Derniers sujets
» De retour au bercail...
par Abigail Underwood Aujourd'hui à 19:16

» Monter la garde, une affaire simple ?
par Death Aujourd'hui à 18:56

» La nuit égale au jour ; la veille de l'automne
par Fabrizio Valeri Aujourd'hui à 3:20

» Le Train, les Rails et la Montagne
par Narantuyaa Aujourd'hui à 2:08

» L'enthousiasme éternel
par Death Hier à 23:42

» Reading Project
par Lotis Terrick Hier à 22:39

» Un soir, une fête, une femme, un homme
par Lotis Terrick Hier à 22:06

» La Mage Tricentenaire / Kestia
par Kestia Hier à 20:51

» Un mort pour pouvoir vivre libre
par Rufus Shinra Hier à 20:01

» Les Orphelins
par Roxas Hier à 18:10

» Beau gosse
par Arthur Rainbow Hier à 4:06

» Hybris
par Arthur Rainbow Hier à 0:24

» Rex tremendae
par Matthew March Mer 20 Sep 2017 - 21:55

» Pensées rationnelles
par Cissneï Mer 20 Sep 2017 - 19:29

» Entremetteuse
par Arthur Rainbow Mer 20 Sep 2017 - 19:24


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Myorelaxant
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 143
Age : 22
Date d'inscription : 17/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
370/500  (370/500)
Ven 18 Nov 2016 - 22:06
Sortant de sa douche, frottant son crâne à l’aide de la serviette estampillé “Shinra”, Kurt était enfin remit de son bain forcé au Domaine Enchanté. Il passait sa tête par la porte menant au dortoir, remarquant que le reste de son escouade était déjà couché et sciaient leur bûche. Profitant de l’instant d’insouciance de ses compagnons, il ne prit pas la peine de passer sa serviette autour de sa taille pour rejoindre son placard et revêtir sa tenue de médecin. Il l’avait quitté il y a moins de cinq heures, et déjà, il devait la remettre. La nuit s’annonçait palpitante, blouse de coton blanc ou pas.

Propre comme un sous neuf, il s’apprêtait à quitter le dortoir pour rejoindre l’infirmerie et son patient du soir. À la différence que, dans son escouade, c’est lui qui allait avoir une tête de déterrer.

Sortant un nouveau paquet de clope, le dernier ayant été détruit par l’eau, il se permit une petite cigarette sur le chemin de son patient. Étrangement, à cette heure de la nuit, il n’y avait pas grand monde dans les couloirs. Outre les techniciens de surface qui s’adonnaient à leur travail nocturne en tout discrétion, permettant ainsi aux passagers du vaisseaux-mère de se réveiller dans l’endroit le plus classe de l’univers. Poliment, il saluait les gars d’un regard en évitant de faire tomber les cendres juste à l’endroit qu’il venait de passer l’aspirateur. Fallait pas déconner non-plus, le médecin n’était pas du genre à cracher sur le travail des autres. Il se contentait juste de planquer ses mégots dans les pots de fleurs décorant les couloirs.

Arrivé à l’ascenseur, il se permit de bâiller un instant avant qu’un type en costard bleu s’approche de lui et s’arrête. Négligemment, il salua le type mais n’entendit aucune réponse jusqu’à ce que la porte s’ouvrît sur la cage de fer. Ensemble ils rentrèrent et tournèrent sur eux-mêmes avant d’appuyer sur le bouton. Kurt pour l’étage de l’infirmerie et le TURK pour le soixante dixième étage. Une fois le bruit caractéristique entendu, la porte se referma et l’ascenseur descendait. Les deux types debout, l’un à côté de l’autre.

- Monsieur Brown ? Dit-il finalement.
- Oui…
- Votre escouade revient du lieu d’accident de notre vaisseau au Domaine Enchanté ? Continua-t-il.
- Oui… Kurt tentant d’éviter le regard du gars à ses côtés.
- La boite noire nous révèle que le passager était un mercenaire, Natsu Dragneel, vous confirmez ?
- Oui…
- Et votre Sergent nous a renseigné que l’homme est à notre infirmerie et que vous allez le soigner ce soir. Il se retournait, faisant face au médecin.
-
- Ordre de la Shinra. Disait-il en tendant une sorte de petite carte noire et la plongea dans la main de Brown. Glisser cet émetteur dans le corps du mercenaire, et répondez à la moindre de ses questions. Qu’il ne se doute de rien.

Suite à cela, il appuya sur l’arrêt de l’ascenseur et quitta la cage dés que les portes s’ouvrirent, laissant Kurt seul avant que la machine ne redémarre pour l’infirmerie.

- Bordel… Murmurait-il en attrapant fébrilement une clope dans son paquet qu’il alluma aussitôt.

Des gouttes de sueur perlaient sur le front de Kurt, c’était la première fois qu’il était approché par un TURK. Et seigneur dieu, il avait eu des sueurs froides. Le gars avait juste donné un ordre, mais avec deux minutes de conversation, il avait bien compris que s’il n’obéissait pas, il allait se retrouver en orbite autour de la station. Sans combinaison et sans réserve d’air. Le bruit de l’ascenseur le rappeler à la raison, lui faisant reprendre son chemin alors qu’il fixait la puce dans le creux de sa main. Il n’avait pas véritablement le choix.

Arrivant dans l’infirmerie, il remarqua l’infirmière de garde, enlevant la pompe à morphine et installant un cathéter pour la suite des opérations. Elle se retourna et sourit au médecin.

- Docteur Brown, le patient est lavé et prêt pour les soins.
- Merci Lucy. Dit-il en rangeant la puce dans sa poche. Le patient…?
- Nous venons de l’anesthésie, cinq milligrammes de Propofol, il sera réveillé dans une heure.
- Parfait, je vais m’occuper de lui, vous pouvez y aller.

Alors que l’infirmière quittait la pièce, Kurt se retournait vers le type aux cheveux roses portant désormais une blouse de patient. Ses vêtements ensanglantés étant rangé dans un sac de jute, prêt à être envoyé à la laverie pour son retour chez lui. Rapidement, n’ayant pas spécialement beaucoup de temps, il s’assit sur son tabouret et s’approcha du corps endormi du mercenaire. Kurt releva la blouse, dévoila la blessure la plus importante au niveau du ventre. La plaie étant déjà nettoyée, il pouvait voir les dégâts des actions du téméraire. Mesurant à l’aide de son pouce et son index, il devinait qu’il avait dù prendre un objet pointu dans le vide et qu’heureusement, aucun organe vital n’avait été touché.

Le médecin se relevait un instant, amenant à lui tout le matériel nécessaire pour recoudre tout ça.

