Derniers sujets
» Froide Noblesse
par Huayan Song Hier à 19:52

» Tombent les masques
par Abigail Underwood Hier à 19:25

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Hier à 11:13

» Absences de Pamela
par Milla Maxwell Jeu 16 Nov 2017 - 16:46

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Jeu 16 Nov 2017 - 5:58

» Il était une fois ... Toxine (En cours )
par General Primus Jeu 16 Nov 2017 - 2:06

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Shadow Mer 15 Nov 2017 - 16:46

» Sauver Tania [Exploit]
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:56

» Déménagement
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:34

» Contrats - Demande de Mission
par Merrion Dexelo Mar 14 Nov 2017 - 23:00

» Fiche d'Identité de Narantuyaa
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 9:17

» Attaque Nocturne
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 2:54

» Avant de poster dans Histoires de Grimm...
par General Primus Mar 14 Nov 2017 - 0:15

» L'âme d'un chercheur
par Huayan Song Lun 13 Nov 2017 - 15:45

» La fiche d'identité de D.Va
par D.Va Lun 13 Nov 2017 - 15:03


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Découvertes Intimes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Clé du Destin
Masculin
Nombre de messages : 1036
Age : 21
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 25/06/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3689/3500  (3689/3500)
Ven 9 Sep 2016 - 21:49

- Mini-série -

Roxas était parti aujourd'hui. Je le savais car il m'avait laissé un mot sur la pile de magazines entassés sur la table au milieu de la chambre. Il me disait que la Lumière avait besoin de lui et qu'il reviendrait dès qu'il le pourrait, probablement en fin de journée. Ça me laissait la journée pour réfléchir et me poser.

Je pris quelques affaires dans les tiroirs de Roxas et me dirigea jusqu'à la salle de bain. Là-bas, je posais les affaires sur un petit meuble prévu à cet effet et ôta ma nuisette ainsi que le reste. Je me mis à la recherche d'un seau ou d'une bassine pour me laver, mais il n'y avait rien de tout ça. Je continuais de chercher et poussai machinalement la porte qui était devant moi. Ce que je vis derrière n'était pas commun. Il y avait un mécanisme composé de deux vannes d'où s'échappait un tuyau, puis il y avait un trou dans le sol. Je tournais les vannes et l'eau se mit à couler de l'objet relié au tuyau. Je compris qu'il s'agissait là d'une douche. A plusieurs reprises j'avais entendu des clients de Port Royal en parler.

Je pris donc la douche dans ma main et me passais de l'eau d'abord sur le corps, puis sur le visage. C'était un vrai plaisir de sentir cette eau chaude ! On était à des années lumières de mon monde ! Je cherchais un savon pour me frotter mais ne vis que des flacons. L'un d'eux était blanc, il était écrit « Gel douche lait de coco, pour une peau plus douce ». J'esquissais un sourire jusqu'au oreilles, c'était mignon !

Je mis de cette crème lavante dans le creux de ma main et me frottai le corps. Au fur et a mesure que j'étalais le savon, l'eau qui coulait toujours rinçait ma peau. C'était un véritable gain de temps. Encore un point en plus à amputer à Port Royal. Décidément, je n'étais vraiment pas tombée sur le meilleur monde...

Un autre flacon, noir celui-ci, m'interpella. Ça devait être le savon pour les cheveux. Je le pris dans ma main et le lus. « Après-shampooing, pour des cheveux forts et résistants au vent. Recommandé par Frank Provost ». Avec une coiffure comme la sienne, pas étonnant qu'il prenait soin de ses cheveux. Ce qui me faisait sourire, c'était tout ceci ne collait pas vraiment à l'image que j'avais de lui. Le brave guerrier, courageux, qui prenait autant soin de sa peau et de ses cheveux... Ça n'allait pas ensemble !

Je pris la dernière bouteille, le shampooing, en mis dans le creux de ma main et le fit mousser en frottant mes cheveux. Cette situation était amusante. Je me demandais ce que je pouvais apprendre d'autre sur lui ici. D'un autre côté, je ne voulais pas trop m'immiscer dans son intimité mais... c'était beaucoup trop tentant !

Je sortis de la douche et m'essuya avec une grande serviette rouge, frappée du sceau de ces lieux. Je pris les vêtements que j'avais préparé quelques minutes plus tôt et enfilai un T-Shirt. Celui-ci était trop grand pour moi, mais ça ferait l'affaire.

