Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Disco !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
No you can't !
Masculin
Nombre de messages : 29
Age : 24
Localisation : Dans l'ombre !
Date d'inscription : 06/02/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
464/650  (464/650)
Sam 3 Jan 2015 - 6:25
" Ok mon Nounou, tu vas soigner ma jambe fissa ! "

Le poisson robot gorillique déposa son maître, aux yeux méchants, à la place du conducteur, tandis que ce dernier pivota légèrement sur la droite et posa son pied blessé sur le siège voisin, se concentrant déjà sur son objectif : L'immensité de l'espace.

" Comment dois-je faire ?! "

" N'importe ! Tu me mets un bandage, voilà ! "

" Bien, monsieur ! "

" On doit être à deux minutes à peine de la portée du radar du vaisseau-mère. C'est le temps dont tu disposes avant de diriger une des tourelles du vaisseau ! " "

" Et... la portée du radar, elle est grande à quel point ? "

" Oh... Le trajet nous prendrait cinq minutes en ligne droite et à cette vitesse. Donc oui, c'est énorme ! "

Bon, jusque-là, sa seule bonne idée était de légèrement dévier de la trajectoire initiale du vaisseau. Cela ne changerait rien au fait que bientôt, il se ferait immanquablement repéré, mais s'il pouvait gagner quelques secondes d'incertitude sur ses poursuivants, c'était parfait !

" C'est vrai qu'on pourrait aussi revenir un autre jour. "

" On aurait aucun souci, c'est sûr ! "

" Oui. "

" Mais un vrai super vilain ne renonce jamais, c'est ça ? "

" Or, je suis un super vilain. "

" C'est très juste. "

" Tu as fini ? "

Il ne pouvait faire un long détour, cela le condamnerait. Si les vaisseaux de la shinra se déployaient autour de leur base, il serait attaqué sur tous les fronts ! Aussi, à peine eut-il parcouru quelques cinquantaines de kilomètres, il décida de virer du bord et se diriger droit sur la gueule de la bête, qu'il ne voyait pas encore !
Quelle merveille que de naviguer dans l'espace ! Tout peut basculer en un instant. Il ne voyait rien, pas un déchet dans cette étendue chaotique... aucun ennemi n'était en vue. Et pourtant, il pouvait deviner que dans les prochaines minutes, la pression sur ses épaules robustes serait telle qu'il réfléchirait à peine...


" Dans ce genre de moments, mieux vaut laisser parler ses instincts de survie... "

Nounou acquiesça ! Megamind ne put le voir mais il pouvait deviner que le visage de son compagnon était au moins aussi fier de la grande classe de son maître que sérieux face à la gravité de la situation. Il se leva donc et se mit aux commandes du canon central, situé juste en-dessous du cockpit.

" Ca va commencer ! Dis-toi un truc, mon Nounou... Le vaisseau mère n'a jamais attaqué ! On va être les pionniers de la vague de résistance ! On va montrer à tous ces foutus couillons que nous, on n'a pas peur de ces déchets ! Oui, j'ai dit déchets, parce que c'est ce qu'ils sont ! Ils pensent qu'ils peuvent m'ignorer quand je me révolte ?! Je vais leur faire sentir à quel point je suis... pas content ! "

" D'accord... "

" Et tu sais où je vais garer ce vaisseau ?! "

" Non... "

" Précisément dans le bureau de Rufu ! Et tu sais ce que je ferai après ? "

" Des ennemis arrivent ! "

" Je donnerai les clés du vaisseau à Rufu, et je lui dirai un truc genre... " Merci Ruf', vous avez mérité votre pourboire ! Ahah ! "

" Concentrez-vous, monsieur ! "

Oui, ils étaient déjà pas mal... Ca faisait comme une traînée d'étoiles au loin, qui se rapprochaient et se déployaient de plus en plus vite ! Et oui, c'était pas le même genre de vaisseau que celui que Megamind pilotait. Le sien avait le mérite d'être solide... Oui, c'est tout ce qu'il faut pour un vaisseau de transport civil shinra. Par contre, ce n'était pas le plus armé, ce qui n'était pas le problème principal de Megamind puisqu'il n'avait qu'une paire de mains pour l'assister... et surtout, il était à la fois volumineux et n'atteignait pas les pics de vitesse des vaisseaux de la shinra qui arrivaient !

Trève de discussions !

Il n'avait pas pu compter les vaisseaux ennemis. Tout ce qu'il en savait, c'est qu'il ne les affronterait pas ! Ou du moins n'était-ce pas son but ! Il y avait certes la possibilité qu'il s'en sorte encore une fois tel un véritable génie du mal, que les cadavres soient si nombreux et si atroces dans son sillage qu'à venir, la rumeur de sa venue le précéderait toujours, pour qu'à jamais l'on sache : Ployez devant Megamind ou fuyez !

Mais c'était peu probable.

Les tirs commencèrent à fuser, ce à quoi Megamind ne répondit qu'en faisant balancer le vaisseau, sans virevolte, sur les côtés. Il continua tout droit, vers le vaisseau mère qu'il ne voyait pas encore...


" Sois pas radin en munitions, Nounou... On va bientôt abandonner le navire ! "

" Oui, oui, je me prépare... "

" Euh... "

" Bientôt... "

" Non mais tire, Nounou ! Je me fiche que tu les rates mais... "

" Laissez-moi me concentrer ! "

L'un des vaisseaux ennemis s'approcha, avec une habilité dans sa conduite que Megamind discerna tout de suite ! De lui, il comptait bien se méfier ! Il n'attendit pas un instant pour braquer vers la droite pour éviter ses tirs, avant de retourner à gauche et d'accélerer pour gagner quelques secondes sur le poursuivant.

" Là, ils vont croire qu'on ne sait pas où se trouve la gachette ! Faut qu'on ait l'air méchants ! "

" Une petite minute ! "

" Ah non ! "

Brusquement, Megamind fit plonger le vaisseau et le fit pivoter. Tête en bas, il tira le manche vers lui, pour poursuivre sa course, virevoltant de temps en temps, retrouvant toujours le ventre du vaisseau vers les assaillants. Ainsi, dans une stabilité relative, Nounou avait tout le loisir d'avoir une bonne vue sur ses cibles... Néanmoins, non, il décida qu'il n'était pas temps de tirer, sembla-t-il !