Nettoyant une fois de plus les contours de la plaie, le médecin plongea sa main dans sa poche pour sortir la puce et la regarder de longues minutes. Pour finalement, la maintenant entre son index et son pouce, l’enfoncé dans le corps du mercenaire et aller la coller contre le premier organe qu’il croisa. Et dans le cas présent, contre son foie. Honteux, il se dépêcha à verser de l’antiseptique dans la blessure pour ensuite prendre du fil et une aiguille. Lentement, il s’adonna à son plaisir de couturier en faisant du point de croix sur la peau de Natsu pour désinfecter une dernière fois et appliquer un bandage pour couvrir de toutes infections.

Son travail fini, pour le moment, il se recula de quelques mètres et enleva ses gants pour les jeter dans la poubelle. Tranquille pour une dizaine de minutes, il se permit une nouvelle fois de sortir une clope et se l’allumer avec un haricot comme cendrier. Travail de merde, il n’avait pas signé pour ce genre de connerie. Espérons que le patient ne se rende pas compte de cela à son réveil.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chasseur Ardent
Masculin
Nombre de messages : 665
Age : 27
Localisation : Pourquoi ? tu veux te battre !!!!
Date d'inscription : 18/11/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
431/550  (431/550)
Sam 19 Nov 2016 - 16:13



- J’suis où là ? Furent les premiers mots de Natsu après qu’il ait ouvert difficilement ses yeux dans un grand bâillement.

Avant de le réaliser complètement, il pensait se réveiller au Centurio dans sa chambre. Puis, lorsque ses narines ne captèrent aucune odeur d’alcool bon marché et de transpirations, et que ses oreilles n’entendirent aucun bruit de bagarre ou de dispute habituelle dans la Taverne ou le réfectoire des Mercenaires. Le Chasseur Ardent se mit à penser qu’il ne devait probablement pas se trouver où il penser. Ou alors Fred avait fait ordonner un nettoyage de printemps des plus radicales.
C’est donc lorsqu’il contempla la petite pièce aux murs blanc qu’il comprit….qu’il ne savait pas où il se trouvait !

Le lit dans lequel il reposait était assez bizarre : il était assez haut pour un lit, une espèce de mini-garde-corps métallique l’entourait et sa tête était légèrement redressée, mettant le jeune homme aux cheveux rose dans une sorte de position semi-assise et semi-allongée...Mais qui invente des trucs pareils ? Soit on dort soit on s’assoie bordel ! Et en plus sa couverture n’était posée que sur la moitié inférieure de son corps ! C’est complétement débile !
A sa gauche se trouvait une sorte de table de chevet, et à sa droite était posé un petit tabouret dans l’angle de la pièce. Tandis que juste en face ce trouvait une simple porte blanche.

Bref, le Mercenaire se sentait perdu…et un peu nauséeux. Ha non c’était de la faim ça ! Son ventre lui semblait vide puis trop longtemps, il lui fallait reprendre des forces. Le problème restait tout de même de savoir où il était pour comprendre où il devait aller. Puis il se rappela cette maxime qui doit probablement toujours diriger sa vie à l’extrême : « il n’y a pas de problème, il n’y a que des solutions ». Ce n’était pas en restant sur place qu’il allait pouvoir se nourrir ! Direction la recherche de la cuisine !


Au moment où il désira soulever la couette qui le recouvrait, un choc électrique lui parcourut l’entièreté du bras droit, le faisant grincer des dents. Quand son regard se posa sur eux, il constata qu’ils se mirent légèrement à trembler durant la douleur. Jusqu’à finir par revenir à la normale une fois qu’il ne ressentait plus rien.
Ha ouai…ça lui revenait maintenant : le Sans-cœur Géant, le lac, le « german-suplex », l’accident… et…..une minute…..où sont passé ses vêtements ! C’est quoi cette espèce de bavoir géant dégueulasse ? Et puis surtout :

- ELLE EST OU MON ECHARPE BORDEL ! se mit-il à rugir en même temps qu’il s’agitait dans tous les sens pour se défaire de sa couverture et pour sortir de ce lit bon marché.

Mais à cause de son agitation et de la douleur dans ses bras et son ventre qui se remirent à faire surface, le Mercenaire s’enroula les pieds dans la couette avant de faire déséquilibrer son perchoir et de le faire chuter avec lui par terre.

Le vacarme qu’il produisit alerta une infirmière non loin dans le couloir qui pénétra rapidement dans la pièce pour observer le spectacle : Un jeune homme aux cheveux rose grognant de douleur, affalé sur le ventre et le fesses en l’air pratiquement nue car sa chemise d’hôpital était légèrement découverte à cet endroit-là.

Passant sur cette situation ridicule, la secouriste demanda impérativement de l’aide pour aider à remettre le blesser dans son lit. Rapidement, deux hommes rejoignirent leur collègue pour porter le Mercenaire délicatement tandis qu’elle remettait en place la couchette.
Malheureusement pour eux, un Natsu furieux, même blessé, est quelques choses de bien compliqué à appréhender. Ce dernier n’arrêtait pas de gigoter et de se tordre de douleurs tout en braillant à tout bout de champs qu’il voulait récupérer ses affaires. Et malgré toute la bonne volonté des brancardiers pour tenter de raisonner calmement le Chasseur Ardent, l’un d’entre eux finit assommé par un coup de talon dans le menton tandis que le second se fit mordre férocement la main jusqu’au sang.
La situation réussit cependant à se calmer quand l’infirmière planta une aiguille de tranquillisant dans la nuque du Mercenaire qui perdit de sa vigueur pour devenir complétement amorphe. Il restait conscient et continuait de pester contre tout le monde….Mais au moins il faisait ça au ralentie.

- Ça fait mal ! vociféra l’aide-soignant en se tenant la main de douleur. J’espère qu’il n’a pas la rage ! Mon vaccin n’est pas à jour
- Fait voir, fit sa collègue en se penchant sur la blessure. On va désinfecter la plaie et demander des renseignements au Docteur Brown, qui lui qui s’occupe de cet homme.


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 143
Age : 22
Date d'inscription : 17/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
370/500  (370/500)
Sam 19 Nov 2016 - 21:26
Affalé dans le lit d’une autre salle, Kurt se vit interrompre dans sa sieste improvisée par l’aide-soignante. La femme déboulait dans la salle en demandant au médecin de se dépêcher dans la salle de son patient. D’après, ses mots, l’homme était incontrôlable et elle avait été obligée de lui inoculer un calmant. Passant de la position coucher à assise, le docteur se massa longuement les paupières avant de poser un pied au sol. Négligemment, il plongea sa main dans sa poche pour sortir son PHS et vérifier ainsi l’heure. La grande aiguille pointait le neuf. Finalement, le mercenaire avait dormi bien plus d’une heure, Lucy avait dû forcer la dose pour qu’il prodigue les soins. Ou plus simplement, il était complètement crevée de son combat et il avait besoin de se reposer.

