Derniers sujets
» De retour au bercail...
par Abigail Underwood Aujourd'hui à 19:16

» Monter la garde, une affaire simple ?
par Death Aujourd'hui à 18:56

» La nuit égale au jour ; la veille de l'automne
par Fabrizio Valeri Aujourd'hui à 3:20

» Le Train, les Rails et la Montagne
par Narantuyaa Aujourd'hui à 2:08

» L'enthousiasme éternel
par Death Hier à 23:42

» Reading Project
par Lotis Terrick Hier à 22:39

» Un soir, une fête, une femme, un homme
par Lotis Terrick Hier à 22:06

» La Mage Tricentenaire / Kestia
par Kestia Hier à 20:51

» Un mort pour pouvoir vivre libre
par Rufus Shinra Hier à 20:01

» Les Orphelins
par Roxas Hier à 18:10

» Beau gosse
par Arthur Rainbow Hier à 4:06

» Hybris
par Arthur Rainbow Hier à 0:24

» Rex tremendae
par Matthew March Mer 20 Sep 2017 - 21:55

» Pensées rationnelles
par Cissneï Mer 20 Sep 2017 - 19:29

» Entremetteuse
par Arthur Rainbow Mer 20 Sep 2017 - 19:24


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Vieilles rancœurs de conte
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Sorcière
Masculin
Nombre de messages : 79
Age : 24
Date d'inscription : 12/09/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale
XP:
394/650  (394/650)
Mar 30 Aoû 2016 - 17:24
Ses mains jointes pressées entre ces deux cuisses, ses doigts effleurant la soie de sa robe de soirée bleue que lui avait confectionnée Aster la veille, Lulu fixait la voute céleste avec une concentration étrange. Régulièrement elle détachait son regard des étoiles pour chercher la fée blanche dans la petite maisonnette où elle avait élue domicile. Son amie d’infortune l’avait beaucoup aidée à la rendre plus confortable. Les nuits étaient chaudes, aussi bien riches en feu qu’en couvertures. A vrai dire, Aster ne l’avait pas quittée depuis hier. C’était… quelque chose qu’elle avait deviné alors qu’elle était encore en prison, quelques jours auparavant… Dans l’élaboration audacieuse et ambitieuse de son plan, elle imaginait à ce moment précis la fée à ses côtés.

Lulu était une femme difficile à vivre en tous lieux et en toutes circonstances mais s’efforçait de rester cordiale, voire agréable, auprès d’elle. Car ce soir, elle était et devait être là, avec elle… dans ce qui allait être la nuit la plus importante de sa vie, du moins jusque-là vécue.. La soirée de son évasion elle-même n’avait pas eu autant d’enjeu, bien que l’angoisse éprouvée était… à tout propos ineffable. En cet instant, la sorcière était aussi sereine qu’elle pouvait l’être en de pareilles circonstances, alors que ses alliés risquaient tous leur vie.

Alors qu’une nouvelle fois ses yeux revenaient à son niveau, elle balaya à quelques reprises la pièce d’un regard, à la recherche de la traînée blanche d’Aster qu’elle distingua aussitôt à hauteur du lit à baldaquin qu’elle avait, d’un coup de sa baguette, fait apparaître. La sorcière la dévisagea quelques secondes à la recherche d’une émotion, jusqu’à ce que son amie réagisse.


« Qu’y a-t-il, Lou ? »

Lulu hocha la tête légèrement.

« Mon… intermédiaire devrait être à mi-chemin. J’y pensais seulement. »

« Et bien ! Que pouvons-nous y faire, sinon nous morfondre d’inquiétude ? » répliqua légèrement ce minuscule corps de son exubérante voix.

« Tu as raison. »

Et pourtant, il était rationnel de penser au déroulement des choses. Quelques heures auparavant, pas très loin de la bicoque, elle avait confié à un mercenaire de confiance la livraison d’un colis déterminant pour l’avenir du Sanctum : la composition du poison de l’apothicaire originaire de Sherwood avec qui elle avait partagé une prison ainsi que des moments pénibles, ce même poison coupable de la mort d’une centaine de brigands dans son monde d’origine… En somme, une arme aussi terrible qu’indétectable dont devait se servir le Sanctum, selon ses propres dires, contre Swain et ses hommes.