Soudainement, alors que je terminais de m'habiller, j'entendis la porte s'ouvrir. Au début j'ai cru qu'il s'agissait de Roxas, qui était rentré plus tôt que prévu, mais je n'entendais aucun pas. En revanche, j'entendis un son qui m'était familier. Comme le bruit d'un seau d'eau que l'on renverse sur le sol pour laver par terre. Je décidais de sortir de la salle de bain pour voir ce qu'il se passait, mais ce que je vis me laissa bouche bée.

Il s'agissait de balais... vivants. Comme des balais normaux, mais vivants ! Et ils nettoyaient le sol de la chambre. Ils frottaient le sol vigoureusement, d'autres vidaient la poubelle, un autre même passa à côté de moi sans même me calculer pour aller nettoyer les vitres.

Euh... Bonjour ?

Je devais avouer que je n'étais pas très à l'aise. Voir ces choses nettoyer la chambre avait ce quelque chose de gênant. J'étais habituée à tout faire moi-même. Cependant, aucun d'eux ne réagit à mes salutations, et, lorsqu'ils eurent fini, ils repartirent en prenant soin de fermer la porte.

Cet endroit était de plus en plus étrange. J'étais sûre de m'y sentir à l'aise, mais je ne parvenais pas encore à tout comprendre. En tout cas, la chambre était tellement propre que le sol brillait ! Ces petits balais, ou peu importe ce qu'ils étaient vraiment, étaient vraiment efficaces !

Voyant que je n'avais pas grand chose à mettre sous la dent, je décidais de descendre et d'essayer de trouver de quoi manger. Je sortis donc de la chambre et descendis les marches d'où étaient venus les gardes hier. Quelques étages plus bas, je me mis en quête de nourriture.

Le château était très peuplé, aucun couloir n'était désert. Les habitants étaient polis et chacun d'entre eux me saluaient lorsque je les croisais. Certains faisaient même l'effort de sortir la tête de leur livre pour m'accorder un sourire et un bonjour. C'était étrange, mais je me sentais vraiment comme une personne à part entière. Il n'y avait aucune arrière pensée dans leurs regards, il n'y avait rien de malsain, rien de terrifiant. Il n'y avait que des sourires sincères.

Au fur et a mesure que je progressais dans les couloirs, je croisai le même groupe de gardes qu'hier. Lorsque j'arrivais à leur hauteur je ne sus quoi faire. Ils ne m'avaient pas semblé très bienveillants et j'avais peur de faire une boulette. Ç'aurait été tout moi.

Mademoiselle, me dit le chef du groupe en se courbant.

Bonjour, répondais-je d'une voix timide.

Je suis content de vous croiser en cette matinée. Même si je n'ai pas à le faire, je souhaitais vous présenter mes excuses pour le petit incident d'hier. Je voulais m'assurer de ne pas paraître pour ce que je ne suis pas.

Sa voix était étonnement calme. A des années lumières du ton qu'il employait hier lorsqu'il s'adressait à Roxas.


Voyez-vous, Roxas n'est pas quelqu'un de foncièrement mauvais. Je ne compte pas le nombre de fois où il m'a sorti, moi et mes hommes de quelques situations délicates. Pour ceci nous lui en sommes reconnaissants mais... Il a toujours cette petite tendance à vouloir jouer selon ses règles. Comme vous avez sûrement dû l'entendre hier, il fait partie des plus hauts gradés de la lumière et sa position tend à lui faire oublier certaines règles, notamment celle qu'il a enfreinte hier.

Je comprends. Vous ne faisiez que votre travail. J'imagine qu'en plus d'assurer la sécurité de ce château, vous avez aussi pour tâche de veiller à ce que tout se passe bien entre les habitants.

C'est exact mademoiselle. Si nous composons la majeure partie des forces armées de ce groupe, nous devons aussi nous assurer que tout reste en ordre, que tout le monde vive ici en harmonie. Hélas, nous craignions que ce que Roxas à fait hier pousse à la jalousie certains de nos réfugiés. Mais ne vous inquiétez pas, nous garderons nos yeux fermés sur cet incident, tout cela fait partie du passé. Vous êtes inscrite sur le registre comme habitant avec Roxas.

Je vous remercie de votre gentillesse.

Mais de rien, mademoiselle. Je vous souhaite une bonne journée. J'imagine que vous cherchez de quoi manger, c'est au bout du couloir puis sur la droite.

Je vous remercie, bonne journée à vous ! dis-je, reprenant ma route. Finalement, ces gardes n'avaient rien de mauvais. Ils étaient même plutôt cools. Lorsque j'arrivais au bout du couloir, je vis une grande cafétéria. Je pris un fruit et un croissant et m'assieds à une table, seule.

La cafétéria était à ciel ouvert. Elle formait une grande salle rectangle et avait plusieurs tables et plusieurs chaises. On pouvait s'y servir soi-même. C'était agréable de se sentir en extérieur pour manger. Lorsque j'eus finis mon croissant, je pris le fruit dans ma poche et quittais la salle. Dès lors que je passais la porte, je vis des balais, peut-être les même que tout à l'heure, se diriger vers ma table et nettoyer tout autour. Ils étaient vraiment partout, à l'affût de la moindre petite tâche !

Je repris ma marche et décidais de retourner à la chambre, à l'étage. J'allais l'attendre, je ne pouvais pas faire grand chose d'autre de toutes façon. A l'inverse des autres habitants, je n'avais pas de quoi m'occuper. Peut-être irais-je jeter un œil à la bibliothèque...


_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Noirâtre Acceptation
Féminin
Nombre de messages : 340
Age : 26
Date d'inscription : 22/06/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
562/650  (562/650)
Mar 22 Nov 2016 - 23:15
Bon sang, avant que j’oublie il faut absolument que je parle de ça ! Comment est-ce que Maddie s’habille ? Tu l’as pour ainsi dire enlevée de Port Royal, donc a priori sans avoir le temps de prendre des vêtements puis tu l’as amenée à la Contrée de Départs. Peut-être ai-je oublié quelque chose mais… COMMENT CETTE FILLE FAIT-ELLE POUR AVOIR UNE NUISETTE ?! Roxas lui aurait-il offert de la lingerie ? Very Happy

Bon allez, j’arrête de plaisanter. Juste au cas où, tu as fait quelques erreurs de passé simple au début. Je me permets de le noter car tu en fais assez peu généralement :

« Je pris quelques affaires dans les tiroirs de Roxas et me dirigea jusqu'à la salle de bain. Là-bas, je posais les affaires sur un petit meuble prévu à cet effet et ôta ma nuisette ainsi que le reste. »

Voici la correction :
dirigeai
posai (et non un imparfait)
ôtai

Donc voilà, ce sont trois verbes du premier groupe ( infinitif en -ER). La terminaison de la première personne du singulier à l’indicatif passé simple sera TOUJOURS « -ai ». Je pense que tu dois le savoir mais voilà, cette phrase a capté mon attention. En fait pour ce qui est de « posai » je pense que tu as du te dire que c’était un imparfait et non un passé simple alors que c’est ici énuméré comme une action brève.

Bon sang ! Tu as quand même pris deux ou trois paragraphes pour parler des produits de Roxas et de ses habitudes capillaires xD. J’ai trouvé ça aussi drôle que Maddie, un peu d’auto-dérision ne fait jamais de mal. C’était aussi l’occasion idéale de rappeler l’attachement de Maddie pour Roxas, j’ai trouvé cela mignon.

J’ai vraiment bien aimé l’exploitation du quotidien et de l’organisation du château : le passage des balais, les gens qui sont polis et disent tous bonjour, et les repas pris à la cantine. En gros, c’est vraiment une vue un peu idyllique du château, je me demande quel est le point de vue des autres membres sur la question.

J’ai aussi apprécié l’écho à la mini-série précédente, le fait que les gardes s’excusent tout en expliquant un peu à Maddie comment fonctionne Roxas. Parce qu’après tout, eux n’ont rien fait de mal. Quelque part, j’espère que c’était aussi une critique que tu fais sur ton propre personnage. Parce que c’est vrai qu’il va un trop loin et qu’il dépasse les règles. C’est plutôt cool que tu l’aies mis en avant dans tes propres rps.

Bon sinon, cela reste un rp très simple, qui ne nous raconte pas grand-chose d’autre que Maddie qui apprend à vivre au château. Cependant, comme on le disait toute à l’heure avec Chen : ce genre de rps ont aussi quelque chose à apporter au forum.

Je dois dire que… j’ai énormément d’attente pour la dernière partie de la mini série. MAIS VRAIMENT BEAUCOUP. C’est censé être la dernière donc j’espère que tu auras fait un beau final. La suite nous le dira, pas de pression, n’est-ce pas !?

Très Facile : 5 points d'expérience + 60 munnies + 1 PS en symbiose toujours !
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sortie entre filles ou confessions intimes ? || Devis & Enoria.
» Les journaux intimes.
» Les plus grandes découvertes sont parfois le fruit du hasard. [pv: Alexander / Erwin]
» [bureau d'Ambre] Découvertes fâcheuses (pv Ange et Carna)
» PANSY • rolling in the deep.