Derniers sujets
» Que la vengeance commence!
par Kestia Hier à 22:18

» Camanaich et Entraînement de combat et agilité
par Cissneï Hier à 19:09

» Chasse aux corsaires
par Lotis Terrick Hier à 17:08

» ...comme si c'était hier !
par Lenore Hier à 12:23

» Contrats - Demande de Mission
par Surkesh Mar 12 Déc 2017 - 23:02

» Tour du Propriétaire
par Surkesh Mar 12 Déc 2017 - 22:58

» Le savoir c'est le pouvoir
par Narantuyaa Mar 12 Déc 2017 - 3:51

» Mille Épines
par Death Lun 11 Déc 2017 - 18:27

» Cachons tout ça
par Milla Maxwell Lun 11 Déc 2017 - 11:08

» Tombent les masques
par Maître Aqua Dim 10 Déc 2017 - 0:41

» Fiche Technique: Waltz
par Waltz Sam 9 Déc 2017 - 17:52

» Au coeur du Vide
par Rufus Shinra Sam 9 Déc 2017 - 17:29

» La vertu des brutes
par Rufus Shinra Sam 9 Déc 2017 - 16:56

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Ven 8 Déc 2017 - 21:12

» Attaque Nocturne
par Chen Stormstout Ven 8 Déc 2017 - 15:16


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Histoire d'un aller et retour
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Un Garçon Ordinaire
Masculin
Nombre de messages : 134
Age : 23
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 03/02/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
269/270  (269/270)
Lun 18 Mai 2015 - 23:23
Le sable jaune crissait sous ses chaussures. Devant lui, au centre de l'île, l'immense arbre millénaire avait perdu ses feuilles et sa sève. Il tenait encore debout par miracle. A sa droite, la cascade jetait des coulées de lave violette et visqueuse dans ce qui était autrefois un étang d'eau claire. Des planches de bois déchirées, qui avaient été une cabane, pourrissaient sur la plage craquelée. Encore plus à droite, un ilot qu'on pouvait dans le passé rejoindre par un petit pont en bois. Séismes, tonerres ou tornades l'avaient scindé en deux. Dessus, quelques palmiers penchaient vers le sol, comme épuisés. Et à côté, le tronc sinueux de l'arbre à paopou plongeait dans l'océan noir. Il n'était plus possible de s'y asseoir. Il n'y avait de toute manière plus de soleil à observer.

Pas de vagues, plus de verdure, aucun vent. Seul le ciel restait bleu.

Sora se pencha pour ramasser une poignée de sable froid qu'il laissa lentement filer entre ses doigts. Il fronça les sourcils et recommença l'opération en serrant le poing. Certains grains purent s'échapper, il mit le reste dans une de ses poches et se redressa.
*Et maintenant, je fais quoi ?* pensa-t-il très fort, comme s'il attendait vraiment une réponse. Mais rien ne vint perturber le silence pesant qui l'entourait. Pourtant, il en était persuadé, la lumière l'avait guidé ici. Elle avait même été insistante. Et voilà qu'elle jouait aux abonnés absents ?

La première fois qu'il avait vu son monde natal dans cet état, son but était précis. Vaincre Ansem, restaurer les mondes. Tout son être, toutes ses pensées étaient tendus vers cet objectif et il y était parvenu. Maintenant que son île était retournée au néant, que devait-il y faire ?

Selon Xion, retrouver des souvenirs perdus. Difficile de retrouver une chose dont on ne se souvenait pas. Dans sa tête, il se souvenait bien sûr de tout. Là, sur la gauche :
"Sora, espèce de fainéant". Les mots de Kairi, puis son rire clair. Là-bas, contre l'arbre à paopou : "S'il existe d'autres mondes, pourquoi a-t-on atterri sur celui-ci ?" Les questionnements de Riku, qui à l'époque l'avaient laissé de marbre. Ils résonnaient autrement aujourd'hui. Et bien sûr, les courses endiablés qu'il voulait gagner à tout prix, les combats avec les épées en bois et les inévitables bleus... il suffisait d'y penser pour qu'il les ressente à nouveau.

Derrière lui, le portail de ténèbres que Roxas avait créé pour les amener ici était toujours actif. Son simili avait bien visé, mais pourquoi mettaient-ils autant de temps à le rejoindre ? Si jamais le portail venait à se refermer... il déglutit à cette simple idée... serait-il condamné à rester ici jusqu'à la fin ? Il avait d'abord pensé que revenir marquait la fin de son voyage, la fin de son histoire, mais la lettre du roi Mickey l'avait détrompé. Et si sa vraie fin, c'était maintenant ?

Cette angoisse récente lui tiraillait le cœur. Celui-ci s'emballait, quelques gouttes de sueur perlaient sur son front, ses mains devenaient moites.
*Allez, venez*. Il ne voulait pas que son histoire s'arrête, mais si jamais elle le devait, il ne voulait surtout pas être seul.

Un bruit vint enfin rompre le silence éternel. Ce devait être Mickey, ou Roxas, ou Naminé, ou Xion qui s'apprêtait à franchir ce côté-ci du portail. Soulagé, Sora se détendit un peu, les yeux rivés sur la masse noire qui s'agitait encore. Puis quelque-chose le griffa méchamment dans le dos. Surpris, il se retourna. C'était une Ombre aux yeux jaunes inexpressifs, qui dandinait son petit corps comme pour se moquer de lui. Il grinça des dents et, bien campé sur ses pieds, tendit le bras droit. Sa keyblade l'avait choisi ici-même. C'était le meilleur endroit pour qu'elle lui revienne.

Il attendit quelques secondes, mais rien ne vint alourdir sa main et l'Ombre en profita pour l'attaquer de nouveau. Il esquiva d'un pas de côté en grognant et se résigna à sortir de son fourreau l'épée qu'il portait à la ceinture. Elle était plus lourde et plus courte que Chaîne Royale. Il la pointa en direction de l'Ombre, les épaules affaissées :
"Désolé, je ne pourrai pas te libérer." Plutôt que l'attaquer, l'Ombre se mit sur ses deux pieds et agita ses courtes antennes. Sora ramena le manche de son épée du côté droit de sa hanche pour porter un coup d'estoc à la créature, mais la lame ne transperça rien. L'Ombre venait de se fondre dans le sable et tournait autour de lui. Il resta sur ses gardes et attendit patiemment qu'elle ressurgisse pour abattre son épée.

Mais l'Ombre ne ressurgit pas. Elle persista à faire des cercles autour de Sora qui commençait à avoir mal à la tête, et elle fila en direction de ce qu'il restait du ponton. Bientôt, elle ne fut plus qu'un point noir dans le sable jaune. Puis elle disparut tout à fait.
"Hein ?" Interloqué, Sora se gratta le crâne. Il n'eut pas le temps d'approfondir la question, du bruit se faisait de nouveau entendre derrière lui.

Il fit face à son nouvel adversaire... ses nouveaux adversaires, et avala sa salive. Elles étaient cinq. Leurs yeux étaient jaunes, elles avaient deux antennes chacune, leur corps était noir... mais il était plus grand que celui d'une simple ombre. Leur taille et leur forme étaient en fait presque humaines.
"D'accord." Déjà deux d'entre elles tournoyaient en l'air, signe qu'elles allaient fondre sur lui. Il voulut faire une roulade pour les esquiver, mais le manteau de l'organisation XIII que lui avait donné Roxas était trop étroit et obstruait ses mouvements. Il échappa à l'attaque de la première crypto-ombre, mais alors qu'il se relevait, la deuxième atterrit juste en face de lui et lui lacéra le torse.

La douleur lui coupa le souffle. Il n'y était plus habitué. Sans réfléchir, il rétorqua par un coup d'estoc en plein dans le ventre de l'ennemie, retira la lame et, d'un mouvement du bras, abattit brutalement l'arrête tranchante de son épée sur l'épaule noire. La crypto-ombre accusa le coup et recula, mais Sora n'eut pas le temps de souffler. Deux autres de ces créatures le prenaient maintenant en tenaille, lacérant ses vêtements et sa peau. Impuissant, il ne put que subir la douleur et voir encore une autre crypto ombre tournoyer et lui foncer dessus.

Elle devait avoir mal calculé la distance, car au lieu de s'arrêter juste devant lui elle le percuta de plein fouet, l'extrayant des coups de ses congénères. Il chuta quelques mètres plus loin, juste à côté du portail. Haletant, les yeux plissés de douleur, Sora prit le temps de vérifier son état. Le pauvre manteau de Roxas était déchiré à plusieurs endroits, et sous le tissu tronaient des plaies peu profondes d'où suintait un peu de sang. Du sable s'y mêlait.


"C'était pas comme ça avant !", se plaignit le jeune homme. Il serra les dents et se redressa dans un grognement. "C'est quand vous voulez !", gueula-t-il à l'intention du portail, puis il prit son épée à deux mains, avisa la plus proche de ces sales bêtes et se rua vers elle.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Souvenir Perdu
Masculin
Nombre de messages : 37
Age : 16
Date d'inscription : 13/10/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Officier
XP:
10/650  (10/650)
Mar 19 Mai 2015 - 9:58
Histoire d'un Aller-Retour<>
Sora, Roxas, Mickey, Naminé
Les Ténèbres autour de moi n'étaient pas très présentes; mais je les sentais quand même, les Îles du Destin apparaissaient alors devant moi, il n'y avait plus aucun bruit de vagues, la mer était d'un noir profond, l'arbre à Paopou trempait dedans, le petit îlot où se trouvait se dernier était tranché en deux, le sable était plus dur et surtout craquelé de part en part, la cabane qu'il y avait n'était maintenant plus qu'un tas de planches brisées, voyant cela, je me sentais assez mal, et me demandais si j'allais pouvoir rester là, quand je regarda autour de moi et vis Sora en train de se faire attaquer par des Crypto-ombres. J'invoquais rapidement ma Keyblade et courut vers lui, donna quelques coups de Keyblade à l'aveuglette, je toucha l'une des Crypto-Ombres mais une autre sauta au dessus de moi, puis me frappa dans le dos, déchirant mon Manteau et aussi légèrement ma peau, je sentais le sang chaud couler dans mon dos, je me retourna brusquement et donna un coup de Keyblade à l'Ombre qui faisait d'ailleurs presque ma taille, je me retourna vers Sora en essayant de battre les dernières Crypto-Ombres en vain, elles étaient trop nombreuses pour nous deux, et il en arrivait de plus en plus...

Merde ! Y en a trop, il faut que les autres se grouillent de venir !

Je me pris deux coups en même temps près avoir dit ça, un coup dans la poitrine qui coupa ma respiration, et un autre dans le dos, les deux lacérant ma peau et mes vêtements, je tomba à terre, cracha d sang sur le sable blanc puis ma vue se brouilla, je vis de moins en moins, puis je me releva difficilement, frappant à l'aveuglette encore plus, puisque je ne voyais rien du tout, j'en toucha une ou deux, je ne sais pas vraiment, mais elle ne disparurent pas pour autant, il y en avait vraiment beaucoup trop... Je ne pouvais pas les battre toutes toute seule, j'utilisais ma Magie pour lancer un Soin + sur Sora et moi, mais ça ne guérit pas vraiment les grosses blessures que j'avais, je lança ensuite un Brasier sur les Ombres, je ne pouvais pas vraiment lutter, je tombais à terre, je n'étais pas du tout assez forte, puis les Crypto-Ombres nous entourèrent, et attendirent, étrangement.

Tu vas bien ? Il faudrait vraiment qu'ils nous rejoignent maintenant... Le sang continuait de couler malgré le Soin que j'avais lançé sur nous deux, je regardais le Portail puis je tournais sur moi-même, avant de regarder Sora.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Clé du Destin
Masculin
Nombre de messages : 1041
Age : 21
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 25/06/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3689/3500  (3689/3500)
Jeu 21 Mai 2015 - 12:23
A peine j'avais mis le pied en dehors du portail que je voyais déjà Sora à terre et Xion en mauvaise posture, le Roi lui allait bien. Je lâchais la main de Naminé en la priant de crier si jamais les choses devenaient compliquées de son côté.

Devant nous, des Cryptos-Ombres. Des sans cœurs redoutables dès lors qu'ils se regroupaient. Ils étaient beaucoup plus résistants et intelligents que leurs homologues de petite taille, et Sora et Xion venaient de se faire mettre au tapis par ces choses.

Je n'attendis pas pour me lancer dans la bataille, et, après un rapide coup d’œil du côté de Naminé, je commençais ma course en invoquant mes armes. Bientôt j'atteignais la première des cryptos-ombres. Je passais par dessus son épaule avant de lui donner un coup de keyblade en diagonale. Si je voulais être efficace ici, il me faudrait utiliser de la magie. Aussi, mes lames se mirent à briller d'une lumière éclatante, et je continuais de les abattre sur nos ennemis, les renvoyant aux ténèbres uns a uns.

L'un des leurs me sauta dessus, dans un angle mort, et s'agrippa a moi. Je sentis ses puissantes griffes s'enfoncer dans mon torse ce qui me fit serrer les dents. Je lui fis lâcher prise d'un coup de tête en arrière avant de me retourner et de lui enfoncer Tendre Promesse dans ce qui devait être son ventre, elle disparut immédiatement dans un nuage de vapeur noire.

Je me retournais vers le Roi, et lui demandait s'il n'avait un petit sort de lumière en réserve, mais n'eus pas le temps d'écouter sa réponse puisque de nouveau, des sans-cœur se jetaient sur moi. Je m'en débarrassais rapidement avant de me relever et de constater qu'ils n'étaient déjà plus beaucoup. Je repartis en arrière pour me rapprocher du groupe dans le cas où une nouvelle vague viendrait nous souhaiter la bienvenue.


Si ça, c'est l'entrée, imaginez deux secondes ce que ça va donner d'ici 20 minutes, quand ils auront pigé que y'a plein de keyblades dans le coin.

Je tendis la main à Sora pour l'aider à se relever, invoquant par la même occasion une petite armée d'une cinquantaine de Samouraïs.

Faites pas la connerie de les attaquer surtout, c'est nos renforts !


_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Roi du Chateau Disney
Féminin
Nombre de messages : 67
Age : 23
Date d'inscription : 04/06/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
88/650  (88/650)
Lun 25 Mai 2015 - 1:54
Mickey atterit sur le derrière dans le sable autrefois si chaud des Iles du Destin. Pendant quelques secondes aveuglé, il reprit rapidement ses esprits, se rendant compte qu'effectivement, ca faisait bien trop longtemps qu'il n'avait pas utilisé les portails des ténèbres pour se déplacer. Sora et Xion avait franchi en premier le portail menant aux Iles du Destin, mais le plus important était de retrouver Sora, et de voir si il allait bien. Il avait beau se convaincre d'etre fort, meme les plus grands d'entre nous avaient des fois des moments de faiblesse, et Mickey ne savait pas ce que lui meme ferait si il voyait son monde dans cet état... Sora n'avait pas idée de ce qui lui attendait, et les choses avaient bien changé, depuis tout ce temps.

