Le Boucher de Grimm

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1208/0  (1208/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 16 Juin 2015 - 17:30

Ce jour allait marquer une nouvelle ère pour la Coalition Noire, un instant de gloire pour les serviteurs de la Princesse et une éternité de crainte pour ses ennemis. Aujourd’hui, les bourreaux dressant le symbole du loup allaient changer l’aspect de la guerre, ils allaient soumettre la menace de la Terre des Dragons à les accompagner dans leurs futurs carnages. Le dragon noir sera défait, et rejoindra les ténèbres pour assouvir leurs plus sombres désirs. N’oubliez pas leur nom, ils sont toujours là et ils le seront toujours, prêt à frapper et à se repaître de vos restes.

N’oubliez pas ce jour. Car nous, la Coalition Noire, allons changer vos destins par les flammes de Tian-Lang.

Je répétais inlassablement ce discours dans ma tête, m’imaginant avoir déjà vaincu et soumis le puissant dragon. Il allait apporter tellement plus à notre groupe, notre arme de destruction prête à s’abattre sur les pleutres osant défier notre suprématie. Le Consulat, la Lumière ou encore le Sanctum n’oseront plus nous défier quand ils connaîtront les horreurs que nous leur réservons. Mais avant les réjouissances, nous devons trouver la bête. J’avais quitté le manoir à bord de mon vaisseau accompagné de deux autres coalisés, la veuve noire et le gamin, les seuls vraiment capables de faire quelques choses pour cette Coalition Noire.

Histoire de faciliter les recherches, j’avais débarqué les deux autres à notre arrivée. Vesper à la Forêt de Bambous et Surkesh au pied de la montagne, avec pour ordre simple de chercher le dragon noir. Et moi ? J’étais tranquille à survoler les plaines, les yeux rivés dans les cieux espérant croisé la bête en premier. Mais je n’allais pas pouvoir profiter de cette gloire, la voix du gamin résonna dans le cockpit m’indiquant l’emplacement de la bête. Le spectacle allait pouvoir commencer, j’attrapais le micro et l’amenais à ma bouche.

- Surkesh au rapport… Death, j’ai repéré Tian-Long au sommet de la Montagne du Destin, il est blessé et dort, probablement pour récupérer de son combat face aux consuls. En attente d’ordres.
- Parfait gamin… Je récupère notre amie et nous te rejoignons tout de suite, et surtout, reste planqué et ne fait pas de connerie. Veuve noire ? Le dragon est repéré, nous allons pouvoir commencer.

J’attrapais les manettes et les abaissais, direction le dernier point connu de Vesper. Elle était éloignée de la forêt de bambous, parfait, je n’aurais aucune difficulté à l’embarquer. Les moteurs de mon vaisseau soufflaient sur la jeune femme, faisant voler ses cheveux dans les airs quand j’ouvrais la soute à quelques mètres du sol. Elle n’avait aucune difficulté à me rejoindre, un simple saut pour elle, et en quelques instants, je retrouvais la Dame derrière moi pour accomplir notre nouvelle besogne en duo. D’une nouvelle impulsion sur les commandes, j’empruntais la direction du sommet de la montagne et de notre proie assoupis. Je tournais légèrement le regard vers elle, combien de temps c’était passé depuis notre coup d’éclat à la fourmilière, moins d’un an ? Et pourtant, aujourd’hui, je la commandais. C’était presque jubilatoire d’être au-dessus de la veuve noire, elle me jugeait avant, maintenant, c’était à mon tour.

Nous nous rapprochions du signal du gamin et déjà, à travers les fenêtres du cockpit, je le distinguais planquer derrière un énorme rocher. Et surtout, la masse imposante de la bête couchée sur le sol rocailleux à une centaine de mètre de lui. Sans attendre une seconde de plus, je posais le vaisseau avant de réveiller la bête et sortais de celui-ci accompagné de Vesper pour rejoindre la planque du gamin. La bête dormait toujours alors que nous nous approchions de celui-ci, je dégainais mes faux et me retournais.

Les gars, pas la peine de vous faire un dessin. Notre plan est simple, affaiblir la bête et attendre qu’Hadès la convertisse…
Avant que je ne prononce un mot de plus, une flaque de ténèbre apparue sur le sol et Hadès en sortit, se frottant les avant-bras avec énergie.

- Il fait un froid de mort ici, je me sens à la maison ! Bon, les enfants, vous êtes prêt, je n’ai pas que ça à faire moi… J’ai quelques âmes sur le feu.
- Nous allons commencer, ô puissant seigneur des enfers…
- Pas de familiarité entre nous ! Voyons d’abord la grosse bête.

Je faisais tourner mes armes entre mes mains avant de quitter la planque et me diriger vers le dragon, suivit de prêt par Sukesh et Earl. Avant d’aller plus loin, je posa ma main sur le torse du gamin et tourna la tête pour plonger mon regard dans le siens.

Gamin, ne fait pas le malin ici. Hayner à juste chercher à te ridiculiser, mais lui te bouffera sans réfléchir un instant de plus. J’ai encore besoin d’un gars comme toi alors évite de mourir.
Cent mètres nous séparaient du dragon, j’aurais cru que la neige serait un obstacle au sommet de la montagne, mais la chaleur du dragon nous laissa une large zone déneigée. J’entrais dans la clairière suivie des coalisés et entama une course, mes faux prêtes à fondre sur les écailles de celui-ci. Son corps portait encore les stigmates du combat contre le consuls, un avantage certain pour nous. Il n’y a jamais meilleur moment pour frapper un adversaire que quand il est au sol. Plus qu’à quelques mètres, je voyais ses paupières se soulever et son oeil reptilien se diriger sur nous, sa tête se redressais et une voix forte résonna au sommet de la montagne.

Des humains ?! Encore ?! Périssez dans mes flammes !!!
Il abaissa alors sa tête dans et cracha une flamme imposante dans notre direction, seul Hadès resta immobile devant celle-ci et ria aux éclats. J’esquivais du justesse d’une roulade sur le côté et continua ma course avant de me faire dépasser par une boule de flamme lancée par le seigneur des enfers et percutant le dragon de plein fouet. Je profitais de l’instant pour sauter sur ses jambes et grimpé le long de celle-ci pour porter plusieurs coups rapides le long de son cou, sans effet. D’un mouvement, le dragon m’obligea à quitter son corps pour retrouver le sol. Je levais les yeux pour distinguer une blessure sous son aile et, d’un saut, portant un coup sur la zone dénuée d’écaille avant de voir passer l’ombre de Vesper au-dessus de moi.





