Derniers sujets
» D'un prêtre à une soldate, et vice-versa
par Kestia Hier à 19:36

» Basique!
par Fiathen Dim 19 Nov 2017 - 22:17

» Absences Aqua
par Maître Aqua Dim 19 Nov 2017 - 21:21

» Conseillère en Urbanisme
par Huayan Song Dim 19 Nov 2017 - 15:13

» Essai en laboratoire
par Cypher Sam 18 Nov 2017 - 16:24

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Sam 18 Nov 2017 - 14:32

» Jet The Hawk! Storm The Albatross! Wave The Swallow! We're the Babylon Rogues!
par The Babylon Rogues Sam 18 Nov 2017 - 13:59

» La Shin-Ra del Sol
par Rufus Shinra Sam 18 Nov 2017 - 10:30

» Froide Noblesse
par Huayan Song Ven 17 Nov 2017 - 19:52

» Tombent les masques
par Abigail Underwood Ven 17 Nov 2017 - 19:25

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Ven 17 Nov 2017 - 11:13

» Absences de Pamela
par Milla Maxwell Jeu 16 Nov 2017 - 16:46

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Jeu 16 Nov 2017 - 5:58

» Il était une fois ... Toxine (Finis pas corrigé )
par General Primus Jeu 16 Nov 2017 - 2:06

» Sauver Tania [Exploit]
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:56


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Cracher dans la soupe !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Argument Imparable
Masculin
Nombre de messages : 315
Age : 26
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
48/1000  (48/1000)
Jeu 19 Fév 2015 - 3:01
J'étais un peu stressé sur le coup... Ahah... Non pas juste un peu. C'est pas non plus que j'avais les chocottes, certainement pas. Juste que j'appréhendais un peu ce qui m'attendait. Comme quand... comme quand tu t'apprêtes à dire à ta meuf que tu la largues, ou encore que tu t'apprêtes à dire à une vieille qu'elle a un cancer du nez. Tu... sens qu'il y a un tout petit instant où tu vas sentir le poids du monde sur tes épaules musclées. C'était plus ou moins à ce genre de truc que je m'attendais. Encore que j'aie à me battre, c'était pas tant mon problème. Non pas que je craignais pas le gars mais... au moins dans la baston, je risque pas de cafouiller !

Donc ouais, ça faisait quoi... une bonne heure que je marchais dans un sentier à travers la forêt du domaine enchanté, en traînant ma claymore derrière moi. J'avais pas eu de problèmes en venant. Ca aurait pu être chaud, c'est vrai, de venir ici après notre attaque sur la citadelle mais non, c'est passé crème. J'ai tenté de me l'expliquer, hein... histoire de pas trop avoir l'air de compter sur ma chance. Y avait évidemment le fait que cette fois-ci, j'étais venu par un vaisseau shin-ra, sans le péter... Que ce monde a du matériel de merde, donc qu'ils avaient pas pu photographié ma gueule quand on avait attaqué... Donc ouais, ils devaient pas se souvenir avec précision de ce qu'ils cherchaient. Et puis je vais pas vous dire qu'y avait masse de gardes du Sanctum dans le concessionnaire, c'était pas le cas. Les nombreux qu'auraient pu repéré ma gueule étaient pas vraiment là.

Et au pire, 'savez... Ils m'ont vu puis ils m'attrapent et puis je leur casse la gueule.

Qui plus est, j'vous dis un truc, là où j'allais... Même avoir la lumière au cul m'aurait pas fait peur.

Ouais, j'étais arrivé à la bicoque... Elle était un peu pourrie, avait l'air abandonnée, et c'était pas du grand luxe. Mais y avait un cochon dans un petit enclos juste à côté de la baraque, ce qui donnait l'impression plus ou moins convaincante qu'à part des fermiers, y avait rien là-dedans.

Bref... J'ai ouvert la porte, sans hésiter, sans regarder autour de moi ou quoi. Je suis entré et...


" Salut les mecs. "

" Salut Jecht. "

" Bonjour. "

J'ai regardé Konstantine, debout de l'autre côté de la pièce. J'ai pris une grande inspiration et tout en gardant ma claymore dans ma main droite je me suis approché d'Ukiyo, assis sur les ruines d'un canapé, je lui ai donné une petite frappe sur l'épaule de ma main gantée.

" Ca fait longtemps. ", que je lui dis avec un sourire. Il acquiesce avec un rictus alors que je m'assieds à côté de lui, le poussant et m'arrangeant une place confortable.

