Derniers sujets
» Essai en laboratoire
par Cypher Hier à 16:24

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Hier à 14:32

» Jet The Hawk! Storm The Albatross! Wave The Swallow! We're the Babylon Rogues!
par The Babylon Rogues Hier à 13:59

» La Shin-Ra del Sol
par Rufus Shinra Hier à 10:30

» Froide Noblesse
par Huayan Song Ven 17 Nov 2017 - 19:52

» Tombent les masques
par Abigail Underwood Ven 17 Nov 2017 - 19:25

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Ven 17 Nov 2017 - 11:13

» Absences de Pamela
par Milla Maxwell Jeu 16 Nov 2017 - 16:46

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Jeu 16 Nov 2017 - 5:58

» Il était une fois ... Toxine (En cours )
par General Primus Jeu 16 Nov 2017 - 2:06

» Sauver Tania [Exploit]
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:56

» Déménagement
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:34

» Contrats - Demande de Mission
par Merrion Dexelo Mar 14 Nov 2017 - 23:00

» Fiche d'Identité de Narantuyaa
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 9:17

» Attaque Nocturne
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 2:54


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 La Comédie et l'Art de la Rencontre
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LA Comédienne
Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 22
Date d'inscription : 25/06/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
391/650  (391/650)
Mer 13 Mai 2015 - 12:37
    « Oh ma muse… »

    Cela faisait dès heures qu’elle le cherchait dans l’immensité de la Chine et maintenant que c’était fait, un regard lui suffit à regretter d’avoir trouvé Tian-Long, le terrible dragon de feu. Son visage avait la semblance d’un masque figé dans une expression de profonde colère et les sourcils froncés à jamais, l’air autour de lui devenant floue par la faute de la chaleur. Sa gueule fortement dentée s’ouvrit lentement, laissant s’échapper quelques flammes qui suffirent à ce que la Comédienne parte en courant à vive haleine ! Le bruit d’un terrible souffle ardent lui courant et elle bondit, esquivant la fournaise de justesse, en fermant ses yeux les bras écartés. Elle atterrit finalement sur un chocobo ! Celui-ci galopait aussi vite que possible, ses ailés déployés pour planer quelque peu, le corps et le cou en avant, son bec fendant l’air pour plus d’aérodynamisme. Le feu de Tian-Long était particulièrement vivace, serpentant sur le sol en laissant de larges traces noires avant de bondir en direction de la cavalière. Sans parler de son intensité infernal, ce brasier avait des retombés surnaturels et presque conscients comme un sort animé d’un but. La blonde transpirait déjà à grandes eaux et c’était aussi le cas du Chocobo aux ailes luisantes. A cause de la peur, de la tension, du stress et de l’adrénaline, Natalia était uniquement focalisé sur sa vitesse. Elle mima alors sa monture et allongea son corps vers l’avant, tâchant de se tenir tout en laissant du mou au corps de la chimère.
    Cela fonctionna à tel point que les deux fuyards purent sentir un petit vent tiède mais bien vite, des boules de flammes tombaient comme une pluie de météorite devant Natalia, forçant le chocobo à slalomer entre les projectiles. Natalia tâchait de le suivre, de se pencher ou s’incliner en coopération avec sa monture. En quelques dizaines de secondes, ils étaient synchronisés comme une personne avec son reflet dans la glace.

    Un point de végétation apparut au loin mais… tellement loin ! Tian-Long semblait de plus en plus enragé et au pire moment, Natalia sentit sa monture défaillir un instant avant de repartir de plus belle mais pour combien de temps ?! La Comédienne ferma un instant les yeux avant de hurler !


    « A l’aide !!! »

    Soudain, sans faire disparaitre les flammes que formaient maintenant tous les chemins possibles, de l’herbe verte claire envahit le décor un instant, laissant apparaitre un jeune faon qui bondissait avec grâce comme s’il n’y avait aucun dragon dans les parages. Bambi virevolta alors au tour du chocobo et de sa cavalière toujours en mouvements, lâchant des orbes bénéfiques qui redonnent énergies et vitalités. La course poursuite reprit de plus belle et tourna en faveur du consulat quand le chocobo, regalvaniser, traça si vite que Bambi ne pu suivre et disparut ! Tian-long ne défaillait pas et continuait de lâcher son feu infernal !

