Derniers sujets
L'étoile des vœuxLun 19 Aoû 2019 - 22:05KuroAprès GuerreLun 19 Aoû 2019 - 20:34Heinrich VentrecrocTout un programme !Lun 19 Aoû 2019 - 15:15Erik WoodsZombardiers et cervelles moisiesLun 19 Aoû 2019 - 14:34Ioan KappelLes roses sont bellesSam 17 Aoû 2019 - 23:05Irelia AlishinaBienvenue à la Ville d'HalloweenSam 17 Aoû 2019 - 19:12VentusDistille-moi une vodkaSam 17 Aoû 2019 - 17:24Ioan KappelIl y a toujours un cheminVen 16 Aoû 2019 - 11:31Chen StormstoutLe colloque des CaryatidesMer 14 Aoû 2019 - 20:37Irelia AlishinaVamos a la playaMer 14 Aoû 2019 - 12:57Huayan SongLà est le foyerMar 13 Aoû 2019 - 18:59SoraSombres horizonsJeu 8 Aoû 2019 - 14:24Chen StormstoutBirth by SleepMer 7 Aoû 2019 - 22:35Chen StormstoutEscaleMer 7 Aoû 2019 - 18:26DeathDeus Ex MachinaMer 7 Aoû 2019 - 18:01Death
Le Chasseur Ardent

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
Aimer n'est pas un crime Left_bar_bleue431/550Aimer n'est pas un crime Empty_bar_bleue  (431/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 9 Sep 2016 - 9:07


Enfin arrivé ! Pas trop tôt….encore dix minutes de plus et ce pauvre Natsu allait rendre son petit déjeuner sur toute la banquette…Voyons quand même le bon côté des choses : il y a eu un temps où il aurait tout vidé dans un sac en plastique vers la moitié du trajet…Si ça c’est pas un signe de grand progrès…peut-être que dans vingt ans il aura appris à rester conscient durant tout un trajet sans se plaindre…l’espoir fait vivre comme on dit.

Quoi qu’il en soit, le retour à la terre ferme et la fin du tangage lui avait permis de retrouver ses couleurs habituels ainsi que ses esprits pour pouvoir profiter de la douce ambiance de son foyer d’adoption. Le hululement lugubre des chouettes, l’odeur âcre des feuilles morte qui virevoltent dans le vent, le craquement sinistre des arbres aux allures funeste, et le soleil orangeâtes pourvue d’un sourire carnassier lui donnait ce profond sentiment de plaisir et de quiétude quand on retrouve un coin propice à la paix intérieur….familier….joviale….et….Bizarre….Ouai comme Natsu. Surtout avec cette apparence de prince démoniaque qu’il revêtait chaque fois qu’il débarquait dans ce monde, ça lui donnait un air un peu plus égocentrique et sombre.
Et comme il s’y attendait, il pouvait également entendre dans l’air les complaintes d’outre-tombe de pauvres malheureux auxquels on avait arraché leur mère et femme.

Ça risquait d’être assez difficile de leur faire face dans une telle situation, mais le Mercenaire était, en partie, venu pour cela : pour essayer d’en apprendre un peu plus sur la situation, mais aussi pour soutenir et tenter d’apaiser un minimum la tristesse des habitants d’Halloween qui l’avaient élevé depuis tout petit. C’est ce qu’il ne cessait de se répéter pour se donner du courage pendant qu’il marchait tranquillement sur le petit chemin de terre morte qui le menait jusqu’à la ville, afin de se sentir capable de faire face à ses amis. Pour le reste de ses projets, il avait envie de revoir Sally et de prendre de ses nouvelles…de lui parler de ses aventures, de ses idées, et du fait qu’il n’abandonnerait pas chercher Jack. Il lui avait juré et se l’était promis à lui-même. Jamais il ne reviendrait sur cette décision.