Bien qu'étant venu plusieurs fois en mission de reconnaissance jusqu'ici, se retrouver directement plongé dans cette nature impitoyable et sombre contrastait clairement avec ses souvenirs des Iles du Destin. Un reve sur terre, un paradis, chargé de soleil et de rire. Mais il n'y avait plus tout cela, ici. Les seuls rires que l'on pourrait entendre, ce serait le rire fantomatique de leurs souvenirs en écho sur les roches encore debout.
On se croirait dans un film d'horreur.
Malheureusement, il n'eut bien évidemment pas le temps de se faire plus à ses alentours, qu'une crypto-ombre s'élancait dans sa direction.

Relevant la tete, il apercu Xion et Sora aux prises de ces horribles Sans-coeurs très coriaces. Si c'était ce qui venait les attaquer en premier... Allez savoir ce qu'ils allaint bien pouvoir trouver dans les bas fonds de l'ile, hein ?
En tout cas, le petit roi ne se fit pas prier pour se lancer à l'attaque. Evitant de justesse quelqu'un sortant du portail, il laissa sa keyblade se matérialiser dans sa main et s'élanca vers leurs ennemis. Ils étaient beaucoup, trop. Surtout quand finalement, ils n'étaient que trois dans leur groupe à pouvoir les éliminer définitivement.

« Sora, Xion, est ce que ca va ? Vous etes blessés ?? »
Il se rapprocha d'eux, pointant sa keyblade vers les tetes de renards aux yeux vides. Leurs antennes frétillaient de plaisir, comme si elles avaient trouvé un délicieux repas... et effectivement, si quelqu'un au château avait été au courant, ils auraient tous dit qu'ils s'étaient donnés en pature aux Sans Coeur.
Sauf qu'il comptait bel et bien se battre.
Il s'élanca dans la horde de Sans cœur, frappant dans le tas avec la force du désespoir. Le désespoir d'en isoler un. Une fois fait, les crypto ombres ne posaient pas de soucis. Cependant, la riposte était très dure, et le voilà entrain de voltiger, jusqu'à s'écraser dans le sable. Se relevant rapidement, il envoya un glacier + sur le tas de sans-coeurs, ce qui permit de les repousser légèrement, avant qu'il ne lance un bouclier sur eux trois...

Il allait sans aucun doute regretter de ne pas avoir pensé à prendre plus d'éthers....
« On ne pourra pas tous les battre ! Il faut qu'on trouve une issue ! Sora, tu connaissais bien l'ile, n'est ce pas ? Essaies de te rappeler ! »
Roxas arriva quelques secondes plus tard, et se retrouva directement propulsé dans la bataille, alors que le Roi repoussait une attaque particulièrement violente d'une ombre du plat de sa keyblade. Alors Roxas lui demanda si il n'avait pas de magie de lumière pour les aider.... Contrairement à Minnie, sa femme, Mickey n'était pas un magicien de base, et ne pouvait donc pas s'en servir très souvent. Lancer un sort de lumière maintenant le viderait de ses forces magiques. Et ce n'était vraiment pas ce qu'il cherchait.

« Il faut qu'on trouve un moyen de repli avant, je ne pourrais pas les repousser assez longtemps... »
Si ça, c'est l'entrée, imaginez deux secondes ce que ça va donner d'ici 20 minutes, quand ils auront pigé que y'a plein de keyblades dans le coin

Il avait raison. Ils étaient vraiment dans le pétrin.
Mais rapidement, une cinquantaine de Samourais se lancèrent sur les Sans cœurs, leur permettant de prendre quelques secondes de répit... mickey avait beau etre contre ce genre de magie, et de renforts.... il se promit de ne plus jamais regretter leur arrivée.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Un Garçon Ordinaire
Masculin
Nombre de messages : 134
Age : 23
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 03/02/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
269/270  (269/270)
Sam 6 Juin 2015 - 1:35
Au cœur du combat, un combat qu'il ne pouvait gagner, surtout pas seul, Sora se dit fugacement que venir ici n'était finalement pas sa meilleure idée de tous les temps. Heureusement, Xion l'avait rejoint et se lançait corps et âme dans la bataille. Il ne pouvait qu'admirer la volonté de cette fille encore mystérieuse pour lui et dont il n'aurait jamais soupçonné l'existence un quart d'heure plus tôt. Il n'avait pas vraiment le temps de se questionner davantage sur elle car les crypto-ombres se chargeaient d'occuper son esprit et de laminer son corps.

Les ayant déjà affrontées, il connaissait leur tactique et réussit bien à leur porter quelques coups ça et là, mais globablement, le héros de la lumière prenait très cher. Par chance, Xion lui avait lancé un sort de soin qui faisait un bien fou, mais voilà que les créatures s'intéressaient soudain bien plus à elle qu'à lui. Il voulut en pourchasser une pour la frapper dans le dos mais une main noire surgit du sol pour lui agripper la jambe, entravant sa course.


"Saleté !" grogna-t-il en tentant de se dégager, frappant la flaque noire avec son épée, sans aucun résultat probant. Ce fut finalement la main qui, lasse de ce petit jeu, le relâcha. Entre temps, Xion était tombée à terre. Il la rejoignit dare-dare au centre du cercle que formaient maintenant les crypto-ombres.

"Tu vas bien ?" demanda-t-elle, ce à quoi il répondit d'un hochement de tête. Puis elle insista sur l'urgence de l'arrivée des renforts. Il se permit d'ajouter avec un léger sourire et une nonchalance qui cadraient mal avec leur situation : "Sinon, j'aurai été enchanté de faire ta connaissance." Peu férues d'humour, les crypto-ombres attaquèrent. Percuté de plein fouet par deux d'entre elles, il atterrit à cinq mètres de là. Le coup lui avait coupé la respiration. Ses poumons se consumaient dans sa poitrine. Il voulut se relever mais des petites mains noires lui maintenaient un bras et une jambe contre le sable.

Au moins, il avait une belle vue sur le ciel. Et le ciel était toujours bleu.

La suite se passa comme dans un conte. Au moment où tout était perdu, Roxas et Mickey arrivèrent à la rescousse, et l'espoir naquit de nouveau. Sora releva la tête : il était aux premières loges pour le spectacle. Plus aucun sans-cœur ne se préoccupait de son cas, et il ne se sentait pas la force d'aller se rappeler à eux. Le ballet que Roxas exécutait devant ses yeux était presque hypnotique. Il serra les dents quand une crypto-ombre enfonça ses griffes dans le torse du blondinet. La douleur était presque tangible. Roxas se défit de cet adversaire avec brio, et, comme s'il l'avait vaincue lui-même, Sora serra le poing en murmurant :
"Prends ça !". Mickey n'était pas en reste et se battait vaillamment, mêlant attaques physiques, magie offensive et défensive. Il ne dominait pas le combat comme pouvait le faire Roxas, mais sa volonté était sans faille. Rien qu'à les voir, le coeur de Sora en était ragaillardi. Il le savait déjà depuis longtemps : sa force venait de ses amis. Il était temps pour lui de se relev...

Aïe. Non. Peut-être pas tout de suite. Son dos lui faisait si mal qu'il s'étala de nouveau contre le sable. Le ciel était toujours bleu mais tournait un peu. Les bruits du combat s'entremêlaient dans son cerveau. Dormir semblait soudain une très bonne idée, une idée irrésistible. Seule la voix de Mickey put le tirer de sa torpeur : Tu connaissais bien l'île. Essaie de te souvenir.


"J'essaie !" maugréa-t-il en redressant de nouveau le menton. L'île n'était pas si différente que dans ses souvenirs, hormis quelques détails. Peut-être avait-elle toujours été comme ça ?

*Sora, Sora, Sora... tu commences à comprendre.* fit une voix dans son crâne. C'était elle, la voix qui l'avait tourmenté au Château Disney et dont il pensait s'être débarrassé.

"Comprendre quoi ?" siffla-t-il entre ses dents.

*Le regard que portent les enfants sur le monde n'est pas réel. Pour eux, tout est beau, tout est source d'extase et d'enchantement. En grandissant, tu te rattaches à cette image idéale. Mais ton île n'a jamais été le paradis de tes souvenirs.*


"Si. Je m'en souviens très bien."

*Toujours aussi borné. Toujours le même... je t'aurai prévenu. Va voir ta "grotte", si tu veux une preuve.*

Sora cligna des yeux. Roxas lui tendait une main. Il la saisit pour se relever, grogna de douleur, remit son épée dans son fourreau et, main droite sur ses côtes, avança vers le petit chemin qui montait vers la grotte. Au passage, il avisa avec une grimace l'armée de samouraïs que son simili venait d'invoquer. Si Roxas pouvait faire ça, s'il pouvait venir à bout de plusieurs crypto-ombres à lui tout seul, de quoi d'autre était-il capable ? Enfin, tant que ceux là étaient de leur côté... Où était Naminé, au fait ? Il espérait que rien ne lui était arrivé pendant le voyage.

Le temps qu'il atteigne l'orée de la grotte, les simili étaient venus à bout des derniers sans-cœurs et le silence pesant était revenu. La cascade de mélasse violette coulait dans la mare de ténèbres sur sa droite. Devant lui, l'entrée sombre de la caverne ou devait encore figurer un dessin qu'ils avaient réalisé enfants. Avisant ses amis, il leur fit signe d'attendre et s'aventura à l'intérieur.

Il n'eut à faire que quelques mètres avant de tomber sur un mur de roches.
"Il n'y a... plus de grotte ?"

*Il n'y a jamais eu de grotte.*

"Bien sûr que si !" Sa voix résonnait faiblement contre les parois. "Kairi et moi..."

*Vous vous êtes dessinés sur la paroi ?* fit la voix avant de partir dans un rire étourdissant. *C'est mignon. Mais la vérité est bien plus cruelle pour toi... comme pour elle.*

"TU MENS !" s’époumona le jeune homme, sans se soucier à cet instant de qui pouvait l'entendre. "OU EST KAIRI ?"

Dans la semi-obscurité, juste en face de lui, une simple ombre venait de faire son apparition. Elle l'observait de ses yeux jaunes et inexpressifs, agitant fébrilement ses deux antennes dans sa direction. Les épaules de Sora s'affaissèrent à cette vision et tous les muscles de son visage, jusque là tendus de colère, se relâchèrent. La gorge nouée, le corps frissonnant, il observa un moment la créature qui ne l'attaquait pas.

"Non. Non, je n'y crois pas !" souffla Sora avant de se laisser aller à un rire nerveux. "Kairi est une princesse de cœur ! Et elle n'a aucune raison d'être ici. Elle n'était pas là quand l'île..." Mais qu'en savait-il, en fait ? Personne ne lui avait donné de nouvelles de Kairi depuis son retour, personne ne savait où elle était. Et ce sans-cœur ne l'attaquait pas, comme s'il le reconnaissait. Ils se regardèrent en chien de faïence un temps encore, puis, subitement, l'ombre se faufila entre ses jambes et fila en direction de la plage. La gorge nouée, Sora ne put que la suivre, mais la douleur dans ses côtes et dans ses jambes ralentissaient sa course. L'ombre, aplatie sur le chemin rocheux, puis sur la plage de sable, se faufila entre Mickey, Roxas, Xion. Elle ne les attaqua pas non plus mais poursuivit son chemin jusqu'au ponton de bois au loin, celui qui surplombait légèrement l'océan de ténèbres.

"Le ponton...", haleta Sora en s'arrêtant à côté de ses amis. Il suait à grosses gouttes. "Avant votre arrivée, l'ombre a fait le même chemin. Comme si elle voulait qu'on la suive."

Mais entre eux et le ponton, il y eut tout à coup comme un petit obstacle. Un immense obstacle violet avec trois cornes. Celle du milieu était noire et effilée. Sora ravala sa salive et saisit de nouveau son épée entre ses deux mains. "Il faut sauter sur son dos et.. ATTENTION !" Le Behemoth devait l'avoir pris au mot, car c'était lui qui sautait, droit sur eux, sans doute pour les écraser sous ses gigantesques pattes. Sora courut aussi vite qu'il put vers la mer pour lui échapper, mais il savait déjà qu'il n'irait pas assez vite.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Clé du Destin
Masculin
Nombre de messages : 1041
Age : 21
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 25/06/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3689/3500  (3689/3500)
Sam 6 Juin 2015 - 2:10
Sora pétait un cable. On l'avait entendu hurler depuis l'entrée de la grotte avant de le voir faire demi tour pendant que j'étais resté sur la plage histoire de repousser d'eventuels sans cœurs. Mes samouraïs nous avaient été bien utiles aussi, il n'y avait plus aucune trace de créatures des ténèbres ce qui n'était pas un mal.

Tout s’accélérait d'un coup, à tel point que je me surprenais à essayer de suivre tout le monde du regard mais c'était tout bonnement impossible. Sora s'était changé en vraie pile électrique atteinte d'hystérie et je ne voyais plus Naminé. Une profonde inquiétude me prit alors que je ressentais comme une boule au ventre, mais rapidement, je l'aperçus non loin de nous, en bonne santé.

La pression retomba légèrement alors que je voyais un Sora poursuivre l'ombre qui nous avait frôlé quelques secondes auparavant, manquant de me faire chuter. Elle ne nous attaquait pas, mais ça ne présageait rien de bon. Ces petites bêtes étaient connues pour être imprévisibles et fourbes. Il ne serait pas impossible de la voir revenir dans quelques secondes pour gentiment nous lacérer de ses griffes acérées.


Il faut sauter sur son dos et.. ATTENTION !

Ça pourrait presque en donner mal au crane. Une seconde de temps mort semblait être inconcevable, car après toute cette agitation, je me retournais et voyais un béhémoth en plein saut, tentant de nous écraser. Sora fuyait, et je me demandais comment il arrivait à rester lucide sur tout les événements qui se suivaient. Malheureusement, s'il avait eu le temps de se mettre hors de portée je craignais que les autres n'aient pas ce reflexe aussi, toujours armé de mes deux keyblades, je m'élançais vers le béhémoth, prêt à passer une nouvelle épreuve de force. Je mis toute ma force dans mes bras et, toujours en plein vol, plantais mes deux armes dans le poitrail de la bête. Mes armes percèrent le cuir et les muscles épais de la bête et lorsque je fus certains d'avoir assez de prise, j’exécutais une pirouette avant de lancer mes armes vers le sol, le sans cœur gigantesque toujours planté par mes deux armes.

La lourde masse s'écrasa sur le dos, soulevant une épaisse masse de sable aux alentours, créant un écran nous réduisant notre champ de vision. Mon atterrissage ne fut pas en douceur puisque je m'écrasai lamentable contre le sol, ayant mis trop de force dans cette action pour retomber sur mes jambes.