    « Les Humains brûleront, ils ont oubliés le respect ! »

    « Je t’en foutrais du respect moi ! »

    La Forêt de Bambous n’était plus si loin quand Natalia s’écroula au sol et roula sur plusieurs mètres, violemment emporté par son élan… quelqu’un d’autre avait invoqué l’esprit du chocobo au pire moment possible ! Natalia se releva se mit à courir malgré la douleur, ne chutant qu’une fois dissimulé entre les bambous centenaires et millénaires. La seconde d’après, ils étaient en feu ! Natalia récita précipitamment une prière chrétienne à l’envers… et se mit à fuir le feu, un Pot Magique sous le bras. Le pot d’argile aux multiples couleurs n’avait, à l’intérieur, que ténèbres sans fonds et soudain, en sortit un diablotin qui regarda bras croisés l’invocatrice avec un air sceptique.

    « Tu t’es pas foulé sur l’incantation… »

    « Regarde derrière, j’ai un dragon aux fesses moi, désolé de pas avoir le temps pour les courbettes ! »

    « Ha ! Tu crois que je vais me faire avoir par… » Le diablotin regarda derrière lui et sursauta hors de son peau tellement il eut peur du déferlement de flammes ! Natalia, de sa main libre, le rattrapa immédiatement pour ne pas avoir à ralentir ou s’arrêter. « …je te soigne vite fait et je disparait ! Comment t’as pu te mettre dans une position pareille ?! » Hurla-t-il en soignant au plus vite sa maitresse, ses mains entourés d’un halo vert parcourant les hématomes dû à sa chute du chocobo.

    « C’est ma mission ! »

    Natalia continua de courir, sentant ses douleurs s’atténués peu à peu. Shen-Long suit toujours le même itinéraire en chine… et depuis sa confrontation face à Chen à la forteresse de Yun Meul, il évite cette dernière par un détour. Sauf qu’il accélère comme s’il était en retard… de son humeur dépend l’intensité de l’orage et de ses mouvements la puissance du vent. Quand il trace pour rattraper son retard, il déclenche de violentes tempêtes mais prend toujours son temps au moment de passer au-dessus de la forêt de bambous, prenant même particulièrement son temps pour la survoler. Comme s’il cherchait à l’épargner et à prendre soin… il ne sera certainement pas content de voir Tian-Long ravagé son jardin.

    « Ouais, ouais je m’en fous… moi j’ai fini ! Ciao gamine et prie pour avoir une chance de cocue ! » Lança la chimère disparaissant juste avant… la première goutte de pluie où le temps s’arrête. Après l’avoir trouvé, Natalia avait réussit à emmener Tian-Long jusqu’à la forêt de bambous et à le pousser à la brûler.

    « Tian-Long ! Ceci est mon sanctuaire, tu paieras pour lui avoir craché dessus ! »

    Natalia fut soudain… complètement dépassée, l’eau était déjà rendue à ses genoux et le vent la faisait voler comme si elle ne pesait rien ! Des flammes venaient l’assaillir avant qu’elle ne se noie quelques secondes, peinant pour remonter un court instant à la surface car déjà elle n’avait plus pied du tout ! L’eau était brûlante et le relief de la forêt avait piégé la comédienne dans un lac récent mais immense. La chaleur et le vent ne cessait de crées des courants contraires dont la pression broyait la frêle ! Sans parler de la pluie d’eau et de feux, le ciel couvert de nuages noirs orageux sur lesquels Tian-Long crachait son feu. L’orage de Shen-Long prenait une teinte rose cerise surnaturelle et un épais brouillard de vapeur rendait l’air irrespirable.
    Les dragons ne faisaient même pas attention à la Consule mais les simples retombés de leurs combats la balayaient sans mal, finalement relégué à la présence d’insecte.

    Puisant dans sa force intérieure, alors en train de se débattre pour attraper l’un des rares bambous millénaires tenant les vagues –car ils y en avaient !-, la Comédienne afficha subitement un sourire serein et les yeux fermés, se laissa couler. Porter par le courant, secoué en tous sens, elle le subit comme une méduse ayant des os… avant de percuter quelque chose d’extrêmement solide l’emmenant à la surface. Natalia, à moitié brisé, se retrouva affalé sur le ventre à même la spacieuse carapace de Tom.
    Cette chimère était une tortue géante, calme et sereine, parfaitement inoffensive mais d’un grand soutien en milieu aquatique. Il était attentionné au point d’utiliser une nageoire pour maintenir la Comédienne sur son dos, peinant à reprendre son équilibre.


