Derniers sujets
» Froide Noblesse
par Huayan Song Hier à 19:52

» Tombent les masques
par Abigail Underwood Hier à 19:25

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Hier à 11:13

» Absences de Pamela
par Milla Maxwell Jeu 16 Nov 2017 - 16:46

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Jeu 16 Nov 2017 - 5:58

» Il était une fois ... Toxine (En cours )
par General Primus Jeu 16 Nov 2017 - 2:06

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Shadow Mer 15 Nov 2017 - 16:46

» Sauver Tania [Exploit]
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:56

» Déménagement
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:34

» Contrats - Demande de Mission
par Merrion Dexelo Mar 14 Nov 2017 - 23:00

» Fiche d'Identité de Narantuyaa
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 9:17

» Attaque Nocturne
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 2:54

» Avant de poster dans Histoires de Grimm...
par General Primus Mar 14 Nov 2017 - 0:15

» L'âme d'un chercheur
par Huayan Song Lun 13 Nov 2017 - 15:45

» La fiche d'identité de D.Va
par D.Va Lun 13 Nov 2017 - 15:03


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Crépuscule
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Clé du Destin
Masculin
Nombre de messages : 1036
Age : 21
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 25/06/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3689/3500  (3689/3500)
Lun 16 Fév 2015 - 20:19
    Assis, sur les hauteurs du château, je contemplais la belle fin d'après-midi que m'offrait l'horizon. Le ciel d'une teinte orangée était parsemé de quelques petits nuages blancs. C'était le crépuscule. Même si celui ci était agréable à regarder, il fallait dire qu'il faisait pâle figure comparé à celui qui, il y a maintenant des années, décorait de façon permanente le ciel de la Cité.

    Pas un bruit, pas un signe de vie. Le Vent qui soufflait plus tôt dans la journée s'était tut, pour ne laisser qu'un calme plat sur le Château Disney. De là où j'étais, je pouvais voir les dernières personnes revenir de mission pour aujourd'hui, ainsi, je vis Tifa revenir avec quelques égratignures suivie d'un petit quart d'heure, de Freyja. Je pouvais aussi voir la « Dame », déambuler dans les couloirs du château, aboyant ses ordres sur ses gardes... Une journée banale en somme.

    Moi, je n'étais pas parti en mission aujourd'hui, ni hier, ni avant-hier... Je n'étais pas sorti depuis bien deux semaines. Je restais là, au Château, à ne rien faire. J'avais besoin de repos, oui, mais c'était surtout ma rencontre avec Raido qui m'avait quelque peu chamboulé. Il y a avait Sora aussi qui était revenu, et même si c'était une bonne nouvelle, il était strictement interdit d'aller le voir...

    Je relevai les yeux vers le ciel, et en déduis qu'il était l'heure du repas. Il fallait que je traverse le château et que je rejoigne l'immense salle qui nous servait de cantine. Dans cette salle, il y avait de longues tables de bois, assez longues pour contenir une bonne partie du château, et dessus se trouvaient pas mal de choses. Enfin... Tout le monde sait à quoi ressemble un repas.

    Je sautais en contrebas pour atterrir dans la cour extérieure. Je me redressais et entamais une bonne marche jusqu'à la salle où devaient déjà se trouver la moitié du régiment. Les Gardes aimaient bien ce moment de la journée en général. C'était comme une récompense pour leur effort quotidien même si, j'étais pas sûr que faire la plante verte au bout d'un couloir soit très gratifiant.

    Enfin, je déambulais dans les couloirs du château jusqu'à arriver à la Salle d'Audience. Je jetai un rapide coup d'oeil dans la salle, voir s'il n'y avait pas Cissneï, ou même quelqu'un d'autre, mais non. Je devais probablement être en retard...

    Je continuais donc, d'un pas plus pressé mon pèlerinage vers … la nourriture, jusqu'à me stopper net. Un flux de ténèbres venait d'apparaître tout près, et il venait de s'éteindre aussitôt. Immédiatement je pensais à un portail, aussi je décidais de m'approcher prudemment, sans oublier de dégainer mes armes.

    Je marchais donc prudemment jusqu'à arriver dans une porte de bois blanc. La présence derrière n'avait plus rien de ténèbreux, c'était même une présence qui m'était familière. Je ne baissais pas ma garde et rentrais dans la pièce.

    J'ouvris donc la porte avant de voir au milieu de la salle une silhouette qui ne m'était pas inconnue. C'était une jeune femme blonde, face contre terre, vêtue d'une robe d'un blanc éclatant, … maculée de sang. Je l'aurai reconnue entre mille.

    J'accourus à son secours, lachant mes armes qui disparaissèrent dans un éclat de lumière et de ténèbres et la pris dans mes bras. Elle semblait inconsciente, et elle était blessée au bras.

    Elle était toute faible, aussi je tentais de lui redonner des forces a l'aide d'un sort de soin. Un courant d'air nous enveloppa et disparut aussitôt que j'eus lancé le sort.


    Naminé ? Naminé ! Tu m'entends ? Réveille toi !

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Magicienne
Féminin
Nombre de messages : 46
Age : 21
Date d'inscription : 04/02/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
74/200  (74/200)
Mar 17 Fév 2015 - 15:11
J'ignore depuis combien de temps, j'attendais là, agonisante au sol, mon énergie magique se regénèrais très lentement, même avec elle, je n'était pas capable de me soigner. Lentement au fur et à mesure que mon sang s'écoulait sur le carrelage dur et froid, je sentais mon énergie faiblir, à tel point que je n'étais même pas capable d'ouvrir les yeux, ni même d'émettre le moindre geste.

Mon seul espoir était que quelqu'un me trouve, pour m'aider à me soigner et vite, sinon cette fois je quitterais définitivement ce monde, je sentais déjà mon esprit s'enfoncer dans les ténèbres, plus il s'enfonçait, plus revenir vers la lumière me semblait impossible, bientôt, toute sensation de froid ou de douleur disparaissais, je me sentait...Engourdie...

Alors que je me sentais perdu, une douce chaleur se fit sentir sur mon bras gauche, au niveau de ma blessure ... Je n'étais plus senser ressentir quelque chose... Que cela pouvait'il bien être ? Ce n'était pas une mauvaise sensation, de plus je sentais mon corps reprendre peu à peu ses forces... Au moins assez pour pouvoir bouger à peu prêt normalement...

Face à cela, malgré ma faiblesse un doux sourire rassurant parcourut mes lèvres, bien sûr, ce n'était qu'une façade, je n'aimais pas que mes amis s'inquiètent pour moi, même dans les pires situations, puis finalement ses quelques mots franchirent mes lèvres.


