Derniers sujets
» Annonciation
par Matthew March Hier à 17:14

» Une main tendue
par Matthew March Hier à 16:28

» L'empereur du micro
par Lotis Terrick Hier à 10:57

» Breaking News : Annonce du Porte-parole !
par Roxanne Ritchi Hier à 0:03

» Ecrire pour les nuls
par Lotis Terrick Sam 19 Aoû 2017 - 16:36

» Field of Heroes
par Invité Sam 19 Aoû 2017 - 16:07

» Réglementations et demande de Partenariat
par Invité Sam 19 Aoû 2017 - 16:02

» Mais pourquoi peindre un cygne?!
par Genesis Rhapsodos Sam 19 Aoû 2017 - 4:46

» Can't stay away
par Death Ven 18 Aoû 2017 - 13:06

» Breaking News : Attaque sur le Domaine Enchanté
par Roxanne Ritchi Ven 18 Aoû 2017 - 11:11

» Explicatif sur l'Académie
par Genesis Rhapsodos Ven 18 Aoû 2017 - 4:59

» Mon deuil
par Genesis Rhapsodos Jeu 17 Aoû 2017 - 5:27

» Game Over RPG
par Invité Mer 16 Aoû 2017 - 20:30

» Bouc émissaire
par Général Primus Mer 16 Aoû 2017 - 19:27

» L'enthousiasme éternel
par Agon Wiley Mer 16 Aoû 2017 - 15:04


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Révélations
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lumière d'Étro
Masculin
Nombre de messages : 110
Age : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
3/500  (3/500)
Lun 27 Avr 2015 - 21:01

Le calme d’une fin de journée, un bonheur incomparable pour Pentaghast. La plupart des Templiers étaient partis pour la dernière ronde de la journée, et quant aux autres, le maître d’armes les avaient réunis pour un entraînement à l’arme d’hast dans les salles du donjon. La Dame désirait participer à cette séance, comme à toutes les autres d’ailleurs. Mais le vieil instructeur refusait toujours sa présence, estimant qu’il n’avait plus rien à apprendre à la jeune femme. Le seul moyen qu’elle avait pour se perfectionner était de trouver un maître originaire d’un autre monde, peut-être que la récente alliance signée avec le Consulat lui serait utile.

Elle était seule dans les dortoirs des gardes du Sanctum, et elle espérait pouvoir profiter de cette tranquillité pour s’adonner à l’un de ses plaisirs secrets. Elle s’approcha des portes-armures rangés au fond de la salle et, silencieusement, détacha les pièces de son armure une par une et les rangea sur le mannequin de bois.
Au fil des équipements enlevés, nous pouvions découvrir la tenue en dessous de l’acier. Comme à son habitude, elle portait une chemise de coton blanc par-dessous un gilet de cuir rouge au col relevé cerclé d’une broche de fer. Quand elle enleva ses cuissardes de fer, elle divulgua un pantalon de lin brun serrant et d’une paire de bottes en cuir noire. De son affiliation au Sanctum, il ne restait qu’une dague attachée à sa ceinture frappée du sceau d’Etro.

Maintenant dénudée de l’épaisse cuirasse de fer qu’elle arbore chaque jour, Pentaghast se dirigeait dans un coin et de la salle, un livre à la main et s’installa sur une lourde chaise en bois. Elle s’assit sur celle-ci, croisa ses jambes et ouvrit le livre, nous pouvions lire sur la tranche “Bouclier et épée, par Varric Tethras”. Aussi idiot que cela pouvait l’être, la Dame raffolait des romances que son ami écrivait. Elle ne se permettait de lire les aventures écrites pas celui-ci dans sa chambre, par peur qu’il le sache un jour et attire ses vantardises. Mais ici, dans les quartiers privés des Templiers, il ne risquait pas de débarquer et de la surprendre.

Les minutes passèrent, se changèrent en heure alors que les pages défilaient devant les yeux du Templier.  Au fur et mesure de l’histoire, la position de Pentaghast changeait. Elle était maintenant appuyée contre un accoudoir et ses jambes étaient croisées au-dessus du second, le livre posé sur ses cuisses, tenue par sa main droite et l’autre appuyée contre sa tempe.

Commandante Pentaghast…?
Le Templier était plongée dans sa lecture et n’avait entendue l’arriver de son collègue dans la salle. Telle une gamine surprise en train de jouer avec ses poupées, Pentaghast fut prise d’un sursaut et cacha le fruit de sa honte derrière son dos. Les joues rouges, elle se redressait de sa chaise et faisait face au Templier en armure.

- Que faite… Ne devriez-vous pas être en service ?!
- Je garde la cellule de Dame Lulu, et…
- Nous avons pour ordre d’avoir un garde continuellement devant sa cellule. Si vous êtes là, qui protège la Sorcière ?
- Mais… Je…
- Incapable !

Pentaghast bousculait le Templier et se dirigeait vers le mannequin ou se trouvait son armure, attrapa son arme et traversa la pièce pour rejoindre les larges portes de bois entrouvertes.

Mais… C’est elle qui m’envoie chercher quelqu’un !
Sans se retourner, elle hurla à son collègue par dessus son épaule.