Je ressentais maintenant une profonde sensation de vide, comme si j'en avais trop demandé à mon corps. Mais ça valait le coup, car apparemment, les béhémoths n'étaient pas faits pour vivre sur le dos. J'esquissais un sourire à la vue du sans cœur en galère alors que l'écran de sable se dissipait. Il était maintenant à la merci de toute attaque.


Attention... Tout de même... Il... Peut toujours... Lancer des sorts... dis-je haletant. Et comme s'il m'avait entendu, des orbes de foudres commencèrent à apparaître à environ un mètre du sol. On pouvait en compter une douzaine et, si personne ne se mettait à l'abri, alors nous subirions une puissante décharge électrique.

Je regardais aux alentours, désespérant de trouver un refuge, mais tout me paraissait hors de portée vu l'état dans lequel je me trouvais. Après celui-là, une pause s'imposait...

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Roi du Chateau Disney
Féminin
Nombre de messages : 67
Age : 23
Date d'inscription : 04/06/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
88/650  (88/650)
Mar 9 Juin 2015 - 19:24
Cet endroit lui rappelait le combat qu'ils avaient mené contre les milles Sans-coeurs, au Jardin Radieux. Un combat qui semblait réellement lointain, bien sur, mais qui, pour Mickey, était encore frais dans sa mémoire. La seule chose qui avait fait qu'ils avaient pu s'en sortir avec le peu de moyens qu'ils avaient, c'était qu'ils avaient Sora. Aujourd'hui, le jeune homme n'avait plus sa Keyblade. En vérité, plus le temps passé plus le roi avait la sensation que son ami n'était plus que la moitié de lui meme, souriant et déterminé, mais que l'autre était lentement dévorée par les ténèbres. Cette sensation n'avait jamais été aussi puissante, meme à coté de Riku.
Ils arrivaient tant bien que mal à tenir les Sans Coeurs éloignés de Namine, Xion et Sora, mais Roxas et lui ne tiendraient pas éternellement. Ils devaient trouver une cachette, et seul Sora la connaissait.

"Il n'y a... plus de grotte ?"

Mickey se tourna vers Sora en entendant sa voix, ce qui lui valu un méchant coup de la part des cryptoombres.
Sora avait la tête relevée, comme si il cherchait la provenance de choses qu'aucun d'eux ne pouvaient voir.
« Sora ! Il faut trouver une cachette ! »
Rien à faire, les choses qui l'entendaient semblaient le tourmenter à tel point qu'il ne se rappelait plus de ce qu'ils étaient entrain de faire.
Mais il ne pu se concentrer trop longtemps sur cela, car les Sans Coeurs revenaient en force.

"Bien sûr que si !" Encore la voix de Sora qui répondait à quelqu'un... Mais qui ? "Kairi et moi..."

Que ce passait t'il dans sa tete ? Les ombres avaient t'elles fini par avoir raison de lui … ?

"TU MENS " Mickey aurait aimé pouvoir le rejoindre et le prendre dans ses bras pour le rassurer... Le pauvre était complètement terrifié. "OU EST KAIRI ?"
"Non. Non, je n'y crois pas !"
« Qu'est ce qu'il se passe Sora ?
"Kairi est une princesse de cœur ! Et elle n'a aucune raison d'être ici. Elle n'était pas là quand l'île..."
Alors ils utilisaient Kairi pour le manipuler... Il pouvait parfaitement imaginer ce qui était entrain de se passer dans la tete de son ami... Et Mickey était tout simplement incapable de le contredire, car il n'en savait rien. Il avait raison, Kairi était une princesse de cœur mais... Mais il ne pouvait s'empecher de se dire que les affrontements avaient prit une telle ampleur qu'il ne pouvait plus etre aussi sur de sa sécurité, comme celle de Riku. Si ils sortaient vivants de cet endroit, il se promit de lui parler de tout ca.
Mais pour le moment, ils se devaient de se concentrer sur la sureté des non-porteurs de Keyblades... Et l'un d'eux venait justement de s'enfuir en courant.

« Sora ! Ou vas tu ?! »
"Le ponton..." Sora avait tellement de mal à formuler ses mots qu'il lui fallut un moment pour comprendre ce qu'il voulait dire "Avant votre arrivée, l'ombre a fait le même chemin. Comme si elle voulait qu'on la suive."

Une ombre leur pretant main forte ? Ce ne serait pas la première fois mais... Mickey n'eut de toute facon pas le temps de dire à son ami à quel point son idée était folle qu'un Behemoth s'élevait devant eux, leur coupant le chemin.
« Encerclez le ! » cria Mickey, alors que, plus petit et plus agile, il faisait le tour de la bete pour trouver un moyen de sauter sur son dos.
"Il faut sauter sur son dos et.. ATTENTION !"
Mickey manqua de se faire écraser par les pattes géantes du Béhémoth, mais se retira juste à temps. Il s'arreta quelque secondes pour reprendre son souffle et jeter un sort aveuglant sur la créature. Une fois que Roxas eut couché la bete, la souris pouvait l'achever, cependant, celui ci, bien qu'affaibli, était encore une purge au niveau de la magie.
Ayant vu l'orbe de lumière trop tard pour l'éviter, la souris lanca un sort de bouclier qui lui permit d'éviter de prendre un maximum de dégat. Puis il s'élanca de nouveau vers la bete, bien décidé cette fois ci à le finir.
Il visa directement la tete, son point faible, et combiné avec les efforts de ses amis, et surtout de Roxas, il parvinrent finalement à le faire disparaître complètement.

Epuisé, tous eurent bien du mal à se reprendre. Le Roi eut simplement la force de s'approcher de Roxas et jeter un sort de soin bien misérable sur lui. Il n'avait plus aucune énergie... Cependant ils ne pouvaient rester trop longtemps au meme endroit, sous peine de se voir de nouveau submergés par les Sans Coeurs.

« Que s'est t'il passé ? A qui parlais-tu, Sora ? »
Il se tourna vers les autres personnes présentes, histoire de confirmer qu'il n'avait pas révé quand il avait vu son ami parler tout seul.
« Allez, il faut qu'on avance. On y est presque. »
Il tendit la main à Sora pour l'aider à se redresser.
« Qu'est ce que l'on cherche, exactement ? »
Le ponton était juste là, devant eux... Cependant, il ne menait nulle part. Qui pouvait bien guider Sora dans cet endroit ?
« N'oublies pas, Sora. Méfies toi des illusions. »
C'était son combat contre son propre esprit. Aucun d'eux ne pouvaient rien faire. Ils ne pouvaient que le protéger jusqu'à ce qu'il retrouve ce qu'il avait perdu ici.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Magicienne
Féminin
Nombre de messages : 46
Age : 21
Date d'inscription : 04/02/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
74/200  (74/200)
Dim 14 Juin 2015 - 16:46
Pendant ce qui me sembla un long moment, tandis que j’étais seule, j’avais hésité à faire un pas de plus pour franchir le portail. Pour moi quelque chose n’allait pas quelque chose clochait. Oui bien sur je voulais pouvoir aider les autres là-bas, mais il fallait prendre en compte que ce monde était vraiment très très dangereux. Avais-je peur ? Je n’en savais rien, un simili n’est pas censé éprouver de la peur. Toujours est-il que je restais planté là comme une idiote alors que mes amis risquaient leur vie là-bas. C’est à ce moment-là que ma promesse me vint en mémoire : celle de protéger mes amis au péril de ma propre existence si cela était nécessaire. C’est pour cette raison que je me suis mise à inspirer un grand cou et à franchir en une seconde le portail . Moins d’une minute plus tard après avoir franchi le corridor des ténèbres mes pieds se posèrent sur une substance sableuse tandis que mon regard se portait sur… Un ciel bleu terni de gris, une mer semblant être rempli d’une substance violette non identifiable. Alors que l’on devrait y voir normalement un ciel bleu rempli de vie, une mer bleutée et calme, sentir la joie de vivre dans notre être au lieu de ressentir un intense désespoir en contemplant cet endroit.

J’aurais sans doute préféré que ce monde disparaisse plutôt que de subir un tel sort… Au moins s’il avait disparu comme la première fois, il aurait pu réapparaître non ? Après un bref regard, je pus repérer les autres membres de mon groupe ainsi qu’une cinquantaine de similis semblant non dangereux sans doute invoqué par Roxas se diriger vers l’entrée de la grotte. Cette fameuse grotte où se tenait un portail permettant de voyager entre les mondes . Cette grotte où autrefois Kairi et Sora avaient entrepris de se dessiner l’un l’autre sur la paroi rocheuse.

Hors une aura ténébreuse se dégageait de cet endroit, donc prise d’un fort mal être je me mis à courir vers eux mes sens en alerte mais trop tard. Sora perdait les pédales, se mettant à crier des mots qui tardèrent à prendre un sens dans mon esprit et sans que je comprenne comment ni pourquoi une ombre se déplaçait rapidement dans ma direction, je me mis en position défensive prête à lui lancer un sort. Hors cette ombre se contenta simplement de me contourner alors que Sora me frôla en voulant la poursuivre. J’étais choqué, oui c’était le mot. Mais à peine eut je le temps à m’en remettre que je ressentis une puissante présence derrière moi et le sol tremblé. Un regard en arrière me glaça d’effroi. Non loin derrière moi se tenait un Darkside prête à nous écraser. Je fis donc la seule chose que je pouvais faire pour le moment : courir pour esquiver son attaque, voir même pour essayer de survivre. C’est alors que Roxas armé de ses deux keyblade. L’instant d’après, le Darkside et mon ami se retrouvaient à terre tous deux sur le dos. À ce moment-là, instinctivement je me mis à changer de direction pour venir l’aider, le protéger. Mais je devais faire vite une orbe électrique s’était créé à moins de cinq mètres de lui et se rapprochait dangereusement. Hors si elle le touchait dans cet état-là, il en mourrait.

-NON !

Cette simple pensée me glaça d’effroi les muscles de mon corps se tendirent et je me mis à courir vers lui à en perdre haleine. Quelque chose d’humide parcourra mes yeux, des larmes ? Pas le temps de m’en soucier, il ne restait plus que deux mètres et Roxas se fairait toucher si je ne faisais rien ! D’un bond désespéré, je mis entre l’orbe électrique et sa cible. Il ne me fallut pas longtemps pour crier de douleur sous le choc de sentir chaque membre de mon corps me piquer violemment sous l’électricité qui parcourait mon corps . L’instant d’après, je me retrouvais toute tremblante recroquevillée sur moi-même. Au moins étais-je encore consciente, c’était déjà cela. Mais ma vue sur le monde était brouillée, sans nul doute à cause du choc électrique, pareil pour mon ouïe tout était diffus le temps de quelques secondes comme mal réglé avant que je puisse entendre bien de nouveau, mais la vue, elle ne revenait pas. Autour de moi je pouvais percevoir des voix inquiètes celle de mes amis, mais une seule manquait .


-Comment… Comment va Roxas ?


Demandais-je d’une voix faible en tentant de me redresser. Seulement, cela ne marche pas, vidé de ses forces mon corps tombe une nouvelle fois sur le sable mort servant de manteau à ce monde fantôme. Rapidement, mon visage fut strié de larmes. Ma poitrine m’oppressait, j’avais du mal à respirer . Puis une voix, celle de Sora, je l’entends, mais je ne peux en discerner les mots clairement, elle me semblait … Préoccuper. Mais il y avait plus important que ce qu’il voulait dire, plus important que mes larmes quelque chose qui pourrait répondre au trouble de Sora Ma main droite toute tremblante se déposa sur le sable. Puis elle s’était figée, tandis que de la vapeur noire  commençait à se former en dessous. Rien de dangereux. C’était juste un portail des ténèbres juste assez grand pour un petit dessin fait de ma main.

Ce petit dessin était le dernier que j'avais fait, mais n’ayant eu guère le temps de le finir je l’avais laissé sur le bureau dans ma chambre. Maintenant, il se trouvait là, dans ma main à la vue de tous. La conception en soi du dessin était basique, je n’étais pas une dessineuse de grande qualité, mais j’aimais dessiner. Le décor était simple, malgré mes coups de craies assez maladroites, on pouvait voir tout au fond un ciel bleu clair, dans la partie basse du dessin se trouvait le sable, sur à droite se tenait le ponton, celui où Sora, Riku et Kairi se retrouvaient ensemble pour regarder la mer .D'ailleurs à ce dernier on pouvait y voir quelques bateaux accrocher par des noeuds marins.

Au centre se tenait, Sora un sourire un très grand sourire sur les lèvres lui-même donnait la main à d’autres personnes, à sa droite Kairi, à sa gauche, moi, Kairi de son autre main, tenait celle de Riku, quant à moi, je tenais la main de Roxas. Dans ce dessin, nous étions tous souriant, pour moi, il était l’objet le plus important à mes yeux. Nous tous heureux est ensemble dans un endroit que je pourrais considérer comme un chez moi. Malheureusement, je ne pourrai jamais vivre ce rêve dans la réalité.


-Je… Je refuse de croire… Que les souvenirs sur lesquels est basé mon rêve soient faux !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Un Garçon Ordinaire
Masculin
Nombre de messages : 134
Age : 23
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 03/02/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
269/270  (269/270)
Ven 19 Juin 2015 - 23:07
Sora courait avec l'énergie du désespoir, la tête en l'air pour constater l'inévitable : la lourde patte du Béhémoth qui s'abattait sur lui. Il grinça des dents, fit une roulade et... rien, ni douleur, ni choc, ni bruit. Surpris, il se retourna et écarquilla les yeux. En plein air, Roxas avait planté ses keyblades dans le corps du Behemoth et, avec une force inimaginable, le renversait maintenant à terre. Le choc arriva donc, avec un peu de retard, et il fit trembler la plage entière.

Une chose était sûre : pendant qu'il roupillait dans la Pierre Angulaire de Lumière, Roxas lui n'avait pas perdu son temps. Son simili était devenu plus puissant qu'il n'avait jamais été. Le jeune homme ne prit pas la peine de considérer les ramifications de ce qu'il venait de constater. Il était juste heureux d'avoir échappé à de multiples fractures. Mais le combat n'était pas fini, déjà la corne du Béhémoth s'illuminait, signe que...


ZAAAP


C'était moins une. Par réflexe, il avait roulé sur le côté, évitant de justesse une vilaine décharge électrique. Epée à la main, il fonça vers la bestiole qui balancait ses énormes pattes dans le vain espoir de se redresser. "Prends ça !" cria-t-il en assénant la corne de coups, aidé par Mickey et par les Samuraïs invoqués par Roxas qui frappaient bêtement de tous les côtés. De temps en temps, la corne chatoyait de nouveau, signe qu'il fallait s'écarter. Il avait assez combattu de Béhémoths pour ne pas prendre de risque inconsidérés, surtout dans son état. Méthodiquement, patiemment, il répéta le processus jusqu'à ce que l'immense sans-cœur disparaisse dans une onde de choc qui l'envoya sur les fesses.

