Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Remise en forme
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chasseur Ardent
Masculin
Nombre de messages : 665
Age : 27
Localisation : Pourquoi ? tu veux te battre !!!!
Date d'inscription : 18/11/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
431/550  (431/550)
Jeu 3 Déc 2015 - 10:57



- Tu as faits QUOI ?! s’égosilla soudainement Fred alors qu’il servait une pinte de bière à un client. Manquant de peu de renverser le précieux alcool et de faire subir une crise cardiaque au pauvre acheteur
- J’ai envoyé une demande d’interview à l’Eclaireur, répéta joyeusement Natsu avec un large sourire en dent de scie tout en finissant d’engloutir son petit déjeuner, comme ça on se fera un peu de pub pour arranger les affaires.


Fred s’accouda alors sur son comptoir en mettant ses deux mains sur le visage et en soupirant fortement d’exaspération.

- Mais c’est pas vrai….Mais qu’il est con ce gosse….Mais qu’il est con
- Hey ! s’offusqua le concerné. J’suis plus un gosse ! j’ai 23 ans maintenant !
- Et tu veux une médaille pour ça ! aboya le Tenancier en toisant d’un regard meurtrier le Chasseur Ardent. Tu te rends compte de l’embarras dans lequel tu nous mets avec tes conneries !
- Ben quoi ! c’est pas débile, c’est même super ingénieux. Quand la personne viendra pour m’interroger, je lui parlerais du Centurio, des Mercenaires et de tout le reste pour nous faire une pub de folie !
- Ho ouiiiiiiiiiii, se mit à ironiser Fred en faisant de grand geste théâtraux avec ses bras. Et tu as, bien entendu, pensé à ce que tu allais raconter ? Comme nos projets commerciaux et de nos projets d’indépendance pour que les mondes sachent à quel point nous somme organisé, des points faibles de notre sécurité pour émouvoir les petites gens en laissant transparaitre une part de faiblesse qui touchera leur cœur émues
- Heu….Non pas encore, avoua-t-il un peu honteusement
- Ou encore, renchérit le Tenancier, faire la démonstration de la stupidité sans limites des Mercenaires dont tu es LA PARFAITE PERSONNIFICATION !
- AU MOINS MOI JE ME BOUGE POUR AIDER UN PEU ! s’énerva à son tour le Draconicus en faisant les cents pas devant le bar. C’est vrai quoi, depuis que je suis revenu t’arrêtes pas de me dire qu’on est en train de toucher le fond. Je cherche des idées pour aider merde !


Fred voulut à nouveau protester contre Natsu, mais il savait que ce genre de conversation n’aboutirait à rien avec lui. Il tempéra alors son comportement à son égard en inspirant une bonne bouffé d’air avant d’expulser hors de son esprit toutes ses mauvaises pensées.

- Écoute, finit-il par reprendre calmement. Excuse-moi de m'être un peu trop emporté. Je comprends tout à fait pourquoi tu à agit de cette façon. C’est respectable de ta part. Mais tu dois te mettre dans le crâne que ce que je te reproche, c’est le fait de ne pas en avoir parlé avec les autres et d’avoir suivie tes idées tout seul dans ton coin. Oui c’est une idée que de faire appel à l’Eclaireur pour nous faire de la publicité, quand à si elle est bonne c’est à revoir. Mais la façon dont tu comptes t’y prendre finira complétement hors de contrôle. Si tu étais venue voir les autres avant vous auriez pu mieux réfléchir au projet.

Natsu se calma à son tour suite aux paroles du Tenancier. Ce dernier était dans le vrai, et le Mercenaire avait une nouvelle fois agit trop précipitamment. Cela lui donna à nouveau un aperçu de ce qu’il devait améliorer chez lui. Il avait tant l’habitude de toujours tout faire pour les autres sans réfléchir à ce qu’il pouvait lui arriver qu’il prenait rarement le temps de se concerter avec ceux pour qui il faisait tous ses efforts. Il savait que par moment l’action devait emboiter le pas à la réflexion, mais à cet instant il comprit qu’il aurait pu parfaitement prendre son temps pour réfléchir d’avantage.

