Derniers sujets

Prêtre-Guerrier de Rai

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Quand le loup n'y est pas Left_bar_bleue367/400Quand le loup n'y est pas Empty_bar_bleue  (367/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 6 Déc 2016 - 22:47
-Avancez bande de crétins.

Killian soupira alors que l’équipe scientifique tirait au flanc, toute ralentie qu’elle était par son matériel à la pointe de la technologie. Son grand ami et associé Rufus avait eu la brillante idée de l’envoyer avec ces empotés pour capturer des sans-coeurs – maintenant qu’il avait prouvé sa valeur sur le terrain avec les événements survenu lors de l’enlèvement massif des mères – et il se retrouvait donc à les babysitter en ce magnifique jour d’été, en pleine forêt – ce qui impliquait un important lot de piqûres de moustiques. Il avait tenté de refuser bien évidemment, arguant qu’il n’était pas encore remis de ses blessures mais le grand patron de la compagnie de transport n’avait rien voulu savoir.

-Dis moi Roger…

-Il n’y a aucu…

-Ne m’interromps plus jamais ! Éructa-t-il en attrapant le scientifique qui venait de le couper par le col. Sais tu qui je suis ? Le Capitaine Crochet. Une légende vivante. L’associé de ton patron. Et le chef de cette expédition. La prochaine fois que l’un d’entre vous m’interromps, je lui coupe la langue, dit-il plus calmement. Maintenant dis moi Roger, dans tout votre attirail, vous avez de quoi repérer ou attirer les rondouillards ? Demanda-t-il en relâchant son interlocuteur tremblant.

Les autres n’en menaient pas large. Il faut dire qu’ils ne devaient pas souvent sortir de leur laboratoire, et quand ils le faisaient, ils n’étaient pas accompagner par une célébrité telle que lui. Le pirate sourit intérieurement. S’ils gardaient durant toute la durée de la mission cette image de lui, cela se passerait bien – enfin, mieux qu’il ne l’avait imaginé au départ. Il ordonna aux Roger – inutile d’apprendre leurs noms – de se remettre en route, et prit les devants. Scarlett, la secrétaire du blond platine, lui avait dit que ce monde d’hybride était en guerre. La menace pouvait venir de tous les côtés, aussi devait-il redoubler de prudence pour protéger ces débiles d’intellos.

Le petit groupe marchait depuis cinq minutes en silence lorsqu’un bruit venant de la gauche poussa le brun à faire stopper tout le monde. Dégainant son désert eagle, il le pointa dans la direction d’où pouvait provenir le danger et attendit. Quelqu’un de plus courage – et qu’il aurait aussi qualifié de stupide - serait aller voir à sa place, ne mettant ainsi jamais en danger la vie des Roger. Mais il n’était pas un paladin du Sanctum. Il n’était pas Fabrizio. Outre leur caractère opposé, il était bien plus beau et élégant que l’homme de foi.

Tout à ses réflexions, le Capitaine Crochet ne tira pas – ou faillit tirer selon le point de vue – sur les deux SOLDATS qui sortirent des buissons. Billy, un jeune rouquin élancé d’une vingtaine d’année, aigri par le mensonge de Rufus – il n’était malheureusement pas passé au deuxième échelon – et Bobby, un vieux SOLDAT 2ème classe grisonnant d’une cinquantaine d’année, qui formait son cadet. Ses deux compagnons étaient partis devant en mission de reconnaissance, pour éviter tout problème, qu’il s’agisse des rebelles ou des hommes du régent.


-Du nouveau ?

-Non Captain. Pas vu un seul homme à des kilomètres à la ronde. Soit sont bien cachés, soit sont pas ici. J’pense qu’on va pouvoir faire notre affaire tranquille.

-Bien. Continuons alors, répliqua-t-il tout en rangeant son arme.

-Monsieur je…

-Capitaine gamin
, répondit-il péremptoire.

-Capitaine… Je ne pense pas que vous auriez dû nous envoyer tous les deux en reconnaissance. Qu’auriez-vous fait si vous vous étiez fait attaquer ?

-J’aurai géré gamin. Aussi dur que ça puisse paraître à tes yeux, je fais partie des héros qui ont affronté et vaincu les sans-coeurs kidnappant les gamins. Dont le célèbre Chronophage, finit-il en toisant son interlocuteur. Maintenant, on avance. Et toi, tu fermes la marche.

