Le Maître des Potions

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
45/650  (45/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 12 Déc 2014 - 14:30
Tifa écarta ses jambes, l’une tendue et l’autre fléchie… une main au sol pour l’équilibre et l’autre en arrière, prête à frapper. Quelque chose, une sorte de force sereine, envahit soudain le corps de la belle, la traversant comme un torrent incontrôlable jusqu’à son poing… et celui-ci s’entoure soudain d’eau sous pression agressive. D’une propulsion, elle charge et frappe de son poing aqueux !
Ca a l’air d’une attaque puissant et la frappe aqueuse fut incroyablement utile au moment de poursuivre Arachné… même si ca ne fut pas un franc succès.

Néanmoins, elle comprit enfin que… se devait être une nature élémentaire. Ca lui paraissant logique que n’ayant jamais été capable de lancer le moindre sort, ca parait gros d’être capable sans aucune raison apparente de lancer une frappe aqueuse. Jamais elle ne sera mage mais… un peu de magie pourrait lui être utile, en même qu’elle répète ses enchainements pour les rendre les plus fluides, rapides et automatiques possibles.
Néanmoins, ce don pour la magie de l’eau restait inexploité… et bon… on raconte que le Chapeau de Yen Sid permet de gagner en puissance magique ! Malgré ça, on dit aussi que le Roi Mickey a… causé pas mal d’incidents à cause du chapeau étoilé.


« Hum… tout cela est décidément des plus intéressants… »

Comme si Tifa était du genre à penser aux risques ou aux conséquences ! Elle n’aurait d’ailleurs jamais imaginé se servir du chapeau étoilé sans autorisation. Néanmoins, l’espace d’un instant, ce fut comme si c’était son couvre-chef. La moine pugiliste réincarné en mage sage et puissante leva élégamment, précautionneusement, le bras en l’air… avant de le tendre violemment vers le mur, y projetant un faible sort H²0.

« Non… l’eau ne fonctionne décidément pas ainsi, bon sang Tifa, concentre-toi et recommence ! »

Tifa pivota en glissant seulement un de ses pieds au sol… et croisa ses deux bras vers le bas… la belle les ramena rapidement, avec énergie mais sans violence. Certaines écoles des arts martiaux considère que l’énergie se répand à travers le corps… l’énergie part du pied, qui remonta vers le haut du corps et s’échappe là où on lui dit de s’échapper. Beaucoup plus statique, lente et rigide à cause de ce lien qui lui faisait adopter la posture du mage historique, c’est pourtant ce même lien qui lui faisait effectuer des incantations sans buts dans les jardins sous l’œil attentif et fasciné quoiqu’un peu vide de Pluto.
Ses deux bras se croisent, baissent et remontent… bien trop lentement pour que l’incantation soit efficace en combat mais cette fois, sont sort H²O en percutant le mur, ne s’éclata pas… mais laissa un petit cratère sur celui-ci.


« Youhou ! » [/color] Hurla-t-elle, victorieuse à en faire soupirer des gardes et à en faire se moquer d’autre. Néanmoins, nul n’osa la déranger malgré le ridicule apparent de son entrainement solitaire !

Tifa était persuadé que l’incantation devait être à l’image du sort… mais non, celui-ci doit être à l’image de l’élément. L’eau est fluide et sereine, jamais contractée et même dans ses plus grands accès de violence… que fait l’eau sinon passer ? Son lien-d brisé par la joie, elle frappa très rapidement en… ondulant le bras comme un serpent… ce qui donna une frappe aqueuse plus percutante. Un petit saut en l’air, une pirouette… et un coup de pied retourné vers le sol !
Oui… Tifa a déjà entendu un plombier, en mission de routine dans son bar, lui expliquez que l’eau gagner naturellement en pression avec la hauteur.

