Le Chasseur Ardent

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
431/550  (431/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 4 Nov 2015 - 11:16

Cela faisait maintenant trois jours que Natsu était revenu de son voyage dans les Terres des Dragons. Il avait à peine profité de son retour qu'il était déjà partie pour une mission sur les Terres du Consulat avant même de prendre des nouvelles de ses amis. Il faut dire aussi que très peu d'entre eux étaient à Port Royal en ce moment. Tous étaient également en mission, et le Chasseur Ardent s'ennuyait comme un rat mort après avoir rempli son contrat.

Il avait passé le plus clair de la matinée à boire et grignoter au bar tout en discutant avec Fred, le tenancier. Celui-ci lui avait raconté les derniers agissements du Centurio depuis son départ.
Ils avaient acheté une mine de souffre dans le Monde du Colisée de l'Olympe afin de faire du commerce d'arme, chose dont Natsu eu du mal à comprendre l’intérêt puisqu'il ignorait les propriétés du souffre. Mais dernièrement quelqu'un ou quelque chose avait assassiné une partie du personnel, ce qui compromettait le commerce en ruinant les accords passés avec les acheteurs.
Les Relations avec Radcliff dans le Nouveau Monde sont de plus en plus tendus, l'envoyé de la Couronne Britannique critique ouvertement le travail des Mercenaires et leur incompétence. Il estime qu'ils sont incapables de tenir leurs engagements et qu'ils se cachent derrière de fausse excuse. Et malheureusement, les colons se laissent progressivement influencer par ses paroles. Cela eu pour effet de faire bouillir le sang du Draconicus qui se disait bien l'envie d'aller voir ce gros lard pour lui expliquer deux trois truc.
Le Centurio désirerait entretenir un système de transport indépendant pour tout le monde de Port Royale pour ne plus avoir à passer par la Shin-Ra pour voyager, mais aussi dans le but de camoufler une manœuvre qui permettrait aux Mercenaires d'avoir la mainmise sur tous les transports dans le monde de Port Royale. Faisant d'eux les principaux bénéficiaires de tous ce qui voyagerait dans ce monde.
Mais vint ensuite une information que Natsu eu du mal à mémoriser dans l'immédiat:
- Les Sept Grand Corsets ? fit-il en penchant la tête sur le côté et en levant grossièrement un sourcil.
- Corsaires, Natsu ! Fit las le Tenancier tout en astiquant un verre qu'il tenait en mains à l'aide d'un chiffon. Les Sept Grands Corsaires !
- Haaaaaaaaa ! Et ils servent à quoi ?
- Pour faire simple: Le pacte que nous avons signé avec eux fait qu'ils ont le droit de pratiquer leurs activités de pirates librement dans les eaux des Caraïbes. En échange, ils nous verseront un pourcentage de ce qu'ils gagneront, et nous en gage de bonne foi on ferme les yeux sur certaines de leurs actions, ou alors, afin de ne pas laisser de soupçons nous faisons semblant de les pourchasser et nous finissons par les "perdre".
- .................................................
- A quel moment tu as lâché ?
- Ha non t'en fais pas j'ai tout comprit mais.....on perd en crédibilité si à chaque fois on les attrape pas. Ça l'a fou mal de la part des types qu'ont affronté la Compagnie des Indes à 10 contre 200.
- Vous étiez sur la terre ferme Natsu. Cite moi lequel de votre formidable équipe de bras cassé est capable de tenir la barre pour poursuivre un navire en pleine mer.
- Ha ben ça c'est facile ! y'a........Tu sais l'autre là ! Et puis y'a aussi.......Celui qu'est en mission en ce moment ! Et faut pas oublier.........ben.........Bon ok on n’est pas énormément à savoir piloter un bateau
- Et ne parlons pas de ceux qui ne savent même pas rester debout sur un bateau
- On avait dit pas de coup bas Fred ! Ronchonna le jeune homme. J'viens à peine de revenir.
- C'est vrai. Sourie le Tenancier en réponse. Enfin voilà tout ce que qu'il s'est passé depuis ton dernier passage dans le coin.
- La vache ! Ça fait beaucoup quand même.
- C'est la crise un peu partout, le Centurio essaye de garder la tête hors de l'eau comme il peut. Mais avec cette guerre qui approche les affaires pourraient reprendre assez rapidement.
- Une Guerre ?
- La Ténèbres sont en train de grandir Natsu. La Coalition passe de ravages en ravages chaque jour, et la Lumière galère à leur tenir tête. Le Consulat ne se bouge pas trop le petit doigt pour les aider d'ailleurs, alors qu'ils sont censés être allié. La Coalition a lancé les étincelles d'une guerre, maintenant c'est devenu un brasier. Si personne ne se bouge ça sera un sacré merdier. Et il m'est difficile de les imaginer faire appel à nous pour les aider à conquérir les mondes tout en jurant de ne pas nous faire un coup tordue dans le dos. Parce que ces types ne partageront rien, il n'y aura de toute façon rien à partager quand tout sera ravagé.
- On aura cas bossé pour la Lumière dans ce cas ! j'veux dire, si on les aides à casser la figure à la Coalition ça nous fera de la pub pour nous.
- En espérant que leur fierté ne les en empêche pas, ce mit à ronchonner Fred tout en rangeant le dernier verre qu'il avait à nettoyer.
- Ils ont pas tort en même temps ! Certains d’entre eux sont vachement balèzes. Tu te rappel ceux que j’ai croisé à Halloween une fois lors de l’attaque de cette grosse bestiole en sable ! Niko, Roxy, la mini-peluche et même leur chef avaient l’air costaud. Donc en partant de là, j’ai du mal à les voir nous demander de l’aide vue les gros bonnets qu’ils ont dans leur rang.
- Parce que la Coalition est sans scrupule ! Elle frappe toujours là où ça fait mal, et bientôt toutes les Factions vont finir par se retrouver dos au mur sans aucun moyen de contre-attaquer si personne ne fait rien rapidement. Il leur est bien plus facile de détruire ce que les autres devront reconstruire. Rappel toi toutes les fois où on t’a envoyé réparer tes frasques.
- Ouai, fit jovialement le garçon en dévoilant un large sourire. C’est clair que c’était pas d'la tarte.


Tout en levant les yeux au ciel en constatant que le Chasseur Ardent n’avait pas grandement changé depuis son départ, Fred ne put s’empêcher d’esquisser un sourire discret. L’enthousiasme de Natsu regorgeait d’énergie. Son regard semblait plus sûr de lui et plus adulte. Il semblait avoir acquis quelque chose de particulier durant son absence qui l’avait rendu plus fiable. Même si il ne restait pas moins légèrement simplet par moment.

