La forme de vie ultime

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Officier
XP:
312/150  (312/150)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 20 Nov 2015 - 11:46
[Mini-série]
La fin d’un monde (ou presque)

Un hérisson humanoïde bleu courrait à toute vitesse dans les rue d’une ville en pleine journée, poursuivit par un énorme camion noir. Il sautait par dessus voitures et barrières avec une agilité folles avant de mettre le pieds sur une plaque marquée de flèches, le propulsant encore plus vite. Rien ne semblait pouvoir arrêter le hérisson... Jusqu’à ce qu’il percute une voiture, puis un arbre et une barrière avant de se faire rattraper par le camion et écraser par ce dernier. Quelques secondes plus tard, il réapparaissait en pleine forme un peu plus haut dans la rue et recommençait de la même façon.

Durant ce temps, dans une des rue perpendiculaire à l’avenue principale, un autre hérisson, à la peau noire marquée de plusieurs ligne rouge et une chauve-souris aux formes généreuse se tenait adossé à un mur, observant le héros du jeu passer et repasser après chaque échec. La jeune femme avait des cheveux blanc et des yeux bleu sarcelle et portait une combinaison moulant noir avec un énorme coeur rose bordé de blanc sous son décolleté, des gant blanc lui remontant jusqu’au dessus du coude et bordé de rose ainsi que des bottes à talon montantes assortie et reprenant sur leur pointes le motifs sur sa poitrine. Elle été légèrement maquillée, un peu de rouge à lèvre rose clair et de far à paupière bleu, juste ce qu’il fallait pour accompagner son teint légèrement bronzé et ses long cils. Une paire d’ailes aux bords noirs avec des membranes roses dans son dos et deux grande oreilles sur le dessus de sa tête ne laissaient aucun doute quand à son espèce.

La créature à la tête hérissée de piquant prenait alors la parole :

”Ce gamin n'est vraiment pas doué, on en est qu'au premier stage et c'est quoi, son septième Game Over ? A cette allure on est pas prêt d'être sur le devant de la scène. Je me demande même pourquoi tu m'as demandé de venir ici Rouge, ça n'a aucun intérêt et on risque d'apparaître dans le décors.”

La jeune femme s'étirait alors de tout son long, levant son bras droit au dessus d'elle et posant la main du gauche sur son coude, avant de regarder son compagnon du coin de l'oeil, l'ai légèrement déçue au moment de lui répondre.

”Tu n’est vraiment pas amusant Shadow, pour une fois qu’on à l’occasion de sortir se dégourdir un peu les jambes, toi tu voudrais rester simplement dans la mémoire à attendre notre tour. Puis tu fait ton apparition ici juste après, sinon j’aurais largement préféré une balade en forêt. Pour la peine, je vais te prendre ça!”

Elle passait alors rapidement sa main gauche dans le dos du hérisson noir, avant de la ramener tenant une pierre précieuse de belle taille, verte et brillante, se mettant alors à marcher en direction du fond de la rue avec l’autre main posée sur sa hanche. Elle entendait alors quelques pas derrière elle, avant de sentir son bras saisis assez fermement et de se retourner pour remarquer que Shadow l’avait attrapée.

”Pas la peine de faire ça pour me forcer à y aller, il suffisait de me le demander. De toute façon il y auras un temps de chargement avant la cinématique, j’aurais qu’à me téléporter à ce moment là.”

Elle affichait un petit sourire narquois avant de lui rendre le joyaux et que tout les deux disparaisse dans un flash de lumière pour se retrouver au coeurs d’une forêt extrêmement dense. Les branches et les troncs des arbres de cet endroit était énormes, certaines formant littéralement des sortes de routes suspendues. Lorsque le hérisson la lâchait et esquissait le mouvement pour croiser ses bras, elle l’attrapait par le poignet et le tirait derrière elle en marchant. L’air était agréable et frais et l’ont pouvait profiter du silence dans les endroits comme celui-ci lorsque le jeu ne s’y déroulait pas encore. Certes les décors était quelques peux anguleux et l’on pouvait facilement deviner les formes géométriques qui tentait de passer pour des cercles, mais cela avait toujours était ainsi pour eux, c’était même le cas de leur propres corps dans une certaines mesure.

Par endroit, les textures s’affichaient mal ou pas du tout, signe du vieillissement du support sur lequel leur jeu se trouvait, un disque pouvant toujours se rayer avec le temp. Ils n’avaient pas réellement à se plaindre, rien n’avait été complètement effacé pour le moment et même si c’était devenu plus rare, la personne qui avait acheté leur jeu y jouait encore de temps à autre ou le prêtait à ses enfants, même si cela agaçait Shadow de les voir progresser aussi lentement.

- Ça ne t’arrive jamais d’avoir envie de partir d’ici, de pouvoir découvrir de nouveaux endroit et de faire d’autres chose ?
- Pas vraiment. Puis si quelqu’un venait à partir, on finirait sûrement tous à la poubelle. A la limite si on partit tous en même temps, mais je crois que tu est la seule à en avoir envie.
- Ça ne te fait vraiment rien de toujours jouer le même rôle et d’être figé entre chaque partie ?
- Ça a toujours été comme ça. Puis en dehors du disque et de la console, on a aucune idée de ce qu’il y a. Ça pourrait tout aussi bien être du suicide.
- Ou bien la liberté, les robes, les bijoux, les terrasse de café. Moi je trouve que le jeu en vaut la chandelle. De toute façon, le disque finira bien par ne plus fonctionner; si ce n’est pas ça, ça seras la console qui va lâcher. Dans tout les cas, on finira simplement oublié et sans même savoir si on a eu un quelconque succès.

Elle lui lâchait alors le bras et se mettait à avancer toute seule, l’air contrariée. Çà l'agaçait qu’il ne puissent pas la comprendre, mais elle était la seule à avoir été programmée avec ce genre de désir, tout les autres ayant plus où moins ce qu’ils voulaient, à l’exception du Docteur Eggman qui ne pourrait jamais conquérir le monde à cause du scénario qu’ils devaient tous suivre, mais constater les échecs de l’équipe adverse avec le joueur au commande semblait largement lui suffire.

Elle s'apprêtait à s’envoler pour trouver un endroit où être seule au moment où la voix du hérisson se faisait de nouveau entendre.

On peut toujours en parler aux autres avant, il y aura forcement un moment où il va laisser le jeu en pause le temps d’aller manger où quelque chose du genre. C’est pas le genre de chose qu’on peut décider seul.
- D’accord. Mais dès qu’on en as l’occasion alors.
- D’accords. Par contre, là je dois y aller, visiblement il a finit par passer, c’est à moi d’aller me battre contre Sonic. On se voit après.”

Il disparaissait alors dans un flash de lumière et la chauve-souris se retrouvait seule se rendant alors à la fin du stage en volant pour rejoindre la carte du monde et se rendre elle aussi dans la ville. La nuit était tombée à ce stade de la partie et elle pouvait voire le combat entre les deux hérissons. Sonic, le bleu, n’était pas maîtres de ses mouvements, mais contrôlé par un enfant devant un écran de télévision, alors que Shadow lui ne pouvait pas faire appel à la totalité de ses pouvoirs. Il allait falloir plusieurs essais au joueur pour réussir à battre le hérisson noir, qui faisait tout de même tout ce qu’il pouvais pour ne pas perdre, malgré le fait qu’il râlait un peu plus tôt sur la lenteur de la progression de l’enfant.

Rouge quand à elle se tenait assise au sommet d’un immeuble, balançant ses jambes d’avant en arrière en fredonnant son thème musical. A un moment, elle voyait l’enfant détourner la tête pendant que les deux combattant était en train de se parler durant une cinématique, avant de se lever et de partir. Voyant ensuite l’affichage d’un écran de chargement sur le téléviseur. Elle s'apprêtait déjà à sauter sur le duo pour les interpeller, mais visiblement, le hérisson noir avait décidé de tenir parole, ce qui lui donnait envie de s’approcher beaucoup plus calmement.

- Tu parle d’une journée, j’ai cru que j’allais finir par vraiment mourir.
- Ouai, enfin, il faut qu’on parle, qu’on parle avec tout les autres.
- Wow, ça y est, tu officialise avec Rouge ? Knuckles va être vert de rage !
- RIEN A VOIR AVEC ÇA !!! Enfin, c’est bien au sujet de Rouge, mais pas de ça. En fait elle voudrait...
- J’en ai marre de ce jeu, je veux partir d’ici.
- Tu fais preuve d’encore moins de tact que l’autre tête de pioche sur ce coup là.
- Ça ne sert à rien de tourner autour du pot. J’en ai assez de passer des mois figée sur le disque, de toujours devoir rejouer les même scène encore et encore alors qu’il y a sûrement des tas d’endroit intéressant en dehors d’ici.
- Elle est sérieuse là ?
- Elle l’est.
- T’est au courant que si tu pars sans nous, on va finir au rebut ou définitivement sur une étagère. Tu as été programmée pour être égoïste et égocentrique, mais y a des limites quand même, tu devrais penser un peu aux autres. Il se passe quoi si Amy, Knuckles ou Tails n’ont pas envie de partir ?
- C’est pour ça que je veux en parler avec tout le monde, je ne peux pas être la seule à en avoir assez de cette situation. Ne me dis pas que tu n’en as pas marre d’être coincé ici alors que tu ne fait que parler de liberté à longueur de temps.
- Moi ? Je joue juste le rôle qu’on m’a donné, je me fiche pas mal d’être libre ou pas, tant que je suis avec les autres. Après, y a aussi le plaisir et la joie qu’on procure tous à ces enfants lorsqu’ils jouent avec nous. Mais je suppose que de ça aussi tu t’en fiche.
- Oui et alors ? Je...
- ATTENTION !!!

Tout se passait si vite qu’elle avait à peine le temps de réaliser. Une secousse ébranlait le sol sous leurs pieds et une intense lueur rouge en émanait, laissant à peine le temps au hérisson noir de prendre appui sur le bitume sous ses pieds de pousser la chauve-souris avec sa main gauche, avant d’être happé par le halo lumineux aux cotés de son rival. Le laser continuait ensuite sa route, coupant la ville en deux.

La jeune femme était tombée sur le flanc, légèrement sonnée, elle s'apprêtait à se relever, apercevant la mains de Shadow à coté d’elle. Elle se tournait dans sa direction voulant l’aider à se relever pour fuir et découvrait que seul son avant bras était présent, émettant de petite particules lumineuse rectangulaire à l’endroit où il était sectionné et disparaissant progressivement, jusqu’à ce que seul l’anneau à son poignet reste et tombe à plat dans un tintement métallique. Elle regardait alors autour d’elle s’attendant à voir l'antihéros réapparaître aux coté de son rival, mais rien. Elle se relevait rapidement en emmenant le bracelet lorsqu’elle apercevait au loin la lueur rouge réapparaître.

Elle prenait plusieurs pas d’élan et s’envolait, atteignant rapidement l'énorme anneau lumineux lui permettant d’aller ailleurs. Elle se retrouvait maintenant dans un désert, la pyramide au loin éventrée. Elle se mettait à chercher désespérément le gardien des lieux le découvrant à terre, au pied de l’émeraude qu’il était censé protéger. Il était incapable de bouger et refusait que la chauve-souris l’aide à partir, préférant disparaître à son poste plutôt que de l’abandonner. Elle l'asseyait alors contre le piédestal de la pierre précieuse géante, avant de fuir une fois de plus alors que l’horizon changeait de couleur.

Elle était désormais dans la station spatiale ARK, le lieu où le jeux était censé se terminer. Un immense complexe futuriste de la taille d’une demi-lune. La première personne qu’elle y croisait était Tails, le renard jaune à deux queues, immobile, les bras ballant et regardant dans le vide. Il n’affichait plus la moindre réaction, n’était plus qu’un pantin figé debout. Elle posait ses deux mains sur sa bouche pour étouffer son cris d’horreur en le découvrant. Elle partait ensuite en courant dans les couloirs, pour découvrir le Docteur Eggman le bras droit fusionné avec un mur et les deux pieds au travers du plancher. Il lui conseillait de fuir tant qu’elle le pouvait, mais elle ne l’écoutait pas, reprenant sa route lorsqu’elle se rendait compte qu’elle ne pourrait jamais le dégager.

Elle atteignait l’endroit qu’elle voulait, une salle avec une fenêtre donnant une vue sur la planète bleu dont elle venait. Elle marchait vers la vitre et y posait la main droite, en tenant l’anneau de Shadow contre son coeur dans l’autre main. Elle tombait ensuite à genoux, fondant en larme. C’est à ce moment là qu’elle remarqué une ombre à ses cotés, celle du seule autre personnage féminin du jeu, Amy Rose, la hérissonne rose follement amoureuse de son congénère bleu. Mais lorsqu’elle se retournait, elle ne voyait personne et n’entendais aucune réponse, jusqu’à ce que de la buée apparaisse sur la vitre et que des mots s’y inscrive, Rouge comprenant alors la situation, les textures de la jeune femme n’était plus disponible, ainsi que ses fichiers son, elle n’était plus qu’un fantôme silencieux qui écrivait pour communiquer.

- Shadow et Sonic ne sont plus là. Tu devrais partir tant que c’est possible. Tu n’est pas encore buguée.
- A quoi bon ? Je vais me retrouver seule, je voulais partir avec Shadow, mais il ne voulait pas vous abandonner, mais il a disparu en me sauvant. Cet idiot de méchant au grand coeur. Ça n’en vaut plus la peine.

La hérisson quittait alors la pièce en silence et fermait la porte derrière elle. Rouge regardait alors la planète ravagée par la vitre, alors qu’elle sentait le temps ralentir de plus en plus avant de finalement se figer.

Dans le monde à l'extérieure, la façade de l’appartement était enfoncée par un énorme bloque d’une étrange pierre blanchâtre, le téléviseur fêlé affichant l’image fiche de la ville et du hérisson noir sautant sur le coté le bras tendu vers quelque chose qu’on ne pouvait pas voir sous cet angle. Il clignotait avant de s’éteindre, alors que le bruit de rotation provenant de la console cubique au sol s'arrêtaient au même moment que toutes les lampes encore allumées aux alentours cessait de produire de la lumière. L’endroit ne résonnait désormais plus que des cris de terreur et des pleures des habitants d’Illusiopolis.

messages
membres