-Bien… Capitaine, dit Billy en serrant les dents.

La journée allait être longue si la force armée et scientifique venait lui casser les pieds toutes les trente secondes, à discuter et pinailler le moindre de ses commandements. La légende vivante sentait qu’un des Roger ou le petit Billy n’allait pas voir le soleil se lever demain, et ça ne serait la faute de personne d’autre que lui. Toutefois, pour sa défense, chaque personne avait ses limites, et les siennes seraient vite atteintes.

Le groupe augmenté de deux continua sa marche en silence, le SOLDAT aguerri ouvrant la marche, lui-même observant les alentours à la recherche d’un danger quelconque ou d’une de ces maudites créatures ténébreuses qui lui permettraient de rentrer au plus vite, Roger à lunette aidant Roger chauve et avec de l’embonpoint à porter le matériel tout en suivant la cadence, Roger sans lunette et maigrichon tremblait au moindre craquement d’une branche – il ne déviait pas de la route et c’était le plus important – et enfin le SOLDAT aigri fermait la marche en ruminant et maudissant tous ceux qui l’avaient conduit ici.

Ils continuèrent ainsi pendant une bonne heure avant qu’il ne se passe quoi que ce soit. Ce qui vint bouleverser leur petite balade bien tranquille fut l’arrivée d’une petite hybride qui semblait s’être égarée dans la forêt. La jeune rate pleurait à chaudes larmes et ses pleures les avaient attirés comme la lumière attire les insectes. Lorsqu’elle les avait remarqué, elle avait aussitôt pris peur mais le petit vieux du groupe avait déjà pris les devants pour la rassurer.


-N’aie pas peur, nous te voulons aucun mal. Sommes nombreux parce qu’on fait la chasse aux sans-coeurs. Il s’approcha doucement. On peut p’t-être t’aider à rentrer ? Il tendit la main vers elle. J’m’appelle Bobby mais tout l’monde m’appelle Bob. Et toi, c’quoi ton petit nom ?

-So… Sophie, murmura-t-il timidement en s’approchant.

La vue de la jeune rate donna une idée à Killian. Il fit signe aux Roger de s’approcher de lui tandis que Bobby amadouait l’hybride et que Billy surveillait les alentours – en continuant de bouder. Est-ce que c’était vraiment faisable ? Et si c’était le cas, pouvait-il vraiment aller jusque là ? Pouvait-il sacrifier la petite rate pour attirer les sans-coeurs ? Utiliser la pureté de son coeur comme appât ? Il n’en savait rien lui-même… et c’était une bonne occasion de le découvrir.

-Pensez-vous qu’il est possible d’utiliser cette petite pour attirer les sans-coeurs ?

-Que…

-Comment…

-Vous ne…

-Un à la fois les Roger. J’ai vu l’intérêt que portent ces monstres aux enfants. Bloody hell, j’ai failli y passer pour en sauver. Je veux savoir si on peut utiliser son coeur comme appât. Répondez moi en scientifique, et non en loque sentimentale que vous êtes.

-Je suppose que oui, fit Roger bedonnant sèchement. Dans les bonnes circonstances…

-En augmentant l’intensité lumineuse que produit naturellement son coeur, ajouta Roger à lunette.

-Mais nous n’avons pas encore les connaissances ou le matériel pour
, conclut Roger maigrichon.

-Hum… je vois.

Comment le pirate allait-il faire pour mettre son plan à exécution ? Il regarda les alentours, à la recherche de l’inspiration. Néanmoins, tout ce qu’il voyait, c’était de la verdure. Un océan de vert où aucune ombre ne régnait. Il ravisa son jugement lorsqu’il remarqua du coin de l’oeil un coin plus ensoleillé. Lorsqu’il regarda de plus près, il remarqua vaguement aux travers des arbres ce qui semblait être une clairière – ce qui était étrange au milieu d’une forêt. Y aurait-il eu le feu ? Secouant la tête, il retourna à son exploration des environs et croisa le regard sombre de Billy. Il y vit les étincelles de la colère et de la haine à son encontre – et celle de Rufus très certainement.