-Je... Je te l'avais dit n'est-ce pas ? On s'est retrouvé pour de vrai... Comme promis.

Instinctivement, j'essaye de me relever, m'appuyant sur mon bras gauche en grande partie guéri. C'est là que les évènements précédents me revinrent en mémoire... Maculer de sang... Sang qui ne pouvait être que le mien...  Le Colisée... L'entraînement, puis finalement les sans cœurs, aussitôt, je lança un regard inquiet à Roxas.

-Je... Je M'entraînais au Colisée... Quand j'ai été attaqué par des sans cœurs... Je M'entraînais au Colisée... Mais il doit y en avoir encore...

Voilà, Roxas était maintenant au courant, j'en étais sûr, lui, il saurait quoi faire, il se débrouillait bien mieux que moi en combat, il saurait qui prévenir contrairement à moi qui n'était là que depuis peu de temps, moi, je voulais bien revenir là-bas pour voir ce qu'il en était, mais y aller dans cet état toute seule n'était que folie pure et simple.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Clé du Destin
Masculin
Nombre de messages : 1036
Age : 21
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 25/06/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3689/3500  (3689/3500)
Mar 17 Fév 2015 - 18:41
    Il était vrai qu'elle m'avait fait cette promesse, même si ce ne devait pas être les circonstances que nous avions souhaité.. Encore un peu faible, elle se redressa, prenant appui sur son bras qui était apparemment guéri maintenant. Moi, je ne pouvais m'empêcher d'esquisser ce sourire triste. Elle venait d'échapper belle, mais comment aurait elle fait si personne n'était passé par là, ou pire, si elle n'avait même pas eu la force de revenir jusqu'au château.

    Pire encore, Naminé me semblait étrangement vide. Ses émotions, ce qu'elle affichait, ne semblaient pas réelles et, si à l'époque je ne l'avais pas remarqué puisque que j'étais dans le même cas, j'étais triste de constater cela.

    Paniquée, elle se mit à me raconter la cause de ses blessures, elle parlait de sans cœurs et de Colisée, qu'elle y était partie s'entraîner. Je baissais la tête. Qui avait eu idée de l'envoyer là-bas ? Cissneï ? Qu'est-ce qui lui était passé par la tête ? Enfin, je refoulai le peu de colère qui commençait a monter en moi et commençais a rassurer Naminé.


    Laisse les sans cœurs pour le moment. A l'heure qu'il est, ils doivent déjà être repartis. Dans le doute, j'en parlerai à Cissneï, notre cheffe à tous. Ça me faisait bizarre de dire ça, tiens. Mais pour l'instant, il est hors de question que je te laisse seule. Même au Château on peut trouver des sans cœurs maintenant !

    Il est vrai que depuis la destruction de la pierre angulaire par cette garce d'Arachné, les sans cœurs prenaient de plus en plus de terrain. Il n'y avait que nous pour les repousser, et, si au début ils n'étaient que peu, maintenant il arrivait de voir quelques marées noires débouler dans un couloir.

    Il s'en est passé des choses depuis que tu as disparu.. Il.. Il faut que tu te reposes, si tu veux je peux t'emmener à l'infirmerie, sinon je peux te trouver une chambre si tu n'en as pas encore... Nous nous occuperons de ces sans cœurs plus tard.

    Je ne pouvais penser à autre chose que Naminé, submergée par les sans cœurs rendant son dernier souffle dans le terrain d'entraînement du Colisée. Maintenant que je l'avais retrouvée, j'avais peur de la perdre une nouvelle fois. J'attendais donc sa réponse, espérant ne pas avoir été trop brusque. Après tout, elle revenait de loin.

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Magicienne
Féminin
Nombre de messages : 46
Age : 21
Date d'inscription : 04/02/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
74/200  (74/200)
Mer 18 Fév 2015 - 15:19
Silencieusement, j'écoutais les paroles de Roxas tandis que je me relevais avec un peu de difficultés, il était sûr qu'il me faudrait du temps pour me remettre de mon escapade au monde d'Hercule, même si mon bras était guérie, j'avais utilisé beaucoup d'énergie là-bas .

De plus, il avait raison, même ici, on pouvait être en danger, surtout si on était seul, j'avais eu la mauvaise surprise de le constater quelques jours auparavant... D'où ma merveilleuse idée d'aller m'entraîner au Colisée... Qu'elle idiote, je faisais franchement, j'aurais dû me renseigner auprès de quelqu'un avant de partir là-bas... Mais à qui l'aurais-je demandé ? Je ne savais pas ou étais Sora, ni Donald et Dingo, je n'étais pas au courant que Roxas était dans les parages non plus. Même Kairi et Riku répondaient au dénommées absents... Quant au reste des personnes, je ne les connaissais pas donc je ne leur parlais pas trop...

Quelque part, je devais dire que l'attention de Roxas envers moi, ne me laissait pas indifférente... Peut être me trompais je, mais il me semblait bien plus attentionné que la dernière fois, inquiet aussi... Mais cela, vu la circonstance, c'était parfaitement normal, c'était grâce à lui si je me sentais bien mieux à cet instant.

Mon sourire, qui se voulait avant rassurant, se fit légèrement plus doux, tandis que ma main droite se retira de mon bras guéri, pour prendre une des mains de Roxas délicatement.

-Je te remercie beaucoup Roxas, pour tout ce que tu as fait pour moi, il est vrai que... Beaucoup de choses ont changerés, j'ai pu m'en rendre compte par moi-même, que ce soit à l'extérieur ou même moi...

Mon regard souriant baissa un peu, tous ses pouvoirs dont je n'avais pas la connaissance me mettaient... Mal à l'aise, je pense que je n'appréciais pas l'idée d'être...une simili avec des pouvoirs inconnus. Mais je ne voulais pas causer plus de soucis à Roxas, cela ne devait sans doute se passer que pour moi, c'est pourquoi je relevai la tête et lui fis un sourire encore plus grand avec plus d'entrain.


Ses quelques jours... Il est vrai que nous devons parler de tout ceci avec notre ... Chef, que je n'ai pas eu l'occasion de voir pour le moment, et ... Oui, je pense qu'il me faudrait une chambre car... J'étais un peu préoccupée et je n'ai pas beaucoup dormi, c'est vrai... En plus...

Mon regard et ma main libre se posèrent sur mon ventre tandis que je regardais l'état de ma robe.