La seconde théorie semblait plus probable. Toujours immobile, laissant son esprit émerger, Kurt finit pas s’étirer de tout son long avant de finalement se lever et franchir la porte pour rejoindre la chambre du patient.

Les mains dans les poches, il suivait d’une bonne dizaine de mètres l’infirmière du service de jour, et cela, pour une bonne raison. Certains iraient jusqu’à dire que Brown aime bien les femmes, et d’autre ferait le rapprochement avec cette dernière pensée et la raison de sa soudaine proximité éloignée. À la Shinra, il y avait un certain standing à respecter, et cette jolie rousse ne ternissait pas avec l’image que voulait donner la société. Au grand plaisir du SOLDAT. Malheureusement, ce bonheur primaire ne dura pas plus d’une trentaine de secondes, ils étaient déjà arrivés à la chambre du patient et elle lui faisait face pour l’inviter à rentrer. D’un coup d’oeil sur la droite, Kurt remarqua deux brancardiers assis sur une table d’auscultation. Le premier tenant sa mâchoire et la déplaçant lentement, le second en train de se faire panser par un autre docteur. Il distingua même, avant que le bandage ne referme sur sa main, la marque caractéristique d’une morsure.

- Eh bien, cela promet d’être intéressant… Murmura le docteur avant de rentrer dans la chambre du mercenaire.

Toujours dans l’encadrement de la porte, Kurt regarda le mercenaire, un air complètement amorphe sur son lit d’hôpital. Haussant un sourcil, il tourna légèrement la tête sur la droite pour parler à l’infirmière derrière lui.

- Qu’avez-vous administré…?
- Dix milligrammes de kétamine. Répondit l’infirmière.
- Vous n’avez pas l’impression d’avoir légèrement abusé sur la dose…? Dit-il en se grattant le haut de son crâne pour ensuite replacer une mèche noire.
- Il était… Difficile à contenir.
- Avec dix milligrammes, j’imagine bien ! Bref, je m’occupe de monsieur.

Fermant la porte derrière lui, le médecin s’avança dans la pièce, attrapant un tabouret qu’il amena à hauteur du mercenaire. Dorénavant devant le gars aux cheveux roses, il s’assit devant lui et chercha dans sa commode de fer un verre en plastique pour ensuite le remplir d’eau et le mettre à portée de bras du patient. L’instant d’après, il prit un second verre et verra un fond d’eau dedans pour ensuite se prendre une clope et l’amener à sa bouche.

- Ça ne vous dérange pas ? Il resta immobile quelques secondes, ne perçut aucun signe contraire pour finalement allumer son briquet ainsi que sa cigarette. Merci. Kurt tira sur son mégot avant de cracher la fumée de sa cigarette et continuer de parler. Bienvenue à l’infirmerie du vaisseau-mère de la compagnie Shinra, je me nomme Kurt et c’est moi qui ai rafistolé la jolie plaie au niveau de votre ventre.

Laissant quelques instants pour que le patient digère l’information, et surtout pour que le médecin jette ses cendres dans son verre-cendrier. Il recommença à parler.

- Vous ne devez probablement pas me reconnaître, c’est moi qui vous ai soulevé hier soir pendant que vous… tabassiez…? Un sans-coeur dans un lac au domaine enchanté. Et c’est aussi d’ailleurs moi qui vous ai sorti de l’eau quand vous avez voulu vous la jouer à la John Cena avec la grosse bête. Souriant en se rappelant cette scène, la bête immense en suspension avant de s’écraser contre le sol. D’ailleurs, c’était assez impressionnant, même si ce n’était pas très malin avec la blessure que vous aviez.

Tendant ses jambes, reculant légèrement avec son tabouret à roulette, Kurt tira une nouvelle fois sur sa cigarette.

- Ça doit pas être facile de se réveiller dans un endroit que l’on ne connaît pas, heureusement pour vous, je suis là pour répondre à toutes vos questions ! Il leva son regard en direction du mercenaire. Si tenté que vous sachiez en formuler une…
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chasseur Ardent
Masculin
Nombre de messages : 665
Age : 27
Localisation : Pourquoi ? tu veux te battre !!!!
Date d'inscription : 18/11/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
431/550  (431/550)
Dim 20 Nov 2016 - 1:33


Depuis qu’il s’était fait droguer, le jeune Mercenaire avait pratiquement finit par oublier la raison qui l’avait poussé à s’énerver quelques instants plus tard. Juste un air niais et un regard vide servaient à orner le visage presque impassible du Draconicus.

Quand un nouveau type entra dans la pièce, Natsu plissa les yeux à sa vue. Cherchant à se rappeler où il avait bien put voir cette tête auparavant. Malheureusement, non seulement son corps, mais également son esprit était devenu complétement moue à cause de l’attaque en traitre de l’autre femme-là. Certes il n’avait jamais été très vif de ce côté-ci, mais maintenant que le peu de neurones qu’il possédait fonctionnaient au ralentie, cela n’allait pas l’aider davantage.

Le type s’avança jusqu’à finir par s’assoir juste à côté du lit du Mercenaire, puis lui servit un verre d’eau qu’il déposa directement dans l’une de ses mains. Le jeune homme aux cheveux rose suivait lentement de la tête les gestes du type en blouse blanche sans prononcer le moindre mot, toutes ses pensées étaient tourné vers la partie mémoire de son cerveau pour tenter de mettre un nom, un diminutifs, voir même un pseudonyme sur cette tronche et cette odeur familière.

Puis le type s’alluma une cigarette, ce n’était pas ça qui allait déranger la torche humaine du Centurio, mais n’étant pas capable de contrôler correctement son corps dans l’état actuel des choses, la premières bouffé de fumée vint lui bruler affreusement les narines au point de lui faire perdre sa concentration pour que son visage affiche une grimace de dégout, rapidement suivit par un violent éternuement. Aïe ! Son ventre se mit à lui piquer tout d’un coup.

- Bienvenue à l’infirmerie du vaisseau-mère de la compagnie Shinra, je me nomme Kurt et c’est moi qui ai rafistolé la jolie plaie au niveau de votre ventre.
- Natsu….Dragneel…..Mercenaire….répondit-il mollement. Alors comme ça il s’appelait Kurt…..non…toujours aucun déclic dans le pois chiche qui sert de cervelle au Chasseur Ardent.


Le dénommé Kurt continua son explicatif en narrant à Natsu ce qui lui était arrivé la veille, ainsi que ce qu’il avait fait pour lui sauver la peau. Ha ouai…c’est vrai…le sans-coeur….le Lac…les choses revenaient une nouvelle fois dans l’esprit du Mercenaire…Maintenant il arrivait se remettre ce type. Sauf qu’il avait pas la même tenue non ?

- C’est qui…John Cena ?