- Maintenant que c’est fait on va éviter de trop se prendre la tête. Il doit y avoir des tas de gens qui font des demandes d’interview, et la plupart doivent être plus influents que toi. Rien que du côté de la Lumière et du Consulat, l’Eclaireur doit crouler sous les propositions. Donc on va prier pour que la tienne ne soit pas retenue pour l’instant. Seulement ça ne veut pas dire qu’on oublie ton idée, mais j’aimerais que tu t’entretiennes avec tes camarades pour travailler toute cette histoire comprit !
- Ouai…ok…Bougonna mollement le jeune homme en détournant le regard, le cou enfoncé dans le col de son manteau...Moi aussi j'suis désolés d'avoir crié


Fred lança un bref sourire de compassion au Chasseur ardent, contemplant les efforts qu’il produisait depuis son retour pour devenir plus raisonnable dans ses actions. Bien que cela soit encore un peu brouillon, le jeune Mercenaire commençait à mettre de l’ordre dans sa tête de piaf. Il cherche encore à peser le pour et le contre de ses choix et de ses aspirations, réfléchit à un compromis entre ce qu’il était autrefois et ce qu’il cherche à devenir sans perdre ce qui le rend unique.
Son côté fonceur et tête brulée est ce qui le caractérise le mieux, si il parvenait à mieux réfléchir, à mieux percevoir ce qui l’entoure, alors toutes les fois futur où il foncera dans le tas seront pour agir là où il est réellement nécessaire d’aller. Et ce jour-là, il n’aura probablement plus à envier les autres grosses pointures chez les Mercenaires, car il les aura indéniablement surpassés.

Pour l’heure, le Chasseur Ardent voulait se faire une séance d’entrainement pour se dérouiller un peu. Depuis qu’il était revenu de la Terre des Dragons il n’avait pas eu l’occasion de se remettre à niveau. Et sa dernière mission ne lui avait pas non plus permis de se défouler un peu. Il sortit alors du Centurio pour en faire le tour, rejoignant le grand terrain d’entrainement dont disposaient les Mercenaires lorsque ces derniers désiraient s’améliorer, ou quand ils voulaient se défier de façon plus sérieuse que lors de leurs bagarres de bars classiques
Celui-ci était d’une grande envergure, il faisait approximativement quinze mètres de large sur vingt de long et était entouré d’une robuste clôture composée de rondins en bois dont aucune ouvertures ou barrières n’y permettait l’accès. Seuls ceux qui avaient les tripes d’y entrer en connaissance de cause y étaient autorisé. Car

Une fois en son centre, Natsu s’échauffa quelques instants par des étirements et de petits exercices physiques afin de se remettre un minimum en forme pour ne pas se froisser un muscle. Puis il se mit en position de combat, la jambe et le bras gauche en avant, les poings levés à hauteur de son menton, et le bassin légèrement rabaissé. Face à lui se tenait le vide, mais dans son esprit il visualisait une silhouette sombre, d’une taille et d’une corpulence similaire à la sienne, qu’il allait combattre. Cette « ombre » allait être son adversaire et son partenaire pour son entrainement, de nombreux combattants recours à cette méthode que l’on appelle « Shadow Boxing », et qui consiste à affronter un ennemi imaginaire afin de s’entrainer à exécuter des manœuvres de combats de nombreuses fois pour les accroitre et les perfectionner jusqu’à les utiliser dans de réels affrontements.

Après plusieurs inspirations profondes pour faire le plein d’air dans son corps, le Mercenaire bondit à la rencontre de son opposant imaginaire. Le poing droit chargé de puissance, il asséna un lent mais puissant coup que l’Ombre évita facilement. Lorsque son pied gauche se réceptionna en premier sur le sol, Natsu s’en servit comme point d’appuis pour effectuer une rapide rotation du bassin et frappa de sa jambe droite son adversaire perturbé par le changement soudain de vitesse d’attaque. Le coup projeta la silhouette sombre en arrière, mais Natsu ne voulait pas lui laisser de répit et se rua à sa poursuite pour continuer de s’acharner dessus.
Se mettant de profil au moment où il entra en contact avec sa proie, il lui asséna un coup de coude droit dans l’estomac afin de la plier en deux sous la douleur, puis surenchérie en relevant le bras pour écraser un nez imaginaire à l’aide du dos de sa main. Ensuite, il profita du fait que son opposant puisse être complétement déstabilisé pour faire un demi-tour tout en se baissant, frappant violement d’un revers du poing gauche l’articulation du genou de l’ombre, la forçant à mettre pied à terre.