_______________________________
 
 
Clef Noire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
349/400  (349/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 28 Juin 2015 - 15:52
Tian-Long se déchainait de rage mais aussi de frustration, jetant frénétiquement ses griffes et ses crocs en tous sens pour tenter de broyer les deux ennemis qui se jetaient sur lui, ridiculement petits comparé à la bête. Death était bien plus lent que la maréchale mais parvenait néanmoins à tirer son épingle du jeu, tous deux s’attaquant aux endroits où les Consuls avaient déjà ravagés sa terrible armure d’écaille. Ca me rendait fou… Hadès et moi restions en retrait comme deux bons mages même si contrairement à moi, le dieu des enfers ne voyait pas l’utilité de se mettre à couvert de la roche et du relief. Merci le Consulat… les traces de leurs attaques sont bien visibles mais pourtant… le dragon semblait en pleine forme, redoublant d’ardeurs au fil des secondes et comme galvanisé par les attaques de mes supérieurs. Personnellement, j’attendais… quitte à passer pour une lâche, je tenais absolument à rentabiliser ma magie pour ce combat… puisque ce n’est qu’elle qui me donne un tant soit peu d’utilité ici.
Soudain, le dragon bomba le torse en s’étirant vers le haut, inspirant tellement d’air qu’on voyait ce dernier en mouvement grâce à la poussière… et déjà l’air, ce même putain de carburant à flammes, se brouillait de chaleur, floue. J’ai vu, qui s’échappait de ses dents, des flammèches.

J’ai bondit sur le rocher qui me servait de couverture et j’ai bondit, prolongeant mon bond d’une glissade aérienne avant d’atterrir d’une roulade… puis de me relever plutôt maladroitement, mes yeux jaunes braqués sur le dragon et luisants à travers l’ombre de ma capuche. De mes deux mains, j’ai incanter et sculpter mon ombre à la forme d’une gigantesque main squelettique porté par un bras ridiculement fin. Mon imposante poigne d’ombre se refermé sur la gueule de Tian-Long, ne parvenant à maintenir sa gueule fermée mais l’obstruant assez ! Bien que des brasiers s’échappent en tous sens entre les griffes d’ombres, la plus grosse partie était contenue dans sa gueule jusqu’à ce que les flammes s’entassent et n’échappent à son propre contrôle, dissipant ma main d’ombres et provoquant un déluge de sphères enflammés de différentes tailles sur le sommet de la montagne.
Rapidement, d’un geste fluide et long de la main, je me suis assigné un sort de barrière +, augmentant la résistance à la magie… et j’ai détalé comme un lapin, faisant de mon mieux pour m’éloigner du dragon en échappant aux flammes ! Des flammèches et de d’intenses chaleurs naissaient, m’atteignaient même si j’esquivais les chutes de flammes… heureusement que mon sort me soutenait.

Ce qui me plaisait… c’était que le dragon était en ce moment même essoufflé, reprenant de manière irrégulière sa respiration sans s’arrêter de frapper tout autour de lui, semblant me chercher du regard alors que j’étais caché derrière un rocher. Soudain, j’entendis la voix nasillarde et hautaine d’Hadès… qui n’était même pas là pour nous encourager, un vrai connard ce dieu !


« Bah alors minou ? On a chaud… ? » Dit-il moqueur alors qu’en effet, j’étais déjà épuisé… et d’un regard, je vis Tian-Long qui cherchait à s’envoler pour nous dominer en étant insensible à nos attaques.

« Tu t’y connais un peu en sans-cœur ? Je serais plus utile en volant… »

Et brusquement, un truc m’est rentré dedans à pleine vitesse… sous mes yeux se dévoilait un grand vide alors que je m’accrochais maladroitement à la vouivre sans laquelle je m’aplatirais au sol. Sauf que… le sans-cœur volant, je ne le contrôlais et ait compris en deux secondes que je ne pourrais pas le diriger, ce luxe revenant à Hadès seul. Et cet enfoiré me faisait voler proche du dragon, bien trop proche ! Là, j’étais en face de sa gueule alors que la vouivre était en vol stationnaire… et que le dragon se ruait vers moi, la gueule grande ouverte ! Soudain, j’ai tenu ma Keyblade comme un fusil et ait mis en joug la gueule embrasée de Tian-Long… puis mimant le recul d’une arme à feux, j’ai tiré un projectile de miasme noire qui alla directement se loger en lui pour grignoter son cœur.
Ca le gênerait à peine… mais ca affaiblissait quelques peu son cœur, ce qui n’était pas plus mal. Je cru mourir mais la vouivre alla rapidement se mettre hors-de-vue du dragon. Recréant un bras d’ombre, j’étais en quête de Vesper et Death… pour les hisser jusqu’au niveau du dragon s’ils n’y étaient déjà pas parvenus.

Noirâtre Acceptation

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
567/650  (567/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 6 Aoû 2015 - 22:38
La journée avait mal commencé. Débarquée dans une forêt de bambous infestée de moustiques, j’avais déjà eu le temps de maudire quelques fois ce que je me devais désormais d’appeler « mon supérieur ». Aucune allusion n’avait été faite à cette promotion inespérée lors de notre rencontre, nous nous étions brièvement salués de la même façon que j’avais fait la connaissance du dénommé Surkesh. J’avais entendu parler de cette fameuse montée en influence, et j’y avais prêté attention, me doutant que l’ambition le mènerait loin. En ce jour, j’aurais le déplaisir d’exécuter tous ses ordres, sans trop protester. En y réfléchissant, cela m’était égal. Lui, ou un autre…

Ce retour en Chine m’avait ramené à de récents souvenirs qui ne feraient que troubler ma concentration, j’avais donc décidé de les chasser intérieurement sans délais.  Quand je fus (enfin) contactée par Death qui m’apprit que Surkesh l’avait repéré sans trop de surprises dans les montagnes (après tout, que ferait un dragon dans une forêt de bambous ?), je sortis de celle-ci pour me mettre en évidence afin que nous puissions rejoindre le lieu de rendez-vous.

Revenue dans le vaisseau, je me mis bien à l’avant afin de pouvoir apercevoir la chose dès qu’elle apparaîtrait. Tandis que nous nous en approchions, je pus de très loin deviner son imposante et sombre silhouette. Il était énorme.

