Derniers sujets
» Mille Épines
par Death Aujourd'hui à 18:27

» Cachons tout ça
par Milla Maxwell Aujourd'hui à 11:08

» Tombent les masques
par Maître Aqua Hier à 0:41

» ...comme si c'était hier !
par Death Hier à 0:31

» Fiche Technique: Waltz
par Waltz Sam 9 Déc 2017 - 17:52

» Au coeur du Vide
par Rufus Shinra Sam 9 Déc 2017 - 17:29

» La vertu des brutes
par Rufus Shinra Sam 9 Déc 2017 - 16:56

» Camanaich et Entraînement de combat et agilité
par Kestia Sam 9 Déc 2017 - 9:47

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Ven 8 Déc 2017 - 21:12

» Le savoir c'est le pouvoir
par Surkesh Ven 8 Déc 2017 - 19:46

» Attaque Nocturne
par Chen Stormstout Ven 8 Déc 2017 - 15:16

» Waltz, Le Valseur [terminée]
par Chen Stormstout Jeu 7 Déc 2017 - 17:09

» Nashira - Alya, les Sorcières aux Mille Savoirs et Anysa, la Lame de l'Avenir
par Nashira - Anysa - Alya Mer 6 Déc 2017 - 22:40

» Insomnie
par Chen Stormstout Mar 5 Déc 2017 - 19:10

» Trophées de Narantuyaa
par Narantuyaa Mar 5 Déc 2017 - 14:09


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Avant tout...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Sorcière
Masculin
Nombre de messages : 86
Age : 24
Date d'inscription : 12/09/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale
XP:
399/650  (399/650)
Lun 9 Fév 2015 - 0:01
Tandis que ses parents marchaient devant, la jeune étudiante les suivait, farouche... envahie par un sentiment étrange, une joie qu'elle éprouvait très rarement, car il faut bien le dire, Lulu, quand elle avait seize ans, ne parvenait à fabriquer un sourire que dans des moments fort privilégiés, trop rares pour être comptés. Son visage était froid, vide de toute émotion, et rivé sur le sol avec une telle force qu'on aurait pu la croire victime d'une incroyable honte... mais pourtant c'était bien un espoir sincère qui l'habitait.

Tout le royaume était venu pour ce grand jour, à l'instar de la naissance de la princesse, c'était un événement trop attendu, lorsque l'on aimait la reine et qu'on aimait le roi, pour s'en dispenser. Bien sûr, seules les bonnes familles pouvaient rentrer dans le hall principal de la citadelle où se tenaient les trônes et la salle de bal qui n'avaient plus vu de danses depuis des années, tant les dernières furent tristes;

Et si Lulu n'était pas une noble, sa famille était bourgeoise et l’opiniâtreté de sa mère leur avait garanti une place au sein de la foule, dans le chateau.


" Le Roi est là ! "

Sa mère parût heureuse. Sur beaucoup de points, Lulu et elle étaient semblables, dont par exemple la passion. Toutes les deux très froides et peu émotives, elles avaient leur centre d'intérêt qui pouvait toucher leur coeur insensible... pour Lulu, les peluches et pour sa mère, Josie, la monarchie. Et malgré toute l'estime que l'apprentie sorcière avait pour son roi, elle ne relèverait pas son menton pour le voir, anxieuse et ravie à la fois.

Elle portait une robe somme toute assez jolie, mais fort sobre, de couleur bleue canard, ainsi qu'une coiffe haute forme retenant et recouvrant ses cheveux, de la même couleur que la robe. Un léger voile tombait sur sa nuque jusqu'à ses épaules. A ce temps-là, elle était bien différente. Lulu n'avait pas découvert le monde... mais elle portait toutefois une peluche chevalier oignon, qu'elle trouvait fort distinguée pour l'occasion. Ce fut un choix mûrement réfléchi et assumé que d'emporter une peluche à une fête aussi importante, puisqu'elle posait à présent ses conditions à ceux qui voudraient lui parler. Une voix forte résonna alors dans la citadelle toute entière...


" Le soleil s'est couché. Préparez-vous à accueillir votre Princesse. "

Son visage s'éclaircit alors, tandis qu'elle relevait le menton et fixait la grande porte du chateau, ouverte des deux grands battants, dévoilant une cour où de nombreux nobliaux, soldats et même paysans acclamaient l'événement. L'on voyait de nombreux étendards s'agiter vers le ciel. Maintes royaumes étaient venus pour l'occasion. Alors à partir de cet instant, ses yeux ne se détachèrent pas de la porte d'entrée.