Prier Etro qu’il ne lui soit rien arrivé pendant que vous l’abandonniez aux hommes de Swain !
La garde quitta la salle et descendit les marches en direction des cellules du château, tentant d’attacher son arme à  sa ceinture. Elle ne comprenait pas comment son collègue avait pu abandonner la sorcière face au homme du Stratège. Si jamais il lui était arrivé quelque chose, le Primarque exigera un responsable et elle n’osait pas imaginer le sort qui lui sera réservé.

Arrivé à l’étage des prisons, Pentaghast se calmait et se mise à marcher en direction de l’aile dont les Templiers avaient la charge. Elle observa le fond de la salle et vit la porte menant vers l’endroit ou était détenu la Sorcière, aucun bruit ne parvenait à ses oreilles. Que ce soit de la prisonnière ou des gardes.
La gorge sèche, le Templier approchait de l’encadrement de la porte et distinguait, par l’entrebâillement, trois ombres danser au rythme d’une bougie. D’un geste, elle posa sa main sur la poignée et ouvrit brusquement la porte. Le mouvement surprit les hommes de Swain, immobile devant l’encadrement et fixant la Dame d’un air interrogateur. Rassurée, Pentaghast souffla et s’avança dans la pièce avant de se faire stopper par un des gardes, posant sa main sur l’épaule de la jeune femme.

Qui t’es ?! Et qu’est ce que tu viens foutre ici ?!
Pentaghast attrapa la main du garde et l’enleva de son épaule, ensuite, elle approcha son visage du garde et dans un seul souffle.

Protéger ma soeur de raclure comme vous…
Elle attrapa ensuite l’épaule du garde pour se dégager un passage et traverser la pièce. Elle entendait les grognements des hommes derrière, mais en avait que faire, elle devait s’assurer de l’état de la Sorcière.

Pentaghast traversait le couloir, la cellule de sa consoeur se trouvait au bout de la pièce. Arrivée devant la lourde porte de fer, elle observa à l’intérieur et ne vit pas l’institutrice. Agrippant les barreaux avec violence, elle approcha son visage au point de coller son front contre le metal froid. Ses yeux fouillèrent la pièce pour finalement tomber sur une femme, assise sur son lit, le visage pointer dans la direction de la garde.
Rassurer, la garde reprenait son souffle et se mit au garde-à-vous devant les portes de la cellule de la Sorcière, le regard haut et ses mains le long du corps.

Dame Lulu… Mon frère d’armes est venu me prévenir de votre requête, et j’espère que vous le pardonnerez de vous avoir laissé seule avec les hommes de Swain. Je me nomme Pentaghast, commandante au sein de la garde des Templiers.



_______________________________
 
 
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Sorcière
Masculin
Nombre de messages : 78
Age : 24
Date d'inscription : 12/09/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale
XP:
394/650  (394/650)
Jeu 30 Avr 2015 - 13:20
Le salut militaire était sans doute de trop. Certes, elle faisait partie du Sanctum mais d'aucun corps militaire... d'aucun corps tout court, plus précisément. Saluer respectueusement un membre du Clergé était de rigueur, aurait-elle dit, et peut-être le templier pensait-elle qu'elle était une prêtresse... Enfin ! Que des spéculations. Lulu n'avait pas le temps d'en réfléchir davantage. Elle se leva doucement et s'approcha de la porte, sans saluer l'officier.

" Nous n'avons pas le temps. ", dit-elle froidement, sans que son ton ne paraisse pour autant sévère, accordant peu d'importance à cette "maladresse" du précédent garde qui l'avait laissée en effet toute seule... d'autant plus que c'était parce qu'elle lui avait demandé un service qu'il y avait été contraint. Elle le plaignit un peu, intérieurement, de subir ses caprices. Avoir provoqué Abran l'avait mise dans une situation délicate et à présent, c'était un officier qui le blâmait pour avoir effectué son travail avec peut-être un peu trop de zèle. "Réfléchissez par vous-mêmes. " répétait-elle souvent à ses élèves, devant la montée du Sanctum comme de ses ennemis.

" Pentaghast, donc. ", prononça-t-elle du bout des lèvres, alors qu'elle se trouvait juste devant les barreaux derrière lesquels se trouvait cette femme, plus droite qu'une loi, et dont elle n'avait jamais entendu parler auparavant. " J'espère pour nous deux que vous êtes bien informée sur le conflit q..."
Elle s'arrêta vivement, se penchant légèrement en direction de la porte et regardant par-dessus l'épaule de la commandante, tentant de discerner les gardes de Swain. Abran et ses suspicions bien fondées n'étaient pas là pour l'entraver, c'était une bonne chose.
Un ton moins fort, elle poursuivit.

