Derniers sujets
DésinformationHier à 19:31Huayan SongBalade nocturneHier à 11:41KestiaLa négociatriceLun 16 Juil 2018 - 23:13Maître AquaLe Tour de ClopinLun 16 Juil 2018 - 17:41Arthur RainbowAbsenceLun 16 Juil 2018 - 13:28ShadowPromenons-nous dans les bois -Dim 15 Juil 2018 - 9:48Vesper EarlLa guerrière satyre AmbrosiaSam 14 Juil 2018 - 18:24AmbrosiaFace contre TerreSam 14 Juil 2018 - 0:36NarantuyaaPeins moi ça en noirVen 13 Juil 2018 - 3:49Jack InèrsseDemande graphique?Jeu 12 Juil 2018 - 18:40KairiAu fond du gouffreJeu 12 Juil 2018 - 13:57Cassandra PentaghastLa Chute de NottinghamJeu 12 Juil 2018 - 10:41Heinrich VentrecrocIl y a toujours un cheminMer 11 Juil 2018 - 23:39Fabrizio ValeriDans un souci logistiqueDim 8 Juil 2018 - 13:59Kurt BrownCe qu'on fait par AmourSam 7 Juil 2018 - 16:31Maître Aqua
Le Traître

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
296/0  (296/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 12 Nov 2016 - 17:48
L’escouade à laquelle était rattachée le médecin regardait d’un oeil curieux les machines s’activer sur les restes du quartier ouest de la ville. Tapant sur le cul de son paquet, faisant ainsi tomber une cigarette, Kurt se grilla une clope en observant le bulldozer finir d’abattre les murs ayant survécu à la boule de démolition. C’était… Impressionnant. Il était venu ici il y a deux semaines, le deal de drogue pour les médicaments de Robert durant lequel Hadrien était intervenu, et rien ne présageait un changement de direction aussi brusque. Plus d’immeubles, plus de ruelles ou de clochard à faire la manche. Rien qu’un grand terrain vague ou tenait encore fébrilement quelques piliers de béton armé ainsi que certaines personnes vêtues de fripes qui tentaient de ramasser des objets dans les décombres.

- Qu’est-ce qu’il prévoit ? Hadrien criait pour faire passer sa voix au-dessus du bruit des machines.
- Aucun idée.
- Un projet du Président. Répondit finalement le Sergent de l’escouade.
- Un projet, vous n’avez pas plus d’information. Demanda le médecin, lançant son mégot contre un mur tenant encore miraculeusement debout.
- Aucune ! Bon, une dernière ronde et on rentre… Il commence à cailler ici.

Lentement, les membres des SOLDATs quittèrent le sommet du reste d’un immeuble. Le drone du technicien passant devant alors que Loris gardait son regard sur le contrôleur attaché à son poignet, guidant lui-même la machine dans les décombres de la zone. Une mission simple pour aujourd’hui, patrouiller sur les décombres du chantier et dégager les rares personnes encore présente. Ils avaient tous quitté pour venir ici, dans un monde probablement plus dégueulasse que celui dont ils venaient et nous étions en train de les virer pour je ne sais quelles raisons.

Navré les gars, vous n’êtes que des nombres sur l’ordinateur du patron. En conséquence, vous n’êtes pas très important quand ce dernier décide de raser une partie de la ville pour un de ses projets. Fallait s’engager chez nous, au moins, vous aurez eu la sécurité de l’emploi.

L’arme au poing, la troupe avançait ensemble dans les ruines du quartier et indiquait amicalement aux personnes encore présentes de quitter les lieux pour leur sécurité. Actuellement, deux cas de figure s’étaient présentés. Le premier était que les civiles dégageaient instinctivement à la vue des SOLDATs sans demander leur reste, trainant un sac d’objet pillé. Et le second ? Il fallait commencer à être insistant. Un tir de semonce pour commencer les hostilités, ce qui suffisait généralement, ou directement trainé les clochards en dehors de la zone de travaux par le col de sa chemise. Tout cela pour sa “protection”. Un bien grand mot, la compagnie cherchait à éviter d’avoir du sang inutile sur les mains, conserver les apparences devant les restes des mondes. Quoi que, si l’escouade loupait son coup, il pourrait apparaitre en premier page de l’Éclaireur.

- Hadrien, balaye une dernière fois la zone avec ton drone. Ordonnait le Sergent en baillant à s’en décrocher la mâchoire.
- En route.
- Qu’est-ce qu’on ne ferait pas sans la technologie, on devrait se taper le chemin à pied ! Ce serait horrible. Ricana Kurt à l’arrière de la troupe.
- Et tu nous couperais le bras pour éviter une infection, ce serait vraiment dommage !
- T’as déjà croisé un manchot au Sanctum toi, non ? C’est qu’il arrive à s’en sortir sans tous ça. Enchérissait le médecin alors qu’il rangea son arme à l’épaule.
- C’est vrai ça, tu devrais partir en formation chez eux ! Histoire que le moindre de tes points de suture arrêtent de nous tirer sur la peau.
- Écoutez donc c’est raclure, jamais content.

La discussion continua sur le même ton, mélangeant moquerie et rire bref alors que les SOLDAT continuèrent d’avancer sous la tutelle du drone plant à deux mètres du sol. Soudainement, l’écran attacha au poignet de Loris passa au rouge. Le signal agissait comme un déclic sur les gars de la troupe, les mettant directement en alerte alors que le technicien montrait une troupe de personnes à une cinquantaine de mètres au nord.

- Contact, quatre personnes derrière les restes d’un bureau de pari. Indiquait le technicien alors que son drone revenait vers lui et se désactivait. À vingt mètres.[/color]
- Kurt avec moi. Loris et Hadrien, contourné pour trouver un point en hauteur pour nous couvrir.
- À vos ordres. Répondirent les deux SOLDATs en coeur avec de partir sur la droite.
- Ce n’est sans doute rien, ou ils ont peut-être oublié quelque chose derrière. Disait Robert en s’avançant au côté de Kurt.
- On reste vigilant, comme d’hab’.

Contournant le bâtiment, la troupe réduite distinguait rapidement les personnes indiquées par les scanners. Seulement une personne travaillait à la pioche alors que les trois autres l’observaient, l’arme à la main. Activant rapidement son casque, Kurt pouvait distinguer qu’il s’agissait de membre connu du gang opérant dans les environs avant les travaux imposés par le Président. Lentement, il ramenait sa main à son arme, prenant soin d’enlever le cran de sécurité alors que le Sergent prenait de l’avance et s’avançait vers eux. À peine avait-il ouvert sa bouche que les trois malfrats pointaient déjà leurs armes dans leurs direction.

- Oh, on ne vient pas chercher les ennuis. Robert avait relâché son arme de service, levant les bras en s’avançant vers eux.
- Cassez-vous, vous n’avez rien à foutre ici. Rétorqua un type en costume, légèrement en retrait alors qu’il braquait les SOLDATs d’un colt 45.
- La zone est fermée, que ce soit pour vous ou les civiles. Au nom du Président Shinra, nous vous demandons de quitter les lieux où nous serons autorisés à faire usage de la force.

Le mec à la pioche, ne faisans pas attention à ce qui se passait autour de lui, criait qu’il avait trouvé ce pourquoi ils étaient là. Il sortit ensuite la tête de son trou pour découvrir le SOLDAT à moins de cinq mètres de lui et hurler un juron ainsi qu’un ordre à ses hommes. Aussi soudainement que l’apparition du type, le gars le plus en avant sorti un fusil à pompe de sous sa veste et tira un seul et unique coup sur le torse du Sergent. Ce dernier se retrouva propulser à plusieurs mètres avant de tomber lourdement sur le sol.

- Voici l’usage de la force. Répondit le type qui venait de tirer avant qu’il ne pointe son arme en direction du médecin.
- Feu à volonté ! Criait Kurt avant de plonger sur le côté, derrière les décombres d’un mur qui se retrouvait criblé de bal l’instant d’après.
- Aucun témoin, ce sont les ordres du patron ! Le type dans le trou hurlait cela alors qu’il remplissait un sac de liasse de munnies qu’il sortait de sa cachette.

Un seul tir surpassa la décharge de plomb des bandits, venant à l’est de la position du médecin. L’instant d’après, le bruit d’un corps tombant au sol se fit comprendre alors qu’Hadrien avertissait Kurt que son premier tir avait fait mouche. Zoomant à l’aide de son casque, le SOLDAT pouvait distinguer le jeune homme au loin, derrière une fenêtre avec le canon de son sniper qui dépassait par cette dernière. Un second tir retentit alors qu’une pair de drone arrivait sur la position et mitraillèrent les gangsters, laissant le temps à Kurt de sortir de son couvert et lui aussi vider son chargeur sur ses ennemis.

La rixe fut d’une rare violence et extrêmement courte. Les quatre hommes étaient déjà à terre, baignant dans leur sang. Kurt se releva aussi tôt pour rejoindre Robert, toujours allongé au sol. L’armure avait amorti le plus gros du choc, malheureusement, la dispersion du tir avait toucher aussi le visage du Sergent.

- Demande évacuation d’urgence, homme à terre ! Hurlait Kurt à son oreillette.
- Les coordonnées sont vingt-trois degrés ouest et cinquante-sept degrés nord ! Concluait le technicien, suivit par Hadrien qui allait achever les malfrats d’une balle dans la tête.

Sortant son couteau, le médecin coupa les lanières retenant le gilet du Sergent, le retirant ensuite afin de permettre au blessé de respirer. Un râle se fit ensuite entendre, rapidement, Kurt attrapa sa lampe pour ensuite vérifier la dilatation de la pupille de Robert. Aucune réaction. Il attrapa ensuite une seringue dans sa poche qu’il planta dans la cuisse de blessé, le temps de calmer la douleur alors qu’il s’apprêta à mettre le chef d’escouade sur son épaule.

- Loris, demande un soutien médical ! Il est mal.
- Les gars… Il y a des millions la dedans… Répondit Hadrien qui tenait le sac rempli de billets.
- T’es sérieux ?! Hurlait Kurt en s’avançant avec Robert sur l’épaule. T’as pas l’impression qu’il y a un truc urgent ici !

Avant que Kurt ne puisse s’avancer pour foutre une droite au jeunot de l’équipe, le bruit du vaisseau de la compagnie fit irruption dans la scène. Planant à la vertical de la troupe, un treuil descendit lentement afin de permettre à Kurt d’évacuer le Sergent. Cinq minutes plus tard, la troupe avait embarqué et se dirigeait vers le vaisseau-mère alors que Robert était maintenant sous respirateur sous les ordres du médecin. Putain, tu parles d’une simple mission de sécurité.


Dernière édition par Cypher le Lun 9 Oct 2017 - 12:26, édité 1 fois
Playboy Milliardaire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
286/650  (286/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 13 Nov 2016 - 17:33
Une bonne mission, à nouveau. C'était pas une tâche très foufou à faire, mais ça va tu as réussi à en faire quelque chose ^^ Là dessus je suis content, c'était une mission nécessaire et tu as pu tourner ça de façon a ce que l'on se fasse pas chier.

Maintenant, y'a quand même un p'tit truc et un autre un peu plus gênant. Le premier truc, je vais le passer tant c'est insignifiant, c'est les fautes d'inattention. Parfois il manque des mots, parfois c'est pas le bon. Une relecture pourrait te permettre de corriger les rares fautes comme ça ^^

Et pour le problème un peu plus gênant... je dirais que la scène d'action à peut-être été un peu expédiée. Un plongeon, un tir de couverture, un échange de balles et bisou bonne nuit. J'aurais aimé en voir plus, sans pour autant retrouver la situation de crise de la station shinra, puisque la situation n'était pas aussi tendax que là-bas.

Sinon, ton personnage est toujours cool. Il est bien "Shinra" même si je te l'ai dit 40 fois ^^ Non, je suis assez content de ce que tu fais en général, si tu suis mes conseils dans les notations t'as moyen de vite passer au statut "Super Cool" ! J'avoue maintenant me demander si Robert va s'en tirer !

D'ailleurs, c'est absolument pas le moment ni l'endroit de te le dire mais, si tu n'es pas au courant il y a les "exploits". En gros c'est un RP que tu fais sur ta propre initiative, en solo ou pas. Enfin je dis ça parce que si jamais tu voulais développer le truc de Robert par après, ça peut -être une solution.

Bref !

Mission Normale, 20 xp, 200 munnies, 3 PS, un en dex, un en vitesse et enfin.... un en défense !

_______________________________
messages
membres