pousser un peu de la voix pour que tout le monde puisse l’entendre.

Oyé, oyé habitants d’Tortuga
Appro-approcher, vous ne le croirez pas
Jetez-moi vos vieilles bottes, mocassin, soulier et j’en passe
Car ce que je vous amène va vous donner la méga classe


Natsu se mit alors à émettre quelques bruitages à l’aide de sa bouche pour accompagner son ami, tandis que les premiers curieux s’avançaient déjà ou regardaient la scène par leur fenêtre.

Oyé, oyé habitants d’Tortuga
Appro-approcher, vous ne le croirez pas
Jetez-moi vos vieilles bottes, soulier et j’en passe
Car ce que je vous amène va vous donner la classe

On dit qu’un homme ça passe sa vie dans deux endroits
Soit son lit soit ses pompes, ça donne pas beaucoup de choix
Celui que j’connais déborde toujours de Force
Il reste beau et frais, même dans les pires catastrophes
On raconte ailleurs qu'tout l'monde le veut
Tout l’contraire d’la Coa et d’ses fe-meus
L'homme aux 400 milles épis accompagné d’ses Lumineux
Après qu’il t’ai botté le cul, toi tout de suite tu en r’veux
Si Jean-Michel il vend des jarres, Roxas lui il vend du rêve
Posé sur son planeur, poussez-vous il tient les rennes
Bien trop connu pour qu'on se demande qui c'est
Shouf sa Keyblade, son style, il peut tout Roxer
D’ailleurs il ne connaît pas le sens du mot « défaite »
Pour lui sa vie est toujours comme une immense fête
Tu te demandes bien comment cela se peut ?
C’est normale cousin, c’est parce qu’il a des Roxas II


Kassim et Natsu se mirent à bouger de façon synchronisée dans une sorte de danse des plus grotesques alors que ce dernier se tapota rapidement la glotte pour donner un timbre cassé à sa voix. En même temps, il effectuait par moment quelques glissades et autres acrobaties enflammées près de la foule qui s’était faite plus importante avec le temps. Le Trio de Willem faisaient également partie de l’attroupement pour voir ce qui causait toute cette agitation.

Poussez-vous, faites place aux plus swag des pompes Roxas II
Elles sont vraiment tout confort et vous feront sentir mieux
Roxas II
Y’a pas mieux
Poussez-vous, faites place aux plus swag des pompes Roxas II


Kassim se rapprocha alors des spectateurs, tapant des mains et invitant les plus en proie à la fête à l’imiter pour qu’un effet de foule se produise. Puis il se mit à balancer ses bras de droite à gauche en même temps qu’il reprit sa chansonnette.

Et tout le monde fait "Lalalalalalalalalalalala"
Ici c'est l’Bordel
"Lalalalalalalalalalalala"
Et tout le monde fait "Lalalalalalalalalalalala"
Ici c'est l’Bordel
"Lalalalalalalalalalalala"
Et tout le monde fait "Lalalalalalalalalalalala"
Ici c'est l’Bordel


Poussez-vous, faites place aux plus swag des pompes Roxas II
Elles sont vraiment tout confort et vous feront sentir mieux
Roxas II
Y’a pas mieux
Poussez-vous, faites place aux plus swag des pompes Roxas II

Poussez-vous, faites place aux plus swag des pompes Roxas II
Elles sont vraiment tout confort et vous feront sentir mieux
Roxas II
Y’a pas mieux
Poussez-vous, faites place aux plus swag des pompes Roxas II


Et tout le monde fait "Lalalalalalalalalalalala"
Ici c'est l’Bordel
"Lalalalalalalalalalalala"
Et tout le monde fait "Lalalalalalalalalalalala"
Ici c'est l’Bordel
"Lalalalalalalalalalalala"
Et tout le monde fait "Lalalalalalalalalalalala"
Ici c'est l’Bordel


Au moment du Final, Natsu et Kassim reprirent leur position de départ. Le premier sur le puits, le second juste devant. Et tout deux posèrent un Dab sous une explosion de flamme jaillissant du dos du Chasseur Ardent.

Le silence revint alors soudainement sur la grande place remplit en grande partie des ivrognes et des pirates fraichement débarqué, tandis que Kassim tentait de reprendre son souffle le plus rapidement possible. Les prostitués et autres commerçant les observaient de loin. Mais tous se mirent à applaudirent le duo pour leur performance artistique, même si celle-ci paraissait des plus étranges. Conrad quant à lui était en train de se masser la barbe d’un air perdu, se demandant encore qu’est-ce qu’il venait de voir à l’instant.

