L'Ainé des Surhommes

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
239/350  (239/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 30 Mai 2015 - 14:35
« J’ai été profondément injuste. »

Angeal le disait à lui-même et brisait son déni, pour commencer. Il le disait à Etro pour demander pardon en se jurant intérieurement de se racheter. Il le disait assez simplement pour l’avouer et se rendre pleinement compte de la manière dont il accabla Lulu alors qu’elle n’a jamais fait que son travail. Sa position restait la même, le primarque refusait de rester passif jusqu’au retour de Maléfique et voulait prendre les devants, certain qu’elle voudrait sa revanche peu importe la situation. Néamoins, le Château de Maléfique n’est pas juste habité par sa magie résiduelle… mais par un piège, un système de défenses magiques et automatisés. En présence de cœur lumineux –car la Coalition Noire et Morgana n’ont pas eu le moindre problème en s’installant – les ronces noires se font vivantes, meurtrières et sournoises.
Lorsque le commandant Penthagast a emprunter le pont de roche rachitique, il n’y avait aucune ronces contrairement à ce que disait les rapports… mais elles ont apparus de nulle part et attaquer par surprise.

Des hommes et des femmes braves sont morts en tentant de contenir les ronces. Ils n’y sont pas parvenus, ne réussissant qu’à les repousser pour les voir revenir plus hardies encore. Ce qui est meurtriers, plus que leurs ronces affaiblissant le corps… se sont leurs Ténèbres qui meurtrissent ceux qui s’opposent à elles.

Lorsqu’il fut à porté, Angeal entama un vol en piquet avant d’atterrir lourdement sur les remparts du Château de Maléfique… et ne s’en voulait pas de le nommer ainsi, car la demeure de la sorcière lui appartenait encore. Le haut-prêtre Martin alla à la rencontre du paladin-en-chef sur les murailles. Bien portant, le regard fatigué et la barbe rousse, le haut-prêtre faisait plutôt négligé en-dehors de sa tenue mais était comme Yeul bien moins frileux que les autres élites du clergé. Celui-ci, en plus de commander aux templiers et paladins du château de maléfique, bûchait depuis son arrivé sur un moyen de faire face aux ronces.


« Parfois, elles attaquent… mais des gardes capable d’ériger un Mur d’Or se relayent pour parer à toute éventualité. D’ailleurs, face aux ronces, c’est bien la Lumière d’Etro qui est notre meilleure arme. La Lumière tout court, d’ailleurs. Hélas, les ronces reviennent toujours plus fortes… mais étrangement même si ca parait logique, cet ennemi a quelque chose de très motivant pour les plus forts. Cet ennemi pourrait être les Ténèbres personnifiées et d’y être confronté chaque jour intensifie la lumière en nos cœurs. Après… je ne vous cacherais pas que même après notre sélection drastique, un certain nombre de nos guerriers ne sont pas taillés pour cette mission. »

« Le problème est donc moral ? »

« Oui… mais il fut aussi atroce d’acheminer la dernière cargaison… et ca n’ira pas en s’arrangeant. Quand est-il du vaisseau de Galenth Dysley ? »

« La seule personne capable d’en comprendre le fonctionnement est actuellement entre les griffes de Swain. »

« La seule personne… au Sanctum. La Shinra aurait les connaissances mais se rirait bien que cette technologie soit sacrée et tenterait probablement de nous la voler. Et le Consulat ? »

« Autant je fais confiance au Consulat… autant leur ingénieur est un Ork, ca le dépassera sans aucun doute. Néanmoins, c’est une bonne piste, ils ont aussi des scientifiques de renoms parmi eux. Selon sa réponse, la Lumière aussi a parmi ses rangs deux mécaniciens de génie, Tic et Tac. »

Angeal croisa les bras et observa, soucieux, les ronces qui s’agitaient le long de la route, les recouvrant pleinement en s’agitant tel les tentacules d’une sombre pieuvre. A les voir, cela semblait être l’extension de la volonté d’expansion de Maléfique. Le Primarque ne se voyait pas descendre et toutes les abattre à l’épée, ce serait suicidaire.

« Je n’ai que le début d’une solution… d’où viennent les ronces ? Elles doivent bien prendre racine quelque part, de manière végétale ou magique. Ou bien c’est un enchantement qui corrompt la nature, difficile à dire. Si c’est purement magique, je doute qu’il y ait une fin à ce sort… mais ca signifierait qu’il y a une source magique quelque part que l’on pourrait potentiellement tarir. Si la nature elle-même est corrompue, alors il faudra la purifier… par la lumière ou par le feu, on devra tout raser. A ce stade, si c’est un enchantement, les ronces et les ténèbres font corps communs, l’une ne risque pas de survivre à l’autre. Ou sinon, les ronces sont carrément un sans-cœur ou un nescient végétal. »

« Un sort qui dure, un enchantement ou une créature. Dans ces trois cas de figures, il faut remonter les racines jusqu’à la source. »

« On a aucune garanti de trouver quelque chose, la magie peut fonctionner de bien des façons. »

« Peut-être mais nous n’avons rien de mieux. »

« Qu’Etro veille sur vous, dans ce cas. »

Angeal déploya son aile et passa quelques secondes à l’étirer, dégaina son épée puis s’élança d’un bond, plongeant dans le ravin d’une impulsion de l’aile. La gravitée aidant, le primarque atteint très rapidement une vitesse incroyable au point que les sombres parois de roches se faisaient floues et exagérément étirées. Soudain, les ronces surgirent de nulles part pour s’amasser et formées un effroyable filet prêt à accueillir Angeal comme la gueule du loup accueille la brebis. D’un coup d’épée, celui-ci balaya le passage mais s’arrêta presque et ralentit grandement. Bien décidé à reprendre sa vitesse, il fut bien submergé de toute part par les tentacules végétaux parsemés d’affreuses épines suintant les ténèbres. Le sombre ravin donnait à Angeal l’impression d’être dans le royaume même des ténèbres et cela avait quelque chose d’incroyablement oppressant. Ca le déconcentra, il en oublia son objectif de remonter jusqu’aux racines et ne pensait plus qu’à se défendre. Les ronces attaquaient tels d’horribles fouets en nombres ou chargeait d’estocs comme des lances agiles. Son aile bien trop prise à rester en vol stationnaire tout en vrillant pour qu’il repousse de sa lame les ronces fortes comme l’acier. Les attaques venaient de la gauche, de la droite, de devant, de derrière, d’en bas et d’en haut. L’obscurité ne rendait pas facile à distinguer d’où venaient les attaques…

Angeal se propulsa d’un coup d’aile en tourbillonnant vers le haut, sa lame hachant les ronces sans mal et le libérant suffisamment longtemps pour qu’il charge en direction du sol comme un météore, frappant des coups amples sur devant lui pour dégager le passage. Elles le poursuivaient… et quand ils sentaient leurs épines s’enfoncés dans la chair de ses jambes, Angeal se retourna vivement pour trancher ses assaillantes avant qu’elles ne deviennent des liens. Soudain, plusieurs ronces s’enroulèrent pour devenir massives et si le paladin ailé les avait vu venir, le plat de sa lame ne l’empêcha pas d’être violemment projeté contre une paroi rocheuse ! Sentant ses os rebondir sur la si impitoyable pierre, il se laissa flotter moins d’une seconde avant de se ressaisir. Il avait en lui une douleur perçante comme une écharde dans le cœur qui l’omnibulait bien plus que son squelette. Prêt à repartir, des ronces surgirent de la paroi rocheuse en la fracassant et emprisonnèrent le primarque. Ses poignets et ses chevilles se faisaient lacérés de plus en plus, jusqu’à être broyé. Il se débattu autant que possible mais bientôt, ce fut son aile qui se retrouva emprisonné. Les ronces le tiraient vers elles au point qu’il s’enfonçait dans la roche.

N’ayant cessé de lutter, Angeal parvint libérer son bras armé et gagnant en mobilité, il prit appui de ses jambes sur la roche par à coup avant de bondir sauvagement dans le vide. Les ronces n’avaient infligés que des dégâts superficiels en apparences, déjà par dizaines, sa peau était lacérée et il perdait son sang à grandes eaux. Son cœur le brûlait mais en rien comme un feu, c’était un froid aussi intense que la mort qui avait envahi Angeal. Son aile, quand à elle, était complètement dépouillée, à peine blanche… mais pouvait encore le faire planer. Quand il descendait simplement, sa trajectoire beaucoup trop simple était facilement anticipé et puni par les ronces… alors celui-ci se mit à zigzaguer, mettant plus de temps à descendre mais le faisant plus surement. Ca ne l’arrangeait pas car déjà son souffle se faisait court.
Quand il les repoussait, c’était bien trop intense et lui-même ne parvenait plus à continuer son chemin ce qui serait à la longue mortelle. Angeal peut être parfaitement épuisé sur la terre ferme et continuer de courir malgré tout… mais se soulever à l’aide de son aile lui était bien plus épuisant malgré l’habitude.

Or, pour échapper aux ronces et les esquiver, il lui fallait être à une vitesse proche de son maximum… sans oublier la remontée. Angeal entama une descente en piqué risqué mais prometteuse, l’ombre faisant paraitre le ravin sans fond. Le primarque, rendu saoul de fatigue, se heurta violemment au sol tête la première et se releva, soudain pris par l’angoisse. Son nez était cassé et son crâne avait encaissé un choc important mais surtout… des yeux jaunes et sombres silhouettes se distinguaient alors… Angeal frappa maladroitement tout autour de lui, donnant son maximum pour repousser des sans-cœur qui l’assaillait déjà et décolla dès qu’il pu.
Non, ils ne trouveraient pas la source des ronces… mais devait encore remonter à la surface, ce qui était loin d’être gagné.

Angeal grinça des dents au moment de devoir se hisser à tire d’aile et frappa un grand coup vers le ciel ! Une onde tranchante fendit l’air et déchira le plafond de ronces noires tout juste né, libérant une moitié du ravin comme passage. Le paladin força sur son aile douloureuse pour s’y engouffrer par à-coup. Soudain, lui qui levait les yeux vers le ciel pour l’atteindre se sentit happé vers le bas et d’instinct, trancha d’une main la ronce qui l’avait saisit. Deux autres la remplacèrent, plus une troisième sur main armé et il perdit cinq mètres rapidement… Angeal se servit alors de sa main désarmé pour tenir les trois ronces malgré la douleur qui faisait trembler sa poigne. Plutôt pâle, le surhomme avait perdu beaucoup de sang alors qu’il déployait énormément d’effort et son cœur subissait l’intrusion de ténèbres en faibles quantités mais répétés au point de devenir plus que sérieuses.
Celui-ci resserra son étreinte sur les ronces et les tira pour les déchirer, partant vers l’arrière en ne se reprenant que plusieurs mètres après. Il vit les ronces se régénérer à vue d’œil et repartir à l’assaut. La paladin les chassa rapidement d’une faible onde tranchante avant de s’envoler. Les ronces périssaient toujours en un coup mais il lui fallait dès lors un coup moyen… sa vitesse comma se défense comme ses réflexes ne suivaient plus. Puis… tous ces sans-cœurs au fond du ravin… un jour ils finiront par remonter comme Angeal tentait de le faire.

Le Paladin laissa son aile tendue vers le ciel et immobile, le laissant chuter quelques secondes… pour finalement se hisser à plusieurs mètres de haut rapidement d’une violente impulsion. Les ronces remontaient déjà mais lui réitéra sa manœuvre pour leur échapper… et lorsqu’il arriva enfin jusqu’aux remparts, il était exténué. Le Haut-Prêtre Martin et deux Templiers n’eut aucun mal à repousser les ronces grâce à sa lumière…

Lulu n’avait pas juste raison… elle était clairvoyante. Angeal aurait pu, aurait du, écouter les conseils de sa si justement nommé conseillère. Avec diplomatie et tact, une discussion aurait eu lieu et la sorcière aurait sans doute pu comprendre les propos du Primarque… si ce dernier l’avait écouté et comprit les siens. Vaincre les ronces ne sera pas chose aisé, mieux vaudrait-il en rester là… mais des gens sont déjà morts ici et un retrait serait rendre leurs sacrifices vains.
Angeal avait le sentiment de payer l’injustice infligé à sa conseillère… et après s’être servit puérilement du poids sur ses épaules pour l’envoyer balader, il ne pouvait qu’assumer.


« Haut-prêtre Martin, je trouverais une solution… »

« Nous tiendrons le temps qu’il faudra, Primarque. »

_______________________________

Fiche de compétence
Lumière d'Étro

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
237/500  (237/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 8 Juin 2015 - 17:09
Je me dévoue pour la notation de ton exploit, heureux, n’est-ce pas ?

Alors commençons par le commencement, j’ai vraiment aimé l’introduction de ton rp. C’est bête, il s’agit généralement qu’une partie infime sur tout le texte, mais c’est le moment où je prends le plus mon pied. Malgré le fait que je lise toute les missions, que je connais les personnages dans les grandes lignes, j’ai toujours un plaisir de voir que l’on me les mette dans le contexte. Pentaghast achemine des ressources au château de Maéfique, je connais la mission car je l’ai faite, mais la simple description que tu fais me remet dans le contexte et te servir de celle-ci, c’est juste bonheur. Même chose pour la description de Yeul, seul membre actuel du clergé, me permet de me mettre en mémoire l’apparence de ton pnj !

Enfin bref, j’ai vraiment apprécié ton introduction, tu m’as directement mis dans le bain et préparé à la suite.

Et le corps du récit… J’ai juste l’impression qu’après m’avoir plongée dans le bain, tu enfonces ma tête dans l’eau. Au final, c’est juste Angeal qui, descend dans le ravin pour chercher l’origine des ronces, pas très captivant sur le papier. Mais la direction que tu prends, c’est-à-dire la menace écrite dans ma mission et la crainte que Lulu t’exprimait à travers “Crise”, est juste bonheur. J’ai envie de dire qu’il s’agit d’un patchwork des avis de chacun de tes membres, mais pas tellement, tu viens ajouter ton grain de sel et ça ne fait qu’embellir tout ce qui a été fait jusqu’à maintenant. Et tu donnes une conclusion plus qu’appréciable à lire, et l’envie de connaître la suite !

Je me rend compte que, au final, je n’ai pas grand chose de négatif à te dire. Je n’ai pas l’habitude de m’attarder sur des détails relatifs à l’orthographe et à la conjugaison, et je ne le ferais pas, mais il y a des petites erreurs. Des “la” à la place des “le” ou un mot manquant, des trucs que je ne peux vraiment critiquer car je ne l’ai remarqué qu’à la seconde lecture.

Et je terminerais sur un truc, c’est une fois de plus le lien par rapport à tes membres, et en particulier Lulu dont le dernier paragraphe lui est réservé. Depuis le début elle te parle du danger, et Angeal n’en fait qu’à sa tête et agis sans se soucier de ça. Et c’est un juste retour des choses, cette clarté dans ta vision quand tu as réussi à remonter du ravin et surtout, cette prière envers Etro. Elle dit par grand chose, mais exprime tellement ! Bref, j’ai été fan de ton exploit, et j’attends le dénouement avec grande impatience !


Exploit accompli !

Atroce : 48 points d'expérience + 450 munnies + 4 PS (trois en psychisme et un en vitesse
messages
membres