Derniers sujets
» Réglementations et demande de Partenariat
par Invité Aujourd'hui à 2:21

» Field of Heroes
par Invité Aujourd'hui à 2:18

» Et là, un squelette !
par Chen Stormstout Hier à 21:45

» Répétition
par Arthur Rainbow Hier à 21:39

» Qui part à la chasse perd sa place !
par Rufus Shinra Hier à 18:21

» Comme le dit Oscar Wilde...
par Arthur Rainbow Hier à 16:26

» La cerise sur le gâteau
par Général Primus Hier à 15:04

» Loué soit Son nom
par Cypher Hier à 14:01

» Tombe la chemise
par Cissneï Hier à 3:26

» UUUUUUn joyeux bon anniversaire mon (ma) chér(e)
par Cissneï Lun 16 Oct 2017 - 23:19

» Vlog au Moulin rouge ! On vous dit tout ! On cache rien !
par Chen Stormstout Lun 16 Oct 2017 - 18:19

» Breaking News : Annonciation du Primarque Matthew March
par Roxanne Ritchi Lun 16 Oct 2017 - 14:34

» Discussion entre éclopés
par Vesper Earl Dim 15 Oct 2017 - 18:44

» Douce nuit
par Rufus Shinra Dim 15 Oct 2017 - 17:48

» Diviser pour mieux régner
par Huayan Song Dim 15 Oct 2017 - 15:42


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Reposer en paix
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur des Esprits
Féminin
Nombre de messages : 130
Age : 30
Localisation : Pangée
Date d'inscription : 09/11/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
94/500  (94/500)
Dim 20 Nov 2016 - 17:02




Reposer en paix



Je me retrouvai à bord du vaisseau pour aller jusqu'au Palais des Rêves pour faire part d'une bien triste nouvelle.

Assis sur un siège avec une petite tablette devant moi, je décidai de trouver les mots juste pour ce discours funeste.

Je griffonnai des mots, je les rayai pour en écrire de nouveau. Les bonnes choses à dire pour un contexte comme celui-ci ne me venaient pas.

Moi-même je n'avais pu écrire de douces paroles pour Sheena et Lloyd.

Je me tournai vers ma droite et vit mon reflet, enfin celui de Milla dans le vitre. Je remarquai très vite que la marque que j'avais au cou était toujours présente. La sensation de chaleur qui en émanait les premiers jours s'était dissipée mais, je la trouais encore plus voyante.

Je me posai deux de mes doigts dessus, je fermai les yeux et les rouvrit brutalement.

- Qu'est ce que ? Où suis-je !?


Je ne savais absolument pas ce que je faisais ici. Pourquoi et comment j'étais arrivée là ? Sans réfléchir je regardais partout autour de moi et je me vis dans une glace.

Je remarquai une sorte de tatouage sur ma peau, je connaissais ce symbole. Instinctivement je le touchais.

- Non !


J'étais seul, personne autour de moi. Dans un sens c'était mieux. Je n'aurai pas eu à justifier ce cri de désapprobation complètement étrange que je venais de dire.

Je me souvenais de tout ce qui venait de se passer. Milla venait de faire son apparition dans ce train et je savais très bien à cause de quoi.

Cette marque à mon cou était le seul moyen pour elle de reprendre possession de son corps. Un unique contact avec cet emblème et je quittai ce monde.

Si elle n'avait pas eu le réflexe de le toucher à son tour, je ne suis pas sûr que j'aurai pu de nouveau être là.

Cette chose me faisait légèrement peur et il était temps pour moi de trouver un moyen de le cacher. Un mauvais geste et je pourrai cesser d'exister... Pour toujours.

Je me mis à fouiller un peu partout autour de moi, espérant trouver un objet oublié par quelqu'un d'autre. Mais rien. Je me chargerai de cette nouvelle recherche à mon retour.

Je tentai alors à cet instant de trouver le discours parfait pour cette situation... Mais le simple fait de percevoir Milla dans la vitre me déconcentrait sur tâche.

Il faut que je fixe mon attention sur ces gens. Pas sur moi !


J'avais réussi à écrire quelques mots, et je sentais le véhicule ralentir. Je me levai pour pouvoir sortir rapidement.

Ça pouvait paraitre un peu égoïste de ma part, mais je me disais que plus vite j'en aurai terminé avec ça, plus vite je pourrai m'occuper de « moi ».

Je marchais longuement sans réfléchir... En fait, si je réfléchissait. Mais pas à la bonne chose. Et lorsque je vis que j'étais enfin arrivé. Je m'arrêtais de respirer quelques secondes.