-Je crois que je commence à ressentir ce que les autres appellent la faim et la soif... C'est fort étrange, je n'éprouvais pas cela avant... Du moins pas aussi fort donc cela me surprend un peu. Et puis, je ne suis pas vraiment dans un état que l'on pourrait dire présentable... Il va falloir que je me trouve d'autres vêtements.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Clé du Destin
Masculin
Nombre de messages : 1036
Age : 21
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 25/06/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3689/3500  (3689/3500)
Mer 18 Fév 2015 - 16:34
    Heureusement, elle semblait maintenant aller bien mieux. Des tonnes de questions me venaient à l'esprit, mais je préférais la laisser se reposer pour l'instant, elle en avait bien besoin.

    Elle se releva, me prit la main et me remercia. Je lui répondis, gêné, que c'était tout à fait normal. Puis, elle me dit qu'énormément de choses avaient changé. J'aurai bien voulu lui expliquer la situation actuelle, mais ce n'était vraiment pas le moment. Pour l'instant, tout ce qui comptait c'était qu'elle se rétablisse et pour ça, rien ne valait mieux qu'un bon repas et une bonne nuit de sommeil !


    Pour tes vêtements, on va aller regarder si on a quelque chose pour toi en premier. Si après ça tu as toujours faim, nous pouvons toujours passer dans les cuisines du château, où même rejoindre les autres qui doivent être en train de dîner, c'est comme tu veux. Il doit encore rester de quoi manger à cette heure là... enfin je crois. Et ensuite, nous te trouverons une chambre. Tu pourras t'y reposer, et surtout récupérer ! Je dois dire que te voir dans cet état me fait un peu peur, dis-je souriant tant bien que mal.

    Je l'invitais donc à prendre la route, et nous sortîmes de la petite pièce où, quelques minutes auparavant, je venais de la trouver. Je marchais lentement pour que Naminé puisse suivre. Cela étant dit, je ressentais quand même un malaise. Elle semblait si fragile, et j'avais peur de ne pas réussir à la défendre en cas de problèmes. C'était vrai, a n'importe quel moment, des sans cœurs pourraient surgir, et ceux-ci devenant de plus en plus nombreux et robustes... Non. S'ils venaient jouer les trouble-fête, je les renverrai immédiatement d'où ils viennent !

    Nous étions presque arrivés à mi-chemin, on pouvait entendre au loin ces bruits de rires, de couverts, de chants aussi qui provenaient de la salle a manger. Ce soir, la bonne humeur était au rendez-vous on dirait !

    Puis finalement, cette question qui me trottait dans la tête, je ne pouvais pas attendre, je voulais savoir.


    Naminé... dis-moi, où étais-tu passée pendant tout ce temps ? J'ai eu l'occasion de visiter tout les mondes connus, sans exceptions, et ça plusieurs fois, mais jamais je ne t'ai trouvée. Ni toi, ni les autres d'ailleurs...

    Et par les autres je pensais évidemment à Sora, à Xion, et évidemment à Axel, même si pour ce dernier... les choses s'étaient avérées beaucoup plus compliquées que prévu..

    Enfin nous nous arrêtâmes devant la porte de la buanderie. Habituellement occupée par les balais magiques, il se trouvait que la pièce était déserte. Je montrais la porte de la main


    Bon eh bien, nous y sommes. J'espère que tu trouveras ce qu'il te faut dedans. Je t'attends ici. Prends ton temps.

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Magicienne
Féminin
Nombre de messages : 46
Age : 21
Date d'inscription : 04/02/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
74/200  (74/200)
Jeu 19 Fév 2015 - 17:57
Nous avions donc convenu, qu'il fallait me trouver de nouveaux vêtements ainsi que de quoi faire un bon repas avant de me trouver une chambre, face à cette proposition, je ne pouvais qu'accepter, donc hocher la tête.

Je ne pouvais cependant m'empêcher de penser que le sourire de Roxas était forcé, il était encore inquiet et par ma faute. C'est sans dire un mot que nous continuâmes notre chemin dans les vastes couloirs du château, moi, je marchais dans une allure plutôt calme, les mains jointes devant moi, un regard en biais m'indiqua que Roxas était sur ses gardes. Sans doute craignait'il une nouvelle attaque de sans cœurs.Bientôt nous arrivâmes devant buanderie , au loin, je pouvais entendre des voix plutôt animées venant du self, il devait sans doute se passer des choses là-bas.

Enfin, la question qui semblait le plus tenir à cœur mon compagnon franchi ses lèvres, question à laquelle je ne pouvais que soupirer, moi-même, je me la posais cette fameuse question, sans réfléchir, j'aurais pu répondre que, mon dernier souvenir à été quand je suis enfin revenu vers Kairi. Mais cela me semblait bien faux, il manquait quelque chose, une ou plusieurs pièces au puzzle qu'était désormais ma mémoire plus que défaillante, sans réfléchir, je décrivis les images qui me venaient à l'esprit.


-À vrai dire, j'aimerais moi-même pouvoir répondre à cette question, les images qui me viennent en tête me font penser à ... Une Jungle, très profonde avec pleins de gorilles... Et il y avait une jeune fille là-bas... Puis ... Plus rien... Le noir total, seul subsiste, l 'impression de ne plus rien ressentir, d'être paralysé dans le noir... Avant finalement de me faire poursuivre ici par des sans cœurs... Tu vois ? Même pour moi, c'est plutôt confus...

Sur ses mots, je rentrai dans la buanderie en fermant la porte derrière moi, cherchant un quelconque vêtement potable à me mettre, puis ho miracle, je suis tombé sur une robe blanche ressemblant à la mienne, mais en légèrement plus courte, c'est un quart d'heure plus tard, que je sortit de la buanderie, le temps de tenter d'arranger quelque peu mon apparence, tenant dans mes bras les lambeaux de ma robe.

- Voilà, je suis prête, il ne manque plus qu'à déposer les débris de ma robe quelque part...


En effet, oui, j'avais toujours faim, et pour une fois, cela ne me dérangeait pas du tout de manger en compagnie de quelqu'un... J'espère qu'il en était de même pour Roxas.



- Mais tu sais... Je comprendrais si tu désirais faire autre chose pendant que je mange, j'imagine que tu dois être très occupé...

C'est à ce moment-là, que certaines de ses paroles d'avant m'avais perturbé ? Pourquoi pas avant ? Sans doute était trop fatigué.