" Si on s'en sort, je te tue ! "

Il se remit droit, lâcha une main du manche et la posa sur la manette d'accélération, qu'il augmenta encore un peu. Actuellement, il n'était qu'à la moitié de sa vitesse, pour donner une chance à Nounou de le débarasser de ces quelques ennemis.
Megamind était un fort bon conducteur, c'était une sacrée chance... mais ils essuyèrent quelques tirs, voir plusieurs salves, qu'ils n'encaissèrent que par chance. La coque de cette bête en avait à revendre, oui... Mais à ce rythme, ils ne tiendraient pas. Ils étaient à présent escortés par une trentaine de vaisseaux tueurs, qui se rapprochaient encore et encore au fil de l'inactivité de l'acolyte.


" Le vaisseau-mère ! Nounou, le vaisseau-mère, il est en vue, il est en... "

" Oh... Chouette... "

Megamind toussa, nerveusement. Le vaisseau-mère était comme dans ses souvenirs, si énorme que même à des centaines de kilomètres, il paraissait imposant... mais il le découvrait aujourd'hui sous un nouveau jour : au pied de guerre. De nombreux vaisseaux quittaient régulièrement la base, tels des centaines d'insectes, en groupe, en files, parfaitement organisés.

" Venir n'était peut-être pas une si bonne idée. "

" Après tout, est-ce qu'on a vraiment besoin de ce vaisseau... ? "

Il ravala sa salive et ferma les yeux avant de soupirer.

" Je préfère mourir, mon Nounou, que de ne rien faire ! Alors... est-ce que tu es prêt à leur montrer comment on tire, quand on a des tripes ?! "

" Ah ça oui ! "

" Alors ! Par le pouvoir de la sulfateuse ! "

Il n'eut pas besoin de regarder son compagnon exécuter l'ordre du capitaine, puisque le vaisseau tout entier vibra par la puissance de son feu. Nounou n'était pas un très bon tireur... Quand il maniait un fusil, c'était toujours l'arme à feu qui faisait les dégats les plus larges, sinon quoi il aurait besoin d'être précis !  Aussi avec une arme comme une méga-mitrailleuse, mieux valait en effet que les ennemis se rapprochent avant le feu d'artifices du réveillon !

Les explosions détonnèrent autour du vaisseau de Megamind, et plusieurs des petits vaisseaux attaquants furent littéralement coupés en deux. Il ne leur jeta pas un regard, même pas pour constater la réussite de Nounou. C'était dans ce désordre sans nom qu'il devait avancer... Jusqu'ici, ce n'était que le comité d'accueil qu'ils avaient du affronter, bientôt ce serait l'élite d'un groupe, les plus fins pilotes de l'univers !


" Que vous dit votre instinct ?! "

" Il me dit de me cacher quelque part et de pleurer. "

" Je... je ne le répéterai pas, rassurez-vous. "

Hum...

" On fonce ! "

Il augmenta la vitesse de deux crans... Il se souvenait par où il était censé accéder au hangar des vaisseaux de transport, mais à présent qu'il venait en ennemi, il devait trouver une autre entrée.

" Trouve d'où sort cette armée  ! "

Il chercha lui aussi, tout en faisant virevolter la bête. Le vaisseau-mère était aussi gros qu'un monde mais paradoxalement, les soldats y fourmillaient moins que dans le reste de l'armada de la shinra, et cela pour une raison très précise ! C'est l'élite de ceux-ci et uniquement eux qui peuvent y poser un pied. Outre eux, il y avait évidemment les scientifiques, oui c'est vrai. On s'égare ! L'important, c'est que la défense du vaisseau-mère était inimaginable et pratiquement sans faille. Aucun autre groupe n'avait la possibilité technique de détruire cet endroit.

" Tout en bas ! "

" Hein ?! "

Mais oui ! Les vaisseaux de la shinra sortaient du bercail comme des abeilles d'une ruche, d'un même point et se déployant tout autour... Et ce point, c'était la base de l'incroyable vaisseau.

" J'ai un plan de dingue. "

Le vaisseau plongea vers la base du vaisseau-mère, virevoltant, évitant quelques tirs mais en subissant un grand nombre. Très vite ne resta plus qu'une épave projetée à vive allure vers le vaisseau mère, perdant chaque seconde une plus grosse partie de son appareil, et poursuivis par de plus en plus d'abeilles en furie ! La plus simple manoeuvre devint alors impossible pour lui et il s'écrasa violemment contre le bouclier protecteur de l'étoile noire... pardon, du vaisseau-mère.

Mais un paragraphe aussi objectif ne peut que cacher une partie de la vérité, me direz-vous ! Oui, quelqu'un avait survécu...

Nounou flottait dans l'espace, mu par la force de l'explosion du vaisseau, sans frottements pour l'arrêter... Mais bien conscient des derniers ordres de son maître, il savait quoi faire !  Il regarda la rampe d'accès d'où provenaient les vaisseaux ennemis, et dans le tumulte de sa mort supposée, il fit un rocket punch de malade ! Son poing se détacha de son bras, encore relié à ce dernier d'un long cable en métal, et agrippa un bord de l'arcade avant d'être ramené par son grappin jusqu'à son bras. En grand acolyte de son - supposé tout autant - défunt maître, il se hissa jusqu'à bord...
De nombreux soldats grimpaient encore dans leur vaisseau, car sans doute n'étaient-ils pas encore au courant de la destruction du vaisseau sauvage... Et c'est de cette agitation que Nounou profita, restant près des murs, dans l'ombre, avançant dans le hangar jusqu'à l'ascenseur. Il avait toujours une mission, avec ou sans monsieur !


" Un intrus recherché ! "

Un tumulte incroyable s'en suivit alors, et Nounou osa à peine bouger, aussi cerné qu'il était par les soldats, certes en habit de pilote, mais au moins armés d'une arme de poing qu'ils pointèrent avec une fougue certaine sur notre acolyte détesté !

" Comment t'es arrivé là ? "

Ils étaient huit autour de lui... Et Nounou a beau avoir la finesse d'un gorille, lors d'un rixe, il n'avait toutefois aucune chance face à autant de figurants.

" On s'en fout. Tu vas regretter d'avoir fait ça. Les gars, on l'amène au Commandant. "

Le Commandant ?! Lui ?
Non en fait, ils n'avaient aucune idée de qui était le commandant, car bien qu'ayant fait partie des membres de la shinra quelques semaines, ils ne s'étaient guère intéressés à autre chose qu'à eux-mêmes !

Nounou fut embarqué de force par les soldats, avec une discipline toute particulière. Ils prirent l'ascenseur, ce qui était une bonne chose... Et ils commandèrent l'arrêt au vingt-quatrième étage, soit à dix étages du hangar... ce qui était une mauvaise chose. Quoi qu'il en soit, Nounou avait fort à penser, et la récupération du vaisseau était maintenant superficielle... En cet instant, c'était lui, et plus son magnifique maître, qui était le cerveau.