" Sur le conflit entre Swain et le Sanctum. " Sinon quoi Pentaghast se serait révélée être un mauvais templier et n'aurait décidément rien à faire devant sa cellule. Lulu croisa les yeux de la commandante qui, le regard sérieux, semblait incroyablement concentrée à... la tâche d'écouter la sorcière sans s'assoupir ?
L'institutrice baissa la tête, haussa les épaules et soupira, sans vraiment avoir sa réponse. Sans doute était-elle trop difficile. Elle n'avait rien contre cette jeune femme, toutefois elle avait espéré un Paladin.
Elle releva le regard, finalement, et approcha son visages des barreaux, jusqu'à quasiment pouvoir les effleurer du bout de ses lèvres. Et se tenant à une des barres de métal de sa main gauche, elle fit signe à la commandante de s'approcher encore davantage, et tant pis pour le maintien militaire. Soyons sérieux... elle n'était pour l'heure qu'une prisonnière.

A présent assez proche pour murmurer à l'oreille du templier, elle pouvait distinguer très nettement les traits durs, masculins, de la jeune femme. Ses cicatrices ne l'embellissaient pas, au contraire. Sans doute avait-elle du être une fille fort jolie, quelques années auparavant, mais il sembla à Lulu que... un peu comme elle, qui portait sur son corps les marques du mauvais traitement d'Abran, Pentaghast s'était faite rouée de coups la veille.


" Depuis que je suis enfermée, j'essaie d'en apprendre davantage sur les hommes de Swain. Sur... ordre du Primarque. ", ajouta-t-elle, certaine que les templiers ne remuaient la queue qu'à la mention du nom de leur maître. " J'ai enquêté, à ma manière et... me suis faite prendre mais qu'importe. Vous... vous avez entendu parler de la guerre noire, au moins de nom. " Bien sûr, se rappela-t-elle, elle ne connaissait pas l'origine de la guerrière. Et quand bien même viendrait-elle du domaine enchanté, Lulu n'avait jamais entendu parler de cette guerre avant il y a quelques semaines, alors qu'elle était... institutrice, rappelons-le, et plutôt au courant de choses comme l'histoire. " Swain a remporté une victoire avec ses hommes... et ils sont devenus sa garde rapprochée. Et j'ai découvert, je le pense du moins, le secret de sa victoire, ce qui fait de lui un si... fin stratège. " , dit-elle à contre-coeur. Cela lui faisait mal de l'admettre, et pourtant Swain était aussi excellent qu'on le racontait. Qu'importait le roi, dans la guerre... celui qui a le pouvoir est toujours le général d'armée. C'était bien cet homme boiteux qui avait remporté la bataille, et non une dynastie royale.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lumière d'Étro
Masculin
Nombre de messages : 110
Age : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
3/500  (3/500)
Ven 1 Mai 2015 - 23:05

Lulu, la sorcière…. Voilà donc à quoi ressemblait cette femme. L’un des Templiers, généralement volontaire pour prendre les gardes en face de la cellule, n’arrêtait jamais de parler d’elle. Pentaghast entendait encore les paroles de l’homme, attisant le désir envers cette femme auprès de tous ses frères, et cela avait le don d’énerver la jeune femme.

Ne pouvait-il pas simplement accomplir sa tâche et se taire une fois de retour dans les quartiers de son ordre ?

Maintenant qu’elle voyait la prisonnière, elle ne pouvait que pardonner l’ardeur du garde. La tenue qu’arborait la Dame était d’un cruel manque de pudeur, où avait-elle trouvé pareille vêtement ? Et comment osait-elle les porter ? D’un geste de la tête, Pentaghast balayait ses pensées et se concentra à nouveau sur les paroles de l’institutrice.
La garde n’avait aucune idée de la raison pour laquelle la Sorcière avait dépêché son protecteur, mais compris aussitôt une fois les premières paroles prononcées. Elle avait l’impression que chaque malheur dont le Sanctum était touché était l’un de ses nombreux maux de Swain, et c’était sans doute la vérité. La garde retenue difficilement un soupir à la première question de la prisonnière, existait-il vraiment une âme ignorant le conflit entre les adorateurs d’Étro et les hommes du stratège au sein même du château ? Personne ne cherchait à cacher l’animosité ambiante, Pentaghast la première. Une fois sûre que les hommes au bout du couloir ne firent pas attention aux membres du groupe religieux, la Sorcière fit signe à la garde de se rapprocher et d’écouter attentivement.

Depuis que je suis enfermée, j'essaie d'en apprendre davantage sur les hommes de Swain. Sur... ordre du Primarque.
Était-il réellement possible d’en apprendre plus sur le Stratège au sein de cette cellule ? Trois de ses hommes veillaient constamment les cachots, mais parlaient-ils seulement de leur maître. Pentaghast en doutait, mais une telle dévotion envers Hewley malgré l’emprisonnement forçait l’admiration.

J'ai enquêté, à ma manière et... me suis faite prendre mais qu'importe. Vous... vous avez entendu parler de la guerre noire, au moins de nom. Swain a remporté une victoire avec ses hommes... et ils sont devenus sa garde rapprochée. Et j'ai découvert, je le pense du moins, le secret de sa victoire, ce qui fait de lui un si... fin stratège.
La guerre noire… Beaucoup connaissaient son nom, mais peu savait réellement de quoi il en retournait. La garde faisait partie de ceux ignorant totalement son déroulement, elle n’était encore qu’une enfant à cette époque, vivant dans une cage dorée dressée par ses parents. Après cela, Pentaghast ne pouvait qu’acquiescer les paroles de l’institutrice. Swain était peut-être une ordure, mais il fallait reconnaître qu’il n’avait pas volé son titre. Des bruits de couloir alimentaient la légende du Stratège, mais laissaient toujours planer l’ombre sur son déroulement.