- Si tu le désire j’aurais une mission tout indiqué pour toi dans le coin. On rapporte quelques apparitions de sans-cœur au Cimetière des Epaves. Tu pourrais y mener une petite enquête et si possible exterminer ces bestioles.
- T’es malade ! Il parait qu’il y’a un groupe de troubadour super connue dans les Caraïbes qui feront un tour sur l’île de la Tortue ce soir ! J’vais pas manquer le gueuleton organisé pour le coup !
- De….quoi ? Lança stupéfié le Tavernier du Centurio.
- Soirée de fête! j’vais pas laissé passer ça ! J’men occuperais peut être le lendemain si j’suis pas trop défoncé. Sinon au pire donne là à quelqu’un d’autre.


Rectification, Natsu était toujours aussi irresponsable que d’ordinaire. Ça devait être une fausse impression.

-Sur ceux, claironna le Mercenaire, j’men vais pour Tortuga ! Vue le temps de trajet j’y serais vers le début de soirée. Allez amuses toi bien Freddy, j’t’e ramènerais mon ardoise en souvenir !

Et le jeune homme s’enfuit du Centurio en ricanant s’en faire attention aux menaces de Fred si il venait à saccager le moindre centimètre d’habitations. Puis il se dirigea en direction du port afin de prendre le prochain navire de la Shin-ra à destination de Tortuga. C’était les plus chères mais les plus rapides pour faire le trajet en une après-midi entière. Bien entendu, son mal des transports lui empêcha de profiter des embruns marins, du zéphire chaleureux, et de la compagnie des dauphins qui nageait aux cotés de l’embarcadère. Mais au moins il vida une bonne partie de son estomac afin d’avoir la place nécessaire pour la grande fête.

Comme prévu, lorsque le navire accosta aux abords de l’île de tous les vices, le soleil lançait ses derniers rayons sur le lit de l’océan infini. Le Mercenaire mit pied à terre une fois remit de ses maux et s’en allant encore légèrement barbouillé vers le centre de la ville portuaire. Celle-ci était comme toujours en pleine effervescence, les hommes y étaient saouls et passaient leur temps à se battre, les femmes de joies flânaient entre eux pour leur proposer leur service, l’alcool coulait à flots, on chantait et on criait, on riait et on s’amusait sans aucune retenue. Tout n’y était que désordre et festivité, Tortuga était véritablement l’île où chaque voyageur qui y faisait escales pouvait se sentir libre.

L’ensemble de la foule qui était en train d’arriver progressivement se rassemblait sur la grande place de la ville portuaire. En son centre se trouvait un vieux puits rebouché sur lequel étaient posé d’étranges instruments que leurs possesseurs étaient en train d’accorder une dernière fois avant leur spectacle. Et pour l’occasion, tous les bars de la place avaient sorti leurs chaises et leurs tables à l’extérieur afin que les clients puissent profiter pleinement de la musique et des boissons. Natsu se retrouvait alors en plein milieu d’une grande fête conviviale à laquelle même les plus ivres des hommes se permettaient un minimum de retenue avant que ne commence le concert.

Le Mercenaire se joignit à la clientèle du bar du « Rat Mousquet » et y commanda une pinte avant d’aller s’installer sur une chaise au hasard. Presque tous les pirates reconnurent le Chasseur Ardent quand ils le croisèrent, sa chevelure rose était difficilement oubliable, tout comme son caractère explosif, il avait par le passé tellement saccagé cet endroit lors de beuveries incessantes que plus personne n’osait déclencher une bagarre quand il était dans le coin. Ce qui expliqua le fait qu’une grande partie de l’enthousiasme des voyageurs chuta de plusieurs crans.
Natsu quand à lui se moquait éperdument de ce que les pirates pouvaient penser, il était venue ici pour boire et s’amuser comme à son habitude, cependant, il avait mine de rien apprit à doser sa grande force pendant son absence. Il était impatient que l’ambiance  dégénère pour qu’une grande bagarre éclate afin qu’il puisse s’amuser sans rien casser cette fois. Et il était tout aussi impatient de voir de quoi est capable ce groupe de musique aux instruments inconnue et pourtant assez familier dans leur conception. Où le Mercenaire avait-il bien put voir ce genre de chose avant ?




Dernière édition par Natsu Dragneel le Jeu 12 Nov 2015 - 1:15, édité 1 fois
Le Dévoué

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
208/270  (208/270)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 4 Nov 2015 - 17:38
<< Hey Ventru! Est-ce que je t'ai parlé de la... Terreur de Tortuga?!
- La terreur de Tortuga, Ace? >>

On était posé tranquillement à une table, il m'avait offert une chope d'hydromel et moi je m'en mettais plein la barbe en la buvant tranquillement, il y avait plus de gens que d'habitude, la faute au passage d'une "troupe de troubadour déchainant les mœurs au sein de Tortuga", et ce pourquoi on était ici, je n'avais pas pu refuser à Ace de venir, il était ravi de m'y amener, en me disant qu'il était impossible de combattre tout les jours la pègre de Tortuga... Et le sujet de notre discussion en attendant que le groupe se produire : La terreur de Tortuga!

<< Oui! C'tait un gars à peine plus âgé qu'un adolescent... Il est passé pour faire une descente en détruisant un stock d'arme... Et les entrepôts qui vont avec! Un incident sans précédent... Et il s'est fait un équipage à lui tout seul! Et a main nue! Une puissance terrifiante, depuis on l'appelle la terreur de Tortuga!
- Amusant ce que tu me dis là Ace. Deux descentes à Tortuga et il met tout à feu et à sang? Ça me semble pas si différent que d'habitude. Et puis pourquoi ça n'empêche pas les truands de se la pavaner comme s'ils étaient chez eux?
- Eh bien euh j'imagines qu'le mal ne se repose jamais?
- Ça doit être ça. >>

Je buvais quelques gorgées en regardant autour de moi, il y a vraiment de tout ici. En vérité je suis toujours un peu concerné par Beron et son assistant à la poigne dure... Ils sont toujours en vie ces deux là, le second peut-être racheté mais le premier... Je me demandes il me reste combien de temps avant qu'il ne fasse appliquer la loi du talion. En attendant aujourd'hui est une journée de repos. Et je comptes bien en profiter! Tiens... Ace a une goutte de sueur sur le front.

<< Hé Ace t'as vu un fantôme?
- Il... Il est là! La terreur de Tortuga! >>

Je tournais la tête.

Ça pour une surprise! Évidemment que la terreur de Tortuga c'est Natsu... C'est trop petit d'ailleurs Terreur de Tortuga, ça devrait être plutôt la terreur du centurio, ça c'est un titre à sa hauteur! J'eus un grand sourire sans vraiment m'en rendre compte, je terminais ma chope dans un grand geste puis je la reposais lourdement sur la table. Ace me regardait avec ces yeux exorbités en me priant de pas aller le provoquer. "T'en fais pas c'est un vieux pote, j'vais aller prendre de ses nouvelles"

Je me tirais une chaise et je m'installais à côté de Natsu comme si on était au centurio, je fis un geste pour commander deux Hydromel, puis je tournais mon attention vers le Draconique avec un grand sourire.

<< Salut Natsu! Ça en fait un sâcré bail. >>

Je donnais une poignée de munnies à la serveuse et je portais ma chope d'hydromel à mes lèvres, buvant quelques gorgées.

<< Ça fait depuis que je suis partit du Centurio sans rien dire en vérité, y'en a des choses qui ont dû se passer durant mon absence. >>


Dernière édition par Heinrich Ventrecroc le Jeu 5 Nov 2015 - 14:57, édité 1 fois
Le Chasseur Ardent

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
431/550  (431/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 4 Nov 2015 - 22:28


Pas mauvaise cette pinte de Rhum, pensa Natsu en la sirotant tranquillement. Elle avait un petit arrière-gout de banane qui lui donnait une saveur légèrement sucré, juste ce qu'il aimait. Le Mercenaire supportait généralement les alcools amers, mais il avait une préférence pour ceux ayant une tendance sucrée. Ceux-ci lui rappelaient les saveurs que l’on retrouvait dans le Monde de Noël quand il allait y faire des escapades quand il était enfant. Bien entendu, il ne dira jamais non à un verre d’un quelconque alcool si cela est dans le but de boire avec ses amis et de faire la fête. Sauf peut-être les alcools épicés et extrêmement amers, un détail qu’Auron et Fred n’ont jamais compris chez le Chasseur Ardent, lui qui était toujours tout feu tout flamme ne supportait pas le gout des boissons alcoolisées bourrées d’épice.

Quoi qu’il en soit, le Mercenaire ce délectait de sa pinte tout en observant les musicien compléter leurs ajustements. Le son qui sortait de leur instrument était vraiment étrange, parfois cela s’apparentait des couinements stridents, parfois à de grave sonorité comme on en entend lors d’une basse. Et puis les cordes semblaient être en fer ou en métal, Natsu n’arrivait pas à voir clairement ce que cela pouvait bien être, mais ce n’était pas des cordes ordinaires. Il y avait aussi cet imposant amas de caisse sur lesquelles était en train de frapper l’un des troubadours pour tester leur sonorité.
Mais une chose restait à titiller l’esprit du Chasseur Ardent : C’était la première fois qu’il voyait de tels instruments, et pourtant il avait cette drôle d’impression de déjà-vu. Il remarqua une sorte de symbole marqué sur l’ensemble des instruments qui semblait être la marque de leur fabriquant. C’était une espèce de mélange stylisé entre un « N », un « K » et un « S ». Mais où avait-il bien put voir ce symbole à la fin ?

Cette question lui prenait tellement la tête qu’il ne fit pas attention à la personne qui s’assit à ses côtés :

- Salut Natsu ! ça fait un sacré bail.

Lorsque le Mercenaire tourna la tête vers sa droite, il ouvrit de grands yeux de surprise en découvrant son ancien camarade Henri. Ce même Henri qui avait participé avait autrefois fait partie des Mercenaires, qui avait combattu à ses côtés lors de la guerre contre la Compagnie des Indes, et avec qui ils s’étaient amusé lors du Tournois de Léto.

- Henri ! Finit par lâcher Natsu plus heureux que jamais en écartant les bras pour faire une accolade à son compagnon. Comment que tu vas copain ! Purée ça fait vachement longtemps qu’on s’est pas vue ouai !

Henri lui tendit alors une chope d’Hydromel qu’il venait de payer et que le Mercenaire accepta volontiers. Natsu n’arrivait pas à croire qu’un vieil ami refaisait surface alors qu’il venait à peine de rentrer de son périple personnel. Cela lui fit chaud au cœur de le recroiser et le lien qui les unissait autrefois se refit d’un coup plus solide au fond de lui. Non pas qu’il se soit un jour brisé, Natsu ne romprait en aucun cas les moments qu’il a partagé autrefois avec l’ensemble des Mercenaires, même si ceux-ci venaient un jour à disparaitre. Jamais il n’oublierait Montblanc, ou Angelica qui avaient quitté ce monde ainsi que tous les autres, et jamais il n’oublierait ceux qui ne font plus partie des Mercenaires comme Bel, Jack Sparrow ou Henri lui-même. Ils restaient des Mercenaires au fond de son cœur, même si leur cœur à eux les avait menés sur d’autres chemins.

- Ça fait depuis que je suis partit du Centurio sans rien dire en vérité, y'en a des choses qui ont dû se passer durant mon absence.

- Rholalala, Souffla exagérément Natsu après avoir siroter quelques gorgées de rhum. Si tu savais, c’est un bordel sans nom. J’peux pas tout raconter non plus c’est le business des Mercenaires. Mais on a eu pas mal de problème financier pendant un moment, on a perdu de gros contrat avec des Mondes, on essaye de se refaire avec d’autres. Bref c’est pas facile tous les jours.


Le Chasseur Ardent reprit d’autre gorgées avant de continuer son explicatif. Il voulait tellement en dire à son ami, mais les affaires du Centurio ne devaient pas être totalement divulguées. Même à un ancien Mercenaire.

- Comme dit Fred, on essaye de garder la tête hors de l’eau, on se démerde comme on peut pour gratter du travail à droite et à gauche, mais y’a tellement peu de personne qui font appel à nous, ou alors seulement pour des p’tits boulots, qu’on risque de finir sur la paille si on se bouge pas un peu plus. Après il paraît qu’il y a une guerre en approche. Ça pourrait nous renflouer si on arrive à en tirer profit, mais faudra qu’on se trouve la place la plus avantageuse pour pas avoir de retour de bâton.

Puis il finit les dernières gorgées qu’il restait au fond de son verre avant de conclure :

- Mais tu sais, on t’en a jamais voulu d’être partit sans prévenir. Si y’a bien un endroit où ce genre de truc arrive souvent c’est bien au Centurio. On est tous un peu comme des pirates : libre comme le vent et imprévisible comme la mer. On va là où on se sent le mieux.

Natsu se mit alors à prendre un air légèrement plus pensif alors qu’il fixait le fond de son verre, se rappelant de son voyage dans les Terres des Dragons.

- Moi j’ai plusieurs endroits où je me sens vraiment bien. Le Centurio est ma maison après tout, mais j’ai d’autre maisons. Halloween m’a adopté, la Terre des Dragons….m’a vu naître, et Port Royale est mon nouveau foyer. C’est pas tous les jours faciles de choisir quel monde sera ma maison, alors des fois je m’embrouille la tête tout seul….

Et le Mercenaire se perdit soudainement dans ses pensées. Ses propres paroles lui rappelant les promesses qu’il s’était fait pour devenir meilleur et son désir de retrouver Jack.

L’ambiance commençait pourtant à s’amplifier, de plus en plus de monde affluait pour prendre part à la fête, et progressivement la grande place se remplissait. Des balcons des maisons closes s’étaient positionné plusieurs catins avec leurs clients, d’autres voyageurs accostaient à peine et s’ajoutaient à la population grandissante et les bagarres se faisaient plus calmes au fil du temps qui passait.




Dernière édition par Natsu Dragneel le Jeu 12 Nov 2015 - 1:15, édité 1 fois
Le Dévoué

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
208/270  (208/270)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 5 Nov 2015 - 16:05
Il était tout content rien que de me voir, il devait se sentir seul le pauvre! En dehors de... Très peu de personnes, nombreux étaient ceux qui sont partit du Centurio. J'en passes les morts, en plus... Le centurio reste une compagnie de mercenaire, peu importe son but, un mercenaire reste un mercenaire... Une chose est sûre c'est que le Centurio restera une grande famille. Je dis ça je n'ai pas hésité à tabasser ceux qui suivaient Death. On va faire un trait sur cette histoire là, c'est "du passé"

En plus il m'a fait une accolade tellement virile ce Natsu. L'entendre parler de travail, d'argent, de maison, de guerre... On dirait presque que c'est devenu un autre homme, soucieux de ses camarades et de la vie du Centurio, je secouais la tête en souriant. Je vidais ma chope d'un grand geste et je la posais sur la table, en croisant les bras. Regardant la troupe préparer leurs instruments.

<< Au fait je préfèrerais que tu m'appelles Heinrich, question de discrétion. Je me grattais la tempe, pensif. C'est vrai, la guerre va s'abattre sur nous comme une pluie torrentielle, si le centurio était neutre c'est vrai qu'il pourrait se faire un paquet de pognon monumental... Malheureusement... Ou heureusement? Cela éviterait qu'on t'embauche pour aller tuer un gars que t'aimais bien du camp d'à côté. C'est la vie en tout cas. >>

Je jouais avec un munnies en tournant la tête vers Natsu, un petit sourire en coin. C'est vrai que ma situation est désormais plus à envier, passer d'une position confortable au statut aussi simple d'errant est... Une purge.

<< Et moi je n'ai plus de chez moi, pour avoir de l'argent je dois tremper dans des magouilles... Bien sûr je fais attention avec qui je négocies, au risque de me retrouver avec un couteau sous la gorge. J'ai même changé de nom pour des raisons purement personnelles... Enfin. Peut-être que le Centurio va se réveiller et vous pourrez vous tenir fièrement sur vos deux jambes? >>

Je me massais la nuque, je n'avais pas vraiment envie de parler d'ennuis de "travail", pas demander à Natsu s'il avait vu Beron, le moment est venu de causer de tout et de rien, de la vie. C'est jour de fête, on peut en profiter.

<< Et puis la maison c'est là où est le cœur, même si c'est deux endroits à l'autre bout de l'univers. Après tout la Shinra fait encore des transits. Et si jamais ces vieux cons arrêtent de les faire eh bien... Faudra se bâtir un vaisseau. >>

Puis une question totalement à côté de la plaque surgit dans ma tête, je voulus m'empêcher de la poser qu'il était déjà trop tard.

<< Sinon tu t'es trouvé une p'tite femme? >>
Le Chasseur Ardent

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
431/550  (431/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 5 Nov 2015 - 22:38



- Heinrich ? Fit soudainement Natsu en penchant grossièrement la tête sur le côté tout en croisant les bras comme si il se mettait à réfléchir. Pourquoi discrétion ? T’as des problèmes ? Qu’est-ce que t’as fait ?

Les propos de Henri…pardon Heinrich l’avait sortie de sa réflexion personnelle, Qu’est-ce qu’il avait bien put faire pour se sentir obliger de changer son nom ? D’autant plus qu’il était à Port Royale, certaines personnes le connaissaient déjà dans le coin depuis qu’il avait été autrefois un Mercenaire. Natsu espérait que les ennuis ne s’incruste pas à la soirée, il ne se sentait pas encore capable de faire un choix des plus impartiale entre le Centurio, et donc la sécurité de Port Royale, et entre la sécurité d’un ancien ami. Il craignait de faire le mauvais choix une nouvelle fois.

Le Chasseur Ardent se mit à commander deux autres verres de rhum pendant que son compagnon répondait à ses questions. Il remercia poliment la serveuse et garda un œil avertie sur les environs. Bien qu’il était ici pour faire la fête, il ne devait pas oublier qu’en tant que Mercenaire il était garant de la bonne continuité de la soirée.

Puis Henri….Bordel c’était pas facile de changer d’un coup de nom face à un camarade de longue date. Puis Heinrich ce mit à parler de ses problèmes résultant de diverses magouilles auxquelles il participait pour gagner sa vie, levant ainsi le voile sur le pourquoi d’un tel changement d’identité.
Cela ne ravie pas Natsu, au contraire, il craignait pour la survie du Dévoué, mais aussi pour les troubles que cela risquerait d’apporter à ce monde et à ses habitants. Mais ce dernier revint sur l’approche de la guerre qui grondait chaque jours un peu plus. Et il souleva un point qui fit mouche dans le cœur du Draconicus. Certes les Mercenaires étaient neutres, mais rien n’empêchait qu’un jour quelqu’un puisse commanditer l’attaque ou le meurtre d’une personne à laquelle Natsu tient plus que tout. Et si un jour on venait à lui demander de raser Halloween pour une somme colossale ! Ou encore à assassiner quelqu’un comme Roxas, Nikoleis, voir Henri…HEINRICH !!!! Si les raisons venaient à ne pas manquer pour expliquer son action il obéirait à son contrat, mais son cœur  ne le laisserait jamais faire une chose pareille. Et si il refusait de le faire, rien n’empêcherait que quelqu’un d’autre le fasse à sa place. Le Code des Mercenaires est formel sur pas mal de chose, mais pas sur l’éradication de personnes ou de choses non liées au Centurio.

Le jeune homme se perdit une nouvelle fois dans ses pensées n’écoutant pas ce que pouvait dire son ami sur la compagnie de la Shin-ra. Mais cette fois-ci c’était pour essayait de peser le pour et le contre. Il aurait aimé que ce genre de décision arrive plus tard, bien plus tard afin de lui laisser le temps de se préparer psychologiquement. Mais il n’y a jamais le temps nécessaire pour choisir quelle partie de son cœur il faut sacrifier.

Alors une idée lui vint en tête. Ce n’était probablement pas la plus intelligente qu’il ait eu, d’ailleurs il ne pensait pas avoir eu déjà une seule fois une idée vraiment géniale. Mais cela apparaissait à ses yeux comme la meilleure solution qui lui permettrait de concilier ses amis et sa famille

- Pourquoi tu reviendrais pas au Centurio ! Lança-t-il avec un large sourire. Y’a toujours du boulot de côté, même si on croule pas sous les missions. Et puis t’as déjà plein de repères dans le coin, tu te sentiras pas trop dépaysé.

C’est vrai, refaire de Henri un Mercenaire lui permettrait de profiter de leur statue et de leur protection, même si il ne se rendait pas compte qu'il ne faisait qu'échapper pendant un temps à ce choix auquel il devra faire face un jour. La seule façon qu’il aurait pour ne pas bénéficier de tout cela serait si les raison qui le poussent à être discret à ce point soient colossales. Et Natsu espérait pour que ce soit seulement quelques broutilles dont lui et les autres membres du Centurio seraient parfaitement capables d’annuler en un rien de temps.

Plus il y pensait, plus cela l’enjouait de revoir venir son compagnon, jusqu’à ce que ce dernier le perturbe avec une question des plus anodines :

- Sinon tu t'es trouvé une p'tite femme ?
- *kof kof* De Qwa ! Balbutia le Chasseur Ardent en crachant le second verre d’alcool qu’il était en train d’engloutir. Les yeux grand ouvert comme jamais.


C’est vrai qu’il y avait de quoi le surprendre lui plus qu’un autre. Il n’avait jamais vraiment réfléchie à trouver quelqu’un à aimer. Oui il aimait déjà quelqu’un énormément en la personne de Sally. Mais elle était plus comme une grande sœur, voir une mère à ses yeux. Jamais il n’avait réfléchit à trouver une personne avec qui partager son cœur. Toutes les femmes qu’il avait croisé chez les Mercenaires, Judith, Oakley, Makoto, Angelica, il ne les avait jamais vues comme des personnes à aimer d’amour. C’était des camarades.

Alors il réfléchissait, intensément, il essayait parfois de répondre à Henri mais rien ne sortait de sa bouche, et puis il retournait à sa réflexion. Il essayait de visualiser quelle genre de personne pourrait lui plaire. Quelle genre de femme attirerait son attention ? Quelqu’un de doux ? Voir d’énergique ? Quelqu’un de sincère ? Aurait-elle besoin d’être fragile….pourquoi ? Pour la protéger ? Ou plutôt forte pour qu’elle le suive partout ? Mais aurait-elle besoin de le suivre ?
Et puis comment serait-elle physiquement ? Grande ou petite ? Sans doute légèrement petite, voir aussi grande que lui….Oui mais serait-elle gâté par la nature que la plupart des femmes qui l’entoure ? Ne serait-il pas mieux qu’elle soit fine, voire de corpulence moyenne. Et puis les cheveux long c’est jolie….Mais pourquoi diable venait-il de se dire un truc pareil sur les cheveux d’un coup ?
C’était d’un tel compliqué de subitement penser à tout ce genre de chose qu’il ne pouvait rien dire d’autre à part commander un autre verre en préférant tourner la conversation à autre chose.

- Et sinon tu voyage beaucoup toi ? T’as dû voir plein de monde pas vrai ! Et dis voir tu connais le groupe qui va jouer ? Et par hasard t’aurais pas croisé d’autres ex-Mercenaires durant tes escapades ?....Purée il est vachement bon ce rhum tu trouves pas ?

Et Natsu se remit à boire d’un coup son verre comme pour essayer d’échapper à la réalité de la question sans réponse à laquelle il était confronté, et qui, sans le savoir, semblait lui faire surchauffer le cerveau.




Dernière édition par Natsu Dragneel le Jeu 12 Nov 2015 - 1:16, édité 1 fois
Le Dévoué

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
208/270  (208/270)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 7 Nov 2015 - 1:26
Revenir au Centurio? En voilà une idée toute crachée Natsu, c'est typiquement toi. Je vois aussi dans ton regard que le changement de nom te trouble... T'en fais pas, le vieux fossile que je suis sais se débrouiller. Je ne peux pas revenir au Centurio non... Mon poing doit servir mes intentions, c'est le but de mon voyage... Si j'obéis ou que je donnes un coup de main c'est parce que j'ai une raison, et que j'ai la volonté... Peut-être? Qui sait? Quand tout sera finit et que je n'aurais nul part où aller. Il mérite au moins que je lui racontes mes aventures... Sauf le passage avec Death.

Je recommandais une chope d'Hydromel et je prenais quelques gorgées en le regardant. Il avait la tête entre le vide et l'infini avec cette simple question de femme, la réflexion manqua de lui éclater une veine j'ai bien l'impression. Ça se voit bien qu'il n'avait rien prévu du tout et qu'il devait se poser la question de la femme idéale. Ha! Sacré Natsu. Voilà la question des voyages... Je réfléchissais en me prenant les doigts dans la barbe, puis je regardais le ciel avant de retourner mon regard vers lui.

<< Je me suis sauvé de mon ancien groupe de la même manière qu'avec les mercenaires. Si je dois en être fier ou non je ne sais pas. Ce que je sais c'est que je dois suivre ma voie, ce pourquoi je ne peux accepter ta proposition... J'ai encore tant à apprendre, et un mercenaire reste un mercenaire peu importe pourquoi il se bat. Mais tu veux mes aventures alors je vais te les raconter tiens!

J'avais rejoins le Sanctum sur un coup de tête, une personne un peu craintive qui était venu me recruter... Ouaip, Noel. Jolie jeune fille, je n'ai pas eu le temps de la connaître, elle a disparue bien avant que je puisses la connaître... Le Sanctum a changé de chef trois fois, le dernier est un bon ami, Angeal, tu sais c'était la personne qui voulait organiser la réunion des groupes... Qui a mal finie comme tu le sais.

Au début, j'étais un simple soldat... Un véritable chien enragé, je tuais dès qu'on me l'ordonnait, et disons que Grell, mon supérieur, m'envoyait beaucoup sur ce genre de choses... Je me souviens d'avoir tué un homme à Illusiopolis parce qu'il avait fait cesser ses dons au Sanctum, une bêtise comme ça... J'ai combattu des sans-cœurs sur le pont qui menait au château du roi stéphane, je suis allé tuer des bêtes dans Atlantica, j'ai combattu des hérétiques, des bêtes sauvages qui étaient folles... Au fur et à mesure des massacres, je n'apprenais... Rien.

J'ai... Finis par apprendre. Il y avait eu des recrues au Sanctum, des personnes de quelques années plus jeunes que toi, j'étais toujours à les attendre devant pour les accueillir, puis il y a eu cette journée où on s'était fait attaquer... Un homme qui se battait avec un pinceau puis l'autre qui disait s'appeler Konan mais qui était sacrément viril. En une journée j'ai compris que j'étais débile et que je me trompais... Mes actions stupides... Ce n'est pas moi qui en souffrait principalement des conséquences. Pauvre Flesia... Elle n'avait rien demandé et elle était envoyée pour explorer le monde. L'homme au pinceau était bien trop fort pour moi, il avait blessé un jeune allié. Et ça... C'était ma faute. J'avais démarré un brasier pour l'emprisonner, je l'ai sous-estimé, et c'est mon camarade qui en a payé le prix cher, la chaleur et les flammes qui léchaient mon armure... La douleur pour moi c'était plus grand chose, c'était mon égo qui en avait pris un coup. Je m'étais sentis indestructible, intouchable, ultime... Jusqu'à ce simple instant, où tout se brise.

Depuis j'apprends continuellement, on a traversé de nombreuses crises, mais Angeal était... Un peu absent, j'ai l'impression il m'avait élu chef d'une brigade de soldats pleines de forces mais... J'ai failli à mon devoir, j'ai imposé un certain respect Natsu et j'ai laissé tombé, mes hommes s'ils me respectaient jusqu'ici, doivent maudire mon nom... Je ne me sentais pas capable d'assurer un rôle de chef. Je suis partit sur un même coup de tête.

Je suis revenus ici et je ne sais finalement pas trop pourquoi, j'ai fait quelques rencontres plus ou moins fortunées, mais un jour ou l'autre, je partirais de nouveau. Et ça... Pour aller où, je n'en sais rien. Mais je sais quel est mon objectif et quel est mon but.
>>

La troupe commençait à jouer quelques sons, j'imagine que c'est pour vérifier si les instruments sont bien accordés, les personnes étaient bien présentes dans l'ambiance, ils étaient... Bien là. Je continuais à parler de mon histoire à Natsu.

<< Ni chez les mercenaires, ni au Sanctum je n'ai parlé de mon histoire sérieusement Natsu. J'ai été un homme chanceux et malchanceux en même temps. Quand j'étais petit il y avait ce garde au Jardin Radieux, Dylan. Un lion, c'est la figure guerrière que j’idolâtrais étant petit, et quand un jour j'ai croisé un homme qui lui ressemblait dans les cachots de la lumière... Je me suis dit que c'était le destin.

Ma mère était morte quand j'étais jeune, on m'avait mentit sur ce sujet, comme quoi c'était un groupe qui trainait dans les parages, j'ai grandit en tant que mercenaire freelance. Un loup solitaire motivé par un seul désir de mourir, et la mort ne venant pas j'ai commencé à... Me renforcer. J'ai toujours continué à chercher la faucheuse mais... J'avais développé cet appétit insatiable de combat, un tact très limité... Très con. J'ai eu une compagne, puis elle a disparue... Plus aucune nouvelle, ça a provoqué une autre chute. Puis je suis rentré chez les mercenaires comme tu as pu le constater.

T'sais, ce que je regrettes c'est de ne pas avoir croisé le fer plus amicalement... Je veux dire... Même avec les envahisseurs du Sanctum... Ce Konan et ce Black Tears... Ou Xaldin, maintenant que je suis un errant, si on veut me tuer c'est que je l'ai cherché... Je ne portes plus aucun étendard, je ne représentes plus aucun groupe alors... C'est une bonne excuse pour aller ici et là et m'entrainer? C'est dans les conflits qu'on devient plus fort... Pas vrai?

Mais sache Natsu, bien que je refuses de retourner au Centurio ça veut pas dire que je t'apprécies pas, hein... Après tout j'ai fait la promesse de suivre mes idéaux à moi, pas ceux des autres... Et j'ai un objectif pour l'instant. C'est de retrouver mon père et de le vaincre...
>>

Le groupe avait commencé à jouer, ça déchainait la passion du public j'ai bien l'impression, j'eus un petit sourire et je tapotais du pied en rythme.

<< Il a sacrifié ma mère pour acquérir une certaine puissance, je lui ai juré que je l'emporterais sur lui et son dieu. Mais pour ça je dois voyager... Je dois vivre des expériences et m'améliorer. >>

Je tournais la tête vers Natsu, tout ce débit de parole... Ça retirait un poids, un gros poids que j'avais sur le cœur. Je lui fis un grand sourire avant de dire quelques mots de plus.

<< Tu sais tu pourras pas être mercenaire toute ta vie. Le jour où votre aventure est finie... Où iras-tu? Que feras-tu? C'est ça la question qu'il faut te poser. >>
Le Chasseur Ardent

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
431/550  (431/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 7 Nov 2015 - 13:30


Et Heinrich se mit à raconter son périple depuis qu’il avait quitté les Mercenaires. Qu’il avait rejoint le Sanctum, qu’il combattait sans arrêt, que cette faction avait connue de nombreuses calamités dont l’une d’entre elles pinça le cœur du jeune homme aux cheveux roses.
Cette partie de sa vie de soldat où il avait fini par affronter un ennemi bien plus fort, où il avait fait les mauvais choix et où ses proches en avaient payé le prix fort. Combien de fois Natsu avait-il commencé à réfléchir à ce genre d’évènement depuis sa discussion avec Auron. Henri avait vécu cette situation qui hante les nuits du Mercenaire, il en avait été brisé physiquement et mentalement, et aujourd’hui encore il semble être en train de se reconstruire. Natsu aurait-il pu avoir le cran de survivre psychologiquement à tous cela si il l’avait subi ? Si un des membres du Centurio, voir de Halloween avaient pu être blessé de la sorte, son cœur aurait-il put le supporter ? Ou Aurait-il succombé à la rage et au désespoir des Ténèbres ? La réponse est oui ! Autrefois il aurait perdu toute sa volonté et son désir d’avancer. Mais aujourd’hui il se savait plus fort. Grace à Auron, à Xiao Meï, à Jack et à Sally, ainsi que grâce à tous ceux qui l’entoure. Tout comme Henri, Natsu était autrefois un idiot qui ne pensait qu’au combat et à tout gérer par lui-même. Mais depuis qu’il avait découvert qu’il pouvait partager son fardeau qui consistait à protéger ses proches avec ses proches eux-mêmes, alors il se sentait bien plus en phase avec lui-même.