« Merci de ne pas avoir tenté de m’en empêcher. »

« Oh je… j’ai essayé de te convaincre. »

« Assez peu. Tu as respecté mon choix, n’est-ce pas ? »

Les sourcils froncés, la sorcière regardait Aster avec intérêt tandis que cette dernière se trémoussait, bercée frénétiquement par ses ailes battant l’air. Avec un sourire imperceptible tant il était petit, et pourtant plus éclatant que n’importe laquelle de ces étoiles, elle finit par répondre d’un rire.

« Respecté, c’est très vite conclu ! »

« Non c’est vrai. Tu n’étais pas contente. » affirma la sorcière, d’une voix plus froide, plus lente aussi.

« A raison. Les fées ne peuvent pas faire de mal, tu le sais bien. »

Lulu acquiesça, laissant apparaître au coin de ses lèvres l’ombre d’un sourire. Si elle n’avait pas peur de la suite des choses, c’était parce que son plan ne pouvait vraiment échouer. Les plus gros risques que le Sanctum encourait, sinon l’abandon de ses principes et de sa conscience pour pouvoir accomplir sa quête, était que Swain survive à cette attaque… Quand bien même cela aurait été le cas, il serait meurtri à jamais et bien incapable de retrouver son influence d’autant.

Et bien sûr, il y avait des risques de pertes dans les rangs du Sanctum. Et il n’y avait rien d’heureux à le dire, bien que ce fusse la vérité, mais les templiers et les paladins étaient préparés à tout cela. C’était ce pour quoi ils avaient rejoint un des deux corps militaires.


« Tu choisis bien tes mots, aujourd’hui. »

« Que veux-tu dire ? »

« Oh… » soupira Lulu, avant de reprendre lentement sa respiration, ses yeux repartant à la recherche d’une étoile. « Simplement que c’est… ironique. A croire que parce que je suis devenue une sorcière et non une fée comme toi, le droit de faire le mal m’appartient. »

« Ce n’est pas ce que j’ai voulu dire mais… » une nouvelle fois, Aster sourit et sur le ton d’une plaisanterie poursuivit aussitôt « maintenant que tu le dis, ce n’est pas faux ! »

« Sans doute oui. Je me demande simplement où s’arrête cette interdiction que vous avez de faire le mal. Est-ce juste la magie noire qui vous est interdite ? » prononça Lulu sans détacher ses yeux de l’espace. « Ou parle-t-on du mal en ce qu’il est un point de vue ? »

Une voix hésitante répondit au bout de longues secondes de silence : « Le mal absolu. »

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Sorcière
Masculin
Nombre de messages : 79
Age : 24
Date d'inscription : 12/09/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale
XP:
394/650  (394/650)
Mar 6 Sep 2016 - 3:20
Durant les quelques minutes qui suivirent, il n’y eut que du silence dans le petit bois dans lequel était cachée la maison abandonnée qui hébergeait à présent la sorcière et la fée. Lulu elle-même semblait pétrifiée devant une fenêtre couverte de poussière et de saleté, à peine assez épargnée pour lui permettre de regarder le ciel. Il fallut encore un petit temps pour qu’un de ses sourcils se dresse légèrement sous la surprise, à la vue d’un étrange astre, une lumière étonnamment rouge au milieu de toutes les étoiles.

Lulu baissa légèrement la tête, ferma les yeux et leva sa main jusqu’à son front qu’elle massa du bout de ses doigts, ses longs ongles venant gratter sa peau. Lorsqu’elle ramena sa main près de ses jambes, ses yeux rouges croisèrent à nouveau la silhouette de la jeune fée devant elle, qui semblait d’ailleurs au moins aussi songeuse qu’elle.

Aster, d’une taille d’une abeille, n’était visible que parce que Lulu était habituée à son apparence et par-dessus tout à cette traînée de poussière de fée qui volait dans son sillage. A présent, même à cinq mètres d’elle, elle pouvait discerner ses cheveux d’un blond argenté, une petite robe qui lui tombait un peu plus haut que les genoux et ses ballerines à ses pieds qui ne devaient pas avoir touché le sol depuis des semaines tant les ailes diaphanes de la créature semblaient inépuisables.


« Les fées et les sorcières… » prononça imperceptiblement Lulu du bout des lèvres.