Aurore allait enfin revenir. La jeune fille ne l'avait jamais vue, puisque la princesse était née alors qu'elle n'avait que trois mois... mais on lui en avait tant parlée, et... sa propre vie avait été tant articulée autour d'elle que... elle avait bel et bien l'impression de la connaître. Lulu n'était pas une rêveuse et pourtant, si elle avait une lubie absurde, c'était bien d'imaginer que la Princesse Aurore et elle pouvaient être des amies proches.

Ce soir-là, elle le savait. Maléfique allait échouer. Sa malédiction serait rompue, et Aurore survivrait jusqu'à l'aube de son seizième anniversaire. Ainsi fait, la princesse serait hors de danger.

Des feux d'artifice furent tirés, et cela durant de longues minutes. Elle n'en vit pas la fin... Ils éclairèrent la nuit, permettant à Lulu d'être certaine de voir Aurore arriver à chaque instant.

Alors un instant, ses yeux se fermèrent. Elle crut simplement cligner des yeux, mais lorsqu'elle rouvrit les paupières, elle eut l'impression d'avoir somnolé. Et ses paupières, trop lourdes, lui ordonnaient de les sceller. Ses muscles se détendirent, tandis qu'une chaleur douce l'enveloppa. Et sans qu'elle ne s'en rende compte, sans qu'elle ne puisse combattre, elle fut à terre et s'endormit, comme tout le royaume, comme la princesse... dans un destin commun et agréable.

...

Lorsque tous se réveillèrent, surpris, voir abasourdis par cette torpeur général, ils abandonnèrent toute leur curiosité quand les trompettes sonnèrent en choeur et que la musique commença. Comme un seul homme, ils regardèrent les escaliers desquels descendirent, main dans la main, le Prince Philippe, fils du Roi Hubert, et la Princesse Aurore... Tout simplement magnifique.

Les cheveux blonds comme du blé et des lèvres du rose le plus éclatant, dans une robe bleue, subjuguante. Nulle autre femme dans la salle ne pouvait davantage définir la beauté.

Lorsque Lulu leva les yeux, guidée par son instinct - ainsi que par le changement de couleur incessant de la robe d'Aurore - elle vit trois petites femmes... Les fées, bien sûr. Toujours là pour veiller.

La sorcière ouvrit les yeux, paisiblement. De retour dans son corps, mais treize ans plus tard. Se redressant sur son lit, considérablement plus confortable que cette paille qui servait de matelas dans son ancienne cellule, elle... fit le simple constat que ce fut plus qu'un beau rêve. Il y avait bien sûr quelque chose de triste que de repenser à cette félicité qui ne dura que quelques années, durant lesquelles Aurore était... parmi les siens. Néanmoins, elle avait l'impression soutenue que l'amour qu'elle avait pour sa princesse ne s'était jamais éteint. Sa mère l'avait décidément construite comme elle l'avait désirée... Le seul véritable objectif de la sorcière, la seule cause pour laquelle elle se battrait, c'était le sauvetage d'Aurore.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ainé des Surhommes
Masculin
Nombre de messages : 271
Age : 27
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
239/350  (239/350)
Ven 17 Avr 2015 - 14:16
Aurore... la sauver, c'est ce qu'on veut tous et ce rp a ce bon côté d'en parler. Moi-même (alors que mon personnage est censé sauver Aurore ou mourir en essayant) je n'ai jamais fait de rp sur elle... enfin soit, c'était un petit flash-back et même si ça n'est pas exceptionnel, ça se laisse lire.

C'est un bon exploit, pas de quoi déchirer les montagnes en deux mais...  ce rp est bon même si forcément, il n'a pas grand-chose à en dire.

Très Facile : 5 points d'expérience + 50 munnies + 1 PS en... Psychisme.

_______________________________

Fiche de compétence
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Les études avant tout!"
» (m) Patricien ? frère, cousin, neveu, mais avant tout un Claudii
» La musique est un art, mais avant tout une manière de s'exprimer. [ Salomé & Emily]
» Déesses mais amies avant tout !
» A lire avant tout - Règlement Général