- Mais... Si du coup, tu as autant voyagé sans retrouver les autres... Peut être leur est'il arriver la même chose qu'à moi ? Si c'est le cas, je ne peux qu'espérer qu'ils finissent par revenir, ils ont connu pire non ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Clé du Destin
Masculin
Nombre de messages : 1036
Age : 21
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 25/06/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3689/3500  (3689/3500)
Ven 20 Fév 2015 - 12:58
    Pendant que Naminé était partie se changer, je réfléchissais. Ce qu'elle venait de me décrire était horrible, et pourtant, elle venait de me décrire tout ça le plus simplement du monde. C'était étrange, et perturbant. Elle semblait avoir besoin d'aide, c'était presque certain.

    Elle avait aussi parlé d'une Jungle, ce devait être un de ces mondes qui avait disparu... Je commençais a me demander s'il était possible qu'elle se trouve sur ce monde lorsqu'il disparut dans les ténèbres, ça expliquerait bien des choses.

    Puis, Naminé sortit de la buanderie, les restes de son ancienne robe a la main. Elle avait réussi a trouver une robe presque à l'identique de celle qu'elle portait habituellement, et qui lui allait bien. Je m'approchais d'elle, et la débarrassais des restes de l'autre robe pour ne pas qu'elle tâche la nouvelle.


    Tu sais... Je comprendrais si tu désirais faire autre chose pendant que je mange, j'imagine que tu dois être très occupé...

    Moi occupé ? Evidemment que non, j'avais passé ma journée à rien faire. Mais ça, j'allais pas m'en vanter, c'est comme si j'en avais un peu honte. Faut dire que ça faisait quelques semaines maintenant que je déprimais, que je n'étais plus utile au groupe... Tout s'enchaînait si vite, la vérité sur la mort d'Axel, l'arrivée de Sora, puis celle de Naminé... Non, c'était décidement pas le moment de s'attrister, elle était là, à côté de moi, je devais en profiter !

    Non, non, je préfère rester avec toi, si ça ne te dérange pas, dis-je en souriant de plus belle. La Salle a Manger est juste là, prie simplement pour qu'il reste des trucs sur la table, j'ai déjà vu des gardes sortir de là pendant que tu te changeais.

    Je m'apprêtais a faire un pas vers notre destination lorsqu'elle reprit la parole.

    Mais... Si du coup, tu as autant voyagé sans retrouver les autres... Peut être leur est'il arriver la même chose qu'à moi ? Si c'est le cas, je ne peux qu'espérer qu'ils finissent par revenir, ils ont connu pire non ?

    Je baissai la tête. Je ne pouvais pas lui en vouloir, elle n'était au courant de rien. Je sentis comme un pincement dans ma poitrine. Énormément de choses me revinrent en tête immédiatement, comme des flashs. La Clocher de la Gare, le sous-sol du manoir, Illusiopolis, Sora, Axel, Naminé, la plage des Îles du Destin, tout ce qui avait un rapport plus ou moins éloigné avec ceux qui étaient mes amis. Mes yeux commencèrent à me brûler un peu, je me retenais.

    Ça faisait quelques secondes que je bougeais plus, perdu dans mes pensées. Qu'est-ce qui n'allait pas avec moi ? Sora était à une cinquantaines de mètres de moi, Naminé était toute proche et, bien qu'elle me faisait aller bien mieux de par sa présence, je ne pouvais m'empêcher de me sentir inutile.

    Je relevai la tête, chassant toutes ces mauvaises émotions, et tentais de me ressaisir.


    Je ne pense pas qu'ils aient connu pire, non. Mais si tu veux, on pourra en discuter autour de la table, je m'en voudrais de te faire attendre encore pour le repas, dis-je en frottant l'arrière de ma tête.

    Je l'invitais donc à rentrer dans la Salle à Manger en faisant un geste de la main, comme pour la faire passer devant. Nous rentrâmes, et, à l'intérieur, il n'y avait déjà plus grand monde. Soit qu'ils étaient repartis à leur poste, soit qu'ils étaient partis se reposer. Je saluai les rares personnes encore présentes.

    Comme toujours les gardes avaient organisé une véritable razzia sur tout les plats, aussi il ne restait pas grand chose. Je partis chercher un plateau à Naminé et le lui tendis.


    Prends tout ce que tu veux, ne te gêne pas, tu es ici chez toi, maintenant. Moi, je vais aller m'asseoir, je t'attends, ne t'inquiète pas.

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Magicienne
Féminin
Nombre de messages : 46
Age : 21
Date d'inscription : 04/02/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
74/200  (74/200)
Ven 20 Fév 2015 - 17:23
Il semblerait d'après Roxas, que je devais me soucier, de la quantité de nourriture qu'il restait au self. Mais face au regard qu'il eut suite à mes paroles, ce problème passa rapidement au second plan, Roxas était'il dans cet état par ma faute ? Oui sans nul doute, pour moi les paroles que je prononçais me laissaient indifférente, mais sans doute pas lui.

C'est à cet instant que je me rendis compte que lui, il avait dû vivre beaucoup de choses, bonnes et mauvaises, qui avait du changer sa façon de voir les choses... Alors que moi... Je n'avais rien vécu ni rien ressenti... Ou presque. Quoi qu'il en soi, je n'aimais pas voir Roxas triste, que ce soit ma faute ou non, le truc, c'était que je n'avais pas beaucoup d'expériences dans les relations humaines... Je ne savais pas comment tourner la situation et faire en sorte que mon compagnon puisse me faire un vrai sourire sans arrière-pensées.

-Si en parler te rend triste, alors je ne veux plus en parler, j'aimerais pour une fois vivre un jour comme les autres avec quelqu'un dont la présence me rend à l'aise, surtout avec toi, et je compte faire en sorte que tu puisses vivre un bon moment avec moi... Vraiment, pardonne-moi, mais je ne suis pas doué pour... Rendre heureux les gens... Mais j'espère qu'avec toi... Au moins aujourd'hui pour nos retrouvailles, j'arriverais à te rendre heureux l'espace de quelques instants.


J'avais dit cela sur un ton qui se voulait déterminer et doux à la fois, en prenant le plateau qu'il m'avait tendu, quand un raisonnement me venait en tête, je me demandais si Roxas avait mangé, sans doute que non, il avait été trop occupé pour me soigner, voilà une occasion de rattraper un peu mes erreurs envers lui.

C'est pourquoi, le plateau dans mes mains, je partis à la table ou le peu de nourriture qu'il restait, il en restait à peine une part, pas assez pour Roxas et moi... Tant pis, je remplis le plateau convenablement pour moi et vint déposer le plateau à la table ou était mon ami.

-Ne bouge pas, je reviens !

