Derniers sujets
» Météo en live : le 18 octobre
par Janna Aujourd'hui à 13:02

» Pour un peu de bien
par Lulu Aujourd'hui à 13:00

» La Chute de Nottingham
par Général Primus Aujourd'hui à 12:58

» Tombent les cartes
par Lenore Aujourd'hui à 9:06

» Tombent les masques
par Agon Wiley Aujourd'hui à 4:28

» Comme le dit Oscar Wilde...
par Genesis Rhapsodos Aujourd'hui à 4:24

» Et là, un squelette !
par Genesis Rhapsodos Aujourd'hui à 4:15

» Réglementations et demande de Partenariat
par Invité Aujourd'hui à 2:21

» Field of Heroes
par Invité Aujourd'hui à 2:18

» Répétition
par Arthur Rainbow Hier à 21:39

» Qui part à la chasse perd sa place !
par Rufus Shinra Hier à 18:21

» La cerise sur le gâteau
par Général Primus Hier à 15:04

» Loué soit Son nom
par Cypher Hier à 14:01

» Tombe la chemise
par Cissneï Hier à 3:26

» UUUUUUn joyeux bon anniversaire mon (ma) chér(e)
par Cissneï Lun 16 Oct 2017 - 23:19


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Courrir seul, gagner ensemble
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Masculin
Nombre de messages : 5
Age : 26
Date d'inscription : 06/08/2015
Mar 6 Oct 2015 - 18:30
Les ronflements d’un homme rondouillard résonnait dans le vaisseau, tandis qu’un jeune homme vêtue de rouge comptait fleurette à un groupe de demoiselle sous le regard inquisiteur d’une rousse aux courbes voluptueuse. Enfin, juste à coté du gros ronfleur se tenait un jeune homme vêtue de jaune et d’un bandana rouge: Ryuu Doragon, le nouveau membre des mercenaire du Centurio. Il était occupé à effectuer l’entretien de son épée, son bouclier posé contre sa jambe et une lance à sa droite, entre lui et Yangus, ce dernier étant occupé à faire la sieste. Cela ne faisait que quelques temps qu’ils étaient arrivé à Port Royal tout les quatre, mais on ne pouvait pas dire qu’ils avaient réellement progressé dans leur projet de réunir des gens pour aider à régler les problèmes au Palais des Rêves... Certes les compétences du jeune homme et son passé de chef de la garde lui avait permis d'être directement intégré au poste d’officier, mais il était tout de même loin d’avoir la pleine confiance de ses supérieurs et n’avait pas vraiment mis la mains sur des informations utiles.

Enfin, au moins il n’était pas non plus coincé au quartier général de son organisation et pouvait facilement faire en sorte de “réquisitionner” ses trois compagnons habituels pour l’accompagner. C’était d’ailleurs dans le but d’accomplir un contrat qu’il était partit à leur coté en direction de Thèbes. Anaxagippos, le dirigeant d’une entreprise de transport de personne et de marchandise avait demandé l’aide des mercenaires afin de gagner une course et ainsi s’offrir une publicité non négligeable. En échange, ils devaient recevoir son aide pour le transport du souffre provenant de leur mine à plusieurs kilomètres de la ville. Leur première difficulté allait être de réveiller Yangus une fois arrivé. Impossible de le sortir de son sommeil et déplacer l’imposant voleur allait être compliqué... Jusqu’à ce que Jessica, la jeune femme les accompagnant ne décide de lui donner un coup de fouet en plein sur le bout du nez, ce qui le réveillait en sursaut. Il prenait ensuite appuis sur les barre face à lui pour se relever et criait sur elle.


- T’est cinglée Jessica ?! T’aurais peut me crever un oeil ou m’ouvrir le nez en deux ?!
- Tu n’avais qu’as te reposer la nuit dernière au lieu de lever le coude avec les autres...

Ryuu se levait alors à son tour en tapotant l’épaule de son ami et de faire un signe de tête en direction de la sortie. Il récupérait ses armes et se mettaient en route, suivit de l’homme encore somnolant portant sa haches et de la magicienne au fouet traînant Angelo, le jeune homme volage aux cheveux gris, par l’oreille pour le forcer à quitter les autres passagères. La ville leur paraissait resplendissante... Mais terriblement chaotiques, les gens marchants en tout sens, les chars se croisant de façons indisciplinée,... C’était certains, ils se seraient perdu si leur hôte n’était pas venu les acceuillir en personne. Alors qu’ils débarquaient, l’homme vétu d’une toge d’un blanc immaculé tenue par une broche richement ouvragée et incrustée de pierre précieuse se dirigeait droit vers eux,... Pour serrer la main de Yangus dans les deux sienne.

- Bienvenue à Thèbes ! Je vois que le Centurio n’a pas eu peur de nous envoyer un solide gaillard, quelqu’un de capable de tenir les reines d’une mains et de se battre de l’autre.
- Ça je ne dis pas, mais le gaillard c’est pas moi, c’est le chef.

Le rondouillard pointait alors Ryuu du doigt, ce dernier posant sa main gauche sur sa tête en souriant et en fermant les yeux avant de lui tendre la main après avoir déposé sa lance.[/color]

- Votre amis m’a l’air bien moins costaud... Vous êtes certains que vous ne comptez pas participer à la course ?
- Seriez surpris M’sieur, le chef est plus costaud qu’il n’y parait.
- Nous ne sommes ici qu’en tant que spectateur et éventuellement en support. Ryuu a exigé que nous n’intervenions dans la course que si il se retrouvait en réelle difficulté.
- Une victoire sans tache ni intervention extérieure serait nettement plus impressionnante, mais en cas de problème, une boule de feu ou un éclair bien placé…
- Hé bien… Je ne m’attendais pas à ce que vous soyez paré à ce point. Reste à savoir si cela suffira. Ce Zack commence à se faire un nom dans le coalisée, même si il n’a encore jamais tenu les rênes d’un char, je doute qu’il se laisse facilement démonter. Et les amazone… Vous être un homme, cette furie n’hésitera sûrement pas à vous tuer si elle en a l’occasion. J’ai un oncle qui en a fait l'expérience, il a survécu, mais n’a jamais eu d’enfant, mort de peur à chaque fois qu’il voit une femme, une bien triste histoire. Enfin, nous y voilà, bienvenue dans une de mes humbles acquisitions, c’est ici que j'entraîne et entrepose mes meilleur cheveux et chars, je me suis retirais des courses professionnelles, trop de risque, trop peu de rentabilité, mais cela reste un plaisir pour moi.

L’endroit était immense, des dizaines de box aligné sur au moi quatre rangées, des palefrenier courant en tout sens et une piste de course intérieure, c’était tout sauf humble, surtout avec ces statues du propriétaire disposée un peu partout.

C’est plus un melon qu’il a ce type, c’est une pastèque!

Ryuu hochait la tête en plaçant son index face à sa bouche pour signifier à son ami de se taire. Il valait mieux éviter de fâcher leur employeur inutilement après tout. L’homme leur présentait alors le char qu’il allait devoir conduire, ainsi que le cheval qui le tirerai, un étalon à la robe marron claire et à la crinière noire. Ils passaient ensuite l’heure suivante à discuter autour d’une carte de la vile indiquant le point de départ et d’arrivée. La citée était effectivement un impressionnant labyrinthe et il était plus que probable que tout les chemins ne serait pas forcement praticable pour l’attelage. Il y avait également un plusieurs endroit parfait pour des embuscades si cela devait s'avérer nécessaire.

Ils suivaient ensuite leur hôte jusqu’au lieu où devait démarrer la course. Leurs concurrents était déjà sur place: Un jeune homme aux cheveux noir hérissé occupé à faire des flexions, s'asseyant et se relevant en boucle. Deux épées étaient posée dans le char de celui qu’il devinait être Zack, une de taille normale à double tranchant et l’autre beaucoup plus imposante et dotée d’un simple tranchant. Mais ce qui faisait sourire Ryuu, c’était l’inutilité de cet échauffement pour ce type de course. Il adressait un signe de la main à l’homme qui lui faisait signe de la tête en souriant, avant de se tourner vers ses amis qui s’éloignaient pour leur faire signe à leur tour.

