Derniers sujets
» Pensées rationnelles
par Rufus Shinra Aujourd'hui à 13:19

» Aux abonnés absents
par Rufus Shinra Aujourd'hui à 12:02

» Un soir, une fête, une femme, un homme
par Arthur Rainbow Hier à 22:11

» Les Orphelins
par Septimus Hier à 19:06

» Changer de tête
par Pamela Isley Hier à 18:15

» La nature a horreur du vide
par Lenore Hier à 12:00

» Les sans-coeurs aussi ont le droit de se marrer
par Lenore Hier à 9:37

» Le glorieux et puissant être mystérieux !
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 23:31

» De retour au bercail...
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 22:20

» Lessive à Port Royal
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 17:55

» Tatanes et coups de lattes!
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 16:53

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Lun 18 Sep 2017 - 16:06

» Envie de me connaitre ? Il y a un peu de lecture - Fiche d'identité A. Underwood
par Abigail Underwood Lun 18 Sep 2017 - 14:31

» Achetez mon vaisseau, il est beau mon vaisseau !
par Chen Stormstout Lun 18 Sep 2017 - 14:25

» L'enthousiasme éternel
par Death Lun 18 Sep 2017 - 12:26


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Ballade en ville
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 49
Age : 22
Date d'inscription : 19/12/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
330/400  (330/400)
Ven 1 Jan 2016 - 20:50
"-Putain!"

Ouaip ça manquait de classe mais quand je suis sortis du vaisseau et que j'ai vu pour la première fois le domaine enchanté de mes propres yeux j'ai pas pu m’empêcher des pousser une exclamation.

Pour un gars comme moi qui n'a rien connu d'autre que les bas quartier d'Illusiopolis le dépaysement était...total.
De la terre battue ou des pavés, des charrettes et surtout :  pas de béton gris! Si je devais donner une couleur à Illusiopolis j'aurai dit gris sans hésitation. Surtout dans mon coin où les néons étaient tous en panne, gris sale et moche sous la lumière du jour et gris terne et moche sous la lumière des lampadaires. Ici il y avait déjà plus de nuances avec la forêt qui bordait la citadelle, les maisons avec leur toits de tuile ou de chaume. Ouaip à première vue ce monde avait l'air plus...plus vivant.

En fait en y réfléchissant un peu le monde du Petit devait ressembler un peu à celui-là, c'est p't'être pour ça qu'il était aussi vivant quand je l'ai rencontré...Pauvre Petit...

Bon c'est pas le moment de pleurnicher! Direction le Sanctum!

Se repérer dans la ville n'as pas été trop compliqué, déjà parce que vivre toute sa vie dans le dédale sans fin des ruelles d'Illusiopolis aide à affûter son sens de l'orientation mais aussi parce que les bâtiments sont bien moins grands ici et donc repérer le château (j'me suis dit que si le groupe avait autant d'importance que le petit leur en prêtait ils devaient bien avoir des gugus qui logeaient à proximité...et ça m'évitais d'avoir à demander mon chemin) n'est pas bien compliqué.

Par contre une fois arrivé à proximité j'ai commencé à hésiter. Pourtant de la mort du Petit à mon arrivée ici ça ne m'étais encore jamais arrivé, j'étais sûr de faire ce qu'il fallait. Mais là tout devenait sacrément réelle, un pas de plus et tout le reste de ma vie ne m'appartiendrait plus, enfin pas de la même manière en tout cas.
Est ce que j'étais sûr de vouloir passer le reste de ma vie à obéir à des ordres? A protéger des gens que je ne connaissais pas? A croire en une quelconque présence divine?

Et puis j'ai vu une patrouille qui sortait du château et j'ai vu leurs yeux. Pas aussi chaleureux que ceux du Petit mais avec la même expression. Ces gars regardaient l'avenir, peut être que leurs Dieux n'existaient pas mais eux y croyaient dur comme fer, ça se sentait.

J'avais passé mon temps à vagabonder sans but précis sinon survivre, aujourd'hui j'avais l'occasion de donner un sens à celle-ci. Alors oui j'allais devoir obéir à tout un tas d'ordre et ma vie ne m'appartiendrait peut être plus mais si ça me permettais d'aider des gars avec un regard pareil ça vaudrait le coup.

D'un pas assuré je m'avançais vers le Sanctum.

Et quelques heures plus tard me voici avec une première mission. Enfin pas vraiment une mission, je devais simplement me balader dans les rues de la citadelle pour commencer à me repérer, à me faire une idée sur la ville.

C'est sur que c'était pas franchement excitant mais dans la mesure où ça me permettait de satisfaire ma curiosité j'allais pas me plaindre. Et la personne qui m'a donné ma mission a finis en me disant "Je ne vous demanderai qu’une seule chose, si vous croisez des sans-coeurs, éliminé les afin qu’elles ne blessent aucun habitant." Le Gamin aurait apprécié d'entendre ça, sur de sur. L'idée que tu te faisais du Sanctum était juste Petit. Ils protègent les gens, tout les gens.

