Derniers sujets

Clef Noire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Des liens rompus et d'autres scellés. Left_bar_bleue55/55Des liens rompus et d'autres scellés. Empty_bar_bleue  (55/55)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 17 Mai 2015 - 1:20
Le Jardin Radieux me rendait tellement nostalgique… je me remémorais cette époque innocente où je me fichais bien d’être puissante ou non. Quand ce monde a été envahi par les ténèbres, j’ai pour ma part atterri à Traverse et mon cœur en est ressorti meurtri. Ensuite, ce vieux maitre m’a pris sous son aile, enseigné les rudiments de la maitrise des ténèbres et légué le pouvoir de la clef. Il avait des projets pour moi mais voilà… je ne saurais jamais lesquels vu que je l’ai tué pour être libre autant que lui voler sa clef… mais incapable de vivre en errant, il me faut accepter les chaines de la Coalition Noire. Mon but c’est la puissance, en posséder suffisamment pour pouvoir tenir tête et n’en faire qu’à ma tête. Je suis faible et ce monde me le rappelle, je n’ai fait que subir puis accepter, jusqu’à finalement choisir de devoir supporter les pontes de la Coalition Noire. En fin de compte, je ne suis qu’un pathétique manieur de clef qui n’a jamais été foutu de se débrouiller seul et qui ne l’est toujours pas.
Je me hais… et j’accueille cette haine avec grand plaisir… les gens qui s’acceptent tels qu’ils sont ne changent pas, n’évoluent pas, ne se renforcent pas. Finalement, j’étais résigné à suivre les ordres jusqu’au moment où j’aurais changé. Parce que vous voyez, je ne désire qu’étriper Death et sa maudite garde noire… mais je ne le fais pas… parce que j’ai peur. Et je ne m’enfuis pas, parce que je suis lâche.

Je m’en fous… le petit royaume paisible où j’ai grandit à laisser place à la capitale du consulat, une mégalopole grouillante d’activité… tandis que l’adolescent naïf et pleins de rêves que j’étais à laisser place à un jeune homme cynique, désabusé et quelque part, résigné. On dit qu’il vaut mieux être un roi en enfer qu’un esclave au paradis… moi je préfère être un exécutant de la Coalition Noire sans espoir qu’un guerrier du bien éternellement déçu.
J’ai le temps, l’ambition et la patience qui va avec, tout vient à point à qui sait attendre.

Pour aujourd’hui, ma mission était de trouver un ingénieur brillant et suffisamment immoral pour rejoindre la Coalition Noire. Sauf que… je ne pouvais décidément pas me balader dans les rues avec ma Keyblade des Ténèbres à la main et mon armure noire comme la nuit sur le dos. Je sais, faire apparaitre et disparaitre son arme, c’est le tour de passe-passe le plus commun chez les manieurs de clef… mais moi, j’ai tué mon maitre avant qu’il ne m’apprenne le truc. Encore une preuve qu’il faut être patient. On peut se saignez toute une vie pour son rêve… et on se le fera voler par celui qui attendait qu’on lui créer l’opportunité, cette enflure ca sera moi.
Je portais un jean et une élégante chemise blanche aux manches retroussés… avec des lunettes de soleil pour dissimuler mes yeux aussi jaunes que ceux d’un sans-cœur. Incognito mais beau-gosse, je me baladais dans les rues, une cigarette à la bouche tout en cherchant un ingénieur.

Faute de mieux, j’ai fait du porte à porte pour présenter l’offre d’emploi, sans mentionner de venait l’offre, évidement… mais à force de me renseigner, des ingénieurs se sont mis à parler. Il y aurait un certain Kano. A la base, c’était un artificier de la terre des dragons mais lorsque ces derniers sont apparus, il a fui son monde sans se retourner et s’est très rapidement mis à jour technologiquement parlant. On dit qu’il a un passé commun avec les triades de la Chine Impériale… des dettes, selon les rumeurs… et ce que m’ont expliqués pas moins de sept ingénieurs à l’air honnête… c’est qu’il a emprunté de l’argent à Picsou, qu’il est loin de pouvoir le rembourser et que le canard l’a mauvaise.
En gros… ce gars là est dans la merde et de venir au quartier général de la Coalition Noire… c’est l’assurance pour lui qu’aucun créancier ne le retrouve jamais.

