Derniers sujets
Un rêve devenu réalitéAujourd'hui à 20:03KuroL'étoile des vœuxAujourd'hui à 19:49KuroLe 3h10 pour le Château DisneyAujourd'hui à 14:15Général PrimusChangement du PlanAujourd'hui à 10:08DeathLa suite du PlanAujourd'hui à 9:43DeathLe PlanAujourd'hui à 9:26DeathHo ho ho !Hier à 22:04FiathenLe faux printemps Hier à 21:52FiathenSix pieds sous terreVen 14 Juin 2019 - 17:34D.VaLa révolte des joujouxVen 14 Juin 2019 - 14:19AsuryaaLes fleurs parlentMer 12 Juin 2019 - 23:09RikuCoupe Noire - Kurt Brown VS L'Invité MystèreMer 12 Juin 2019 - 22:32Kurt BrownPièce montéeMer 12 Juin 2019 - 21:49Chen StormstoutLe colloque des CaryatidesMer 12 Juin 2019 - 15:23Irelia AlishinaUne arrivée inaperçueMer 12 Juin 2019 - 14:42Firion Loxxer
Maître brasseur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Histoire au fond d'un bar Left_bar_bleue296/400Histoire au fond d'un bar Empty_bar_bleue  (296/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 14 Juil 2015 - 23:09

Alors mes amis, je vais vous en racontez une bien bonne. Depuis le temps que je vis aux Jardins Radieux, pas loin de deux années quand même ! Et bien, je n’ai jamais pris la peine d’emprunter le petit chemin en contre bas des faubourgs pour me rendre à l’extérieur de la ville. Je ne vais pas vous raconter à quel point je me sens idiot de ne pas avoir eu l’idée de quitter la ville jusqu’à ici, ou encore que la campagne, ce n’est pas mon truc. Mais juste que, cette idée ne m’a jamais effleuré l’esprit. On est bien dans la capitale des Citées Dorées. Il fait bon vivre, les habitants sont plutôt chaleureux et on ne manque de rien. Alors pourquoi se perdre dans les contrées arborant les Jardins Radieux ?!

Bon. En vrai, je n’ai découvert l’existence de ce chemin pas plus tard que ce matin. Quand ? Au moment ou notre porte-parole m’a indiqué la route à suivre pour accomplir mon « entraînement » en vu du combat contre Shen-Long. Les amis, ne vous emporter pas, je vous vois arriver en me disant que j’ai déjà conté le combat contre le Dragon. Mais je vous rappel que mon état physique n’était pas des plus glorieux, et que l’être céleste est encore en liberté. Enfin, je vous raconterai cela plus tard, il s’agit de ma prochaine aventure ! Et donc, les amis. Le soleil vient seulement de commencer sa longue course avant de laisser place à la lune, et moi, je quitte seulement mon habitation. Un tonneau de ma dernière cuvée sous le bras et un épi de blé entre les dents, histoire de m’occuper durant la marche. Ayant perdu mon bâton lors de mon dernier combat, je m’en vais donc triompher des sans-coeurs du vallon à patte nue… Une broutille pour l’animal que je suis !

Pour les distraits dans le fond, je reste un panda mesurant plus de deux mètres et affirmant un poids plus qu’honorable ! Une petite ombre, voir même un soldat ne risque pas de m’effrayer. Je trébuche dessus et il s’évapore, littéralement. Et ne venez pas me parler de rondouillard ou d’armure gardienne, je ne sais même pas sur quoi je vais tomber ! Dans le pire des cas, j’improvise et j’aurais de belles histoires à vous raconter autour d’une chopine.

Une bonne heure de marche plus tard, loin des jardins verdoyants de la capitale, des senteurs et de mes frères consuls… Je me retrouve entourer de falaise abrupte et de roche froide, pour faire simple, j’ai rejoint le Grand Vallon. Bon, ce n’est pas vraiment le paysage de vacance auquel on s’attend quand on vis aux Jardins Radieux, et franchement, je n’imaginai pas le monde me cacher ce genre d’endroit. Mais bon, la désolation est le reflet de la menace et de ma présence ici. Au moins, j’ai de la matière à combattre, du moins, c’est la promesse que me fait le paysage ! Et je vous laisse imaginer la suite. Un pas, un simple pas sur la caillasse, qu’une ombre surgit du sol et se jette sur moi. Rien de grave, ce n’est qu’une ombre me direz-vous, mais elle n’était pas seule ! Sans même avoir le temps de remplir une chope, deux… Non, trois rhapsodies bleues apparurent et chargèrent déjà leurs sorts en direction de ma personne. J’eus juste le temps de lever ma tête pour apercevoir trois glaciers foncer sur moi, et des gros ! Plus gros que mon poing !

Il y a quelques minutes, j’ai annoncé que je suis une personne plutôt imposante. Mais aussi surprenant que cela puisse paraître, je suis souple et plutôt rapide, ça vous la coupe ?! Enfin, depuis le temps, vous devez vous en douter et je ne suis pas non plus d’une agilité sans borne.