Ce monde n'avait rien à voir avec celui que j'avais « visité » plus tôt. La nature était bien présente ici comparé à Agrabah.

La végétation luxuriante, la sensation de fraicheur avec le bruissement que faisaient les feuilles dans les arbres. C'était calme, apaisant. J'en oubliais presque la raison de ma venue ici.


C'est lorsque j'entendis une voix provenir de derrière moi qui me ramena légèrement sur terre.

- Que faites-vous ici ?
- Je suis venue... Parler.
- À quel sujet ? Et à qui ?
- C'est à propos de Marianne.


L'homme qui venait de m'interpeller paraissait être sage, assez sûr de lui de lui. Mais lorsque j’eus prononcé ce nom, son visage se décomposa légèrement.

Il me fit signe de parler moins fort et me demanda de le suivre dans un endroit plus sûr.

Je compris très vite qu'il s'agissait de l'homme qu'Indrick, un collègue coalisé avait du rencontrer.

Je lui suivais sans rien dire, mais il marchait assez rapidement. Sur le coup, ça ne m'avait pas tellement choqué de voir un homme aussi « propre » sur lui de le voir se balader dans cette forêt.

Mais en y repensant maintenant je me dis qu'il devait y avoir une raison à ça. Pourquoi lui et personne d'autre ? Je saurai ça plus tard. pour l'instant, il fallait que j'emboîte le pas de cet homme. Pour l'instant, c'était la seule chose à faire.

Lorsque nous arrivâmes dans une petite clairière, avec une maison non loin. Il me dit d'attendre patiemment ici. Je voyais comme une sorte de petite estrade faite. peut-être pas spécialement pour l'occasion. Sûrement qu'elle avait servi pour « Marianne » un jour ou l'autre.

Je m'avançai doucement dessus et je regardai partout de moi et je vis des gens approcher à leur tour vers moi.

Certains s'assirent à terre, d'autres restèrent debout les bras croisés.

Lorsque je vis que tout le mode était enfin arrivé, en compagnie de l'homme qui m'avait accompagné jusque là. Je pris une profonde inspiration et sortis le petit bout de papier que j'avais dans ma poche.

Je commençai à relire dans ma tête avant de finalement le replonger dans ma poche.

- Merci. C'est pour moi un honneur d'être aujourd'hui parmi vous.


Je m'arrêtai quelques instants. Ils réagissaient pas. Ils me regardaient simplement. Ils ne bougeaient pas. Je ne pouvais voir s'ils respiraient, tellement ils avaient l'air serein... Mais je me doutais que ce ne serait que temporaire.

- Elle s'est battu jusqu'au bout. Marianne était si jeune. Mais la vie ne se mesure pas au nombre des années. Elle se mesure au nombre de personnes que nous rencontrons.


Ce que je craignais arrivait enfin. Les premiers sons que je pus discerner ne furent en fait que des exclamations de stupeur.

Je venais de leur annoncer le décès de Marianne. Ce n'était pas une manière brutale. Mais il n'y a pas vraiment de bonne manière pour annoncer une chose pareille.

- Pour beaucoup d'entre vous, sans Marianne, vous ne seriez pas là aujourd'hui. C'est pourquoi en témoignage notre gratitude, au nom de la Coalition Noire, sachant que ça n'effacera jamais votre chagrin. Nous aimerions continuer ce combat que Marianne avait commencé pour vous. Vous faire sortir de cette misère dans laquelle vous vivez à cause du Prince.


Une nouvelle fois, des voix se firent entendre. Ce n'était pas une une sorte d'objection... Je ne pouvais vraiment percevoir ce cela pouvait être. Mais je décidai tout de même de continuer de parler. J'avais peur de ne pouvoir terminer.

- Nous continuerons de vous fournir des armes. Nous renoncerons à certaines chose pour votre bien à tous.


Cette fois, les sons furent plus distinct. Ça ressemblait à des acclamations, mais pas uniquement. Il y avait un mélange dans leur voix. De la tristesse et de la joie à la fois.

Alors que je les remerciai une dernière fois avant de redescendre de mon estrade. L'homme qui m'avait accompagné jusqu'ici s’avança très rapidement vers moi suivi de près par plusieurs autres personnes.