Voilà maintenant que le Doc’ lui parle d’une blessure…Quelle blessure ? Ha ça doit être ça la douleur au ventre….de nouveaux souvenirs se mirent à ressurgirent. Un Crash….un pilote broyé….une tige en métal…


Natsu cligna lentement des yeux en fixant le regard du médecin. Il n’avait pas bougé d’un pouce durant l’explicatif de ce dernier et continuait de faire le tri entre les informations qu’il venait de récupérer et le flot de souvenirs qui se bousculaient dans sa tête.
Par instinct, il s’humecta légèrement les lèvres avec sa langue avant que son corps ne finisse enfin par lui faire ressentir le contact frais du verre qu’il tenait dans sa main. Lorsqu’il voulut lever le bras pour amener le récipient à sa bouche, celui-ci lui fit de nouveau mal tout en semblant peser une tonne. La douleur le fit encore une fois grimacer, mais en même temps lui permis de retrouver une partie de ses fonctions cérébrale pendant un court laps de temps. Son cerveau traita ainsi plus rapidement les dernières informations qu’il avait apprises depuis son réveil pour finir par prononcer ces quelques mots :

- Où…est…mon…écharpe… ?

Oui ce n’était pas la question du siècle, mais comme ce vêtement était chargé d’ancien souvenir depuis sa plus tendre enfance, le Mercenaire y vouait une priorité et un intérêt des plus sentimentaux.
Cependant, le fait de parler lui permettait de garder une certaines lucidité de réflexion étrangement. Cela forçait son esprit à maintenir certaines connexion de sa pensée pour qu’il puisse agir un tant soit peu correctement. Ce qui au final lui permettait également de continuer à penser plus efficacement que précédemment. Mais son corps restait tout de même assez long à la détente.

- Pourquoi…j’suis pas…malade… ?....Mal des…transports….toutes catégories…

Il avait bien retenu où il se trouvait, bien qu’il n’en réalisait pas encore l’importance. Il se trouvait dans un véhicule gigantesque et il craignait de tomber dans un état encore pire que maintenant. C’est alors qu’un souvenir dont il ne parvenait pas à trouver l’origine lui rappela de boire pour calmer temporairement son mal.

- Soif….lâcha-t-il après avoir tenté de soulever son verre une énième fois sans plus de succès que précédemment.

Ce n’était pas tous les jours que Natsu, plus grande calamité vivante des sept Mers pouvait se trouver dans un tel état de fatigue au point de demander indirectement de l’aide à quelqu’un. Pourtant, il ne se rappelait pas avoir autant subit autant de séquelles durant son affrontement

- J’ai….quoi…. ?

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 143
Age : 22
Date d'inscription : 17/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
370/500  (370/500)
Dim 20 Nov 2016 - 17:51
Souriant poliment à l’attention du mercenaire, répondant au nom de Natsu tout comme l’avait prédit le type en costard bleu, il finit par se lever et se rapprocher de son lit. Toutefois, il prenait soin de jeter sa cigarette dans son cendrier, évitons de renverser des cendres sur le patient. Dorénavant à côté du type à moitié amorphe, il attrapa le verre qu’il avait dans sa main droite et le déposa sur la table pendant un bref moment. Juste le temps pour qu’il passe par-dessus le type afin d’amener son bras gauche au niveau de son torse pour ensuite y déposer le verre d’eau. D’un geste de la main, il demanda à son patient d’attendre un instant. Kurt se retourna vers la commode pour un sortir une paille qu’il plongea dans le verre d’eau afin de faciliter la vie au malade.

Assuré que son patient serait capable de boire sans son aide, le docteur resta prêt de son patient à se gratter la tempe, cherchant quoi répondre. Il avait pour ordre de ne pas éveiller le moindre soupçon et répondre à ses questions. Soit, il s’exécuterait.

- Vous n’avez pas la télévision chez vous…? Disait finalement Kurt. Bref, pour répondre dans l’ordre à vous question… Vos vêtements étaient tâchés de sang et autres crasses, notre infirmière vous a déshabillé et à tout envoyés à la laverie.

Reprenant une position normale, il décida de rapprocher son tabouret du lit et s’asseoir prêt du lit. Il avança sa tête, prenant appui de ses coudes sur ses genoux.

- Pas d’inquiétude, tout vous sera restitué par la compagnie. Laver et repasser, c’est juste une question d’heure pour que vos biens vous reviennent. Cependant, pour l’autre question…

Le docteur attrapa une nouvelle cigarette dans son paquet et jeta ce dernier sur l’armoire de fer. Il joua ensuite avec le tube en papier, tassant brièvement le tabac en tapant le filtre sur son oncle pendant de longues secondes.

- Vous êtes sur le vaisseau-mère, pas sur un simple moyen de transport. Pour vous donner une comparaison, vous voyez la cité du crépuscule…? Le médecin haussa légèrement un sourcil à l’énonciation de son monde natal. Il s’agit du monde m’ayant vu naître, c’est assez sympa ! Du moins, avant que la coalition noire ne vienne éteindre notre soleil. Enfin, je m’écarte du sujet. Eh bien, notre vaisseau-mère est aussi grand que toute la ville ! Et en hauteur, c’est rien en comparaison avec le clocher.

Prenant finalement sa cigarette à la bouche et l’allumant, il se remémorait sa vie d’avant. Quand c’était encore un jeune garçon, jouant au Struggle et revenant voir sa mère couvert de bleu. Ouais, il était plutôt mauvais à l’époque, et Seifer lui foutait une sacrée raclée.

- C’est presque un monde, c’est vraiment gigantesque ! Comment ont-ils réussi à construire un truc pareil, j’en ai aucune sombre idée et je salue l’exploit. Tapant le bout de sa cigarette, il fit tomber les cendres dans le cendrier. D’ailleurs, l’autre nom du lieu où vous vous trouvez est “vaisseau-monde”, avec sa propre gravité et tout ce qui va avec.

Kurt n’avait jamais réellement pensé à tout cela. Il était arrivé, fait son service et étudier la médecine sans jamais se poser la question de savoir comment ça marche. Ils sont dans l’espace, entouré de sans-coeur et ça lui suffisait comme explication. Il vivait et travaillait chaque jour en attendant la fin de son service, pas besoin d’aller plus loin.