    « Merci Tom ! Merci infiniment ! »

    « Oh mais de rien, je n’ai fait que répondre à ton appel ! »
    Répondit l’invocation sur un ton incroyablement calme tout en allongeant le coup pour regarder Natalia… comme si tout allait bien alors que non ! « On dirait qu’il fait chaud, par ici… le monde du printemps se fait encore ravagé par celui du feu ? »

    « Non, on est à la Terre des Dragons ! Tu m’as sauvé Tom mais s’il te plait… tu dois encore m’emmener jusqu’à un bambou ! »

    « Okay ! C’est partit. »

    Et Tom se rua en direction d’un des bambous millénaires tenant la marée… mais extrêmement lentement, allant à l’allure de la marche face aux vagues avec une incroyable mais sereine volonté. Natalia ne cessait de boire la tasse, se prenant une brûlante et horrible eau pleine de terre jusque dans les poumons. Son corps était peut-être en sale état mais pas sa volonté ! Quand Tom arriva enfin, elle tendit son bras et seulement celui-ci pour s’accrocher aux bambous mais n’espérait pas pouvoir se passer de la tortue. Elle allait devoir se résoudre à une terrible invocation, quelque chose de rapidement incontrôlable. Néanmoins, il lui fallait une bonne portée et ce qui lui restait de symbiose ne lui laissait pas le choix… elle appela à son aide Bobo qui apparut sans fioritures sur la carapace de Tom.

    « Bonjour, je m’appelle Tom, enchanté de te connaitre petit singe. » Déclara calmement Tom tout en maintenant la Comédienne sur son dos de sa mâchoire avant gauche, se servant de celle arrière droite pour serrer la petite patte du singe.

    « Moi c’est Bobo, ravit aussi vielle tortue ! » Répondit le petit singe, neutre et soudain moqueur à voir Natalia. « Natalia ne veut plus me parler… sauf quand elle a besoin de moi, là elle m’invoque carrément alors qu’elle prétendait que Bobo servait à rien au début de la mission ! »

    « Sérieusement, j’ai besoin de toi ! » Natalia, après autant d’invocations et d’efforts, avec une triste voix d’enfant cassée, d’un très faible niveau sonore. « S’il te plait… » Ça lui faisait mal de devoir ignorer son égo mais sa survie en dépendait ! Sa mission était une réussite, elle avait monté les deux dragons l’un contre l’autre et… il ne lui restait plus qu’à survivre à ce terrible conflit ! La Comédienne tendit son poing fermé vers le petit singe et ouvrit sa paume, dévoilant un petit canard à l’air demeuré qui laissait s’écouler des flots de baves depuis son bec arrondi. « Tu dois grimper au sommet du bambou et jeter le canard en direction des dragons. »

    « Non ! Ca va pas la tête ! » Hurla Bobo. « Les stupides canards baveux sont bien trop ravagés, ils pourraient envahir la Chine… il suffirait qu’un seul d’entre eux survivent pour qu’ils se multiplient ! »

    « On a pas le choix, bon sang ! » Enfin, Natalia n’avait surement pas envie de mourir. « Va en haut du bambou et saute jusque vers le dragon… profite du vent ! C’est un ordre ! »

    Bobo n’eut pas le choix et fustigeant sa maitresse, il attrapa précautionneusement le stupide canard baveux sous son bras avant de grimper le bambou. Natalia, maintenant muette, observait avec Tom le petit singe lutter pour grimper jusqu’au sommet du bambou. Il mit de longues minutes, faillit de chuter définitivement plusieurs fois mais arriva au sommet et attendant le moment propice se jeta dans le vide ! Sa chute fut ridicule et prévisible deux secondes… puis le vent l’emporta avec une violence inouïe ! Bobo perdit le contrôle mais se rattrapa in extremis, l’espace d’un instant pour jeter son canard… on ne distinguait plus rien, sinon un orage d’une violence inouïe rougeoyant comme l’enfer depuis que Tian-Long était partit à l’attaque dedans. Natalia était sur le point de perdre de connaissance et tint juste assez longtemps pour le faire en souriant… le canard, secoué par le vent, appela à lui des dizaines de confrères qui eux aussi appelaient des dizaines de confrères, jusqu’à des centaines d’entre eux… puis des milliers de canards baveux, assaillant les dragons comme des puces.
    Natalia se réveilla au cœur de la forêt de bambou, ravagé mais toujours là malgré tout… mais pleine de stupides canards baveux qui picoraient la Comédienne, incapable de se défendre ou même de se bouger !