La garde reculait de quelques centimètres, plongeant son regard dans celui de la prisonnière. Cela était-il possible, aurait-elle découvert le moyen d’éclairer cette zone d’ombre dans la vie du Stratège ? Si elle disait vrai, qu’elle possédait la réponse, elle était devenue la personne la plus importante de tout le Sanctum. Mais en contre-partie, la serre du corbeau était prête à s’abattre… La Sorcière était en grand danger entre ses quatre murs.

Ma Dame. Si vous dites vrai, que vous pensez connaître la vérité…
Pentaghast tournait légèrement le regard sur la droite, observant les hommes de Swain à l’autre bout de la pièce avant de se rapprocher de la grille.

Vous êtes en danger. Cette grille de fer ne vous protégera pas, aucun de mes frères ne pourra arrêter les fanatiques de cet homme ! Nous ne pouvons que vous féliciter d’avoir accompli cet exploit, mais vous avez signé votre arrêt de mort par la même occasion…
La garde tourna une fois de plus le regard en direction des hommes au fond du couloir, il était possible qu’il attende le moment opportun pour attaquer. Lentement, la main gauche de Pentaghast s’approcha de sa taille et attrapa la poignée de son épée, prête à dégainer.

Le Primarque doit savoir… Vous devez sortir de cette prison…



_______________________________
 
 
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Sorcière
Masculin
Nombre de messages : 78
Age : 24
Date d'inscription : 12/09/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale
XP:
394/650  (394/650)
Dim 31 Mai 2015 - 15:35
" Le Primarque doit savoir… Vous devez sortir de cette prison… "

Déjà la garde ne la regardait plus, fixant du coin de l'oeil les trois hommes de l'armée de Swain... La sorcière s'était attendue à quelques réactions plausibles de la part de l'officier supérieur qu'on lui avait envoyé, dont notamment une grande surprise ou éventuellement une terrible appréhension de la vérité telle que Lulu l'avait apprise. Mais que Pentaghast ne fût pas plus curieuse que ça, jamais elle ne le soupçonna.
Lulu baissa les yeux, doucement, sur la main de la commandante, posée sur la poignée de son épée, prête à la dégainer.


" Assez ! ", dit-elle d'une voix franche mais néanmoins discrète, tandis que sa main se posa avec fermeté sur celle de la garde, celle-là même qui tenait l'épée, passant son bras entre les barreaux. Fronçant les sourcils, la sorcière fit signe à la demoiselle de mettre un terme à cette attitude. " Êtes-vous si sotte ? Engagez le combat et c'est la guerre, commandante. "

Qui diable donc lui avait-on envoyée ? Le devoir et le sacrifice sont de grandes qualités que cette dame avait sûrement... Mais où était donc la sagesse ? Une personne ne méritait pas que l'on mette en danger tout un royaume et une pléthore d'innocents.

" Je ne mourrai pas ici, Pentaghast et... ", s'interrompit-elle soudainement avant de baisser encore le volume de sa voix, ajoutant finalement après une petite seconde de pause durant lesquelles son regard se posa sur les gardes : " Oui, je dois sortir. Mais je refuse que le Sanctum se perde en m'y aidant. "

Et... il n'y avait pas que le Sanctum. Plus encore qu'à son groupe, elle tenait à son monde. Même emprisonnée par son Roi, elle lui restait fidèle. Lulu refusait donc que deux choses importantes pour elle s'entre-détruisent par sa faute. La sorcière retira sa main, agrippant de celle-ci les barreaux qui la séparaient de la templière, regardant celle-ci avec insistance. L'excès de zèle de la jeune femme ne lui plaisait guère, toutefois elle mit le doigt sur une évidence lancinante. Lulu était, la veille encore, en danger constant... A présent, sa survie ne tenait qu'à un fil.

" Je doute que Swain sache que j'ai découvert son atout. Ne tentez rien sans que je vous le dise, compris ? "
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lumière d'Étro
Masculin
Nombre de messages : 110
Age : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
3/500  (3/500)
Ven 5 Juin 2015 - 22:53

Le Templier redonna instinctivement son attention à la Sorcière quand celle-ci posa sa main sur la sienne, la pensait-elle idiote au point de charger tel Galahad dans les troupes du Stratège ? L’expression de son visage semblait l’indiqué, mais Pentaghast ne pouvait lui en vouloir, son attitude envers les fanatiques de Swain était sans équivoque. Aurait-elle pu les expulser de la salle, pouvoir s’entretenir avec la Dame sans devoir faire attention à ses mots, elle n’aurait pas hésité une seule seconde. Malheureusement, et la femme en face d’elle n’avait pas tord, il suffit d’une étincelle pour allumer le plus grand des feux.