Je tressaillis de peur. Si je m’étais laissée aller à mes instincts, j’aurais supplié Death de faire demi tour et d’abandonner sans sommation le jeune homme déjà sur place. C’était une bien mauvaise idée que celle-là, finalement. Mais je n’en fis rien. Je savais qu’il refuserait, et je n’avais aucune envie de me ridiculiser devant lui.


-Vous devez penser avoir main bien grande pour saisir si grand dragon.


Nous arrivâmes sur place tandis qu’une distance suffisante rendait inaudible pour le dragon l’atterrissage du vaisseau. Je le suivis entre les épaisses roches couvertes des neiges éternelles. J’aperçus l’aura du dragon grâce à l’absence de neige tout autour de lui.

Quand le dieu apparut, je fus d’abord rassurée par sa présence et ensuite, à mesure que je l’observais, je me sentis un peu affaiblie. Quelque chose de néfaste émanait de son corps. Je décidai donc de ne pas trop m’en approcher lors du combat.

J’attendis ensuite le signal de Death, celui-là même qui m’inviterait à commencer les hostilités. Je savais que j’aurais par rapport à mes compagnons plus d’occasions de frapper rapidement.

Lorsque celui-ci réagit à notre présence et nous menaça, je n’attendis pas une seconde de plus pour éviter sa déflagration et me diriger malgré tout vers lui. L’adrénaline serait ma plus fière alliée dans ce combat insensé. Je pus observer Death attaquer de front le dragon et se voir éjecter rapidement après avoir pu malgré tout frapper celui-ci dans une zone fragilisée. Je me dirigeai quant à moi vers la queue de celui-ci, comptant sur son manque de visibilité vers ses zones arrières. Sautant sur son appendice et commençant l’ascension de celle-ci alors qu’il commençait à s’élever, je dus progressivement ralentir mon assaut tandis que le monstre s’agitait et que je risquais moi aussi de tomber, mais de beaucoup plus haut.

Je comptais sur ma légèreté et mon agilité pour qu’il ne remarque pas ma présence sur son dos et me laisse atteindre ma cible. Dans un premier temps, il ne sembla pas y prêter attention.

Loin devant moi, je pouvais voir Surkesh utiliser sa magie pour retenir les flammes de Tian-Long qui partaient en tout sens. Une boule de feu se dirigea vers moi et je l’évitai de justesse, n’ayant aucune magie pour m’en protéger.

Lorsque le jeune homme fuit, je compris qu’il était temps pour moi d’agir. Je me glissai le long de son corps et le frappai tout le long d’une plaie déjà ouverte et un peu infectée. Un hurlement se fit entendre, suivi d’un nouvel embrasement dans ma direction. Bien que vu ma position, et la manoeuvre de son cou, il ne put m’atteindre directement, je sentis une force immense et une douleur subite me saisir le long du dos. Sans que je puisse l’appréhender, une de ses ailes venait de me happer pour me rejeter dans le vide.


-Idiote d’humaine !


J’entendis ses paroles, à moitié consciente, alors que mon corps chutait dans le vide. Je pensai alors que tout était fini et que la tombée serait trop violente pour m’en sortir. Un instant, cette idée ne me sembla pas déplaisante, j’étais libérée de tout problème et de toute responsabilité. Il n’y avait plus de problème en fait, plus pour moi. Le moment d’après, je sentis une force me retenir et arrêter la gravité. Et je pus respirer à nouveau, tandis que j’ouvrais les yeux sur le dieu des morts, qui venait tout juste de se refuser une nouvelle entrée dans son domaine. Drôle de position qu’était la mienne à cet instant.

-Hé, jeune fille, pour le moment tu m’es plus utile sur terre, ou plutôt en l’air. Alors arrête de combattre comme une débutante. Tu es dans l’arène, et tu me dois une fière chandelle.


Je fus ensuite propulsée sur le sans-coeur volant à côté de Surkesh , qui me regarda, incrédule, ne semblant pas comprendre d’où je venais.
Le Boucher de Grimm

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1208/0  (1208/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 14 Aoû 2015 - 18:34

Bordel, Tian-Long avait prit son envol, j’aurais été fou de croire que le dragon nous donnerait le luxe de combattre à terre. Il était déjà trop tard pour moi, la bête s’élevait dans les airs, et de ma position, je ne pouvais qu’observer Vesper remontant le long de l’animal. Elle était douée, heureusement que je l’ai prise avec moi dans cette folie. Fixé au sol, je cherchais du regard un moyen de rejoindre les cieux alors que l’ombre de Surkesh disparaissait et illuminait le ciel des flammes qu’elle avait bloqué l’instant d’avant. D’un saut de côté suivit d’une roulade, j’évitais les chutes du souffle du dragon trop proche de moi et dirigeais mon regard sur le spectacle. Le dragon restait immobile et répondait aux attaques continues de mes collègues, merde, je n’allais pas rester ici à me prélasser pendant qu’il récoltait la gloire. Resserrant l’emprise sur le manche de mes armes, je prenais la direction d’Hadés comme l’avait fait le gamin avant moi.

Mais au milieu du chemin vers le Dieu des Enfers, l’imposante main d’ombre du jeune lieutenant fit son apparition devant moi, se balançant dans le vide en quête d’une proie.

D’un coup d’oeil rapide, j’observais la position de notre ennemi tout en continuant ma course, J’avais un moyen de le rejoindre, mais j’allais faire bien plus que cela. L’ombre animée flottant devant moi à un dizaine de mètres, d’une impulsion dans mes jambes, je piquais un sprint afin de m’approcher de celle-ci et d’éviter une autre déflagration de la bête. Maintenant tout proche, je plongeais en avant et tourna légèrement sur le côté pour faire face au corps de l’imposante bête ou j’avais frappé auparavant. Et d’un mouvement rapide, je lançais mon arme en direction de la plaie réouverte avant de m’agripper à l’un des doigts de l’ombre et me faire propulser dans les airs à hauteur de mes deux alliés maintenant réunis sur le dos de la vouivre.