Ils n'étaient plus que six soldats avec lui dans l'ascenseur... Ils avaient trouvé des menottes suffisamment grandes pour ses poignets, ce qui mettait Nounou dans le plus grand embarras. Ce dernier était littéralement encerclé. La cage d'ascenseur était assez large, et pourtant l'un et l'autre étaient assez collés, ne laissant à Nounou qu'un faible espace vital. Deux des soldats étaient devant lui et lui tournaient le dos, un soldat se trouvait respectivement sur ses deux flancs et deux autres étaient derrière lui, canon braqué sur son dos.


" Quand tu verras le Commandant, tu prieras pour qu'il t'achève. "

" Oui j'imagine. Mais pas autant que si j'étais écrasé par un parpaing. "

" Hein ? "

" Le parpaing... c'est très lourd. "

" Il est fou, laisse tomber. "

" Et ce n'est pas comestible, le Parpaing... Non, je me casserais les dents... sur du parpaing... "

" Tu vas la fermer ?! "

Un des soldats qui tournait le dos à Nounou se retourna donc, un air mauvais au visage... Il serra la crosse de son fusil et le pointa sur le ventre de notre ami !

" Arrête ça. "

Le ventre de Nounou était en danger, vous vous dîtes !
Et bien non, car une petite porte en acier s'ouvrit violemment, précisément à l'endroit où était posé le bout du canon du soldat, et dévia celui-ci. Une main sortit du ventre du poisson-robot-gorillique, armée d'un pistolet. Il n'eut pas besoin de viser... la détente se fit directement et le soldat fut instantanément transformé en petit cube par le déshydrateur. Nounou, avec une violence qui était propre à son humeur pas contente, recula alors violemment, emportant les deux soldats de son énorme corps et les écrasant contre le mur de l'ascenseur et donnant sur le coup une meilleure vision à l'homme issu de la machine, qui tira sur un deuxième homme, trop désarçonné, et qui fut transformé lui aussi en petit cube.

Il pouvait voir, depuis le petit casier dans le ventre de Nounou, les deux soldats indemnes qui s'apprêtaient à tirer... Par chance, et oui c'était uniquement le hasard, pour le coup, ils n'osèrent pas puisque Nounou retenait contre le mur, avec une force impitoyable, deux autres soldats qui auraient pu être touchés par les éventuels tirs maladroits des deux soldats.


" Grenade ! "

Megamind n'avait pas le choix... Sa deuxième main tenait, et cela depuis qu'il s'était glissé dans le petit ventre de Nounou, une grenade, tandis que l'autre avait, comme vous l'avez vu, le pistolet "dé-". Il n'avait pas pu faire d'autres choix par la suite, évidemment parce qu'il était dans un espace trop exigu, à peine suffisant pour qu'il puisse s'y cacher. Il lança donc la grenade, faiblement au centre de l'ascenseur et...

Un flash aveuglant qui dura quelques secondes apparut alors, soutirant aux soldats de face quelques cris étonnés. Au retour à la normale, puisque lui non plus ne voyait rien, la seule chose qu'il pouvait voir depuis le compartiment, c'était une masse sombre à quelques centimètres de Nounou. Ce dernier se battait visiblement avec un autre soldat. Megamind profita simplement de la vulnérabilité du malheureux et déshydrata celui-là. Nounou se retourna alors brusquement vers le dernier ennemi, et une nouvelle fois, un tir fusa de son ventre et transforma le dernier homme debout.

Sans doute soupirèrent-ils tous les deux... Nounou assomma les deux derniers hommes déjà trop sonnés pour se battre et...


" Sérieusement, c'est quoi comme mot de passe, ça ?! Parpaing ? "

" Ecoute, Nounou..."

Il... essaya, oui il essaya avec toute sa bonne volonté... de s'extirper de ce fichu casier mais... il ne bougeait pas d'un pouce. Il était complètement coincé ! Il...

" Rah !! "

" Calmez-vous !"

" Comment veux-tu ?! Je me suis improvisé contorsionniste pour entrer dans ton corps ! Mon... mon pied droit touche mon oreille ! "

" Oui mais en même temps, d'habitude j'y mets mes collations, pas des clandestins ! "

Il ne put s'empêcher de crier de rage tout en essayant de se sortir de là;

" Je te fais un super compartiment dans ton ventre et tu le salis avec tes cochonneries ! Ca me gratte ! Allez, tire-moi de là ! Je ne veux pas mourir à l'intérieur de mon Nounou ! "

A deux, ils parvinrent non sans douleur à tirer un Megamind tout endolori de sa cachette !

" J'étais dans l'urgence, le vaisseau avançait sans pilote, on allait mourir dans d'atroces souffrances et j'ai conçu un plan en quoi... Vingt secondes ? Un plan absolument terrifiant tant il est génial, et bon sang j'espère que les journaux vont parler de ça... Donc oui, désolé, sur le coup je n'ai pensé qu'à parpaing comme mot de passe. "

" Et vous ne m'entendiez pas ? "

" Attends... On monte où là comme ça ? "

" Au vingt-quatrième étage... voir le commandant... "

Megamind leva ses yeux sur le curseur indiquant la montée à travers le vaisseau.

" Mince ! On est au vingt-et-unième, faut partir ! Appuie sur stop !"

" Il faut une clé ! "

" Ah ! Euh... On peut pas passer par le plafond ! On... "

Il baissa les yeux sur le sol en aluminium sous ses pieds et ravala sa salive... Il brandit son pistolet "dé-", fit tourner la roulette et l'arrêta à "Désintégrateur" avant de tirer suffisamment de fois sur le sol pour créer un trou béant par lequel il pouvait voir l'obscurité grandissante de l'ascenseur. Nounou l'emporta alors sous son bras et sauta dans le trou, tandis que l'ascenseur commençait à sérieusement ralentir.

" Agrippe-toi aux cables ! "

Nounou utilisa une nouvelle fois son rocket punch et se hissa au grapin, tenant fermement le monsieur sous son bras...

" Bravo Nounou...  Bravo ! Quand on est dans ce genre de moments, je trouve... qu'on est vraiment géniaux. "

" C'est sûr ! "

" Non et... Nounou, vraiment. Je suis content que tu sois avec moi. Dans les vingt dernières minutes, on a fait des trucs de dingue... Rien qu'avec ça, on peut écrire le script de Mission impossible 4. "

" Le film a été tourné... il y a déjà quatre ans. "

" Et ce n'était pas le meilleur. Bref... Tout seul, je n'y serais pas arrivé. Tu es mon Scoubidou, mais contrairement à lui, ta voix se laisse entendre. "

" D'accord, merci monsieur, ça me touche vraiment mais... on devrait y aller, non ? "

Comme pour lui répondre, une alarme se mit à retentir dans le vaisseau tout entier.

" Alerte ! Alerte ! Deux intrus ont pénétré le vaisseau Mère. Ils sont armés et dangereux. La photo de ces dangereux terroristes sera transmise à chaque officier. Vous les reconnaîtrez facilement. L'un est un robot, et l'autre est un alien qui semble rester dans les bras de son compagnon pour se déplacer. "

" Ce... c'est un gag ? "

" Ils sont au courant. "

" Mais enfin c'est une blague ! Ils prennent une photo de moi compromettante et ils en font une généralité ?! "

" Monsieur... Vous êtes encore une fois dans mes bras. C'est vrai que ça peut porter à confusion ! "

" Rah ! Tais-toi ! Descendons vite ou on va devoir faire une scène où on est poursuivis par un ascenseur fou... et ça a été trop fait ! "

" On vise quel étage ? "

" C'est le quinzième. Là, regarde un peu plus bas, y a des espaliers. Lance-moi.  "

Megamind se réceptionna bien, s'agrippant aux barres de l'échelle, et descendit vite, laissant Nounou le rejoindre à sa façon.

" Ils vont nous voir venir, à votre avis ? "

Il regarda aussitôt autour de lui, à la recherche d'une caméra de surveillance.

" Je ne pense pas qu'ils savent précisément où on est. Après... ils ont la meilleure technologie qui soit, alors je me trompe peut-être. Maintenant ce qui est sûr, c'est que les quartiers scientifiques, celui de Rufu et de ses proches, sont bouclés. Ce qui fait que des étages entiers n'auront pas besoin de surveillance, laissant plus de personnel pour les autres. En gros, y aura des soldats partout, surtout qu'à l'heure qu'il est, tous les pilotes sortis tantôt pour nous arrêter doivent être rentrés au bercail. Et avec ce qu'on va avoir aux fesses, on ne pourra pas être discrets. Bref, c'est pas gagné. "

Ils descendirent calmement durant quelques minutes. Aussi riche en moyens soit la shinra, elle n'avait pas tout tout de suite, mais ce n'était qu'une question de minutes. Brisant ainsi le silence, ainsi que rompant cette obscurité, une porte d'ascenseur s'ouvrit brusquement une dizaine d'étages en-dessous... Ils purent voir certains visages dépasser du cadre de la porte d'ascenseur mais... Nounou et lui étaient invisibles dans ce noir presque total. Ils cessèrent toutefois de bouger.

Ils virent alors trois objets entrer dans ce couloir vertical, flotter et se séparer, deux d'entre eux montant vers eux, par aéropropulsion.


" ... Ce sont des drones. S'ils nous trouvent, on est perdus. "

" Descendez-les façon John Wayne ! "

" Si je me rate, on est grillés, alors non ! Bon faut sortir. Remonte, il y a une porte d'ascenseur juste là ! "

" On l'ouvre de force ?! "

" Ou on toque, à toi de voir quelle solution te paraît la plus efficace. "

Sauf que Nounou n'avait pas les doigts assez fins pour agripper l'un des battants, et Megamind n'était pas assez fort pour y faire quoi que ce soit.

" Ok... Pas le choix. On ne va gagner que quelques secondes sur les drones mais il faut ce qu'il faut. File-moi un baton de dynamite. "

" De la dynamite, carrément ? "

" Au moins, si y a des gars derrière, ils seront occupés à mourir ! J'ai un nouveau super plan. "

Nounou monta le plus vite qu'il put les espaliers, gravissant facilement cinq étages. Lorsqu'il fut assez haut, Megamind fit un saut et arriva sur la petite plateforme devant le seuil de la porte d'ascenseur... Un regard en bas... les drones n'étaient qu'à deux étages de lui, inspectant minutieusement chaque coin de la tour. Il mit le baton de dynamite sur la porte et l'attacha avec le scotch qui pendait au bout du baton...

" Voilà ! "

Il entendit le bruit si significatif de Nounou qui active son rocket punch... et il sentit les doigts de son acolyte accrocher le col de sa combinaison. Il sortit un briquet de sa poche, alluma la mèche et siffla... étant alors brusquement attiré vers Nounou... Sensation peu agréable mais bon !

" C'est dingue, n'est-ce pas ? D'habitude mes poings propulsables ne servent à rien et là, ils semblent indispensable ! "

" Nounou... toutes mes inventions sont indispensables. "

Avec un synchronisme parfait, la dynamite explosa lorsque les deux drones atteignirent le niveau de la porte. Cette dernière sauta violemment et les flammes montèrent assez haut pour flanquer une sacrée frousse à nos deux compagnons !

" On redescend, vite ! "

" On est obligés de prendre cette porte ? On pourrait en ouvrir une autre ! "

Un bruit impressionnant résonna alors dans la cage d'ascenseur et ils devinèrent que ce dernier était en train de descendre.

" Pas vraiment le choix. Allez, on se dépêche. "

Assez rapidement, ils arrivèrent devant la porte d'ascenseur détruite et chacun à sa manière, ils l'atteignirent. L'ascenseur se trouvait au milieu d'un large couloir sans sale, tournant, ce qui fit que Megamind ne put voir où il menait. Contrairement à ce qu'il avait supposé, personne n'avait surveillé l'ascenseur. Néanmoins, il entendait des bruits de pas de course s'approcher depuis une des deux directions.

" Prends ton canon, vite ! "

Nounou posa le sac à terre et en sortir son canon laser, tandis que Megamind sortit la kalachnikov du soldat mort avant de prendre le sac... beaucoup plus efficace pour les tirs de suppression que son pistolet "dé-". Sans vraiment viser, dès qu'il vit un soldat, il tira dans sa direction, et dans toutes les autres avant de courir, tout en tirant par derrière, d'un bras ballant.

Profitant de cela, ils coururent le plus vite qu'ils le purent. Certes Nounou était en vitesse de croisière, mais cela permit à Megamind de sortir deux trois gadgets et de les mettre dans ses poches.


" Ma nouvelle invention... La balle magique ! "

Il adorait ça... les petits explosifs en forme de balle ou de billes... Il y avait un côté extrêmement rigolo à les voir rouler vers les ennemis tels des insectes qui fondent sur leur proie, ou encore rebondir !
Celle-ci était très amusante puisqu'elle était incroyablement caoutchouteuse ! Laissez-la tomber, et la voilà en train de rebondir partout, avec une énergie insoupçonnable. Il l'avait conçue pour une raison... son imprévisibilité. Le réflexe le plus évident, lorsqu'on voit une grenade, c'est de s'éloigner de là où elle tombe. Avec la balle magique, il est tellement dur de deviner où et quand elle explosera qu'on ne sait par quel côté il faut s'en aller !

Il la laissa tomber derrière lui subrepticement, entendant déjà derrière lui ses rebonds, ne pouvant retenir un sourire de fierté ! Il comptait bien le faire breveter !

L'explosion retentit violemment dans le couloir. Ce n'était pas une incroyable déflagration, non. Comme la plupart de ses idées, elle consistait davantage à faire perdre du temps à ses poursuivants qu'à commettre des dégats. Quoi qu'il en soit, après être passés devant de nombreux bureaux, ils virent... le tant attendu escalier de service. Ils s'y engouffrèrent et... Erreur fatale. Passer par les escaliers de service alors que les soldats de la shinra toute entière savaient où ils étaient. Ils n'auraient jamais du.


" Ils sont là ! "

Cinq hommes étaient sur le palier au-dessus et pointèrent déjà leurs armes en leur direction. Megamind fut sans doute plus rapide, les mettant en joue de sa kalach, il allait tirer quand une lame coupa en deux son fusil d'assaut. Quand il voulut voir à qui appartenait la lame, il se prit un incroyable coup de pied dans la mâchoire. Il fut sonné un instant mais reprit ses esprits lorsqu'il se retrouva fesses au sol. Nounou avait asséné un méchant coup de poing à l'homme en question et se retourna vers les cinq soldats avant de tirer de son canon sur le groupe... Il n'en blessa qu'un, les autres se mirent à couvert, et la puissance de feu ne fit que faire un gros trou dans le mur derrière. D'une roulade, il esquiva les tirs en rafale des ennemis et se retrouva une nouvelle fois face à cet homme qui combattait au corps à corps;

Il avait des cheveux mi-longs, blancs, un visage fort creusé, ainsi qu'une moustache immonde... Sa combinaison était assez différente de toutes celles que Megamind avait vues dans les troupes de la shinra...  et son épée était extrêmement fine, droite et dotée d'une garde et d'une poignée fort stylisées.

C'était typiquement ce à quoi il s'attendait... L'élite de la shinra, des hommes aussi forts que lui, et cela par dizaine. Contre un type comme ça, il ne s'attendait pas à remporter une victoire à la régulière, néanmoins cela n'affecta pas la bonne humeur de Megamind. Malgré tous les imprévus, Nounou et lui retombaient magnifiquement sur leurs pattes, avant de faire un méga salto avant !

Le génie du mal ne put que sourire diaboliquement face à ce soldat, si dévoué ! Ce dernier tenta de le frapper de sa lame, mais Megamind esquiva facilement, tout comme le deuxième coup, pour lequel il fléchit les jambes; Lorsqu'il se redressa, il mit ses deux mains devant sa bouche, en bol, les doigts dirigés vers le commandant, et souffla dessus... Des dizaines de grains de couleur sortirent alors des manches de Megamind et volèrent sur le commandant avant de chacune exploser... des toutes petites explosions, minuscules mais douloureuses, et surtout de tous les côtés, vinrent littéralement agresser le vieux commandant.


" Ce n'est que de la poudre aux yeux ! Mouahaha ! "

Il lui flanqua alors une paire de giffles et un coup de pied dans le genou. Sans hésiter, il se mit légèrement sur le côté, tandis que Nounou arriva, avec le bruit tout propre à ses bottines d'acier, et flanqua un violent crochet au vieil homme.

" Attention ! "

Nounou se dressa entre lui et les rafales des soldats... Les balles se figèrent dans son armure d'acier... et son ami mit un genou à terre.
Ni une ni deux, Megamind se servit du genou de Nounou comme d'une marche, grimpa dessus et par-dessus l'épaule de son acolyte, il tira avec son pistolé dés-intégrateur, abattant deux soldats.
Pour le coup, il n'avait pas eu le choix de la manière.
Il pointa son pistolet vers le dernier soldat debout... Celui-ci eut la sagesse de lâcher son arme, à la suite de quoi Megamind le sonna d'un coup de crosse.


" Ca va, Nounou ? Tu peux bouger ? "

" Oui. Ca grince un peu mais... "

" Fais voir ? Je vais jeter un oeil.  "

" On n'a pas le temps. "

Ils gravirent alors les escaliers mais furent arrêtés par la voix en rage du commandant qui les suivit en courant. Megamind brandit son pistolet, tourna la roulette et s'arrêta sur :

" Dé-gage. "

Le commandant fut violemment expulsé sur le mur en face, complètement assommé.

" Ok... On passe par le trou. "

Ils s'exécutèrent plus ou moins facilement et avancèrent dans de nouveaux couloirs. Megamind s'aperçut bien vite que ses muscles lui faisaient déjà assez mal. La journée n'avait pas été de tout repos... et c'est à présent qu'il en sentait les ravages. Pourtant ils étaient très loin d'en avoir fini.

Ils arrivèrent, à leur grand dam, dans le hall principal... qui était, il faut le dire, incroyablement beau pour un hall d'un batiment aussi militaire. Signe de l'opulence de la Shinra, sans doute ! Il y avait autant de fauteuils disposés que de fontaines, d'escalators et de bureaux d'accueil. Des écrans pullulaient dans le hall, diffusant des programmes typiquement shinra, tels que " Réchauffement climatique : Intox ou intox ? ", "COPS", ou encore "La famille Kardashian".
Ah ! Mais ce qui pullulait encore davantage que les écrans, c'était bien sûr les soldats ! (rire)

Ils étaient à peu près cinq milliards... grosso modo !

Les deux compagnons tirèrent à volonté, attirant la plus grande attention, avant de plonger derrière les fauteuils.


" On est morts. Monsieur, on est morts ! "

" ... Attends, arrête ! Si on écrit notre biographie, je veux pas que notre dernière discussion ait été sur notre pétoche respective ! Donc... on va parler de...

Sa voix tremblait plus encore que ses mains. Pour mettre un peu d'ordre dans ses idées, il se redressa et tira quelques tirs désintégrateurs sur les groupes de soldats, les forçant à se mettre à couvert.

" D'à quel point ça va être facile de se tirer de ce faux pas ! Ca c'est super américain; Moi je dirai des trucs du genre "P'têtre que je devrais m'attacher les mains dans le dos et tirer avec mon crachat pour leur laisser une chance"... Et puis toi tu répondras "Ouais, tu paries que j'en tue cinq avec une seule balle ?". Comme ça... Ce sera bien cool. "

Nounou se mit à découvert et tira lui aussi deux tirs de canon, avant de recharger à couvert.

" Pas d'option de fuite ? "

" Attends que je réfléchisse... "

Il sortit son sac et le mit à terre, tirant une grenade de celui-ci... et le lançant par-dessus son épaule.

" Y a toujours les ascenseurs. C'est pas une idée bête. Des renforts vont arriver. On profite de l'ascenseur et on se barre fissa... "

" Ils sont loins. "

Megamind jeta un oeil au-dessus des fauteuils... Oui l'ascenseur était à peu près à cinquante mètres. Mais c'était faisable.

" Ok je vais me mettre à couvert ailleurs, sinon ils vont concentrer leur tir ici et on sera mort. Couvre-moi. "

Nounou sortit de derrière le fauteuil et se mit à tirer sur les ennemis qu'il vit, à répétitions. Il ne cessa que pour lancer une grenade. Megamind, tête baissée, courut vers le petit muret de la fontaine, traînant dans le sac derrière lui, et se cacha finalement. Sans voir Nounou, il sut que ce dernier avait essuyé de nouveaux tirs en pleine poitrine, au simple son de grésillement que cela produisit;

Il se redressa finalement et de son pistolet dé-, toucha deux soldats... avant de jeter un oeil rapide à l'ascenseur. Il pouvait voir sur le compteur qu'il approchait, n'étant plus qu'à une dizaine d'étages.

Megamind avait encore de nombreux gadgets... qu'importe la situation. Alors même si c'était désespéré, il avait appris à en tirer parti. Il sortit une grenade à forme fort spéciale de son sac... dégoupilla celle-ci et la lança au centre de la pièce, où il n'y avait pourtant personne... Une, deux, trois... Et cela retentit... plus fort encore qu'un chanteur d'opéra, la radio produisit un tel son, plus strident qu'une sirène de police et chantant des psaumes sataniques :




Megamind avait, par chance, eut le temps de mettre un casque de chantier, s'épargnant ce supplice. Mais il y eut des cris... et il y eut des souffrances.

" Oh pitié ! "

" Non pas lui ! Pas Dave ! "

Que Dieu ait pitié de leur âme...

La fusillade reprit, même si je vous laisse deviner que la qualité des tirs des soldats fut grandement altérée par le chant de force de Dave (9, sur l'échelle de Davinson).

Megamind fit un signe à Nounou, pour qu'il le couvre, pendant qu'il préparait le matériel pour l'ascenseur. Il sortit un lance-pierre plus que rudimentaire, puisqu'il avait un support de visée et une capacité à amplifier la traction et la projection du projectile... ainsi qu'une petite puce IEM...

Il attendit que la porte d'ascenseur s'ouvre, que les soldats en soient sortis et il se redressa, tirant de son lance-pierres la puce IEM qui vint se figer sur le tableau de commandes de l'ascenseur, le court-circuitant.

Ils... avaient au moins le temps de faire. Il fallait juste à présent sécuriser le passage. Il avait quelques idées, oui. Il faut dire qu'il était venu en sachant pertinemment que sa traversée serait jonchée d'obstacles qu'il faudrait franchir. Toutes ses armes avaient été pensées pour ça.

Il sortit toutes ses fioles de son sac... Il en avait aussi laissé à Nounou avant de le quitter. D'un signe d'ailleurs, il lui suggéra qu'il était temps d'en utiliser certaines. Toutefois, avant toutes choses, il remplit ses poches d'autres explosifs en tout genre, et au hasard, lança une balle magique qui vint se promener dans le hall de grands bonds...

Megamind lança par-dessus son épaule et à différents endroits trois fioles contenant un liquide vert... qui s'évapora aussitôt eut-il atteint le sol, se changeant en une fumée verte, dense et inquiétante. Elle réussirait à les inquiéter, à les inciter à peut-être se déplacer, s'ils n'avaient pas de masque.
Ce poison était quasiment inoffensif. Il était juste bourré de poivres, d'un colorant vert, et donnait un gout âpre à l'air lui-même... il était donc parfait pour feindre l'intoxication !

Il profita de l'agitation pour tirer dans le tas, ce que fit aussi Nounou. Finalement, quatre soldats parmi les rangs ennemis prirent leur courage à deux mains, et armés d'une longue épée, chargèrent. Nounou en abattit un assez tôt, tandis que Megamind jeta ses fioles dans leur direction, mais ne les atteignant jamais. Une aire incroyable composée de différents effets était déjà derrière les soldats. Megamind se leva et en déshydrata un, mais ne put faire plus. Un soldat l'atteignit au bras, l'incisant assez profondément. Il réussit à esquiver la deuxième attaque, tandis que l'autre soldat s'occupait avec Nounou.

Surmené, il pouvait juste esquiver. Au détour d'une roulade sur le côté, il put bien saisir son sac mais l'attaque imminente du soldat le dissuada de tenter quoi que ce soit. Il finit bien sûr par être à découvert et totalement vulnérable... acculé... Le soldat allait attaquer, brandissant déjà son épée au-dessus de sa tête !

Megamind lui flanqua un coup de poing dans la gorge, sortit de sa poche un petit sac et le jeta à terre, créant une belle explosion de fumée. Il se rua alors vers Nounou et le tira par le bras, commençant à courir vers l'ascenseur, têtes baissées. Des tirs plus ou moins importants fusèrent. Il fut d'ailleurs touché de manière superficielle juste au-dessus de l'épaule, comme une simple écorchure, juste plus douloureuse mais pas incommodante.

Ils entrèrent dans l'ascenseur, Megamind se rua sur la puce IEM qu'il enleva, tandis que Nounou appuya sur un bouton précipitamment. Ils se planquèrent contre les murs tandis que les portes de l'ascenseur commençaient à se fermer. Et soudain, un silence impressionnant s'installa... Comme si les événements passés étaient déjà lointains, tels des souvenirs.


" Tu... T'es qu'à moitié rempli ? "

" Oui, mon bocal s'est fissuré. J'ai eu de la chance qu'il se brise pas ! "

" Ouais... ça doit être la musique de Dave. J'ai cru que le vaisseau allait chavirer, je t'avoue. "

" Euh, je pense que c'est une balle qui m'a touché durant la bagarre dans l'escalier. "

" J'en sais rien, Nounou, que ce soit Dave me semble plus probable. "

Nounou avait du mal à garder son corps entier de poisson sous l'eau, et pour cause, regardait difficilement en face de lui, forcé de plonger pour profiter de l'eau. Megamind déchira (difficilement !) un grand morceau de latex de sa tenue et le fixa avec du scotch.

" Bon, tiens bon, on a un aquarium dans le vaisseau. "

" Oui, ne vous inquiétez pas, monsieur... "

" Tu... as appuyé sur quel numéro, là ?... "

" ... Oh au hasard, j'ai pas réfléchi. C'est le... oh... L'étage 66. "

" Sérieusement ? "

" Oui... L'étage du bureau du Président ! Qu'est-ce qu'on fait, on sort de l'ascenseur ? "

" Non... j'ai une meilleure idée... "

Quinze minutes plus tard, ils arrivèrent au quinzième étage... Comme ils l'avaient deviné, il était fort bien gardé. Sans doute les plus perspicaces avaient-ils deviné qu'il s'agissait là de la seule porte de sortie des deux brigands ! Mais les deux hommes sortirent dans le plus grand calme de l'ascenseur... et se présentèrent devant les soldats terrifiés.

" Ok ! Si vous bougez, je fais sauter sa tête à 4 millards de munnies ! "

" Président Shinra !"

Nounou tenait au bout de son canon Rufu Shinra en joue, pour le meilleur et pour le pire... (?)

" Libérez-moi, pitié ! "

" Vous vous taisez, Rufu ! Vos habits sont trop moches, c'est un affront au bon goût ! Vous croyez que vous êtes Rick Astley ?! Alors taisez-vous ! Vous faîtes gerber tout le monde ! "

" Lâchez-le ! "

" Je le libérerai... uniquement si j'atteins mon vaisseau en un seul morceau. Laissez-moi passer ou je l'explose ! Je vous préviens, j'ai une commande automatique sur mon index... si je meurs, il appuie automatiquement sur la gachette ! "

" Faîtes ce qu'il dit, rien de plus fastoche ! "

" En plus vous utilisez des expressions des années 90 ?! Mais votre démence n'a pas de limite ! "

" C'est parti mon kiki ! "

" Ok ok ! On fera rien ! "

" Merci, vous serez tous promus ! Mon tamagotchi et moi vous en sommes reconnaissants !"

Ils avancèrent parmi la foule, Nounou s'arrangeant toujours pour faire de Rufu le plus dissuasif des remparts. Ils avancèrent vers le hangar avec la plus grande facilité.

" Ne nous suivez pas ! "

" Restez là, c'est bon ! Il est 3615 réglo ! "

Devant eux, chacun semblait douter mais aucun n'osa s'interposer... Rufu était... tellement important à leurs yeux, sans doute simplement en tant qu'employeur, certes. Mais grâce à lui, ils avaient aussi un statut social très important.

" Toi, là, bouge. "

" Non. "

C'était le vieux commandant, visiblement fort bien remis de ses blessures et de son humiliation.

" Ce n'est pas le Président. "

" Quoi... T'es fou ? "

Le commandant brandit sa lame dans leur direction et... du bout de celle-ci, il tira. Cette garde que Megamind avait trouvé stylisée, était une gâchette, et la lame au moins autant un canon qu'une épée. La balle traversa les côtes de Megamind, qui ploya, sous l'apparence de Rufu, mais sans encore s'en défaire.

" Urr... Par Sabrina l'apprentie sorcière... tu t'en prends à ton président ?! Au nom des jumelles Olsen, soldats, abattez cet homme ! "

" Le Président est dans son bureau, gardé par ses meilleurs hommes, et il boit une tasse de café, si vous voulez tout savoir. Je viens de l'avoir en ligne. "

" ... Il vous a appelé avec son Nokia 3310, c'est ça ? "

Megamind fit tourner le cadran de sa montre, et reprit son apparence, exhibant un sourire tordu par la douleur. Il murmura à Nounou :

" Ca craint... On se faufile... maintenant ! "

Les deux compagnons se ruèrent vers le hangar, qui n'était qu'à quelques mètres, se faufilant aux côtés du commandant. Mais aussitôt approcha-t-il que Megamind fut frappé d'un coup de coude et s'effondra. Nounou passa, lui, mais se retourna bien vite pour Megamind.

" Vas-y ! Je te rejoins ! "

" Poursuivez-le ! "

Nounou les reçut instantanément par un tir de suppression... Megamind se releva très difficilement, dégainant son pistolet dé- réglé sur désintégration et tira plusieurs fois sur le commandant... ce dernier était bien plus qu'habile avec son épée. La faisant danser autour de lui, il déviait chaque tir et s'approchait toujours un peu plus.
Megamind se risqua à s'approcher pour le désarmer, mais l'épée le trancha au niveau du ventre. Il porta aussitôt une main sur sa blessure et tituba quelques secondes avant de ployer, tournant le dos à son ennemi.


" Tes jouets, c'est du toque... De la poudre aux yeux, c'est bien ce que tu disais. Allez, affronte ton destin. "

Le commandant saisit le col de Megamind et le força à se redresser et à lui faire face. Lorsqu'ils croisèrent une nouvelle fois leurs yeux, le génie du mal semblait trop mal en point pour se tenir droit. Incapable de rester debout par la simple force de ses jambes, il posa sa main sur la veste du commandant, main qui glissa petit à petit tandis que Megamind baissait les yeux...

" Ton copain doit déjà être mort. Le jeu est fini. "

" Oui... Je te les prête mais tu me les rends vite. "

" Quoi ? "

" Mes billes, tiens ! "

Sa main ouvrit une poche de la veste et de son autre main, il la remplit de petites billes explosives avant de se rouler en boule à terre. L'explosion retentit en rafales. Megamind sortit tout le contenus de ses poches et le glissa dans son sac, avant de ramasser son pistolet dé...

" Salopard ! "

Le vieil homme brandit son épée et se rua dans sa direction

Megamind laissa tomber son briquet dans son sac... et le lança entre lui et le commandant avant de lui-même courir à reculons !


" Coquin, va ! "

Le sac explosa sur le commandant dans une déflagration importante, propulsant aussi Megamind, mais dans la bonne direction ! Ce dernier se releva, par nécessité, mais avec toute la douleur du monde. Il rangea son pistolet et alla en claudiquant vers son vaisseau. Il vit ce dernier faire ses manœuvres et s'approcher de la herse, commençant même à gagner quelques mètres d'altitude. Il avança avec plus de motivation encore, mais entendant de nombreux cris derrière lui, se tirer des décombres de l'explosion et courir avec plus de rage qu'il n'avait de courage.

Aller plus vite était impossible, le moindre mouvement lui arrachait une forte douleur ! Le vaisseau prenait encore plus de hauteur, déjà trop pour que Megamind ne puisse l'atteindre. Alors apparut, par la porte coulissante du vaisseau, Nounou qui tendit sa main vers Megamind... mais trop loin. Encore vingt mètres les séparaient l'un de l'autre. Des tirs commencèrent à fuser.


" Envoie-moi un truc, Nounou ! "

" Qu... Quoi ? On a quoi ? "

" Cherche ! Le jetpack, les bottes antigravitationnelles ?! "

Nounou s'engouffra dans le vaisseau tandis que Megamind s'approchait encore, jetant un oeil par-dessus son épaule et constatant la nette avancée des troupes. Le commandant semblait être à terre, soigné par quelques soldats préoccupés.

" Je trouve rien ! "

Un tir frôla le crane de Megamind, rappelant à Nounou que peut-être une simple corde ferait-elle l'affaire, s'il voulait bien se donner la peine !

" Ah ! "

Nounou s'approcha de l'ouverture et lança à Megamind une paire de bottes, à l'allure tout à fait normales. Ce dernier, ni une ni deux, arracha une chaussure à son pied et en enfila une des nouvelles en vitesse, saisissant simplement l'autre sous son bras.

Et il se força à courir quelques mètres... avant de sauter, avec l'impulsion de sa jambe pourvue de cette nouvelle botte. Et tandis que d'habitude, ses sauts étaient tout à fait respectables mais humains, ici, il fit un saut d'une quinzaine de mètres, avec une précision bénie par le dieu des vilains pour qu'enfin Megamind atterrisse en fracas dans son vaisseau !


" Oh bon sang... "

" On peut partir ! "

" Attends, attends... "

Megamind se releva et s'approcha d'une arme dans son vaisseau. Il ne partirait pas sans se venger. Il appuya donc sur le détonnateur de celle-ci et...



" Sorry for party rocking ! "

Le vaisseau partit à toute vitesse sur ces mots !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Maître brasseur
Masculin
Nombre de messages : 376
Age : 27
Date d'inscription : 21/05/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
356/350  (356/350)
Sam 3 Jan 2015 - 14:30
Megamind, devenu légende pour l’infiltration ET l’exfiltration de lui-même du vaisseau-mère de la Shin-ra ! N’applaudissez pas.

Alors, sans surprise, c’est généralement le sourire aux lèvres que je lis tes exploits avec ce personnage. J’aime vraiment bien me connecter et voir dans les derniers messages postés que tu nous as écrits quelque chose avec, et surtout que la fin de la dernière en date nous promettait quelque chose d’énorme !

Et je dois avouer que, la promesse a été tenue. Tu nous as promis de l’action, nous avons de l’action durant tout l’exploit ! Enfin, pas tout le temps, le début était un peu long à démarrer et j’ai presque envie de dire que tu en faisais un peu de trop durant l’introduction, même si tu a gardé le bon suspens de « Mais, COMMENT va-t’il rentrer dans le vaisseau ?! ».
Avec une mention spécial pour le clin d’oeil à Star Wars, tu aurais parlé de « X-Wing » et j’aurais été au ange. Donc, venons plutôt au point le plus important de ton exploit. Arriver au vaisseau de Megamind, et si possible, en un seul morceaux.

Le moment de narration de Nounou, pendant son infiltration de 10 secondes était juste superbe. J’ai vraiment cru, l’espace d’un instant que tout allait se passer collé à un mur a évité les gardes un à un… Mais ce n’est pas la méthode du grand Megamind ! Je ne dirais pas que j’ai été surpris dans l’ascenseur, mais plutôt impatient de découvrir le retour de notre super-méchant sur les pistes. Mais oui, tu vois de quoi je parle… Le mythique cliché de la bataille dans l’ascenseur, mais tourné à l’extrême ridicule par notre contorsionniste. J’était hilare en le retrouvant dans cette position.

Bon, je ne vais pas décrire chaque scène une à une, mais elle m’a tellement plus que je devais te la signaler.

Par contre, je dois bien dire que le moment juste après, dans les cages d’ascenseur était moins dynamique. Je ne dirais pas que je me suis ennuyé, mais il ce passait moins de truc dans lesquelles exploité la « bêtise » de Megamind. C’était vraiment de l’infiltration quoi. Mais je retiendrais la phrase de Nounou : « Hey ! J’utilisais jamais mon turbo-poings jusque là, mais c’est vraiment indispensable ici ! »

Enfin, je vais terminer les éloges ici en te faisant plaisir… Un top 5 des moments hilarant jusqu’à la fin de l’exploit.

1. Les répliques de super méchant : « Ce n'est que de la poudre aux yeux ! Mouahaha ! »
2. Dave… Rien d’autre à dire
3. Rufus des années 90
4. Les balles bondissante et leurs explications
5. La bataille avec le Commandant


Bon, que dire de méchant sur cette exploit… Je cherche mais, comme d’habitude, je n’ai pas grand chose à redire. J’étais tellement pris dans le récit que je n’ai pas fait attention à ce qu’il clochait. Si je serais pointilleux, je dirais que Megamind est doué en apnée pour le moment dans l’espace. Ou encore qu’avec sa très faible défense, il supporte assez bien le tir du commandant et l’entaille dans son ventre… Mais bon, on abuse tous un peu sur les stats de nos personnages (moi le premiers)

Donc voila, je n’ai pas grand chose d’autre à dire en plus… Continue de m’épater Billy-Bob!

Exploit accompli !

Par contre, j’ai eu du mal à évaluer la mission… Mais je vais quand même me diriger vers Atroce plutôt qu’Expert.

Atroce : 49 points d'expérience + 450 munnies + 4 PS (2 en Dextérité pour Nounou, 1 en défense et 1 en Dextérité) dont 1 bonus en Vitesse pour le sprint final !l

_______________________________
 
 
 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DISCO GRIFFON POILS LONGS M 6 ANS REFUGE DE MOREE
» I write sins not tragedies [Panic! At the disco]
» LA FOLLE HISTOIRE DU DISCO
» Série Calembour-Braves
» Disco Inferno [PV J&J]