Derniers sujets
Argument Imparable

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
48/1000  (48/1000)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 2 Juin 2015 - 1:15
" J'ai entendu parler de cette histoire ouais. T'as carte blanche pour ta petite enquête. Amuse toi bien ! Pour le paiement... Fred m'a dit que ça serait en fonction de tes résultats, fais pas trop de casse. "

" Merci mec. "

J'ai donné à Raven une petite claque  sur l'épaule, prenant l'enveloppe avec l'argent qu'il voulait bien m'accorder. J'comprenais pas... ce délire qu'ils avaient avec Fred. Ok, c'mec était là avant moi, et c'était l'pote d'Angelica mais qu'on soit un peu sérieux, là... Il f'sait rien pour le Centurio. Il sortait jamais de son bar, c'était sûrement même pas un mercenaire... et putain, le Centurio n'a plus de chef, j'me trompe ? Alors pourquoi on d'vait obéir à celui qui se la racontait le plus après moi ?
Si ça avait été moi le chef de Port royal, j'l'aurais viré net. Ou non, je l'aurais rétrogradé, style... serveuse.

Mais bon, sur ce coup-là, on m'faisait une fleur. Carte blanche pour cette affaire, c'était parfait. J'suis sorti du Centurio, laissant traîner mon arme derrière moi. Sur ce coup-là, fallait qu'j'la prenne, c'était beaucoup plus prudent.

Un mec était venu récemment à Port Royal, et avait posé plein de questions à plein de gens. Ca s'était plutôt mal fini, d'ailleurs, il avait buté plusieurs gars. Je m'en serais foutu si j'avais pas été concerné personnellement... Parce que quand il est venu, moi j'étais pas là, j'étais au domaine enchanté en train de récupérer Alice.
Bref... J'me suis dirigé vers le port... La ville était super différente, depuis cette réunion qu'on avait eu, avec les mercenaires, concernant la suite des choses. On s'était mis d'accord sur les choses à faire, et ça avait commencé avec les pirates. Les pires malfrats de ce monde étaient nos alliés à présent, d'ailleurs j'avais un contrat à ce suj...


" Et merde ! "

Oh putain j'avais merdé sur ce coup-là ! J'me suis arrêté en plein milieu de la rue, j'ai planté ma claymore dans le sol et j'me suis tapé le front en grognant de rage.
J'venais juste de me rendre compte qu'on m'avait filé un contrat concernant l'un des capitaines alliés au Centurio... Enfin un truc où j'devais aller à Atlantica pour chercher un type. Oh sérieux... Non mais on m'avait donné ce truc à faire au pire moment ! J'venais de décider qu'j'allais m'racheter une conscience ! J'me suis occupé d'Alice, de Belle, et j'ai complètement zappé ! Roh et puis merde, c'était Auron qui m'l'avait donné, ce contrat, j'm'en souvenais ! Il allait m'emmerder avec ça. Putain, putain, putain !

Oh j'ai foiré. Bon... C'était pas trop tard, hein, mais... c'était pas une bonne idée qu'j'avais eu.

'Fin bon tant pis ! Concentre-toi Jecht !
J'ai repris ma route, un peu saoulé... Et j'parlais de quoi déjà ?...

Ouais la ville ! Maintenant, c'était autre chose. On voyait que Port royal tout entier, et j'parle du monde, était prêt à se battre. Puis faut voir ce que nous dit le journal, hein ! A c'qui paraît, c'était genre beaucoup plus sûr qu'avant ! Y avait moins de bagarre, moins de viols, moins de trucs trash, même à Tortuga.
On était prêts à défoncer ces connards de... mecs de la shinra et de la coalition noire. On attendait juste la paye, comme qui dirait !

Non j'aimais c'nouveau plan qu'on avait. A présent, tout le monde était plus ou moins mercenaire, dans c'monde ! Et c'est justement pour ça que je me dirigeais vers une auberge dans le port. J'le voyais déjà, la coque d'un navire renversé et transformée en hotel ! Le pire, c'est qu'j'y avais jamais foutu un pied ! Pourtant, quand je suis entré...