Un long soupir de soulagement s'échappa de ses lèvres tandis qu'il acceptait la main tendue de Mickey pour se relever. Évitant la question et le regard du Roi, il rangea sans bruit l'épée dans son fourreau. Sans l'initiative de Roxas, ils s'en seraient sans doute moins bien tirés. Il alla pour féliciter le blond mais son regard capta Naminé, seule et effondrée sur la plage.
"Naminé !" En quelques foulées, il fut à côté d'elle et planta ses genoux dans le sable. Il était inquiet pour elle, bien sûr, mais il ne put s'empêcher de sourire. Malgré son état, elle se souciait de la santé de Roxas. Un simple coup d’œil sur sa droite confirma à Sora que... "Roxas va bien mieux que toi. Essaie de ne pas bouger. Soin !"

Rien.

"Soin !"

Il avait fait le mouvement avec sa main, il avait dit le nom du sort comme il avait l'habitude de de le faire, mais aucune orbe verte n'entourait Naminé, aucune fleur ne la surplombait. "Bon sang !" grogna-t-il en se cognant la cuisse. C'était fatiguant à la fin. Est-ce qu'il allait encore devoir tout réapprendre, tuer des milliers et des milliers de sans cœur pour retrouver sa magie et ses pouvoirs d'avant ? Il n'avait plus le luxe de ce temps là.

L'apparition d'un papier dans la main de Naminé court-circuita ses pensées. Il fronça les sourcils et s'en empara doucement, tout en vérifiant du regard si elle était d'accord. Le tracé enfantin de Naminé était de la même fraîcheur qu'avant, et tout y était reconnaissable : le même ciel sous lequel ils étaient actuellement, le même sable, le même ponton sur la droite.. et, au milieu, lui en plus jeune. Seul et triste.


-Je… Je refuse de croire… Que les souvenirs sur lesquels est basé mon rêve soient faux !, disait Naminé.

Sora aurait bien aimé qu'ils soient faux. Il ne se souvenait pas d'avoir été si seul et si triste sur cette île. Ce dessin, comme tous ceux de Naminé, reflétait-il vraiment la réalité ? Ses souvenirs avaient-ils de nouveau été manipulés pour lui faire croire à une enfance rêvée ? Et dans quel but ?

*C'est cette fichue Pierre qui a chamboulé ta mémoire. Laisse-moi t'aider.*
"Kairi et Riku étaient avec moi ici. J'en suis sûr."
*Oui, pendant un temps. Jusqu'à l'accident. Tu te souviens de la course sur les palmiers ?*
Bien sûr qu'il s'en souvenait. C'était une de leurs courses préférées.
*Et du jour où tu as poussé Riku ?*
Poussé Riku ? Non, ça il ne s'en souvenait pas. Il n'aurait jamais pu faire une chose pareille.
*Tu ne l'as pas fait exprès. Mais Riku est très mal tombé. Il t'en a beaucoup voulu. Depuis ce jour, lui et Kairi ont cessé de venir.*

Sora ne pouvait se résoudre à croire cette version des faits. Et pourtant, le dessin confirmait l'histoire qu'on lui racontait dans sa tête. "Mais Riku m'aurait pardonné." *Sora... quand comprendras-tu que les vrais amis n'existent pas ?*

Le cœur serré, le jeune homme gardait les yeux rivés sur le dessin. Il s'éloigna de Naminé pour rejoindre le point de vue d'où ce dessin avait été fait, près du ponton. Mickey lui emboîtait le pas, lui demandant ce qu'ils cherchaient exactement. Sora ne pouvait pas répondre, ne le sachant pas lui-même. Tendant le bout de papier à bout de bras, il superposa le dessin sur le paysage devant ses yeux. Tout était.. réel, et en se voyant si désespéré dans les traits de Naminé, il se sentait maintenant seul, si seul.

*Tout le monde est seul.*
"Tout le monde est seul."

Ce sentiment de solitude n'était pas seul, lui. Il était accompagné d'un autre bien plus puissant : la hargne. Elle commençait à bouillir dans son ventre, brûlait ses doigts. S'il le souhaitait, il pouvait maintenant incendier le papier, et toute la plage et l'île avec ! Cette île maudite où il avait perdu ses amis.

"N'oublies pas, Sora. Méfies toi des illusions."

Clignant rapidement des yeux, le jeune homme aux épis avisa le visage sûr et serein de Mickey. Les mots coulaient comme du miel dans ses oreilles, irriguant son cerveau et ce qu'il cachait. "D'accord, Majesté." Ses bras tendirent de nouveau le dessin, qu'il scruta avec attention cette fois. "Il y a forcément quelque-chose qui cloche." *Non, tout est vrai.* fit la voix dans sa tête, avec une petite pointe de précipitation. *Riku est tombé, lui et Kairi ont cessé de venir.* Sora ferma les yeux, prit une longue inspiration... et sourit en coin. Ils ont cessé de venir, hein ? De venir d'où ?

Lorsqu'il ouvrit de nouveau les yeux sur le dessin, celui-ci avait changé. Il n'était plus seul. Il souriait. Kairi et Riku étaient là. Naminé et Roxas aussi. Sa bouche s'ouvrit en grand, révélant deux rangées de dents rieuses, et une grande vague chaude envahit tout son corps, des ongles de ses doigts de main à ceux de ses doigts de pieds.  Accrochés au ponton, il y avait des bateaux. Des bateaux !

"J'ai vu ce que tu voyais. Ce n'est pas ma mémoire qui a un problème, c'est la tienne !" cria Sora en l'air, comme si la voix qui occupait sa tête pouvait en être exorcisée. "Majesté !" Surexcité, Sora parlait deux fois plus vite qu'à l'accoutumée. Ses bras faisaient des grands moulinets. "Une voix parle dans ma tête depuis que je suis sorti de la Pierre. C'est mon ombre, où peut-être autre chose. Elle essaie de me tromper, de me faire voir les choses différemment. Mais c'est elle qui se trompe ! Naminé !"

Il courut vers elle, haletant, le visage épanoui, tendant le dessin avec sa main droite. "Naminé, c'est toi qui as raison. Ce sont les vrais souvenirs ! Et regardez !" Il s'arrêta à côté d'elle, pointant du doigt les bateaux amarrés au ponton. "Il y en avait un pour Riku, un pour Kairi et un pour moi." Comment avait-il pu oublier ça ? C'était tellement évident ! Il n'aurait jamais pu survivre ici tout seul. Se retournant vers le vrai ponton, ou ce qu'il en restait, il hocha la tête d'un air déterminé : "Il y a une autre île quelque part. C'est là qu'on doit aller !"
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Roi du Chateau Disney
Féminin
Nombre de messages : 67
Age : 23
Date d'inscription : 04/06/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
88/650  (88/650)
Sam 27 Juin 2015 - 17:26

Le combat contre la créature des ténèbres était particulièrement difficile. Tous étaient épuisés, meme le combattant le plus expérimenté de tous ceux qu'ils étaient ici. En voulant protéger ceux qui n'étaient pas équipé d'une Keyblade, Roxas n'avait pas su doser son implication... Et Mickey ne donnait pas cher de sa peau si il restait là.
« Roxas ! Debout ! »
Cria t'il, essayant d'attirer son attention d'ou il était. Rien à faire. Il était méchamment sonné. Il s'appreta à s'élancer vers lui quand Namine se précipita et manqua de le renverser au passage. Déconcentré, le Roi Souris dut lancer un sort de bouclier pour ne pas subir le maximum de dommage face au sort de Foudre.

C'est alors, totalement horrifié, qu'il vit la jeune Namine se placer directement entre la boule d'énergie électrique et Roxas. La force du choc l'envoya valdinguer sur plusieurs mètres, telle une poupée de son. Immédiatement angoissé, le roi dut cependant faire face à la nouvelle menace que constituait le Behemoth.
Immédiatement, il se jeta sur la bete et le visa au niveau de la tete, l'escaladant avant qu'il n'aie le temps de se relever, et le ruant littéralement de coups, jusqu'à ce qu'il ne grogne et ne disparaisse dans un dernier soubresaut.

Alors, Mickey se dépécha d'aller vers la jeune fille blonde allongée sur le sol... Heureusement, elle parlait encore...
Il se pencha vers elle au dessus de l'épaule de Sora, qui avait été plus rapide que lui.

« Comment te sens tu...? »
Il fronca les sourcils, l'air clairement mécontent.
« C'était de la folie ! Tu aurais pu te faire tuer ! »
Sora tenta de lancer un sort de Soin sur elle. Rien n'y fit. Au fond, Mickey attendit seulement parce qu'il n'avait pas envie de le blesser en lui disant qu'il avait envie de faire quelque chose que son corps lui refusait encore. C'était évident que son séjour dans la Pierre Angulaire de Lumière avait aussi alteré sa capacité à lancer des sorts. Ils l'avaient vu peu de temps auparavant, quand Sora était sorti de son long sommeil pendant lequel Namine avait réparé ses souvenirs. Quelque chose jouait avec la mèmoire de son ami, et c'était sans aucun doute ce qui laissait la porte ouverte aux ténèbres.
"Bon sang !"
Le Roi posa sa main sur son épaule et agita sa patte. « Soin... Ne t'en fais pas, Sora. Ca va revenir. »
Il s'agenouilla près de la jeune femme. « Mais tu vas etre encore faible pendant un moment, alors fais attention. »
-Je… Je refuse de croire… Que les souvenirs sur lesquels est basé mon rêve soient faux !
Surpris, le Roi se tourna vers Sora pour avoir une explication. Parfois, Sora, Namine et Roxas étaient un vrai casse tete pour lui. Riku, lui, il était plus facile à comprendre. Mais si les années avaient effrité leur compréhension mutuelle, elles n'avaient pas effacé l'affection qu'il leur portait... Et il avait réellement envie d'aider.

"Kairi et Riku étaient avec moi ici. J'en suis sûr." Une nouvelle fois, le jeune homme se mit à parler seul, regardant partout et nulle part en meme temps. Mais Mickey ne pouvait pas s'ammener à le secouer un peu et à lui demander ce qu'il se passait. "Mais Riku m'aurait pardonné." Riku ? Bien sur que Riku aurait pardonné à Sora. Pour quoi que ce soit, d'ailleurs. Le jeune homme était tout simplement incapable de lui en vouloir. Comme tout le monde ici d'ailleurs. "Tout le monde est seul."
« Sora ! »
"Vous avez raison, Majesté." Le Roi haussa les sourcils, surpris qu'il fasse de nouveau attention à lui.  "Il y a forcément quelque-chose qui cloche."
« Oui, et ca me plait moyennement. Sora, il ne faut pas que tu laisses berner ! » Heureusement, le jeune homme semblait finalement se sortir de l'influence de cette fameuse voix. Mickey ne savait pas ce que tout cela pouvait bien pouvoir dire, et qui était cette personne, mais une chose était sure : ce n'est jamais bon d'entendre des voix.
"J'ai vu ce que tu voyais. Ce n'est pas ma mémoire qui a un problème, c'est la tienne !"
"Majesté !"
Mickey se tourna vers son jeune ami, qui semblait cette fois ci prompt à s'ouvrir à lui. "Une voix parle dans ma tête depuis que je suis sorti de la Pierre. C'est mon ombre, où peut-être autre chose. Elle essaie de me tromper, de me faire voir les choses différemment. Mais c'est elle qui se trompe ! Naminé !"
« Bien sur qu'elle te trompe, Sora. Quoi que ce soit, tu dois pas croire un mot de ce qu'elle dit, parce que le plus important pour toi, c'est de faire confiance à tes amis ! » Mickey lui sourit : après tout, n'étaient t'ils pas tous réunis en cet endroit pour l'aider ? Les personnes présentes ne le trahiraient jamais.

"Naminé, c'est toi qui as raison. Ce sont les vrais souvenirs ! Et regardez !"Il leur montra sur le dessin trois petits bateaux, amarrés au ponton. "Il y en avait un pour Riku, un pour Kairi et un pour moi." Bizarrement, quelque chose lui disait qu'il savait ou est ce qu'il voulait en venir. "Il y a une autre île quelque part. C'est là qu'on doit aller !" Bien sur ! La petite ile sur laquelle ils avaient atteris ne comprenaient aucune habitation ! Donc les jeunes Sora et Riku devaient forcément venir de quelque part.
Mickey s'empressa d'acquiescer.

« J'espère juste qu'on la trouvera. Le problème c'est qu'on a aucun moyen de s'y rendre !»
Mickey aida Namine à se redresser, puis à se lever, avant de se diriger vers le ponton.
« Tout le monde va bien ? »
Il s'approcha de Sora, soudainement inquiet en pensant à ce qu'ils allaient pouvoir découvrir là bas. Il doutait que l'ile natale de Sora soit en bien meilleur état que celle ci. Ce qu'ils allaient y voir pourrait finir de le faire basculer dans les ténèbres.
« Attends Sora. »
L'air inquiet, le Roi continua.
« Ce qu'on verra la bas... Pourrait te traumatiser. Ne laisses pas la voix prendre le pas sur ta propre conscience. »
Il se tourna alors vers la mer. « Je ne vois pas d'ile au loin... Est ce que les portails peuvent quand meme nous y emmener ? »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Clé du Destin
Masculin
Nombre de messages : 1041
Age : 21
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 25/06/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3689/3500  (3689/3500)
Mar 30 Juin 2015 - 9:44
Eh, ouais. Va falloir se taper un voyage en barque ! Reprenant peu à peu mes esprits, je me dirigeais vers les restes du ponton où étaient amarrées lesdites barques. Le problème, c'est qu'ici, les choses allaient tellement vite, enchaînant plot twist sur plot twist, qu'évidemment, la moindre seconde d’inattention et soit, c'était la mort, soit c'était « euh, on fait quoi ? ». Loin de moi l'idée de passer pour le boulet du groupe. Je suivais, c'était amplement suffisant.

Je devais d'ailleurs mon salut à Naminé. Affaibli après mon attaque sur le Béhémoth, je n'avais pas pu esquiver son attaque magique, et c'était elle qui l'avait encaissée pour moi. Il fallait dire que je ne m'attendais pas à telle réaction de sa part. Mais, même si cela m'avait sauvé, au fond de moi cela m’énervait un peu. Elle s'était mise en danger... Et si elle était là aujourd'hui... Enfin !

Il était maintenant question d'une autre île. Oui, celle où Sora et les autres habitaient. Ce qui se révélait plutôt problématique, c'était les voix que Sora nous avaient rapportées. Je comprenais mieux pourquoi il avait des accès de folies. Entendre des voix, et, au vu de sa réaction, il devait se faire tromper par je-ne-sais quelle entité...

Autre problème maintenant, notre situation. Je m'avançais donc un peu plus vers le groupe, toujours une main posée sur l'autre épaule.