    Elle ignorait cependant tout du résultat final du combat entre les deux dragons mais pour une raison ou une autre, ils n’étaient plus là. La Comédienne remarqua qu’elle était beaucoup plus maigre qu’au moment de s’évanouir… elle avait du rester sans conscience un trop long moment, Natalia était vide et agonisante… gardant néanmoins espoir qu’on la sauve.

    Au moins, il faisait beau désormais... et le vent était si frais et si sec !

_______________________________
Je le sais ! Tu le sais ! Si on s'affronte c'est moi qui gagnerait !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Tragédien
Masculin
Nombre de messages : 768
Age : 24
Date d'inscription : 23/08/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1094/500  (1094/500)
Mer 13 Mai 2015 - 21:38
Spoiler:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Maître brasseur
Masculin
Nombre de messages : 438
Age : 27
Date d'inscription : 21/05/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
100/400  (100/400)
Lun 18 Mai 2015 - 15:42

La soif d’aventure existe dans chaque homme, dans chaque être vivant, cette envie irrépressible de plier bagage et de s’en aller prendre le premier bus pour découvrir un paysage inconnu. Voici deux ans que j’avais quitté la Terres des Dragons pour découvrir les nombreux mondes m’entourant, et rencontrer des artistes aussi passionné que je l’étais que, dorénavant, j’osais appeler frères et soeurs. J’avais quitté mes semblables, mais j’en avais découvert une autre sous les bannières du Consulat.

Vous l’avez compris, je suis heureux dans cette vie d’aventure… Mais aussi étrange que cela puisse l’être, je revenais toujours sur les terres m’ayant vu grandir.

Certes, mes deux premiers retours aux sources n’avaient que pour but d’accomplir les ordres du porte-parole. Mais je revenais dans l’idée de protéger ma famille d’un mal rongeant le pays, les Dragons. Aujourd’hui, j’avais délié ma bourse et prit le premier vol pour une entreprise bien plus modeste.

Deux choses dans la vie me tenaient à coeur : boire une bonne bière, brasser avec soin et aussi fraîche que la rosée du matin et voir mes amis en sécurité. Boire, je le fais souvent et vous le savez ! Mais pour le second point, il faut parfois poser sa chope et se dresser, l’arme à la main et la rage de vaincre.
Ne croyez pas que je veuille me faire bien voir, mais il a plus de trois mois, j’étais descendu dans les rues du Jardins Radieux avec mon ami Ulthane pour affronter la dirigeante de la Coalition Noire. En y réfléchissant maintenant, c’était probablement une mauvaise idée, comment moi, un simple brasseur pouvait rivaliser avec elle ? D’ailleurs, pour les rares ne lisant pas le journal, elle a quand même causé pas mal de dégât et elle est devenue un sans-coeur, rien que ça !!!

Bref ! Je me suis dressé face à elle, mais j’ai perdu mon arme par la même occasion. Je pourrais demander à un forgeron de me faire quelque chose de nouveau, mais la tige de bambou que j’avais à l’époque était mon dernier lien avec mon monde. Et je désirais garder ce souvenir me rappelant chaque fois que, je posais les yeux dessus, d’où je venais et pourquoi je me battais.

Et quel est le meilleur endroit pour trouver du bambou à la Terre des Dragons ?! D’ailleurs, il y a aussi quelque ingrédient dans cette forêt dont j’ai besoin pour une bière que je n’ai plus brassé depuis longtemps… Nostalgie, quand tu nous tiens.

C’est donc tout naturellement que, une fois sorti du vaisseau Shin-ra, j’ai pris le chemin de la forêt de bambou. Une petite heure de marche, le regard perdu vers l’horizon et profitant du soleil. Oui, les dragons rodaient, mais je me trouvais sur le territoire de Shen-Long. Je l’avais déjà combattu et je savais que sa présence rimait avec pluie… La raison de mon détachement durant la marche.
Mais une fois les hautes forêts en vue, je comprenais que je l’avais loupé de peu. De mon souvenir, les bambous ne trainaient pas au sol ou grandissait dans une terre marécageuse.

C’est arrivé à l’orée de la forêt qu’un petit singe se ruait vers moi, et je connaissais le petit macaque, l’ayant déjà aperçue lors des soirées du Moulin Rouge. Et s’il se trouvait ici, Natalia ne devait pas être loin non plus… Mais d’ailleurs, ou était-elle ?!