La force du sort de Surkesh m’avait lancé bien plus haut que la bête, je la dominais presque jusqu’à ce qu’elle m’observe, haletante, et concentre une autre flamme dans sa gueule et battant de ses épaisses ailes membraneuses désorientant la monture sans-coeur. J’étais en suspension dans les airs, dans l’impossibilité de me mouvoir face à la prochaine attaque m’étant destiné. Plongeant ma main libre dans la sacoche accrochée à ma ceinture, je sortais une série d’explosif, pour ensuite la lancer en direction de la gueule enflammée du dragon alors que mon arme revenait à moi après avoir frappé. Une série de petite explosion se répondait dans l’air, forçant le dragon à détourner le regard un instant et permettant à la vouivre de me rejoindre et de m’attraper à l’aide ses épaisses griffes avant de me balancer sur le corps du dragon. Maintenant avec mes deux armes en main, je plongeais en direction de la peau écailleuse de la bête, prêt à atterrir en catastrophe le long de son buste. Et je n’avais aucune idée de comment j’allais pouvoir asséner le moindre coup à cette bête en plein vol.

Les secondes passaient au ralenti, je voyais la masse noire s’approcher inexorablement alors que la vouivre devait déjà avoir déguerpi avec les deux autres. À quelle hauteur étions-nous ? Une chose était certaine, la chute serait mortelle, même avec notre allié occupé à rire au sol. Je brandissais mes armes, serrant de toutes mes forces et faisant blanchir mes articulations alors que je rentrais en contact avec le dragon. Le choc était atroce, je sentais mon corps se briser contre cette armure d’écaille alors qu’un râle résonnait, celui de la bête. Mes lames étaient enfoncées dans sa chair, mais j’avais perdu prise sur l’une d’entre elle et je balançais dans le vide, maintenu uniquement par la force de mon emprise sur le manche de ma faux.

Instinctivement, je ramenais ma main gauche sur le manche de la faux que je tenais encore et forçais sur mes bras pour me coller au corps ardent de la bête. Et comme Vesper avant moi, le dragon n’appréciait pas la présence d’un humain sur sa peau. Il battait ses ailes de plus belle et s’élevait dans les airs, les épaisses membranes passaient à quelques mètres de moi et soufflaient pour me désarçonner. Je n’allais pas lâcher, aussi proche de la mort, on ne veut que survivre, mais je sentais le fil de ma lame s’extraire lentement du corps. Tournant le regard pour voir mon autre faux toujours planté à moins d’un mètre de moi, je relâchais mon emprise et tendais le bras pour l’atteindre. Mais elle était trop loin et l’accroche sur le dragon venait de céder, me faisant lentement tomber dans le vide.

…Merde
Je voyais la masse du dragon s’éloigner peu à peu, je fermais les yeux sentant ma fin proche. Le vent soufflait dans mon dos, je rangeais machinalement mon arme à ma ceinture et croisais les bras sur ma poitrine. Il y avait un moyen de s’en sortir, Namtar, encore et toujours lui. Des cris me rappelaient à l’ordre, j’ouvrais les yeux subitement pour distinguer le sans-coeur se ruer une nouvelle fois vers moi et le bras de Vesper tendu dans ma direction. Je tendais alors mon bras, effleurant du bout de mes doigts les siens alors que Surkesh bascula la bête, me permettant d’attraper la main de la veuve noire. Le choc tira sur mon bras, me faisant grimacer de douleur alors que nous remontions déjà sur Tian-Lang.



_______________________________
 
 
Clef Noire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
349/400  (349/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 25 Aoû 2015 - 19:42
Death et Vesper ont bondis de la vouivre jusque sur le dos du dragon, sans problème… moi je n’ai pas réagi assez vite et me suit littéralement crashé contre les écailles de Tian-Long, suffisamment fort pour que le sans-cœur ne se dissipe à l’impact. J’ai roulé et rebondis au détriment de mes os, retrouvant mon équilibre pour le perdre juste après un mouvement brusque du monstre, me faisant chuter dans le vide ! Alors en train de chuter, j’ai déployé un bras d’ombre pour me rattraper et ait réussi à m’agripper à l’une de ses serres… mais d’un geste brusque, il m’a viré et j’ai reprit ma descente… de moins haut, cependant. L’atterrissage se fit heureusement dans la neige… mais suffisamment violemment pour me casser le bras gauche. Soudain, alors que la douleur m’offrait la fureur de vaincre et de vivre, je sentis quelque chose m’abattre… avant de reconnaitre la poigne du dieu des enfers en personne, passer à vive allure sur son char des ténèbres. Sans précautions ni ménagements, Hadès m’avait agrippé par le bras gauche, justement et me jeta dans son char infernal, mimant avec mépris mes râles de douleurs. Ca me rappelait ma mission à Thébès avec Anaxagippos… bien qu’Hadès soit un conducteur autrement plus habile et violent dans ses manœuvres, se fichant bien que son carrosse noir percute des rochers sur le passage. Me relevant difficilement, sentant ma vitalité s’éroder de secondes en secondes, mes yeux restaient rivés sur le dragon et mes deux alliés encore dessus.
C’est d’ailleurs lui que Hadès suivait, empruntant la descente du versant de la montagne alors que Tian-Long, à vol d’oiseau, se contentait de se perdre dans les airs, mon boss et une maréchale de mon groupe plutôt pas mal avec…


« Il faut absolument qu’on le cloue au sol… »

Tian-Long s’éloignait en ligne droite et rapport au char, il gagnait de plus en plus d’altitude… j’avais bien un plan mais malheureusement, dans pas si longtemps, le dragon sera bien trop éloigné de la montagne pour que ça fonctionne ! Trop occupé à conduire le char, ce qui avait l’air de bien l’éclater d’ailleurs, je ne comptais pas tellement sur lui et malgré ma fatigue ainsi que la douleur, j’ai soulevé une Keyblade tremblante face à moi. L’ombre du char s’est étiré, bien plus rapide que le véhicule dont elle était issue, pour prendre la forme d’un tremplin… et nous avons décollé en direction de Tian-Long ! Enfin, je pu voir Death et Vesper, bien plus lent avec juste le dos du dragon.

« C’est quoi le plan ? »


« … Quel plan ? »

Là, j’improvise et c’est déjà bien ! Attaquer le dragon, je ne préfèrerais pas mais… j’allais le faire chier comme pas possible ! Alors que son aile menaçait de nous balayer d’un simple battement, j’ai pointé ma Keyblade tremblante dessus… et serrant les dents pour ignorer mon bras cassé, j’ai lancé un sort de lenteur sur l’aile ! Bien que trop immense pour qu’un tel sort l’atteigne, j’ai pu ralentir l’aile seule et… ca l’a déséquilibré, il n’était plus synchro, perdant quelques mètres malgré que sa deuxième aile redouble d’effort. Il a penché d’un côté, brusquement, que Death et Vesper se débrouillent avec ça ! Hadès n’a pas attendu et tendant sa main vers l’arrière, il a laissé s’échapper de sa paume un bref rayon de feu qui nous servit de propulseur, juste assez pour se retrouver au-dessus de notre ennemi.
J’ai hurlé de toutes mes forces…


« FAITES-LE DESCENDRE DE QUELQUES METRES ENCORE !!! ON PEUT L’AVOIR AVEC UNE AVALANCHE S’IL EST SUFFISEMENT BAS !!! » Et juste après, complètement avachie sur le rebord du char et ne devant mon équilibre qu’à la poigne mortifère d’Hadès, je tentais comme je le pouvais d’offrir à Death et Vesper un enchantement de barrière +. Quelle force… suffirait de me lâcher et je volerais en l’air… mais Hadès tiens bon mon corps comme son char, d’une main chacun. Alors qu’on redescendait, au-delà du dragon, j’ai lâché avec désinvolture ma Keyblade en arrière… et s’animant par sorcellerie, celle-ci partit aider Vesper et Death à saigner ce dragon.
Noirâtre Acceptation

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
567/650  (567/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 1 Oct 2015 - 16:12
Je sentis brusquement un trou d’air sous moi alors qu’en une seconde le dragon venait de passer d’une ascension à une descente de plusieurs dizaines de mètres. C’était comme si mon corps ne m’appartenait plus, aspirée par l’immensité du dragon dans un nouvelle chute. Celle-ci avait justement été provoquée par Surkesh et je pus comprendre que c’était momentané lorsqu’il nous ordonna de faire descendre la bête. Oui Surkesh, mais comment ? Nous étions loin d’être débutants, mais il faudrait bien plus que cela pour le faire précipiter à proximité des montagnes. D’autant que le dragon avait probablement pu entendre le plan de notre allié, à moins qu’il ait été trop occupé à tenter de ralentir sa chute. Je regardai Death d’un oeil interrogateur et lui suggérai d’un mouvement de tête de tenter de s’attaquer encore à l’aile qui avait déjà été ralentie. Moins rapide, elle avait déjà une moins grande force.

J’attendis que le dragon soit redevenu plus stable pour escalader sa peau jusqu’à la-dite aile. Celle -ci continuait de chasser l’air avec vivacité mais je me sentais capable de l’attaquer sur ses parties les moins osseuses. Sans perdre de temps, je fixai un muscle et me lançai sur lui, me préparant à rebondir ce que je pourrais atteindre, aussitôt après le coup. Cette fois, il ne m’aurait pas.

Mon épée, à nouveau sortie de son fourreau, trancha le muscle du monstre que j’entendis instantanément hurler tandis que sa peau se contractait. Un sang sombre et opaque m'éclaboussa légèrement. Mes bras, puis mes pieds attrapèrent ce qu’ils purent pour me projeter à nouveau sur le corps du dragon. A nouveau, son aile eut du mal à continuer de battre régulièrement. Elle s’arrêta presque totalement pendant un instant ce qui le fit se retourner, le dos vers la chute, vers la terre, vers le pic des montagnes. Je ne savais pas où étaient les autres, je ne savais pas quoi faire. Je venais de comprendre que si le dragon ne parvenait pas au moins à se stabiliser, il n’était pas impossible que je périsse avec lui.

Mais la bête était loin d’être sans ressources, ce qui me rassura ironiquement. Il parvint à ré-orienter son déclin. Je pouvais sentir tout son énervement, comme si le feu bouillonnait dans ses veines, à l’endroit exact où je m’accrochais. Je vis ses pattes tenter de frapper furieusement Hadès et Surkesh qui se tenaient un peu trop loin de sa portée mais qui reculèrent malgré tout prudemment. A nouveau, sa voix put gronder dans le silence de la bataille.

-Humains ! Vous êtes la plus grande vermine que cet univers ait connu ! Le jour n’est pas arrivé où Tian-Long sera vaincu. Au delà des siècles et des millénaires, nous les dragons survivrons là où vous échouerez.


Malgré ses paroles éloquentes et son intention de nous décourager dans notre objectif, il n’était pas encore parvenu à inverser son plongeon. Au loin, je pus deviner la voix d’Hadès qui n’avait pas pu résister à l’envie de répondre à cette affront que lui faisait le dragon.

-Dragon, tu n’as pas bien analysé la situation. Les humains sont faibles, et moi, je suis un dieu. En un instant, je peux devenir bien plus grand encore que celle qui t’a mise au monde. Tu n’es qu’une abomination destinée à disparaître et à rejoindre le monde sur lequel je règne. Mais pas tout de suite… Pour toi, je prépare quelque chose de bien mieux.
Le Boucher de Grimm

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1208/0  (1208/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 16 Oct 2015 - 11:26

Après un bref échange de regard, je voyais Vesper courir le long du corps du dragon non sans difficulté mais tellement plus rapidement que moi afin d’atteindre l’aile blessée et frapper un coup, un seul avant de sentir notre ennemi faiblir. J’eus juste le temps d’apercevoir la longue lame dressée que Tian-Long hurla de douleur et je sentis la peau écailleuse se dérober sous mes pieds. La chute fut si brusque et imprévisible que je n’eus pas le temps de m’accrocher à quoi que ce soit, me retrouvant en suspension dans les airs l’espace de trois petites secondes.

Je tournais lentement mon regard vers ma subalterne, elle-même de nouveau couché sur le corps de la bête et s’agrippant de toutes ses forces. Merde, j’aurais dû le prévoir. Emprunt de peur, je scrutais les horizons dans l’espoir de voir le gamin ou Hadès prêt à me rattraper, cependant, je ne voyais rien d’autre que l’aile intacte se diriger à toute allure vers moi à cause de la rotation du monstre.