Je partis chercher un plateau et une assiette vide, ainsi qu'un verre d'eau, une pomme et des couvert, avant de déposer ce plateau juste devant Roxas. Là, je me mis devant mon assiette remplie de purée et de viande, armé d'un couteau et d'une fourchette, je découpai cette viande à moitié, pour mettre la fameuse moitié dans l'assiette de Roxas, pareil pour la purée, une partie fut déposée dans l'assiette du blond à côté de la viande.

Je disais cela en m'assaillant devant lui, les mains jointes sous mon menton, avec un sourire plutôt doux pour accueillir sa réaction. Vous aviez vraiment cru que je ne partagerais pas volontiers mon repas avec lui ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Clé du Destin
Masculin
Nombre de messages : 1036
Age : 21
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 25/06/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3689/3500  (3689/3500)
Ven 20 Fév 2015 - 18:26
Lorsque je la vis poser le plateau devant moi, et partager le peu de nourriture qu'elle avait réussi a trouver avec moi, je ne pus cacher un sourire lorsque je la remerciai. Elle était si gentille ! Et les quelques paroles qu'elles m'avait adressé juste avant me confortait dans ses pensées.

Je n'arrivais pas à imaginer qu'au vu des temps qui courent, que quelqu'un pourrait être aussi doux et emprunt de gentillesse. C'était presque irréaliste. Mais était-ce elle, qui avait un comportement différent de nous, ou nous qui étions trop absorbés par ce qu'il se passait ?

Naminé me faisait remettre plein de choses en question. Elle débarquait de nulle part, était totalement extérieure à ce qui se passait autour, elle était restée elle-même. J'étais quelque part soulagé d'avoir a faire a la même Naminé que j'avais connue autrefois.


Tu sais, tu n'as pas tellement à faire d'efforts pour que je sois heureux. Le simple fait que tu sois là, que je sache que tu vas bien, ça me suffit. A vrai dire, même si je n'en donne pas l'air, ça fait bien longtemps que je ne me suis pas senti aussi... soulagé. Ça va bientôt faire cinq années. Cinq années que je vous cherche tous, et savoir qu'enfin tu es là, c'est beaucoup.

A prononcer ces quelques phrases, j'ai pris un sacré coup de vieux. Cinq ans déjà... Il s'en est passé des choses ! Et la voir maintenant ici, c'était comme une conclusion à tout ça. Évidemment, il ne fallait pas oublier Sora qui était retenu prisonnier quelques étages au dessus, mais je ne me faisais pas de souci pour lui, il allait sortir bien assez tôt !

J'espère que tu te plairas ici ! Je ne suis pas sûr que tu sois déjà passée par ici, mais, c'est un bel endroit. J'aurais aussi aimé te dire qu'on y est en sécurité sauf que... ce n'est plus trop le cas. Ni ici, ni ailleurs en fait. Il faut constamment rester sur ses gardes, et je peux te dire qu'à la longue c'est épuisant.

Je pris une pause.

Excuse moi si je radote. C'est juste que... Où que tu ailles, s'il te plaît, fais moi la promesse de toujours rester sur tes gardes. Le danger peut venir de n'importe qui, et de n'importe quoi. Et, j'espère que ce ne sera pas trop te demander que de te tenir éloignée de la Cité du Crépuscule le plus possible pour le moment. Ça doit être un des endroits les plus dangereux actuellement ! Je n'aimerais pas que tu te retrouves nez à nez avec quelqu'un de le Coalition Noire.

Je pris une autre pause, poussant mon plateau désormais vide sur le côté, et posant mes coudes a la place. Bien que le repas fut simple, il n'empêche qu'il fut agréable a manger. Je joignis mes mains et posais la moitié de mon visage pour ne laisser y dépasser que mes yeux.

Enfin, pardonne moi si je suis un peu brusque. J'essaie juste de te prévenir pour ne pas que tu nous refasses une de ces bêtises comme celle du Colisée, dis-je esquissant un grand sourire.

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Magicienne
Féminin
Nombre de messages : 46
Age : 21
Date d'inscription : 04/02/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
74/200  (74/200)
Sam 21 Fév 2015 - 17:00
J'avais écouté toutes les paroles de Roxas en mangeant tranquillement la viande et la purée, comme cela faisait du bien de se remplir l 'estomac ! Surtout après autant d'énergie dépenser. J'avais pu constater que mes paroles, bien que maladroite et un peu brutales sur les bords, avaient eu leur petit effet, et le fait que Roxas soit moins triste me rendait bien plus à l'aise en sa compagnie.

Par contre, ses paroles à lui aussi eurent beaucoup d'effets sur moi et me donnèrent une raison de plus de me sentir perdu et perplexe en ces lieux, donc, j'avais réellement été mise hors course durant 5 longues années ? C'était vraiment déroutant, plus même, c'était plutôt très perturbant, comment était-je senscer prendre la nouvelle ? Quel devait être ma réaction ? Je veux dire que, j'étais plutôt d'accord qu'être revenu à un état d'être doté de conscience, vue que si je ne l'étais pas, ben, je ne serais pas là à parler avec mon compagnon ni même à réfléchir à la question. Mais 5 ans, pour moi cela représentait vraiment une éternité, imaginez-vous, déjà qu'en rien qu'une minute tout peut basculer... Alors en 5 ans, je pouvais aisément comprendre maintenant pourquoi ce monde me semblait si étranger et à la fois si familier.

Après avoir tranquillement mangé, j'avais toujours un peu faim, mais cela pouvait attendre, je laissais mon assiette vite et déposa les couverts à côté, je joignis ensuite mes demain devant moi, légèrement pencher sue la table et accouder dessus. Mon regard à ce moment-là, avait l'air inquiet troubler par l'inquiétude qui me gagnais peu à peu pour Roxas, malgré son enthousiasme évident et le fait qu'en cet instant il paraissais décontracter.

-Sincèrement Roxas, le fait de savoir que cela fait longtemps que tu n'est pas été aussi soulagé... À partir de là, je ne peux m'imaginer tout ce que tu as dû endurer durant ses 5 longues années, mais maintenant, je comprends pourquoi je me sens mal à l'aise quand je voyage, ou que j'apprends certaines choses, bonnes ou mauvaises, j'ai l'impression d'être dans des endroits inconnues, car beaucoup de choses ont changer sans que je puisse les voir... Mais à la fois ses endroits sont si familiers, car je les ai déjà pour la pluparts déjà vue ... C'est assez perturbant.


À ces mots, un petit sourire orna mes lèvres.