- Alors, ce que vous avez… Dit-il en se grattant le cuir chevelu. Entre les contusions et les hématomes, vous aviez une plaie profonde dans le ventre. Assez pour causer des dégâts, et par chance, aucun de vos organes n’a été touché. Tout à été désinfecté et refermé vous serrez en état dans une bonne semaine de repos, le temps que vos muscles se remettent de l'effort. Il argumenta en donnant une tape sur l’épaule de Natsu. Par contre, votre interaction avec le personnel de la Shinra vous à fait gagner une dose de kétamine, vous avez de quoi tenir une bonne heure ! Prévenez-moi si vous commencez à avoir des hallucinations…

Le silence s’installa une seconde alors que le médecin tira sur sa cigarette, le bruit du papier s’enflammant en même temps que le tabac prit place.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chasseur Ardent
Masculin
Nombre de messages : 665
Age : 27
Localisation : Pourquoi ? tu veux te battre !!!!
Date d'inscription : 18/11/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
431/550  (431/550)
Dim 20 Nov 2016 - 21:47


Le Q.G de la Shin-ra est une sorte de vaisseau gigantesque dans lequel on peut y vivre comme dans un Monde…..Ils ont vraiment d’énormes moyens financiers pour se permettre des trucs de ce genre chez eux ! Y’a que des types plein aux as qui balancent leur argent par la fenêtre en voulant se créer un Monde personnel….et en plus un Monde qui peut voler ! S’ils ne savent pas quoi faire de tous ce fric ils peuvent en filer aux bonnes œuvres des Mercenaires ! Natsu s’était amusé à rêver de ce qu’il pourrait faire avec autant de munnies dans les mains. Mais en même temps, il pestait intérieurement de jalousie face à cette colossale fortune que possédait la Compagnie.

Et voilà que maintenant le dénommé Kurt se mit à demander si les Mercenaires avaient la télévision…Comme si c’était normale de l’avoir en fait. Le Chasseur Ardent avait bien envie de râler, mais il n’en avait tout simplement pas la force. Du coup, il se contenta juste de claquer de la langue et de détourner son regard du Médecin pour ne pas montrer sa jalousie.

Au moins ce dernier ne lui apportait pas que des informations destinées à vanter les mérites de la Shin-ra, les vêtements du Mercenaires avaient, tout simplement, été mis à laver…Tant mieux ! Ça faisait un moment qu’il ne les avait pas nettoyés ! Et en plus ils l’ont soigné ! Natsu se rendit compte aux paroles compliqué du Docteur qu’il avait encore une fois prit une sacrée raclée durant son affrontement avec le monstre. Mais qu’il avait aussi beaucoup trop forcé sur ses capacités…pour changer tient ! Chose qui l’amusa légèrement, laissant un fin sourire se dessiner sur son visage. Lui qui se sentait rouillé depuis son retour il avait enfin put revivre une bataille des plus formidables qui l’avait obligé à tout mettre en jeux pour s’en sortir.

- Ouai…fit-il en levant un pouce victorieux malgré la douleur musculaire que lui imposaient ses bras. j’les pas…loupé…cette bestiole…Merci…du coup d’main…

Mais son sourire se transforma en grimace de peine quand il réalisa que son excès de zèle avait valu la destruction du monstre….Comment il allait faire maintenant pour prouver sa bonne fois à Phil ?! Leur partenariat avec le Colisée allait être compromis à ce rythme ! Il allait falloir trouver un Plan B rapidement pour apporter la diversité qu’il avait promis….Rhaaaa....encore plus d’emmerdes en perspective.

En parlant de problèmes, le Chasseur Ardent étaient en train d’y repenser mais…ils étaient plutôt bien sympathique ces types de la Shin-ra…. Soigné, nourrie, bien traité…C’était pas quelque chose à quoi on pouvait s’attendre de la part d’une bande de voleur qui s’amuse à taxer les gens sur leur voyage ! Ils se sont même amuser à augmenter les tarifs des vols de Ports-Royales ! Vivement que le projet de construction de Vaisseaux Mercenaires se termine pour leur en plein le fion.
Du coup…une grande question était en train de se bousculer dans sa tête.

- Pourquoi….vous…z’occupez d’moi… ?...J’vous ais…rien d’mandé….d’abord…! ...Vous…cherchez…quoi ?

Non c’était pas possible que ces types se mettent dans le bénévolat ! Ils sont encore plus rapiats que les Mercenaires. Le fait qu’ils l’aient amené ici devait probablement être pour quelques choses….Ils étaient mal barrés s’ils espéraient garder Natsu contre sa volonté ! Vaisseau ou pas, cette histoire allait finir écrasée sur une comète si jamais on lui donnait des réponses qui n’allaient pas lui plaire.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 143
Age : 22
Date d'inscription : 17/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
370/500  (370/500)
Ven 25 Nov 2016 - 17:36
Kurt souriait légèrement en levant ses sourcils en même temps que Natsu dressait son pouce. Certes, ils avaient terrassé la bête dans le lac ensemble, mais l’un d’entre eux avait fait bien plus que les autres. Finalement, l’escouade de SOLDAT avait plutôt agi comme soutient alors que lui, le mercenaire, retournait au charbon pour botter le cul végétal alors qu’il avait une plaie béante dans le ventre. Outre administrer les premiers soins et lancer des explosifs, le médecin n’avait pas fait grand chose au sans-coeur. Le mérite revenait entièrement au mercenaire. En finalité, le docteur n’hésiterait pas à se faire mousser un seul instant avec cette histoire ! Faut pas déconner avec les faits d’armes, ça ouvre plein de portes dans la vie. Peut-être même qu’il recevrait une promotion suite à cette histoire, ça pourrait être cool. Surtout après ce qu’il venait de faire sur le type aux cheveux roses.

Bref, pas la peine de tergiverser des heures avec ça. Cette histoire appartient au passé, la preuve encore visible sera la cicatrice du jeune homme et les rapports dans les casiers des hautes instances.

Alors que Kurt tirait une fois de plus sur sa cigarette, alors que lui était étalé sur sa chaise avec les bras en arrière, Natsu posa une simple question. Honnêtement, ça me semblait bizarre qu’il pose cette question. Il suffisait de réfléchir un instant, il était client de la compagnie et il fallait respecter un certain standing. La raison pour laquelle, malgré le poing qu’avait prit Loris, l’escouade avait décidé de ramener le passager sur le vaisseau-mère. Une ligne du règlement en somme.

- Eh bien… Dit-il en se redressant, la clope toujours sur les lèvres. En payant votre ticket et en embarquant sur un de nos vaisseaux, vous êtes sous notre responsabilité, la raison pour laquelle nous sommes arrivés avec la troupe pour vous secourir suite à votre accident.

Attrapant finalement sa clope, tirant une dernière fois dessus, Kurt finit par écraser le mégot dans son cendrier improvisé avant de se remettre en place à côté du patient. Le TURK lui avait glissé un ordre, fallait que le gars ne se doute de rien. Autant tout donner de ce point de vue.

- L’idée est que, tous les vaisseaux de la compagnie sont en liaison directe avec la station. Vous voyez ce que je veux dire ? Il ne savait probablement pas ce que je voulais dire. Du coup, quand un vaisseau manque à l’appel, une troupe de SOLDAT est envoyée sur place afin de découvrir la raison de sa disparition. Et c’est comme ça qu’on vous à trouver en démêlée avec le gros truc.