Je me suis donc rendue jusqu’à son magasin adjacent à son hangar… et son infrastructure était impressionnante, je ne doutais plus du tout que Picsou lui ait lâché du fric, vu l’endroit. Ca n’a pas été facile, tous ses gardes ont été menaçants mais ne me laissant pas intimider, j’ai décroché mon rendez-vous dans son bureau.

Kano était torse nu, deux tatouages de dragons noirs parcourant chacun un bras pour mordre une épaule, portant un treillis militaire camouflage gris. Un énorme œil mécanique droit était vissé sur son crâne tandis qu’un disque luisant de rouge était implanté au niveau de son cœur à même le corps. Grisonnant, portant la barbe et un bouc, il avait l’œil vicieux d’un opportuniste, un arrogant sourire faussement avenant au visage. C’était clairement une enflure, ca se voyait direct… il faisait semblant d’être sympa mais en même temps, ne semblait pas très préoccupé de savoir si son petit jeu marchait. Avec moi en tout cas, ca ne prenait pas.


« Ah oui, je me demande moi-même comment j’ai pu le convaincre… » Dit-il en posant ses pieds sur son bureau. « … ah si, je me rappelle… j’ai mentit ! Je sais plus exactement ce qu’il y avait dans mon bilan comptable mais c’était bidon… et j’ai surtout proposé un taux d’intérêt à quarante pour cent. »

« Les triades… Picsou… t’es du genre mauvais payeur toi… et ça tombe bien, ceux qui m’envoie veulent te payer. »

« Et pour quoi faire ? »

« Pour équiper en armes, explosifs et engins de guerres toute une armée… ainsi qu’établir des systèmes de défenses automatisés sur trois mondes au minimum, cinq au maximum. »

« Oh… ca me fait penser à la Coalition Noire qui ne contrôle réellement que trois mondes sur les cinq qu’elles possèdent. »

« Bingo. Tu acceptes ou non ? »

Il a enlevé ses pieds de la table et y posa ses coudes à la place, se penchant vers moi avec insistance.

« J’accepte… mais Picsou me surveille, histoire que je me fasse pas la malle comme j’ai fait avec les Triades… j’ai mon vaisseau, je l’aurais chargé et serait prêt à partir ici dès ce soir avec mes gars. Le seul truc que t’as à faire avant… c’est de me débarrasser de la surveillance. »

« A qui j’aurais affaire ? »

« Six gardes du Consulat qui font des rondes autour de ma piaule. Faudra faire ça discret… s’il suffisait de les tuer, je l’aurais fait moi-même mais… faut faire ça discrètement. Suffit que l’un d’eux décroche sa radio et prévienne le vieux canard… à partir de là, moi, mes gars et toi-même, on aura plus aucune chance de s’en sortir. »

« Très bien… fais tes préparatifs et ne compte pas sur moi pour aider. A la nuit tombée, je m’occuperais d’eux puis on filera en vitesse. »

« Haha ! Parfait ! Je savais que t’étais un bon gars…  »

J’ai attendu que la nuit soit bien avancée et que les rues se vident pour commencer mon silencieux massacre. Encore dans la bâtisse, j’ai fermé les yeux et posé une main sur mon front, sondant les présences dans un périmètre de vingt mètres autour de moi. Déjà une mauvaise nouvelle car ils patrouillaient deux par deux et si je peux en prendre un par surprise et le tuer discrètement sans trop mal… c’est beaucoup plus dur quand ils sont par deux, déjà parce que l’un couvre les arrières de l’autre. En fait, je réussirais à en tuer un mais l’autre pourrait prévenir Picsou par radio sans problèmes.
Enfin bon… je pourrais, je pourrais… mais j’oublie que la discrétion n’est pas mon fort. Ca va être tendu mais c’était trop tard pour faire machine arrière.