-Oui, cet endroit est vraiment beau, j'espère vraiment au moins me sentir à l'aise aussi, et je suis bien placer pour savoir qu'il ne faut pas que je baisse ma garde, justement, si je me suis rendu au Colisée de ma propre initiative, c'était essentiellement pour devenir un peu plus endurante et apprendre à me défendre... Mais aussi, car je manquais cruellement d'informations... Si j'avais su que les sans cœurs était aussi puissant là-bas, je n'y serais pas venue... C'est pourquoi... Je voudrais te demander quelque chose Roxas.

Je pris une petite pause avant de déclarer en détournant légèrement mon regard.

-J'aimerais te demander s'il était possible que tu puisses m'aider dans ma prochaine mission... Sans doute irais-je dans un lieu dont je ne connais rien, ou les sans cœurs seront plus fort... J'aimerais éviter de finir comme... Tout à l'heure ou pire...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Clé du Destin
Masculin
Nombre de messages : 1036
Age : 21
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 25/06/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3689/3500  (3689/3500)
Sam 21 Fév 2015 - 18:41
C'est d'accord, je t'accompagnerai pour ta prochaine mission. Ne t'inquiètes pas, tu n'auras rien à craindre tant que je serai là ! Dis-je en rigolant.

J'étais content qu'elle me propose ça. Ça me rassurait, au moins elle ne partait pas seule ! Si je ne m'inquiétais pas pour Sora, c'était une autre histoire pour elle. Je la sentais bien chétive, je ne l'avais jamais vue se battre, je ne pensais même pas qu'elle en était capable à vrai dire.

Puisque nous avions fini de manger, je l'invitais a quitter la pièce. Nous laissâmes les balais se charger de débarrasser et nous sortîmes de la Salle à Manger.


Bon, eh bien il ne nous reste plus qu'à te trouver une chambre, ça ne devrait pas être trop compliqué, aux dernières nouvelles il en reste quelques unes inoccupées.

Nous marchâmes dans un des nombreux longs couloirs du château. S'y déplacer lorsque l'on ne connaissait pas l'endroit était vraiment difficile en fait. Tout se ressemblait. De longs couloirs a la blancheur éclatante, avec au milieu, toujours ce même tapis rouge, ornés de grands piliers sur les côtés nous laissant entrevoir les jardins du château.

Le soleil finissait de se coucher. Et bientôt il n'y aurait plus sa lumière pour nous éclairer. Quelques étoiles avaient commencé a apparaître dans le ciel, mais il n'y avait aucun signe d'une lune. Ces étoiles, aussi belles soient elles... C'était triste de se dire que certaines d'entre elles abritaient nos ennemis.

Nous arrivâmes aux appartements après avoir grimpé les quelques escaliers qui y menaient. Dans le couloir se trouvait un bureau, mais personne derrière. Sur ce même bureau se trouvait un grand livre de cuir noir où se trouvaient les numéros de chambre ainsi que leurs occupants.

Je m'approchais du registre et l'ouvris. Il y avait beaucoup de chambres prises, plus de la moitié étaient prises par le gardes et les habitants du château, tant bien qu'il ne restait vraisemblablement plus beaucoup de place pour de nouveaux arrivants.

Cependant, à mesure que je tournais les pages, je tombai sur une chambre vide. Elle était située au quatrième étage mais elle était spacieuse. Je me tournais vers Naminé et lui demandai si cela lui convenait.


Ah, je crois que nous avons trouvé ! La chambre se trouve au quatrième étage, elle est grande et est côté jardin. Tu peux t'y inscrire si tu veux. L'intendant n'est pas là, mais on ne va pas attendre demain non plus...

Naminé était bientôt installée, je venais à me demander depuis combien de temps elle était arrivée. Ca ne devait pas dater d'aujourd'hui, et, si elle ne possédait pas encore de chambre. Elle devait être bien fatiguée de toutes ces péripéties.

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Magicienne
Féminin
Nombre de messages : 46
Age : 21
Date d'inscription : 04/02/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
74/200  (74/200)
Sam 28 Fév 2015 - 19:11
Tandis que nous nous dirigions dans les couloirs du château, moi, je me tenais légèrement en retrait, afin de bien prendre mon temps à regarder autour, pour essayer de mémoriser le parcours que nous empruntions depuis plusieurs minutes... Malheureusement, ce n'était pas chose facile, tout se ressemblait beaucoup par ici, cela ressemblait presque plus à un labyrinthe qu'à un château selon certains points de vue. Durant tout le temps où j'avais été ici, j'avais essayé de tracer un plan sur une feuille pour mieux m'y retrouver ensuite... Mission impossible, à chaque fois, j'avais été dans l'obligation de jeter mes plans et d'utiliser mon portail des ténèbres pour aller dans un endroit que je connaissais.

J'ignore depuis combien de temps nous étions en train de marcher tous les deux dans les couloirs, mais je pouvais observer le soleil décliner dehors à travers les vitres, peu à peu la lumière faiblissait, je pouvais déjà voir les étoiles prendre leur place dans le ciel. Bientôt la nuit se ferait reine, et il ne sera pas bon de trainer en dehors des chambres.

Finalement Roxas et moi même, nous nous étions tous les deux arrêter devant un bureau ou se tenais un gros livre ouvert que le blond se mit à consulter quelques minutes.

Roxas avait trouvé une chambre pour moi au quatrième étage, maintenant, il ne manquait plus qu'à la trouver ... Mais tout d'abord, il fallait marquer son prénom sur le gros registre. Donc trouver un stylo, hors il n'y en avait pas.

C'est alors que je me mis à pointer mon index en l'air devant moi en concentrant une infime partie de mon énergie magique sur mon index, tandis que je traçais dans les airs un symbole simple sensé représenté, une plume.

Les passages de mon index dans les airs se mirent à briller, presque à m'en éblouir légèrement, mais quand la lumière disparut quelques secondes après je tenais entre mes mains une plume pour écrire, qui n'y était pas avant.

Même sans encrier, je savais que je pouvais écrire, simplement, car la pointe de la plume était déjà noire d'encre, c'est alors que je me mis aux côtés de Roxas, pour écrire mon nom à l'endroit indiqué, une fois fait, je lui dit en me redressant.


- Cela me va, par contre, je dois avouer que... J'aimerais bien une carte pour mieux m'y retrouver ici, car ce n'est pas facile, je me perd souvent dans ce couloir.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Clé du Destin
Masculin
Nombre de messages : 1036
Age : 21
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 25/06/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3689/3500  (3689/3500)
Dim 8 Mar 2015 - 19:20

  • Wow c'était... Pas habituel ! Naminé qui invoquait des trucs ? J'avais jamais vu ça. Enfin, la dernière que nous nous étions vus, je ne savais faire que la moitié de ce que je pouvais faire aujourd'hui alors...