" Tu te remets ? "

" Carrément, mec. J'ai peut-être jamais été aussi en forme de toute ma vie. "

C'était pas forcément vrai mais bon... J'suis un mec et j'me suis promis de plus chialer parce que j'avais un coup de mou.

" Parfait ça. "

J'acquiesce tout en regardant Konstantine qui ouvre une caisse bourrée de glace... de laquelle il sort deux bières. Il m'en lance une avant d'ouvrir la sienne, tout en me fixant.

" Tu vas pouvoir rempiler. "

" Rempiler ? Je fais qu'bosser, en ce moment. "

Konstantine sourit légèrement tout en me regardant... Et il s'assit. Et à l'instant même où ses fesses se sont posées sur son tabouret, son sourire s'est évaporé.

" La dernière chose que t'aies faite, c'est tenter de réconcilier les indiens et les sirènes. "

" Quoi ? " Et là je le regarde, incrédule. " Te fous pas de moi, mon vieux, c'était pour que les indiens se concentrent sur la Coalition noire et les pirates, on..."

" On... ", a-t-il dit un peu plus fort que moi pour me couper... " On a toujours créé les conflits. C'est avec le chaos que nous atteindrons le Kingdom Hearts. Nous ne résolvons pas les problèmes, surtout pas ceux qu'un des nôtres a causé. "

" Ouais mais là c'est du conflit qu'aurait duré six jours ! Faut que les indiens aient une chance contre les pirates si on veut y arriver ! Ca c'est un vrai conflit ! "

" Ne... "

" Et pareil pour les sirènes. Attends mais elles représentent un risque pour personne d'autre que les pirates, c'est tout bénef que la moitié de la galaxie veuille pas qu'elles crèvent. Puis tu sembles oublier que j'suis devenu pote avec les indiens. Maintenant ils vont faire gaffe à ce que je dis ! "

" Dans quel but ? "

" Je... j'en sais rien encore mais on verra. C'est ce qu'on a toujours fait. "

" Bien... nous verrons. "

J'ai regardé Ukiyo, un peu nerveux...

" Il est où Roxas ? "

" Pas là. "

J'ai soupiré. Ca m'arrangeait, pour le coup.

" Bon... je suis pas venu pour ça, Konstantine. "

J'ai bu une longue gorgée de ma bière et je me suis levé, reprenant ma claymore que j'avais déposée contre le lit.

" Je... viens chercher la gamine. "

Oh putain, vous dire comment il m'a regardé. Façon Deniro, le genre comme si je venais de dire une blague. Un léger rictus aux lèvres, le faciès absolument neutre et ses yeux fixés sur moi. Au bout de quelques secondes, il a bu de sa bière mais son expression changea pas pour autant. Ca en aurait impressionné beaucoup mais...
Non en fait ça m'impressionnait pas mal mais je connaissais le truc. Rien dire. Rien essayer. J'étais décidé. Au bout d'une dizaine de secondes supplémentaires, il s'est carressé la joue d'une main, l'air songeur.


" C'est pas prévu, Jecht. "

" Désolé mais je m'en fous. Je la prends avec moi. "

Une nouvelle fois un silence s'est installé. C'était pas une méga ambiance, c'est sûr.

" Non. Nous en avons besoin. "

" Que dalle. Ulti était trempée jusqu'au cou dans l'affaire du pays des merveilles, et pourtant elle a fait que dalle de la gamine. Elle la traînait un peu partout et c'est tout. "

" Il est certain qu'elle pourra nous servir plus tard. "

" Dans quel but ? "

J'avais l'air un peu énervé sur le coup. J'ai regardé Ukiyo, adossé au divan, qui regardait la scène avec un air neutre.

" Tu veux juste ruiner sa vie ? On n'a pas besoin des princesses de coeur alors... c'est bon, quoi ! "

" Elle est un trésor précieux, et pour la Coalition Noire et pour la Lumière. Ose donc dire qu'elle n'est pas un moyen de pression. "

J'ai soupiré, un peu emmerdé... mais genre nerveux, j'ai répondu.

" On fait notre loi, putain ! On s'en fout d'avoir de quoi faire chanter ces connards. Attends mais jusqu'ici, on n'a jamais parlé de nous à personne et brusquement, t'envisages qu'on envoie des lettres de menace et des doigts coupés ?! "

" Sa vie appartient aux Songes. "

" C'est mort. "

" Répète ? "

Konstantine s'est levé à son tour. Son regard est vraiment devenu menaçant à cet instant-là. Je me suis approché d'un pas, ai ramené ma claymore devant moi et l'ai plantée dans le plancher.

