Derniers sujets
» Aux abonnés absents
par Kurt Brown Aujourd'hui à 14:09

» Breaking News : Course poursuite à Costa Del Sol !
par Roxanne Ritchi Hier à 18:50

» La Menace Chocolatée
par Rufus Shinra Hier à 17:56

» Trois petits oiseaux
par Rufus Shinra Hier à 17:37

» De l'ennui naît l'horreur
par Maître Aqua Hier à 16:50

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Hier à 10:38

» Il faut du soin
par Pamela Isley Ven 21 Juil 2017 - 12:18

» Thé glacé sous les palmiers
par Kurt Brown Jeu 20 Juil 2017 - 16:25

» Après une pause
par Abigail Underwood Jeu 20 Juil 2017 - 13:24

» Libre, l'univers pour t'accueillir
par Abigail Underwood Jeu 20 Juil 2017 - 13:11

» Est-ce qu'il y a un médecin dans l'assemblée ?!
par Chen Stormstout Jeu 20 Juil 2017 - 12:04

» Entre ciel, terre et campagne
par Agon Wiley Jeu 20 Juil 2017 - 9:49

» Des morceaux de Fred dans les cheveux
par Jecht Jeu 20 Juil 2017 - 1:43

» Les Orphelins
par Natsu Dragneel Mer 19 Juil 2017 - 21:43

» Réglementations et demande de Partenariat
par Le Cygne Mer 19 Juil 2017 - 16:45


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Soumission
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Boucher de Grimm
Masculin
Nombre de messages : 439
Age : 27
Date d'inscription : 05/02/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
888/0  (888/0)
Sam 25 Oct 2014 - 18:09

Défier un T-Rex… De toutes les missions que la Princesse m’ait données, je pourrais dire sans hésitations qu’il s’agit de la chose la plus suicidaire que j’aurais à faire. Partir dans un autre monde et combattre des Indiens ou des pirates, descendre dans les égouts débusquer des résistants ou même subir une transformation pour chasser l’humain. C’était de la bagatelle à côté ça, eux au moins ne sont pas assoiffé de sang et ne verrait pas en moins une succulente pièce de viande. Mais comme disait l’adage, ce que femme veux, femme l’aura.

Cela faisait plus d’une heure que j’étais accoudé contre les grilles de l’enceinte, la faux à la main. Devant moi, se dressait de toute sa hauteur l’animal, accroché contre le mur par cette étrange laisse en fer. Elle avait au moins le mérite de le garder calme devant toute l’agitation régnant au manoir. Bien sur, il avait déjà réussi à croquer quelques gardes trop sots de s’être approcher, mais j’étais là, devant lui à me demander comment j’allais bien pouvoir faire face à ce monstre. Mon ordre de mission n’était pas passé inaperçu, la promesse d’un spectacle avait attirer les habitants du manoir. Si bien que maintenant, un cercle d’admirateurs et de délateur c’était formé autour de la créature, impatient de voir le spectacle. D’un rapide coup d’oeil, je voyais garde, membre du groupe et même le personnel d’entretien prendre les paris quant à ma future mort. Même le T-Rex semblait m’observer, attendant lui-même l’arrivé de son repas.

J’avais gagné une heure de réflexion en prétextant que le fer de marquage n’était pas prêt. Mais on ne peut pas faire attendre la Faucheuse éternellement. Me redressant, j’entreprenais ma marche en direction de l’animal, sous l’acclamation des membres de la Coalition.

Allez mes amis ! Lancer vos paris ! Bientôt, nous verrons de qui… La bête ou la Faux en sortira vainqueur !
Putain, j’avais tous sauf l’impression de revoir les membres taciturnes de ce groupuscule occupés à faire la gueule à longueur de journée. Je soupçonne même que la Princesse avait délibérément filtré l’information, histoire d’occuper des troupes trop souvent occupés à regarder leur nombril. Je me retournais vers le crieur en lui lançant une bourse pleine de munnies, quitte à combattre cette bête, autant rajouter un peu de piment à l’histoire.

- Il y a cinq cents munnies, pour ma tête…
- Oh! Les paris augmentes mes amis! Qui empochera le pactole ! N’oubliez pas de miser !