Des petites ruelles, des grandes avenues, du désordre et de l'agitation, des coins salles et d'autres propres...A bien y regarder sur les grandes lignes la citadelle du domaine enchantée pouvait presque passer pour une petite Illusiopolis si on remplaçait le béton moche et les néons par de la pierre et des torches. Les seules grandes différences semblaient résider dans les patrouilles qui circulaient régulièrement en ville et dans le fait qu'on passait bien plus rapidement des coins louches aux coins plus cossus.

Sur Illusiopolis j'avais l'impression que tout était soigneusement séparé, ici tout est plus ou moins mélangé. Enfin si on excepte la partie qu'on appelle le "quartier fauve" et ses habitants, ceux ci me donnent plus l'impression d'être mis à part. Peut être est ce à cause de leurs apparences ou d'autre chose mais en tout cas les autres n'ont pas l'air de les apprécier.

D'ailleurs les habitants ne m'ont pas l'air aussi vivant que ceux à quoi je m'attendais. Je ne dirais pas qu'ils sont morne ou désespéré, non, loin de là. Mais j'en ai sentis beaucoup qui étaient... trop préoccupés. Il y a sans doute la menace de ces foutus sans-coeurs qui doit jouer malgré la présence des patrouilles de soldats mais ces derniers ne peuvent pas être partout à la fois et tout le monde doit se demander si ces monstres ne vont pas surgir quand l'aide sera loin.

Mais même sans cela j'ai sentis comme une tension un peu diffuse. C'est très léger mais j'ai un peu l'impression qu'il y a quelques menaces plus insidieuses que des sans coeurs ou des bandits. Par exemple il y a la présence étrange de membres de la population près du cimetière, comme si ils le gardaient...mais de quoi? C'est des détail mais ça me turlupine. De plus le quartier fauve risque aussi de poser des...


"-Prend ça sale monstre!"


Le destin m'ôte le pain de la bouche. Devant moi, dans une petite ruelle à proximité de l'entrée de la citadelle, un homme dans la force de l'age se défoule sur un jeune renard et je doute qu'il ai une bonne raisons de le faire. Il y a deux semaines j'aurais simplement passé mon chemin mais plus maintenant.
Je ramène rapidement ma main gauche à hauteur de mon épaule droite, poing ouvert pour laisser partir une...


"-STOP!

-Hé ben quoi Petit? Tu veux que je laisse le môme se faire tabasser?

-Je ne suis pas sur que le Sanctum apprécierait que tu assomme quelqu'un par surprise.

-Pourquoi donc? Faut bien que je sauve la mise du renard, non? Protéger les faibles et les innocent, tout ça tout ça...

-Oui mais pas comme ça. Le Sanctum privilégie la voie pacifique, tu sais, parler au gens ce genre de chose. Essaye de le convaincre que les hybrides sont nos amis tout ça tout ça...

-Super plan, oui. Je suis sur qu'il va me laisser parler bien gentiment. Et je fais comment pour convaincre quelqu'un que celui qu'il foule du pied est son pote?

-Ça c'est pas mon problème je suis ta bonne conscience pas ton esprit stratège.

-Petit je sens que tu vas réussir l'exploit d'être plus chiant mort que vivant."

Resserrant mon point j'arrête mon sort. Bon d'abord permettre au jeune de s'enfuir.

Essayant d'approcher discrètement du gorille je place ma main sur son dos et déverse mon froid sur lui. Avant qu'il n'ai le temps de s'éloigner ses jambes et ses bras sont prit dans la glace, l’empêchant de bouger. Ce qui permet alors au renard de s'enfuir.
Et dieu sais que j'aurais préféré l'imiter plutôt que de tenter de convaincre l'homme que j'avais en face de moi.
A Illusiopolis je ne parlais que pour acheter ou vendre des trucs, et encore le moins possible. Je sentais que mes débuts au Sanctum n'allaient pas être évident.

M'apercevant qu'il revient de sa surprise je prend une longue inspiration :


"-Hé bien...euh...frère pourquoi qu't'est aussi violent env...

-CE MONSTRE M'A VOLÉ MA  BOURSE!"


Ah...pas prévus. Et l'hybride s'est barré forcément. Bordel si je lui remet la main dessus je vais l'aider fraternellement à compter ses dents de laits.


"-HmHm"


Mouais bon calmons nous, une chose à la fois.

"-Bon attend je vais t'aider à t'sortir de là mais après ce serait bien qu'tu t'calme et qu'on.."

Sauf qu'apparemment ce gredin avait décidé de pas me laisser terminer une seule phrase. Et dès que je l'ai libéré de mon sort il m'a envoyé une tarte en pleine face qui m'a envoyé au sol et s'est mis à crier comme un malade :

"-TU VAS TOUT ME REMBOURSER, TU M'ENTEND!? TOUT!"