- Gros panda, sans verre à la main ?! Tu fais quoi ici ?!
- Euh, tu fais quoi sans Natalia ?!
- Oh? Elle dort plus loin, au milieu de la forêt. Tu savais qu’elle devait venir ici ? Pas moi, elle ne me dit plus rien d’ailleurs ! Elle m’appelle juste pour faire le travail à sa place…
- Elle est blessée ?!
- Mais non… Si elle était blessé, je ne serais pas ici, réfléchi un peu gros panda
- Amène-moi à elle, vite !
- Pourquoi ?!

Je suivais pendant de longues minutes le petit singe sautant de branche en branche alors que je pataugeant dans de l’eau, peinant à le suivre, rythmé par le surnom qu’il me donnait. C’est au bout d’une dizaine qu’on retrouvait Natalia, allongé par terre et inconsciente. Sans attendre une minute de plus, je me ruais vers elle, faisant un bruit pas possible en bougeant dans l’eau croupie et, ce qui était probablement la raison de son réveil.
Posant un genou à terre prêt d’elle, je passais ma tête au-dessus de la sienne, la fixant dans les yeux, un sourcil relevé me demandant si elle allait bien.

Natalia…? Ça va…?



_______________________________
 
 
 


Dernière édition par Chen Stormstout le Lun 29 Juin 2015 - 11:49, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
LA Comédienne
Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 22
Date d'inscription : 25/06/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
391/650  (391/650)
Sam 27 Juin 2015 - 16:24
« Chen…? » Lâcha d’une toute petite voix Natalia, ses mots réduits par l’utilisation de la symbiose autant que par la fatigue et les blessures. Son corps couvrait de nombreux hématomes mais rien n’égalait cette lourde fatigue qui pesait sur son corps et son esprit. Embrumée, la Comédienne reconnut néanmoins le panda maitre-brasseur, persuadée sans raison que sa présence ici n’était pas fortuite. « J’étais en… » La jeune femme tenta de se lever mais n’y parvint pas et alors en train de forcer, Chen l’interrompu, l’aidant à se placer assise. De l’eau stagnait encore dans son estomac mais elle parvenait à respirer bien que ca lui soit douloureux. « …en mission ici, devais… élaborer un plan concernant les dragons… pas réussi... »

Elle prit quelques instants… parlant toujours aussi faiblement mais réussissant peu à peu à articuler. Natalia était dégoutée, elle qui rêvait tellement de trouver comment vaincre les dragons ! Soudain, son regard inquiet se posa sur le ciel, sans nuages et avec un grand soleil… mais au-delà de la forêt de bambous, le serpent de nuages pluvieux était visible à l’horizon. D’avoir Chen à ses côtés rassurait grandement Natalia qui n’était plus en état de se défendre… et cela faisait un moment qu’elle rêvait d’un moment privilégié avec son fournisseur en boissons. En vérité… pour être sauvée, la jeune femme aurait préférée quelqu’un dont elle se fout. Natalia désirait tous un tas de choses venant de Chen… de le faire habiter au quartier du Moulin Rouge en déplaçant sa brasserie à la Citée des Rêves… d’échanger avec lui sur ce qui peut être servit au client… parce que face à la terrible Ariez, il a survécu ! En plus, les danseuses l’aiment bien… et avoir un panda en plus d’un ronso, ca en jette ! Face à Chen, Natalia hésitait entre l’affection désintéressé et l’envie de le manipuler pour obtenir de lui ce qui l’intéresse… elle voulait être sa pote ! Mais aussi sa patronne… en faire un pion et un compagnon fiable… en bref, elle voulait le beurre et l’argent du beurre.
Le pire dans tout ça c’est que Chen est un humaniste social et pacifique ! Là où Natalia est une libérale éhontée pragmatique et sans scrupule… quoiqu’être hypocrite à ce sujet ne la dérangeait pas. Elle apprit rapidement que c’était Bobo qui avait conduit Chen ici… mais il était reparti aussi sec.


« Merci Chen, je préfère autant que ce soit toi qui me trouve… mais qu’est-ce que tu faits là ? » Celui-ci révéla être ici pour récupérer des végétaux de la forêt au bambou… et tant mieux, après tout. Shen-Long a laissé un sacré bazar mais tu devrais pouvoir trouver des choses quand même ! Moi je… tant que je suis là, je vais voir s’il n’y a pas des mogs en Chine… au pire, on cherche du bambou ici puis on y va ?

La jeune femme était loin d’être en forme mais y allant doucement, ca irait et se remettrait progressivement. Quand sa symbiose serait revenue, elle ira d’autant mieux avec l’aide du Pot Magique et était avec Chen en attendant. Elle était sûre qu’il l’accompagnerait… les projets de guerres ne lui plaisent pas tellement mais Maitre Stormstout est toujours partant pour l’aventure ! Natalia prit le temps de se relever, doucement et encore fébrile, tâchant de paraitre en forme malgré son teint pâle. Son sourire confiant restait à toute épreuve !