- Merci…merci beaucoup très chère publique ! S’exprima le Musicien avec un ton chantant. Pour tous ceux qui désirent en apprendre plus sur notre collection d’authentique, mais rarissime, Roxas II, c’est ici que cela se passe ! Nous somme ouvert à toutes vos questions. Mais faites vites ! De nombreuses autres commandes sont en attentes et seul les plus rapides et les plus chanceux pourront se permettre la joie de toucher du pied ce qui a fait du célèbre Maréchal de la Lumière ce qu’il est aujourd’hui !
- Hey…copain….émit difficilement un ivrogne en s’avançant d’un pas bancale. A quoi qu’ça sert vos machins là…. ?
- En voilà une question qu’elle est bonne ! ce sont les même chaussures que porte Roxas mon ami ! Avec elles, tu pourras glisser sur le pont avec l’aisance d’une vague sans jamais tomber, tu courras aussi vite que le vent, bondira tel un félin. Lors des nuits froides tu connaîtras une chaleur perpétuelle dans tes orteils, et les jours de canicule ta voute plantaire respirera comme si elle était totalement nue. Ce sont des petits bijoux d’une solidité et d’une élasticité hors du commun. Avec un design à te faire pâlir de jalousie tous les plus grands gentilshommes de Londres pour les quinze prochaines années.
- Breuh….pourquoi j’prendrais ces trucs…alors que j’ai d’jà des bottes ?
- As-tu déjà entendu parlé d’un pirate ou d’un marin qui n’ait jamais essuyé de difficulté en portant des bottes, des bottines, des escarpin, ou tout autre chaussures à ses pieds ? As-tu même déjà entendu parler d’individu n’ayant connue aucune avarie pied nue ?
- Beu…..
- Bien sûr que non ! tout le monde a, au moins, connu une fois le goût amer de la défaite….Même notre Natsu national ici présent.
- Hey ! c’était pas ma faute, j’ai une bonne explication ! bougonna le susnommé
- Sauf Roxas ! Il est le seul homme à ne jamais avoir connu le moindre soucie. Pourquoi ? pas grâce à sa Keyblade. N’importe qui de compétent peut venir à bout d’un sans-cœur. Les plus grand combattant ont besoin d’équilibre, d’une stabilité du corps solide pour s’en sortir. Hors, cette stabilité vient avant tout des jambes et des pieds ! Sans une bonne paire de chaussures on peut dire adieux à cette stabilité. Mais grâce aux Roxas II, il n’y a plus rien à craindre!
- Hips…beuh…c’est pas faux c’que tu dis…j’crois….du coup…j’vais t’prendre une paire s’tu veux bien…j’ai paumé mes bottes d’toutes façon.
- Mais pas de soucie mon ami ! ça fera cent vingt munnies !
- Hips…c’t’un peu chère ton machin….j’suis pas sûr d’avoir c’qui faut
- Chère ! fit semblant de s’offusquer Kassim avant de reprendre de plus belle. Mais enfin ces merveilles sont justement en vente ce jour-ci exclusivement pour le Black Flag-Day ! Elles ont bénéficiés d’une ristourne de soixante-dix pourcent ! pour vous dire que vous faite en ce moment-même une affaire des plus juteuses. A partir de demain elles retrouveront leur véritable prix et ne seront plus accessible à n’importe qui. C’est le moment ou jamais de profiter d’une occasion en or pour se vêtir comme des Nobles.


Et ce qui devait arriver, arriva. A l’entente de ces histoires de réduction occasionnelle sur les prix, bon nombres de personnes se mirent à sauter sur l’occasion. Chacun espérant se démarquer à leur façon en portant quelque chose ordinairement hors de prix ou simplement pour espérer devenir meilleur dans ce qu’ils faisaient dans la vie de tous les jours.
Kassim, Conrad et Natsu faisaient de leur mieux pour vanter les mérites de leur produit. Mais la plupart du temps, le Sniper et le Chasseur Ardent se contenter de répéter ce que Kassim avait prononcé pour ne pas dire n’importe quoi. Ce genre de chose n’était pas vraiment leur spécialité.

Vers le milieu de la soirée, toutes les paires de chaussures du groupe avaient été vendu. Le Groupe de Willem les avait alors rejoint pour reconnaitre leur défaite de vente contre eux et leur avait alors proposé de faire équipe tous ensemble pour se débarrasser de leurs invendus.