En même temps que son explication, Kurt faisait de grands gestes avec ses bras pour appuyer son explication. Aucune idée si cela fonctionnait, il se disait juste que ça pouvait aider son cerveau ramolli par la kétamine de s’activer de nouveau.

- La suite, vous la connaissez. Étant le médecin de mon escouade, j’ai décidé de faire le rapport moi-même et de m’occuper de vous une fois de retour sur le vaisseau-mère. À son tour, Kurt dressait un pouce victorieux à l’encontre du Mercenaire.

Suite à ça, le médecin se relevait pour faire le tour du lit et se mettre au pied de ce dernier. Il attrapa les rapports posés sur celui-ci et observa les résultats des prises de sang, rien à signaler, ce gars est en forme et plus que bien pour son âge.

- Eh puis, sur ma blouse, juste ici… Kurt pointa son badge sur sa poitrine. Il y a mon affectation. Étant médecin, j’ai fait un serment m’obligeant d’aider les personnes en difficulté et les soigner. La raison pour laquelle je suis devant vous, en attend votre rétablissement ! Pas de soucis, vous pourrez rentrer chez vous ce soir, en même temps que vos vêtements reviendront.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chasseur Ardent
Masculin
Nombre de messages : 665
Age : 27
Localisation : Pourquoi ? tu veux te battre !!!!
Date d'inscription : 18/11/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
431/550  (431/550)
Mar 29 Nov 2016 - 0:41


Alors ça, Natsu ne s’y attendait vraiment pas. Il en écarquilla les yeux de surprise lorsque le Médecin lui annonça pourquoi il avait été secourut : un simple contrat de confiance de la Compagnie Shin-ra envers ses clients. Bien sûr, il resta sceptique quant à savoir si il devait croire ou non une telle réponse. Mais il ne pouvait pas s’empêcher de penser à cet aspect sécuritaire que la Compagnie apportait à ses clients.

C’était comme si les Mercenaires s’engageaient à surveiller constamment chaque îles de Port Royale. Bon c’était effectivement le cas, mais l’activité frauduleuse et sournoise d’une partie de la population de ce Monde ne permettait pas toujours aux membres du Centurio de rester constamment aux aguets des soucis émergeaient chaque jour. C’était impossible pour eux d’être aussi omniscient. Même avec l’organisation de nombreuses rondes et tours de gardes. Leurs effectifs n’étaient pas illimités.

Pourtant, le Shin-ra avait développé une sorte de méthode pour être toujours au courant de ce qu’il se passait dans le plus gros de leurs affaires. A défauts de toujours devoir surveiller leurs vaisseaux, ils avaient créé une sorte de lien avec eux pour être toujours au courant de leur situation….Comme ça ils pourraient agir rapidement pour subvenir à leur besoin….même à l’autre bout de l’Univers.

Cela donna un air pensif au Mercenaire….La communication rapide à longue distance…. C’était quelque chose qui leur manquait cruellement au Centurio ! Si jamais un jour une île venait à être attaqué, il leur faudrait plusieurs jours avant d’être mis au courant….sans compter le temps de trajet pour s’y rendre….cela serait une véritable perte de temps. Alors que la Shin-ra pouvait comptait sur ces moyens de communications pour savoir vite et bien ce qu’il se passe et ainsi agir avec le plus d’efficacité.

Pour le coup, le Chasseur Ardent admira cet aspect pragmatique de la Compagnie. Lui qui avait à cœur de protéger son foyer avec ardeur, il venait de se rendre compte qu’il pouvait y avoir de nombreuses façons de renforcer la sécurité de son Monde sans pour autant disposer d’une grande puissance de feu.
Cela lui rappela quelques paroles de Fred : « Savoir c’est le pouvoir », « celui qui sait a à moitié gagné »…..tout cela ne lui avait presque jamais parlé, hormis lorsqu’il s’agissait de connaitre son ennemi pour le vaincre. Mais maintenant, son cerveau était en train de réaliser que le Savoir pouvait également être utilisé pour défendre.

- Comment vous faites…..pour vous parler d’loin ?....Où qu’on peut…..en trouver… ?

Malgré son corps flagada, l’esprit du jeune homme aux cheveux rose était dès à présent plein d’idées pour améliorer le travail des Mercenaires. Il leur fallait trouver des moyens pour communiquer instantanément ! Les journaux et les lettres de rapport c’est bien beau pour avoir une trace écrite, mais pour faire passer des informations rapide et importante en quatrième vitesse c’est pas le summum de l’utilité.

Natsu fut soudainement tiré hors de ses pensées lorsque Kurt lui adressa à son tour un pouce victorieux. Ce type lui plaisait bien, c’était un bon gars. Non seulement il l’avait mieux rafistolé que l’un des chirurgien-barbier de Tortuga, mais en plus il ne l’avait pas viré de son établie crasseux une fois l’opération terminé en demandant une certaine compensation monétaire. Pas sûr non plus qu’il accepterait de faire ça gratuitement lors des prochains séjours du Chasseur Ardent à la fin de chaque mission assez difficile.

- ‘Feriez mieux…..d’pas venir….à Tortuga…Lui répondit-il avec un sourire ironique à la suite de l’énoncé de son soi-disant serment médical. Là-bas….on s’fais soigner….que si on a du fric…..Et c’est pas dit….qu’on ressorte en meilleur état.

Cela le fit doucement ricaner. La vie à Port Royale n’était pas identique à celle d’un château, mais elle convenait au Chasseur Ardent.

C’est alors qu’une autre question lui tarauda dans l’esprit. Au début, il se refuser à la poser par égo. Mais maintenant qu’il appréciait plus le Doc, il sentait sa curiosité enfantine revenir le titiller. Même au risque de passer pour le dernier des imbéciles :

- C’est quoi…"la Télévision" ?....ça s’mange ?

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 143
Age : 22
Date d'inscription : 17/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
370/500  (370/500)
Mer 30 Nov 2016 - 17:48
Prenant une nouvelle cigarette dans son paquet, il n’en avait presque plus d’ailleurs, il amena une énième fois à la bouche et frotta la pierre à silex de son briquet pour allumer cette dernière. Étonnement, c’était comique de parler à un type sous drogue. Il ne posait pas trop de questions sur son traitement et semblait désinhibé, pour le moment, en particulier avec sa dernière question relative à la télévision. Depuis le temps que Kurt vivait avec la compagnie, il avait presque oublié qu’il faisait partie de l’élite technologique et que tout le monde ne possédait pas les mêmes choses. Peut-être même que, chez les mercenaires, il n’avait simplement pas l’électricité. Ouah, comment faisaient-ils pour vivre ?! Il devait moudre le grain et attendre que l’eau chauffe dans une cafetière, où bien éplucher les légumes à la main. Pire, il n’avait pas les retransmissions de match de catch à la télévision. Véritablement, c’était la tristesse de vivre dans un monde avec un retard technologique.