L’autre participante par contre, la femme guerrière, était occupée à tendre la corde d’un arc, avant d’aiguiser une épée… Ignorant royalement ses salutations avant de placer toutes ses armes dans son véhicule. Le Dragovian en faisait alors de même avec son bouclier, son épée et sa lance, avant de monter à bord et de se mettre sur la ligne de départ. Cela n’allait probablement plus trop tarder à commencer. Une dame, probablement d’origine noble montait alors dans les gradins, avant de lâcher un morceau de tissus.

Ce dernier touchait le sol et les rênes des trois attelage claquaient d’un coup sec, le bruit des sabots commençant à raisonner dans les rues de la citée. Tous avaient visiblement choisis la ligne droite dans un premier temps. Le cheval fournit par Anaxagippos était impressionnant, une véritable force de la nature… Mais le char lui, était beaucoup trop ornementé et l'empêchait de prendre une avance suffisamment nette, et il n’était pas certain que l’animal allait réussir à tenir la distance. Au final, c’était l'orgueil de son commanditaire qui jouait en sa défaveur. Il faisait alors un signe de tête en dépassant un bâtiment, Yangus poussant alors une pile de caisse sur le chemin, faisant se cabre les deux chevaux blanc de l’amazone. Elle n’était pas hors-course, mais il gagnait quelques précieuse secondes… Ce qui l’étonnait le plus, c’était de ne pas la voire derrière lui après ça.

Zack par contre, réussissait à se mettre à son niveau et commençait à tenter de le frapper à l’aide de la plus petite de ses épées, la laissant toutefois dans son fourreau. Ryuu parait la première attaque à l’aide de sa lance, puis la suivante. Le duel durait sur plusieurs centaines de mètres avant que le mercenaires ne se décide à planter la pointe de son arme dans le sol en passant au travers des rayons de la roue droite du char de son adversaire. Le véhicule partait alors en vrille, mais le jeune homme aux cheveux noir avait le temps de se saisir de l’arme d’hast, l'arrachant des mains de son rival, avant que la totalité de son attelage ne se disloque lorsque sa dernière roue percutait le coin d’un mur.

L’attention de Ryuu était alors détournée… Et il manquait de peu de voir les rênes de son char tranchée par une flèche bien placée. Il avait ensuite juste le temps de se saisir de son bouclier et de bloquer plusieurs autres flèche à chacun des croisements suivant. L’une d’elle réussissait toutefois à traverser sa protection… et son avant bras, lui arrachant un cri de douleur. L’amazone en profitait alors pour revenir sur l’axe principal et lui assener deux coups d’épée, chacun d’eux paré au prix d’une douleur supplémentaire. Sans sa lance, il lui était beaucoup plus difficile de pouvoir retenter ce qu’il avait fait pour mettre Zack hors-jeu. Il jetait alors un coup d’oeil à sa gauche… Pour voir Angelo occupé à discuter avec deux jeunes femmes. Il comptait pourtant sur ses flèches pour le sortir de ce genre de situation.

L’employé du Centurio tendait alors son autres mains en direction de la roue de son coté et y mettait le feu à l’aide d’un sort de bas niveau. L’attelage vacillait, mais la guerrière était vraisemblablement assez expérimentée pour le maintenir sur la route et continuer d’attaquer son rival. Ce n’est que quelques mètres plus loin que l’autre roue s’embrasait, l’amazone ayant juste le temps d'entrevoir le sourire narquois de Jessica qui envoyait une seconde boule de feu pour séparer les chevaux du char. Le reste de la course se passait sans encombre… Mais Ryuu n’était pas satisfait au moment où il franchissait la ligne d’arrivée, et ce malgré les applaudissement de la foule. Le fait que ses amis ai du intervenir gâchait un peu la victoire, même si il leur en était reconnaissant. Il ne lui restait maintenant plus qu’à aller se faire soigner et négocier les termes de l’arrangement demandé par ses supérieurs avec l’aide de ses trois comparses avant de rentrer… Il ne restait qu’a espérer que la gratitude d’Anaxagippos  était à la hauteur de son exubérance.

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (FB) Seul, on va vite. Ensemble, on va loin + Camilo
» "Tous ensemble seuls 2 - Demain c'est aujourd'hui" (Everybody's alone 2 - Tomorrow is now)
» Mais comment Moto GAto va faire pour gagner maintenant?
» Seul et perdu...
» Big Boss motorisé. Seul ou accompagné ?