" Jecht  ? Bienvenue dans mon auberge, Jecht ! "

J'me suis approché du comptoir, l'air blasé, avec le son strident du bout de ma claymore qui crisse contre le carrelage. Puis quand j'suis arrivé jusqu'à son bar... j'ai posé mon coude dessus et j'ai regardé le barman dans les yeux;

" C'est toi qu'as appelé les mercenaires ? "

" A... A quel sujet ? Death ? "

" Evidemment... "

Il flippait un peu, pour cause... Il était trempé. Il avait bien agi mais n'empêche que j'me méfiais... J'avais pas fait grand chose pour les mercenaires, c'est sûr. J'étais pas spécialement le plus connu d'entre eux, c'est certain. Mais j'avais fait des trucs, en-dehors du groupe, qu'imposaient le respect. M'être évadé du chateau de la bête avec une princesse de coeur sous le bras ? Avoir vaincu Auron sans arme ? Ou encore m'être transformé en une bête terrifiante qu'a détruit le paysage du Palais des rêves ? Tous les mercenaires et habitants de Port royal savaient au moins que j'étais hyper balèze. Ah et autre chose...

" T'as parlé de Belle avec lui, on m'a dit ? "

Les mercenaires savaient que Belle était sous ma protection. Bim ! La classe !

" Non Jecht, tu te trompes, au contraire ! J'ai rien dit à son sujet, et dès le moment où il m'a acheté une chambre, j'ai signalé sa présence au Centurio ! "

" Ouais c'est ce qu'on m'a dit. " J'ai sorti une affiche de ma salopette, l'ai dépliée et l'ai mise sur le comptoir. Une tête avec un masque, des cheveux horribles, désignée comme étant celle de Death... avec un bon pactole à la clé. " C'est lui ? "

" Oui. "

" Et vous avez parlé de quoi ? "

" J'ai déjà tout dit aux mercenaires, Jecht. "

" Je... Je m'en fous, mec. C'est moi qui vais m'occuper de cette merde, alors sois un peu coopératif. "

Bon ok... je lui mettais à fond la pression mais c'est comme ça que ça marchait ici.

" Ok, je te dirai tout. Déjà... quand il a franchi les portes de mon bar, je savais déjà qui c'était. "

" Tu... savais que c'était Death ? "

" Non pardon ! Enfin ce n'était pas très difficile à deviner, mais non, je l'ignorais. "

" Comment ça, pas difficile à deviner ? "

Au fond ouais... Comment les mecs qu'avaient fait cette affiche avaient su le nom de ce mec ?

" Death c'est... un nom connu depuis quelques semaines à travers les pays de la Coalition noire et de ses ennemis. Ce mec c'est le nouveau capitaine des gardes d'Ariez. "

" Sérieux ? "

Attendez, les mercenaires m'avaient dit qu'il était de la Coalition noire mais je savais pas d'où ils savaient ça jusqu'à maintenant; Non j'devais bien reconnaître que depuis que j'avais un peu compromis les songes en virant Konstantine, je m'étais pas trop renseigné sur ce qu'il s'passait ailleurs. Sans doute que... j'avais été trop perso.

" Ok continue. "

" Je l'ai prévenu. Je lui ai dit que personne ne parlerait. "

" Tu l'as prévenu ? Tu t'fous de moi ? T'as eu un coup de foudre ou quoi ? "

" Non, comprends-moi bien, Jecht. Je voulais juste mettre les choses au clair avec lui. Je lui ai dit que Belle était sous la protection du Centurio. "

Etait... ouais. Le centurio m'avait pas encore fait de remarques quant au fait que j'avais cédé Belle au Consulat.

" Et il m'a dit qu'il savait que tu avais amené Belle et Alice ici. "

" Alice ?... Tu délires ? "

" Oui c'est... ce que je lui ai dit ! Il m'a dit que c'était une princesse de coeur et que tu l'avais ramenée ! Je lui ai dit... qu'il se trompait. "

" Ouais... "

C'était définitivement un mec de la Coalition noire. Y avait qu'elle et les Songes qui savaient qu'Alice était aussi détenue dans les cachots du chateau de la bête. C'était... pour ça que j'avais pu cacher Alice tout ce temps.
Bon... la bonne chose, c'est que Death était venu et qu'il avait fait chou blanc. Il s'était fait latter la gueule même s'il avait pu rentrer chez sa mère.
La mauvaise c'est que ouais, il s'en était sorti, et grâce à un mec. Putain ce mec, si j'le voyais... Ouais limite si j'pouvais casser la gueule de l'un des deux, comme ça là maintenant, c'est celui qui l'a aidé que je me ferais. Et juré, je le buterais pour être aussi con. Bon... C'était pas prévu mais j'allais je me renseigner sur ce mec, justement.
Death avait buté trois mecs avant de se faire poursuivre par d'autres. Là, son pote est venu de nul part et ensemble ils ont tabassé quatre autres mercenaires. Du groupe, deux étaient crevés, un était dans le coma et le dernier était mourant.
Voilà ce que j'allais faire.