" Je suis responsable de sa vie. C'est moi qui l'ai sauvée et c'est moi qui l'ai filée à Ultimécia."

" Tu... tu penses peut-être que nous sommes une belle bande de potes qui font ce qu'ils veulent, en tous lieux et en toutes heures mais... Il y a un chef, ici, Jecht. Et c'est moi. C'est ma prisonnière. "

" T'es plus à la page, Konstantine... Tu penses qu'aux conflits, qu'à la destruction. Mais c'est pas ça notre but. On veut le Kingdom Hearts pour autre chose qu'une lubie à la con de tout détruire. "

" Tu te rebelles un peu tard... "

" Non... Pile au bon moment. J'adorais Ultimecia mais elle est morte. Ca fait moitié moins de nihiliste parmi nous. Pas vrai Ukiyo ? "

Je lui adresse un regard mais il ne réagit pas. Il nous regarde, les sourcils froncés.

" Qu'est-ce que tu suggères ?... "

" ... On a bossé trop dur pour que tu réduises à néant tous nos efforts pour être complets. On n'a pas décidé d'être des connards à temps plein. "

" Je vous ai tous sortis de votre trou... Vous êtes devenu les plus grandes terreurs de l'univers, uniquement grâce à moi ! "

J'ai acquiescé.

" Ouais... et on te remercie. Et c'est parce que t'es notre pote qu'on va pas faire plus d'histoire. Donc... tu te casses et... on continue seuls. Ca va pas changer grand chose. "

Konstantine fit apparaître une grande épée dans ses mains qu'il brandit vers moi, tandis que partout dans la salle apparurent des dizaines et dizaines d'armes blanches, toutes pointées vers moi, immobiles et flottant dans l'air.
Au moindre geste, je me ferais littéralement troué de part en part.


" Tu as peut-être eu l'impression d'être fort, Jecht. Mais je le suis infiniment plus que toi. "

J'ai froncé les sourcils avant de ravaler ma salive... J'avais ma claymore dans la main, c'est vrai. Et il était à portée de mon coup mais... je l'avais déjà vu se battre. Il avait raison, il était nettement plus balèze que je l'étais. Bon !

" Si je dois te casser la gueule, Konstantine, pour libérer Alice et dégager ton cul d'ici... Je le ferai. "

" Je ne l'entends pas ainsi. "

Il se rua sur moi... J'entendis le cliquetis de toutes les armes autour de moi... Si je bougeais, j'étais mort, donc ? J'ai soulevé ma claymore avec facilité, la faisant tourner entre ma main avant de parer le coup de Konstantine. J'en ai connu des gars costauds... Des mecs qui pouvaient presque rivaliser avec ma force que je croyais pourtant infinie ! Des mecs qui, quand nos lames se croisaient, me donnaient l'impression que mon bras allait se détacher de mon corps tant l'impact le faisait trembler.  Y avait Angeal, y avait Auron... puis des tas de types que j'ai butés. Et à côté de ces gars-là, les deux bras de Konstantine faisaient vraiment de la peine.

" ... Comment ? "

Contrairement à moi qui me concentrais sur lui et son épée, lui regardait ses centaines de lames. Elles gigotaient, tremblaient... C'était comme si quelque chose les empêchait d'absolument me défoncer la tronche.

" Tout ça grâce à une putain d'arme, hein ? Rassure-moi, t'es pas à ton max, là ? J'ai même pas besoin de forcer. "

Konstantine "força" et s'éloigna de moi. Il restait habile, oui.

" Ukiyo ? Toi aussi ? "

J'ai regardé notre ami peintre... toujours assis dans le fauteuil. Cet enfoiré ne bougeait pas d'un pouce ! Et putain, il venait tellement de me sauver la vie. Y a pas plus balèze que Konstantine et son arme unique. Mais Ukiyo, lui... était peut-être le seul mec à pouvoir contrôler les centaines de lames que Konst' maîtrisait par la pensée. Sans ça, j'avais pas la moindre chance contre lui.

" Nous n'avons plus besoin de toi. Et je pense qu'Ultimecia aurait été d'accord avec nous... "

" Insiste pas, Konstantine. Sans ton arme, t'es plus rien. "

... Et pourtant j'avais vraiment envie de lui foutre un pain. Pour la simple et bonne raison que plus jamais j'aurais l'occasion d'être plus fort que lui !
Konstantine... à partir de ce moment-là, s'est tout simplement barré, sans un mot. Je m'attendais à un truc de dingue mais non. Ses lames ont disparu, ainsi que son épée, et pour finir lui-même.
Je sais pas ce que ça m'a fait mais quand je l'ai vu s'en aller, j'ai pensé aux Songes, au début. On n'était pas seulement des potes, non... nous étions la meilleure troupe de combattants possibles et imaginables. Ultimecia et sa magie... Ukiyo et son pouvoir psychique et moi et ma force. Ca avait été trop longtemps entre nous trois.