Je ne mourrai pas ici, Pentaghast et… Oui, je dois sortir. Mais je refuse que le Sanctum se perde en m’y aidant.
Pentaghast baissa le regard à ses paroles, observant la main de la Sorcière. Elle était enfermée ici depuis des mois, pourtant ses doigts n’affichaient pas les âpres de sa cellule, ses ongles parfaitement manucurés et vernis trahissaient un certain confort. Oui, le Sanctum ne laisserait pas l’un de ses membres croupir dans le plus profond des cachots, mais pouvoir rester coquette…? Le Templier ferma les yeux un instant, balayant ses pensées et se recentrant sur la situation. Elle relâcha son emprise sur sa garde et laissa flotter son bras le long du corps, oubliant l’espace d’un instant les trois hommes à l’entrée du couloir et écoutant les paroles de Dame.

Jamais je n’agirais sans avoir reçu d’ordre…
Malgré elle, Pentaghast détourna ses yeux et observa une fraction de seconde la position des hommes avant de reporter son attention. Ensuite, elle approcha à nouveau son visage des barreaux et murmura aux oreilles de la Sorcière.

Mais, je ne peux pas laisser l’ombre du corbeau planer au dessus de vous sans agir.
Le Templier voyait la bouche de son interlocutrice s’ouvrir, mais l’empêcha de continuer son geste en amenant vivement sa main droite contre les barreaux de la porte.

Votre sécurité est primordiale, que vous le vouliez ou non, quittez cet endroit. Si le Primarque ne trouve pas un moyen de vous sortir d’ici, je le trouverais. Je jure devant la Divine, je ne laisserais pas l’un de ses enfants face au danger que représente le Stratège… Même si vous pensez qu’il ignore tout de votre implication.
Pentaghast fronça les sourcils, le regard inflexible. La politique n’était pas toujours la solution, Lulu était en danger et les discours entre le Roi et le Primarque ne laissaient pas filtrer la lumière d’une quelconque liberté, du moins, jusqu’à ce que le masque de Swain ne tombe. Le Templier n’allait pas jouer les messagers, elle allait devoir faire abstraction des ordres de ses supérieurs et agir en renégat pour la sécurité de la Sorcière. C’était son devoir en temps que Templier, elle se devait de protéger.

Ne me prenez plus pour une sotte, j’agis selon les principes de notre Déesse. Et je ne laisserais pas une de mes soeurs risquer sa vie inutilement dans cette cage…



_______________________________
 
 
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Sorcière
Masculin
Nombre de messages : 78
Age : 24
Date d'inscription : 12/09/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale
XP:
394/650  (394/650)
Mer 8 Juil 2015 - 0:50
Une de ses soeurs ? Lulu haussa un sourcil, subrepticement, le regard posé sur l'oreille et la joue de la guerrière qui lui murmurait quelques promesses. Mais ce n'était hélas que cela, des promesses. Pentaghast était visiblement preuse et pleine de bonne volonté, mais que pouvait une capitaine ou même une commandante face à la puissance de Swain. Ce que Lulu avait découvert sur lui en faisait quelqu'un de difficile à surprendre. Donc... espérer l'aide d'une guerrière du Sanctum dont elle ne connaissait pas la valeur au combat, pour une tentative d'évasion ?

Lulu baissa légèrement les yeux, fixant à présent l'épaulière du soldat, avant de s'éloigner doucement des barreaux de la porte. Une soeur, donc ?... Cela sonnait infiniment creux aux oreilles de la sorcière. Elle n'avait jamais eu de soeur mais quoi qu'il en soit, elle savait qu'une soeur, ce n'était certainement pas ça. Quelle était la fraternité qui liait les deux femmes ? Quel groupe pouvait prétendre être une famille dont on protège chacun des membres. Des mois qu'elle était là, et si vraiment elle avait eu des frères et des soeurs dotés d'épées et de lances, il en aurait été autrement.
Oui, elle était de bonne volonté, Lulu le pensait sincèrement... Mais Pentaghast n'avait rien d'une soeur et ce groupe rien d'une famille. Le Sanctum n'existait pas grâce à l'affection des uns pour les autres, mais uniquement pour répandre un message religieux. Aucun de ses membres n'était obligé d'aimer un autre, alors... en définitive, tout ce qu'il y avait entre la templière et la sorcière, c'était une porte et des barreaux.

Cependant, les paroles de la jeune femme résonnèrent dans sa tête tandis que le silence l'invitait à répondre. Au-delà des lois de ce monde et des ordres du Primarque, cette demoiselle se disait prête à l'aider à sortir de cette prison. Et après tout, aussi intrépide soit-elle, la fougue d'une templière pouvait être utile. Lulu avait pensé à Henri, qui avait quitté le Sanctum très récemment, laissant les Templiers sans chef... mais soyons sérieux, malgré le minimum de respect qu'elle avait jadis pour lui, que pouvait-elle espérer d'un renégat ? Elle ne le connaissait pas et pour cela, pouvait en effet préférer une autre aide... plus jeune, plus loyale et plus téméraire encore.