Maintenant face à la bête, elle s’extirpait de sa torpeur pour se dresser sur ses deux pattes arrière. Sa pupille reptilienne observait chacun de mes mouvements, elle ne risquait d’attaquer en première, sa chaîne était au bout, et à la moindre action, une décharge la rappellerait à l’ordre. Au moins ici, j’avais le choix du moment auquel attaqué. Que devais-je faire maintenant, attaquer l’animal en espérant l’étaler avant qu’il ne me dévore ? Non, c’était bien plus important que ça, je devais le dominer, lui montrer qu’y était le maître ici. Le provoquer, voilà ce que je devais faire pour ensuite lui coller l’emblème de le Coalition sur la gueule.

J’empoignais ma faux de la main gauche, bombant le torse devant la créature trois fois plus grande que moi. Un silence c’était installé dans les jardins, chaque spectateur attendait une action de ma part. Je frappais voilement mon torse de mon poing droit et hurlais à pleins poumons sur la créature. Durant un bref instant, le dinosaure faisait un pas en arrière, pour mieux se pencher et lancer son terrible cri en ma direction. Le public reculait d’un mètre suite à ça, je restais stoïque devant la créature, nous avions fait les présentations, le combat pouvait commencer.

D’un bond, je me ruais vers la bête la faux levé. L’animal réagissait en ouvrant sa gueule dans ma direction dans l’espoir de me croquer, j’eus juste le temps de sentir son haleine et de faire une roulade sur le côté pour éviter la ranger de dent et répliquer d’une simple entaille sur ses joues. Le coup n’était pas assez puissant pour traverser son armure d’écailles, mais ça avait eu le don de l’énerver. D’un geste, il se retournait pour me mordre à nouveau, pas le temps d’une roulade, juste de faire un saut en hauteur pour atterrir sur le bout de son museau et de donner une impulsion pour sortir de sa zone d’action.
Des applaudissements se levèrent dans le public, le bruit ambiant dérangeait tout autant l’animal lui faisant pousser un nouveau cri. Je profitais de cet instant pour repartir à l’attaque et donner plusieurs coups rapides sur le museau, ne se faisant pas attendre, il claquait sa mâchoire devant moi me forçant à reculer à nouveau. L’animal baissait la tête et entamait une charge en ma direction, la terre tremblait sous le poids de ses pas. J’avais eu juste le temps de dresser ma grande faux devant moi, pas pour limiter l’impact, mais pour empêcher au dinosaure de refermer sa mâchoire sur moi. Pendant un instant, le T-Rex redressait sa tête avec ma faux et moi accroché à celle-ci, pendant le mouvement, je séparais mon arme en deux pour retomber sur les dents de l’animal. Profitant de la situation, j’enfonçais mes armes dans son palais et sa langue faisant couler du sang de sa gueule, dans un nouveau cri, mais de douleur cette fois, il secouait la tête m’expédiant au sol.

Le premier sang a été couler mes amis ! La donne change !
Le choc était brutal, mais pas suffisant pour m’allonger, je récupérais mes armes pour les assembler une nouvelle fois et me redresser devant le monstre. Je bombais le torse une nouvelle fois pour lancer mon râle, mais devant moi, l’animal restait silencieux, laissant un long filet de sang couler de sa gueule béante. Je m’approchais lentement de la bête, la faux dans la main gauche et ma main droite tendue vers lui.

Allez mon grand, on ne va pas en rester la quand même ?
Avant que je termine ma phrase, l’animal se jetait en avant la bouche grande ouverte laissant échappé un flot de sang dans ma direction. J’eus le temps de sauter sur le côté pour esquiver l’attaque mais pas le sang, le liquide s’infiltrait dans le masque obscurcissant ma vision.
Ouvrant péniblement les yeux, l’univers autour de moi était devenu rouge, je distinguais la masse du dinosaure se diriger vers moi et je n’ai pas d’autre choix que du faire une roulade en arrière l’arme en avant mais ce n’était pas suffisant. Le choc m’avait étalé deux mètres plus loin, je sentais ensuite une pression sur mon torse, la patte du T-Rex pour me maintenir en place.

Il semblerait que nous ayons un gagnant !
Je ne sentais plus mes armes, seulement le souffle chaud de l’animal occupé à me contempler une fois à sa merci. Il ne me croquait pas tout de suite, il voulait d’abord montrer sa dominance, je battais mes mains à gauche et droite pour retrouver mon arme… Mais rien d’autre que des pierres et de l’herbe.
La gueule béante étant ouverte, je ne pouvais distinguer que d’énormes crocs devant moi prêt à s’abattre. Sans réfléchir, j’attrapais un croc avec ma main gauche et serrais de toutes mes forces, m’ouvrant la paume de la main. Et de ma main droite, j’attrapais une pierre pour l’éclater contre la base de la dent… Elle avait bougé ! Prenant maintenant le croc de mes deux mains, je tirais autant que je pouvais, faisant grogner la bête et ruisseler mon sang le long de mes avant bras. Dans un craquement sinistre, le croc se cassait et l’animal lâchait prise, me permettant de me dégager d’une roulade et récupérer mes armes.