On est restés là, immobiles pendant un long moment, Ukiyo et moi. Avant que je finisse par briser le silence.


" C'est dingue ce que Ultimecia peut me manquer. "

" Je ne savais pas que tu tenais à ce point à elle. "

J'ai acquiescé avant de planter une nouvelle fois ma claymore dans le plancher.

" Elle couvrait nos arrières. Et avec elle, on savait où on allait. "

" Oui. "

" Merci, mec. Tu m'as sauvé les miches. Ca m'aurait fait chier de crever comme ça... "

" Je suis assez d'accord avec ce que tu lui as dit. "

" Et Alice ? Tu me laisses l'emporter ? "

" Je m'en fiche, ça ne me regarde pas. Mais tu assumes. Ce sera à toi de la protéger... et je n'irai pas me battre pour la récupérer. "

" Ouais, ça marche. "

Ukiyo s'est levé et est parti. Vrai que... c'était pas le lieu le plus glam' de la terre. 'Fin c'était bien simple. Quand on se barrait tous d'une planque, on l'abandonnait par la même occasion. On reviendrait plus ici.
Je me suis enfoncé dans la maison, cherchant des pièces adjacentes avant d'enfin tomber sur une porte... que j'ouvris en forçant un peu. Je la vis, assise sur son lit, à lire un livre... Une jolie ado aux longs cheveux blonds parfaitement coiffés, et de grands yeux bleus. Ses habits, c'était plus ou moins le même délire qu'avant. C'est pas ça qui m'étonnait... J'avais dit à Ultimecia de bien la traiter.

Mais ça m'a choqué. Je m'étais pas rendu compte que je l'avais quittée si longtemps.


" Alice ? "

Elle m'a regardé, curieuse. C'est qu'au bout d'une dizaine de secondes qu'elle parût enfin étonnée. Genre "Oh pardon, je communiquais avec les esprits ! C'est pour quoi ?". Et ouais, ça m'a rassuré parce qu'elle avait l'air super contente de me voir. Elle s'est approchée de moi en courant et... juste avant de m'atteindre, elle a ralenti, a hésité un instant et... m'a giflé genre violent.

Je dis violent parce que j'ai eu méga mal ! C'est une princesse de coeur ! Sa salive est sûrement capable de dissoudre un sans-coeur, alors une gifle ?! C'était genre absolument désagréable !


" Oh Jecht ! "

Là elle m'a sauté dans les bras et m'a serré fort dans les siens. J'ai pas pu m'empêcher de rire, genre un rire de con, tant ça m'a rassuré qu'elle me déteste pas de tout son être.

" Ca me fait tellement plaisir que tu aies pris la peine de venir me rendre visite ! Combien de temps cela fait-ce ? Quatre longues et pénibles années durant lesquelles je dus expier une peine que je ne suis pas certaine d'avoir mérité ? "

Ouais, bon... Elle m'en voulait quand même vachement !

" Ouais, je... tu sais... J'ai eu beaucoup de boulot ! "

" Passons ! Veux-tu du thé ? "

J'ai sourcillé... j'ai genre regardé la salle dans laquelle on était. Y avait une petite armoire de merde, de la poussière, mais pas vraiment de tasse.

" Euh... t'as du thé ? "

" Non mais nous pouvons l'imaginer. "

... Ouais. Le plus marrant devait être qu'elle me regardait avec tout le sérieux du monde. Mais j'ai rien dit du genre "Toujours aussi cinglée ? ". Je pense qu'avec ce qu'elle a enduré, c'était plutôt une chance que ça n'ait pas empiré.

" On remet ça à plus tard. Je te propose qu'on ne traîne plus trop. Je te ramène auprès de Belle. "

" Oh ! "et franchement, elle avait l'air comblée ! " Partons au plus vite ! Le temps que je rassemble mes affaires ! "

... J'ai regardé sa chambre et...

" Tes affaires aussi, tu vas les imaginer ? "

" Et cela peut me prendre plusieurs heures. "

_______________________________
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Serveuse ? Il y a un insecte dans ma soupe. [pv. Miko]
» On ne crache pas dans la soupe (LIMA)
» Un corps dans la soupe
» Soupe de citrouille servie en son carosse...
» J'irai cracher sur vos tombes