Et oui… immédiatement, celle-ci y pense… la hauteur, le saut et Xaldin… mais sa volonté trop forte de provoquer le Lien-D l’empêchait tout simplement d’y parvenir. C’est dommage parce que la Lance Tourbillonnante mélange efficacement attaque physique et attaque magique… avec le vent, certes, mais tout entrainement est profitable. Trouvant cela plus qu’adapté et sain, Tifa s’enfila une bouteille d’eau cul-sec ! Elle enchaina, un court instant, une rafale de coups aqueux dans le vide et déjà trempée, Tifa rencontrait une fatigue jusqu’à alors inconnu… complètement étrangère à son corps, en fait.
Son maitre le lui avait dit… l’esprit domine la matière qui domine l’esprit. Ca a plus ou moins l’air de ne rien vouloir dire mais… Zangan était comme ça, toujours à raconté des proverbes et phrases toutes faites. Certaines ont sens mais Tifa a toujours aimé pensé qu’il racontait des bêtises sans objets pour pousser ses élèves à la réfléxion.

Néanmoins… l’esprit de Tifa domine son corps au point de l’avoir rendu capable de briser os, pierre, métal et quasiment tout ce qui existe sans être indestructible… tout en gardant une silhouette tout à fait féminine ! A côtés, le corps domine l’esprit. La garde n’a besoin de personne pour protéger le château mais… quand un Darkside arrive face aux remparts ! Ca n’arrive pas tous les jours mais vous savez le temps que ca prend de vaincre un colosse pareil avec des moyens réguliers ?
Les héros et héroïnes se doivent d’être des porte-étendards… Tifa n’espérait impressionner personne quand elle abat un Darkside avec seulement trois ou quatre coups ! En fait si mais dans le bon sens… elle aimait penser que c’était impressionnant et que cela avait un effet psychologique positive sur la garde.

Pour le réconfort psychologique, encore une fois… Tifa portait un ensemble qu’elle n’avait pas enfilé depuis quelques années, du temps où elle était barmaid ! Une jupe noire assez courte, un petit débardeur blanc serré et des bretelles de cuirs noirs. Elle avait aussi enfilé d’anciens gants rouges renforcés de métal… parce que bon, ne pas utiliser d’arme pour ne pas tuer c’est bien beau… mais tout de même, c’est la guerre ! En plus de ça… Tifa peut déjà tuer à mains nues.

Néanmoins… aussi dommage que ca soit… tous les exploits accomplis au Château Disney ne valent rien s’il n’est pas fait la garde ! Héros et Héroïnes doivent partir se battre directement sur les fronts. Le mieux serait les mondes déjà colonisés qui nous haïssent… ou encore, le territoire ennemi.


« Ma Dame, tout se passe bien ? »

Ma Dame… se retourna presque en sursaut alors que deux gardes venaient prendre de ses nouvelles. Un hippopotame costaud et un crocodile visiblement nerveux se présentèrent à elle même si tous deux se montraient poli et chaleureux, loin de cette image des gardes austères. Tifa avait Ravness, une fois, à la Terre des Dragons… n’importe qui aurait pu le faire, surtout avec l’aide des pupilles-blanches… mais le destin voulu que ce soit elle et que cela lui attire l’affection toute entière de la garde. Tifa se faisait toujours l’effet d’une enfant… ou, au mieux, d’une adolescente face à tous ces gardes que rien ne décourage, que rien n’abat, que rien ne fait reculer ou même s’arrêter.

« Oui… je mets deux ou trois choses au point avant de partir au front. »

« Une bonne chose, Ma Dame ! Votre comportement est exemplaire. »

Tifa était… aussi impressionné que gêné de les voir si rigoureux même face à elle qui ne tient pourtant aucun grade en particulier. Puis aussi humble que soit une femme, vous ne la verrez que très rarement refusait des compliments ! Surtout avec Tifa selon qui les mots sont nos vies.