- J’vais te remontrer une seconde fois mon badge. Disait le médecin sous le ton de la plaisanterie. Panser une plaie ou recoudre un bras, pas de soucis. Par contre, j’suis pas vraiment doué en ce qui concerne les radios et les autres trucs qui bip. Il ramena sa cigarette à la bouche à la fin de sa phrase.

Même avec toute la bonne volonté du monde, le SOLDAT serait incapable d’expliquer le fonctionnement de la radio au type devant lui, et à n’en pas douter, lui ne comprendrait pas non plus.

- Par contre ! S’exclama le médecin en se redressant sur sa chaise. La télévision, ça, je sais t’expliquer de quoi il s’agit. Déjà, il faut que tu prennes une boite en plastique, un truc solide. Et dans celle-ci, il y a un appareil électronique qui permet de retransmettre des images… Genre, des photos qui bougent… Et ça sert à plusieurs trucs. Déjà, il y a l’Éclaireur qui passe les informations dessus tous les jours. C’est important de se tenir au courant. Kurt profita de l’instant pour tirer sur sa dernière cigarette. Ensuite, t’as un catalogue de programme, des chaînes qui te donnent des centaines de distractions possibles. Comme des combats épiques entre deux opposants, du spectacle de qualité !

Un peu trop excité pas son explication, le médecin se retira un instant avant de retourner sur sa chaise et terminer calmement sa cigarette. D’après ce qu’il disait, le corps médical de son monde agissait plus par profit que par soucis professionnels. Intérieurement, ça le rendait cinglé. Il avait déjà sa petite idée de son plan de carrière : rentré à la Cité du Crépuscule et ouvrir un cabinet pour aider les gens et non se faire un maximum de munnies. Finalement, c’était ça la motivation du corps médical, de son point de vue. Il avait appris pour aider les gens, pas pour autre chose. Alors, imaginer les gens compter les billets plutôt que d’attribuer des soins efficaces, ça lui faisait mal.

Après, il faut bien un capital pour pouvoir s’occuper des gens. Les médicaments et les bandages, ça ne pousse pas dans les arbres ! Enfin… Si. D’ailleurs, pourquoi ça coûtait aussi cher ?!

Même si l’idée était tentante, ouvrir un cabinet là où il serait vraiment utile, il n’avait pas trop le choix de quitter la compagnie maintenant. Il avait vendu des années de sa vie pour cette formation, et partir maintenant, ça le mettrait plus dans la merde qu’autre chose. Eh puis, il avait déjà agi pour les TURKs. Ils n’auraient pas hésité à me casser les bras si je refusais de mettre la puce dans le corps du mercenaire, alors imaginer le sort réservé à un déserteur. Et dans le cas présent, Kurt n’avait pas envie de penser à cette possibilité.

- Merci pour l’invitation. Répondait évasivement le médecin en écrasant le mégot. Malheureusement, je m’en vais refuser. J’suis un SOLDAT après tout, et j’ai encore quelques années à tirer ici. Kurt souriait à l’attention du mercenaire en disant cela. En parlant de ça, je devais bientôt reprendre mon service, si t’as encore des questions… C’est le moment où jamais !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chasseur Ardent
Masculin
Nombre de messages : 665
Age : 27
Localisation : Pourquoi ? tu veux te battre !!!!
Date d'inscription : 18/11/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
431/550  (431/550)
Mar 6 Déc 2016 - 1:21


Le Mercenaire écouta le plus attentivement possible les explications du Médecin, écartant ses yeux pour que sa concentration soit à son paroxysme et pour que son esprit soit entièrement concentré sur ses paroles. A défauts qu’il lui parle de ces « Radios » il avait au moins droit à un explicatif sur la Télévision…..et c’est pas un truc qui se mange malheureusement.
Au final, il en comprit qu’une télévision c’était une sorte de boite dans laquelle on voyait des choses dedans…genre comme des spectacles de marionnettes… sauf que ce sont des spectacles que l’on pouvait voir de n’importe où et n’importe quand…Mais c’est quoi l’intérêt de voir un spectacle de marionnettes ou de n’importe quoi d’autre quand on veut ? Bon à part pour glandouiller…mais y’a toujours plein de chose à faire quand on a rien à faire. C’est pas en se mettant à regarder des spectacles toutes la journée qu’on fera des choses constructif.

C’est qu’il a une sacrée descente de cigarette ce type pour un médecin ! Une minute…le cerveau du Chasseur Ardent se mit un peu plus en marche au fils que le courant circulait lentement dans sa caboche…..voir des spectacles….toute la journée…..mais…mais….c’est exactement ce qu’il leur faut !
Il leur faut une télévision, ou quelque chose du genre pour y mettre dedans les spectacles de Phil ! Comme ça ils pourront les montrer à tous les Mondes ! Ça lui fera une publicité d’enfer à coup sûr ! Et du coup plus de mondes seront au courant de ce qu’il se passe dans son Colisée…mais il faudra d’abord lui en parler.

Il vient pas de parler de l’Eclaireur le Doc à l’instant ?…c’est dans ce coin que bosse Lili…c’est aussi de là-bas que sortent les journaux que le Centurio reçoit quotidiennement….Mais ça sert à quoi de les voir faire leur « spectacles d’informations » si on peut déjà recevoir le journal ? c’est complètement débile….

- Mais….les trucs dans la télé….c’est en même temps que nous….ou non ?...Genre….on voit c’qu’il se passe…..en même temps….que ça s’passe…

C’est vrai quoi…les informations de dernières minutes peuvent arriver plus vite si ça se trouve. Genre un oubli dans la rubrique nécrologique ou quelque chose du même style…ils ont pas besoin d’attendre la prochaine publication pour le faire savoir….par contre si c’est pas le cas…c’est vraiment stupide. Sauf pour les spectacles ! Et ça c’était l’aspect qui l’intéressait le plus pour donner un coté plus pimpant aux Mercenaires.
Du coup, Natsu se sentie l’envie irrésistible de savoir comment se procurer de tels objets auprès du Médecin avant qu’il ne s’en aille. Il allait probablement être la seule personne à lui parler ainsi durant son séjour dans cet endroit.

- Où qu’on….peut acheter….tous ces trucs ?....ça à l’air….cool…Fit-il avec un large sourire et des étoiles pleins les yeux en même temps qu’une alarme se mit à sonner subitement dans son crâne de piaf.


La drogue et le fait d’avoir la tête obnubilé par autre chose semblait ne pas lui avoir fait réaliser immédiatement un léger, mais pourtant important, détail : la Shin-ra sait quand ses vaisseaux ont des problèmes et où ils se trouvent ! eeeeeeeeeeeeeeeeet Merde….c’est Fred et Bogart qui vont pas être content quand ils vont l’apprendre.
En même temps qu’il imaginait la scène, Natsu transforma, sans le vouloir, son sourire en semi-grimace qui lui donnait un air constipé des plus stupides.