Natsu se mit alors à sentir la puissance commencer à l’envahir, son pouvoir grandissait au fur et à mesure que les coups pleuvaient. Il continua à marteler son ennemi en se relevant férocement, assénant un coup de genou droit en plein dans le menton de la silhouette afin de la faire décoller du sol, puis enchaina rapidement avec un coup de pied gauche pour soulever encore plus haut sa victime. Il glissa ensuite dans l’air en laissant dans son sillage un courant d’air brulant pour se retrouver instantanément nez à nez avec l’Ombre, et finit son combo en assénant un nouveau coup chargé de puissance avec ses deux poings en même temps. Mais cette fois des flammes entourèrent subitement ses mains, et lorsque celles-ci entrèrent en contact avec son ennemi imaginaire, Natsu relâcha par la même occasion un violent souffle qui représentait l’accumulation de sa puissance physique et qui se combina avec la puissance magique de ses flammes pour crée une véritable explosion ardente qui ravagea tout autour de lui dans un périmètre de quinze mètres. Heureusement qu’il avait pris de la hauteur avant d’utiliser une telle attaque, autrement le terrain d’entrainement des Mercenaires aurait finit dans un sale état.

Quand le calme fut revenu, Natsu resta un instant sans bouger, réalisant peu à peu ce qui venait de se passer. Il était essoufflé, mais pas fatigué. Autrefois, il lui aurait fallu patienter plusieurs dizaines de minutes pour retrouver l’énergie magique et physique qu’il aurait dépensée dans de tels mouvements, mais cette fois-ci il venait de combattre d’une façon totalement différente.
Xiao Meï lui avait expliqué par le passé les différentes façons de recourir à la magie, soit par incantations verbales, soit par incantations gestuelles. Natsu n’avait jamais recourut à l’une d’entre elles pour la simple raison qu’il avait toujours apprit à faire jaillir son pouvoir de façon brute. Ses capacités innées à recourir à la magie sur l’ensemble de son corps spontanément ne lui avait jamais laissé l’opportunité de réfléchir à un autre moyen de s’en servir. Il ne s’était alors jamais rendu compte que cette méthode le forçait à dépenser une quantité d’énergie magique colossal, l’épuisant toujours jusqu’à l’inconscience chaque fois qu’il combattait.
Le Dragon lui avait enseigné que sa magie de Type Feu était trois fois plus puissante que celle d’un individu ordinaire de par le sang qui coulait dans ses veines, mais en échange elle était deux fois plus gourmande en énergie. Par ailleurs, sa façon parfaitement brouillonne de recourir à la magie sans préparation multipliait encore par trois sa dépense magique, rendant chacun de ses sorts extrêmement couteux. Xiao Meï avait alors enseigné à Natsu une méthode alternative pour combiner des incantations gestuelles à des mouvements d’art martiaux, permettant ainsi de modifier les incantations propres à un sort sous la forme de techniques et manœuvres de combats. Cela rendait l’activation d’un sort plus long qu’a l’accoutumé, mais si le Mercenaire parvenait à perfectionner la rapidité et la précision de ses mouvements, il serait alors en mesure de raccourcir ce temps d’incantation.