« Oui mais heureusement que vous êtes là ! On combat mieux à savoir que son foyer est bien protégé. »

« Vous vivez au Château sans endroit où revenir un jour ? »

« En théorie j’ai hérité d’un bar et un appartement au Jardin Radieux… mais ca fait des années que je vis ici alors ca a du être abandonné ou vendu à quelqu’un d’autre. »

« Vous teniez un bar ? »

« Hey… je ne veux pas de problème avec Ravness moi ! Déjà qu’elle risque de me passer un savon à cause des barreaux que j’ai tordu aux cachots… » Poings fermés sur les hanches, Tifa se pencha en se voulant gentiment menaçante vers les deux gardes. « … vous êtes sûr qu’elle vous donne le droit de glander ? Vous ne devriez pas être en ronde… plutôt ? »

L’hippopotame et le crocodile se sont regardés, un peu anxieux jusqu’à ce que de manière un peu immature… Tifa s’en voulu de les décevoir. Ca lui plaisait toujours de discuter avec la garde et si Ravness est obligé d’être dur, autoritaire, sévère, rabat-joie… ca n’a jamais été dans le contrat de la jeune pugiliste ! Elle reprit une posture normale, se moquant avec malice des deux gardes. Elle tapota doucement et vivement du bout d’une phalange l’hippopotame… qui faillit en chuter avec dès lors… un petit creux sur le buste de son armure comme s’il s’était pris une balle !

« Je rigole ! Vous avez bien le droit de vous détendre. »

« Par contre, nous… on ne rigole pas… un bar au Château Disney, ca serait bien ! »

« Oui, on pourrait se détendre entre deux rondes… surtout si c’est vous qui servez ! Par contre, vous comprendrez qu’aucun garde n’osera jamais proposer un truc pareil mais venant de vous… hey, ca pourrait passer ! Tout passe avec des yeux et un sourire pareil ! »

« Mais… les gardes sont tous des beaux-parleurs aussi ?! »

« Non Ma Dame ! Nous sommes juste directs et francs ! La Chef de la Garde ne cesse de dire que la mort n’est pas une fin en soit et qu’un objectif doit être accompli… mais qu’un garde mort ne sert à rien ni personne. »

« Si je sais qu’en rentrant du combat, Tifa Lockheart va me servir un verre… alors il sera hors de question que je meurs ! »

Tifa était pour mais plus par intérêt personnel que poussé par l’idée d’une véritable utilité. Après, pourquoi pas ? Ca pourrait rapporter un peu d’argent et la Lumière récupérerait par ce biais une partie des salaires distribués, la boucle est bouclée. Le problème est double… d’abords, l’intérêt et l’utilité de l’impact psychologique du bar. Celui-ci est certains, faire le vide est toujours une bonne chose… mais à quel prix ? Des gardes avec la gueule de bois, ca sera loin de plaire au chef de la garde et… malgré qu’elle se montre toujours douce avec Tifa, cette dernière craignait toujours malgré qu’un jour, Dame Ravness ne l’abatte d’un sermon ou d’une rhétorique implacable.

« Bon, je ne vous promet rien… mais j’irais demander à Ravness si elle a suffisamment d’autorité pour que le Château Disney puisse se doter d’un bar. »

« … Vous oseriez… ? »

« Bah oui, si je lui propose cette idée de bar de but en blanc… elle refusera probablement en pensant à la gueule de bois, aux beuveries et à l’idée de vous voir complètement bourré lors d’une ronde. Après, vu que je vous aime bien… si je la mets au défi de réussir à tous vous tenir à la rigueur alors même qu’on vous autorise la détente à côtés… j’espère pouvoir négocier un bar, ouvert quelques heures. Un créneau horaires en fin de nuit et en fin de journée… enfin, selon vos horaires de rondes, quoi. Le seul vrai problème c’est que… et bien… nul n’ignore que les héros de la Lumière patinent un peu, en ce moment. Ca s’améliore avec le temps mais bon… l’idée de servir des verres alors que des mondes attendent d’être sauvé, ca me gène un peu vous voyez ? Après et bien… je peux toujours en parler et voir l’écho que ca provoque. »

« … Nous ne devrions pas vous dire ça, Ma Dame. »

« Oh, je ne devrais pas non plus vous parlez pendant votre ronde vous savez ! »

« Nous ne sommes pas… »

Tifa l’interrompit en posant un doigt sur son œil qu’elle étira vers le bas… bien sûr qu’ils s’improvisent une pause en pleine ronde ! D’un autre côté, en des temps si obscurs… chaque héros et héroïnes devraient être à l’étranger pour combattre, à l’image de Dame Ravness. Finalement, le crocodile se permit d’ouvrir sa grande gueule allongé vers l’avant !