Avant que le choc ne m’atteigne, je sentis le froid de l’air frapper ma peau et la geler instantanément à cause de la hauteur à laquelle nous combattions. La sensation de gelure contracta mes muscles, me faisait mal aux jointures de la main tenant la dernière faux en ma possession et m’arracha un cri de douleur. Et ensuite, la membrane de cuir me frappa avec violence comme une claque sur tout mon corps, l’emportant comme une feuille avec lui dans sa chute. Mon corps était emporté avec son aile et balancé en tout sens avant de retomber comme une masse sur sa membrane une fois l’animal stabiliser de nouveau dans sa chute, et je glissais lentement le long de l’aile, désarticulé comme un pantin ayant perdu ses files.

Dragon, tu n’as pas bien analysé la situation. Les humains sont faibles, et moi, je suis un dieu. En un instant, je peux devenir bien plus grand encore que celle qui t’a mise au monde. Tu n’es qu’une abomination destinée à disparaître et à rejoindre le monde sur lequel je règne. Mais pas tout de suite… Pour toi, je prépare quelque chose de bien mieux.
Faible…? À ses mots, mes paupières s’entrouvrent laissant apparaître la haine dans mes yeux, il allait voir si nous étions faibles. Je faisais fit de la douleur un instant et attrapa une écaille de ma main gauche pour stopper ma chute, l’aile sur laquelle je me trouvais battait à vive allure me soulevant à chaque impulsion, je levais mon regard et dressais mon bras armé pour l’abattre dans la membrane du dragon. La lame s’enfonça dans la fine chair et traversa la membrane, laissant échapper un fin filet de sang noir mais ne faisant pas réagir le monstre. Un sourire se dessinait sur mon visage quand je relâchais mon emprise sur l’écaille et me laissai partir dans les airs, déchirant la membrane sur plusieurs mètres avant qu’une nouvelle impulsion la déchire en plusieurs morceaux et fît enfin hurler le dragon avant une nouvelle chute vers le flan de la montagne.

Mon corps s’envola dans les airs alors que le dragon chutait, je regardais derrière moi pour voir arriver le chariot du Dieu des Enfers et tendait mon bras pour attraper la main d’Hadès avant qu’il ne me jette à côté de Surkesh. Je me tenais debout avec difficulté, rangeant ma faux et prenant appui sur le chariot pour regarder la chute de l’animal ainsi que Vesper nous rejoindre en un saut et attraper elle aussi le vaisseau tiré par les créatures des enfers.

Tian-Lang repartait en vrille dans les airs, seul, avant de rentrer en collision avec la montagne dans un bruit sourd et chuter au pied de la montagne ou, il y a quelqu’un instant, le dragon se reposait. Hadès tendit alors sa main et jouait avec des volutes de ténèbres du bout de ses doigts.

Le spectacle va pouvoir commencer…



_______________________________
 
 
Noirâtre Acceptation

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
567/650  (567/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 3 Jan 2016 - 16:49
Au moment où le dragon s’écrasait lourdement contre la montagne, tout le massif alentour trembla pour quelques instants. Instinctivement, je m’accrochai à la barre du chariot du maître des Enfers pour ne pas connaître la même fin. Tous pris par la même idée, nous nous penchâmes dangereusement vers la vallée pour voir ce qu’il en était de notre ennemi. Mais tout n’était que fumée de glace, et il était encore impossible de distinguer sa silhouette.

Comme pris d’une seule et même volonté, les manteaux neigeux se détachèrent et commencèrent leurs chutes le long des versants environnants. Je pouvais entendre les craquements de la neige, je pouvais voir la poudreuse dessiner de doux dessins, comme si elle était inoffensive, alors qu’elle s’apprêtait justement à engloutir tout autour d’elle.  Hadès nous indiqua un endroit apparemment sauf et non loin de l’emplacement présumé du dragon. Nous pouvions d’ailleurs déjà apercevoir de la vapeur sortir de la neige. Il ne fallait pas traîner.  

Le dieu de la mort lança donc sa cavalerie dans une descente régulière et précautionneuse. Chacun d’entre nous observait tout autour de lui le flanc des hautes montagnes afin de ne pas être prévenu trop tard d’un nouveau départ d’avalanche. Quand nous fumes suffisamment proches, il arrêta son chariot dans les airs, à quelques mètres du sol, et je regardai mes compagnons, pleine d’interrogations. Aucun d’entre nous ne semblait avoir une idée de la procédure à suivre. Tian Long n’était pas encore visible et quand bien même il serait suffisamment affaibli, Hadès ne pouvait pas l’atteindre avec toute cette neige.

Je décidai donc de descendre en première avec le consentement de mon supérieur. D’un seul saut, j’atterris sur la poudreuse, tout nouvellement formée. J’avançai d’un pas léger et discret vers les vapeurs d’eau qui diminuaient progressivement l’épaisseur de la neige. Je savais que si Tian Long était encore conscient et qu’il sentait ma présence, j’étais en danger. Je fis signe à Hadès de reprendre de la hauteur pour éviter tout bruit.

Soudain, la neige sous moi se fit de moins en moins solide. En une seconde, je la sentis se transformer en eau, puis un tremblement se manifesta sous mes pieds. Tian Long bougeait. Je jetai un regard vers le haut, un regard plein de peur et appelant à l’aide, mais il était trop tard.

Ce qui suivit ensuite, je n’en eus qu’à moitié conscience tant ce fut rapide. L’aile qui venait d’être meurtrie quelques minutes plus tôt par Death m’emporta dans les airs et me frappa violemment et brusquement au sol. Cette nouvelle chute acheva ma volonté, je sentis mon corps m’échapper tandis que mon avant-bras droit s’était démis de son axe. Me relevant à peine, je pus apercevoir et sentir la tête de Tian Long frapper comme un belier le flanc qui surplombait le char d’Hadès. A peine éveillée et tandis que mes forces s’amenuisaient, je levai le bras intact vers eux et prononçai tout bas.

-Atten…tion…!


Il était pourtant trop tard. Je pouvais voir une énorme masse de neige ainsi que quelques morceaux de roches aspirer et engouffrer le transport volant dans son éboulement et se diriger vers moi par la suite. Ma seule certitude en cet instant était que Tian Long venait de signer sa perte, mais la nôtre aussi. Unique immortel, je savais qu’Hadès, lui, survivrait, et ce n’était même pas une consolation pour lui.

Le flot de neige s’abattit ensuite violemment sur moi, m’emportant, me secouant dans tous les sens et m’ôtant pour de bon toute conscience, tant la douleur était grande.
Le Boucher de Grimm

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1208/0  (1208/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 17 Mar 2016 - 15:29

J’observais Vesper marcher sur l’avalanche ayant avalé Tian-Lang, une main agrippée sur le chariot d’Hadès et l’autre serrant mes côtes dans l’espoir t’atténuer la douleur brûlante, j’étais incapable de descendre et faire la même chose. Heureusement pour moi, je suis le boss ici et j’ai la chance de pouvoir déléguer les tâches pénibles à d’autre. Par ailleurs, je me voyais mal demander cela au Dieu des Enfers ou à Surkesh. L’un ayant une tâche bien plus importante à réaliser dans les minutes qui suivent et le second étant dans un état bien plus pitoyable que le mien. Il respirait fort, ses paupières étaient fermées et je distinguais plusieurs gouttes de sueur perler sur son front…

Bref, il était à bout de forces et heureusement que nous en avions finis avec ce Dragon, car aucun de nous trois seraient capable de le combattre de nouveau.

Alors que je reportais mon regard vers ma subalterne, le silence de la scène se brisa. Dans un dernier râle, le dragon donna un ultime coup avec son aile précédemment meurtri, emportant la jeune femme dans les airs, pour ensuite frapper la montagne de sa tête reptilienne et nous précipiter vers le même destin auquel nous venions de le condamner. Un autre pan de la montagne se détacha dans un bruit sourd et s’abattit en notre direction, ne nous laissant qu’un instant pour réaliser notre invulnérabilité et chercher naïvement un moyen de se protéger de la seconde avalanche. Une seconde plus tard, le bruit cessa de nouveau et tout sombra dans un long silence funèbre.

Durant combien de temps j’étais perdu sous un amas de neige… Je n’en sais rien. La seule chose dont je me souviens est que, lentement, le froid à fait place à la chaleur et à l’humidité au moment où Hadès éclata. Faisant fondre la neige dans sa rage tout autour de lui et libérant chacun des membres de la Coalition Noire de cette tombe de glace. Assis par terre, prenant appui de mon dos sur le chariot du Dieu, je le voyais balayer les rares flocons restants sur ses épaules d’un geste distrait avant de s’approcher du corps du dragon, mimant le fait de remonter ses manches.

Mon petit dragonnet, c’est entre toi et moi maintenant…
Dorénavant à quelques mètres du corps du Dragon, Hadès brandit son bras et tendit ses doigts afin de mimer un pistolet avant de tirer un rayon enflammé perçant le torse de l’animal, faisant éclater ses écailles et arrachant un ultime cri de douleur qui résonna dans la vallée et un éclat de rire de la part du Dieu. Celui-ci disparut ensuite pour se retrouver face à la bouche de ce dernier, tapotant son museau tout en continuant la discussion que je ne pouvais entendre à cette distance. Les minutes passèrent pour qu’il s’écarte d’une dizaine de mètres et lève les bras en l’air avant de s’adresser à nous.

Nous nous sommes bien amusés sur cette montagne, mais j’ai des âmes qui attendent d’être guidées dans mon royaume. Sans oublier que mon emploi du temps est hyper chargé, je m’occupe de Tian-Lang et vous aurez une nouveau jouet à exhiber au manoir.
À cette distance, je ne distinguais pas réellement ses gestes, je ne pouvais que deviner qu’il tournait ses mains dans le vide jusqu’à ce qu’apparaisse une boule de ténèbres entre ses mains. Chacun dans cette scène pouvait sentir la force qui était en oeuvre, et certain d’entre nous pouvons être tenté de s’approprier la puissance qui grandissait devant nous… Juste devant moi… Je voyais tout ce potentielle et il m’attirait. Je me relevais péniblement et m’approchais lentement vers ce sort qui ne cessait de gagner en puissance. Le bras tendu, prêt à l’attraper du bout des doigts. Malheureusement pour moi, le Dieu posa son regard sur moi et me fit non d’un signe de tête avant de me renvoyer à ma place d’un geste de la main pour ensuite lâcher les ténèbres sur le dragon agonisant afin de se repaître de son coeur affaibli.

Le Dragon se referma alors sur lui-même, trouvant la force d’amener ses pattes au niveau de son coeur avec de se tordre en tout sens. Progressivement, les ténèbres enveloppaient son corps alors que ce dernier criait sous l’effet de la transformation. Ses écailles brisées se gorgeaient de ténèbres et reprennent leurs couleurs d’origine alors que son épine dorsale prenait une taille démesurée, tout comme ses griffes et ses crocs.

Et voici le deuxième service !
Une seconde attaque de la part du Dieu des Enfers frappa la bête. Celle-ci se redressa sur ses quatre pattes et fit danser sa queue alors que la transformation se terminait progressivement. Les énergies déployées finirent par remonter le long de son cou alors qu’il poussa un dernier cri à l’instant ou ses yeux virent au jaune. Immobile un instant, il finit pas se poser au sol et fixer Hadès, attendant que celui-ci dise quelque chose.

Génial, tous simplement génial ! Bon, il est à vous maintenant… Prenez en soin et n’oubliez pas de le nourrir deux fois par jour. Et n’oublie pas ta part du contrat, je veux retrouver l’âme d’Huron dans mon bureau à la première heure !
À peine eut-il fini de prononcer ses phrases qu’il disparut de la même façon qu’il était apparu. Et suite à cela, l’immense sans-coeur se retourna pour poser son regard sur nous, attendant ses ordres. Ou plutôt les ordres de la Coalition Noire, car ce jour marque une nouvelle ère pour les dirigeants du Royaume Noire. Le Dragon Noir était défait et allait maintenant suivre les ordres de ses bourreaux afin de faire pleuvoir la mort sur les mondes encore épargnés par les ténèbres.



_______________________________
 
 
Le Drapeau Blanc

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
225/550  (225/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 14 Sep 2016 - 13:08
Voilà !

J'ai décidé de noter cet rp avant de noter Tremblez larves, oui.

Bien alors ! Je commente au fil de ma lecture, mais seulement pour les défauts. J'essaierai d'apporter le positif plus tard mais à priori, tant que je n'ai rien à écrire pour l'instant, c'est bon signe.

Vesper, ton premier rp a été ma première gêne. La faute ne te revient pas totalement, en fait... mais ton rp casse le rythme d'un combat qui a déjà commencé; Death introduit, Surkesh est directement dans le combat et toi, lors de ton premier rp, tu nous refais une introduction. Je dis pas qu'on doit forcément rester non-stop dans l'action mais là, même si le point de vue de Vesper dans le vaisseau est intéressant, c'est une grosse partie du rp qui casse déjà le rythme.
Je pense qu'il aurait fallu que Vesper poste en première ou en tous cas avant Surkesh pour que ça donne bien.