Quand il observa les ravages que son souffle de flamme avait causé dans le terrain d’entrainement, Natsu put comprendre où se situait encore les progrès à réaliser. Il venait seulement de faire appel à l’équivalent d’un sort de Brasier ++ avec ses deux mains. Le fait de concentrer autant de flux magique équitablement entre eux lui avait pris trois fois plus de temps que pour accumuler un seul sort de Brasier ++ dans un unique poing. Par ailleurs, si il désirait recourir à son niveau de magie le plus élevé, en l’occurrence un sort de Brasier X, il lui faudrait soit relâcher sa puissance d’un coup comme il le faisait autrefois, risquant de lui accroître le coût magique mais lui permettant d’y recourir instantanément, soit de rester impassible pendant quelques instants pour concentrer les ressources nécessaires sans surplus, soit de réaliser un enchainement bien plus long et complexe que précédemment.
C’est pour cela qu’il lui fallait également perfectionner la maitrise de son corps, l’explosion qu’il avait causée était due au relâchement de sa puissance physique sous la forme d’un large souffle circulaire. Cela combiné aux flammes lui avait permis de créer des dégâts colossaux sur une large zone pour un moindre coût en énergie. Et il en était fier ! Si fier qu’un sourire admiratif s’était dessiné sur son visage. Il sentait qu’il pouvait continuer à grandir de cette façon, qu’il s’agissait d’une des nombreuses étapes qu’il devait franchir pour devenir meilleur. Il savait qu’il devait apprendre à se contrôler mentalement, mais maintenant il avait la certitude que malgré sa formidable puissance il devait encore faire des efforts pour apprendre à contrôler son corps.

Se sentant plus enflammé que jamais, le Chasseur Ardent serra de nouveau les poings, se remit en position de combat et reprit sa confrontation avec son Ombre. Mais au vue de ce qu’il venait de réaliser, il savait qu’il lui fallait pousser son corps encore plus loin pour parvenir à maitriser ses aptitudes, il devait apprendre  à faire preuve de plus de rapidité d’action et de réaction. Aussi augmenta-t-il le nombre d’adversaire imaginaire qu’il allait affronter, le faisant passer à dix !

Maintenant qu’il sentait entièrement encerclé, il lui fallait donner plus que le maximum de lui-même pour espérer dire que cette séance soit fructueuse. Et sans perdre un instant, il fonça vers la plus proche des silhouettes
Sans se retenir, il lui flanqua une rapide série de coups de poings dans le ventre pour le perturber, puis l’agrippa solidement au niveau du bras droit et du torse avant de faire une rotation sur lui-même tout en fléchissant les jambes. Il profita ainsi du mouvement pour projeter son adversaire par-dessus son épaule avec une grande force, le faisant s’écraser contre un autre opposant. De là, Natsu renchérit en bondissant furieusement vers une autre silhouette pour la percuter avec la force de son corps, pour ensuite rouler au sol sans se faire la moindre douleur, tenant fermement sa proie à bout de bras. Puis il se servie de son élan pour se permettre de se relever dans le mouvement qui suivit sa roulade, bondit dans les airs en repoussant légèrement l’Ombre qu’il tenait face à lui pour la frapper durement au visage tout en entourant son poing de flamme. Mais contrairement à la fois précédente, il ne relâcha pas sa puissance physique brutalement, il la condensa en un point précis pour qu’elle ait l’effet d’un canon à air qui propulsa ses flammes dans une unique direction, créant un affaissement circulaire calciné de deux mètres de diamètres dans le sol.
Mais Natsu ne voulait pas d’un entrainement où ses adversaires resteraient à attendre ses actions. Déjà dans son esprit, trois Ombres l’avaient rejoint à l’unisson dans les airs, une derrière, une à droite et une à gauche. La première l’assaillit aux jambes, tandis que les deux autres s’en prirent en même temps aux bras respectif du Mercenaire. Ce dernier déplaça son flux magique jusque dans ses pieds, il en avait certes perdu presque l’intégralité de sa puissance mais cela lui permit de se servir de la faible impulsion qu’il produisit pour tournoyer sur lui-même et d’ainsi se permettre de flanquer un coup de savate en plein visage de la première ombre, tandis qu’il parvint à intercepter les attaques des deux autres en les agrippant solidement. Et encore une fois emporté dans son élan, il continua à tournoyer pendant qu’il chutait, se servant de la vitesse qu’il venait d’accumuler pour écraser ses deux adversaires au sol. Le choc que produisirent ses bras fissura le terrain en cône sur cinq bon mètres.

Les quatre dernières silhouettes se ruèrent sur le Mercenaire encore à terre. Celui-ci eu à peine le temps de se relever sur les mains à l’aide d’une cabriole qu’il enchaina son mouvement en flanquant une tornade de coups de pieds enflammé. Cependant il n’avait pas très souvent recourut à cette manœuvre acrobatique et ses bras perdirent rapidement le rythme pour le maintenir en équilibre, le faisant ainsi ridiculement retomber sur la tête. Ce qui eut également pour effet de lui faire perdre sa concentration dans son entrainement, les silhouettes s’évaporèrent de son esprit en un instant alors qu’il serrait les dents de douleurs tout en se frottant le visage couvert de poussière. Il lui paraissait clair que de nombreuses autres choses étaient à travailler d’avantage si il ne voulait pas de mauvaises surprises de ce genre durant un réel combat. Sa seule satisfaction était qu’il était, une fois encore, quelque peu essoufflé par ses efforts. Cela il le devait à sa grande robustesse qu’il avait accrue au fil des combats et des missions. Mais il devait encore allait plus loin, il savait qu’il pourrait s’entrainer ainsi toute la journée, et il n’allait pas se faire prier pour continuer.

Tout en se dépoussiérant, Natsu se remit adroitement sur ses pieds, toujours plein d’énergie. Il lui fallait continu à bouger vite et bien. Il passa donc le reste de son temps à recourir à des exercices plus farfelus les uns que les autres jusqu’à finir épuiser. Comme le fait de projeter plusieurs dizaines de sort de Brasier dans les airs, chacun à des intervalles différentes, pour qu’il s’entraine à les éviter de façon répété sans avoir le droit de les dévier à l’aide de ses mains. Il était certes insensible aux Sort de Type Feu, mais cela ne l’empêchait pas de les imaginer comme une menace lors de ses mouvements. Il s’entraina également à enchainer, roulades, acrobatie et autre pirouettes à sa vitesse maximale en évitant de chuter le plus possible dans un temps impartie. La difficulté venait surtout du fait que le terrain était en train de se faire ravager par sa faute, et que les sillages et cratère dans le sol lui servaient naturellement d’obstacles à ses mouvements.



Comme prévu, la journée passa et à la fin de tous ses exercices Natsu était complétement épuisé en ressources magiques comme physiques. Il était étendu par terre, le corps entièrement couvert de sueur mêlé à la poussière et ses vêtements étaient sales et déchirés par endroits. Sa respiration était rauque, le simple faite d’inspirer ou d’expirer de l’air lui brulait la gorge. Des muscles dont il ignorait l’existence le tiraillaient pendant que son esprit se brouillait pour l’emmener lentement dans la torpeur.
Ce n’est que deux heures plus tard, alors qu’une pluie battante l’éclaboussait depuis près d’une demi-heure qu’il se réveilla subitement. Le tressaillement que son corps subit lorsqu’il se rendit compte du choc thermique raviva ses douleurs musculaires en un rien de temps, le faisant grogner amèrement alors qu’il essayait de se détendre pour ne pas accentuer sa souffrance.
Après quelques bouffés d’air humides, le Chasseur Ardent laissa son regard se perdre vers l’obscure ciel orageux. Pas une seule étoile n’était visible derrière le voile nuageux, son épaisseur et sa noirceur obscurcissait même la lune qui s’était levé depuis peu. Seule la lumière du Centurio qui filtrait à travers ses fenêtres permettait à Natsu de se repérer dans les ténèbres qui l’entourait, ça et le ramdam que produisaient les clients et la musique au cœur de la taverne. Cela le fit légèrement sourire malgré son piteux état. Pour rien au monde il ne pourrait se passer de l’ambiance qui imprégnait le Q.G des Mercenaires si cher à son cœur, ni même ses habitants. Il voulut se lever pour rejoindre ses compagnons, mais il avait décidément bien trop remplit son entrainement pour parvenir à tenir la distance. Ce fut déjà spectaculaire de sa part d’arriver à se redresser sur ses fesses, mais il avait véritablement du mal à pouvoir faire d’autre gestes. Le fait de s’être endormie subitement sans avoir au préalable exécuté quelques étirements, couplé à la douche froide qu’il subissait depuis un moment, allait lui causer des nombreuses crampes pendant un bon moment. Et probablement une pneumonie si il continuait à rester sous la pluie plus longtemps. Un vrai comble pour quelqu’un ayant le sang d’un Dragon dans ses veines.