- Mais qu'est ce que cela signifie ? Marianne nous a quitté ? Mais comment ? Nous n'étions ps au courant !
- Je suis sincèrement désolée. Je ne l'ai pas connu. Mais sachez que je suis triste d'apprendre une chose pareille. Une personne ne devrait pas avoir à mourir en croyant en la fin de l’oppression.
- Mais pouvons nous vraiment faire confiance en la Coalition Noire. Nous n'apprenons son décès que maintenant...
- Je comprends ce que vous ressentez. Toutes ces questions vous pouvez vous poser. Mais croyez-moi, la Coalition Noire mettra fin à cet asservissement. Vous pourrez vivre de nouveau... Normalement.
- Que devons-nous faire pour cela ?
- La seule condition pour que tout cela puisse fonctionner. C'est que vous devez patienter.
- Attendre ? Mais comment ça !?
- Vous devez attendre nos ordres. C'est la seule condition.


Je commençai à repartir en présentant une dernière fois mes condoléances à ce peuple qui se trouve être sous le joug d'un tyran.

Je sentis la main de ce même homme se poser sur mon épaule. Je me retournai vers lui. Il souriait. Il avait réussi à trouver un soupçon de joie malgré ce qu'il venait d'apprendre.

Je lui souris en retour et je repartis. Tout en me demandant si je pouvais faire quoi que ce soit aussi de mon côté pour que Milla puisse elle aussi reposer en paix.









avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Boucher de Grimm
Masculin
Nombre de messages : 483
Age : 27
Date d'inscription : 05/02/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1004/0  (1004/0)
Lun 21 Nov 2016 - 15:25
Et de retour une fois de plus pour un nouveau commentaire !

Pour commencer par le début, car oui, il faut toujours commencer par le début… Donc ! J’ai été mitigé par le début. Le voyage en transport avec le moment où tu prépares tes fiches, j’ai eu l’impression de revoir une mission avec Pamela, celle où tu prépares la lettre pour la Sucrerie. Jusqu’à ce que tu nous balances dans un truc propre à ton personnage ! Et ça, j’ai bien aimé.

Et pourquoi ?! Simplement que, je trouve, une mission ne doit pas être une raison pour sortir ton personnage. Alors, à quoi devrait-elle utile ? Simplement comme fil conducteur pour l’histoire de ton personnage ! Ton personnage évolue avec le forum au travers de ses écrits, et j’adore voir une personne faire cela dans ses rp. Ici, tu nous donnes une information inestimable pour ton personnage ! Et je me pose tout plein de questions sur ce tatouage du coup, et j’espère les découvrir au fil de tes messages dans un futur proche ou lointain.

Enfin, malgré ce passage que j’ai vraiment apprécié, j’ai la même critique faite par Xaldin. Pourquoi ne pas nous montrer les essais ? Ayant fini le rp, je connais le discours final, et je trouve que ce serait intéressant de voir le changement des tournures de tes phrases et ainsi de suite.

Ensuite, pour le coeur du rp, c’est-à-dire l’annonce relative à Marianne. En finalité, j’ai trouvé ça bon. J’ai été touché par les réactions des gens en rapport avec cette libératrice qui en finalité, n’en était pas vraiment une. C’est ce que j’aime bien de notre invasion du Palais des Rêves, c’est que toutes nos actions sont pernicieuses et que les citoyens n’y voient que du feu. La seule critique j’ai envie de faire à cette partie, c’est juste que ça aurait été plus marquants d’avoir des réactions en direct des villageois.

Je m’explique, il avait un symbole de liberté et celui-ci est mort. Certains seront choqués, d’autres effondrer ! Alors, pourquoi ne pas pousser le vice jusqu’à les faire agir ? Oui, tu fais un discours, pourtant, ce n’est pas rare de voir des gens interrompre les discours pour lancer leur idée ! Et dans le cas précis, leur tristesse ou le simple fait de ne pas croire à cela.

Je pense à ça à chaque fois que j’écris, et aussi quand je regarde un rp dans une situation donnée. Nous pouvons toujours aller plus loin, il suffit de se poser un instant, voir la scène et imaginer ce qui pourrait se produire. Ici, j’imagine une salle avec au moins une trentaine de personnes. Je ne demande pas à avoir trente réactions différentes, loin de là, mais on peut penser qu’au moins trois personnes réagissent en se foutant de déranger. Après, je me répète, j’ai beaucoup aimé ta mission, ne t’inquiète pas là-dessus. Il y a de bonne idée et elle sont bien exploitées.

Mission accomplie !

Normal : 21 points d'expérience + 200 munnies + 3 PS. Un en Vitesse et deux en Psychisme ! N’hésite pas à demander en quoi je dois mettre les PS.

_______________________________
 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Repose en paix Mireille.
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Les differents gangs de Martissant auraient fait la paix
» Paix a son ame: Une autre Victime du Chaos
» QUE LA PEUR SOIT ET LA PAIX FUT !