Donc, on va devoir traverser cet océan de ténèbres... en barque. Alors je vous préviens d'avance, j'ai pas de solution de secours, mais, on fait quoi si on a un sans cœur géant qui s'amuse à jouer avec les trois brindilles que seraient nos vaisseaux pour lui ? On coule ? On se noie dans les ténèbres ? En tout cas comptez pas sur moi, je peux encore tabasser deux trois sans cœurs, mais j'suis plutôt naze. Faut juste espérer que la traversée se passe bien.

Que la traversée se passe bien, ouais. Depuis notre arrivée c'était la zone ! Et qu'on se fait attaquer de tout les côtés, et qu'on manque de se faire écraser par un cent vingt tonnes...

Je m’approchais de Sora et lui mis la main sur l'épaule.

De toute façon comme je l'ai dit, j'ai pas d'autre solution. Donc, on part quand ? Autant profiter de la période de calme !

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Magicienne
Féminin
Nombre de messages : 46
Age : 21
Date d'inscription : 04/02/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
74/200  (74/200)
Mar 18 Aoû 2015 - 16:32
« Soin... Ne t'en fais pas, Sora. Ca va revenir. »

Et merde Sora avait visiblement perdue certaines de ses capacités et sa confiance en lui. Quelque chose jouait avec son esprit et ce n'était pas bon ! Ha si seulement j'avais été assez forte pour tenter de lui remettre la mémoire en place... Mais heureusement le dessin que j'avais dessiné un peu plus tôt lui semblait être d'une grande aide. Il avait l'air d'en avoir plus besoin que moi. Heureusement que le roi était là, son sort de soin et son appui m'étaient d'une très grande aide, je devais l'avouer. Je me sentais bien mieux, la douleur était partie, mes jambes étaient encore un peu faibles.

-Je suis désolée, mais je ne suis pas du genre à rester sans rien faire alors que mes amis sont en danger...

Ses mots étaient sortis mes lèvres avec plus de tonalité que j'aurais voulu le faire entendre. Mais il fallait que je parle, que je dise ce que je pensais, j'ignorais d'ou cela venait, mais... C'était instinctif, nous devions impérativement remettre les choses à plat avant de continuer l'aventure.

- Pour commencer, Sora, ce n'est pas la première fois que tu ne sais pas utiliser tes pouvoirs et pourtant, tu n'as jamais abandonné ni sombrer dans les ténèbres. Tu les as et tu ne les perdras jamais tes pouvoirs cars, ils sont là.

Sur ses mots, je désignai d'une main ma poitrine gauche, là ou d'ordinaire se trouvais un cœur inexistant.

- Tu as simplement oublié que tu les avais, comme l'espace d'un instant, tu as oublié que tu n'étais pas seul. Mais je te promets que dès que nous seront sortis de là, je ferais tout mon possible pour t'aider, mais en attendant bat toi pour ce que tu crois juste ! Écoute ton cœur, il te donnera les réponses. De plus, tu devrais garder mon dessin, je peux en faire un autre et il te sera sacrément plus utile qu'à moi à ce que je vois.

Puis mon regard se porta sur la vaste étendue de mer violette où il n'y avait aucun bateau ni radeaux, puis je me suis mis à soupirer les quelques rares idées n'étaient pas vraiment bonnes.

- Nous pourrions créer un portail, mais nous ignorons tous si l'île est toujours existante, le portail à peine franchit nous tomberions dans cet étrange mer et ce n'est pas envisageable. De plus non Roxas il n'y a pas de bateaux, mais tout n'est pas perdu, j'ai une solution.

Sur ses mots, je tendis la main droite devant moi, une grande aura de lumière se forma et se propagea sur le sable j'usqu'à m'aveugler quelques secondes. Puis...

- Bonjour maîtresse! Puis je quelque chose pour vous ?

Un petit poney blanc à la crinière et la queux dorée se tenait devant nous, tous me regardant avec une grande insistance et déploya de belles ailes d'un blanc immaculé. Avec l'aide du Roi, je m'étais rapprochée de mon invocation pour la caresser entre les oreilles chose qu'il semblait grandement apprécié, car il avait fermé les yeux en callant sa tête contre ma paume.

- Bonjour Eol! Désolée de te déranger, mais je me demandais s'il était possible que tu m'aides moi et tous mes amis à aller sur une île qui devrait se trouver là-bas ?

D'une main, je désignai la direction qu'il fallait prendre, le petit poney hocha la tête et s'allongea sur le sable.

-Bien sûre maîtresse ! Venez sur mon dos, je vais vous y emmener, une autre personne pourra monter aussi, mais le reste devront enprunter mon arc-en-ciel.

Je hochais la tête en souriant grandement avant de me retourner vers le groupe.

-Alors ? Qui aurais la gentillesse de monter Eol avec moi ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Souvenir Perdu
Masculin
Nombre de messages : 37
Age : 16
Date d'inscription : 13/10/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Officier
XP:
10/650  (10/650)
Sam 29 Aoû 2015 - 19:48
Histoire d'un Aller-Retour<>
Sora, Mickey, Naminé, Roxas
Sora aussi était en très mauvaise posture, une main l'avait cloué au sol, mais il réussit à se libérer, avant de me rejoindre, en répondant à ma question avec un simple hochement de tête, il ajouta également une pointe d'humour à tout ça, bien que ce ne soit pas le moment.Mais c'est à ce moment là qu'une Crypto-Ombre le frappa en plein torse, il fut éjecté sur quelques mètres, avant d'essayait de se relever, mais il était retenu au sol au niveau du bras et d'une jambe.

Peu après que Sora et moi avions été presque battus par les sans-coeur, Roxas, le Roi et Naminé arrivèrent et Roxas se mit à les attaquer en premier, il se battait qvec une telle hargne, il passa par dessus l'épaule d'une des Crypto-Ombres en la frappant en diagonale avec l'une de ses deux Keyblades. Ensuite, l'autre Keybade avait été entourée d'une lumière avant de frapper les Sans-Coeur qui nous entouraient, les renvoyant aux Ténèbres une par une, il n'avait aps changé, il était toujours aussi fort... Mais c'est après que l'une de ces bêtes lui sauta dessus en lui enfonçant ses griffes dans le torse. Il arriva à se dégager en lui infligeant un coup de tête et en lui mettant un coup de Keyblade auniveau de son ventre. Après tout ça, il invoqua plusieurs Similis, des Samouraïs.

Pendant ce temps, je me relevai tant bien que mal, avant de leur infliger des attaques aussi,même s'il y en avait trop pour moi, je m'étais déjà pris bien trop de coups, c'est alors que je retombai à terre, j'avais bien entendu pris trop de coups... C'est à ce moment là que je vis le Roi sauter sur l'un des Sans-Coeur avant de combattre habilement, puis il lança un Glacier + dans le tas de Sans-Coeurs. C'est ce qui me rendit espoir, c'est alors que j'essayais encore une fois de me relever, en vain cette fois, malheureusement...  Mais la Souris n'abandonnait pas, il avait utilisé un bouclier sur Sora, lui-même et moi, après avoir fait ça, il demanda à Sora s'il n'y avait pas un endroit où ils pouvaient se cacher, car si ça continuait comme ça, nous allions tous mourir pour de bon...

Après tout cela, Sora commença à devenir fou... il parlait tout seul, malgrès la situation dans laquelle nous étions...  C'est alors que Roxas tendit une main à Sora, que ce dernier s'empressa de saisir pour se relever, avant de se diriger vers un endroit qui me rappelait quelque chose... Mais oui ! Il s'agissait de la grotte que j'avais vue de nombreuses fois ! Sora nous fit signe d'attendre et entra, j'entendis ensuite quelque chose de fou... Il n'y avait plus de grotte ! Sora continuait de parler, et je ne saisissais pas tout. Il parlait de plus en plus fort, allant même au point de hurler avant de nous parler d'un ponton, et d'une ombre qui s'était dirigée par là avant nôtre arrivée. Sora cria ensuite de faire attention, donc je me levai et me mit à courir en direction de la plage, ne comprenant pas pourquoi il nous disait de faire attention.

C'est seulement après m'être retournée que je compris... Un Béhémoth avait sauté et risquait de nous écraser ! Mais Roxas sauta au niveau de la poitrine du Sans-Coeur avant de l'enoyer vers le sol avec une force colossale... Il n'avait pas dû arrêter de s'entraîner, alors que moi, je ne pouvais pas... Mais là n'était pas le problème, le Béhémoth avait été envoyé au sol par Roxas, et était maintenant sur le dos, une situation qui me fit rire, malgrès le fait que j'étais inutile pour l'instant... Ils se jetèrent tous dessus, les Similis, Roxas, le Roi... Mais à un moment, le Béhémoth envoya une boule d'éléctricité en direction de Roxas, et Naminé se plaça entre le projectile et sa cible... La jeune blonde prit le projectile de plein fouet, avant de tomber au sol. Après une volée de coup sur le Sans-Coeur géant disparut enfin, et Sora se remit à parler tout seul après avoir essayé de secourir Naminé, et de lui lancer un sort de Soin sans aucun effet, malheuresement... C'est après qu'il prit un dessin que la jeune blonde avait fait apparaître.

Le jeune héros qui avait perdu sa Keyblade parlait tout seul, enfin, c'est ce que je croyais, jusqu'à ce qu'il explique tout au Roi, Il était en fait en train de parler à son ombre, ou une personne qui voulait le tromper... Bien évidemment qu'elle voulait le tromper, j'étais Sora après tout... Enfin, je n'étais qu'une marionette créée à partir de ses souvenirs, une marionette sans coeur... Mais j'avais quand même été créée à partir de ses souvenirs, et je pensais quand même savoir ce qui se trouvait ici, ce qu'il y avait vécu...  Sora nous parla ensuite de bateaux, et d'une île où l'on devait se rendre, après cela, j'étais debout, en ayant d'abord lancé un sort de Soin sur moi-même. Malgrès tout, on ne pouvait pas se rendre sur cette île par portail de Ténèbres, comme on avait fait pour venir sur cette île... Mais Naminé eut une idée, elle appela un Poney Blanc qui s'appelait Eol, de ce que j'avais entendu, avant de monter sur son dos et de nous demander si l'on acceptait de monter dessus avec elle.

Je suis partante pour y aller, moi, après, c'est vous qui voyez !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Un Garçon Ordinaire
Masculin
Nombre de messages : 134
Age : 23
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 03/02/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
269/270  (269/270)
Dim 13 Déc 2015 - 13:44
Sora sourit en entendant Le Roi et Naminé exprimer leur inquiétude et lui prodiguer des conseils. Il aurait bien voulu sourire franchement, mais il ne pouvait s'empêcher de ressasser leurs paroles dans sa tête. Le Roi lui disait de ne pas laisser la voix prendre le pas sur sa propre conscience... mais si la voix était sa conscience, comment ferait-il ? Naminé lui disait d'écouter son cœur, qu'il lui donnerait les réponses... mais si, comme il le pressentait, la voix était son cœur ? Pouvait-il faire confiance à cette conscience, à ce cœur qui avait déjà cherché à le duper ?

Et depuis quand se posait-il autant de questions ? Ce n'était vraiment pas dans ses habitudes ! Était-ce cette voix qui le faisait douter de tout ? Peut-être devait-il prendre exemple sur Roxas et Xion, qui semblaient plutôt décidés à agir et à se poser des questions plus tard. Ses lèvres se tordirent en une moue amusée. Il allait copier l'attitude de deux personnes qui venaient de lui. Roxas avait raison, constata Sora en regardant autour de lui : plus de sans-coeurs en vue. C'était peut-être l'heure du goûter... Autant profiter de l'accalmie pour se carapater. Mais comment ?

La solution vint de Naminé, sous la forme d'un poney ailé répondant au nom approprié d'Eol. Étonnamment il émanait de la créature une forte odeur de bonbon, mais ce n'était pas déplaisant, ça donnait même un petit peu faim. Le ventre de Sora, qui avait le sens des priorités et de l'à-propos, gargouilla bruyamment.
"On y va !" fit le jeune homme aux pics éternels, faisant fi de sa faim, et en trois secondes il avait bondi sur le dos d'Eol. Ainsi il copiait l'activisme de Xion.

"Merci pour ton aide", glissa-t-il a l'oreille de l'animal avant de reculer pour laisser s'installer Naminé. Il aurait bien laissé sa place à Roxas, Mickey ou Xion, mais il avait vraiment envie de voler sur le dos d'un poney ailé. Eux auraient quand même le privilège de faire la course sur un arc-en-ciel, c'était quand même pas mal !

La compagnie Lumineuse se mit alors en route, ajoutant un peu de couleur et de fantaisie au monde morne et moribond, et laissant derrière elle l'île des jeux. Ses cheveux flottant au vent, la saisissante sensation de vitesse et de liberté, l'arc en ciel et la compagnie qui l'entourait donnaient l'impression à Sora d'être revenu dans le temps. Si tout n'était pas mort autour d'eux, il en aurait volontiers poussé un cri de joie.

Assez rapidement cependant, Eol entama sa descente, prenant garde à ne pas plonger trop brutalement pour faciliter la tâche de ceux qui suivaient à pied. Le poney visait une île, plus grande que celle des jeux, bien plus grande. Au loin se dressaient des montagnes grises, et avant elles des ruines de bâtiments qui laissaient penser qu'autrefois une ville très étalée se tenait là. Les rues, ou ce qu'il en restait, étaient désertes et la végétation avait tourné au jaune sombre. Sora observait le paysage désolé, essayant de se remémorer comment c'était avant, mais sans succès. Il n'avait pas de souvenir de cette île. Il ne s'était même pas imaginé une maison. Dans sa mémoire, il avait passé toute son enfance à jouer avec Kairi et Riku. Et à bien y réfléchir, c'était en effet très bizarre.

Eol n'alla pas jusqu’à la ville. Leur destrier à l'odeur de sucre atterrit près de la côte, dans un hameau composé de quelques restes de maisons. Certaines n'avaient pas de toit, à d'autres il manquait des bouts de mur. Sora sauta à terre à pieds joints et observa les alentours avant de lancer un regard un peu perdu à ses amis. Le ciel bleu sans nuage et sans soleil ajoutaient à cette impression d'un monde pas tout à fait réel, pas vraiment achevé.


"J'ai vraiment habité ici ?"
questionnait-il. N'importe laquelle de ces maisons pouvait être la sienne. Dans son dos, la mer et l'île des jeux à l'horizon. Devant lui, un chemin qui montait, et à l'endroit où le chemin disparaissait derrière la colline... "Il est là !" Sora se mit à courir vers le sans-coeur qui semblait les narguer depuis sa position de hauteur et fit signe à la Compagnie de le suivre. "On est sur le bon chemin !" Bien entendu, le sans-coeur n'attendit pas sagement de se faire attraper. Il dévala la pente vers la petite troupe et bifurqua vers la première maison sur sa droite. Il sauta à travers la porte et disparut dans une flaque noire et violette. Typique.