- Ha le voilà ! S’exclama soudainement une voix grave dans le dos du jeune homme
- Et ben Natsu, ricana une seconde voix plus fluette, t’es trop dans la lune pour venir souper avec nous ou quoi !


Malik et Diana, qui étaient tous deux des collègues du Mercenaires, venaient de se dépêcher de rejoindre leur compagnon pour l’aider à se relever et pour l’accompagner à l’abri au Centurio.

- Ordre de Fred, souligna Malik en passant le bras droit du garçon par-dessus son épaule tandis que Diana faisait de même avec le bras gauche. Et puis un repas sans toi c’est pas aussi amusant. Reprit-il avec un sourire ébréché
- De plus, si ça avait été l’un d’entre nous qui nous étions tué à l’entrainement, t’aurais été le premier à venir nous chercher sous cette flotte sans broncher, renchérit  Diana. Alors autant qu’on te rende l’appareil de temps en temps. C’est pas tous les jours qu’on peut t’aider, toi qui peux pratiquement tout faire tout seul.


Le Chasseur Ardent resta quelque peu surpris d’être soutenue de la sorte par ses camarades, il est vrai qu’il n’en avait pas souvent eu l’habitude au vue de ses capacités au-delà de la normale. Mais il changea rapidement cet état d’esprit pour devenir plus compatissant envers le duo. Il ne leur en voulait absolument pas, au contraire, cela lui faisait chaud au cœur de sentir les liens qui unissaient les Mercenaires entre eux, même si il savait que ces deux-là allaient lui demander de payer leur prochaine tourné en compensation de leur aide. Mercenaire mais pas tête en l’air !
De plus, tout ceci lui permit également de prendre un peu plus conscience de ce que lui avait expliqué Fred dans la matinée. Il devait s’ouvrir encore plus à ses proches, partager ses idées les plus sérieuses et ne pas seulement se contenter de rire et de s’amuser avec ses amis. Ils étaient tous une grande famille dont leurs cœurs étaient connectés aux yeux du Draconicus. Il n’y a rien qu’il devait garder pour lui-même, surtout s’il s’agissait de l’avenir du Centurio. Alors une fois qu’il serait en compagnie de tous les autres, il se dit qu’il allait leur parler de son projet, et qu’il écouterait toutes leurs idées pour que leur maison retrouve sa gloire d’antan.

Et la journée du jeune homme se finit donc comme elle avait commencé, comme toutes ses journées commençaient et terminaient d’ailleurs : En étant prés de sa famille. A rire, chanter, boire et s’amuser tous ensemble sans penser à demain.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Noirâtre Acceptation
Féminin
Nombre de messages : 324
Age : 26
Date d'inscription : 22/06/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
548/650  (548/650)
Mar 23 Fév 2016 - 15:37
Je suis très frustrée, j’avais fait l’erreur d’écrire mon commentaire directement sur la zone de saisie de la réponse, et évidemment, j’ai perdu le texte. Donc je dois recommencer tout ce que j’ai écrit avant-hier. Il se peut du coup que je sois plus directe ^^.

Alors, il y a d’abord ce début, que je trouve pas mal. Je n’ai pas le plaisir de bien connaître Fred, donc je ne peux pas vraiment dire si tu l’as bien joué, mais j’ai noté plusieurs choses sur cette partie.