Aussi discrètement que possible, je me suis rendu jusqu’au premier duo de gardes qui parcouraient une ruelle alors que j’étais derrière eux, à couvert d’une maison. A partir de là, voir leurs présences ne servaient à rien… et je me suis risqué à un coup d’œil, lâchant un soupir de soulagement en les voyant leurs dos… mais leurs armures flamboyantes que la nuit assombrissait me faisaient grincer des dents. Heureusement qu’ils étaient loin sinon ils m’auraient probablement entendu. Crispant ma main droite, des filets violacés s’en échappèrent et en agitant mes doigts, mes ténèbres se sont condensés jusqu’à devenir une dague, parfaitement noire, de la garde à la lame. J’ai frappé le mur de mon poing et forcément, entendre trois tocs réguliers les a interpelés. J’ai utilisé le sondage magique rien qu’un instant pour confirmer la réussite de mon astuce et sans attendre, j’ai lancé un sort sur ma dague : mental. Elle flottait désormais à mes côtés, capable de bouger selon ma volonté et donnant l’impression d’avoir la sienne… enfin, les deux gardes sont là juste en face. Avant qu’il se tourne je me suis replié d’un bond, ait ordonné à ma dague de s’enfoncer au maximum dans l’œil d’une de mes deux cibles… et tendant mon bras droit vers l’autre, mon ombre prit la forme d’une main squelettique qui se resserra autour de sa bouche et de son nez. Je resserrais ma main tendue vers lui mais ne pouvait la refermer comme si c’était ma propre main qui l’étouffait.
Ca prit de longues minutes mais ca y est, les deux étaient morts… la main squelettique reprit la forme de mon ombre et ma dague se dissipa.

Plus que quatre… et avant de continuer, je pris le temps de bien observer leurs armures. Le visage et le cou était exposé… les articulations étaient protégés aussi, forcément plus faiblement que le reste de leur armure mais ca me paraissait trop hasardeux à tenter. J’avais à viser la tête et la tête uniquement. Encore une fois, le sondage m’indiqua la présence du deuxième duo de garde mais je n’ai pas de magie à l’infini, je préférais l’économiser en cas où j’en aurais besoin. Avant de me diriger vers mes prochaines cibles, j’ai ramassé leurs épées.

Arrivée à proximité d’un deuxième groupe de gardes, je contournai une maison pour les prendre à revers… mais je n’avais pas confiance en ma capacité à marcher silencieusement. Croisant mes épées sans qu’elle ne se touche, je les ai levé vers le ciel pour incanter un sort d’invisibilité partielle. Celui-ci, pour une courte durée, me recouvrait d’un voile me rendant transparent… de pleins jour, il faut être immobile et loin des yeux pour ne pas être vu. Dans la nuit, j’étais à peine discernable. J’ai avancé vers eux accroupis, prenant le temps d’allonger chacun de mes pas long et lent… mais il me distançait, je fus forcé d’accélérer. Malgré mes efforts, ils se sont retournés quand j’étais encore à deux mètres d’eux, m’ayant entendu sans me voir… il me fallait agir avant que mon sort ne disparaisse ou qu’il ne me distingue.
J’ai bondit vers eux, plantant simultanément mes deux épées dans leurs crânes avec rage ! Plus que deux…


« Putain ! Préviens Picsou ! »

Merde… je me suis retourné et les ait vu, les deux derniers gardes dont l’un qui avait déjà la main sur son talkie-walkie ! J’ai annulé mon sort d’invisibilité, direct… ca les a surprit, l’homme n’a pas touché à sa radio et alors sans mes lunettes, ils fixèrent instinctivement mes yeux jaunes, pensant probablement voir un sans-cœur. Mon regard s’est mit à luire et eux… étaient tétanisés. Je n’ai pas pris le temps de contempler les effets de mon sort de peur et me suis ruée vers eux, lâchant mon épée en main gauche en route. Ils ont dégainés et on a échangé quelques coups… j’étais loin d’avoir l’avantage mais au moins, je les préoccupais assez pour leur faire oublier leur radio.