" Très bien. Toutefois, ce sera à ma façon. "

Elle avait commencé à réfléchir à son évasion, et pour cela, avait repris contact avec quelques vieilles connaissances. Et si à présent, la nécessité de la fuite ne faisait plus le moindre doute, il lui restait tout de même quelques jours avant de mettre son plan à exécution. Angeal ne pouvait pas l'aider sans déclencher une guerre. En prenant tout cela en compte, Lulu devait... laisser quelques jours à la templière. C'était la moindre chose, du moins en espérant que cette dernière se rendait compte de ce pour quoi elle s'était engagée. Une fois l'extraction faite, et cela jusqu'à ce que la situation entre le Sanctum et le royaume du domaine enchanté soit réglée, toutes deux seraient sans doute renégates et recherchées plus mortes que vives par Swain et ses sbires..

" J'ai pu voir Swain, aujourd'hui même, depuis une position qu'il ne pouvait connaître. J'ai façonné une figurine dans laquelle j'ai transposé mon esprit, figurine que j'ai glissée sous la ceinture d'un garde de Swain. Grâce à ce sort quasiment imperceptible, j'ai pu observer ses hommes dans leur caserne avant qu'il ne rompe mon sortilège... "

Cela ne voulait sans doute pas dire grand chose pour l'instant, pour cette jeune femme, toutefois ses propres mots criaient d'évidence, lui semblait-elle. Un sort psychique était par nature ardu à repérer... et pourtant, Swain était venu de nul part jusqu'à la figurine dans laquelle elle avait transposé son esprit, et avec certitude l'avait démasquée.

" J'insiste... Il a rompu mon sortilège, il m'a repérée d'une manière étonnante. Avant même d'entrer dans la caserne, il devait savoir ce que j'avais fait. Ce n'est certes pas strictement impossible mais cela me fit penser... à de l'omniscience. "

C'était un mot fort qui avait un sens très particulier pour les deux croyantes. Et pourtant c'était à cela qu'elle avait pensé lorsque quelques heures plus tôt.

" Sa vivacité ne pouvait être uniquement de la clairvoyance. Avant même de descendre de ses appartements, il devait savoir. J'ai donc utilisé un sort me permettant d'analyser un sort dont je suis témoin... et j'ai compris. Swain voit et entend tout ce que sa garde rapprochée voit et entend. Le secret de sa victoire durant la guerre noire se résume à ceci : Il a autant d'yeux et d'oreilles que de fidèles. J'en suis absolument certaine. "

Lulu adressa un regard aux quelques gardes à quelques mètres de là. C'était littéralement un coup de génie. Il n'y avait rien de répréhensible dans ce sortilège; en cela, non, ce secret qu'elle avait découvert ne permettait pas d'abattre Swain ou de détruire sa réputation. Tout ce à quoi cela servait, c'était qu'à présent, le Sanctum pouvait pleinement craindre la puissance de cet homme.
Pouvoirs et discours ne sont que des épées en bois face à la plus puissante arme qui soit : L'information.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lumière d'Étro
Masculin
Nombre de messages : 110
Age : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
3/500  (3/500)
Dim 26 Juil 2015 - 17:01

Pentaghast restait dubitative après les paroles de la Sorcière et amenait lentement sa main droite à sa bouche, tentant sans succès de cacher l’impact des mots prononcés à l’instant. Était-elle sérieuse ? La puissance de Swain se résumait à une quelconque magie ? Aussi insensé que cela puisse paraître, le Templier n’avait d’autres choix que de croire en sa soeur. Malgré que le terme utilisé par celle-ci faisait écho dans esprit, harcelant son âme comme si elle venait de bafouer le nom de la Divine, Swain serait omniscient. Et aussi stupide que cela puisse paraître, elle détourna son regard une dernière fois en direction des gardes du Stratège, imaginant l’ombre de l’homme et de son maudit corbeau planant sur leurs épaules, son regard perçant pointé sur elle.

La révélation tétanisa la garde, l’empêchant de porter à nouveau son attention à la prisonnière. Il fallut de longues minutes avant que Pentaghast ne soit de nouveau face à la Sorcière, et réponde dans un seul souffle.

Vous faire quitter le Château risque d’être plus ardu que je ne l’imaginais.
Pentaghast n’avait pas prononcé des paroles en l’air, jurant devant la Déesse Mère de libérer sa fille des griffes du corbeau, mais elle ne s’attendait pas à affronter pareil ennemis. À cette heure, elles n’étaient que deux à connaître les véritables pouvoirs du Stratège, et les seules à savoir le craindre. Mais elles avaient de la chance dans leurs malheurs, elles sont les seules à pouvoir se jouer de lui, maintenant avec cet atout, elles étaient à même d’anticiper ses actions.

Du moins, la Sorcière avait été claire sur ce point. Nous ferions à sa façon, et la Garde espérait que la réputation de cette femme n’était pas de la poudre aux yeux.