Alors je vais vous décrire la scène, la première de ma grande aventure en dehors de la ville !

D’un réflexe humain, on se comprend, j’ai amené mon bras gauche devant mon visage afin de ne pas me retrouver aveugle jusqu’à la fin de mes jours. Mais avant d’obstruer ma vue, j’ai repéré approximativement la position des cruches bleues et d’un double saut, me suis hissé à leurs hauteurs. Malheureusement, durant ma manoeuvre, deux des projectiles eurent le temps de frapper ma fourrure de plein fouet. Un sur l’avant-bras gauche, merci les réflexes de survie et le second en plein sur mon torse. Autant dire que j’ai senti le froid parcourir mon corps, et que cette sensation n’est pas des plus agréable ! Mais pour terminer, je me suis retourné dans mon élan et abattu mon talon sur l’un d’entre eux et l’évaporant directement. Les deux autres n’ont pas attendu et d’un habile repli en arrière, fuis la portée de mes coups. Et l’ombre du début ? En fait, je suis tombé à pied joint dessus et achevé aussi sec.

Alors vous aller me dire, pas de souci, il ne reste que deux rhapsodies bleues. Mais aussitôt écarté qu’ils préparent un nouveau sort, j’ai eu juste le temps de me frotter le bras pour faire disparaître cette horrible sensation. Mais redevenons sérieux, maintenant alerte, je n’ai eu qu’à me mettre en position et esquiver les sorts d’une roulade sur la gauche pour ensuite fondre dessus et d’un uppercut, me débarrasser d’un autre sans-coeur. Profitant de la poussée du dernier coup, j’ai fléchi les jambes et donné une impulsion pour me propulser et d’un coup de pied latéral, détruire le dernier. Retombant sur les appuis et prenant appui de ma main sur le sol, le combat était fini. Et dans un geste parfaitement théâtral, je relevai la tête en crachant l’épi de blé toujours dans ma bouche jusqu’ici !

Classe, vous ne trouvez pas ?! Mais ma gloire n’est que de quelques secondes, à peine la rhapsodie disparut que deux soldats firent leurs apparitions accompagnées d’un rondouillard.

Sans attendre, car ils se ruèrent déjà sur moi, je me redresse sur mes deux pattes, droit comme un alambic pour éviter l’énorme poing du rondouillard alors que les deux autres fondirent sur moi la tête la première. Par réflexe, une fois de plus, je croise les bras et stoppe les deux soldats, les faisant tomber à la renverse. Profitant de l’instant, je balaye d’un coup de griffe devant moi. Heurtant violemment les sans-coeurs et les expédiant à plusieurs mètres alors que le roublard me charge les bras flottant derrière lui. Comme subjugué par cet appel, je saute moi-même en avant, bedaine en avant et répond à cette charge. Et qui eut pour effet de nous étaler sur le sol, ventre en l’air et dos par terre. Mais rassurez-vous, je suis bien plus réactif qu’un rondouillard !

De retour sur patte, je tourne le regard pour voir les deux soldats debout et courant en ma direction. Prenant mes appuis, je passe ma jambe droite en arrière et tends mes bras, attenant la charge de cliquetis. Et un fois les ennemis à portée, je pousse sur ma jambe gauche tout en passant les bras derrière moi et donnant un violant coup de pied sur le premier, le propulsant sur le second et les faisant disparaître tout deux dans un nuage de ténèbres. Et ici, à peine j’eus le temps de retrouver le sol que l’énorme poing du rondouillard parvint à atteindre sa cible, soit le bout de mon museau et me propulsant contre le sol.

Passant lentement ma patte le long de ma bouche, examinant la trace de sang sur ma fourrure, je lance un regard noir sur le rondouillard ! Alors que lui, il frappe frénétiquement son torse, apparemment heureux de son acte. Sans attendre, je passe ma main derrière moi et prends appui sur celle-ci afin de balayer le sol de mes jambes et ainsi renverser l’immense sans-coeur, ce qui fut une réussite. Le bruit mou de sa chute restera à jamais gravé dans ma mémoire, c’est un peu comme faire tomber de la gelée. Enfin, je m’égare… Alors je me redresse, prends appui sur mes jambes et saute de toute ma hauteur pour descendre en piquer, direction le bedon de l’ombre. Réussite critique ! Mes poings s’enfoncent dans l’ombre pour finalement la faire disparaître.