J'ai laissé le tavernier à... sa taverne; Et j'me suis barré pour me diriger vers la clinique de Port Royal. C'était p'têtre notre faiblesse, ce truc. On était un groupe au même titre que les autres, et on d'vait être les seuls à avoir un hopital aussi pourrave et p'tit. Les gens d'ici, avant que le voyage entre les mondes ne soit démocratisé, faisait de la chirurgie à l'ancienne... Donc ouais, la médecine était pas encore super top par ici. Fallait... qu'on y pense. P'têtre que je proposerais aux mercenaires qu'on s'achètent quelques médecins au top.

Bref, on m'a conduit jusque le mercenaire mourant dont j'vous parlais... Par chance, il était éveillé quand j'suis arrivé à son chevet. Il m'a reconnu de suite et j'ai pas traîné. Le mec s'était pris un sacré coup dans les côtes et la plaie s'était infectée... une vraie saloperie.


" Ils me donnent une chance sur deux de m'en sortir. "

" Ouais... Désolé mec mais j'ai besoin de savoir ce que tu sais. "

" Sur Death ? "

" Non... Son pote. "

" J'ai pas vu grand chose, Jecht... "

" Je vois... "

Evidemment, ça restait un mercenaire... C'est un des premiers qui avait commencé à courser Death, et il y avait perdu ses potes et un peu trop de sang. Donc fallait... un peu rembourer l'assurance, hein.

" Ok. Trois cents munnies, ça devrait aider ton subconscient à se souvenir. "

J'ai pris la somme dans ma bourse et l'ai déposée sur sa table de chevet. Même s'il crevait, l'argent serait utile à ses gosses ou sa femme.

" Ils se connaissaient pas. Je crois que le mec a vu la prime et qu'il est venu... mais visiblement pas pour buter Death. "

" Plutôt étrange, ton histoire. "

" Franchement, Jecht. Ca m'a pas étonné sur le coup. Il voulait la récompense pour lui tout seul et a aidé le gars à se débarasser de nous. C'était une bonne idée... "

" Ouais... Après faut les couilles pour le tenter mais ouais. Sauf que personne n'est venu chercher la prime sur la tête de ce connard. "

" Je sais... bon. Après qu'ils nous aient rossé, le gars a dit à Death qu'il allait l'aider à fuir à l'aide d'une cape réversible. "

Oh oh... Y avait trop de variables, tu me diras... Mais si Death était passé par le concessionnaire Shinra, c'est sûr qu'il avait été filmé par les caméras. Suffisait de comparer... son arrivée à son départ. Si je savais à quoi ressemblait la cape.

" Le mec était pas d'ici. "

" T'en es sûr ? "

" Certain... "

" Putain... et tu te souviens de sa gueule ? "

" Et bien il avait une cape. Sa capuche couvrait son visage. J'ai deviné une barbe et... il avait une armure, lourde... clairement. "

C'était vague mais ça m'aidait de ouf. Je réfléchissais à ceux qui correspondaient à cette description dans tous les mecs que je connaissais. Chez les mercenaires, y avait pas foule de mecs en armure, déjà. Non... là j'voyais personne.

" T'as mérité un bonus, mec. J'espère que tu vas t'en sortir. "

J'ai retiré cent munnies supplémentaires de ma bourse et je les ai ajoutés à sa petite somme.
Les caméras de la shinra, ça pouvait être la solution. J'étais un mercenaire donc jamais il me laisserait accéder à leur salle de surveillance mais... Juré, je ferais ça un autre jour. Je me suis barré de la clinique, me dirigeant vers le concessionnaire, justement. J'allais certainement pas chercher à accéder à leur salle de surveillance, non, fallait que j'aille... dans la gueule du loup, comme on dit. J'ai payé un aller à deux cents munnies pour la cité du crépuscule et j'suis entré aussi vite dans le vaisseau... qu'est parti pas beaucoup plus tard.