La nuit se termina donc sous une festivité sans commune mesure comme on pouvait en trouver à Tortuga.
Alors que Kassim chantait à plein poumons ; Willem, Conrad et réalisaient acrobatie périlleuses et autres pirouettes extravagantes tandis que Cathy dansait en jouant de ses charmes, que Natsu incendiait le ciel et embrasait la place d’effet pyrotechniques et que Miguel jouait les monsieur Muscles. Mais tous ensembles, ils faisaient l’effort d’entonner avec entrain les paroles de cette nouvelle chanson qui allait probablement faire parler d’elle un bon moment. Et avec un peu de chance, elle pourrait jouer dans la popularité de leur marchandise et leur permettrait de bien ce faire voir de leur employeur.



Au final, seulement trois douzaines de pairs s’étaient retrouvée invendues. Ce qui avait tout de même permis d’engranger seize mille quatre cent munnies pour leur commanditaire. Chacun des participants à la vente recevront une part des 15% du chiffre d’affaire une fois que l’employeur aura reçu le total de sa vente ainsi que le retour des invendues.

Et comble de l’effervescence…..l’ensemble des Mercenaires semblaient avoir eu la même idée pour ce qui était de revendre les Chaussures vingt munies plus chères. Le groupe de Natsu fut celui qui repartie avec le plus de richesse excédentaire : 170 munnies pour chacun d’entre eux. Tous les filous et les gredins du Centurio se mirent alors à célébrer un contrat de plus juteux et des plus faciles à faire ces derniers temps.

Il n’empêche que la plupart des Mercenaires étaient tenté par l’idée de voler la recette du jour pour de simples pairs de chaussure. Comme quoi on pouvait vraiment s’enrichir avec n’importe quoi dans la vie. Il suffisait d’avoir un tant soit peu de jugeote.

[/color][/color][/color]
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Clé du Destin
Masculin
Nombre de messages : 1044
Age : 21
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 25/06/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3689/3500  (3689/3500)
Sam 10 Déc 2016 - 14:30
Eh ben ça fait une bonne recette ^^

Alors !

Déjà, j'ai trouvé un truc assez rigolo. Ce n'est pas un RP de Natsu, mais un RP du Centurio ^^ Et c'est cool, ça apporte un truc plus vivant. Si tu avais été seul, et j'imagine que c'est pour ça que y'a autant de monde dans ton RP, ça aurait été chiant à faire j'imagine.

Maintenant y'a tellement d'éléments mec, que je vais sûrement en rater. Mais déjà, la différence éthnique est très intéressante. C'est pas sensas" non plus, mais du coup ça montre que le Centurio est quelque chose de grand avec des membres de tout les horizons !

Pareil, la chanson pour la vente était rigolote, bon j'suis un p'tit con donc j'vais appuyer sur le bouton magique. ECHEC DE RIIIIIME ♫, mais j'te pardonne c'était quand même rigolo. Puis le dab, mec... Le dab ! J'ai souri à ce moment là, j'imaginais la scène en haussant un sourcil. Un putain de dab chez les pirates !

Par contre y'a quelque chose que je suis obligé de souligner, c'est pas tant sur le fond que sur la forme en fait. Il arrive que d'un design à l'autre, le codage des RP, par rapport aux couleurs, parte en couille. Mais là, tu prends le modèle qui laisse un fond qui restera toujours, et malheureusement, t'as du bleu "inclinaison d'écran pour lire" , du blanc, du jaune pétant. C'est dommage, parce que du coup faut soit pousser l'écran, se tortiller dans tout les sens, ou juste forcer sur ses yeux comme un malade. C'est dommage ^^ Le fait de réfléchir à ça sort complètement du RP, donc je pourrai que te conseiller de faire attention à tes couleurs. Un autre point aussi, mais moins chiant cette fois, c'est que le plus souvent, tu foires ton codage parole/narration, et met de la narration en couleur. C'est moins gênant que les couleurs qui pètent, mais voilà.

Sinon, non. Très sympa, ça se lit bien, y'a plusieurs situations et le RP est très vivant grâce à l'intervention de multiples personnages. Et puis Fred... Ouais il fait son taff, on le voit pas beaucoup, mais on s'en rappelle ^^

Donc voilà, pour la difficulté de la mission, je vais pas faire le con, c'était relativement simple donc ce sera Facile + le bonus de contrat.

10 xp, 100 munnies (+200 du contrat), et 1 PS en dextérité pour le dab. Mine de rien c'est pas si simple.

Tiens... Il reste une paire de Roxas II non vendue. On va dire que tu peux la garder Smile

_______________________________
Page 1 sur 1