D’abord, ton personnage exprime en rp ce que j’ai l’impression que tu veux faire hors rp. C’est à dire qu’il veut remettre les Mercenaires « dans le jeu ». Je trouve que c’est pas mal d’exprimer ce ralentissement au niveau du rp.  J’ai bien aimé le petit clin d’oeil  à l’Eclaireur. Evidemment, pour parvenir à ce redressement du groupe, une certaine patience et de la volonté sont nécessaires, sans parler de régularité. Mais tes intentions sont bonnes et j’espère que tu t’y tiendras.

Je n’ai pas été entièrement convaincue par Fred. Par moment oui, mais à d’autres, je l’ai trouvé un peu mou. En exemple avec cette phrase que je n’aurais pas pensé entendre de la bouche d’un barman au Centurio :

Citation :
Excuse-moi de m'être un peu trop emporté. Je comprends tout à fait pourquoi tu à agit de cette façon. C’est respectable de ta part.

C’est un peu mou. Je ne dis pas qu’ils doivent toujours parler comme des Chartreux, mais c’est presque comme si vous étiez deux fillettes qui vous étiez disputées pour une poupée.  Le contenu de la discussion en lui-même n’est sinon pas mauvais mais bon, on n’est pas toujours transporté.

L’entraînement est quant à lui pas mal, ce genre de contenu n’est définitivement pas ma tasse de thé, mais j’essaie vraiment de le juger avec objectivité et de voir les qualités manifestes.

Je trouve que cette technique d'entraînement a du sens, et ma foi, j’ai envie de dire « pourquoi pas ? ». Après, j’ai un peu plus de mal à croire qu’on peut vraiment imaginer avoir dix ennemis contre soi et les imaginer simultanément t’attaquer. De fait, en vérité, on a dix cerveaux qui ont leur propre pensée, une tactique différente. Dans une seule tête, tu ne peux pas avoir dix tactiques simultanées et réellement offensives. Donc pour moi, ce ne sera jamais la même chose, tu ne peux pas réellement comparer cette situation à du concret.

Autre raison pour laquelle je suis assez sceptique, c’est que même si tu imagines leurs attaques, tu ne souffriras jamais d’une véritable attaque. Natsu ne pouvait ici que souffrir de fatigue ou d’un éventuel accident. Dans un vrai combat, le fait d’être touché et attaqué a un impact sur la façon de réagir et d’endurer le combat.

Voila les raisons pour lesquelles je ne suis pas entièrement convaincue de l’effort énorme que produit Natsu. Certes, il est fatigué par rapport à l’énergie qu’il a dépensé dans ses attaques, mais j’ai l’impression que tu essaies de nous convaincre à quel point Natsu a des difficultés, et moi je reste un peu sceptique.

Autre chose que je ferai remarquer en plus de l'orthographe et la conjugaison par moment un peu problématique , c’est des mots oubliés (ou même des phrases), des distractions qui me font me demander si tu te relis par moment . Comme par exemple, cette fin de paragraphe :
Citation :

Seuls ceux qui avaient les tripes d’y entrer en connaissance de cause y étaient autorisé. Car

Car… ? Car ! Ah oui, car ! =). Bon allez, je te taquine, mais vu que ça n’avait pas vraiment de sens avec la phrase suivante, j’ai bien compris que tu avais été distrait, donc essaie de faire attention à ça.

La conclusion avec les comparses est mignonne même si elle n’est pas bouleversante. Je trouve intéressant que Natsu semble se remettre en question et j’espère que ça reflète ta propre remise en question. Je pense avant tout que tu dois essayer de comprendre les objectifs généraux de ton groupe, et de ne pas la jouer « je fais comme je veux, j’ai ma propre vision du groupe, mon propre chemin ». Sinon, les choses ne progresseront jamais.

Bon après le côté « Natsu, t’es tellement fort, on n’a jamais l’occasion de t’aider », on repassera mais bon, je pense que tu es motivé à faire avancer ton groupe et c’est le plus important.

Avancé : 30 points d'expérience + 300 munnies + 3 PS en magie.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Remise en forme
» Remise en forme
» Remise en forme ! [Ouvert à tous]
» Bienvenue dans notre centre de remise en forme [PV Fuchs]
» remise en forme