Death, ton deuxième rp m'a posé problème.

"D’un coup d’oeil rapide, j’observais la position de notre ennemi tout en continuant ma course, J’avais un moyen de le rejoindre, mais j’allais faire bien plus que cela. L’ombre animée flottant devant moi à un dizaine de mètres, d’une impulsion dans mes jambes, je piquais un sprint afin de m’approcher de celle-ci et d’éviter une autre déflagration de la bête. Maintenant tout proche, je plongeais en avant et tourna légèrement sur le côté pour faire face au corps de l’imposante bête ou j’avais frappé auparavant. Et d’un mouvement rapide, je lançais mon arme en direction de la plaie réouverte avant de m’agripper à l’un des doigts de l’ombre et me faire propulser dans les airs à hauteur de mes deux alliés maintenant réunis sur le dos de la vouivre."

Je n'ai franchement pas compris l'action. Déjà... Le dragon il se situe à combien de mètres du sol ? Je sais qu'il vole mais pour le reste ? Donc oui, Death il sait pas comment rejoindre ce monde. Donc ce que j'ai compris, c'est qu'il va se faire catapulter par la main d'ombre de Surkesh (que ce dernier ne contrôle pas mais qui fonctionne quand même. Oui c'est de la magie, c'est pas une invocation. Si je crée une main d'ombre, elle ne devient pas autonome).

Mais avant ça, il lance son arme sur le monstre. Et là, même souci. Comme j'ai aucune idée d'où se trouve le monstre, moi je me dis "Il l'a lancée à trois cent mètres ?"

Mais bon passons. Je comprends que les descriptions peuvent être lourdes dans un combat. Ton perso est dans l'action, est-ce que tu vas t'amuser à clarifier la situation ? Malheureusement, le lecteur doit bien comprendre le combat. Donc pour moi, oui, certaines précisions sont nécessaires.

Un autre petit souci. Death chute, s'accroche au dragon, ça c'est très bien, pas de souci... Puis il tombe à nouveau. Là tu nous fais un paragraphe qui n'est pas mauvais en tant que tel mais qui ressemble déjà pas mal à un paragraphe écrit par Vesper où celle-ci tombait justement. Bref, un peu rébarbatif.

Surkesh, quant à toi. Durant ton deuxième rp, là tu fais un peu ce que tu veux. En plein vol, tu te prends Tian-Long, tu chutes... Et tu fais apparaître une autre main d'ombre qui te rattrape. La franchement, faut m'expliquer d'où vient l'ombre en question. Dans les airs, avec juste Tian-Long au-dessus de toi, les supports où peut bien être accroché ton ombre, y en a pas des masses. Parce que oui... l'ombre doit venir de quelque part, c'est obligé... Et l'ombre ne vole pas, elle reste reliée à ce quelque part.
Après... tu tombes quand même (d'une hauteur qu'on ne connait pas), tu t'éclates le bras et dans le rp ça fait.

Surkesh s'éclate le bras => Sentiment de fureur et de soif de sang

Moi je sais pas pour vous mais si je m'éclate le bras, je commence par chier de mal, ensuite peut-être qu'y aura autre chose. Or dans ton rp, l'aspect "douleur" ne vient qu'après. Pareillement, c'est à ce moment-là que tu crois bon de ressasser des souvenirs concernant un conducteur de char de ton passé.

La description du combat est par la suite franchement floue.

Je le dis aussi bien pour l'un que l'autre.

J'ai fini de lire et franchement je mentirais si je disais que mon appréciation est positive ^^.

Les deux derniers rps sont pas mal du tout mais sinon... c'est pas mauvais mais pour moi, c'est assez raté.

Le problème ultime, votre niveau mis à part, votre style mis à part, vos descriptions et vos erreurs mises à part... C'est que ce combat est dix fois trop facile. Bien sûr, affaibli par le Consulat, Tian-Long pouvait être moins fort mais là honnêtement, votre seul ennemi c'était l'altitude. Le dragon cracheur de flammes a craché... une fois ? Franchement, un souffle de feu pour un dragon ?

Sa vitesse de vol semblait suffisamment naze pour qu'à dos de vouivre, y ait rien à craindre... pour qu'en étant propulsé par une main d'ombre (fait par une compétence HS), vous soyez plus haut que lui dans le ciel. Le dragon est resté statique tout le temps qu'il volait, il a juste subi vos attaques et s'est fait massacrer. Honnêtement, ce n'est même pas que c'est trop facile, c'est qu'il n'y a pas de difficulté. De temps en temps vous tombez mais ça va, sans douleur.

C'est le plus puissant des dragons, il terrifie tout un monde, consume tout ce qu'il voit mais là... Franchement je vous invite à relire votre rp en vous questionnant : Qu'a fait mon ennemi ?

Quand on fait un rp à plusieurs contre un ennemi non joué, il faut aussi se dire que l'ennemi a aussi droit à son tour.

Or à aucun moment j'ai vu Tian-Long voler vers l'un ou l'autre pour le bouffer.

Au niveau du fond, ce qu'il y a de positif, ce sont les deux derniers rps... On a une difficulté sur le tard même si au final, même l'avalanche ce n'est pas grand chose. Et on a un contenu plus intéressant... l'idée du dragon sous la couche de neige, le fait de se faire piéger par son réveil... La transformation elle-même était très bien.

Au niveau de la forme, malgré le fait que vos descriptions m'aient souvent laissé de marbre, vous avez vos styles respectifs; On a du bon comme du moins bon mais même là ça ne vole pas très haut. Je suis sûr que vous n'allez pas être contents en lisant ce commentaire mais à nouveau... sincèrement je vous conseille de relire votre rp, de prendre une feuille et un bic et de noter tout ce que Tian-Long fait pendant le combat.

Bon je n'ai pas la bêtise de croire que ce que je vous dis va vous parler vraiment. Vous attendez ce commentaire depuis six mois... J'aurais juste pu faire quelque chose pour la forme mais je voulais souligner ces erreurs monstrueuses de rpistes pourtant franchement qualifiés.

Mission périlleuse.

35 xp, 300 munnies et 3 PS en dextérité pour chacun.
messages
membres