J'étais vénère je dois dire. J'devais trouver ce mec, Death, et l'éclater. La Coalition noire d'vait comprendre que Belle lui appartenait plus, que je la protégeais et que si la princesse voulait... la reprendre... J'allais vraiment tout casser. Belle et Alice étaient pas loins d'être les seules personnes qui me restaient. Mon fils... mort. Ma femme, morte. J'avais pas masse d'amis, et d'ailleurs, Ultimecia s'était faite buter. Sans parler de Konstantine que j'avais dégagé des Songes.
Il me restait qui sinon Ukiyo, cet ami complètement déséquilibré, capable de buter à tout va... et Belle et Alice, que je méritais pas;

La Coalition noire allait pas s'en sortir. Ca f'sait longtemps que j'avais plus peur d'eux. La prison, ça ! Ca ça me faisait peur, j'y avais passé trop de temps... Mais ils pourraient plus m'arrêter.

Mais fallait que je me calme, et fallait que je sois prudent. Ca servait à rien de bourrer dans le tas, non. Fallait être beaucoup plus malin que ça. J'agissais pour moi, pas pour les mercenaires ou pour les songes, mais je pouvais pas tâcler mes deux factions juste pour une affaire personnelle...
Alors oui, j'allais être prudent.

Une heure vingt plus tard, j'étais à la cité du crépuscule, dans son humeur de merde avec son soleil noir qui commençait à lasser tout le monde. Combien de temps que c'était comme ça, sérieux ? J'me souvenais même plus de ce monde avec un crépuscule, j'vous jure. J'ai descendu les rues depuis la gare, j'essayais pas vraiment d'être discret. J'vous dirais pas d'ailleurs qu'j'ai atteint la place centrale comme ça, sans problèmes, comme la dernière fois que j'étais venu. Non mec, là j'ai très vite été arrêté par deux mecs en armure.  Ce serait chiant de vous les décrire mais... ouais clairement, c'était la garde noire ça. Et finalement le plus marrant, c'est que j'avais à peine eu affaire à eux de ma vie... Alors j'sais pas si c'est parce que leur boss a changé de nom mais... Ils faisaient leur job.

Ils ont dégainé leurs armes, respectivement une lance et un fusil à pompe... sûrement parce que j'avais mon arme dans la main. 'Fin bon. Ils étaient à moins de dix mètres de moi quand ils m'ont mis en joue.


" Bouge plus ! Qui t'es ? "

" Euh... "

Merde j'y avais pas réfléchi... Bon dans le doute.

" Mylène Farmer ? "

" Pose ton arme, crétin ! "

J'ai commencé à marcher jusque eux... Le premier garde a tiré. J'me suis pris la balle juste au-dessus de ma hanche. J'ai grogné et ai aussitôt lancé ma claymore dans sa direction. Net, elle l'a scié en deux avant de se planter cinq mètres plus loin dans le sol. Le lancier a couru vers moi et a balancé ses coups d'estoc. J'ai esquivé les premiers, déviant parfois un coup de mon brassard en acier. Ce mec était pas franchement à l'aise mais... il savait où frapper... Bon...
J'ai attrapé la hampe de la lance d'une main, et d'un geste brusque, ai brisé la lance en deux avant de m'approcher du garde, de me mettre dans son dos, d'enrouler mon bras autour de sa gorge... et d'un coup sec, j'ai brisé sa nuque.

Tant pis pour la discrétion. Le coup de feu allait tout compliquer. J'ai pris ma claymore et ai changé de direction, m'engouffrant dans des ruelles en courant. Avec mon brassard et ma claymore, j'étais pas hyper discret mais j'avais quand même pas mal d'avance.
Le but était pas vraiment de me faire remarquer. Dès que j'entendais le cri d'un garde, le moindre bruit de pas, je changeais de direction et m'en éloignais. Au final... j'étais quand même pas très rapide, c'est sûr.
Les ruelles étaient étroites. Impossible de me louper, par ici. Pas que ça me fasse vraiment mal mais ça pouvait devenir un problème.
Et c'est en courant et en regardant les ruelles que l'idée m'est venue. Les bâtiments étaient pas spécialement hauts, par ici... Et j'étais quand même une méga star du sport.

Ok bon... J'ai lancé ma claymore pour qu'elle se retrouve sur un toit, puis j'ai couru le long de la ruelle avant de sauter sur un mur. Fléchissant les murs, j'ai fait quelques pas sur le mur et verticalement, ai grimpé deux mètres avant de... sauter en arrière, un double-saut, même. Je me suis rattrapé à un appui de fenêtre de mes deux mains. J'étais déjà à cinq mètres du sol et les gardes que j'entendais étaient plus très loins de pouvoir me voir.
J'ai tiré sur mes bras, ai fléchi les genoux, les pieds à plat sur le mur, juste en-dessous de l'appui de fenêtre, et j'ai fait un double-saut en arrière, arrivant sur le toit, plat, d'une maison.


" Impec. "

Je me suis mis à plat ventre, attendant que les gardes passent. Et je suis resté quoi... ? Une demi-heure comme ça ? Les gardes continuaient à chercher, ouais, mais ailleurs. Je me suis relevé et j'ai regardé les ruelles alentours, toujours au-dessus de la maison. J'avais géré sur ce coup... mais j'étais pas avancé. Je savais pas où se trouvait la caserne de la garde noire, et accéder au manoir était clairement une mauvaise idée.

Bon... j'pouvais voir quelques gardes chercher... Y en avait un qui courait partout, guettant le moindre bruit. J'l'ai vu passer à côté de quelques gosses, morts de trouille, sans leur accorder un regard. Un peu par hasard, mes yeux sont restés accrochés aux gamins... ils étaient quoi ? A une cinquantaine de mètres ? Y avait un gros tag à côté d'eux et... sans m'y tromper, je pouvais jurer qu'ils avaient des bombes de peinture sur eux.

Je sais pas pourquoi au juste ça m'a intrigué mais...

Au fond... J'avais bien une idée. J'ai sauté sur le toit en face, ai ramassé ma claymore et ai marché sur les toits, en essayant d'être le plus discret possible... me rapprochant des gamins, qui étaient trois, j'pouvais mieux les voir.

Arrivé à proximité, j'ai vérifié qu'aucun garde cherchait dans le coin et j'ai sauté sur la terre ferme, juste à côté des gosses. Ils ont sursauté et s'apprêtaient à courir.


" Du calme ! J'suis pas avec eux ! "

Ils se méfiaient... j'ai brandi ma claymore devant eux, laquelle était trempée de sang.

" Vous... vous avez tué un garde noir ? C'est vous qu'ils cherchent ?! "

" Ouais, parle moins fort... C'est moi. "

" Vous êtes de la résistance ? "

" Pas vraiment. Mais j'ai une affaire à régler avec Death, ça vous dit un truc ? "

" Bien sûr ! Encore un salopard qui obéit à Ariez ! "

" Comme tu dis... "

J'ai regardé le tag. C'était un A dans un cercle rouge... Bon, on a vu plus original mais dans leur cas, je comprenais.

" Vous avez pas froid aux yeux... "

" On en a marre de la domination de la Coalition noire ! "

" J'imagine... Moi aussi d'ailleurs. Death, cette petite traînée, menace une de mes amies. "

Ils ont ri, suite à mon insulte... genre des gosses quoi, ils riaient pour la moindre injure et... ouais c'était parfait.

" Vous savez quoi les gars ? On peut s'entre-aider. "

" Comment ?! "

" D'une... j'vais donner cent munnies à chacun de vous. "

Cette journée allait vraiment me couter bonbon...

" Sérieux ?! Tout cet argent ?! "

" Ouais mais c'est... votre salaire; Et qui dit salaire, dit boulot. "

" Vous avez une mission pour nous ?! "

" Oh que ouais... j'veux que vous taguiez un peu partout dans la ville des phrases du genre "Death est ma petite traînée" ou encore " Prière de mettre une muselière au caniche de la Princesse".

Encore une fois ils ont rigolé. Fallait pas que j'm'attarde, ils étaient bruyants, l'air de rien.

" Vous acceptez votre mission ? "

" Oui monsieur ! On va repeindre les murs ! "

" Et lâchez-vous sur les insultes, surtout ! Foutez-lui la haine à ce... à cette jument en chaleur. "

Bon j'étais pas... toujours toujours inspiré ! Bref, je leur ai filé leur fric, leur ai dit de se barrer très vite et je suis retourné sur le toit... avant de me diriger vers la gare. Après tout, les gardes noirs savaient pas ce qu'ils cherchaient, aucun m'avait vu.

_______________________________
messages
membres