Le Capitaine Crochet n’avait peut-être pas les moyens d’augmenter l’intensité de la lumière dans le coeur de l’hybride, mais il pouvait tenter quelque chose de différent et de plus facile à mettre en pratique. S’il faisait appel à la partie lumineuse du coeur de l’enfant, et qu’il la noircissait brutalement, les rondouillards pourraient être attiré par ce coeur fraîchement corrompu. Il l’espérait en tout cas. Il ferma les yeux, et se concentra sur son énergie intérieure. Au bout de quelques instants, il fut en contact avec elle, et put invoquer un magnifique chocobo aux plumes d’or. La jeune rate poussa un petit cri de surprise puis d’émerveillement. Il lui sourit.

L’homme invoqua son sabre et décapita la tête de la bête invoquée et du Roger bedonnant, éclaboussant la fillette de sang tandis que la tête roulait jusqu’à un buisson. Le cri qu’elle poussa lui perça les tympans mais il ne s’arrêta pas là. Il se retourna vers Billy, toujours surpris par ce qui venait de se passer, et lui trancha la gorge. Le cri s’arrêta, seuls les pleurs des scientifiques et le gargouillis du SOLDAT emplissaient leurs oreilles.


-P… Pourquoi !!! Beugla Bobby, tenant la fillette évanouie dans ses bras.

-Il faut remplir notre mission. Et pour ça, on a besoin des ténèbres.

La légende vivante se tut. Et attendit. Il était en paix avec ses actes, cela ne le gênait pas d’avoir tué Roger, ou de s’être débarrasser de Billy. Ces deux hommes étaient des poids – ou l’auraient été – et ils avaient été un sacrifice nécessaire pour l’accomplissement de la volonté de Rufus. Et s’il parvenait à éviter la mort de la rate, il était presque sûr que ces derniers ne lui en tiendraient pas – trop – rigueur.

L’apparition des sans-coeurs, les deux rondouillards et trois ombres, le sortirent de sa léthargie. Ayant déjà préparé son psychisme, Killian fit apparaître 5 squelettes qu’il envoya directement contre les ombres. Bobby se releva rapidement et s’enfonça dans la forêt, la petite dans les bras. Le reverrait-il ? Rufus allait criser, il venait de perdre deux SOLDAT. Grimaçant, il reporta son attention sur les rondouillards. Il tira une première salve sur le plus proche et recula, hurlant aux scientifiques de préparer les cages et les cordes.

Cette fois, le brun ne pouvait compter sur personne pour se battre à sa place. Il n’avait pas son allié le puissant Roxas pour le sauver et vaincre les monstres – tout en tentant de l’atomiser. Soufflant, il analysa la situation. Ses squelettes s’en sortaient plutôt convenablement face aux ombres – en tout cas, il était tranquille – et les Roger reprenaient doucement du poil de la bête – probablement par peur de finir comme leur homologue. Il invoqua son sabre, et chargea sur le premier gros lard, tentant de lui trancher le bras… avant d’être propulsé contre un arbre. Allait-il pouvoir s’en charger seul ?

Grognant, le pirate se redressa, rechargea son arme, et tira sur une des grosses créatures. Il devait attirer leur attention le temps que les pièges soient prêt, et éviter de se faire réduire en bouillie. Voilà son plan à l’heure actuelle, et il n’était pas bien brillant. Il fit une roulade pour éviter la charge d’un rondouillard et bondit vers l’avant tandis que l’autre tenta de l’écraser. Sa chemise en lin était déjà collée à sa peau par la sueur, et sa respiration saccadée. Il ne pourrait pas tenir longtemps s’y ne trouvait pas une meilleure solution.

Le Capitaine Crochet fit un effort supplémentaire, et entra en connexion avec sa symbiose. Il fut un instant tenter de créer un clone de lui-même, mais il n’était pas certain que les sans-coeurs seraient attirés par une coquille vide – et si c’était le cas, ça ne durerait pas plus de quelques secondes. Il ne pouvait pas se permettre d’invoquer plus de squelettes sans pendre le risque d’en perdre totalement le contrôle. Il ne lui restait qu’une solution. Il invoqua son chien des marins et lui ordonna de distraire un des deux rondouillards. S’il n’avait qu’un adversaire à distraire tandis que les Roger finissaient le travail, il pourrait s’en sortir vivant.

La légende vivante rangea donc son arme, et sabre au clair, repartit au corps à corps avec son adversaire. Il frappa violemment la créature ténébreuse au ventre, puis enchaîna par des frappes rapides pour le repousser légèrement. Il se replia rapidement pour esquiver l’énorme bras qui lui aurait arraché la tête, et revint donner un coup d’épaule à son adversaire. Enfin, après plusieurs échanges de ce type, le cri de délivrance lui parvint des scientifiques. Il exécuta un super saut pour éviter l’étreinte du sans-coeur, et se dirigea vers les Roger.

Killian leur arracha les deux cordes lumineuses et revint vers les objectifs de sa mission. Ses squelettes avaient fini de tuer les ombres et avait disparu sans qu’il ne s’en rende compte – sa fatigue devait être plus grande qu’il ne le croyait – et son chien avait de plus en plus de mal face au rondouillard. Maudit soit Bobby. A coup de roulades, de sauts, et d’esquives, il parvint à les enrouler autours des créatures en seulement une dizaine de minutes. Et trois côtes fêlées.


-B… bon Roger. Tu me fais le plaisir de les emb...baller et on rem...balle.
Playboy Milliardaire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Quand le loup n'y est pas Left_bar_bleue286/650Quand le loup n'y est pas Empty_bar_bleue  (286/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 8 Déc 2016 - 15:22
Y'a cinquante mille personnes qui s'appellent Billy à la Shinra c'est cool !

Enfin... que dire de cette mission... Y'a un rythme evidemment, c'est bien écrit pas de souci là dessus. Pareil, tu rentres pas en godmode, y'a de la difficulté et y'a aussi et surtout, un rappel par rapport aux evenements passés, j'entends l'event.

Le tout est plutot bien foutu, le coup de la fillette est osée aussi, ça montre que ton perso à pas peur de se salir les mains. Malheureusement, je vais poser la question : est-ce que buter les mecs qui t'accompagnaient était justifié ? T'avais cinquante mille façons de faire "venir les ténèbres". Je peux comprendre le pourquoi : t'as voulu amener un côté impitoyable pour ton personnage. L'intention est bonne, mais tu te doutes bien que si tu continues à faire autant de conneries, tu vas finir convoqué dans mon bureau =)

Donc voilà, j'ai malheureusement pas grand chose de plus à dire. Moi, j'ai trouvé ça sympa à lire, le PDG lui, va pas être très content.

Périlleux : 35 points d’expérience + 300 munnies + 3 PS, deux en symbiose, un en dex

EDIT : Chen m'a dit un truc qu'est pas con; comment ça se fait que Killian en sache autant sur les ténèbres ? Y'a toujours pas de sans coeurs à Grimm, déjà, donc les seuls fois où t'as pu apprendre des trucs c'est à l'event et quelques missions. Fais attention Very Happy

Voilà !

_______________________________
Quand le loup n'y est pas Signature
Le Drapeau Blanc

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
Quand le loup n'y est pas Left_bar_bleue225/550Quand le loup n'y est pas Empty_bar_bleue  (225/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 9 Déc 2016 - 2:26
Je me permets un petit commentaire.

En effet je me suis posé la question par rapport aux ténèbres. J'ai trouvé ça assez maladroit pour le coup mais néanmoins ça rend vraiment pas mal. Le rp est vraiment chouette, l'idée avec la fille m'a vraiment beaucoup plu. J'ai trouvé ça cool, bonne mission, tout ça.

Non si je veux faire un commentaire, c'est par rapport aux noms. Désolé, ça tombe sur toi mais... c'est quoi ça ? Même pas besoin de lire vos rps, les gars, je sais que les PNJ s'appelleront Bobby et Billy.

Je vais vous donner deux conseils :

1) Appelez vos personnages PNJ n°1 et PNJ n°2. Comme ça on aura définitivement l'impression que vous en avez presque rien à foutre.

2) Et plus sérieusement, cherchez un peu. Je suis aussi une catastrophe pour ce qui est des prénoms. Je me renseigne, j'essaie de voir un peu quels sont les prénoms des autres pays, etc... Déjà la plupart du temps, les noms des PNJ tiennent en quatre lettres, c'est quand même formidable ^^.

N'oubliez pas que les gars de la shinra, ils viennent pas tous de la cité du crépuscule et du jardin radieux, y en a qui viennent de mondes plus... magiques/archaïques tels que le domaine enchanté (en tous cas ça semble logique). Donc n'allez pas chercher que des noms modernes.

Voilà, encore désolé que ça tombe sur toi. J'en profite pour dire à nouveau que c'est un rp très chouette et que je le conseille à ceux qui ne l'auraient pas encore lu.

_______________________________
Quand le loup n'y est pas Signatureprimus
Contenu sponsorisé

XP :

messages
membres