Lorsqu’il eut franchi le vieux grillage d’entrée de la place pour se retrouver sur la grande place, un spectacle des plus affligeants s’offrit devant ses yeux. Cadavre junior, le petit enfant grassouillet de la Famille Cadavre était en train de trotter inlassablement sur la grande place en y faisant le tour. Braillant et gémissant de peine, sa complainte morbide était comme une sonnette d’alarme que rien ne pouvait arrêter.
Sur le côté droit de la place, assit mollement sur le petit muret devant sa maison en tenant son visage enfoui dans ses mains, se trouvait Monsieur Cadavre. Toujours aussi verdâtre et filiforme qu’à son accoutumé.

- Salut Papa Cadavre ! tenta de lancer amicalement Natsu tout en s’approchant du paternel pour lui poser une main amicale sur l’épaule avant de prendre un ton plus compatissant. Comment vous allez ? Vous tenez le coup ?
- Natsu ? Emit doucement le macchabée en levant un visage dénué d’yeux vers le Mercenaire. C’est toi mon p’tit gars ?
- Oula ! qu’est-ce qui vous est arrivé ? vous avez même plus les yeux pour pleurer !
- Ho ça ! répondit le paternel morbide en faisant glisser ses doigts sur son visage, non ne t’en fais pas, je l’ai ait donné aux autres pour qu’ils les gardent….Je ne voulais pas que mon fils me voit triste.
- Et votre voix ? elle est toute petite !
- Oui c’est vrai…au début j’ai pleuré à en cracher mes poumons, alors les autres me les ont mis de côté en attendant que cette histoire ce calme. C’est pareil pour mon fils….Au bout d’un moment il finit par tout recracher par terre, puis il les ravale et recommence ses lamentations…mais personne n’a le Cœur de les lui prendre. On lui a enlevé sa mère, personne ne veut lui enlever son droit d’être malheureux


Natsu resta silencieux à ces derniers mots tout en regardant d’un œil compatissant Cadavre junior. Ce genre de méthode pourrait paraitre extrême ou étrange pour certain, mais c’est comme ça qu’on fonctionne à Halloween : un peu décalé des autres, mais toujours avec un bon fond.

- Dit moi p’tit gars, qu’est-ce que tu fais dans le coin ? t’es en vacances ?
- Pas vraiment, émit nonchalamment le Chasseur Ardent en posant son sac à dos en même temps qu’il s’assaillait aux coté de Papa Macabre, je profite d’une p’tite pause entre deux missions pour venir dire bonjour à tout le monde.
- C’est bien p’tit gars ! il faut toujours garder contact avec ses proches….
- Ouai….Au fait ! où sont les autres ? je sens l’odeur de personne dans la ville.
- En train de ratiboiser Halloween tout entier….on sait jamais….l’espoir fait vivre comme on dit. Mais la plupart le font pour se soulager les oreilles….
- Vous avez eu des infos en plus sur ce qu’il se passe ?
- Non…le puits de la grande place n’a pas capté la moindre information extérieure depuis plusieurs heures.


Soudain, à la prononciation de la source d’eau, le Mercenaire eu un déclic dans sa petite tête.

- Mais oui ! fit-il énergiquement en se redressant soudainement, le Puits de la Fontaine ! Vous pouvez pas retrouver la trace de Madame Cadavre avec ?
- On a essayé….mais quelque chose brouille la visualisation. L’eau se trouble au bout de quelques seconde…peut importe qui on recherche….Monsieur Cadavre se tue soudainement, retenant presque instinctivement sa respiration en se pinçant la lèvre inférieur avec sa mâchoire. Fort heureusement pour lui, la baisse d’énergie de Natsu ne lui permis pas de réaliser ce que le macchabée voulait lui cacher.


Après presque une minute à se gratter la tête en réflexion intense pour chercher une solution aux problèmes de ses amis, le jeune homme aux cheveux rose finit par abandonner. Trop de fatigue, ou plutôt : estomac vide ! Il lui fallait recharger ses batteries, et pour cela, il connaissait une très bonne cuisinière qu’il allait s’empresser de revoir.