« Oui et bien quoi ? » répondit vivement Aster tout en voletant dans la pièce.

« Rien. Je me disais qu’avec la découverte des autres mondes, les années nous feraient oublier tout ça. Au final, on a vu qu’ailleurs aussi les fées sont des êtres purs et altruistes. C’est comme si tout cela faisait partie du monde tel que Etro l’a voulu. Mais les fées sont gentilles et les sorcières sont méchantes. »

« Tu dis ça pour que je te rassure ? »

« J’ai menti au Sanctum ces dernières semaines. J’ai laissé consciemment Swain s’immiscer parmi nous, je lui ai donné un plus grand pouvoir encore. »

« Que veux-tu d.. »

« J’ai préparé mon évasion avec une templière et ai fait en sorte que les gardes nous trouvent… avant de laisser la guerrière payer pour mes crimes. »

« Qu’est-ce que tu racontes ? » demanda brusquement Aster, se rapprochant de quelques battements d’ailes volontaires. Son visage semblait sévère mais aussi particulièrement soucieux. Son air joueur avait disparu et il semblait à Lulu distinguer un peu de sincérité dans les traits de son amie.

« Et finalement, j’ai tendu un piège aux hommes de Swain qui, à l’heure actuelle, doivent déjà être exécutés, tout ça grâce à une vulgaire formule que je n’ai jamais connue. Demain ou d’ici peu, je mentirai à mon roi quand je lui raconterai que ma seule intention était de surprendre Swain la main dans le sac, et notre Primarque lui mentira quand il lui dira que sa Majesté est encore roi de son royaume. »

Lulu parlait d’une voix lente et grave, les yeux mi-clos rivés sur la fée. Elle n’aimait pas ce qu’elle faisait car elle trahissait ses plus anciennes convictions. Toutefois elle avait dû salir sa conscience ces derniers mois et entendait bien de ne pas l’avoir fait en vain. Le futur serait « pour le mieux ». Sa seule intention était la prospérité du Sanctum, impossible tant que Swain existerait.

« Quel genre de monstre es-tu, Lulu ? »

La fée semblait bouillir de rage et de haine, ses yeux inquisiteurs n’avaient aucune pitié pour la sorcière, confirmant à cette dernière toute la foi qu’avait la fée pour ses mystérieux amis.

« Nous nous sommes toutes les deux trahies, Aster. »

Il y eut un long silence pesant durant lequel Lulu se leva de son siège, les deux bras croisés sous sa poitrine, soulevant légèrement cette dernière, et Aster fit tourner plusieurs fois sa minuscule baguette magique dans sa main droite.

« Tu… »

La sorcière ne laissa pas Aster prononcer le début de sa phrase. Elle leva brusquement les deux bras vers le ciel, les croisant au-dessus de sa tête et les abattit devant elle, faisant apparaître une arène de pierre autour d’Aster dont les bords grandirent en quelques instants d’un mètre de hauteur avant de dessiner une voûte au-dessus de la fée, l’enfermant dans un dôme de pierre.

Lulu leva déjà les bras, rassemblant son énergie magique au bout de ses doigts. Comme elle s’y attendit, la prison de pierre disparut mystérieusement, substitué par un nuage de plumes blanches tombant doucement à terre. Et parmi ces milliers de plumes blanches, Aster était bien sûr introuvable. La sorcière baissa les bras, se concentra et aperçut son énergie magique un peu plus loin, volant sous le lit à baldaquin.

D’un geste de son bras droit elle fit apparaître un glacier de la taille d’un homme qui chuta sur le lit, transperçant le matelas et le sommier, faisant s’effondrer son armature.

Tel une étoile filante, Aster sortit de sa cachette, traversant la pièce en un clin d’œil, atteignant Lulu plus vite que cette dernière ne l’aurait cru. Elle vit simplement la baguette magique s’agiter… Elle-même tendit un doigt vers la fée et…


« Pampa ! »

« Ministik ! »

Lulu se sentit tomber en arrière, chuter de toute sa hauteur sur son postérieur. Elle sentit le contact du plancher contre ses fesses et sa tête heurter celui-ci, mais sans douleur. Quand elle se sentit rouler sur le sol, elle comprit que Aster venait de la transformer, sans doute, en une perle ou une baie, au moment où Lulu l’avait transformée en une peluche de pampa.

La sorcière se concentra, tentant d’interrompre le sort, avec difficulté, alors qu’Aster, elle non plus ne parvenait à reprendre son apparence originelle.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Sorcière
Masculin
Nombre de messages : 79
Age : 24
Date d'inscription : 12/09/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale
XP:
394/650  (394/650)
Ven 23 Sep 2016 - 2:03
La perle se fissura au bout de quelques longues secondes, faisant apparaître Lulu, couchée sur le ventre... qui se mit à quatre pattes et qui trop lentement se releva. Elle chercha des yeux la fée mais à sa grande surprise, vit le pampa gisant encore au sol, non loin du baldaquin détruit. Prestement, la sorcière marcha vers le pampa, tendit sa main vers ce dernier... Un éclair blanc l'aveugla un instant, la faisant tituber le reste de sa trajectoire.
Lorsqu'elle voulut ouvrir les paupières, cela prit plus d'une seconde. Et une fois qu'elle put à nouveau voir autour d'elle, Lulu remarqua la lenteur avec laquelle ses gestes obéissaient à sa pensée.


« J'y suis obligée, Lou ! »

La voix venait de derrière elle... La sorcière se retourna très lentement et vit Aster à  cinquante centimètres, agitant sa baguette d'un geste tremblant. Lulu voulut lever sa main droite pour tenter de parer le sort mais... elle ne pouvait déjà plus bouger.
Ses mains semblèrent immobilisées, ainsi que le reste de son corps... Tout ce qu'elle pouvait sentir, c'était un léger picotement qui remontait le long de sa poitrine et qui semblait la figer. Cette sensation atteignit sa gorge, puis ses joues et finalement, son corps entier fut transformé en pierre.

Le regard figé de la sorcière ne pouvait voir qu'Aster, secouée par sa respiration et ses tremblements, qui tentait tant bien que mal de se calmer.


« Mince mince mince mince mince... » se répétait-elle nerveusement, alors qu'elle ne quittait pas la statue devant elle des yeux. « Swain, tu es là ? », demanda Aster à la maison vide d'une voix étouffée, presque sanglotante. « Si tu es là, regarde. Elle n'est pas morte. »

Un reniflement sonore vint couper son monologue. « Je ne sais pas combien de temps ça tiendrAH ! » Sa phrase s'acheva dans un cri alors que Lulu commençait à se libérer... elle sentit des pièces de cette geôle de pierre tomber au sol... elle put bouger les yeux, puis la tête, puis les bras... et elle n'attendit pas de pouvoir mouvoir le reste.

Lulu leva ses deux mains vers le ciel, concentra son énergie magique jusqu'au bout de ses doigts et les baissa de concert, faisant apparaître une sphère d'eau de la taille de la pièce au-dessus des deux magiciennes. La sphère éclata, déversant tout son contenu dans la chaumière, renversant et balayant tout ce qui n'était pas fixé. Lulu sentit un poids incroyable s'affaisser sur ses épaules et ploya aussitôt. La seule chose qui l'empêcha d'être emportée par cette énorme quantité d'eau était la pierre qui fixait encore ses pieds au sol. Elle ne parvint pas à suivre Aster du regard dans ce raz-de-marée, trop occupée à garder conscience et à ne pas se noyer.

Lorsque toute l'eau fut tombée, lorsque Lulu put se redresser, le niveau de l'eau atteignait alors son nombril, descendant à bon rythme, s'échappant par toutes les sorties et fissures de la bicoque.
Si elle avait récupéré la liberté de ses jambes, elle ne parvint pas à trouver Aster, même de sa perception magique, la pièce étant inondée d'énergie magique.
Ses vêtements amples imbibés d'eau, le froid qu'elle subissait et ses cheveux tirant sur son crane faute d'être mouillés lui donnaient la désagréable impression d'être encore sous l'effet d'un sort de Lenteur. Toutefois, lorsque Aster sortit telle une étoile de l'eau, trop étincelante pour ne pas être remarquable, Lulu agit en un instant, levant une main et faisant apparaître une bulle d'huile dans la trajectoire de vol d'Aster, que celle-ci éclata sur son passage.
La sorcière entendit la fée tomber dans l'eau à nouveau.