Votre réputation ne met pas inconnue, beaucoup parlent de vous… En bien, je vous rassure. Mais j’attends avec impatience votre plan pour échapper aux nombreux yeux de Swain.
Il y avait fort à parier que Swain était au courant de la visite de Pentaghast, et qu’il regardait probablement la discussion avec grande attention. Observant chacun des gestes, écoutant d’une oreille attentive le moindre mot prononcé avec trop d’enthousiasme ou imaginant la meilleure façon de se débarrasser du Sanctum. À cet instant, une sombre pensée traversait l’esprit du Templier. La réaction qu’elle venait d’avoir, si elle avait aiguillé l’homme sur les connaissances de la Sorcière ?! D’après Dame Lulu, il ignore qu’elle ait compris quoi que ce soit, mais de voir ainsi agir une garde suite à l’aventure de la Sorcière… Malgré elle, ne venait-elle pas de sceller le destin de la Prisonnière ? Pentaghast baissa le regard et serra furieusement les poings, enfonçant ses ongles dans sa chair et faisant blanchir ses articulations.

Elle rageait intérieurement, martelant son esprit d’avoir été aussi idiote, elle pria de toutes ses forces d’avoir tort, que sa stupidité ne guide les pas de l’ennemi de sa Déesse.

Je ne devrais pas rester plus longtemps, si vous ne vous trompez pas, le Stratège est au courant de ma présence. Il ne faudrait pas réduire les chances de réussite de votre évasion en attirant son oeil, préparer votre plan et transmettre moi vos ordres. De ma position, je préparerais ce que ces murs vous interdisent. Avez-vous une dernière requête ?
Pentaghast restait immobile, tentant de ne plus tourner son regard en direction des hommes du Stratège et attendant les dernières indications de la captive avant que le prochain tour de garde ne commence. La marche à travers les rues de la ville lui changera les idées, après ce qu’elle venait d’apprendre aux fonds de ces geôles, elle en avait bien besoin.



_______________________________
 
 
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Sorcière
Masculin
Nombre de messages : 78
Age : 24
Date d'inscription : 12/09/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale
XP:
394/650  (394/650)
Dim 23 Aoû 2015 - 20:12
" Votre réputation ne m'est pas inconnue, beaucoup parlent de vous… En bien, je vous rassure. Mais j’attends avec impatience votre plan pour échapper aux nombreux yeux de Swain. "

Elle soupira légèrement. Oui, une réputation... Autrefois une institutrice respectée doublée d'une sorcière douée, à présent elle était affublée du galon le plus infâme, celui de prisonnière. Ce qu'elle avait accompli dans le Sanctum lui avait profité un peu, oui. Mais sa réputation, elle, était perdue. Lulu se questionnait d'ailleurs sur comment les parents de ses élèves expliqueraient à leur enfant ce que leur institutrice fabrique en prison. Et si un jour elle sortait, retrouverait-elle son poste ? Elle en doutait un peu.
Les braves gens n'aiment pas que l'on suive une autre route qu'eux, comme l'écrivait le poète.

Mais pour un plan, oui, elle pouvait encore jouir de cette réputation. Dans le bon ou dans le mauvais camp, elle restait une sorcière. Et nul ne doute des plans retors des sorcières, depuis déjà vingt ans.
Lulu regarda la jeune femme, qui était terriblement agitée. Oui, à vrai dire elle n'y avait pas réfléchi jusque-là, toutefois malgré la dureté du visage de Pentaghast, cette dernière était... plus jeune qu'elle, c'était évident. Sa foi pouvait être inébranlable, ses coups puissants et sa détermination sans faille, la commandante n'en demeurait pas moins inexpérimentée. La prisonnière ne lui aurait pas reproché, non. A vrai dire c'est elle-même qu'elle blâmait un peu, à ce moment-là. Car oui, elle allait entraîner dans sa chute une demoiselle d'une petite vingtaine d'années.
Les forts doivent protéger les faibles, selon le Sanctum. Restait à savoir, pour Lulu, lequel des deux la templière était.


" Je ne devrais pas rester plus longtemps, si vous ne vous trompez pas, le Stratège est au courant de ma présence. Il ne faudrait pas réduire les chances de réussite de votre évasion en attirant son oeil, préparer votre plan et transmettre moi vos ordres. De ma position, je préparerais ce que ces murs vous interdisent. Avez-vous une dernière requête ? "

Une nouvelle fois leurs yeux se croisèrent. Plus qu'une bonne idée, cela semblait être une nécessité pour son interlocutrice. Elle semblait si tendue qu'elle en oublierait de respirer. Malheureusement pour elle, Lulu acquiesça. Elle n'aurait d'autres occasions de faire cela, donc...

" Oui, il y a bien quelque chose. "

Elle fit volte-face et se dirigea vers son bureau. Elle s'assit, tranquillement, saisit une feuille de papier ainsi qu'une plume dont elle enduit la pointe d'encre, et écrivit. De longues minutes passèrent durant lesquelles aucune des deux femmes ne parla. Lorsque Lulu finit d'écrire la lettre, elle rangea cette dernière dans une enveloppe avant d'en écrire une autre, avec un contenu plus réduit. Quelques instants après, elle se leva et rejoignit Cassandra à qui elle tendit les deux enveloppes.
Les gardes ne la fouilleraient pas. Lulu gardait tout droit de communiquer avec l'extérieur et Cassandra... était là, en tout cas à cet instant, pour que ce droit soit respecté. Dans un autre cadre, elle faisait passer ses lettres par Aster, toutefois, pour ce cas-ci... elle préférait qu'Aster et Angeal n'aient aucun lien.