- Que fais-tu ? demanda monsieur Cadavre en entendant le Mercenaire récupérer son sac à dos.
- J’vais allez dire bonjour à Sally et aux autres ! en cherchant bien je devrais les trouver rapidement
- Tu l’aimes beaucoup pas vrai ?
- Hum ? dit-il en stoppant son mouvement instantanément pour fixer son interlocuteur.
- Je parle de Sally….tu l’aime vraiment beaucoup…
- Bien sûr ! lança fièrement Natsu en haussant les épaules comme si il s’agissait d’une évidence. Comme vous tous à Halloween !
- Oui, mais tu l’aime plus que n’importe qui, pas vrai ?
- C’est pas pareil….Sally a toujours été plus attentionné avec moi depuis que je suis tout petit. Jack aussi d’ailleurs ! Ils se sont toujours occupés de moi comme si j’étais leur petit frère. Mais vous tous aussi vous vous êtes occupé de moi comme si j’étais d’Halloween. Termina-t-il avec un fin sourire.
- Oui évidemment…Papa Macabre sembla prendre une profonde inspiration…enfin elle était lente et pas si profonde que ça, c’est plus une inspiration ordinaire visant à se donner du courage. Mais avant qu’il ne puisse s’exprimer, le Mercenaire retrouva une infime partie de son enthousiasme lorsqu’il renifla des odeurs familières non loin.


Tournant alors son regard en direction de l’entrée de la ville, le Chasseur Ardent put apercevoir Arlequin démoniaque, facilement reconnaissable à sa tignasse tentaculaire, sa grande bouche carnassière et son corps recouvert de plumes marron. Avec lui se trouvait Loup-garou, toujours affublé de son habituelle chemise à carreaux jaunes et rouge délavée et miteuse, ainsi que Clown juché sur son éternel monocycle et dont le chapeau à hélice ne cessait de tournoyer aux grès du vent. Le jeune homme ne put s’empêcher de leur adresser un sourire en même temps qu’il agitait son bras droit pour les saluer de loin. Ce à quoi ces derniers lui répondirent en se figeant de stupeur et en blêmissant pendant quelques instant avant de continuer à marcher dans sa direction….plus lentement, et en se mettant à discuter discrètement entre eux avec agitation.

Quand le trio arriva aux côtés du Mercenaire, ce dernier leva un sourcil quant à leur comportement étrange…Bon ils sont toujours « normalement étrange »….mais là ils étaient plutôt « anormalement étrange »

- Qu’est-ce qu’il y’a les gars ? vous faites une drôle de tête !
- Un drôle de tête ? siffla méchamment Arlequin démoniaque. J’ai pourtant toujours la tête des mauvais jours
- Et moi j’ai habitude de perdre la mienne ! claironna Clown avec son indélébile sourire sadique avant de s’arracher le visage pour s’en servir comme klaxonne
- Tu lui as encore rien dit ? lâchât Loup-garou inquiet après s’être fait dévisager par le Mercenaire pendant quelques instants sans broncher.
- Dit quoi ?
- Je voudrais vous y voir ! fit le pauvre Papa Macabre penaud en fixant le sol de fatigue.  J’ai déjà dû faire face à mon fils pour ça, et maintenant je dois recommencer avec le p’tit gars ! Pas question ! même sans mes yeux je n’arriverais pas à supporter son regard !
- Mais de quoi ?
- Ecoute Natsu….il faut que tu nous promettes de ne pas t’énerver….ou au moins pas trop s’il te plaît. On a déjà pas mal de problèmes, et ça serais difficile pour nous de devoir reconstruire la ville….Même si on peut comprendre ton ressentie, penses un peu aux autres…
- Mais qu’est-ce qu’il y’a à la fin ? Se mit à s’exaspérer le Mercenaire à la manière d’un enfant. J’suis un adulte maintenant ! j’peux très bien accepter que Sally ait refait la déco de ma chambre ou l’ai transformé en autre chose !
- J’veux pas voir ça ! S’excita subitement Clown en jetant subitement son visage dans la fontaine
- Sally…elle…
- Elle fait…partie…des disparuts….