Je me suis replié d’un bond et en vitesse, me suit offert un sort de dopage… mon cœur battait plus vite, mon sang affluait à grandes eaux dans mes muscles et mes pupilles dilatés se sont gorgés de sang. Plus fort, plus réactif, plus rapide, on continuait nos échanges de coups terriblement bruyant mais cette fois-ci, je les faisais reculer à chaque fois que nos armes s’entrechoquaient. Sauf que voilà… je déséquilibrais un garde et sans avoir le temps de l’achever, l’autre m’attaquait. Plus ca trainait, plus les risques que des renforts arrivent étaient grands ! La parade était de trop et observant au mieux la prochaine attaque, j’ai esquivé une estocade avant de planter ‘ mon ‘ épée dans son œil et de la retirer aussi sec. L’autre garde voulu désespérément attraper sa radio mais ce fut une erreur, je lui ai tranché la gorge sans pitié.

J’étais crevé de l’effort… mais deux secondes plus tard, quand la pression est retombée, j’étais mort d’épuisement. Me dépêchant néanmoins de retourner voir Kano, j’ai embarqué dans son vaisseau et nous partîmes enfin de ce monde. C’est aussi ça la vie à la Coalition Noire… quelqu’un qui ne risque jamais sa peau et ne rencontre jamais la moindre raison d’avoir… ne saura jamais à quel point j’ai apprécier ma cigarette sur le chemin du retour.


Dernière édition par Surkesh le Mar 3 Oct 2017 - 15:07, édité 1 fois
Le Boucher de Grimm

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Des liens rompus et d'autres scellés. Left_bar_bleue1387/0Des liens rompus et d'autres scellés. Empty_bar_bleue  (1387/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 17 Mai 2015 - 15:32
Je dois dire que, simplement… C’est une très bonne mission !

J’ai beaucoup apprécié ta première mission, j’ai adoré l’idée de ta mission annulée… Mais celle-ci, je la classe vraiment haut dans le classement des missions que je préfère de Surkesh. Numéro un du top quatre, c’est quelque chose !

L’ambiance est bonne, tu ne retransmets pas un monde joli et tout propre, mais, plutôt un côté vicieux. Genre Picsou prêtant de l’or à un ancien membre des triades, mais par la même occasion, il poste six gardes autour de son atelier. Non, j’ai vraiment aimé ce changement de ton par rapport à ce que je fais et ce que je vois d’habitude. Je t’avoue que… Au début, j’ai pensé que tu ferais un truc simple. Tu arrives, tu recrutes et emballé, c’est pesé. Et j’aime bien quand on me surprend, et j’ai été surpris au moment de l’élimination des gardes même si nous trouvons des clins d’oeil d’Assassin Creed qu’un blondinet sur le forum utilise avec un peu trop d’entrain.

Enfin, tu as compris… J’ai bien aimé ton rp !

Mention spéciale pour la description des personnages. J’affectionne particulièrement ta façon de combattre mêlant la magie et le physique et surtout, la façon dont tu nous l’écris. L’utilisation de ton ombre, quoi que, en pensant bien, durant la nuit ça ne doit pas être simple. Et l’utilisation presque constante de tes sorts de ténèbres, j’aime vraiment bien !

Diable, j’ai été très positif dans ce commentaire… Mission accomplie !

Avancé : 35 points d'expérience + 350 munnies + 3 PS (2 en dextérité et 1 en magie)

_______________________________
messages
membres