Un bien beau combat, si vous voulez mon avis ! Mais je ne suis ici que depuis cinq minutes que je me fais déjà assaillir de toutes part ! Certes, le rondouillard est mort. Mais à peine son ombre effacée qu’une autre vague apparaît. Même pas le temps pour une petite chopine. Mais je ne tiens pas à perdre mon public en vous contant un nouveau combat, surtout que, je n’ai même pas été plus loin que l’entrée du Vallon ! Pour faire simple ici, deux nocturnes rouges se sont invités ainsi qu’un sorcier. Pour le coup, on peut dire que j’ai eu chaud à la fourrure ! Mais votre serviteur sort victorieux de ce combat, malgré une énorme brûlure sur la paume de ma patte. Notez le bien, ce n’est pas une bonne idée de bloquer un sort de cette façon ! Quelle idée stupide j’ai eu de vouloir faire ça, je devrais d’abord apprendre avant de m’exercer comme un sauvage.

Enfin, je peux enfin souffler deux secondes après les maudit mages. Le temps de me retourner, d’ouvrir mon tonneau et de me servir une mousse rafraichissante. Après un aussi long combat, pas loin de dix minutes quand même, rien n’est meilleur qu’une brune dans la main droite. Après tout, ce n’est que mon avis ! Mais ne restons pas ici, à nous féliciter de ses quelques sans-coeurs ! J’ai une mission, il faut diminuer le nombre d’ombre dans le Grand Vallon pour la forge d’Ulthane et de Ghaz’. Le temps de remplir mon verre, de remettre le bouchon et me voilà reparti pour de nouveau combat avec la menace des héros d’antan. Je me demande bien combien de coeurs ont été libéré par le grand Sora ou encore le Roi Mickey, ils ne devaient pas chômer un verre à la main !

Bon, combien de pas vais-je arriver à faire sans me faire agresser…



_______________________________
Le Tragédien

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Histoire au fond d'un bar Left_bar_bleue1129/500Histoire au fond d'un bar Empty_bar_bleue  (1129/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 7 Aoû 2015 - 18:58
Mission accomplie.

Je suis assez content. Y a quelques défauts, malheureusement, mais je suis satisfait de ce que tu as écrit. En fait la première chose, c'est la narration. Quand j'ai commencé à lire, je me suis fait "oula je suis pas fan"; Le côté un peu "salut les enfants ! Aujourd'hui je vais vous raconter l'histoire de l'ours Barbon. Comment ?! Vous ne connaissez pas l'ours Barbon ?!"

Ca m'a un peu fait peur mais en fait, assez vite on s'y habitue et c'est assez sympa. On sent la patte (lol) de ton personnage et ça ne sonne pas mal, du moins au début; C'est à peu près au même moment que tu parles de Shen-Long, et ça j'ai trouvé ça intéressant... Irp, tu assumes le fait que tu sais déjà que c'est toi qui vas partir le combattre, d'où cette mission-ci d'ailleurs, un entrainement qui se fait utile.

Ca m'a plu mais je me suis dit que tu aurais pu aller plus loin. Quitte à en parler, ne le mentionne pas simplement. Je me mets à la place de ton personnage et... on voit qu'il y a  un truc qui cloche : Shen-Long. Fucking Shen-Long, un des trois dragons qui terrorise la Terre des dragons, que tu as déjà affronté et que tu as repoussé (difficilement, dirons-nous pour la forme) avec des dizaines de soldats.
Je pense que même Chen... doit stresser un peu, surtout après que Genesis se soit fait plus ou moins fait battre par son aîné, Tian-Long.

Là j'ai juste l'impression que tu nous dis "Demain, j'irais sûrement me faire dévorer vivant, ou peut-être finirai-je noyer, c'est très probable ! Enfin ! On n'y est pas encore, Haha !"

Juste après arrive le premier véritable problème (selon moi) de cette narration très... conteur : Des explications un peu spéc'.
Quand tu nous rappelles que Chen est un panda énorme. Quand tu dis "au fait ! je suis très agile", j'ai l'impression que tu nous écris ton deuxième rp, ou justement que tu parles à des enfants ^^. C'est pas mauvais mais j'ai lu ça avec un certain détachement, je dois dire. Je me disais... "Bah heureusement qu'il nous rappelle pas tout ça à chaque rp"

Mais passons le rp reste très sympa. La description du combat est précise même si honnêtement je ne visualisais pas toujours toutes tes actions. Enfin ça reste très bien.

Toutefois j'ai été assez surpris de voir que tu as réussi à tuer le rondouillard en l'attaquant quasiment à chaque fois de front. C'est... Je dis pas ! Si tu as cent en force, tu t'en bats un peu de leur incroyable résistance de face. T'as trente-cinq en force, c'est bien mais c'est pas incroyable, t'es pas capable de passer à travers la défense de front du rondouillard.

C'est quand même une bonne mission. Surtout que l'intitulé était (volontairement) un peu chien. C'est de l'entrainement pur, à peine contextualisé, et tu as répondu à l'attente convenablement, t'as pas fait un truc détourné comme tu le fais parfois pour rendre un labeur un peu moins chiant.

Bref, c'est bien.

Mission normale (c'était quand même pas un combat de ouf) : 21 xp, 210 munnies et 3 PS... 1 en psychisme et deux en dex.
messages
membres