" Une lettre est pour Angeal. Apportez-lui mais ne la lisez pas, c'est... très personnel. " avoua-t-elle à bout de voix. " La seconde est pour vous. Elle contient une date et une heure dont vous comprendrez le sens. "

La sorcière s'éloigna de quelques pas de la porte, à reculons et regarda sa complice.

" Merci. Partez, maintenant. "

La guerrière s'éclipsa, non sans la saluer, comme elle était venue. La sorcière la regarda partir depuis les barreaux de sa chambre. Et même lorsque le templier fut en-dehors de son champ de vision, Lulu persista à regarder le couloir où étaient postés les trois gardes de Swain. Une longue minute durant, elle observa leur visage. L'un d'eux finit évidemment par s'en rendre compte et lui rétorqua immédiatement.

" Regarde ailleurs, traînée. "

Qu'importe, elle ne cilla pas à la réflexion et les fixa encore de longues minutes.
L'un des gardes bailla, un autre fermait doucement ses paupières tandis que le troisième s'asseyait à terre. Il ne fallut qu'une vingtaine de secondes supplémentaires pour qu'ils soient tous trois endormis.

Elle retourna à proximité de son bureau, l'air préoccupé.


" Aster. "

" Oh, tu m'as vue arriver, cette fois ! "

La fée apparut, en effet, voletant autour de Lulu comme si elle avait toujours été présente.

" Quelle sale tête tu as ! Tu veux que je règle ça ? "

" Je peux enlever mon maquillage toute seule. Par contre si tu pouvais faire disparaître les marques de coups et de strangulation, cela me semblerait plus utile. "

Aster déglutit et s'exécuta, visiblement un peu embarrassée d'avoir plaisanté sur le sujet de l'apparence. Ce n'était pas le jour, non.

" Désolée, Aster. " reprit Lulu d'une voix sincère. " J'ai passé une journée éprouvante. "

" Enfin, Lou ! Pas de ça entre nous, je suis comme ta marraine la bonne fée ! "

Lulu sourit légèrement et s'approcha de sa bassine d'eau, près de la porte. Elle se mit à genoux et commença à se démaquiller.

" Qui était-ce ? "

" Tu le sais très bien. Tu es dans les alentours depuis quelques heures. "

Une nouvelle fois, la jolie fée sembla embarrassée, ce qu'elle exprima en frétillant ses ailes.

" Tu préparais un coup, je voulais rester dans les parages au cas où... ça se passerait mal. "

" Je sais, ne t'inquiètes pas. Et je te remercie. "

" Donc... Elle est avec nous ? "

La sorcière se releva, non difficilement, endolorie par les quelques coups qu'elle avait subis. Le visage trempé mais pur de tout maquillage, elle se tourna vers Aster et répondit d'une voix calme.

" Je vais t'expliquer très précisément le plan. "
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ainé des Surhommes
Masculin
Nombre de messages : 271
Age : 26
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
239/350  (239/350)
Jeu 27 Aoû 2015 - 21:55
C'était un jour ordinaire, un jour comme les autres... je me suis connecté comme souvent et j'ai vu Révélation... ma vie a changée. Vous donnez un bonus, c'est loin d'être trop généreux ! Ce rp... il s'intègre parfaitement dans la trame du groupe et il vient de vous, il est super bien fait et finit sur une... Révélation ! C'est ce que je voulais et ce que je dande, vous avez pris le risque de faire un truc naze mais loin de là ! Oh mon petit roumain, loin de là !

Vos deux premiers post sont une intro sans faille. Cassandra est tranquille, à la cool quand soudain, y a une alerte... et à partir de là on est à fond, on est pressé. Pour passer Cass doit jouer des coudes et Lulu en chaine "On a pas le temps. "

On sent comme une ambiance de complot dans Révélation... sérieusement, vous mentionnez les gardes qui se rapprochent, les conséquences possibles, les tenants et les aboutissants. Vos deux personnages n'ont pas forcément d'atomes crochues mais de toute façon, elles sont toutes les deux assez pragmatiques pour s'entendre s'il le faut. Y a pas de copinage et ça bosse contre Swain.

Lulu, le coup du psychisme... j'adore, c'était térrible et le suspense que tu m'as foutu à la main... c'était violent !

Cass, tu as cartonné... sur le coup, à rappeler les priorités... t'as très bien joué ton rôle et je pense qu'il n'y aurait pas eu mieux que toi pour le faire.

Je vais noter ça Avancée pour vous deux, les reines du sanctum !

Cassandra 30 points d'expérience + 300 munnies + 1 PS en Force 1 PS en Symbiose 1 PS Vitesse

Lulu 30 points d'expérience + 300 munnies + 1 PS en défense 2 PS en Psychisme

_______________________________

Fiche de compétence
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues
» Enfer et révélations {Tenzouzouille}
» Planète Révélations
» Le temps des révélations
» L'étau se ressère autour de Aristide, révélations accablantes de Ketant,