Quelque chose s’éteint tout d’un coup dans l’esprit de Natsu. Les braillements de Cadavre junior ne parvenaient plus à ses oreilles, ses narines ne sentaient plus l’habituelle odeur de feuilles mortes et ses yeux continuaient à fixer le trio…mais sans les voir pleinement. Quant à son cerveau, celui-ci se mit en branle, tentant de percer un sens caché derrière les paroles de ses amis, une boutade, une plaisanterie de mauvais goût, un jeu de mots qu’il ne parvenait pas à comprendre....Mais rien, absolument rien ne lui permettait d’interpréter autrement ce qu’il venait d’entendre.

- …..Quoi….fit-il mollement sans la moindre émotion. Désirant réentendre ce qui venait de ce dire pour s’assurer d’avoir mal entendu, ou pour s’assurer que son cerveau ait une nouvelle fois mélangé les informations qu’il venait de recevoir.
- Sally…émit tristement Monsieur Macabre, à disparut avec ma femme…


Cette fois, le Chasseur Ardent ne pouvait plus nier les faits. Ses jambes ce mirent à vaciller légèrement, le faisant reculer de quelques pas tandis qu’il chercher à calmer la tempête qui était en train de se déchainer dans son cœur en même temps que son esprit essayait d’y mettre de l’ordre. Mais malgré cela…malgré la bonne volonté qu’il avait eu à devenir meilleur en contrôlant son feu intérieur…Cette fois-ci risquait d’être impossible à contenir pleinement.

Sans écouter une seconde de plus ses amis, Natsu laissa tomber son sac à dos, puis se rua le plus vite que ses jambes le lui permettait dans la maison de Sally et de Jack. Refusant de croire ce qu’il avait entendu….ce forçant à croire qu’il ne s’agissait que d’une mauvaise plaisanterie.
En un éclair, il se retrouva au niveau du portail de la maison-tour qui était entrouverte, puis l’écarta d’un rapide mais un peu trop violent mouvement de bras qui eut pour effet de la fracturer au niveau du loquet. Puis d’un bond il atteignit le haut des escaliers qui menaient à la porte d’entrée qui était, elle, entièrement ouverte.

- SALLY !.....SALLY !.....ZERO !....

Ni l’un ni l’autre ne répondit, alors il escalada trois par trois les marches des escaliers intérieur de la maison-tour. Une fois à son sommet sans le moindre indice sur la présence récente de sa précieuse amie, Natsu se précipita en direction de la fenêtre à double battant qui donnait sur la ville, puis il gonfla ses poumons avec tout l’air qu’il pouvait emmagasiner et fit trembler ses cordes vocales furieusement avant de se mettre à rugir comme il ne l’avait jamais fait auparavant en hurlant le nom de Sally et de Zéro. Ce qui eut pour effet de faire taire Cadavre junior en le forçant lui et les autres habitants encore sur la place à se boucher les oreilles devant tant de puissance vocales.

L’onde sonore fut si redoutable, que les Halloweeners l’entendirent jusqu’à l’extrémité de leur monde : la forêt des portails. Bien que les plus éloignés ne pouvait pas clairement comprendre les mots de ce vacarme, tous purent néanmoins savoir qu’il provenait de la ville et s’y rendirent le plus rapidement possible pour savoir ce qu’il pouvait bien se passer. Espérant qu’il ne s’agissait pas d’une nouvelle attaque d’une dangereuse créature similaire à celle qui avait enlevé Jack ou qui avait combattu cette jeune femme rousse au cœur de la ville.

Pendant ce temps, Natsu était en train de fulminer de rage…une rage contre lui-même. Il avait fait cette promesse à Sally, et voilà que maintenant c’était elle qui disparaissait ! Partout où il regardait tout autour de lui, il n’y avait que des affaires de la poupée de chiffon et du squelette, rien qu’il ne pouvait se permettre de briser pour calmer sa frustration. Pourtant des flammes se mettaient déjà à s’échapper de tout son corps, il fallait qu’il les relâches maintenant s’il ne voulait pas littéralement exploser. Alors il se figea une nouvelle fois face à la fenêtre, et dans un élan de frustration, de haine, et de peine….il rugit une nouvelle fois en y incorporant sa magie flamboyante. Créant un véritable typhon de flammes rougeâtres zébrées de noires à la chaleur volcanique en direction du ciel. Puis il répéta l’action trois ou quatre fois avant de se trouver enfin à bout de souffle, les cordes vocales fumante devant tant d’effort, et sa réserve d’énergie magique au trois quart vidée par tant de rage.

Le vacillement qu’il avait ressenti auparavant avait disparu sous l’effet de sa colère et de sa frustration, mais maintenant qu’une partie de lui-même s’était calmé, ses jambes se remirent à trembler avec plus d’intensité. La fatigue passagère qu’il ressentit au même moment le fit fléchir et il se retrouva à terre sans même s’en rendre compte, assis sur ses propres jambes comme un pantin désarticulé. Il n’avait même pas eu l’occasion de s’accrocher au rebord de la fenêtre ou à un meuble pour retenir sa chute ou se soutenir un minimum. Il avait désormais le regard perdu dans le vide….haletant à plein poumons en cherchant à se racler la gorge par moment…Mais tout cela ne parvenait pas à l’aider à se calmer psychologiquement, la fatigue était simplement entrain de lui embrumer l’esprit et l’empêcher de réfléchir ou de penser clairement à ce qu’il se passait tout autour. Il ne ressentait qu’un profond vide en son Cœur, et une amère sensation d’être le seul fautif de ce qu’il se passait.

Quelques instants plus tard, le trio de monstre parvint enfin à rejoindre le jeune homme après avoir escaladé lentement et discrètement l’escalier en s’assurant de ne pas finir carboniser. Lorsqu’ils le virent, il était encore avachit sur le sol en fixant le plancher avec le même regard. Ses cheveux qu’il prenait le soin de coiffer un minimum depuis peu étaient de nouveau en pétard, certains lui couvraient même le front, masquant à moitié ses yeux vitreux.

- Alors ? qu’est-ce qu’il se passe ? chuchota Clown sans son visage en tenant la chemise à carreau de Loup-garou afin de ne pas se perdre en suivant le groupe.
- Il a l’air…complétement perturbé….Plus que d’habitude…j’l’ai jamais vue comme ça….
- Natsu ?...finit par se risquer Loup-garou.


Mais aucun mot ne sortit de la bouche du Mercenaire. Pas plus qu’un regard ne se porta en direction du trio. Des fragments de sa mémoire au sujet de Sally…de Jack, et même de zéro, étaient en train de défiler dans un désordre total dans sa tête. Puis ce fut de nombreux autres souvenirs qui vinrent se mélanger dans un tourbillon d’incompréhension. Laissant le jeune homme toujours aussi perdu

Quelques instants plus tard, les premiers des villageois à revenir en ville furent les sorcières sur leur balai magique. Elles débarquèrent directement dans la tour de Jack par la fenêtre après avoir détecté le pouvoir magique du Draconicus

- Qu’est-ce qu’il se passe ici ! demanda d’une petite voix cassée la plus petite des deux sorcières en sautillant sur le plancher en direction de Natsu
- On dirait bien que notre torche ambulante à le cafard ! répondit d’une voix plus grave la seconde sorcière en rejoignant sa compagne d’un pas plus lent et plus calme. Pas étonnant avec ce qu’il se passe ! c’était même prévisible
- Il y a autant de vie dans ce regard que dans une pierre sépulcrale ! affirma la petite sorcière en soulevant la tignasse rose du jeune homme d’une main et en tirant la paupière de son œil vers le ciel avec l’autre, avant de la relâcher brusquement dans un léger claquement.
- Des doigts de chauve-souris et des queux de tritons cuits dans de l’eau des marais devraient lui rendre ses esprits !
- Non ça c’est pour les hémorroïdes ! la coupa la petite sorcière en continuant de sautiller.
- Au temps pour moi….alors qu’est-ce qu’on fait ?
- Je sais pas…c’est toujours Sally qui à sue comment le calmer….


Aux derniers mots de la petite sorcière, tous eurent un léger sursaut de peur en pensant que cela pouvait réveiller la colère du garçon. Mais à la place, celui-ci réussit quand même à sortir de sa torpeur.

- Qu’est-ce….qui c’est….passé ?….finit-il par émettre lentement.
- La même chose qu’à toutes les autres : complétement volatilisée !
- C’est…que…les mères….Sally n’est pas….une mère….doucement, Natsu commençait à reprendre un rythme de parole normale. Mais il continuait à regarder le sol d’un œil hagard.
- Pas une mère biologique ! ça c’est certain !
- On est une mère que si on a des enfants...Sally n’as pas d’enfants, et elle n’est pas non plus enceinte…..Jack à disparut depuis trop longtemps….ça devrait se voir maintenant.
- Ce n’est pas parce qu’elle n’a pas porté d’enfants dans son ventre qu’elle ne peut pas être une mère ! rectifia soudainement Monsieur Cadavre en atteignant enfin la dernière marche de l’escalier tout essoufflé en tenant la main de son fils pour ne pas le perdre. Elle s’est occupée de toi pendant toutes ces années et t’a élevé comme un fils de substitution. Le lien affectif qui vous uni est identique à celui d’une mère et de son enfant. Et l’amour que tu lui porte est tout aussi comparable p’tit gars. Crois moi...je sais ce que ça fait d'avoir un enfant.


Encore une fois, le surplus d’informations nouvelles et son état peut énergétique le déconnectèrent de la réalité pendant un temps supplémentaire. Il devait prendre le temps de traiter les paroles que l’on venait de lui dire, ne comprenant pas au début leur importance. Il refusait d’admettre ce qui pourtant semblait être une évidence émotionnel.
Enfin, il eut fini de faire le tour de ses souvenirs, le dernier qui lui vint en mémoire fut le sourire radieux et cadavérique de la poupée de chiffon. Un sourire qu’elle lui avait toujours apporté peu importe ce qu’il faisait dans sa jeunesse.

Alors une fois encore, ce sentiment de culpabilité remonta au plus profond de ses tripes. Il avait fait la promesse de retrouver Jack, et il venait de perdre Sally…Et pourquoi ? Parce qu’elle comptait pour elle…

- C’est de ma faute….ce mit à prononcer difficilement le Mercenaire dans un hoquet avant que les larmes ne se mettent à couler sur ses joues.

Lentement, Monsieur Cadavre s’approchait à tâtons du jeune homme en proie à une peine comme il n’en avait jamais connue. Lorsqu’il arriva à sa hauteur, il s’accroupit à ses côtés pour apposer sa mains sur son épaule.

- Comment peux-tu dire une chose pareille ? ça ne peut pas être de ta faute….
- Si elle a été enlevée, c’est parce que je l’aimais comme une mère…j’aurais dû continué à l’aimer comme une amie…ça lui serait jamais arrivé.
- Tu ne peux pas te reprocher d’aimer quelqu’un Natsu ! c’est quelque chose de parfaitement normale. Ça veut dire qu’elle compte pour toi plus que les autres…tu me l’as toi-même dit tout à l’heure.
- Ça change rien ! trancha-t-il en s’essuyant brièvement le nez et les yeux d’un revers du bras. Elle a disparu on sait pas où….Merde ! J’ai même pas été foutu de savoir où elles étaient.
- De qui tu parles ?
- Des mères…j’ai enquêté sur leur disparition…Mais j’ai rien apprit à part quand et comment elles sont parties….J’suis vraiment le plus mauvais des enquêteurs de tout l’univers.
- Tu sais comment elles sont partie ?
- Dit-nous tous ! Dit-nous tous !
- Ça peut nous être utile pour t’aider si tu les recherches !


Natsu tenta de se calmer, de reprendre ses esprits pour remettre en place ses souvenirs de la matinée. Quelques hoquets se faisaient encore entendre, et il reniflait bruyamment la morve qui coulait de son nez pendant qu’il continuer d’essuyer ses larmes.

- Elles…finit-il enfin par prononcer lentement après quelques instant. Elles sont partie d’elles-mêmes de leur maison….elles se sont rendu dans une station Shin-Râ….Et c’est tout….j’arrive pas à me rappeler des détails.
- Comment ça elles « sont partie d’elles-mêmes » ? C’était volontaire.
- Non…pas vraiment…le jeune homme grimaça en même temps qu’il forçait son cerveau à redémarrer correctement. Elles étaient pas …entièrement consciente de ce qu’elles faisaient….un peu comme si elles étaient possédées….je sais plus trop…c’est le bordel dans ma tête.
- Ça m’a tout l’air d’être de la magie ! se mit à sautiller la petite sorcière autour de sa compagne
- Une puissante magie même…Un maléfice sans aucun doute…Mais je ne connais personne capable d’atteindre tous les Mondes de l’univers et de contrôler autant d’individus en même temps.
- Sans doute étaient-ils plusieurs ! Un maléfice d’une telle ampleur a dû prendre beaucoup de temps de préparation !
- Mais nous aurions dût au moins ressentir une perturbation dans les flux magique dans la nuit des disparitions.
- J’ai eu des démangeaisons dans les pustules de mon pied droit cette nuit !
- Tu as toujours des démangeaisons la nuit !
- Au moins maintenant on comprend pourquoi on n’arrivait pas à les localiser avec le puits ! ça doit être le maléfice qui nous en empêchait
- Dites…ce mit à demander soudainement Loup-garou après avoir eu un bref moment de réflexion. Zéro…c’est un garçon pas vrai ?
- Ben ouai ! ça se voit aussi bien que le nez au milieu de la figure quand même ! se mit à répondre jovialement Clown en désignant son visage absent du doigt.
- Mais alors pourquoi il est partie lui aussi si votre machin magique marche que sur les mères ?


Un long moment de silence s’imposa dans le petit groupe pendant que chacun tentait de trouver une solution plausible à cette question. Jusqu’à ce que Papa Cadavre émette une hypothèse :

- Peut-être que c’était une fille depuis le début et qu’on ne le savait pas.
- Parce qu’il a suivi Sally ! prononça soudainement Natsu en écarquillant grand les yeux pendant que sa mémoire se remettait en marche.
- Tu es sûr ? c’est difficile de connaitre le sexe d’un fantôme tu sais…il n’y a pas de mal à s’être trompé durant tout ce temps.
- Non, non, non je connais trop bien zéro pour savoir que c’était un garçon quand il était encore vivant.
- Mais alors pourquoi il est partie lui aussi ?
- Pour suivre Sally ! les mères sont toutes partie tard dans la nuit et tôt dans la matinée…à des heures où tout le monde dort encore. Il a surement entendu ou sentit Sally quitter la maison et l’a suivi naturellement comme il le faisait avec Jack quand il allait se promener.
- Donc Zéro est avec Sally selon toi ?
- J’en suis même sûr à plus de cent pour cent ! c’est le chien le plus fidèle que je connais !


Tout d’un coup, les deux sorcières se mirent à ouvrir grand la bouche en poussant un petit crie de stupeur. Faisant sursauter l’ensemble des personnes présentent dans la tour.

- Si Zéro n’est pas affecté par la magie
- Et s’il est bien avec Sally et Madame Cadavre par fidélité canine
- Alors ça veut dire qu’on a peut-être une chance de le trouver !
- Comment ça ?
- Rejoignez-nous au puits ! aboya joyeusement la petite sorcière en enfourchant son balais avant de s’envoler par la fenêtre, rapidement suivit par sa compagne.


Le petit groupe de monstre se précipita alors à la poursuite de leurs amies lanceuses de sorts, tandis que Loup-Garou et Arlequin aidaient Natsu à marcher convenablement. Sa fatigue n’avait pas encore finit de lui ramollir les jambes, et il n’avait pas encore terminé de récupérer de ses pleurs.

- Hey les copains….émit alors Clown en plein milieu de la pièce après que tout le monde soit partie….Vous êtes où ?...Il se passe quoi ?

Une fois tout le monde sur la grande place, ils purent découvrirent les sorcières en train de mélanger l’eau saumâtre et d’incanter une antique formule magique dans le but de trouver la trace de zéro le chien fantôme. Au même moment, le reste de la ville venait enfin de revenir pour savoir ce qu’il se passait. Tous furent mis au courant de la situation. Gal, la femme poisson, rendit ses yeux à Papa Cadavre pour qu’il puisse observer ce qui allait suivre
L’eau se mit alors à tourbillonner toute seule à une vitesse folle, gagnant progressivement en éclat sous les yeux plein d’espoir des habitants d’Halloween. Puis enfin, ce fut la libération pour tous : Zéro apparurent clairement dans le puits ! Tous les Halloweeners poussèrent un cri de joie à sa vue. Tous sauf Natsu.
Ce dernier était certes heureux de s’assurer que son compagnon de jeux allait bien, il affichait également un large sourire. Mais il remarquait que celui-ci n’avait pas son entrain habituel. Il avait l’air inquiet, et perdu. Pourtant il semblait avançait tout droit, comme si il suivait un chemin précis…ou quelqu’un !

- On peut essayer de voir un peu plus autour de Zéro ? demanda-t-il aux sorcières qui s’exécutèrent immédiatement.

Malheureusement, une sorte de voile semblait embrumer le décor environnant. Seuls quelques éléments de végétation parvenaient légèrement à filtrer aux yeux de tous.

- C’est quoi cet endroit ?
- C’est plein de couleur !
- Vous pensez que c’est Noël ?
- Mais non Noël c’est tout blanc ! Là c’est tout vert
- On dirait des arbres !
- C’est une forêt ! Et pourquoi on ne voit pas bien tout autour
- Ils savent pas faire pousser des arbres dans ce monde !
- Parce que quelque chose nous en empêche…probablement le maléfice !
- Tu as déjà vue cette forêt Natsu ?
- Ben…on dirait celle de Sherwood…ou du Pays Imaginaire…peut être du Château de la Bête….non…du Domaine Enchanté…Rhaaa je sais pas ! elles se ressemblent toutes !
- Réfléchit bien ! tu es le seul qui ait voyagé dans autant de Mondes !
- Ouai je sais…Alors…ça peut pas être le Pays Imaginaire, les arbres sont pas les même, et puis les buissons y sont beaucoup plus gros. C’est pas non plus le Château de la Bête, la forêt est beaucoup plus sombre là-bas…Et c’est pas non plus le Domaine Enchanté, parce qu’ils ont pas mal de ronces dans ce coin.
- Donc…. ?
- J’suis pas sûr que ça soit Sherwood…..Donnez-moi encore un peu de temps. On va peut-être trouver quelque chose d’autre qui nous indiquera où il se trouve.



Alors la ville tout entière se mit à scruter le moindre détail qui pouvait être utile au Mercenaire. Ce dernier s’inspira des paroles de Papa Cadavre pour reprendre confiance en lui….Il avait raison après tout : ce n’était pas une faute d’aimer quelqu’un ! Ça avait toujours été sa plus grande qualité : celle de toujours trouver une place dans son cœur pour y accueillir n’importe qui avec qui devenir ami. Et c’était toujours son cœur qui le guidait dans ses actions…cela n’avait rien d’instinctif au fond…c’était juste son Cœur. Il s’était complait que son amour pour Sally était responsable de sa disparition, alors il allait tout mettre en œuvre pour que le lien qui les unissait lui permette de la retrouver, tout comme il lui avait promis qu’il retrouverait Jack….Et tout comme il avait retrouvé Rixak et rencontré Lili

messages
membres