Bon Etro m'en soit témoin j'ai tout essayé.

Résistant à l'envie de le congeler à mort j'ai pointé ma main dans sa direction et lui ai envoyé un bloc de glace dans le bide. Pas assez fort pour le mettre KO mais assez pour le mettre à terre et me laisser le temps de commencer à filer.
Malheureusement j'avais dû fâcher quelqu'un là haut, parce qu'au même moment trois ombres se sont matérialisées et ont commencé à nous foncer dessus.

J'avoue que j'ai vraiment eu envie de leurs jeter le mégaphone humain qu'étais derrière moi pour les distraire mais je me suis vite ravisé. Ces pauvres sans-coeurs ne méritaient pas ça.

Concentrant mon froid dans mes deux mains j'ai tendu mes poings en arrière puis les ai ramené violemment vers l'avant, libérant deux blocs de glaces de bonnes tailles sur le groupe d'ennemis. Mes cibles ont explosé sous l'impacte mais la troisième continuait à filer, imperturbable et arriva à ma hauteur pour me donner un coup de griffe que je n'ai pas le temps d'esquiver tout à fais et qui me laissa une petite égratignure. Égratignure que je lui fis payer en lui envoyant un dernier glacier à la tête pour lui permettre d'aller rejoindre ses collègues.

Un peu fatigué mentalement par l'effort je me suis retourné vers mon interlocuteur. Après tout Je lui avais sauvé la vie, il allait peut-être être plus ouvert au dialogue.
Disparus.

Un peu surpris et agacé par ce manque de gratitude, je reprend rapidement mon chemin. Après tout ça m'évitera d'avoir à parler plus longtemps, c'est pas plus mal. Du moins c'est ce que je me suis dit jusqu'à ce que je l'entende parler avec son manque de discrétion apparemment habituel.


"-Et il a invoqué des sans-coeurs contre moi! Faut pas le laisser en vie!"


Me jurant  de lui faire regretter ça incessamment sous peu j’utilisai un sort de détection pour voir d'où il allait arriver avec son complice.
Ses complices.
Ses dix complices.

Me jurant de lui faire regretter ça un jour ou l'autre je piquai un sprint dans la direction opposée à la leurs. Ils couraient vite les bougres mais j'ai l'habitude de me faire poursuivre et après quelques tours et détours ils ont finit par sortir de l'aire de mon sort.

Complètement épuisé par l'effort je m'accorda un instant de repos. Bon, j'ai suffisamment exploré et répandu la bonne parole pour aujourd'hui...et peut être pour demain aussi.
Retour à la caserne.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lumière d'Étro
Masculin
Nombre de messages : 116
Age : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
44/500  (44/500)
Sam 2 Jan 2016 - 20:27
Ainsi… Je noterai ta toute première mission sur le forum, que d’honneur !

Pour te dire déjà, j’ai beaucoup apprécié lire ta mission comme j’ai eu plaisir à lire ta fiche, et cela, pour une seule raison. Tu te documentes avant d’écrire et ça fait un bien fou ! Pourquoi je dis ça ? Principalement, quand je commente la mission de quelqu’un, j’ai une critique récurrente et il s’agit du manque de documentation et de se moquer complètement de ce que les autres ont fait. Alors qu’ici, tu as quand même parlé du quartier fauve ET de l’histoire des cimetières (mission de Fabrizio) alors que je ne l’ai moi-même pas soufflé dans ton ordre de mission et qu’il s’agit d’évènement étant plutôt discret dans le Domaine Enchanté.

Enfin, il est vrai que nous parlons beaucoup de la xénophobie dans les quartiers fauves… Rien que l’histoire de l’apothicaire, en espérant que tu vois de quoi je parle, et c’est plaisant de voir un nouveau aussi au courant du monde de son groupe !

Pour ce qui est du déroulement de la mission, je t’avoue avoir été plutôt vague afin de savoir ce que tu allais me pondre. Et je suis aussi heureux ! Rien que tu parles de ton arrivée avant de recevoir ta mission pour donner une idée de l’état d’esprit de ton personnage, ça fait plaisir car tu prends ton temps. Tu n’es pas ici pour nous écrire un truc vite fait, tu nous raconte une histoire et c’est plaisant. Enfin, tu vas te dire que je suis véritablement positif sur l’ensemble… Et c’est le cas ! On pourrait dire que tu nous fais un sans-faute pour cette première mission, je suis pressé de voir la suite !

N’étant pas un fana de l’orthographe, j’ai tout de même porté une attention particulière aux reproches faits par Ravness. Et je dois t’avouer qu’à la première lecture, j’ai remarqué que tu avais fait attention à ses remarques et que c’est aussi très positif ! Et maintenant, je n’ai rien à rajouter…

Et donc, mission accomplie !

Normal : 22 points d'expérience + 200 munnies + 3 PS… 1 en Défense et 2 en Magie !

_______________________________
 
 
 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ballade en ville
» Ballade en ville
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !