Le Chasseur Ardent

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
431/550  (431/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 30 Oct 2015 - 23:54

Au cœur du grand Empire Chinois, une multitude de mystères et de légende subsistent, la plupart restant inconnue aux hommes, ou tout simplement perdu dans le passé.
Cette histoire, est un chapitre oublié de la plus grande des légendes. Celle d’où le peuple et l’Empereur lui-même tirent leur croyance et leur culture. Celle des Dragons.

Quelque part dans les colossales montagnes aux neiges éternelles bordant la capitale de l’Empire, se trouve une caverne. Comme une multitude d’autre d’ailleurs. Les Monts enneigés en sont pourvut d’une quantité incalculable, s’emmêlant  entre elles sous la forme d’un labyrinthe naturelle de roche et de pierre. Le danger y est partout pour ceux qui n’aiment pas l’obscurité, car elle y cache de mortelles crevasses, des couloirs sans fin, des risques d’éboulement et des cavités salutaires aux allures lugubres dont peu acceptent de les suivre. Seuls ceux qui connaissent le chemin qui les mènera à ce qu’ils désirent le plus seront capables de s’y aventurer sans encombre, pour peu que leur cœur et leur corps soit préparés.

Et depuis quelques temps déjà, une âme à élue domicile dans ce dédale. Sans se rendre compte des jours qui avaient passé, elle s’était installé pour profiter de la présence d’un être qui aurait la possibilité de lui apprendre plus sur son passé afin de savoir où allez dans le futur. Cette âme était celle de Natsu Dragneel, le Mercenaire le plus impulsif, l’enfant adopté d’Halloween, mais aussi celui dont le corps abrite le sang des Dragons ancestraux.

Ce sang lui a été offert au moment même de sa naissance. Sa mère, qui était une prêtresse dans un temple dédié aux Majestueux sauriens, eu un accident mortel alors qu’elle était enceinte de 6 mois. Elle utilisa l’intégralité des forces qui lui restait pour tenter de maintenir en vie son enfant à l’aide de magie curative, et pria les esprits pour venir la secourir. C’est en la personne du Dragon qui sommeillait dans le temple de la prêtresse que les esprits envoyèrent un sauveur. Mais la blessure de la mère était trop importante pour qu’elle puisse se soigner elle et son enfant en même temps, son heure arrivait à grand pas. Le Dragon versa de son sang dans la plaie de la femme afin de lui conférer son pouvoir, et l’aider à survivre. Mais à cause du sort de guérison, il s’infiltra entièrement dans le fœtus, accentuant les effets de la magie sur son organisme tout entier. Et avant même que les deux êtres ne s’en rendent compte, la Magie et l’énergie de la prêtresse l’abandonna et elle mourut sous le regard de l’immense animale.
Ce dernier, ne constata pas tout de suite que le nourrisson était le seul survivant, et voulut enterrer sa mére par compassion et respect. Mais il ressentit alors cette étincelle dans son cœur, quelque chose venait de s’y connecter alors qu’il n’avait jamais désiré le moindre contact extérieur. Cette étincelle fut identique à celle qui s’anime dans le cœur de tout être quand il apprend qu’il devient père, même pour ceux qui ne le désirent pas. C’est donc à cet instant qu’il réalisa que quelque chose de contre nature s’était produit. Il n’avait pas réussi à sauver la prêtresse, mais une infime partie d’elle-même avait survécut, il ressentait le fragment de son cœur dans celui de son enfant, et ressentait également la flamme du sien. Un être humain au cœur de Dragon s’était éveillé sous son regard.

Mais, le Dragon ne voulait pas d’un enfant, il ne pouvait pas s’en occuper. Cependant, il lui était impossible de l’abandonner. Il était ce qu’il restait de sa mère, et le Saurien avait le devoir de s’en occuper de la même manière que s’il s’agissait de la prêtresse.
Mais l’enfant était trop frêle, trop minuscule pour qu’il puisse l’aider à quoi que ce soit. Alors il décida d’utiliser sa magie pour l’envoyer dans un autre monde, là où des êtres pourraient s’occuper de l’enfant, l’aider à vivre et à grandir en bonne santé. Ainsi, il aura permis à secourir la prêtresse. Et c’est à Halloween que ce nourrisson fut envoyé.

Cette histoire, c’est le Dragon lui-même qui l’avait raconté à Natsu lorsque ce dernier s’était retrouvé, par un concours de circonstance, perdu dans les montagnes, et qu’il tomba sans le vouloir dans la tanière de celui que l’on nomme Xiao Meï. Un gigantesque Saurien à la carapace blanche comme la neige, à la ramure noire comme l’ébène, et dont le long corps serpentin affiche une minuscule cicatrice entre ses écailles. Cicatrice réalisée après qu’il se les soit arraché pour en faire un long tissu dans lequel il avait enveloppé Natsu avant de l’envoyer dans son monde d’adoption.

Au début, la relation entre les deux individus n’était pas au beau fixe. Xiao Meï refusait la compagnie, encore plus celle des humains. Natsu quand à lui cherchait à le questionner sans arrêt sur ses origines ainsi que sur les possibilités que pouvait lui apporter son sang. Mais le Dragons ne voulait rien en dire. Alors Natsu fut obligé d’apprendre la patience. Il lui arrivait de venir rendre visite à Xiao Meï afin de s’imprégner du lieu de sa naissance, de rechercher quelque chose de perdu en lui pour mieux découvrir qui était sa mère, mais aussi pour en apprendre sur les Dragons.

Puis vint le jour où énormément de choses bascula dans la vie de Natsu. Lors de cette fameuse journée dont l’écho résonna dans les différents mondes de l’univers, le jour de la grande réunion des Chef de Faction où la Leadeuse de la Coalition Noire les attaqua traitreusement. Blessant chacun des participants, et tuant certains d’entre eux dont Angelica Teach faisait partie. Une Mercenaire pour tant de personne, mais une amie proche pour Natsu et les autres membres du Centurio.
Il en ressortit terriblement affecté, rejetant la faute sur la Boss de la Coalition Noire, mais aussi sur lui-même. Il n’avait pas été convié pour servir de garde du corps à son amie, et au fond de lui, il ne cessait de se répétait que si il n’avait pas été choisi, c’était parce qu’il était faible.
Commença alors une longue route de sa vie pavée d’erreur. Le Mercenaire cherchait sans cesse à devenir plus fort, s’entrainait intensément pour accroitre son pouvoir destructeur, laissait la colère le guider de plus en plus mais au final il sentait que chaque jours une partie de lui-même s’évaporait. Alors qu’il sombrait encore plus dans son obsession, Auron l’interpella et lui remit les idées en place, en lui annonçant que sa force était déjà grande, mais qu’il ne savait toujours pas l’utiliser correctement. Alors, pendant un moment, le Mercenaire apprit à se modérer. A tenter de garder le contrôle sur son impulsivité. Mais il était déjà trop tard, il avait perdu une part de ce qu’il était avant s’en même s’en rendre compte, et depuis il n’arrivait plus à penser correctement.

Ne sachant plus ce qui était bon ou mauvais, le jeune garçon décida de s’éloigner sans prévenir qui que ce soit, le temps de ce retrouvé. Ses pas l’emmenèrent dans la Terres des Dragons, où il vint demander l’aide à Xiao Meï de lui apprendre le plein potentiel de ses pouvoirs. Chose que le Dragon refusa en premier lieu, répondant que le Mercenaire n’avait ni le corps ni le cœur suffisamment fort pour contrôler un tel pouvoir. Cela ne ferait que le consumer et le détruire lentement. Natsu s’emporta, et voulut défier le Dragon pour lui prouver sa force, mais celui-ci tint les même paroles qu’Auron à son égard. Il était déjà fort et n’avait rien à prouver de ce côté.

De nouveau perdu, Natsu en arriva à craquer intérieurement. Il perdit tout estime de lui-même, oublia toute la force qu’il possédait jusqu’à présent et supplia de nombreuses fois le Saurien géant de l’aider à devenir meilleur. Ce dernier lui demanda alors les raisons qui le poussaient à vouloir autant chercher une force qui le dépassait. Et pour la première fois depuis un moment, le garçon ne sut pas quoi répondre. La colère qui animait son désir de vengeance envers la Coalition Noire s’était éteinte, son rêve de pouvoir un jour vaincre Auron ou n’importe quel autre Mercenaire en Combat singulier lui parut si loin. Plus aucune raison ne pouvait l’encourager à tant rechercher la puissance, pas même un désir personnelle de grandeur.
Alors Xiao Meï passa un accord avec Natsu, celui-ci devrait vivre dans le monde de la Terre des Dragons et ne serait pas autorisé à revenir le voir tant qu’il n’aurait pas trouvé la vraie raison qui le motive tant. Et si cette raison s’avérait suffisante, alors il accepterait de lui apprendre les secrets de son sang.

Pendant plusieurs mois, Natsu vécut comme homme à tous faire dans la Capitale. Se servant de ses aptitudes physiques pour de nombreux travaux et emplois de toutes sortes. Lui permettant ainsi de subvenir à ses besoins et de louer une chambre pour vivre. Cela ne le dérangea presque pas, il avait déjà connu une situation de ce genre lorsqu’il partit pour la première fois à l’aventure. C’était bien avant de devenir un Mercenaire et de rencontrer Montblanc.
Mais il lui arriva souvent de penser au Centurio, de se demander ce que pouvait devenir les autres Mercenaires. Il pensa aussi régulièrement à Halloween, à Sally et à Jack. Il se demandait comment le couple qui l’avait élevé comme des parents allez. Et la Nostalgie gagna son cœur, le rendant tristement seul loin de ses deux familles qu’il avait quitté sans prévenir. Sans personne avec qui rire ou partager ses peines, sans personne à défier pour passer le temps, ou tout simplement sans personne avec qui vivre.

Plus les semaines passaient, plus cette sensation de vide dans son cœur se faisait pesante. Il voulut un nombre incalculable de fois tout abandonner, allez cracher au visage de Xiao Meï et retourner auprès de ses amis. Il sentait que sa place était auprès d’eux, qu’ils avaient besoin de lui malgré ses déboires, tout comme lui avaient besoins d’eux pour se sentir heureux et complet. Cette grande famille qu’il composait avec Halloween et le Centurio était une part de lui-même, chacun des membres de cette famille avaient un lien invisible et indestructible qui unissait le garçon avec eux. Le fait d’être si loin d’eux pendant tout ce temps lui semblait affaiblir ce lien, risquant de le briser à tout jamais. Et c’est alors qu’il comprit ! Il n’avait pas besoin des enseignements de ce Dragon, si ce dernier ne voulait rien lui apprendre alors tant pis, Natsu apprendrait tout seul à devenir plus fort. Tout ce qu’il voulait s’était retourner vers ses proches et prendre soins d’eux autant qu’ils veilleront sur lui

Alors Natsu retourna voir Xiao Meï, et lui fit part de sa décision, peu importe si le Saurien n’avait rien à faire de ses paroles, le désire du garçon était si fort que désormais il se moquait de devenir plus fort du moment qu’il pouvait vivre avec son cœur gonflé par ses amis et sa famille.
La réponse de Xiao Meï surprit alors le Chasseur Ardent, il lui annonça qu’il avait gagné une puissance toute nouvelle. Plus grande et plus flamboyante que jamais. Il lui expliqua alors le combat sans fin entre la Lumière et les Ténèbres. Il lui parla des cœurs et de leur force, et il lui parla du sien. Quand ils s’étaient rencontré tous les deux pour la première fois, Xiao Meï voyait Natsu comme un enfant avec le cœur d’un Dragon, il était simplet, têtu, aveugle, arrogant, avide de puissance et en proie aux Ténèbres. Aujourd’hui, il le voyait comme un Dragon avec le cœur d’un homme, fier, noble et Altruiste baignant de Lumière. Mais il connaissait les convictions du Mercenaire, celui-ci n’était enclin à aucun des deux camps dans la guerre éternel. Pourtant, il savait qu’un jour, il aurait un choix cruciale à faire, et ce jour-là, ce choix ne sera pas guidé par la cupidité et la malice, mais par ce qui sera le plus juste et le plus raisonnable pour son cœur.

Xiao Meï avoua également à Natsu qu’il n’avait jamais voulu l’entrainer à quoi que ce soit. Il lui avait déjà dit qu’il possédait une grande force en lui mais qu’il ne savait pas la contrôler. Aujourd’hui il avait commencé à faire le premier pas pour y parvenir. Son apprentissage sera cependant encore bien long avant qu’il n’y parvienne, mais tant qu’il gardera dans son cœur les choses les plus importantes à ses yeux, alors il parviendra à trouver seul les secrets de ses pouvoirs. Et depuis ce moment, le comportement du Dragon vis-à-vis du Mercenaire fut légèrement plus aimable.

Les mots de Xiao Meï résonnèrent au plus profond du corps de Natsu, lui révélant alors ceux qu’Auron avait tentés de lui faire comprendre il y avait presque un an.

Le Mercenaire se sentait depuis lors plus épanouis au fond de lui-même, cette chose qui lui manquait était sa passion pour ses proches. Les derniers évènements sombres qu’avait pu subir le Centurio l’avaient affecté au point de briser son esprit en miette et de lui faire perdre de vue ce à quoi il croyait le plus. Désormais, il se promettait personnellement de ne plus jamais faiblir. Il savait qu’il lui faudrait s’endurcir encore, que la perte d’un proche continuerait à l’affecter grandement. Et pour cela il devait retourner auprès des siens.

Lorsqu’il quitta le repére de Xiao Meï le cœur gonflé par cette nouvelle étape de la vie, Natsu arborait désormais une toute nouvelle apparence. Ses yeux étaient devenus plus acéré et plus profond, son visage légèrement plus fin. Signes qu’une part de lui avait enfin grandit. Ses cheveux avaient poussé et s’étaient fait coiffés en arrière, et il avait légèrement grandie. Son corps devenant lui-même plus adulte par le cycle naturel de la croissance, il ne lui restait plus qu’à continuer à faire grandir son esprit et son cœur. Et pour cela, le Mercenaire rentrait chez lui.




Chapitre 1
messages
membres