Derniers sujets
» Et elle est où mon attraction ?...
par Ioan Kappel Aujourd'hui à 3:00

» [Piano] Compos, reprises, KH et autres...
par Sora Hier à 18:15

» Un famtôme dans la boutique
par Famfrit Hier à 12:36

» Les règles du jeu
par Death Ven 16 Fév 2018 - 16:14

» Vol pour l'hoverboard
par The Babylon Rogues Ven 16 Fév 2018 - 9:47

» As de Coeur
par Huayan Song Ven 16 Fév 2018 - 1:10

» Ho ho ho !
par Daenerys Targaryen Jeu 15 Fév 2018 - 12:32

» Absence Roxas
par Huayan Song Mer 14 Fév 2018 - 14:01

» Objets trouvés non réclamés
par Kurt Brown Mer 14 Fév 2018 - 12:52

» De Nouveaux Traits
par Chen Stormstout Mar 13 Fév 2018 - 18:14

» L'importance de faire ses preuves quand on est un fauve
par Cassandra Pentaghast Lun 12 Fév 2018 - 23:04

» Ambition privée
par Huayan Song Lun 12 Fév 2018 - 17:14

» UUUUUUn joyeux bon anniversaire mon (ma) chér(e)
par Kurt Brown Lun 12 Fév 2018 - 11:59

» Intrusion
par Agon Wiley Dim 11 Fév 2018 - 1:32

» Cocktail du Soleil
par Huayan Song Sam 10 Fév 2018 - 19:11


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Rattraper le coup
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La forme de vie ultime
Masculin
Nombre de messages : 109
Age : 26
Date d'inscription : 22/04/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Officier
XP:
206/150  (206/150)
Ven 16 Oct 2015 - 16:08


Rattraper le coup

Deux bruit lourds et métalliques raisonnait dans une rue déserte de la ville d’halloween, les pas d’une démarche lourde et régulière, celle d’un hérisson rouge et noir ayant changé d’apparence au moment où il avait posé les pieds dans ce monde. Il se tenait légèrement penché en avant, une douzaine d’armes blanches plantées entres les omoplate, descendant jusque entres ses deux piquants. Haches, épées, sabres,... Donnant l'impression que quelqu’un avait tenté de mettre fin aux jours de cette abomination sortie du laboratoire d’on ne sait quel savant fou.

Les chaussures de Shadow était devenu deux imposantes bottes métalliques lui remontant jusqu’au genoux, à peine recouvertes de peinture blanche, rouge et noires, perforées de façon aléatoire par des rivets. Ses mains normalement gantées n’étaient plus qu’un mélange de doigt osseux et métalliques à peine couvert de chair et de sang. Là où se trouvait avant ses marques rouges, l’on pouvait voir ses muscles apparents, la moitié gauche de son visage étant également arrachée jusqu’au milieu de son front, révélant une masse métalliques marquée des lettre S.H.A.D.O.W. MK 1 et dotée d’un oeil noir avec une cercle de led rouges en son centre. Une grand partie de sa chair était également manquante sur ses cotes et son abdomen, révélant un mélange d’organes, de câbles et de tubes. Même les anneaux de ses poignet et était remplacé par des menottes brisée traînant d’épaisses chaînes.


”Je déteste les mondes qui change mon apparence… Même ma voix y a eu droit cette fois-ci.”


Ses paroles résonnait effectivement d’un écho synthétique, comme si elle provenait d’un haut parleur au fond de sa gorge plutôt que de ses cordes vocales. Il se rendait même compte qu’il était incapable de soupirer, sa respiration étant inexistante. Il se contentait d’avancer jusqu'à arriver sur la place de la ville d'halloween. Il n’y avait pas grand monde, un zombie, un loup-garou qui semblait en pleine discutions, un grand zombie marchant calmement avec ce qui semblait être une goule le tenant par le bras et enfin, un étrange homme en forme de cône qui se retournait subitement vers lui.


”- Hé bien, on dirait que le Docteur c’est surpassé cette année, vous êtes tout bonnement terrifiant très cher.
- Le Docteur ? Qu’est ce que Robotnik viens faire ici ?
- Vous n’êtes donc pas une création de ce cher Docteur Finklestein ?
- Je ne vois même pas de qui vous essayez de me parler. Je suis envoyé ici par la Lumière pour enquêter sur la disparation d’un de nos membres.”


Le visage de l’homme se retournait alors, devenant beaucoup plus pale et paniqué.


”- Ha, oui, cette pauvre fille. Personne n’aurait peut croire qu’elle allait se faire enlever, la personne en sa compagnie semblait si charmante. Tout le monde à cru à la répétition d’un numéro lorsqu’il l’a pratiquement tranchée en deux.
- Qu’est ce que vous venez de dire ?!”


Le maire aurait sûrement aimé avoir un visage supplémentaire pour pouvoir exprimer son niveau d’inquiétude lorsque le hérisson l’avait saisit à deux mains par le col avant de se redresser et de le soulever, délogeant par la même quelques unes des armes enfoncées dans son dos.

”- Nous nous ne pouvions pas savoir avant qu’il ne l'emmène, ça paraissait tout à fait normal.
- L’agresseur, il ressemblait à quoi ?! C’est un habitant d’ici ?!
- Non, bie-bien sure que non. Personne ne l’avait jamais vu avant. Un grand gaillard bien bâtit avec un masque de hokey, de long cheveux voir et une énorme épée. Lorsqu’il l’a soulevée, tout le monde a pensé qu’il l’emmenait pour la soigner avant de reprendre leur répétition.
- Vous êtes vraiment une bande de tarés ! Ça c’est passé où ?
- Ju-Juste à la sortie du cimetière, elle était venue pour les sans-coeurs. Bien que je n’ai pas vraiment compris pourquoi, en général ils se tiennent plutôt tranquille tant qu’on ne vient pas trop les asticoter.
- Et qui a vu tout ça ?
- Certaines personne seulement depuis leur fenêtre, difficile de savoir qui. Les enfants plus probablement, ils jouent souvent à cache-cache sur la place où dans les rue. Ils sont sûrement au manoir d’Oogie Boogie à cette heure de la nuit. Vou-Vous pou-pourriez me poser s’il vous plaît ? Je sens que ma veste va craquer.”


Le hérisson le lâchait tout simplement, le laissant retomber sur ses pieds et perdre l’équilibre pour finalement tomber. Ce qui lui paraissait le plus étrange, c’était le manque de réaction des quelques passant. Seul le zombie semblait avoir voulut réagir, mais avait été retenu par la goule à ses cotés. Elle avait d'ailleurs choisis de l’accompagner pour remettre l’homme aux deux visage debout une fois le hérisson quelques peu éloigné. Elle ne semblait pas avoir peur de lui outre mesure, c’était plutôt comme si elle craignait ce qu’il aurait peut faire à la créature au costume gris verdatre qu’elle accompagnait.

Lui c’était arrêté et observait une importante flaque de sang séché que personne n’avait pris la peine de nettoyer… Presque coupée en deux, voilà ce que son interlocuteur avait dit, il fallait au moins ça pour  qu’autant de sang ce trouve au sol, même si il se disait qu’il devait y avoir un peu d'exagération dans les propos du mort vivant. L’attaque n’avait pas du être mortelle, sinon pourquoi l’emmener. Le cyborg remarquait alors quelques goûtes s’éloignant et marquée de trace de pas, qui disparaissait subitement, à un endroit légèrement couvert de givre. Il essayait alors de réfléchir à ce qui aurait peut se passer… Jusqu’à ce qu’une vive douleur dans le dos ne le tire de ses pensée. Il tournait alors la tête pour découvrir la goule à la peau verte brunatre visiblement en train de tenir quelque chose entre ses omoplates, et son amis le zombie avec une épée bâtarde entre les mains, la lames entres ses doigts osseux.


”- Excusez moi, je vous ai fait mal ? Je voulais simplement vous rendre votre hache et votre épée.
- OUI! Tu m’a fait un mal de chien espèce de cruche !!! Et toi le sac d’os, pose ça par terre avant de faire une connerie dans le même genre !!!
- Hé bien, que voilà un bien grossier personnage très chère. Il n’y a aucun doute sur le fait qu’il n’est pas naît des mains du Docteur, comment un être aussi malpoli pourrait il avoir un quelconque lien avec cette si gentille Sally.
- Tu exagère un peu mon vieux, toi aussi tu t’énerverais si quelqu’un te faisait mal, et les invention du Doc’ sont loin de toute être sympatique… Enfin, il faudrait que ça soit possible pour ça. Toute mes excuse monsieur, comme vous en aviez déjà plusieurs plantée dans le dos, je pensais que vous ne sentiez plus rien à ce niveau.
- Tant que vous ne recommençait pas, je devrais y survivre… Et rester poli… Dites vous ne sauriez pas où je pourrais trouver le manoir d’Oogie je ne sais quoi, il parait qu’il y a des enfant là-bas qui en sauraient plus sur l'enlèvement qui a eu lieu ici.
- Am, Stram et Gram ? Ces petits garnements ne vous serons sûrement d’aucune aide. Ils préféreront vous jouer un mauvais tour ou vous lancer sur une fausse piste plutôt que de réellement vous aider.
- Tu as raison, mais je pense qu’il pourrait se montrer suffisamment persuasif. Après tout, il a réussis à effrayer le maire étonnamment facilement. Tout ce que je vous demande, c’est de ne pas leur faire de mal.
- Je n’en ai pas l’intention, je veux juste leur parler.


Il écoutait alors la femme lui expliquer comment se rendre là-bas, au grand damne de son compagnon zombie qui la trouvait beaucoup trop gentille avec cet inconnu beaucoup trop agressif à son goût. La créature noire et rouge se relevait alors en ramassant l’épée que le zombie lui avait amené et en posant le plat sur son épaule, le manche tenu fermement dans sa main gauche. Pour n’importe qui, cette arme aurait eu une taille légèrement au dessus de la moyenne, mais proportionnellement à Shadow, elle paraissait relativement longue et le manche prévu pour avoir à peine la place pour deux mains semblait largement capable d’accueillir les siennes.

Il se mettait alors en marche, poussant la grille du cimetière et s’avançant entre les tombes. C’était ici que Cissneï avait affronté des sans-coeurs pour une soit disant mission… Ça ne collait pas vraiment avec ce que le maire lui avait dit, en temps normal, même le fait de se promener au milieu des créatures des ténèbres ne semblait poser de problème à personne ici, elle se contentait de royalement les ignorer. Quelqu’un ou quelques choses avait du les exciter pour amener à cette demande d’extermination, au moment même où les effectif faisait en sorte qu’elle soit la seule à pouvoir s’y rendre, et seule de surcroît.


"C’était un piège… Un piège grossier et évident en plus… Comment elle a peut tomber dedans ? C’était peut être justement parce que c’était trop évident qu’elle ne l’a pas vu venir… Je me serais peut être fait avoir aussi, mais personne n’a d’avantage à me capturer."


L’endroit était calme, presque trop calme, parsemé de pierres tombales et de sorte d'épouvantails ressemblant à des momies, lui donnant l’impression de bouger lorsqu’il leur tournait le dos. Non, ce n’était pas qu’une impression, ils avaient bougeaient. Le hérisson devait en avoir le coeur net et s’en approchait donc l’arme à la main, juste avant de devoir éviter un coup de griffe alors qu’il était à portée du plus proche. Les autres s’animaient alors, commençant à bondir en tout sens pour se déplacer. Une des attaques manquait de l’atteindre, mais il la parait à l’aide de l’épée qu’il avait en main, avant d’effectuer une roulade sur le coté pour esquiver un autre chevalier momie.

Les coups de ces créatures étaient au moins aussi fort que les siens et elles étaient relativement. Ajoutez à cela le nombre et elles avait clairement l’avantage. A un détail prêt, Shadow était venu avec ses armes habituelles et passait sa main dans son dos pour se saisir de son pistolet mitrailleur... Uniquement pour se rendre compte que ce dernier était absent. Il avait alors à peine le temps de reprendre la lame à deux mains et de parer l’attaque suivante, avant de tenter de la repousser avec une certaine difficulté, portant ensuite une attaque relativement forte en direction de la tête du mort-vivant. La suite du combat n’était ensuite que parades et esquive, le cyborg tentant tant bien que mal de ne pas se faire acculer, il finissait par sauter par dessus le groupe d’ennemi et de se mettre à courir jusqu’à une étrange colline en forme de spirale. C’était par là qu’il était censé aller pour retrouver ces enfant dont on lui avait parlé... Et c’était pour ça qu’il allait s'arrêter une fois au pied de celle-ci.

Si il continuait par là, il allait les mettre en danger. Le hérisson se retournait donc et fonçait cette fois en plein dans la mêlée, fauchant plusieurs de ses adversaires avec une séries de grand coups circulaires. C’est à ce moment là qu’une des créatures lui fauchait les jambes, le faisant pratiquement tomber au sol, alors qu’il la chassait d’un coup de pied et pleine tête avant de subitement reculer, pour ensuite s’élancer de nouveau en avant pour percuter un autre ennemi sous la forme d’une boule hérissée de piquant et d’armes blanche. C’est à ce moment là qu’il se rendait compte qu’une sorte de trappe était entrouverte sur le coté de sa chaussure. Sautant en arrière une fois de plus, il lâchait son épée une fois atterrir et forçait d’autant plus sur la plaque métallique délogée, cette dernière finissant par coulisser et libérer une arme de poing automatique et deux chargeurs.

C’était donc là que se trouvaient ses armes à feu, son autre pistolet probablement dans son autre jambes. Il se saisissait alors de pistolet mitrailleur et y enfonçait le chargeur, avant de l’armer et d’ouvrir le feu sur la vague d’ennemi en le maintenant à deux mains. Quelques un mourrait alors, les autres prenant la fuite entre les pierres tombales et les cryptes du cimetière. Cette fois ci il l’avait échappée belle. Il n’avait pas pris de coup, mais si il c’était laissait encercler, il était certain qu’il y serait passé.

Shadow observait alors sa jambe, trouvant que c’était tout sauf un design bien pensé que d’avoir placé ses armes à ce niveau. Ça le forçait à se baisser, là ou de holdster placé plus haut et non fermé lui aurait assuré un accès plus simple et rapide à ses armes. D'ailleurs il soupirait en essayant de remettre en place son arme, se rendant compte que le compartiment refusait désormais de rester fermé, s’ouvrant comme un vieux lecteur de cassette audio cassé. Au moins il n’aurait plus à l’ouvrir, c’était déjà ça de gagné. Mais il devait se remettre en route le plus rapidement possible et marche avec la jambes ouverte et un compartiment qui en dépasse n’était pas des plus agréable.

Au bout d’un moment, il se retrouvait en face d’une vieille demeure délabrée et tordue, ressemblant vaguement à la description que que la goule lui en avait faite: Le manoire d’Oogie Boogie. Il prenait alors son souffle et s’exprimait d’une voix forte et grésillante comme un haut parleur poussé trop fort.



”Am ?! Stram ?! Gram ?! Vous êtes là ?! Je dois vous parler !”



Pas de réponse... Il était peut-être venu jusqu’ici pour rien, les enfants se trouvant ailleurs. Il regardait alors autour de lui, renouvelant encore quatre fois son appel. Rien a par le vent et les grincements d’une vieille baignoire... Qui ne se trouvait pas là deux minutes plus tôt, il en était certain.



”Am ?! Stram ?! Gram ?! Bon, personne, je m’en vais alors !”



Il s’approchait alors lentement de la baignoire sans faire de bruit, remarquant quelques ricanement qui en provenaient. Il se ruait alors sur elle et en saisissait le bord, voyant alors trois drôle de petit monstre masqué dans le fond de celle-ci, qui lui suggérait alors de foncer, ce que la baignoire tentait alors de faire à sa plus grande surprise. Il renforçait alors sa poigne sur le rebord et la soulevait pour empêcher ses pattes arrière de toucher le sol avant de la reverser sur le coté de toute ses forces, faisant rouler les trois enfants au sol. Il se dirigeait ensuite vers eux en marchant, alors qu’ils se redressaient en le regardant d’un air inquiet en ramassant leur masque.



”- Alors c’est là que vous vous cachiez. Bon, finit de jouer maintenant, vous allez me répondre où je vais vraiment me mettre en colère.
- Vous croyez sérieusement nous faire peur juste parce que vous avez renversé une baignoire ?
- On est peut être des enfants, mais on vient de la ville d’Halloween, t’est pas le truc le plus effrayant du coin tu sais.
- Peut être, mais je suis clairement le seul adulte ici et je ne suis absolument pas d'humeur à perdre mon temps avec vous. Je devrais peut être briser ces masques pour me défouler, vous en dites quoi ?
- Non !
- Hors de question !
- Çà pourrait être marrant... Mais je l’aime bien mon masque moi.
- Bon, alors vous allez me dire tout ce que vous savez sur la rouquine qui c’est faite enlever l’autre jour avant que je ne me fâche !
- Pas envie.
- On ne parlera pas.
- On ne vous diras pas qu’un grand gars l’a emmenée dans un trou avec de l’air froid et des petites étoiles toutes gelée.
- Am !
- Am ! T’est vraiment un boulet !
- Donc son agresseur l’a emmenée au travers d’un portail dans un endroit où il neige. Et vous n’auriez pas la moindre idée de qui c’était par hasard ?
- Pas du tout.
- Non.
- Par contre on sait qui a demandé de l’emmenée.
- Tait toi !
- Crétin !
- Et c’était quoi son nom ?
- Rookie !
- Rox !
- Roxane !
- Ou un truc du genre !
- Ou un truc du genre !
- Ou un truc du genre !
- C’est bon, laissez tomber, j’en ai assez entendu.”


Le hérisson tournait alors les talons et rebroussait chemin, non sans offrir un coup de pied à la baignoire pour la remettre sur ses pattes. Visiblement il ne lui restait plus qu’à rentrer et expliquer ce qu’il avait trouvé et qui restait encore vaguement probable. Le retour était calme, nettement plus que le bureau dans lequel il rencontrait ses supérieures pour leur faire son rapport et que la rencontre qu'il avait faite avant d'embarquer dans le transport. Il avait choisis de leur indiquer quatre choses:

Cissnei était probablement gravement blessée, peut être morte même.
Son agresseur était un grand gars baraqué avec de long cheveux noir et une énorme épée.
Elle devait se trouver dans un endroit relativement froid ou un monde en plein hiver.
Le commanditaire de l'enlèvement devait s’appeler Roxane et il n’avait pas la moindre idée de qui pouvait être cette femme... Bien que cette dernière information ne soit pas fiable du tout et il insistait sur ce point.

Il tournait alors les talons et quittait la pièce, lâchant encore quelques mots avant de claquer la porte sans la moindre retenue.


”Vous ne pouvez vous en prendre qu’à vous même pour tout ça. Quel bande d’abrutis finis laisserait son commandant partir en mission seul sans une garde d’élite ?! Il serait peut être temps que vous commenciez à penser comme des soldat en guerre au lieu de comme quelques gars réunis pour casser du sans-coeurs dans la joie et la bonne humeur !”


avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Le Drapeau Blanc
Masculin
Nombre de messages : 796
Age : 24
Date d'inscription : 23/12/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
225/550  (225/550)
Lun 28 Déc 2015 - 14:54
Mission accomplie.

Pour être sincère, je note cette mission maintenant plus parce qu'au hasard de mes lectures, j'ai lu cet rp. Donc désolé si je note cette mission avant d'en avoir noté d'autres.

Bien euh... Tu vas me détester mais encore une fois, j'ai pas adoré ton rp.

Mais c'est pas aussi grave que le rp que j'avais déjà noté de toi. En fait c'est très loin d'être aussi grave. En soi, le rp est bien. Déjà, gros progrès : Les dialogues.

Les dialogues dans Insubordination totale m'avaient déplu du tout au tout, je les trouvais honnêtement mal foutus. Ici, les dialogues sont beaucoup plus justes.

Mon seul souci à ce niveau-là est peut-être un problème de fond... Ta mission est assez longue, t'es pas répugné par la longueur, ce qui est bien. Malheureusement, la part de dialogue dans ce long rp est finalement assez petite. De manière générale, je ne saisis pas cette idée de sous-estimer l'importance du dialogue dans un rp. Je vois énormément de rpistes qui font les dialogues les plus courts possibles et franchement, je ne comprendrai jamais. Un dialogue ne peut pas être trop long. Le tout, c'est de doser les paroles de chacun, de s'imaginer le dialogue dans la tête et voir si ça marche.

Mais comme je le disais, c'est déjà beaucoup mieux.

Alors il y a un combat, quand même. Je vais en parler, ne serait-ce qu'un peu. C'est un bon combat mais il est assez brouillon. Je dis "mais", cela dit je ne devrais pas. Ton style, lorsque tu décris un combat, est assez fouillis mais comme ça, je dirais que ça donne un certain style "caméra sur épaule" à ton combat. Le lecteur comprend pas vraiment mais ça bouge.

C'est pas mal.

Mais finalement, pourquoi est-ce que cet rp ne m'a pas plu ?

Le problème... c'est qu'encore une fois, tu es passé à côté de ce que je te demandais. Moi j'attendais un constat, j'attendais qu'un membre de la lumière se rende sur les lieux et constate tout ce qu'il s'est passé.

Bon et tu me fais une enquête, ok pourquoi pas. Mais même ton enquête, je sais pas, elle semble bénie par le dieu de l'enquête parce qu'elle roule comme ça;

Si tu prends le parti pris de l'enquête, moi je veux bien, mais il faut rendre ça dur. Si tu fais une enquête, la difficulté doit se trouver non pas auprès de sans-coeurs que tu croises et qui ont strictement rien à voir avec l'affaire, mais justement dans l'enquête.

Avoir une description assez précise du coupable du rapt, encore... c'était logique. Jecht n'a absolument pas été discret. Mais t'aurais du t'arrêter là, tu avais assez. Bon évidemment, moi j'aurais aimé que t'inspectes un peu en détail le champ de bataille, là t'en as parlé très vaguement.

Parce que apprendre d'Am, Stram et Gram que celui qui a envoyé Jecht, c'est Roxas... Ca c'est gros.

C'est vrai, Jecht a balancé ça devant Cissneï alors qu'y avait peut-être des gens qui le regardaient (de loin). Mais bravo l'ouïe fine et surtout, bravo le roleplay ^^. Ironiquement, tout ça me rappelle un peu le rp Une fleur qui rêvait d'être un arbre ou à nouveau, tout le monde avait un peu abandonné son roleplay pour deviner de manière un peu yolo que Jecht s'appelait bien Jecht et pas Konan.

Hrp, faut quand même un peu respecter ce que font les autres groupes ^^.

Finalement, ce que je reproche, ce n'est pas d'avoir quasiment tout résolu. Ce que je reproche c'est la méthode. Avec une vraie enquête, des interrogatoires plus poussés, une vraie démarche, ça m'aurait carrément plu, même si à la fin tu trouvais la même chose.

Ici la seule difficulté réside dans des sans-coeurs que tu croises et... on le verra plus tard, Death.

Mission normale : 20 xp, 200 munnies et 3 ps en défense.

_______________________________
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral
» Coup raté, coup réussi, — “coup d’Etat” sans Etat
» Coup d’État en Haïti « revisité
» Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état
» Ricardo Seitenfus claims coup against Préval was suggested