Sora s'arrêta devant la porte et se pencha en avant, mains sur les genoux, pour reprendre son souffle. Ses yeux se levèrent doucement pour aviser la façade. Cette maison là avait encore des tuiles au toit et quatre murs, même si le tout était en piteux état, comme si une tornade n'était pas passée loin. Il y avait un étage et on pouvait deviner une aura de lumière verte qui émanait de la fenêtre brisée en haut. Sur la boîte aux lettres tombée à terre reposait un ballon de foot dégonflé. Malgré son état délabré, il émanait de l'édifice une impression de sérénité et de confort qui apaisait Sora, relaxant tous ses muscles.

Sa main se posa sur la poignée argentée et y resta quelques secondes. Il susurra des paroles sans savoir d'où elles venaient :
"Maman... je suis rentré." Il fronça les sourcils et le nez. "Maman ?" Le mot même lui paraissait étranger, comme si c'était la première fois qu'il le prononçait. Son autre main vint se plaquer contre le bois blanc de la porte et s'y déplaça comme pour en deviner les craquelures. Puis, subitement, il tourna la poignée, ouvrit la porte grinçante et pénétra dans la maison.

A l'intérieur, il faisait noir. Droit devant, un escalier menait à l'étage, d'où émanait cette pâle lumière verte. Sur les murs noirs grouillaient des centaines de paires d'yeux jaunes, et tous le regardaient. Des sans-coeur, visiblement prisonniers ou simplement à l'affût. Sora déglutit et avança lentement dans le couloir pour gravir l'escalier, attiré par la lumière. Le craquement des marches lui était familier. Les murs le suivaient du regard.

A l'extérieur, des sans-coeur apparurent dans une nuée de "plops". Dix invincibles, peut-être plus, patrouillaient maintenant autour de la maison, certains presque au sol, d'autres bien en l'air. Ceux au sol gardaient l'épée fièrement dressée, prêts à l'abattre sur quiconque entrait ou sortait du périmètre. Quant aux autres, ils invoquaient tous des boules d'énergie noire et bombardaient les murs de la maison avec. Pour parachever le tableau, une dizaine de crypto-ombres s'exfiltraient du sol. Visiblement goulues, elles ne mirent qu'une seconde à se concerter pour se partager leurs victimes et fondre sur celles et ceux de la Compagnie qui avaient décidé de rester dehors.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Clé du Destin
Masculin
Nombre de messages : 1041
Age : 21
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 25/06/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3689/3500  (3689/3500)
Lun 28 Déc 2015 - 22:11
Cernés. Nous étions cernés. Des Invincibles, et des Crypto-Ombres nous encerclaient nous et l'ancienne maison de Sora. J'espérais que tout allait pour le mieux à l'intérieur.

Je rappelai ma Keyblade à moi tout en fixant le Roi. D'un hochement de tête commun, nous courûmes dans la même direction, moi en tête. Je fis une glissade sur le sable pour éviter un coup d'un Invincible tandis que le Roi sautai au dessus pour retomber derrière. Nous reprîmes notre course en direction d'un des invincibles et je m'arrêtai brusquement. Le Roi sauta sur mes épaules et s'en servit comme d'un tremplin pour aller abattre deux des invincibles face à nous. Je n'attendis cependant pas de voir le résultat de notre action commune, préférant enchaîner sur d'autres ennemis.

Des Crypto-Ombres et deux Invincibles allaient s'en prendre à Naminé. Mais il était hors de question que je les laisse agir. Je fis danser mes lames et les embrasai et les sans-coeurs disparurent dans d'épais nuages noirs. Elle était saine et sauve. A nouveau je changeais de cap et attaquais un nouveau groupe d'ennemis.

Ainsi, plusieurs des crypto-ombre et des invincibles tombèrent sous mes coups, et très vite, nous fîmes place nette. De nouveau, il n'y avait plus que le sable et nous quatre, tentant de reprendre notre souffle.


Sora ! Ça se passe bien de ton côté ?


Pas de réponse si ce n'est le calme absolu. Je tournais la tête pour regarder mes compagnons. Ils semblaient aller bien, mais tout le monde était fatigué. Il ne fallait vraiment pas tarder, ça allait devenir vite critique. Peut-être que nous aurions des pertes à la prochaine vague, Xion et Naminé n'étant pas aussi endurantes que le Roi et moi-même.

Je commençais donc à faire les cent pas, inlassablement en attente d'une réponse, qu'elle soit vocale ou.... contextuelle. Qu'est-ce qui pouvait bien lui prendre autant de temps ? Je sentais sa force, il était donc toujours en vie, mais... un truc n'allait pas.


_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Roi du Chateau Disney
Féminin
Nombre de messages : 67
Age : 23
Date d'inscription : 04/06/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
88/650  (88/650)
Mar 5 Jan 2016 - 14:27
Le Roi n'était pas tranquille. Il y avait ici tellement de personne à protéger, et tellement peu pour le faire qu'il s'attendait à perdre quelqu'un à tout moment. Ce qui expliquait aussi qu'il s'énerva quand même un peu contre la pauvre Naminé, qui en soit n'avait rien fait. Elle voulait simplement aider, et le jeune roi aurait fait la même chose à sa place. Mais la situation semblait sombrer vers l'insupportable. Allaient t'ils s'en sortir ? Ils avaient tué le Béhémoth, mais un autre viendrait encore, ils n'en sortiraient pas. Il ne voulait pas empêcher Sora de trouver les réponses à ses questions, il se demandait si ca valait le coup de se faire tuer.
La jeune femme alors se penchait sur Sora, et lui dit les mots qu'il n'avait pas réussi à trouver. Cette jeune fille avait un don pour rassurer les gens, avec son air doux et tranquille.
Tu as simplement oublié que tu les avais, comme l'espace d'un instant, tu as oublié que tu n'étais pas seul. Mais je te promets que dès que nous seront sortis de là, je ferais tout mon possible pour t'aider, mais en attendant bat toi pour ce que tu crois juste ! Écoute ton cœur, il te donnera les réponses. De plus, tu devrais garder mon dessin, je peux en faire un autre et il te sera sacrément plus utile qu'à moi à ce que je vois.

Le Roi était assez abasourdi. Finalement la présence de la jeune femme semblait être la plus bénéfique. Elle lui rappelait réellement Kairi : elle aussi savait tirer le meilleur de toutes les situations. Alors Mickey ne fit qu'appuyer ses mots très intelligents et rassurants d'un hochement de tete.
Mais elle n'avait de toute évidence pas dit son dernier mot : et elle semblait avoir une très bonne idée en tete. Alors que Mickey aidait le jeune homme à se relever, elle s'avanca vers l'étendue d'eau sombre. Une lumière brillante jailli de sa main tendue, et sous leurs yeux étonnés, se matérialisa une magnifique ponnette aux couleurs flamboyantes.

Celle ci parlait, aussi étonnant que cela puisse paraître, et semblait avoir une relation de confiance avec cette belle créature. Il comprit rapidement son plan, et celui ci était presque trop beau pour etre vrai. Quand la créature proposa à quelqu'un de monter avec Naminé sur elle, le roi poussa doucement Sora en avant.
« Allez, vas y Sora, on va vous suivre ! »
Aussitôt dit, aussitôt fait, il sauta sur le dos du poney, qui s'envola directement, laissant dans son passage un arc-en-ciel. Il faillit se demander si c'était réellement sur de sauter là dedans sans réfléchir... Puis ferma les yeux et courra vers la plate forme. Il atterrit dessus les deux pieds en avant, et courut à pleines enjambées, gardant sa keyblade dans sa main au cas ou des sans-coeurs ne les attaquent.

Heureusement, ils étaient en sécurité. Mickey jeta un coup d'oeuil derrière lui pour voir si les autres le suivaient, et entama finalement la descente. C'était raide, mais la souris était agile. Bientot le sol se dessina sous ses yeux au travers des sombres nuages menacant, ainsi que la silhouette d'un village abandonné. Sora et Namine étaient déjà au sol quand Mickey sauta sur le sol, s'époussetant légèrement.
« Est ce que ca va ? » Le Roi se tourna vers Eol et fit un hochement de tete accompagné d'un sourire agréable. « Merci de votre aide, pour nous avoir amenés sains et saufs jusqu'ici. »
La créature eut un imperceptible regard vers le village, alors que le Roi s'approchait de Sora, qui regardait autour de lui, perdu.
« Est ce que ca va ? »

"J'ai vraiment habité ici ?"  Le Roi Mickey regarda autour de lui. Il était venu ici une seule fois, lorsque Riku et Sora avaient réussi à sortir du royaume des ténèbres. Il était certain que le village n'avait plus le même éclat qu'auparavant. Il avait été vidé de toute sa vie, les maisons tombaient en ruine et le lichen commençait à dévorer les façades.
« Oui... ca a juste beaucoup changé... Sora, ca risque d'etre dur, mais saches que ce n'est qu'un état temporaire. Un jour on rétablira l'ordre ici. »
Ils l'avaient fait une fois, ils pouvaient le refaire. Il en était certain.
"Il est là !" Mickey leva la tête vers le Sans-Coeur qui venait d’apparaître, et suivit immédiatement Sora dans sa course. Ils arrivèrent rapidement dans le village. Celui ci était calme, beaucoup trop calme. Mickey aurait pensé se faire attaquer par des ordres de Sans-coeurs à l'instant ou il y mettrait les pieds... Et pourtant.
Ils ne tardèrent pas à trouver l'ancienne maison de Sora. Celle ci était tout aussi abandonnée que les autres, et les portes tenait à peine sur ses gonds, et elle fit un horrible grincement qui aurait pu réveiller tout le quartier si il y avait encore du monde à réveiller.

Le roi suivit immédiatement Sora dans la maison. Bien lui en fut, car à l'instant ou ils y pénétrèrent, ils se retrouvèrent instantanément nez à nez avec des centaines d'yeux d'ombres qui les fixaient...
« Sora... »
Mais le jeune homme était déjà entrain d'avancer, et ne semblait plus l'entendre. Mickey le suivit alors, tenant fermement sa Keyblade vers les créatures. Heureusement le halo de lumière semblait suffisant à les tenir éloignés, mais cela ne le rassurait aucunement.
Quelque chose brillait faiblement quand il entra dans la chambre.
« Qu'est ce que... »
Il n'y avait aucun Sans-Coeur ici, c'était comme si ils étaient retenus par une force incroyable, une lumière à la fois faible et puissante. Il connaissait cette sensation de protection, bien qu'altérée. « C'était un fragment de la pierre angulaire ! »
Complètement perdu, le jeune roi s'approcha du fragment, mais finalement se détourna pour laisser passer Sora. De toute évidence, le jeune homme était attiré par ce fragment de la Pierre... peut etre pourrait t'elle lui apprendre quelque chose.
Pendant ce temps, les hypothèses affluaient dans la tete de Mickey... La Pierre avait été détruite, oui... Mais se pourrait t'il qu'il en existe des fragments ? Que la force de l'explosion avait propulsé dans différents mondes ?? Alors, seraient t'il capable de la reformer pour protéger à nouveau le château ?? Il aurait aimé avoir Merlin à ses cotés pour répondre à ses questions.

Mais le vrai point d'interrogation était le meme depuis des semaines. Comment Sora pouvait t'il etre encore en vie après l'explosion de la Pierre … ? Se pourrait t'il que sa santé dégradante avait quelque chose avoir avec....
Alors qu'il y réfléchissait, la maison s'ébranla violemment sur ses fondations. Quelque chose... quelque chose les attaquaient !
« Sora ! Il faut qu'on parte ! »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Magicienne
Féminin
Nombre de messages : 46
Age : 21
Date d'inscription : 04/02/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
74/200  (74/200)
Mar 26 Jan 2016 - 23:39
Catastrophique ? Désastreuse ? Mais dans qu’elle situation on était était bon sang!? Plus on restait sur cette île plus nos chances de survie diminuait. Le seul moment où l'on a pas été attaqué, c'était lorsque l'on était sur le dos de éol. Ce dernier avait été vraiment très rapide. Heureusement d'ailleurs, car maintenir l'invocation me coûtait beaucoup de mana et mes réserves étaient assez limitées de plus mon corps ne répondait pas encore très bien après l'onde de choc électrique. En cas de combat, mes réflexes seraient donc assez diminués. Voilà ce à quoi je pensais durant notre envolée dans les cieux.

Mais quelque chose en moi se disait que ce que l'on trouverait là-bas aiderait peu être Sora. Une fois à terre le petit poney disparut dans une volée d'étoiles dorées. Mais son arc-en-ciel lui durerait encore pour plusieurs minutes... Tellement de couleurs dans un endroit si triste... Mais voilà que Sora se précipitait déjà à l'intérieur de la maison. Je voulais le suivre, mais mes jambes étaient bloqués, j'avais du mal à bouger.


-Attend Sora! C'est peu être un...

Trop tard voilà qu'une multitude de sans cœurs nous encerclait. Il me fallut plusieurs secondes pour me jeter à terre et éviter des boules ténébreuses qui s'écrasaient contre la bâtisse ou se trouvaient mon ami brun.


- Sora!

Heureusement pour moi Roxas et le Roi eurent tôt fait de régler le compte de ces... Monstres. Une fois relevée, je me précipitais donc avec mes camarades dans les débris de la maison qui menaçait de s'écrouler d'un instant à l'autre. Sora avait'il perdu la raison ? le sol tremblais sous nos pieds, les murs ne tiendrais pas longtemps. Aussi, je pris le brun par les épaules avant de le regarder avec sérieux.

-Je ne sais pas ce qui t'arrive, mais on dirait que cette chose qui est en toi t'empêche de voir la réalité en face. Oui, ton monde est malade. Oui, tu es chez toi, mais à quel prix !? Bon sang regarde nous Sora! On est tes amis et on donnerait tout pour toi ! Mais je ne te reconnais plus ! Le Sora que je connais lui, il n'aurait pas abandonné ces amis à une armée de sans cœurs ! Surtout pas après que l'un deux d'entre eux ont été grièvement bléssé pour avoir affronté tout ces monstres pour lui! Alors écoute moi bien la chose qui interfère dans l'âme de mon ami : arrête tout de suite, car s'il continue ainsi Sora finira par se tuer à force de foncer tête baissée! Hors si mon ami meurt, tu disparaîtras avec lui !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Un Garçon Ordinaire
Masculin
Nombre de messages : 134
Age : 23
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 03/02/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
269/270  (269/270)
Lun 15 Aoû 2016 - 22:50
[Hj : Je fais avancer le schmilblick pour qu'on puisse achever ce topic et passer à autre chose de plus fun pour vous tous. Désolé si ce que je décris ne vous permet pas beaucoup d'initiatives, ce ne sera pas le cas à l'avenir.]