Il fallait qu'il trouve quelque chose à dire pour ne pas se faire griller sur ce coup-ci...vite une idée....réfléchir à tourner la conversation vers autre chose pour que le Doc oublie cette tête d'imbécile.

- Et...au fait....pour l'accident....il s'est passé quoi....exactement ?

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 143
Age : 22
Date d'inscription : 17/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
370/500  (370/500)
Sam 10 Déc 2016 - 13:01
Dorénavant debout, au pied du lit du patient avant de partir prendre son service, Kurt écoutait les dernières questions que pouvait poser le Mercenaire. Au moins, il n’avait pas l’impression d’avoir parlé dans le vide, il s’était animé un certain intérêt pour la télévision dans le regard du patient sous drogue. C’était impressionnant de le voir arriver à aligner les mots malgré l’injection qu’il avait pris plus tôt, clairement, il en connaissant plusieurs dans le SOLDAT qui aurait été écroulé par après. Et les seuls sons qui émaneraient des hommes sous drogues, se seront les délires approximatifs et la bave coulant sur le sol.

Soucieux du travail bien fait, et surtout par manque d’envie de partir faire ses heures après une nuit aussi courte, le médecin s’appuyait contre le pied de lit et avançait sa tête. Souriant du coin des lèvres, l’employé de la Shinra grappillait encore quelques minutes de non-service

- Pour la télé, en fait, t’as le choix. Par réflexe, Kurt plongeait sa main dans sa poche pour attraper son paquet désormais vide. Soit, tu regardes les retransmissions… En gros, des programmes déjà enregistrés… Ou tu chopes les directs le l’Éclaireur, comme ça, l’information est en direct avec le visage de la belle Roxanne.

Encore quelque chose d’assez rigolo. Dans son escouade, il était quasiment le seul à ne pas être sous le charme de la bimbo présentant le bulletin météo. Fallait être honnête un instant, la blondasse avec une décolleté jusqu’au nombril, ce n’est pas trop le type du médecin. Non, lui, il préférait avoir une femme, une vrai, qui à le courage d’aller sur le champ de bataille dans l’unique but d’informer le peuple ! Une femme qui, n’a pas peur de donner son avis et qui ne faisait pas de langue de bois.

- Avec votre travail, celui de mercenaire, je suppose que vous avez de quoi vous payez un poste ! Ricana Kurt. Il vous suffit de vous rendre à Illusiopolis, durant mes patrouilles, nous passons souvent devant un revendeur. Il y a de fortes chances que ce soit du matériel volé, mais il possède toutes les télévisions que vous recherchez.

Est-ce que le médecin avec ses chances avec la journaliste ? En vrai, il n’avait jamais vu la femme en dehors de ses programmes à la télévision. Cependant, s’il prenait le temps de la rencontrer, de l’inviter à boire un verre et tout le bordel… Est-ce qu’il avait ses chances avec Roxanne…? Perdu dans ses pensées l’espace d’un moment, il regardait dans le vide et se réveilla pour distinguer l’étrange mimique sur le faciès de Natsu. Inquiet un instant, le médecin se rapprochait de lui afin de poser sa main sur son front

- Vous êtes sûre que ça va, vous ne fait pas de température pourtant… Réfléchissant un instant, se grattant la nuque de la main droite. Vaudrait mieux que vous vous reposiez jusqu’à votre sortie, je vais vous injecter un peu d’insuline, ça vous détendra et calmera les douleurs.

Prenant une aiguille et un flacon de médicament, le médecin se pressa à faire l’injection au mercenaire. Ça ne pouvait lui faire que du bien.

- Bon, j’espère que ça ira mieux pour vous ! En cas de problème, les infirmières m’appelleront et je reviendrais pour m’occuper de vous. Peut-être à une prochaine fois.

Saluant de la main, Kurt finit par se diriger vers la porte et traverser cette dernière. Il n’était pas loin de dix heures, une journée longue s’annonçait devant lui et il n’avait probablement pas le temps de passer par la réserve pour reprendre des cigarettes. Il ne reste plus qu’à espérer partir en patrouille à Illusiopolis pour passer dans un bar-tabac du coin.


Dernière édition par Kurt Brown le Sam 10 Déc 2016 - 23:27, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Playboy Milliardaire
Masculin
Nombre de messages : 345
Age : 21
Localisation : Dans mon bureau
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
221/650  (221/650)
Sam 10 Déc 2016 - 15:01
C'est moi qui me charge de vous noter Smile

Eh ben c'est du bon et du sympa tout ça dis donc !
J'ai vraiment bien aimé, tout est authentique ! L'interaction entre les deux personnages est sympa. D'un côté, y'a Kurt qui vit avec les machines et qui se pose pas de question, et Natsu qu'est complètement paumé dans son coin. Le contraste est super sympa à lire.

Du côté de Kurt y'a encore tout le vocabulaire médical, toujours sympathique à lire, et tant mieux quelque part puisque c'est lié au personnage évidemment. Extrême big up pour les Turks qui sont super bien représentés ! Tu sens le climat, le fait que si tu le fais pas t'es dans la merde, franchement bien, rien à redire c'est parfait. Les Turks sont pas là pour déconner et ça se ressent.

Les remarques en fin de RP sur l'éclaireur sont aussi sympa ! J'aime bien quand on fait des liens avec ce qu'il se passe tout autour, ça rend l'univers plus cohérent et plus sympa franchement c'est bien. Et puis bon. Ça serait d'ailleurs rigolo qu'au détour d'une mission, Kurt croise la route de Roxanne !

Pour Natsu, eh ben c'est pas non plus. Déjà, comparé à ma critique sur le codage faite sur le contrat que je t'ai donné, ben là y'a 0 boulette. Tu me diras y'a que toi qui parle, mais bon, c'est quand même bien de le souligner : pas de cafouillage narration/parole.

En dehors de ça, ben tu fais du Natsu quoi ^^ C'est très manga, ça colle au perso ! Le fait qu'il sache pas ce qu'est une télé, qu'il soit complètement paumé... Et même que sa première réaction soit "Où est mon écharpe ?" ben c'est marrant, simplement. Bon par contre, désolé hein, mais t'as tellement douillé sur le précédent RP que ben on a du te mettre pas mal de kéta, en espérant que tu deviennes pas dépendant Very Happy

Du coup, c'était relativement simple, personne n'a été en danger ni rien, donc ce sera... normal pour vous deux :

22 points d'expérience + 220 munnies + 3 PS.

Pour Kurt : 1 en psychisme, 1 en défense et 1 en dextérité.
Pour Natsu : 3 en défense pour la convalescence.

_______________________________
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1