« Il te faut quoi comme bambou Chen ? Pour les Mogs, je pense qu'on en trouvera du côté des villes... enfin bref, ne restons pas à lézarder ! »


_______________________________
Je le sais ! Tu le sais ! Si on s'affronte c'est moi qui gagnerait !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Maître brasseur
Masculin
Nombre de messages : 438
Age : 27
Date d'inscription : 21/05/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
100/400  (100/400)
Lun 29 Juin 2015 - 17:32

Je bloquais un instant, le regard vide devant Natalia. Elle était déjà debout, enfin… Quand je dis déjà, il fallut tout de même un bon quart d’heure avant qu’elle ne quitte le plancher des vaches ! Mais elle était debout, un brin fébrile, mais avec un sourire prêt à faire fondre n’importe quel homme et assez chaleureux pour vous envoûter le temps d’une ballade à l’autre bout du monde. D’ailleurs, c’était cette promesse qu’elle venait de faire au vieux pandaren que je suis !

Eh bien…
J’amenais ma main au niveau du menton et frottais lentement les longs poils de ma fourrure, un brin de scepticisme se lisait dans mes yeux. Je ne sais pas vraiment depuis combien de temps elle croupissait ici, et encore moins l’histoire de son combat contre le Dragon, mais déjà debout et prête à l’aventure ? Cette jeune fille avait le don de m’étonner. Déjà pendant la réunion des consuls, elle a été, spectaculaire, oui, c’est le mot. Quoi que, je vais rectifier par intrigante, elle nous avait fait étale d’un spectacle à la hauteur de sa muse.
Mais je me perdais dans mes pensées, comme d’habitude. Déjà, ce serait déshonoré mon nom de laisser cette jeune fille partir seule vers les villes de la Terre des Dragons, ensuite, elle n’avait pas tort sur l’idée de recruter des Mogs ici même. Même si nous étions sur les terres des Citées Dorées, tous les artisans n’étaient pas alliés à notre bannière. Même si je ne suis pas totalement en accord avec les décisions prisent par le Consulat, je ne voyais pas rester inactif alors que mes frères et soeurs partaient accomplir la volonté des muses à travers tous les mondes. Au moins, elle me permettra à dormir l’esprit tranquille de ce point de vue là.

Va pour tes Mogs !
Je relevais ma lourde patte et la posais sur l’épaule de Natalia, la faisant fléchir légèrement.

Par contre Natalia, fait moi plaisir… Repose-toi une seconde au sec et reprend des forces. Je m’en voudrais de te faire marcher sous ce soleil après avoir affronté un Dragon !
Je retirais ma patte de son épaule et attrapais la cordelière pendue à mon épaule pour faire passer mon sac devant moi, je plongeais ma main dedans pour sortir une outre d’eau et un quignon de pain avant de lui tendre.

Ne t’inquiète pas pour mes bambous, ça ne prendra pas longtemps ! J’ai juste besoin de feuille et de tige, je n’aurais aucun mal à en trouver… Même avec un verre dans la patte et dans le nez !
Un large sourire s’affichait sur mon visage, je la regardais et lançais un petit clin d’oeil avant de me retourner à la recherche d’un lopin de terre épargnée par la pluie. À vrai dire, il n’y en avait pas à proximité contrairement à ce que je recherchais, il suffisait de s’abaisser. Si j’espère trouver une arme ici, je devrais me diriger vers les bambous encore dressé. S’ils ont survécu au Dragon, ils survivront aux nombreux combat qui m’attendent. Mon sourire s’effaça à cette pensée, cela m’attristait d’être venu ici dans l’unique but de trouver une arme, mais je n’avais pas le choix.

Eh bien ma petite… Qu’attends-tu pour manger ?! Plus vite tu auras fini, plus vite nous trouverons tes Mogs !
Je lançais cette phrase avec un sourire forcé, un peu de blues pour le Brasseur. Dommage que je n’ai pas pris d’outre de bière pour ce voyage.



_______________________________
 
 
 
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Glee [Comédie]
» [Débat] Une comédie musicale ?
» [UPTOBOX] Des pissenlits par la racine [DVDRiP]Comédie
» Les répliques cultes des comédies françaises...
» Sérénade au Texas [DVDRiP]Comédie musicale, Western