Derniers sujets
» Tour du Propriétaire
par Narantuyaa Hier à 18:21

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Hier à 16:06

» Cachons tout ça
par Death Hier à 15:37

» Pourtant, rien ne change
par Death Hier à 11:22

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Hier à 11:14

» J'ai PAS mal à mon forum
par Fiathen Hier à 8:07

» Que la vengeance commence!
par Kestia Mer 13 Déc 2017 - 22:18

» Camanaich et Entraînement de combat et agilité
par Cissneï Mer 13 Déc 2017 - 19:09

» ...comme si c'était hier !
par Lenore Mer 13 Déc 2017 - 12:23

» Contrats - Demande de Mission
par Surkesh Mar 12 Déc 2017 - 23:02

» Le savoir c'est le pouvoir
par Narantuyaa Mar 12 Déc 2017 - 3:51

» Mille Épines
par Death Lun 11 Déc 2017 - 18:27

» Tombent les masques
par Maître Aqua Dim 10 Déc 2017 - 0:41

» Fiche Technique: Waltz
par Waltz Sam 9 Déc 2017 - 17:52

» Au coeur du Vide
par Rufus Shinra Sam 9 Déc 2017 - 17:29


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Mylène Farmer
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Argument Imparable
Masculin
Nombre de messages : 315
Age : 26
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
48/1000  (48/1000)
Dim 16 Oct 2016 - 0:23
Ah... Six mecs qui chevauchent jour et nuit vers la même direction ! Six types qui s'battent ensemble quand il le faut ! Ouais d'puis qu'on était ensemble, on avait eu droit à que'ques bagarres ici et là. Celle qu'j'avais envie d'raconter mais qu'finalement non, c'était un moment dans une auberge. On était en bas, on mangeait à la même table que plein d'autres gens. Et t'as quatre types, vraiment des p'tites frappes, qu'ont voulu nous détrousser. Ca a pas traîné... Hesam a été blessé, s'est fait poignarder au ventre. Il s'en est sorti, ça nous a juste retardé un jour de plus à Babylone. Sinon on a écrasé les types. C'tait autre chose qu'une bagarre de bar au Port-Royal. Les types qui nous ont attaqués était juste des miséreux... et ils voulaient pas nous tabasser, vraiment nous tuer. T'vois c't'une différence qu'tu notes direct. On les a tués... alors que pour un mercenaire du centurio, bah... une bataille dans une auberge, ça allait jamais aussi loin. Y a aussi des meurtres au Port Royal, grave... mais... mais... c'était différent.

'fin voilà. On était partis ! Et avec des ch'vaux qu'le Satrape nous avait filés. Donc super... J'étais pas hyper à l'aise avec un ch'val. J'savais monter mais...  bon allez, une heure je tenais. Après des jours de chevauchée, j'étais d'venu castra, j'te jure. J'avais tout le temps mal au cul, j'sentais plus mes jambes. Parfois même j'saignais aux cuisses. Une galère...

Après j'en avais rien à foutre, réellement. On parle de jours et jours gagnés sur c'que j'pensais à la base.

Donc ouais... six mecs qui chevauchent ensemble, qui's'battent ensemble... Ca rassemble, hein ?
Mes fesses. Quinze jours qu'j'étais avec eux et... y'm'parlaient pas, ces types. En fait y's'parlaient même pas entre eux. C'était... chiant. Les premiers jours j'engageais la conversation, au final j'essayais plus. J'étais aussi silencieux qu'les autres. J'parvenais, t'sais... limite à un peu oublier où j'étais. Ouais... des heures et des heures à chevaucher... avec des types et tout. Ca changeait pas d'quand j'marchais. J'me perdais dans mes pensées et j'me f'sais des classements... genre des top, tu sais.

Tiens, j'vous donne un exemple !

...

Nan... nan finalement non j'vais pas vous dire.

J'avais réussi à comprendre comment chacun s'appelait. Attends le pire c'était pas les noms, juré. Namvar était l'seul qu'j'avais eu facile à retenir. C'tait le chef. Mais tu sais au début, j'me dis « J'vais retenir qui est chacun en fonction de leurs armes et tout ! Hesam c'est l'gars à l'épée par exemple ! Tu parles... en fait à part Khojassteh qui portait jamais d'armes parce qu'il était d'un groupe religieux particulier... ils manipulaient tous un peu toutes les armes et s'échangeaient c'qu'ils avaient en fonction d'la situation. Mais c'est bon j'avais fini par comprendre, retenir, tout ça. Z'étaient jamais que cinq.

Enfin... c'était des professionnels. J'arrivais même pas à m'décider si ouais ou pas j'les trouvais sympas. C'était d'drôles de type. Mais ils étaient cools dans l'sens... un peu classes quoi. Ils étaient pas cons du tout, t'vois, c'était pas des brutes. Ils défonçaient pas tous les paysans qu'ils voyaient, ils étaient justes mais en combat... Ils étaient cools.

Et puis un moment... On a vu Persépolis. Ouais. Putain de Persépolis. Je vais pas te dire « énorme comme j'ai jamais vu » pasque... un moment. Illusiopolis. Voilà. Mais c'était impressionnant, c'était grand. Comment faire du balèze avec du vieux ! Les murailles étaient pas suffisamment grandes pour cacher un putain de palais qu'était en hauteur de la ville. Voilà où j'allais ! On a chevauché plus vite que la lumière, mec. J'ai senti comme un soupir de soulagement de tous mes potes et moi tellement j'étais rassuré. J'avais commencé de Thèbes et j'étais arrivé ici. La putain... de montagne. Le voyage en galère, des jours et des jours dans des plaines désertiques, un autre voyage en bateau pour descendre un fleuve et... quatre jours à cheval, un truc dans ce goût-là. Je vivais de nouveau, là. Enfin. Enfin j'allais putain d'avancer. J'étais plus dans l'incertitude, j'étais dans l'action !

Une heure plus tard, les gars et moi étions dans une auberge. Mange, qu'y'm'disaient. Ouais j'crevais la dalle. Mais j'avais envie de direct me retrouver devant Xerxès. Durant l'repas, j'me tourne vers Namvar.


« Mec. Merci de m'avoir amené jusqu'ici. Je t'en dois une. »

« Ce n'est rien. »

« Bon. Quand est-ce que je pourrai voir Xerxès ? »

« Estime-toi heureux de nous avoir trouvés, Jecht. Avec notre aide, tu devrais pouvoir voir Xerxès d'ici un mois à peine. »

Il m'a adressé un léger sourire, j'lui ai souri en retour en me retournant vers ma viande. J'ai bouffé un morceau en essayant de cacher que...
Que putain. Un mois ?... Un mois ?
J'allais devoir poireauter pendant un mois en entier ?
C'était juste pas possible. J'refusais d'faire ça. Pourquoi ça d'vait prendre un mois ?! J'pouvais l'voir aujourd'hui, non ?!

Je me suis levé au bout de cinq minutes.


« J' reviens, les gars, j'vais pisser. »

J'suis sorti de l'auberge, j'ai... pris une longue inspiration.
J'devais la jouer à la Jecht. Y avait que comme ça que ça pouvait marcher. Sans déconner ? A quel moment suivre l'organisation et la paperasse, ça allait me mener à quelque chose ?!


« Putain... »

J'devais tout casser. Pas tout tout mais... quand même. Juste assez pour qu'ils me trouvent balèze. Pas trop, sinon ils allaient jamais me pardonner.

Ou...

...

Putain j'hésitais. J'avais une autre idée, elle était pas mal. Elle était impressionnante de fou. Mais elle avait moins de panache genre. J'entre dans le palais, je défonce tout... le... monde... et arrivé devant Xerxès, j'lui propose de l'aider.
J'pouvais faire... plus cool mais moins... moins Jecht.

Bon ok. J'avais décidé. J'allais le faire putain...

Au lieu de me diriger vers le palais... j'me suis dirigé vers les portes de la ville. J'avais entendu parler de types qui se révoltaient en f'sant un acte symbolique genre... courir pendant des jours et des jours sans s'arrêter ou... se ligoter à un arbre. J'allais faire pareil... en vingt-deux fois plus balèze.

J'suis sorti, j'ai passé les gardes sans dire quoi que ce soit. Et j'suis allé à deux cent mètres des remparts de la ville, pas trop proche de la route histoire de pas gêner.
Là c'était le moment où ça allait peut-être pas plaire à tout le monde. J'ai fait un bond suivi d'un autre en plein air. J'étais à peu près à cinq mètres de hauteur quand j'ai joint mes mains... me suis laissé tomber et j'ai frappé le sol de mes deux mains, provoquant un grognement sourd, un tremblement de terre incroyable. Le sol s'est fracassé devant moi et quand j'me suis redressé... J'ai d'abord regardé la ville. J'entendais des cris... des facheux cris qui v'naient d'là.

... Avec un peu de chance, ils allaient croire que ça v'nait d'un dieu ou d'un truc comme ça.

Des fissures avaient fracturé le sol. Un énorme morceau était carrément visible, y avait qu'à l'extirper du sol. J'avais laissé ma claymore auprès  de Namvar donc j'avais pas trop à m'en soucier ; Là... Je me suis échauffé comme jamais. J'ai fait quelques pompes, quelques étirements, j'ai couru cinq cent mètres pour me mettre en forme et je suis revenu devant cet énorme rocher... J'ai pris une longue inspiration, je me suis penché.

J'ai planté mes doigts dans le rocher... et j'ai tiré de toutes mes forces, soulevant un caillou... aussi gros qu'un manoir, sans déconner. Je l'ai hissé au-dessus de ma tête, le tenant sur mes deux mains. En-dessous de ce rocher de dingue j'avais l'air minuscule.

Me restait plus qu'à attendre. J'allais pas passer inaperçu, non.

... me restait qu'à attendre.

... T'imagines j'ai besoin de pisser ?

_______________________________
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mylène Farmer & Céline Dion, à qui la victoire ? [PV]
» Gade ki bèl mèvèy doktè Famè ( Paul Farmer) fè an Ayiti.
» Sacha Farmer [FINNI] [X]
» Sandy Farmer. |Sans contrefaçon je suis un garçon ~|| Validée.
» Democracy Now Avek Amy Goodman e Dr. Paul Farmer