Le combat est toujours aussi serré !
Une fois relevé, j’essuyais le sang sur mon masque, me permettant de récupérer un peu de vision sur la scène. La foule était en délire et la bête avait reculé d’une dizaine de mètres, le sang coulant toujours plus de sa bouche.

Amenez le fer…
En attendant l’arrivé de l’emblème chauffé à blanc, je me ruais à nouveau sur la créature les armes aux mains. Il se retournait pour donner un coup de queue mais je sautais par-dessus le membre et allais enchainer les coups rapides contre ses pattes. Je reculais d’un pas et lançais mes armes contre sont torse pour le faire reculer encore un peu, une fois mes faux réceptionner, j’assemblais à nouveau l’arme et sautant aussi haut que je pouvais pour donner un coup latéral contre sa tête, l’acculant contre le mur du manoir. Une fois que j’avais atterri, je lâchais mon arme et poussais un nouveau cri contre la bête et empoignais le fer chauffé que l’on me tendait. D’un saut, j’allais enfoncer le métal brulant contre le torse de la bête lui faisant pousser un cri et faisant tomber sous la douleur. Une odeur de viande cramée envahit doucement les jardins, avec pour point d’origine le symbole de loup noir tatouer sur le T-Rex.

Nous avons un vainqueur !
Je restais immobile un instant, le fer de marquage dans les mainq. Des cris s’élevèrent dans la foule, aussi bien d’admiration que de haine. Ce soir, certain rentrerons les poches vides et d’autre pleine. J’avais prouvé devant tous que je n’étais pas qu’un simple taré avec un masque, mais bien plus terrible que ça.



_______________________________
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Reine de l'Envie
Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 21
Localisation : Au Château de la bête, affalée sur son canapé, le monde à ses pieds.
Date d'inscription : 05/07/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
349/650  (349/650)
Mer 12 Nov 2014 - 14:15
Là c'était Death... mais ça aurait pu être Zaraki, Roronoa Zorro, Lexaeus... le héros du manga Berzerk... et je ne sais pas trop de quoi ça à l'air mais je te dis ça de manière positive ^^

Le commentaire sera assez court par contre...

On commence et déjà... j'ai bien aimé cette histoire de foule, de paris... disons que tu mets très vite le ton. Death n'y va pas serein... tu fais ressentir un certain danger... et vraiment, l'ambiance est au top. L'erreur c'est de rendre l'objectif dérisoire pour dire que son perso est très fort mais ça, ca n'impressionne personne. Ca parait fou de le dire mais franchement, domestiquer un T-rex c'est pas grand-chose à la Coalition... mais t'en fais quelque chose d'antique ! Voilà... Death c'est le Kratos de la préhistoire.

Le combat est... féroce, bestiale et sauvage ! Y a pas de chichi, aucune stratégie mais... c'est clair et direct, ça s'enchaine bien puis on se laisse prendre par le rythme sans temps morts. What else ? Alors on aime l'action pur et dur ou pas... mais je ne serais pas Boss de la Coalition si je n'aimais pas ça ! ^^

En fait, vu que le rp se résume ici qu'à du combat... bon, ça tiens toujours une grosse part dans tes rps mais tu sais aussi faire autre chose, ici ce n'est que ça. Alors... mon seul véritable regret serait que tu aurais allé un peu plus loin. Le T-rex mange sa race mais... bah finalement, malgré le ton et l'ambiance, malgré que ca ne soit pas du tout une partie de plaisir... tu n'as pas l'air si blesser que ça. Alors je peux me montrer mais je ne trouve pas non plus que tu abuses, tu restes cohérents par rapport au combat... mais personnellement, j'adore quand un mec gagne en étant en sang, couvert de blessures... même si je chipote grave là ^^

Mission accomplie, merci pour le T-rex... difficile on a dit...

-Gains : 35 points d'expérience + 350 munnies + 4 PS (un en défense, un en force, deux en dex)
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» SUIVI-HAÏTI:SECRET POLITIQUE-COMPLICITÉ OU SOUMISSION?
» Une disparition sous forme de soumission.
» Le respect ne vaut pas la soumission ? Sydney
» « soumission, tentation, consumation. »