    Puis, elle me demanda une carte du château. Je me frottais l'arrière de la tête en riant un peu.


    Euh... Non, je n'ai pas de carte, en fait. Pas de trucs qu'on donne aux nouveaux arrivants ou quoi, tu m'en vois désolé. Il va falloir te servir de ta petite tête pour retenir le labyrinthe qu'est le château, dis-je en pointant mon crane pour appuyer mes paroles.

    Naminé ayant maintenant sa chambre d'attribuée, je l'invitais a me suivre en empruntant les quelques marches qui menaient à sa chambre. J'étais bien content, c'était comme si je lui faisais la visite de mon chez-moi en fait ! Ça faisait des années que j'habitais ici, je connaissais tout comme ma poche. Les rondes des gardes pour aller piquer la nuit dans les placards, les allers et venues de Ravness pour, au choix, l'éviter ou la narguer... Ouais, c'était vraiment mon chez moi !

    Nous arrivâmes devant une grande porte blanche de bois massif. C'était la nouvelle chambre de Naminé. Je posais ma main sur la clanche et tentais d'ouvrir la porte, mais je sentis une petite resistance. Désireux de laisser une porte a la jolie blonde, je ne forçais pas plus que ça et invoquais ma keyblade. Je fis quelques pas en arrière et pointais l'arme vers la serrure. Le bout de l'épée s'illumina et, d'un coup, un rayon partit en direction de ladite serrure. La porte se déverrouilla et je fis disparaître mon arme comme elle était venue. Enfin, je montrais la porte de la main tout en regardant Naminé.


    À défaut d'avoir la clé, hein... Enfin, après toi !

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Magicienne
Féminin
Nombre de messages : 46
Age : 21
Date d'inscription : 04/02/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
74/200  (74/200)
Mar 24 Mar 2015 - 18:11
Quel dommage ! Pas de carte ! Je vais devoir me débrouiller par mes propres moyens pour ne pas me perdre, maintenant, mon souci était de savoir où aller pour aller dans ma chambre, heureusement pour moi, Roxas était là pour m'aider. Au bout d'encore une petite minute de marche, nous y étions.

Au bout d'encore une petite minute de marche, nous y étions. Nous nous retrouvâmes toutes les deux devant une grande porte blanche, visiblement celle de ma chambre, les mains jointes derrière mon dos, j'observe tranquillement mon ami essayer d'ouvrir la porte. Mais il n'y arrive pas, il semble que cette dernière était fermée à clé, quelque part, c'était logique, nous n'avions pas encore rencontré le responsable qui gérait les chambres et les clés du château, nous nous étions simplement contentés d'écrire mon nom dans un registre.

Note pour plus tard : demander les clés de ma chambre au responsable des lieux.

Mon regard se porta alors sur la keyblade que Roxas avait rapidement invoquée dans un rayon de lumière vive, puis sur la pointe de son arme d'où un rayon de lumière d'un blanc éclatant pointa le bout de son nez pour venir se loger dans la serrure de la porte fermée à clés. L'instant d'après, un petit "clic" se fit entendre, ainsi qu'un petit rire qui provenait de mes lèvres. Bien que vue la situation, utiliser la keyblade put être très utile, je dois dire que je ne m'attendais pas réellement à ce qu''une arme, pouvant verrouiller ou ouvrir le cœur des mondes soit pour ce cas de figure.

Quoiqu'il en soit la situation était réglée, je fis quelques pas en avant, laissant mes bras pendre le long de mon corps. Or, cette petite pression tardais à venir, j'avais beau regarder ma main tenir fermement la poignée, je n'exerçais aucune pression sur cette dernière. Et si ma chambre était trop petite ? Elle avait été inoccupée un certain temps, peut-être assez pour que des sans-cœur se loger derrière ? Il fallait que j'en sois sur, c'est pourquoi je fermais les yeux l'espace d'un bref instant, pour sonder les environs.

Une dizaine de secondes passèrent sans que je puisse détecter un bruit ou une présence. Tout à coup, je percevais une aura malsaine derrière cette porte, une présence qui n'était pas là avant, ou alors une présence qui avait parfaitement su cacher son aura, sa puissance. Mon sang ne fit qu'un tour, chaque fibre de mon corps se crispa dans l'instant qui suivit. Or je n'avais éprouvée cela que lors des situations où mon existence même était en danger, cela voulait donc dire que c'était le cas ! Rapidement, je me recule, gardant Roxas derrière moi, les yeux toujours rivés sur la porte :

- Attention ! Quelque chose vient d'apparaître derrière la porte, et je sens que cette présence est malsaine ! À mon avis, elle ne vient pas uniquement dans le but de nous dire bonjour !


Dis-je sur un ton plutôt calme mais prudent. Pour moi, il était quasiment hors de question de fuir en courant, je ne l'avais que trop fait par le passé, et encore plus regretté par la suite. Si danger, il y avait, danger, j'affronterais, et ce, quoi qu'il arrive ! Mieux vaut ne pas trop s'en approcher.


Quelques secondes seulement après de la vapeur noirâtre s'échappa de chaque côté de la porte, au début légère, elle se fit de pus en plus dense si cela continuait ainsi, elle envahirait les couloirs et alors nous n'y verrions plus rien.


Dernière édition par Naminé le Ven 3 Avr 2015 - 15:28, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Clé du Destin
Masculin
Nombre de messages : 1036
Age : 21
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 25/06/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3689/3500  (3689/3500)
Mer 1 Avr 2015 - 10:49
Bien joué Roxas ! Faudra que je pense à m'applaudir ! La Clé du Destin, y'a pas plus malin ! Invoquer la keyblade, même si c'était cool, avait fait ramener un sans cœur de l'autre côté de la porte. Moi qui parlais de protéger Naminé, voilà que je la mettais en danger !

Je tournais la tête vers Naminé qui, elle, était toujours les yeux rivés sur la porte. Elle semblait déterminée à renvoyer le sans cœur d'où il venait, mais vu l'état dans lequel je l'avais trouvée quelques heures auparavant, je n'étais moi-même pas franchement rassuré.