« Les gardes n’ont… pratiquement aucune confiance en toute la hiérarchie au-dessus de Ravness. Nous ne la voyons jamais et tout ce qu’on nous rapporte à son sujet… c’est une prudence excessive. »

Tifa se serait sentit coupable de les appuyer à ce point, juste dans la but de paraitre agréable et sympathique. Elle préféra la franchise. Après, elle ne comprenait vraiment pas pourquoi il n’avait pas le droit de dire ça… Tifa ne pourrait décidément jamais être garde même si elle le souhaitait.

« Il n’y a de nombreux problèmes… mais la garde n’a selon moi, rien à se reprocher. Les Héros comme moi ne sont pas assez actifs et manque clairement d’initiative. Dans sa pensée de base, notre armée se base… sur la garde, fiable, solide et quotidienne autant que sur les héros, censés briller par des exploits qui débloquent les situations contre laquelle la guérilla conventionnelle ne produit rien. Le problème c’est que les mondes communiquent, échangent et… nous sommes à une époque où les héros courent les rues. Trop sûr de notre supériorité immédiate en combat, moi et mes collègues nous sommes carrément endormit. J’avoue… avoir moi-même du mal à me réveillez de cette torpeur. Vous me voyez m’entrainé mais… ma puissance actuelle est démente et je ne peux que la peaufiner là où le terrain devrait la perfectionner. »

« C’est toujours une bonne chose de s’entrainer, Ma Dame. Après… la garde elle-même se montre critique avec les héros mais en effet, notre pression est quotidienne, permanente… mais celle des héros est exceptionnel, ne se jouant jamais qu’en un instant décisif. Nous autres gardes suivons simplement les ordres et stratégies préétablis… on sait improviser mais… dans votre cas à vous, en tout cas, le problème me semble venir de la confiance. »

« Nul ne connait des femmes semblables aux Amazones de la Lumières, si belles et si fortes à la fois. Pour avoir le quart de votre force… il me faudrait être quatre fois plus imposant. C’est normalement à vous de nous le dire mais… gardez espoir. Nous vous connaissons comme celle qui a vaincu l’équipage de Crochet seule pendant que Tidus défaisait son capitaine. Comme celle qui sauva Aladin et Jasmine du fou dansant…. » Le garde sembla s’en vouloir, gênant Tifa de ne pas avoir masqué sa tristesse face à ce sauvetage aujourd’hui rayé d’un trait gras et noir. … et vous êtes un soutien moral que la garde apprécie grandement ! »

« S’il vous plait… nous sommes logiques, pragmatiques et obéissants. Nous sommes préparés au pire… mais c’est à vous autres, héros et surtout héroïnes, de nous faire garder espoir en nous préparant au meilleur. C’est vous qui êtes censés faire des choses impossibles et nous convaincre de l’espoir d’une victoire. Selon nous… le rôle des héros, c’est censé être avant tout un canalisateur de pression et de peur par l’accomplissement d’exploits. »

Tifa acquiesça avec un sourire décidé, sans savoir si celui tiendrait au-delà du départ des deux gardes.

« C’est vrai et… j’aurais juste une chose à vous demandez… »

« Ca… a un rapport avec le trou dans le mur de la bibliothèque… ? »

« C’est… tout à fait ridicule et j’aimerais que ca reste entre nous… » Ils acquiescèrent comme des gardes recevant un ordre et ça ? Ca a valeur de contrat. « Depuis l’attaque d’Arachné je… »

« Des séquelles ? Vous sentez les ténèbres enserré votre cœur ?! »

« J’ai… les idées un peu plus noires, oui… je suis plus enragée et réclame vengeance autant que les doutes m’assaillent. Aussi dangereux que ca soit comme pente glissante, je pense que ca m’aidera à combattre avec d’autant plus d’ardeurs. Néanmoins… depuis l’attaque d’Arachné j’ai… une phobie absolument incontrôlable des araignées. J’en ai vu une, j’ai paniqué et en voulant l’écraser, j’ai troué le mur… j’ai honte mais c’est très clair. Dès que je fois une araignée, je cherche à l’écraser et perdant tous mes moyens… je frappe au plus fort de ma force. Enfin, même s’il reste un trou, je suis impressionné de voir qu’on l’a déjà reconstruit… »

[colr=grey]« … »[/color]

« … »

« Ca fait des années que le Château Disney encaisse tant bien que mal mes maladresses mais... »

Les deux gardes répondirent en cœur, comme si ce fut leur mission la plus important ! Tifa se… doutait bien que son charme était la principale raison qui attirait l’attention des gardes sur elle. Ca la gênait… autant de penser qu’on s’occupe d’elle juste à cause de son charme que de penser que son charme avait ce pouvoir. Complètement embrouillée… elle était plus que décidée à partir au front lorsque deux gardes, malgré tout le travail qu’ils ont, lui dirent ceci !

« Nous retournons à notre ronde, Ma Dame ! Nous tuerons toutes les araignées qui oseront encore se balader ici ! »
L'Ange de Réconfort

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
624/0  (624/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 15 Déc 2014 - 18:21
En commençant à lire ton rp, je me rends compte que tu a écrit l'introduction au présent et le reste à l'imparfait, pour la description. C'est quelque chose de vraiment original que je devais absolument commenter ; c'est une cassure dans le rp, le présent se termine quand on rentre dans le rp lui-même, enfin, à ce moment même du rp où on arrive à l'introspection. Parce que c'est un vrai meta sur le lien-D et le combat. Pour le coup, c'est un rp qui est très in-character puisque c'est un entrainement. Ceci-dit, il y a toujours des incursions au présent tout au long du rp (que je commente au fur et à mesure parce qu'il y a pas mal de détails dont je veut parler et que je vais rater parce que j'ai un cerveau qui fait la taille d'une bille). Ce n'est pas du tout désagréable à lire en fait.

Il y a quelque chose dans ce rp qui le rend très agréable à lire et je pense bien que ce sont les actions et les dialogues. C'est bien écrit et simple à lire, en étant vraiment réaliste. C'est une petite discussion qui passe d'un sujet à un autre en entrant sur le sujet plus précis du bar. Je comprends le fait de faire un rp sans mission d'ailleurs.

« Les gardes n’ont… pratiquement aucune confiance en toute la hiérarchie au-dessus de Ravness. Nous ne la voyons jamais et tout ce qu’on nous rapporte à son sujet… c’est une prudence excessive. » La haute-hiérarchie vous dit crotte, déjà d'une !

Mais outre cet apparté (herm) avoir un point de vue supplémentaire de la garde est vraiment agréable à lire.

On en arrive aux peurs de Tifa, et c'est en ça que ce rp est bien, est entier, c'est qu'il couvre un bon nombre de trucs. Une Tifa vulnérable, qui s'entraîne, c'est vraiment un développement dans l'arc du personnage. Elle évolue, elle n'est pas sans craintes, on connaît son point de vue, on la voit dans le privé en fait, d'une manière que l'on aurait pas vue avec une mission, avec des ordres dans le crâne.

En définitive c'est... un exploit ? Un bon exploit. Quelques fautes, quelques erreurs dans le codage (je suis pas celle qui doit faire la fine bouche sur ça, vu la tronche de ce que je poste : D)

Exploit (?) facile : 10 points d'expérience + 100 munnies + 2 PS en force ! .... Ah non. En dextérité, herm, oui, dextérité c'est bien.

messages
membres