Quelques secondes plus tard, elle vit Aster surgir de l'eau, mais d'une toute autre manière, sans ailes... et de taille humaine. A présent, la jeune femme était un peu plus petite que Lulu et... sans doute avait-elle perdu un peu de tout son charme. Sa jolie robe courte et blanche qu'elle portait, confiante, quand elle était une fée, semblait à présent lui peser sur le corps, aussi détrempée que celle de Lulu.


« Attends Lulu ! »

Mais la sorcière ne fit aucun cas de pitié, levant un bras puis l'autre, accumulant deux énergies magiques dans chacune de ses mains avant de les abattre simultanément devant elle. Un halo violet sembla alors se dessiner autour de la fée qui un instant plus tard sembla s'affaisser sur elle-même. Attirée vers le sol, les genoux à terre, dans l'eau encore présente dans la salle. Autour d'elle, cette eau commença à geler. Le froid gagna rapidement du terrain sur la fée, paralysant ses jambes et dessinant petit à petit une couche de glace sur son corps, n'épargnant que son visage.

Lulu reprit son souffle tout en ne quittant pas Aster des yeux... Celle-ci capable de la voir, de l'entendre, devait à présent lui parler vraiment.


« Assez, Aster. »

La voix de Lulu était tranchante. Un instant, elle eut l'impression de se retrouver... Une robe noire tombant à ses pieds, des ceintures serrant ses jambes, une poupée dans la main et une mèche recouvrant un oeil... Elle pouvait de nouveau espérer un retour à la normale... Elle pourrait enseigner à nouveau, servir le Sanctum, revoir son père. Tout cela parce qu'elle tenait entre ses mains la vie de la fée.

« Lou, laisse-moi m'expliquer ! » dit une voix suppliante et étouffée provenant de la statue inachevée de glace.

« Non. Je t'éviterai la peine de mort si tu révèles au roi Stéphane que Swain voulait se servir du poison pour exterminer le Sanctum et le quartier fauve. »

« Non attends !  Tu penses vraiment que je suis une traîtresse ?! »

Lulu croisa les bras sous sa poitrine, fronça les sourcils et ne dit mot... La voix d'Aster seule suffit à installer un doute en elle tant elle semblait sincère mais... cela devait être l'effet de la panique. Elle l'avait entendue parler à Swain. Aster était, comme tous les hommes de Swain, reliée à ce dernier. Il voyait ce qu'elle voyait, entendait ce qu'elle entendait. Elle était un de ses chiens.

« Qui est-ce que j'ai trahi ? »

«  Moi. »

« Au contraire, je suis fidèle à ton ennemi, Lou ! Je n'ai jamais été de ton côté ! »

Lulu détourna les yeux une seconde avant de regarder à nouveau sa vieille condisciple. Elle ne l'ignorait pas, elle avait fait ses propres déductions quand elle était en prison. Aster était venue la trouver et très innocemment avait parlé de la dispute que la sorcière avait eue avec le primarque quelques jours auparavant... où il n'y avait... que le chef des templiers, Angeal et elle-même. Ce pouvait être un hasard. Aster avait pu être présente dans les couloirs et de sa petite taille avoir surpris cette discussion sans penser à mal, c'était possible. Les fées étaient bien traitées dans le domaine enchanté et l'on n'aurait pas reproché à l'une d'elles d'être dans la citadelle.
Mais il y avait toujours un doute.


« Écoute... » dit la fée, au bord de la crise de nerfs. « Tu sais que... ce n'est pas contre toi. J'aurais... tellement préféré que ce soit une inconnue à ta place. J'en étais malade, Lou. »

Lulu hocha subrepticement la tête tout en baissant légèrement le regard. Elle frissonna d'avoir si froid et de cette position si inconfortable. A vrai dire elle n'était pas certaine de ce qu'elle devait faire.
Elle avait piégé Aster... très tôt. Un jour elle lui avait demandé de lui apporter un ouvrage d'un de ses anciens professeurs sur les capacités psychiques les plus complexes... Aster s'était exécutée, serviable et lorsque Lulu avait lu ostensiblement ce livre devant les gardes qui lui menaient la vie dure, ceux-ci n'avaient pas réagi.
Lulu en avait appris beaucoup... Ce livre, elle n'aurait pas du l'avoir sur elle, il venait forcément de l'extérieur mais les gardes, bien conscients de cela, l'avait laissé l'étudier... alors que son sujet était dangereux.

Aster avait prévenu Swain qu'elle voulait ce livre. Et Swain était trop intéressé par ce qu'elle voulait en faire pour tenter de l'en empêcher. Le stratège, le fléau du Sanctum, savait que d'une manière ou d'une autre l'évasion de la sorcière pouvait lui servir. Il l'avait laissée faire, il avait même sans doute autorisé Aster à l'aider dans son projet.


« Nous sommes pareilles, Lulu. J'aime mon pays et j'ai trahi une amie pour lui. Toi tu aimes ton... Sanctum. » Aster cracha le nom du groupe comme si elle avait parlé d'un crime. « et tu t'es aussi servie de moi. Pire... tu as condamné la guerrière ! Et à cause de toi, des tas de personnes sont en train de mourir.»

« Je t'ai moi-même avoué tout ça, Aster. »

Elle éprouvait moins de pitié que de remords. A vrai dire elle ne pouvait donner tort à Aster. Elles avaient commis toutes deux d'abominables crimes. Seulement, une seule pouvait l'emporter sur l'autre. La seule différence entre les deux était le traitement qui leur était réservé si elles perdaient leur combat. 

« Tu

« Tu sais ce que je pense ? » coupa Lulu d'une voix sèche. « Tu avais des valeurs quand nous étions toutes deux à l'académie de la féerie et de la sorcellerie. Tu avais des valeurs mais tu étais déjà une insupportable fainéante. Quand tu es devenue une fée, tu as du... chercher peut-être deux journées quelqu'un à aider, un bébé à qui donner un don ? Et puis tu as trouvé ça épuisant, alors tu as flâné, tu n'as rien fait de ton don. »

« C'est...

« Et quand le Sanctum est arrivé et s'est imposé, tu as du... réfléchir cinq secondes, tout au plus, avant de te dire qu'il allait forcément tyranniser le peuple. Et quand tu as trouvé un homme qui pensait comme toi et qui avait durablement besoin de ton aide, tu t'es dit... que tu allais être la bonne fée d'un vieux sadique boiteux. »

Aster ne répondit rien... Toujours emprisonnée dans la glace, il n'y eut que le silence durant une longue minute. Lulu avait été cruelle mais n'en éprouvait aucun remords.
Durant cette minute de silence, l'eau finit de s'écouler, laissant un parquet propre mais glissant et une maison ravagée par le déluge.


« Lulu ? »

« Quoi ? » répondit sèchement la sorcière.

« Je te pose une question, tu me réponds sincèrement. On fait la paix et tu fais ce que tu as à faire ? »

La sorcière fronça les sourcils et acquiesça finalement.

« Tu viendras me voir en cellule ?... Quelque part... moi je suis venue te rendre visite. »

« Je viendrai oui. »

Elle avait répondu spontanément et sincèrement. Ces derniers temps, la jeune institutrice avait été forcée un peu trop souvent de mentir et de manipuler, deux choses qu'elle détestait devoir faire. Lulu était froide, oui, mais elle était franche et... était encore il y a peu quelqu'un de bien.

« Alors. Est-ce que tout n'était pas mieux ici... avant que le Sanctum n'arrive ? »

Lulu sourit légèrement comme première et simple réponse avant de répondre d'une voix un peu plus douce.

« Nous avions une princesse. »

« Je l'adorais... notre princesse. »

« Et... on s'habillait différemment. Lors des bals, les femmes portaient de jolies robes et les hommes de clinquantes tuniques. »

« Oui et... tu t'habillais normalement. »

« Et maintenant ce monde est en guerre... civile ou contre d'autres mondes. »

« Et ton Sanctum ne gagnera pas. »

« Pas sans un vrai primarque. »

« Alors ? »

« Je préférais avant, oui. »

« Ok. »

A travers la glace, Lulu put deviner le sourire de la fée. Elle la fixa quelques secondes et... sursauta lorsqu'elle ne vit plus rien, seulement des plumes blanches se répandre dans la salle comme balayées par une explosion. Elle vit Aster redevenue minuscule s'extirper de la glace et voler à toute vitesse à travers la salle. La sorcière leva les bras vers le ciel, concentra une dernière fois son énergie magique... avec comme seule idée de lancer un sort suffisamment puissant. Elle pensa à Foudre X et déjà elle put sentir le picotement au bout de ses doigts l'avertir de l'énergie électrique qui circulait dans ses veines... juste avant de se rappeler qu'elle était elle-même mouillée. Lulu mourrait de son propre sort.

La sorcière retint son énergie magique, baissa les bras pour la laisser se répandre dans son corps et les leva de nouveau. Brasier X, pensa-t-elle avant d'abattre ses mains devant elle. Aster était déjà près d'une des fenêtres brisées par le raz-de-marée... l'explosion eut lieu juste au moment où elle franchit cette dernière. Les flammes se répandirent dans la maison en quelques secondes, malgré l'humidité...

La sorcière s'approcha, malgré la chaleur, de la zone d'impact de son sort... sans voir le corps d'Aster.

Une traînée blanche à des kilomètres dans le ciel répondit à sa question. Lulu avait échoué. Elle sortit de la maison, lança de puissants sorts d'eau pour éteindre les flammes avant que celles-ci ne touchassent la forêt... et se retrouva seule et sans toit dans la nuit.
Elle se retourna, contemplant la nuit sur la forêt. Elle connaissait le chemin pour rejoindre la citadelle. Cela lui prendrait des jours mais...

A vrai dire... elle avait peut-être besoin de ces quelques jours de liberté. Entre la prison et le Sanctum.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Maître brasseur
Masculin
Nombre de messages : 377
Age : 27
Date d'inscription : 21/05/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
356/350  (356/350)
Mer 12 Oct 2016 - 17:59
Première partie du mini-event close !

… Avant d'entrer dans les détails, j'aimerais rappeler que c'est le premier rp de Lulu que je commente. Et je suis content que ce soit celui-là et pas un autre parce que, je vais être tout à fait franc, je ne suis pas le plus grand fan de Lulu…

Maintenant que je petit troll est passé, je suis, en vérité, assez content de commenter ton rp avec Lulu. J’apprécie la plupart de tes rp, c’est un style assez intéressant à lire et à interpréter. Et comme je te l’ai déjà dit, tu planques des indices et c’est plaisant de relire tes missions précédentes en connaissant de nouveaux éléments. Seulement, autant ton rp à plusieurs grandes qualités ! Autant, il y a un défaut auquel j’ai le devoir de te reprocher. Je le dis très souvent, que ce soit pour de jeune rpiste ou des rpiste confirmés comme toi, un rp doit être autosuffisant. Même ici, dans le cas d’une enquête qui est en route depuis plus d’une année, une personne qui arrive doit pouvoir comprendre sans bagage. Ici, en faisant ma seconde lecture, j’ai fait un effort pour me vider l’esprit de tes rp précédents et ne garder que les éléments primordiales afin de faire vivre l’évènement.

Avant de parler de ce que j’aime, je vais véritablement de dire ce que je reproche dans l’idée d’autosuffisance, pour la simple et bonne raison que la force de ton rp est la conclusion de l’enquête sur Swain.

Je précise, ce n’est pas un exercice très facile et je laisserai probablement passer des choses. La première chose que nous sommes en droit de nous poser, c’est de savoir la raison pour laquelle Lulu se trouve dans les bois ? La réponse, nous ne l’apprenons véritablement qu’au milieu de ta seconde réponse. Comment ? Quand Lulu avoue sa culpabilité envers l’emprisonnement de la Templière. Avant ce moment, on ne se retrouve avec aucun indice de la raison de son exil dans les bois. Je précise à nouveau ici que je ne garde en tête que les grandes lignes du conflit avec Swain. La première réponse cherche véritablement à poser l’ambiance et les raisonnements, on comprend que tu es éxilée, on comprend que tu diriges une partie d’échec à échelle humaine et on distingue rapidement qui peut-être Aster. Véritablement, c’est le début qui coince légèrement sur la raison de ta présence.

Pourquoi je dis ça ? Dans la suite de ton rp, jusqu’au moment ou les masques tombent, nous avons droit à un rappel léger des raisons qui ont amenées Lulu à agir de la sorte. Pour que ton rp de l’event soit véritablement autosuffisant, il manque cette minuscule raison qui arrive trop tard. Et tu nous le montres bien avant, il n’est pas obligatoire d’écrire des lignes et des lignes afin de comprendre, tu relèves le défi sans problème plus tard.

Là, tu te demandes à quel moment je vais arrêter d’être pénible avec ma critique sur l’autosuffisance ! Eh bien, ce n’est que cette zone d’ombre que je vais critiquer. Il n’y a que ça qui cloche ! Après, tu éclaircis ton lecteur pour qu’il puisse comprendre le dialogue que tu auras avec Aster. C’est ce qui cloche en vérité, une erreur que tu fais au début alors que plus tard, tu ne tombes pas dans le piège. Et une seconde remarque, dans l’idée, les trois rp se suivent et finissent par faire un seul et même rp. C’est l’idée de l’event au Sanctum. Et j’ai l’horrible impression que la fin de ton premier message ne colle pas avec le début du second. Il y a des redondances, l’un ne rappelant pas forcement à l’autre et explique bêtement une seconde fois. L’exemple parfait est que tu expliques deux fois la facilité que Lulu a pour distinguer Aster, même sans avoir besoin de relire ton message, personne n’a oublié qu’elles vivent ensemble depuis plusieurs jours et que l’habitude vient vite quand on ne parle à qu’une seule personne.

Bref, fini les critiques pour le moment… D’ailleurs, je suis content d’avoir pu en faire alors que c’est toi le rpiste derrière.

La véritable force de ton rp, et je parle comme une personne ayant lu tout les rp précédent de Lulu, c’est l’apogée de l’enquête. Tu vois ou je veux en venir ? Je ne parle pas du moment à la fin d’un épisode d’Arabesque ou Fletcher expose la vérité sur le crime, c’est plutôt le final d’une saison de Doctor Who ou les éléments que nous avons récoltés forme le puzzle et que nous comprenons véritablement la hauteur de la chose. Clairement, nous avons ici l’aboutissement d’une année de travail. Et le plus important, c’est que ce n’est pas bâclé un seul instant.

Tu le sais, quand tu avais posté le deuxième rp, je me suis pris d’une boulimie car je sentais le vent tourner pour Aster. Du coup, j’ai eu une seconde lecture avec les éléments nouveaux. Et voici un conseil pour les personnes lisant ce commentaire, lisez une seconde fois les missions de Lulu (au moment ou Aster apparaît) et savourer. C’est à ce moment que l’on se rend compte de mille et une choses, vous vous rendrez compte que chaque phrase étaient écrite en connaissant l’affiliation d’Aster. Et vraiment, chapeau bas d’avoir réussi à garder un objectif aussi longtemps et d’avoir surtout réussi à le réaliser.

Il n’y a rien de plus horrible que de voir un objectif que l’on n’a pas pu accomplir pour diverses raisons.

Le combat contre une fée avait aussi le privilège d’être innovant. Et la raison est simple, c’est que tu combats une personne qui ne peut pas te tuer ! Tu le dis toi-même, elle n’a pas le pouvoir de te tuer directement, elle peut te ralentir et te causer mille altérations… Mais ne te tuera jamais. J’ai beaucoup aimé cette dualité en vérité, à ce demander si Lulu profitera de l’avantage ou non. Je rajouterai avant de clôturer toute mon amitié pour Aster, les dialogues sont vraiment justes, je lisais avec une voix dans ma tête pour les deux personnes présentes dans la scène. Et surtout, j’apprécie véritablement que la fée s’échappe et que tu perdes cet argument que tu auras probablement besoin pour la suite des évènements.

Je le dis une dernière fois, j’ai véritablement adoré ton rp. Et comme je l’ai déjà dit dans mon autre commentaire, nous finissons l’arc de Swain avait vraiment énormément de classe. On ne pouvait rêver meilleur final, et je le pense réellement.

Mission accomplie !

Avancé : 35 points d'expérience + 325 munnies + 4 PS dont un bonus ! Trois en Magie et un en Défense.

_______________________________
 
 
 
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On appelait ça les Vieilles Serres. » Klyde.
» De vieilles images
» Les Mille Marches : Premier Conte "Gangrenâge"
» UN AMI D'UN SOIR (conte pour Halloween)
» Le gang des vieilles timbrées (The GVT)