Je concentrais mon énergie magique dans ma main, jusqu'à accumuler assez de puissance pour lancer un sort de bouclier sur elle. Même s'il ne s'agissait que d'un sans cœur faible, être prévoyant ne nous ferait pas de mal. Une lueur bleutée émana de ma main et son éclat devint de plus en plus intense, jusqu'à disparaître totalement lorsque Naminé reçut la protection.

Je m'approchais de la porte et posais la main sur la poignée, je la tournais et finis par l'ouvrir. La nouvelle chambre de Naminé était constituée de plusieurs « pièces ». La porte d'entrée donnait sur une chambre blanche où se trouvait un grand lit et quelques meubles pour ranger ses affaires, eux-même fais de bois blanc. Un miroir, posé au dessus d'une commode, me fit remarquer le sans cœur qui se baladait de l'autre côté de la pièce, à côté de la porte de la salle de bain. Je tournais la tête vers Naminé pour m'assurer qu'elle allait bien.


Il est là, et il n'est pas dangereux. Il ne s'agit que d'une ombre. Je m'en charge, si d'autre arrivent par le couloir, appelle moi.

Le sans cœur me regarda avec ses grandes billes jaunes qui lui servaient d'yeux. Il inclina legèrement la tête sur le côté avant de me sauter dessus. N'ayant pas mes armes d'invoquées, ne voulant pas attirer davantage de sans cœurs et ne souhaitant pas détruire la nouvelle chambre de mon amie, je n'eus d'autre moyens de riposter que de lui mettre une claque du revers de la main. En plein saut donc, ma main heurta sa tête et il fut projeté contre le rebord de ce qui était un petit âtre. Il s'évapora dans un petit nuage de brume noirâtre, redonnant à la chambre le calme naturel qu'elle dégageait.

Et voilà le travail ! dis-je en me frottant les mains. Une belle chambre toute propre ! Tu peux venir !

Petite parenthèse, j'étais quand même super fier de moi de ne rien avoir pété !

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Magicienne
Féminin
Nombre de messages : 46
Age : 21
Date d'inscription : 04/02/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
74/200  (74/200)
Ven 3 Avr 2015 - 19:16
De mon côté la tension était à son comble. Ressentir une telle présence en ces lieux me faisait frémir, hors quand Roxas utilisa son pouvoir de protection sur moi, j'en fus comme soulager… Soulager alors que j'étais prête à me battre contre cette chose, quelquefois je ne me comprenais plus moi-même, pourquoi étais je soulager de ne pas avoir à me battre alors que quelques minutes avant j'aurais été prête à le faire ? toujours est-il que Roxas partit devant pénétrant dans ma « chambre », je n'en fus que mieu en apprenant qu'il ne s'agissait que d'une ombre, mais je devais rester prudente en surveillant les couloirs comme Roxas me l'avais demandé, c'est pourquoi je me tournai rapidement du côté du couloir en surveillant les lieux avec méfiance puis… Plus rien la présence avait disparu totalement, c'était comme si l'atmosphère s'était été allégée.

Lentement je me retourne vers ma chambre une nouvelle fois, mon amie se tenait devant moi confiant, la situation avait l'air réglée, j'attendis donc une petite minute le temps que le sort de protection se dissipe entièrement avant de revenir aux côtés du blond qui était très confiant.

Mon regard se porta alors sur ce qui allait être mon lieu de vie personnel la porte d'entrée donnait sur une chambre blanche avec de grands murs où je savais déjà que l'envie me prendrait d'y accrocher mes dessins ou sur la droite se tenait un lit à l'allure plutôt confortable un grand lit et au-dessus logeait une petite étagère où je pourrais aisément y loger quelques affaires telles que des livres, au mur du fond, se tenait une grande baie vitrée qui devait sans nul doute donné sur les jardins du château .  Au niveau du mur gauche, il y avait une porte, en bois d’acajou qui devait mener à la salle de bains . Puis il y avait une armoire et deux commodes blanches, il ne manquait plus qu'à me procurer un petit bureau où je pourrais largement vaquer à mes occupations dans une position plus que confortable durant des heures.


-Elle est vraiment très belle ! Merci Roxas!
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Clé du Destin
Masculin
Nombre de messages : 1036
Age : 21
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 25/06/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3689/3500  (3689/3500)
Dim 5 Avr 2015 - 18:58
    Eh bien, de rien hein ! Ravi qu'elle te plaise !

    Sa nouvelle chambre lui plaisait. Tant mieux ! Il fallait dire qu'elle était vraiment bien décorée ! A côté, la mienne... Ben c'était pas génial génial quoi ! Enfin, je ressentais quelque chose d'étrange, quelque chose que je n'avais jamais ressenti, je crois. J'étais... content qu'elle soit.. contente ? C'était vraiment bizarre ! Par ailleurs, elle semblait avoir bien récupéré de ses mésaventures au Colisée, et j'étais certain qu'une bonne nuit de sommeil ne lui ferai que le plus grand bien.

    Il était à présent temps pour moi de partir et de la laisser seule. Il fallait moi-même que je règle deux trois petits trucs avant d'aller me coucher, et il fallait que je fasse ça vite. J'avais laissé traîner trop de trucs ces jours-ci, et l'arrivée de Naminé fut comme un petit remontant pour me motiver à la tache. Toujours face à une Naminé émerveillée devant sa nouvelle chambre, je m'approchais un peu plus d'elle, et la pris dans mes bras.


    Je suis vraiment content que tu sois revenue ! Si tu as besoin de quoi que ce soit, je suis là ! dis-je, la relâchant et lui souriant. Je ne pense pas que tu aies encore besoin de moi, et comme il me reste quelques petites choses à faire, je vais te laisser. A... demain, je suppose ?

    Je tournais les talons et franchis le seuil de la porte pour me retrouver dans le couloir. Je commençais à entamer une marche pour me rendre dans ma chambre, un étage au dessus. C'était vraiment bizarre comme ressenti. Ça me faisait rire au fond, probablement parce que tout ça m'était étranger mais je devais avouer que ça me faisait un peur aussi.

    Bon, ce n'était pas le moment de réfléchir là dessus. J'avais un rapport à écrire qui date de deux semaines, et je n'étais même plus sûr de me rappeler de ce que j'avais fait. Le Maréchal de la Lumière ? Un aimant à galères.

_______________________________
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le bosquet du crépuscule... - Terminé
» La beauté d'un Crépuscule en attire plus d'un... | PV Hivernou ? |
» Amitié, ô amitié, où te caches-tu ? [PV Crépuscule d'Orage]
» Sombre Crépuscule qui enivre mes Songes d'une douloureuse tristesse |P.V ma Crêp|
» Une compagne pour Ombre du Crépuscule