Puis le Dévoué remonta dans son passé pour parler des personnes avec qui il avait tissé des liens, des personnes qu’il respectait et des personnes qu’il avait perdu, jusqu’à son entrée chez les Mercenaires. Cela perturba quelque peu le Chasseur Ardent de subir de tel changement temporel en si peu de temps. Mais il parvint tout de même à comprendre que son ami était encore perdu dans ce qu’il cherchait. Perdu entre le passé et le futur, dans ce moment que l’on nomme présent et où on ne sait pas toujours comment le vivre.
Natsu aussi connaissait cette sensation de vide autrefois. Il ignorait son véritable passé et le cherchait constamment, il vivait son présent sans penser au reste, et quand à son futur, il n’y réfléchissait pas puisqu’il vivait au jour le jour. Mais encore une fois, tout avait changé depuis qu’il avait appris à regarder où marcher et à savoir faire confiance aux autres. Et encore une fois il ressentait ce pincement au cœur. Car pour lui, tout ce qui arrivait à Heinrich aurait pu être évités s’il avait eu des proches pour l’aider à surmonter toutes ses difficultés passées. Et bien entendu, Natsu se voyait à la place de son ami s’il n’avait pas eu la chance de compter sur sa famille qu’est le Centurio.

- J’te comprends vieux, lança sereinement le Draconicus en posant une main amicale sur l’épaule de son compagnon. J’ai failli passer par là moi aussi, aveuglé par ma propre force. Mais j’ai des amis qui m’ont ouvert les yeux et qui m’ont aidé à comprendre que je n’étais pas seul, qu’ils étaient là pour m’aider autant que je le faisais pour eux. J’ai fait tellement de conneries avant, que quand je regarde en arrière, je me demande comment ils ont fait pour continuer à me soutenir après tout ce temps. Et puis j’ai fini par me dire que c’était ça le Centurio : une grande famille soudée !

C’est alors que résonna enfin le son tant attendu des musiciens. Il était agressif mais également emplit de réjouissance. Dès les premières notes, le Mercenaire fut emporté par la mélodie et balançait tranquillement sa tête au rythme de la musique.
Le brouhaha incessant des pirates commençait à devenir un unique crie de guerre avec lequel ils incitaient les musiciens à accélérer la cadence de leur travail. Ils attendaient avec tellement d’impatience que la fête commence pleinement pour enfin se mettre à boire comme jamais, pour faire ce qu’ils ont toujours était capable de faire : TOUT !

Natsu lui profita de l’occasion pour se mêler aux hurlements de la foule, encourageant la troupe jovialement afin de se vider la tête en se levant de son siège et en agitant son verre en l’air. Maintenant il avait récupéré son sourie et sa bonne humeur, cette question sur les femmes pouvait bien attendre, et le Centurio ne disparaitrait pas en une nuit. Le Chasseur Ardent avait le droit de profiter de ce moment de plaisance avant de retourner dans son Q.G et de prendre plus sérieusement son travail.


- La vache, ces types sont géniaux ! s’extasiait-il avec un sourire qui s’élargissait au fil des secondes sur son visage, pendant que ce moment solennel qu’il venait de partager s’envolait temporairement pour profiter du spectacle.

Maintenant les coups de feu se mettaient à pleuvoir de partout chaque fois que le mot « Gun » était prononcé, certaines des pirates qui connaissaient déjà le groupe se réunirent en groupe pour sauter dans un ensemble presque synchronisé tout en chantant à l’unisson les paroles qu’ils semblaient connaître par cœur. Et sans aucune exception, tous ceux présent à Tortuga et qui pouvaient entendre le chant se mettaient à boire lorsque retentissait le mot « Drink ».
Les barmans et les serveuses n’avaient sans doute jamais connut un tel gueuleton d’alcool. C’était une pure folie où des rivières de boissons coulaient à flots à l’identique des Munnies.

- Tu me demande si je sais que l’aventure ce finira un jour ? Claironna soudainement Natsu à l’adresse d’Heinrich d’un air euphorique. Regarde autour de toi car voici ma réponse : Tant qu’il restera un souffle de vie à un Membre du Centurio, nous ferons tous en sorte que tout ceci continue de durer ! Nous sommes les Mercenaires ! On aura toujours besoin de nous pour faire quelque chose dont personne ne veut.

Puis il agrippa son ami sous l’aisselle pour le lever subitement afin qu’ils soient à la même hauteur, même si le Dévoué était bien plus grand que Natsu.

- Port Royal est notre maison à tous ici présent ! Fit-il en écartant les bras. Et nous nous battrons comme une grande famille pour la garder ! Je ne me pose pas cette question parce que j’ai maintenant confiance en moi et en mes amis. Je sais que je peux leur confier ma vie et tout ce que j’ai car ils me font tout autant confiance !

Et le Mercenaire se mit à danser furieusement avec d’autres pirates, braillant, riant, buvant avec ces types qui peuplaient le monde de Port Royal sous l’œil attentif de la lune, tout en applaudissant par moment ce fantastique groupe de musiciens en réclamant d’autre chansons quand la précédente fut terminée.

La suivante arriva bien vite. Elle était un hommage aux clients qui provenaient de toutes les directions des Mers des Caraïbes. C’était un hymne à la liberté et à la piraterie. Et bon dieux qu’est-ce qu’elle était géniale elle aussi ! La fête devenait de plus en plus incontrôlable, Natsu s’enivrait  comme n’importe qui d’autre sur l’île de la Tortue, et le regard légèrement pinté il revint vers Heinrich pour passer son bras derrière l’épaule du soldat tout en accompagnant les chants de Tortuga.

Oui les convictions du Mercenaire restaient dans le fond particulièrement simple, peut-être même semblaient-elles ne pas avoir été réfléchit. Ceux qui ne connaissaient pas le Chasseur Ardent pouvaient dire qu’il pensait comme un adolescent. Mais ceux qui le connaissent peuvent dire que derrière ces paroles ce cache une confiance qui n’a plus rien à voir avec la vantardise de sa propre force dont il faisait preuve autrefois. Cette confiance lui provient de ses proches et de leur force.
Avant il se considérait comme seul pour avancer, maintenant il sait qu’il avance avec les espoirs et les rêves de tous les autres Mercenaires. Maintenant ils marchent tous ensemble dans les traces de Montblanc ! Vers le destin que l’univers forgera pour eux et qu’ils sauront prendre avec une grande détermination.




Dernière édition par Natsu Dragneel le Jeu 12 Nov 2015 - 1:17, édité 1 fois
Le Dévoué

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
208/270  (208/270)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 10 Nov 2015 - 23:26
Lui et moi on n'était pas si différent d'après ce qu'il disait Notre nuance était dans notre entourage. Il était assez ancien dans le Centurio pour en avoir vue... J'imagines que certains vieux de la veille sont toujours là bas, et si ce sont toujours les mêmes... Il est bien entouré, ceci n'est que mon point de vue!

C'est... La première fois que j'entendais ce genre de musique, c'est un bruit lourd... Il a une origine bâtarde, il est à moitié artificiel mais les instruments sont bien réels. On jugerait ça comme désagréable mais... Moi ça me plaisait bien, c'est un son plein d'entrain! Pleine d'énergie... Je suis sûr que c'est le style à Natsu, oui il a l'air de s'amuser comme un vrai fou.

Et il avait de la force, il faisait bien trois têtes de moins de moi et il s'en fichait bien, quand il me souleva avec cet air enjoué, il avait raison... L'aventure n'est jamais finie, même s'il n'y a plus personne. Il m'emprisonna avec son bras, il avait eu un petit coup dans le nez. J'imagine! Je lui fis un sourire et je portais la chope à mes lèvres et j'en bu une grande rasade, je devrais éviter de trop boire. Mais... C'est un soir de fête, pas vrai? J'essayais de chanter sans vraiment connaître les paroles. Mais on attrape rapidement le coup!

Une sacrée ambiance oui. Mais même en étant plus nombreux on reste plus seul, j'ai perdu Ace de vue, Natsu s'amusait trop pour que j'ose le déranger. Je réfléchissais à l'avenir, préoccupé. J'avais un peu dépensé et je devais préparer un autre voyage... Après que j'ai fini d'aider Ace et sa bande bien sûr! Cela me ferait du mal de le savoir absent. Je me demandes où peut bien se poser mon fichu père et... Je me demande si je devrais aller pour la terre des dragons... Et pourquoi pas... Oerba? C'est une terre encore indomptée... Angeal parlait d'y mettre pied, fut une époque... Je relèverais ce défi!

L'ardent me donna un coup de coude et me ramena à la fête... T'as bien raison! Mais moi, I am not a Pirate! Tiens ça s'arrête... Et ça recommence! Je tapais du pied et des mains en rythme, tout en balançant la tête. Natsu lui... Il était ici chez lui et ça se voyait bien. Dans la manière dont il dansait! La fête ne s'arrêtera pas... Pas maintenant!
Le Chasseur Ardent

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
431/550  (431/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 11 Nov 2015 - 22:47


Le temps avait défilé sans que personne ne le voie. La lune était déjà à son zénith et la fête battait encore son plein, la musique résonnait dans Tortuga tout entier, et les cœurs des hommes étaient enivrés par l’alcool qui semblait ne jamais tarir. Les Barmans avaient progressivement retirés leurs chaises de la grande place pour les rentrer dans leur établissement, laissant uniquement quelques barriques et tonneaux de rhum pour le reste de la soirée.

Certains esprits avaient déjà commencé à s’échauffer depuis un moment, de nombreuses bagarres avaient éclaté un peu partout tandis que le groupe de musique continuait sa frénétique et entêtante mélodie. Bruyante, rythmé, sauvage, comme tous ceux qui étaient présent à la soirée.

Quelque part dans tous ce foutoir, un attroupement c’était formé autour d’un duel de gros buveur. Nombreux des participants étaient étendus inconscient dans leur vomie, et nombreux étaient ceux qui tentaient de défier le champion de la soirée : Natsu.
Celui-ci venait d’engloutir un tonneau tout entier de rhum face à ses opposants qui peinaient à finir leur verre actuel. Puis il le posa férocement à sa droite, tout proche des huit précédents qu’il avait déjà ingurgités en affichant un large sourire de triomphe.

- UN AUUUUUUUUUUUUTREEEEEEEEEEEEEEE ! beugla le Mercenaire, le visage déformé par des moues et des rictus exagérément grotesque qui soulignaient chaque syllabe qu’il prononçait.

Son regard était complétement perdu dans l’abysse de l’alcool, son visage rouge cramoisie, ses vêtement étaient recouvert d’eau-de-vie et ses jambes tremblaient à n’en plus finir, le forçant à gesticuler et tituber sur place pour essayer de garder un semblant de force et d’équilibre dans les jambes. Inconsciemment son corps tentait de garder son cerveau un minimum en activité pour qu’il ne s’écroule pas sur place. Il en allait de l’honneur du Centurio ! Enfin ça c’est lui qui le disait.

Puis on lui présenta un nouveau fût de rhum, mais sa vision trouble lui fit confondre le plein avec un vide, et lorsqu’il le souleva des deux mains pour le porter à ses lèvres, Lorsqu’il prit conscience de son erreur après avoir par quatre fois avaler de l’air, il fut pris d’un soudain accès de colère.

- Hey ! Qui c’est qui m’a sifflé ma boisson !
- Hahahaha ! fit l’un des hommes qui lui avait apporté le nouveau tonneau en se frappant la jambe. Ben alors Natsu ! On est trop pompette pour boire maintenant !


Ce à quoi lui répondit le Chasseur Ardent en l’enfermant dans le tonneau vide avant de le faire rouler aux milieux de la foule

- Et Toi t’es trop bourré pour rester debout Mr. tonneau ! Lança-t-il avec un sourire carnassier de parfait idiot, retourne chez toi.

L’action fit chuter plusieurs personne stupidement, certaines d’entre elles restèrent au sol tant leur tête tournait, d’autre se relevaient maladroitement en maugréant auprès du Mercenaire. L’une de ces personnes lança même une bouteille dans sa direction. Mais sa précision, qui n’était déjà pas très bonne à l’origine, fut complétement déformée à cause de son état d’ivresse, et ladite bouteille s’éclata sur le sol quelques mètre trop sur la gauche de Natsu en répandant une multitude de bout de verre dans toutes les directions, entaillant légèrement de nombreuses personnes alentour. S’ensuivit alors rapidement une vengeance de la part des blessés, qui entraina une vengeance de la part des amis du lanceur de bouteille, qui entraina une vengeance de tous ceux prit dans les dommages collatéraux, et qui finit par se terminer sur le fait que deux pirates qui se chamaillaient entre eux finirent par tomber lourdement sur le tonneaux plein de rhum du Draconicus et le détruisirent, répandant tout le précieux nectar sur le sol. Et la suite devint on ne peut plus logique.

Natsu laissa complétement allez sa colère en cognant tout ce qui pouvait passer à la portée de ses poings. Les pauvres chaises qui n’avaient pas eu le temps de rentrer dans leur bar furent réduites en miettes, les tables qui servaient de comptoirs pour servir l’alcool à ceux qui utilisaient encore des verres volèrent dans tous les sens. On s’empoignait, et on se frappait de tous les côtés, des coups de poings et de savates pleuvaient partout où le regard pouvait se porter.

Désormais le désordre et le chaos étaient les maîtres des festivités, plus rien ne pouvait arrêter l’anarchie dans laquelle étaient en train de se baigner l’Île de la Tortue. Et cela allait durer comme chaque réjouissance de ce genre dans le Monde de Port Royal : Jusqu’à ce que l’alcool soit l’unique vainqueur de la soirée !


messages
membres