La porte au bout du couloir était ouverte. La lumière venait de là. Sora avançait lentement vers la lumière, oublieux de tout le chaos qui l'entourait. Lorsqu'il entra dans la pièce, la lumière devint si forte qu'il dut mettre un bras devant ses yeux. Mais assez vite, elle sembla s'estomper, révélant les murs, les contours des objets qui se trouvaient là. Une fenêtre, un lit sous la fenêtre, un bateau suspendu au plafond avec deux marionnettes dedans, des étoiles jaunes suspendues elles aussi, un petit bureau avec une petite chaise en bois. A travers la fenêtre, Sora aperçut Roxas qui se battait en contrebas contre les crypto-ombres. La lumière bleu-verte était posée sur le bureau et toujours Sora avançait vers elle, marchant sur une paire de chaussettes et sur une épuisette qui trainaient là.

Mickey l'avait précédé dans cette pièce qui lui semblait familière et Naminé l'avait suivi. En voyant de près la source de lumière, le Roi avait affirmé la reconnaître. "La Pierre Angulaire" répéta Sora comme si ses mots sortaient d'un rêve. C'était donc ça que la voix dans sa tête voulait ? C'était ça qu'elle les avait envoyés chercher ? Ou alors, ce n'était pas du tout l’œuvre de la voix...

La maison trembla et tangua. Elle pouvait s'effondrer d'un instant à l'autre. Sora s'avança vers l'orbe qui tourbillonnait sur le bureau mais Naminé le retint par les épaules. Il vit son air grave, son inquiétude. Il sentait sa sincérité, son envie de l'aider, mais aussi son désir fervent de retrouver un 'Sora' qui peut-être n'existait plus. Puis Namina s'adressa à cette voix qui le hantait, ce qui le fit sourire.

"Je crois qu'elle ne peut pas t'entendre ici", lui glissa-t-il avant de prendre ses mains dans les siennes. Depuis qu'il était entré dans la maison, il ne percevait plus cette vois qui lui avait tant vrillé le cerveau. "Fais-moi confiance, Naminé. Tu m'as dit d'écouter mon cœur. Si c'est bien un fragment de la Pierre Angulaire, on doit le récupérer, j'en suis certain. Et Roxas s'en est toujours sorti, même sans moi. Il sait ce qu'il fait." Cette bouffée soudaine d'assurance était certainement due à la présence de la lumière, Sora en était conscient. C'était tellement bon qu'il aurait pu rester des heures, des journées entières ici, allongé sur le lit, les bras derrière la tête, à regarder l'île par la fenêtre...

Mais le temps pressait. Les murs furent secoués par de nouvelles explosion, une poutre s'écroula sur le sol de la chambre et Sora faillit tomber à la renverse. « Sora ! Il faut qu'on parte ! » disait le Roi. "Oui", concéda avec réticence le jeune homme. Il s'approcha de l'orbe d'un pas sûr et la prit entre ses deux mains... qui passèrent au travers. Ça ne pouvait pas être aussi simple. Il tenta à nouveau de la saisir, plus délicatement, sans succès, et grogna.

Alors un sans-coeur apparut sur le bureau, avec le bruit ô combien caractéristique des sans-coeurs. Il fixa intensément Sora, qui ressentit soudain une profonde tristesse. Le sans-coeur se tourna vers la petite orbe et secoua la tête. On aurait dit qu'il.. soufflait ? Interloqué, Sora ne tarda pas à comprendre et à se souvenir. Lorsqu'il avait réapparu dans le Hall de la Pierre Angulaire au Chateau Disney, son premier geste, son premier instinct avait été de souffler sur le piédestal où la Pierre avait été détruite. Il l'avait fait machinalement, comme une évidence.

C'était une évidence. Il se pencha au dessus du bureau et souffla délicatement sur l'orbe, qui s'effrita au contact de l'air. Les grains de poussière verte de son érosion dansèrent un petit ballet autour de Sora pour finalement rejoindre le côté gauche de sa poitrine. Une douche chaleur l'envahit, comme la fois d'avant.

Il recula légèrement, enveloppé d'une nouvelle énergie, une énergie qui lui donnait la volonté de déplacer des montagnes. Les yeux fermés, il la laissa l'imprégner et le nourrir. L'orbe ayant disparu, les sans-coeur jusque là coincés dans les murs du couloir s'extirpèrent de leur prison et bloquèrent le passage vers l'escalier. Mais Sora souriait, serein comme il ne l'avait pas été depuis très longtemps. De son corps émana un foudroyant flash de lumière blanche qui fit autant de bien à Naminé et Mickey que de mal aux sans-coeur qui se trouvaient dans le couloir. Perturbés, les antennes en pagaille, la plupart s'attaquèrent entre eux et continuèrent même une fois la lumière dissipée.

Quand Sora rouvrit les yeux, le sans-coeur atypique était toujours sur le bureau à le fixer. De l'être noir aux yeux jaunes émanait toujours de la tristesse, maintenant matinée d'un sentiment que Sora ne pouvait classifier. De la fierté ? De l'encouragement ? Le sans-coeur ne clarifia rien, préférant disparaître sans prévenir.

"On y va ?" lança Sora à Naminé et Mickey, et, au bout de son bras droit tendu apparut une forme familière, une épée en forme de clef, avec une chaine en argent. Il se servit de la clef pour briser les carreaux de la fenêtre de sa chambre. Il sauta à travers sans regarder en arrière, et se réceptionnant sans mal au sol, courut vers Roxas qui montait la garde. Son double avait visiblement défait les crypto-ombres et les invincibles qui menaçaient la maison, mais, alors qu'il arrivait à la hauteur de son alter-ego blond, deux gigantesques Behemoths apparurent de part et d'autre de la bicoque qu'ils se mirent immédiatement à charger de leur corne.

Sora trouva le regard de Roxas et lui sourit. "Ils sont un peu en retard." Ses grands yeux avaient retrouvé le bleu profond qui les caractérisait, le cercle noir qui venait jusque lors briser leur harmonie avait disparu. Comme s'ils l'avaient entendu, les Behemoths s'arrêtèrent en plein élan et se tournèrent vers la Compagnie, prêts à charger, l'un devant, l'un derrière. "Hmm... C'est sans doute le bon moment pour partir. Tu pourrais nous... ouvrir un portail ?"

Il l'avait dit avec assurance et nonchalance, comme si rien de tout cela n'était grave au fond. Keyblade en main, il se mit en garde, prêt à rouler sur le côté pour esquiver l'attaque conjointe des gros monstres.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Clé du Destin
Masculin
Nombre de messages : 1041
Age : 21
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 25/06/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3689/3500  (3689/3500)
Lun 29 Aoû 2016 - 19:29
Il y eut un bruit d'éclat de verre provenant de la maison, puis une silhouette familière armée d'une keyblade qui sortait de par l'une des fenêtres. Sora avait donc réussi sa mission. Je ne posais pas plus de questions, ce n'était pas le moment, les autres nous rejoignaient sur le sable, et deux gigantesques Béhémoths apparaissaient au même moment.

Sora me demanda d'invoquer un portail. Je tendis une keyblade vers le bord du gouffre et une masse sombre et vaporeuse s'eleva, c'était notre porte de sortie.
Depêchez-vous ! dis-je, ne quittant pas les deux immenses sans-coeurs qui s'apprêtaient à charger. Je sentis les forces du Roi et de Naminé disparaître, puis finalement celle de Sora.

Cette petite expédition m'avait bien crevé, et je crois qu'effectivement la retraite était la meilleure solution, tant pis pour ces ruines. J'invoquais un dôme de terre assez large pour séparer le portail et moi-même des béhémoths histoire de ne pas faire plus de conneries que ça au château, et les contenir le temps que le portail se referme. Manque de bol, j'avais plus de jus, et le dôme qui se créait devant moi stoppa sa construction en plein milieu. Résultat, c'était un demi dôme qui était apparu et qui faisait office de protection.

Je me retournais et entamais ma course vers le portail. De nombreuses orbes de foudres apparaissaient ici et là, et je devais puiser dans mes dernières forces pour sauter par dessus certaines, et glisser en dessous d'autres. Je m'allégeais de mes armes en les laissant tomber au sol, il ne me restait plus qu'une dizaine de mètres, il fallait que je les fasse, hors de question que je crève ici.

Les orbes de foudres se faisaient encore plus nombreux, et les béhémoths venaient de démolir le demi dôme. J'enchaînais les pas de côté, les sauts, les glissades tout ça pour me rapprocher davantage de la sortie. Elle n'était plus qu'à quelques mètres...

A déjà songer au calme, je perdis de mon attention, et alors que je touchais le portail du bout des doigts, une explosion de foudre me toucha. Je fus propulsé dans le portail, traversant l'entremonde à la vitesse du son. J'arrivais dans le hangar gummi avec une telle vitesse que je traversais une coque et deux cockpits, avant de finir ma course dans la vitre de la cabine de Tic et Tac. Celle-ci, étrangement, ne se brisa pas et après le choc, la gravité reprit ses droits, me faisant finalement m'écraser au sol.


Victoire. fut le dernier mot que je pus prononcer avant de partir pour un long dodo, des rêves pleins la tête.

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Roi du Chateau Disney
Féminin
Nombre de messages : 67
Age : 23
Date d'inscription : 04/06/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
88/650  (88/650)
Dim 11 Sep 2016 - 0:43
Il était assez incroyable de découvrir que des fragments de lumière avaient été dans la capacité de persister dans un endroit aussi sombre que La Destinée Révolue : et pourtant, c’était bel et bien ce qu’il voyait : un fragment de la pierre Angulaire… Finalement, ca avait du sens, de la trouver ici, c’était la première étape d’une guérison complète de Sora, Mickey en était certain. Et cette seule certitude suffisait à lui donner envie de se battre pour laisser le temps au jeune homme de s’emparer de cette chance.
Cependant, il se devaient de partir : la maison allait finir par être détruite par les Sans-Coeurs qui la rongeaient de l’intérieur, et si ils ne faisaient rien, ils allaient finir trappé à l’intérieur quand cela arriverait.

“Oui”

Mickey s’apprêtait à les mener vers l’extérieur avant que les sans coeurs ne soient tentés de les attaquer, quand soudainement, Sora se pencha sur une des ombres qui venaient d’apparaitre. Le Roi ne savait pas comment, parce qu’elles se ressemblaient toutes, mais il parvint à reconnaitre l’Ombre qui les avaient menés jusqu’ici.
Le Roi-souris observa avec stupéfaction l’échange entre le porteur de keyblade et le Sans-coeur, quand soudainement, l’orbe de lumière sembla exploser en un millier de particule, qui, telles de petits éclats de lumière, se mirent à voleter jusqu’au coeur de Sora.

C’était incroyable. Chacun d’entre eux, présents dans cette pièce, pouvait voir le changement s’opérant dans le comportement du Guerrier de la Lumière : soudainement, il n’avait plus rien d’un jeune homme malade: il était redevenu l’adolescent plein d’énergie et de courage qu’il avait été, il n’y a pas si longtemps.
Il se tenait droit et ferme, les yeux clairs et pétillant d’une nouvelle lueur : Yen Sid aurait été incroyablement fier de voir une telle chose arriver, quand aucun d’eux n’avaient cru ca possible.

“Sora …?”
Le jeune homme se tourna vers eux : "On y va ?" Et la, l’incroyable se produisit : Mickey vit se matérialiser la Keyblade de Sora, si semblable à la sienne : en réalité, leurs deux clés étaient jumelles, chacune d’elles capables de sceller la porte de Kingdom Hearts. Il se sentit incroyablement soulagé, comme si il avait lui même retrouvé une partie de son âme. Il n’eurent cependant pas le temps de se réjouir, puisque la pièce n’étant plus protégée, les sans-coeurs se mettaient littéralement à affluer.
Sora se servit de sa clé pour faire exploser la fenêtre de la chambre, et sauta à l’extérieur. Mickey offrit sa patte à la jeune Naminé, et s’empressa de faire de même, laissant derrière eux la maison qui semblait avoir engagé un combat avec elle même.

Cependant, les choses se gataient imperceptiblement dehors, se rendit t’il compte en se retrouvant nez à nez avec deux behemoths. Même avec Sora pouvant à nouveau se défendre, deux béhémoths à trois étaient un défi que le Roi n’avait aucune envie de relever.
"Oh-oh. Dis, tu pourrais nous... ouvrir un portail ?"
Une excellente idée, cependant, pas assez vite formulée. Le Roi s’empressa se jeter sur le coté, attrapant encore une fois la jeune Naminé, pour éviter qu’elle ne soit enfourchée. Les deux sans-coeurs se rentrèrent dedans à grands renforts de grondements, et Mickey fut assez rapidement debout, sa Keyblade en main. Il se tourna vers Sora, et lui fit un sourire.

Ils entendirent alors Roxas les appeler : le jeune homme allait devoir leur maintenir le portail au moins le temps pour ses compagnons de passer au travers du portail : Mickey offrit sa main à Namine, et n’hésita pas une seconde : il était bien trop dangereux de s’éterniser dans ce monde plus longtemps.
Ils atterrirent alors dans le hangar gummi avec la sensation familière d’avoir été glissé dans un tuyau bien trop petit pour eux. Mais ils arrivèrent au moins en un seul morceau, ce qui ne fut pas le cas du pauvre Roxas, qui s’écrasa incérémonieusement dans la cabine de Tic et Tac, qui se bondirent hors de son chemin.

Heureusement, le pauvre garçon ne semblait pas blessé, simplement sonné :
Victoire.
Mickey se tourna vers Sora, l’air inquiet. Il avait peur que ce qu’il avait vu aux Îles du Destin n’était qu’un miracle temporaire.
“Tout va bien ?”
Il se tourna vers Tic et Tac. “Allez chercher Minnie, et escortez la vers l’infirmerie. J’ai bien peur que ma magie ne soit plus suffisante pour s’assurer d’effacer toute trace de ténèbres de nos coeurs, et pour soigner ce pauvre Roxas.”
Les deux rongeurs s’éxécutèrent immédiatement.
“Sora, un coup de main ?”
Mickey lui sourit, se dirigeant vers Roxas. De toute évidence, ce voyage n’avait pas été vain. Il savait qu’une grande partie de la Pierre Angulaire de Lumière manquait toujours : mais ils savaient par où commencer, à présent.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Magicienne
Féminin
Nombre de messages : 46
Age : 21
Date d'inscription : 04/02/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
74/200  (74/200)
Jeu 22 Sep 2016 - 22:17
Tout se déroulait tellement vite autour de nous, il y avait ce fragment de lumière, les sans cœurs, les tremblements de terre. Mais j’avais l’impression que ce qu’il y avait devant moi n’était qu’un puzzle incomplet à assembler. De ce que je savais Sora avait été très longtemps enfermé dans la pierre angulaire.

J’ai longtemps crue que cette dernière avait été détruite. Or seul la pierre angulaire pouvait repousser les sans-cœurs ainsi. Du moins de ce que je pouvais en savoir. Sora allait bien mieux depuis qu’il avait retrouvé ce fragment. Et si tout était lié ? Imaginons un instant, un seul instant, que la pierre angulaire avait fini par ne faire qu’un avec Sora, ou du moins peut être son âme ou son cœur. Et qu’au lieu d’être détruite, la pierre se soit fragmenter en plusieurs morceaux, sans doute des morceaux qui étant liés à Sora d’une quelconque manière aurait aussi emporté des fragments de lui dans des endroits vitaux à ses yeux ? Bien sûr tout cela n’était que supposition, sans doute erronées. Mais dès que je le pourrais il faudra que je lui en parle.

Mais pas maintenant, nous manquions de temps. De beaucoup de temps… Nous étions en danger, il nous fallait partir et vite ! Courir pour nos vies avant de se faire écraser par les sans-cœurs géants.
J’avais un peu honte de l’avouer, mais en combat je n’étais d’aucune utilité, mon corps avait bien trop encaissé sans pouvoir récupérer. C’est pourquoi j’avais couru sans regarder en arrière. Une fois de retour au hangar  Gummi je m’étais arrêté pour jeter un coup d’œil derrière moi. Il y avait Sora et le Roi… Il me fallut faire un bond sur le côté pour éviter une fusée blonde qui alla s’écraser un petit peu plus loin par terre. Aussitôt j’avais accouru vers Roxas mais en voulant le toucher j’avais ressentis un coup de courant électrique sur le bout de mes doigts. Ce n’était pas agréable. Il avait finalement reçu son coup de foudre lui aussi…C’est alors qu’une question me vint à l’esprit. Question que je ne tardai pas à formuler à haute voix.

-Ou est Xion ?

Question qui n'eut pas de réponse. Le plus important c'était de mener Roxas à l’infirmerie le plus vite possible. Ensuite le moment venu il me faudra parler avec Sora.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Maître brasseur
Masculin
Nombre de messages : 451
Age : 27
Date d'inscription : 21/05/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
100/400  (100/400)
Lun 3 Oct 2016 - 17:24
Bonjour à chacun d’entre vous ! Après un temps certain, qui est d’un an et demi, je me ramène afin de noter votre mission. Si cela continue, ça va devenir une habitude de commenter des rp aussi long et vieux !

Je vais d’abord donner un avis général en rapport à la lecture complète, que j’avais fait au fur et à mesure, avant d’être un poil plus précis avec chacun d’entre vous. Je le signale aussi d’avance, Xion n’aura pas de commentaire ou de remarque quant à ses rp, il nous a déjà contacté pour dire qu’il ne continuait pas son personnage. Cependant, je prendrais en compte ce qu’il a fait dans votre rp et avec vos interactions, je ne suis pas un monstre après tout… Juste un panda.

Eh donc ! En soit, en suivant la trame de A à Z, votre rp est plutôt cool. Il y a juste des moments où je me questionnais sur ce que je venais de lire, l’épisode avec un poney, mais ça allait. Ce qui est vraiment cool, c’est de voir l’évolution de Sora depuis sa réapparition. Ce n’est pas seulement à cause du grade et des statistiques, on voit vraiment que la faiblesse de Sora est tout ce qui lui ait arrivé depuis son séjour dans la pierre angulaire. Et quelque chose qui est une force dans ce rp, et dans le précédent, c’est que je n’ai pas l’impression que les autres acteurs que Sora soient de simple figurants. Je veux dire par là, c’est putain de simple de balancer Sora sous le feu des projecteurs comme c’est le moment où il récupère sa Keyblade et pourtant, je ne retiens pas que cet épisode dans tout votre rp. Eh ça, c’est bien.

Bref, je vais maintenant relire chacun de vos postes et dire ce que j’ai aimé et moins aimé au fil de ma lecture, ça va changer de l’habitude ! Bon, commençons à balancer la salsa.


Sora :

Premier rp, et tu indiques directement le ton. Véritablement, j’ai aimé cette entrée où tu commences seul face à des ennemis surpuissants comparativement à toi. Et tu ne tombes pas dans la facilité de décrire trois ombres et deux soldats. Vous êtes à l’un des endroits les plus dangereux, et tu nous le fais sentir directement. J’aime aussi ce lien à avant dans ton dernier paragraphe, rappelant une fois de plus que tu es un héros d’avant et que les choses ont bien changé depuis ton retour au Château de la Lumière. Le style est vraiment bon, bien détaillé et j’ai véritablement apprécié cette nostalgie que tu nous installes avant que les choses deviennent sérieuses.

Pour la suite, j’apprécie le paragraphe que tu glisses uniquement pour les autres rpistes. C’est toujours cool de voir ce genre de chose, que ton personnage ne fasse pas abstraction des autres pour se focaliser sur soi-même. Rendre hommage aux autres, c’est un conseil que je voudrais donner à tout le monde. Pas pour gonfler l’égo, simplement pour être honnête dans ses rp. Et la référence à la façon de défoncer un béhémoth dans le jeu m’a fait aussi sourire ! Seulement, j’ai peut-être une critique à faire ici, en rapport à la voix dans ta tête. Je pense qu’un rp doit être auto-suffisant, dans le sens où tu ne dois pas avoir un bagage derrière toi pour apprécier un rp. Ici, tu ne donnes qu’une seule information quant à cette voix et j’ai dû, alors que je savais d’où elle venait, réfléchir un instant pour me souvenir. Une personne cherchant à simplement lire le rp ne comprendra pas spécialement le rapport et tu perds ton lecteur ici. Deux phrases supplémentaires pour nous rappeler brièvement auraient été bénéfique ici.

Les samouraïs sont de retour ! Et ici, dans ton troisième message, il y a une anecdote super drôle que j’adore énoncer. Cissneï avait commenté le rp avant celui-ci récemment, elle t’avais dis qu’une épée ne faisait aucun bruit quand on la dégainait ou la rengainait, et ici, on retrouve la phrase en rappel à ce commentaire. Ça me fait rire à chaque fois, je suis vraiment un gosse. Et j’en profite pour dire que c’est bien de prendre en compte les commentaires, ça ne donne pas l’impression de noter pour rien. Rien d’autre à dire sur ton introspection, celle-ci est bien amenée. Peut-être que tes dialogues ne sont pas forcément juste, un poil précipité, mais ça n’enlève pas le message que tu désires passer.

La façon dont tu rebondis sur l’invocation du petit poney à le mérite de me faire sourire, un peu de douceur dans ce monde, bordel ! Ici, la scène devant la maison d’enfance de Sora est bien amenée, j’ai été transporté devant cet élément inventé entièrement ! À moins qu’un jeu l’ait fait et que je n’ai rien remarqué… Bref. L’ambiance est vraiment top, mais j’ai une critique à te faire sur ton dernier paragraphe. Simplement que, tu nous dresses le tableau du combat final. En lisant ça, ton lecteur comprend que ça n’ira pas plus loin et que nous sommes devant le boss final. C’est triste, je sens la fin venir ! J’aurais mille fois préféré que tes compagnons décrivent l’apparition progressive et non un bloc qui vous tombe sur le coin de la gueule.

Dernier tour ! Véritablement, tu as conclu ton rp avec brio. Même s’il a pris du temps à être fait, que tu as eu des difficultés à avoir tout le monde en même temps… C’est vraiment plaisant à lire. En vrai, je ne trouve pas réellement de critique à te faire ici. Et j’ai déjà parlé du bien de ton rp avec toi en privé et j’espère que les lecteurs arriveront aux conclusions que tu désires faire comprendre. C’est con de ne pas avoir à dire grand chose sur le final, ça doit forcément être bien  En bref, j’abaisse mon chapeau et te remercie de cette lecture !

Périlleux : 38 points d’expérience + 325 munnies + 3 PS ! Deux en défense et un en Force.



Roxas :

Premier rp, première petit critique à te faire. C’est simplement le paragraphe sur les crypto-ombres, en mode ornithologue de l’extrême faisant une pose dans la scène pour t’expliquer ce que t’as devant la gueule. Ce que je critique, c’est le simple fait que nous savons tout ce qu’est une crypto-ombre et ce qu’elle fait à l’instant où nous avons joué au jeu, pas la peine de le rappeler, surtout après les messages de Sora et Xion nous laissant un aperçu de leur force. Une redondance que nous aurions pu nous passer, enfin, dans ce cas présent. Après, je critique le deuxième paragraphe mais je vais t’avouer que je suis toujours stupéfait par tes descriptions de combat. Tu marches avec agilité sur une ligne, en dire suffisamment pour que l’on comprenne ce qu’il se passe et pas trop pour éviter que ce soit indigeste. C’est une force que t’as et qui me permet de toujours lire tes rp sans soupirer devant de trop grande description de combat.

Rien n’a ajouter par rapport à ton premier rp, ne change pas. Même si je trouve un peu dommage que Roxas ce limite à être l’instrument de mort contre les sans-coeurs. D’ailleurs, ou sont passés les Samouraï ? Et j’aime les suplex sur les Béhémoth.

Rien de spécial à te dire pour ton troisième message, peut-être le rôle ingrat de tampon en attendant la suite.

Grâce à vos pouvoirs combinés, me voici, le train de la destruction ! J’ai aimé cette coopération entre toi et Mickey, je voyais tellement la scène comme les attaques combinées de KH2 avec Mulan ou Jack. Seulement, contrairement à avant, j’ai l’impression que votre combat se passe un peu trop bien. Je n’ai pas ressenti la difficulté, contrairement à votre arrivé.

Je pense sincèrement que le meilleur des rp peut être gâché par un mauvais rp. Et comme tu avais la lourde tâche de finir ce rp après Sora, et je suis content de voir que tu ne l’as pas gâché. Bref, je suis content de toi ! Même si tu avais pu être moins suiveur durant le long du rp.

Difficile : 35 points d'expérience + 350 munnies + 4 PS. Deux en Force et deux en Défense.



Roi Mickey :

Franchement, ton premier rp me fait beaucoup sourire. Ce que j'aime en te lisant, c’est que j’ai l’impression de jouer à KH directement, de voir Mickey agir alors que j’ai la manette en main. Une exemple de tes rp, c’est le fait que les ombres sont systématiquement dedans, apparaissant tous les dix mètres. Et ici, ce que j’ai adoré, c’est de voir venir la phrase parlant des éthers, comme dans le jeux avant d’aller affronter un boss. J’ai souris devant cette phrase, sincèrement !

Mmmh… Ici, j’ai une grosse critique à faire. Pour ton deuxième poste, tu sembles ne pas avoir compris l’endroit où se trouve Sora. Il est bien rentré dans la grotte et y est resté au moins cinq minutes et vous n’aurez pu percevoir que les cris, non ses simples paroles. C’est une erreur d’analyse qui conduit le reste à être incohérent avec ce qu’y c’est déjà passé dans les réponses écrite plus hauts. Je te l’ai déjà écrit en commentaire à Aéropage, ton personnage ne peut être omniscient et pouvoir répondre à tout ce qu’il se passe autour. Il y a des moments où tu peux interagir avec les autres, et d’autres ou les actions sont déjà passé et on ne peut revenir dessus. Et je sais bien qu’un rp avec cinq personnes n’est pas des plus facile pour justement ce genre de cas.

Rien d’autre à dire pour ton troisième message !

Même remarque que plus tôt, j’ai eu l’impression de lire un résumé des épisodes précédents. Par contre, tu oublies une fois de plus ce que quelqu’un a écrit plus tôt. Roxas ayant attaqué avec toi et dis que vous défendiez Naminé et Xion, alors que finalement, tu te retrouves dans la maison avec Sora. Je sais qu’il y a beaucoup d’information à traiter, mais s’il vous plait, faite attention à ce genre d’incohérence qui peuvent être évité en deux lignes !

Dernier rp, et il a le mérite de ne pas refaire les erreurs des précédents. En vrai, je suis content que le rp n’ait pas été conclu sur une erreur pareil. Après, ton rp subis le problème d’être tampon et final, tu ne peux pas vraiment innover ou faire un truc nouveau et d’autre choix que de conclure alors que tout le monde l’a déjà fait.

Périlleux : 38 points d’expérience + 325 munnies + 3 PS. Deux en magie et un en Défense.



Naminé :

Voici ton premier poste, un peu après tout le monde ! Et je suis content que tu ne sois pas tombé dans le piège de nous décrire tout ce qu’y c’était passé avant, et simplement dire ce que ton personnage voit et se souvient à travers les souvenirs de Sora. Bref, j’ai été content de ne pas avoir à lire une nouvelle fois l’épopée déjà commencée par le groupe. Seulement, tu fais une erreur bête : tu te trompes de sans-coeur. T’as trois messages avant toi, chacun disant que vous affronté un Béhémoth et tu nous parles d’un Darkside. C’est bête, il suffit juste de lire ce qu’y a déjà été fait et de faire attention à cela pour ne pas perdre ton lecteur. J’ai apprécié l’idée de sacrifice pour Roxas, plonger en avant pour qu’il ne déguste pas un éclair de Béhémoth. Et surtout l’épisode avec le dessin, ça rappel tout de KH et moi… J’aime ça.

Pour ton second rp, j’ai adoré ton laïus à l’encontre de Sora. Vraiment, j’y ai cru, et je me suis dit que ce message était vraiment génial et c’est peut-être le meilleur que j’ai eu à lire de toi. Et là, de je ne sais pas pourquoi, tu fais apparaître ton poney blanc pour traverser la mer de ténèbres. L’idée d’invoquer une chimère pour traverser n’est pas mauvaise, mais ici, t’as flinguer la tension que tu faisais monter avec ton discours. Tu as toi-même cassé ton effet, et c’est peut-être dommage.

Troisième message, et j’ai une critique à faire, la même qu’à Mickey. Tu ne peux pas être omnisciente dans un rp, il y a des choses que tu ne vois pas et ne peut pas faire. Ici, tu pars secouer Sora alors qu’il vient à l’instant de parler avec Mickey et tu omets par la même occasion tout le rp de Mickey ! Je veux bien que des choses doivent être dites et faites, mais seigneur, prenez une phrase pour dire ce que vous voyez afin de ne pas anéantir la logique dans vos rp. J’ai vu d’énorme qualité sur tes messages précédents, vraiment. Cependant, tu as fait une erreur grotesque et je me demande si tu as lu le rp du Mickey.

Une bonne conclusion ! En vrai, tu ne reviens sur aucun évènement et tu nous donnes les éléments pour réfléchir à ce que nous venons de lire. Je suis aussi content de lire cela et que les bonnes questions soient posées. Après, je trouve ta phrase final et l’effet qui en découle un poil glauque. Genre, ou est elle ? Rien à foutre, je vais faire un bisou qui guéri à Roxas… ALORS QU’ELLE EST PEUT-ÊTRE MORTE !!! Bref, je suis content, même avec ce petit moment bizarre.

Avancé : 33 points d'expérience + 300 munnies + 3 PS. Un en Magie et deux en Défense.

_______________________________
 
 
 
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire d'un aller et retour
» Ambassade Américaine le retour de Duvalier et Aristide n'apporterait rien utile
» HISTOIRE D'AVALON
» [HISTOIRE] LGDC : le retour des grands héros.
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes